Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chopin -- Etudes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Théo B
Mélomane averti


Nombre de messages : 446
Age : 33
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Lun 23 Juil 2012 - 22:06

Et dans les isolées, ne pas oublier les sublimes Solomon (10/3, 10/8, 10/9, 25/1-2-3.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jakus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 103
Localisation : proche de Paris
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: chopin - les Etudes par Cortot 1942   Jeu 26 Juil 2012 - 17:52

Dans son coffret "Cortot-Chopin" datant d'environ 2004, EMI avait aussi gravé l’enregistrement de 1942 quasiment inaudible dû sans doute à la reprise de la matrice. L'éditeur FORGOTTEN RECORDS - qui malgré son nom est Breton - vient de publier cet enregistrement de 1942 à partir du LP 33t de 1955, (reproduction fidèle - je viens de comparer avec le LP) dans des conditions sonores inespérées (il suffit d'augmenter un peu les aigus sur l'ampli pour l'écoute - comme avec le LP d'ailleurs). Cortot est encore plus inspiré que dans sa version de 1935. Je vous conseille fort de l'acheter (moins de 13 €) et de consulter à cette occasion sur le Net son catalogue rempli de merveilles. Ce sont tous des reports de 33t non réédités par les grandes compagnies. En ce qui me concerne je répugnerai à mettre cet enregistrement sur MO, vu le travail passionnant - qui mérite d'être acheté - fait ici avec passion par cet éditeur-artisan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Lun 12 Nov 2012 - 23:44

Dans les jeunes qui pourront nous donner de très beaux enregistrements, Geniusas me semble très bien parti.
Il y a une très belle vidéo des deux cahiers donnés en concert lors de la même soirée alors qu'il avait 20 ans (c'est mis en ligne par la chaîne officielle du Conservatoire de Moscou) : http://www.youtube.com/watch?v=DTcnwbingSU
La toute première étude manque un peu de fluidité, mais par la suite il y des moments tout à fait étonnants, une très belle op.10/4 par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mar 9 Juil 2013 - 22:41

ECOUTE EN AVEUGLE dans le magazine Classica de juillet
 
 
sebby a écrit:

Chopin. Etudes opus 10&25. Samson François.
Mieux que la perfection: Samson François.
C'est cette interprétation par Samson François qui vient d'être placée au sommet de l'écoute comparative des Etudes dans le magazine Classica de juillet, avec celle de Perahia.
 
sebby a écrit:

Tu plaisantes bien sur Shocked
Sacré Melomaniac J'ai cru un moment que tu étais sérieux.
 
Parmi toutes les versions écoutées pour cet article de Classica (notons que l'audition comparative s'est limitée aux opus 10/3, 10/12, 25/4, 25/6), voilà les huit retenues pour l'écoute finale, dans le classement indiqué page 79 :
 
1) Murray Perahia (Sony, 2002) :
« L'interprétation rêvée pour découvrir ces oeuvres si difficiles, que Perahia joue avec un parfait naturel : le propre des grands artistes. »
 
2) Samson François (Emi 1958-59)
« fait jeu égal avec Perahia. Seule les départage la prise de son. Tout est ici bouleversant. Un très grand disque historique. »
 
3) Nelson Freire (Decca 2002-2004)
« Beaucoup de tempérament et de sensibilité, une liberté totale et un contrôle millimétré de l'équilibre. Freire réussit des Etudes très poétiiques. »
 
4) Nikolaï Lugansky (Erato, 1999)
« Un peu déroutant par ses paradoxes de l'expression, des sentiments et de la pudeur, de la neutralité), Lugansky signe une grande version récente. »
 
5) François-René Duchable (Erato, 1980)
« est impressionnant de technique, il pose un défi permanent et fait une véritable démonstration. Il manque juste un supplément d'âme. »
 
6) Maurizio Pollini (DG, 1973)
« Célèbre, cette version a fait date par sa modernité antiromantique... qui peut sembler aujourd'hui outrancière. »
 
7) Vladimir Ashkenazy (Decca, 1975)
« Séduisant au début mais le charme s'émousse vite : élégant, très pianistique, Ashkenazy calcule trop. D'où un sentiment d'inachèvement. »
 
8 ) Nikita Magaloff (Philips, 1975)
« Le grand Magaloff est impérial, conquérant, plein de noblesse, mais il nous regarde (et Chopin avec) de très haut. Déception ! »


Dernière édition par Mélomaniac le Mer 10 Juil 2013 - 0:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mar 9 Juil 2013 - 22:47

"Samson Francois fait jeu égal avec Pépérahia". Pourquoi pas "Carl Bruni fait jeu égal(e) avec Einstein"?

Les bras m'en tombent. 

Tu en pense quoi, toi?

Edit: et Horowitz?Shocked Et Rubinstein?Shocked 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mar 9 Juil 2013 - 23:11


Je trouve dommage que des versions anciennes comme celles d'Arrau ou Novaes aient été écartées de la confrontation finale en alléguant la précarité de la captation sonore.

Je suis déçu de leur déception envers Magaloff que j'aime beaucoup et qui possède bien des qualités objectives. Le panel d'auditeurs reconnaît certes un « piano impérial » et un jeu de « grand seigneur » ; je leur concède une certaine carence dans la « variété du jeu » (Magaloff n'a jamais été un pyrotechnicien). Mais ce qui est caractérisé de « systématisme » révèle pour moi en revanche une salutaire ambition unificatrice qui grandit et affirme la cohérence de ce recueil lors d'une écoute continue.

Je ne connais pas toutes les interprétations citées dans ce comparatif, et je n'ai jamais entendu celle de Perahia.

En tout cas, Samson François mérite des lauriers, ça me semble évident.

PS pour répondre à ton édit. : ni Horowitz ni Rubinstein ne sont cités dans cet article. Mais pour une raison très légitime : aucun de ces deux pianistes ne s'est aventuré dans une intégrale des Etudes.


Dernière édition par Mélomaniac le Mar 9 Juil 2013 - 23:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mar 9 Juil 2013 - 23:13

Bon tu te mouilles moins que moi. Tel que je le pense, ce classement est une daube totale qui pue son lobbying de maison de disque à plein nez.


Dernière édition par sebby le Mar 9 Juil 2013 - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81002
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mar 9 Juil 2013 - 23:14

Clairement, 8 types qui n'ont de pianistes que le nom, des manchots absolus.

(suis-je ironique?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mar 9 Juil 2013 - 23:16

Xavier a écrit:
Clairement, 8 types qui n'ont de pianistes que le nom, des manchots absolus.

(suis-je ironique?)

Ironique, je sais pas. Méchant sans doute. Ce sont des pros quand même (et ils ont 10 doigts !!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82665
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mar 9 Juil 2013 - 23:18

Mélomaniac a écrit:
Je suis déçu de leur déception envers Magaloff que j'aime beaucoup et qui possède bien des qualités objectives. Le panel d'auditeurs reconnaît certes un « piano impérial » et un jeu de « grand seigneur » ; je leur concède une certaine carence dans la « variété du jeu » (Magaloff n'a jamais été un pyrotechnicien). Mais ce qui est caractérisé de « systématisme » révèle pour moi en revanche une salutaire ambition unificatrice qui grandit et affirme la cohérence de ce recueil lors d'une écoute continue.
Complètement. mains C'est ce que j'aime chez Magaloff : il joue du Chopin comme du Chopin, il ne cherche pas à singulariser à outrance les pièces ni son jeu. Et par rapport à tous les (grands) pianistes qui s'acharnent à donner leur vision de tel chef-d'oeuvre, lui se contente de les exécuter. Vu la qualité du matériau, je ne demande pas mieux. bounce
 
Citation :
Je ne connais pas toutes les interprétations citées dans ce comparatif, et je n'ai jamais entendu celle de Perahia.
Pas profondément différent de la conception de Magaloff, mais les angles sont très ronds, il y a un côté un peu "gentil", voire ouaté. Dans le genre sobre, il y a aussi bien, et même mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mar 9 Juil 2013 - 23:19

Normal que l'on ne parle pas de Rubinstein ou Horowitz, il n'y a que des petits bouts pour Horowitz, et si je me souviens bien rien du tout pour Rubinstein, que ce soit chez Sony ou EMI. Ils ne vont quand même pas commencer à classer des versions qui n'existent pas.

Dire que la technique de Duchâble est impressionnante, c'est assez comique.

Tout n'est pas perdu puisque Samson reste très haut, mais l'oubli de Virsaladze (et dans une moindre mesure de Berezovsky) est scandaleux, d'autant plus que ce ne sont pas des versions historiques.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mar 9 Juil 2013 - 23:31

@ Alex :
 
j'ai écrit plus haut que Rubinstein ne s'est jamais aventuré dans une intégrale mais il a quand même enregistré certaines Etudes :
 
Par exemple les 10/4, 10/5, 25/1, 25/5 captées à Moscou le 1er octobre 1964 (paru sur LP Melodiya).
 
Les 10/5, 10/6, 10/8, 10/9 le 01er février 1960 (paru sur LP Paragon).
 
Par ailleurs, deux fois les trois Nouvelles Etudes chaque fois pour le label Victor, le 21 avril 1958 puis le 28 novembre 1962 à New York.
 
Virsaladze n'est pas citée dans l'article ; je n'ai jamais entendu sa version.
 
Berezovsky (Teldec 1991) fait partie des versions écoutées mais rejetées par les trois critiques du magazine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mar 9 Juil 2013 - 23:32

Il y a pas d'Horowitz ou Rubi en disque?

Mais où est-ce que j'ai entendu ça moi? Horo si je me souviens, mais Rubi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mar 9 Juil 2013 - 23:34

alexandre. a écrit:


Tout n'est pas perdu puisque Samson reste très haut,


Mais en position 2, tout de même Shocked 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mar 9 Juil 2013 - 23:35

OK pour Rubinstein Wink 

Mélomaniac a écrit:
Virsaladze n'est pas citée dans l'article ; je n'ai jamais entendu sa version.
Rolling Eyes  Ça doit être la seule version captée d'une seule traite, en live et apparemment sans retouches. Et il se trouve que c'est l'une des meilleures. Là on a une technique impressionnante.
Revenir en haut Aller en bas
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mar 9 Juil 2013 - 23:44

alexandre. a écrit:
OK pour Rubinstein Wink 

Mélomaniac a écrit:
Virsaladze n'est pas citée dans l'article ; je n'ai jamais entendu sa version.
Rolling Eyes   Ça doit être la seule version captée d'une seule traite, en live et apparemment sans retouches. Et il se trouve que c'est l'une des meilleures. Là on a une technique impressionnante.

J'écoute la 10/3 sur mon tube. Epouvantable. Vesrion boursouflée, outrée. J'essaye de trouver les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mar 9 Juil 2013 - 23:49

Si on parle de ceci (/watch?v=8D94Rcu3FdA), je ne comprends absolument pas ce que tu dis. C'est plutôt droit, il y a peu de versions qui sollicitent aussi peu le lyrisme de l’œuvre, difficile de faire moins complaisant, à part pour quelques pianistes qui choisissent une option très sèche.
Revenir en haut Aller en bas
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mar 9 Juil 2013 - 23:57

Rubinstein ne jouait jamais de 'cycles' - peu de pianistes le font d'ailleurs. On a souvent dit qu'il craignait de les jouer devant le public. Il y a une vidéo sur le Tube dans laquelle Rubinstein en joue quatre, à Moscou en 1964. Il avait 77 ans. Je ne suis pas pianiste, mais il ne me semble pas avoir de difficulté.

J'aime beaucoup les Nocturnes de Freire. Je vais voir si ses Études sont disponibles pour pas trop cher. Deux disques, avec compléments, ce qui est un excellent concept car les fingt-quatre Études en succession c'est un peu beaucoup...

J'ai François et Magaloff, mais je ne les ai pas entendus de longtemps. Je vais faire une mini comparaison pour me (re)faire une idée. Anda dans l'opus 25 est excellent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mar 9 Juil 2013 - 23:59

Oui c'est bien la même.
Prends les 20 premières secondes. 0 nuances. elle oublie tous les "soufflets" de la partition. Dans les 2à secondes qui suivent, le stretto puis le ritenuto passent à l'as. Il y a bien un ralentendo à 1'10, mais on s'étale …
Tu comprends? c'est ca Chopin, sinon, ca ressemble a Schubert.


Dernière édition par sebby le Mer 10 Juil 2013 - 0:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 0:01

L'article de Classica ne semble pas ambitionner une recension exhaustive de toutes les intégrales qui furent enregistrées.
 
On peut certes comprendre qu'une pléthore de versions assez peu connues ne soient pas citées, comme Hardy Rittner, Pietro De Maria, Joel Hastings, Ronald Smith, Freddy Kempf, J.F. Neuberger ...
 
Plus difficile d'expliquer l'absence de Tamas Vasary, Adam Harasiewicz, Stanislav Bunin, Abbey Simon ou Earl Wild !
 
Le tout récent disque du jeune Jan Lisiecki chez DG n'est pas évoqué non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 0:03

Il est surtout difficile de défendre que Samson François soit classé deuxième derrière Perahia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81002
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 0:16

sebby a écrit:
Il est surtout difficile de défendre que Samson François soit classé deuxième derrière Perahia.

Personnellement je n'ai toujours pas compris si c'était Perahia que tu trouvais nul ou François.
Comme tu as dit que le classement était une daube totale, j'avais cru que tu trouvais les 8 versions en question nulles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 0:18

Perahia nul. Samson 100 coudées au dessus. (les autres, je connais pas trop Embarassed Embarassed )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 0:30

C'est quand même savoureux, Sebby… Il y a quelques jours, tu prétendais te moquer des interprètes Mr. Green 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 0:35

Oui. Et j'essayais de discuter de contemporaine sur ce forum. Et le vis que cela n'était pas bon. Et je décidais de faire autrement ! Est-ce mal?Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81002
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 0:38

Qu'est-ce qui n'est pas bon, de discuter de musique contemporaine?
Pourquoi ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 0:40

Non, c'est bien Very Happy  Sinon, il y a Cortot aussi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 0:43

Cortot, je connais que les préludes. Et c'est bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 0:45

Mariefran a écrit:

Sinon, il y a Cortot aussi…
 
« ses sessions londoniennes de 1933-34 font toujours référence. Elles restent d'une éloquence sans pareille sous ses doigts, bien moins agiles pour la version de 1942 ». Version écartée du Top 8 de Classica en raison de la qualité relative du son.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 0:48

Je connais des gens qui préfèrent 42 Wink Ils sont nuls, chez Classica, le son, on s'en fout…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 0:48

Mariefran a écrit:
Non, c'est bien Very Happy   Sinon, il y a Cortot aussi…
T'es plutôt 33 ou 42 ? phone

Je crois que Classica, comme France Musique, écarte désormais d'emblée la plupart des versions historiques pour ses écoutes comparées.
Revenir en haut Aller en bas
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 0:50

Xavier a écrit:
Qu'est-ce qui n'est pas bon, de discuter de musique contemporaine?
Pourquoi ça?

J'aime bien ce forum, sincèrement. Les interlocuteurs sont probablement ce qui se trouve de mieux dans la communauté francophone pour discuter de discographie et de musique classique. Je suis admiratif de l'érudition de la plupart, et cela m'intéresse. Mais -j'en suis peut être aussi fautif probablement, dès que le discussions s'orientent vers la création plus récente, tu le reconnais toi même, le ton monte pour des raisons que je m'explique mal. Je me dis donc que ce n'est pas le lieu adéquat. Rien de grave. Il se trouve seulement que j'éprouve le besoin de partager (sans avoir besoin de justifier chacune de mes prises de position) sur ce sujet.


Dernière édition par sebby le Mer 10 Juil 2013 - 0:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 0:51

Pour 42, il faut écouter le repiquage de Forgotten records, bien meilleur que celui du gros coffret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 0:51

alexandre. a écrit:

Je crois que Classica, comme France Musique, écarte désormais d'emblée la plupart des versions historiques pour ses écoutes comparées.
 
C'est aussi mon impression.
 
Confused Détail important concernant l'écoute comparative de ces versions intégrales des Etudes :

elle s'est limitée aux opus 10/3, 10/12, 25/4, 25/6.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 0:52

Donc encore une écoute effectuée sur des bases lamentables. Rolling Eyes 
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 0:52

J'aime bien : "intégrales" , 4 opus pété de rire 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebby
Mélomaniaque


Nombre de messages : 991
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 0:53

alexandre. a écrit:


Je crois que Classica, comme France Musique, écarte désormais d'emblée la plupart des versions historiques pour ses écoutes comparées.

Pour des raisons marketing, tu crois?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 1:00

alexandre. a écrit:

Donc encore une écoute effectuée sur des bases lamentables.
 
Ils ont au moins retenu l'Etude Tristesse Mr. Green 
 
Entendre huit versions intégrales des opus 10 & 25, ça représentait une huitaine d'heures de musique. Ils auraient quand même pu essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81002
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 1:00

sebby a écrit:
Xavier a écrit:
Qu'est-ce qui n'est pas bon, de discuter de musique contemporaine?
Pourquoi ça?

J'aime bien ce forum, sincèrement. Les interlocuteurs sont probablement ce qui se trouve de mieux dans la communauté francophone pour discuter de discographie et de musique classique. Je suis admiratif de l'érudition de la plupart, et cela m'intéresse. Mais -j'en suis peut être aussi fautif probablement, dès que le discussions s'orientent vers la création plus récente, tu le reconnais toi même, le ton monte pour des raisons que je m'explique mal. Je me dis donc que ce n'est pas le lieu adéquat. Rien de grave. Il se trouve seulement que j'éprouve le besoin de partager (sans avoir besoin de justifier chacune de mes prises de position) sur ce sujet.

Sebby, on est hors-sujet, je t'ai répondu ici: http://classik.forumactif.com/t6315p300-mon-avis-sur-le-forum-2#864013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82665
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 1:35

sebby a écrit:
Bon tu te mouilles moins que moi. Tel que je le pense, ce classement est une daube totale qui pue son lobbying de maison de disque à plein nez.
Sony fait du lobbying, s'intéresse au classique ?  Depuis quand ? Laughing

De la paresse, peut-être (que des majors...), du copinage éventuellement (quoique je doute, vu l'âge et le profil des pianistes, que beaucoup des journalistes aient pris le café à la fac avec eux), mais du lobbying, je ne crois vraiment pas vu les noms présents (reproduction des mêmes schémas...) et le peu d'enjeu en la matière.

Ils auraient mis en avant une nouveauté du genre Lang Lang, ok, mais là, promouvoir Erato qui est épuisé et Sony qui vend de la lessive...

Mélomaniac a écrit:
Confused Détail important concernant l'écoute comparative de ces versions intégrales des Etudes :

elle s'est limitée aux opus 10/3, 10/12, 25/4, 25/6.
Au moins, ils ont l'honnêteté de l'admettre, ça permet de mieux mesurer les raisons de leurs choix.

De toute façon, une discographie comparée est forcément un exercice inabouti et un peu vain, à plus forte raison quand on doit faire tenir ça en aussi peu de mots que dans un magazine papier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 10 Juil 2013 - 3:16

J'ai écouté les op. 10, 1-2 et op.25, 1-2 par François et Magaloff. Je confirme qu'un échantillonnage de 4 études est insuffisant pour se faire une opinion tutut   Tout au plus ça permet d'entendre et d'apprécier certaines des caractéristiques du jeu et de l'approche. Dans ce cas précis ça ne veut d'autant rien dire qu'il s'agit de deux artistes au tempérament fort différent. Ça, ça s'entend dès le début. Phrasé, articulation, sonorité sont très typés.

Je ne connais pas cette émission, mais tout ce qu'on peut retirer d'un tel exercice est une suite de constats. Alors, Magaloff ou François ? J'ai été plus impressionné par l'op. 10:1 de François, qui dramatise le propos de façon assez spectaculaire (redoutable main gauche). Le jeu de Magaloff est plus 'intégré', plus fondu. Ailleurs j'ai préféré la sonorité de Magaloff (un toucher de diamant, mais sans aucune dureté).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23340
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Lun 15 Mai 2017 - 0:23

Smile Coup de projecteur sur les enregistrements de jeunesse de Fiorentino : parmi les sommets, les deux séries d'Études.
D'autres Chopin à ses débuts discographiques, j'y reviendrai bientôt.



Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Frédéric Chopin (1810-1849) :

Douze Études, Op. 10

= Sergio Fiorentino, piano

(Fidelio, janvier 1962)

batman "Auguste Du Maurier" était un pseudo du jeune pianiste italien (Stepan Zawisa en était un autre pour jouer la musique du Polonais),
qui avait déjà enregistré les Études op. 25 en mars 1959.
Superbe interprétation, prodigieusement véloce mais moins limpide que grenue. La première étude en devient un torrent de perles, magnifique !
 colors


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Salich
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 31/12/2012

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Jeu 14 Sep 2017 - 12:46

Le choc de ces derniers mois de mon côté, c'est Josef Lhévinne. On trouve pas mal d'enregistrements de lui sur YT, beaucoup de Chopin, beaucoup d'études:  pratiquement tout ce que j'ai entendu est au sommet. C'est du piano brillantissime, à la fois très naturel, précis, romantique sans trop d'effets... Dans les études c'est impressionnant, je ne suis pas sûr, par exemple, d'avoir jamais entendu une étude en tierces à la fois aussi exacte, fluide et chantante à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stridulation
Néophyte


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 11/10/2017

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 11 Oct 2017 - 7:15

J'ignore d'où vient cette réputation que l'on a faite à Pollini de manquer de sensibilité dans ses interprétations de Chopin. J'y reviens toujours pour ma part, même si j'apprécie beaucoup d'autres pianistes dans ce répertoire, comme Arrau.

Je parlerais plutôt de sobre perfection. Refus du pathos et de la démonstrativité. Il me semble que ça convient très bien au répertoire de Chopin, qui était un homme de la mesure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stridulation
Néophyte


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 11/10/2017

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 11 Oct 2017 - 7:26

Insurpassable dans les Études, Pollini aura la sagesse de laisser à d'autres interprètes le répertoire de Chopin qui convient moins à son style rigoureux et flamboyant, comme les Nocturnes - où excellent Arrau ou le merveilleux et malheureusement oublié Shura Cherkassky -, ou les Ballades, jouées magnifiquement par Zimerman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4448
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 11 Oct 2017 - 16:42

Stridulation a écrit:
Insurpassable dans les Études, Pollini aura la sagesse de laisser à d'autres interprètes le répertoire de Chopin qui convient moins à son style rigoureux et flamboyant, comme les Nocturnes - où excellent Arrau ou le merveilleux et malheureusement oublié Shura Cherkassky
scratch Non, justement, Pollini a aussi gravé (en 2005), une non moins admirable intégrale des Nocturnes - adaptant avec beaucoup d'intelligence son répertoire et sa «poétique» à l'évolution de ses moyens techniques. Très différent des Nocturnes d'Arrau («terriens», comme sculptés dans les basses), Pollini y montre, outre ses habituelles qualités de rigueur, de deux choses alors assez nouvelles sous ses doigts: un sens de fluidité «vocale» la ligne et une attention aux atmosphères harmoniques (là où on pouvait par le passé trouver son pianisme trop «vertical», par exemple dans ses Préludes de 1975). Un peu la quadrature du cercle - et en tous cas une des versions majeures du cycles avec Arrau et Ashkenase (personnellement, Cherkassky dans Chopin... Confused )

Au demeurant, Pollini avait commencé à inclure progressivement les Nocturnes dans ses programmes dès la fin des années 90.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stridulation
Néophyte


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 11/10/2017

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 11 Oct 2017 - 16:45

Benedictus a écrit:
Stridulation a écrit:
Insurpassable dans les Études, Pollini aura la sagesse de laisser à d'autres interprètes le répertoire de Chopin qui convient moins à son style rigoureux et flamboyant, comme les Nocturnes - où excellent Arrau ou le merveilleux et malheureusement oublié Shura Cherkassky
scratch Non, justement, Pollini a aussi gravé (en 2005), une non moins admirable intégrale des Nocturnes - adaptant avec beaucoup d'intelligence son répertoire et sa «poétique» à l'évolution de ses moyens techniques. Très différent des Nocturnes d'Arrau («terriens», comme sculptés dans les basses), Pollini y montre, outre ses habituelles qualités de rigueur, de deux choses alors assez nouvelles sous ses doigts: un sens de fluidité «vocale» la ligne et une attention aux atmosphères harmoniques (là où on pouvait par le passé trouver son pianisme trop «vertical», par exemple dans ses Préludes de 1975). Un peu la quadrature du cercle - et en tous cas une des versions majeures du cycles avec Arrau et Ashkenase (personnellement, Cherkassky dans Chopin...  Confused )

Au demeurant, Pollini avait commencé à inclure progressivement les Nocturnes dans ses programmes dès la fin des années 90.

Vous me donnez envie de le découvrir dans ce répertoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4448
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 11 Oct 2017 - 16:52

Attention, cela dit: je connais des fans de Pollini que cette évolution a déçu (le toucher est devenu moins percussif, les lectures moins «verticales».)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81002
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 11 Oct 2017 - 16:59

Voir les différents sujets dans l'index.
Pour les Nocturnes: http://classik.forumactif.com/t706-chopin-nocturnes-polonaises-preludes-etc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stridulation
Néophyte


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 11/10/2017

MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   Mer 11 Oct 2017 - 17:45

Benedictus a écrit:
Attention, cela dit: je connais des fans de Pollini que cette évolution a déçu (le toucher est devenu moins percussif, les lectures moins «verticales».)

Je viens d'écouter quelques Nocturnes joués par Pollini en 2005 et... c'est une bonne interprétation, sans doute, mais il lui manque cet art du rubato, cette manière de faire « respirer » la musique qu'Arrau maîtrise comme personne.

Ça demeure donc un cran en dessous d'Arrau à mon avis, mais merci de m'avoir fait découvrir cette version, qui n'est pas sans intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chopin -- Etudes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chopin -- Etudes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» enregistrement des Etudes de chopin par Ashkenazy
» Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...
» Conseils pour jouer Chopin
» Chopin- La vie, L'Oeuvre.
» 200ème anniversaire de Chopin : Arte sera à Varsovie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: