Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vers la fin du CD ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Vous et la musique par téléchargement
Ouais... super... je suis complètement client !
16%
 16% [ 12 ]
Pourquoi pas... si on peut aussi acheter des CD !
27%
 27% [ 20 ]
Hein ? Bof, je n'y crois pas vraiment... surtout pour le classique !
3%
 3% [ 2 ]
Ah non, alors ! moi, je tiens au support disque...
44%
 44% [ 32 ]
Je ne me sens pas concerné, je m'en fiche...
4%
 4% [ 3 ]
O tempora, o mores...
1%
 1% [ 1 ]
Quand j'entends le mot "portable", je sors mon revolver...
4%
 4% [ 3 ]
Total des votes : 73
 

AuteurMessage
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 19:45

Guillaume a écrit:
un disquaire Classik avec rien que des disques recommandés par le forum. Au rez-de chaussée, les nouveautés des petits labels, au premier étage les tragédies lyriques, au deuxième étage l'opéra français, au troisième l'opéra allemand, au quatrième les autres opéras, au cinquième les symphonies, au sixième les concertos [...] et au douzième étage, les nouveautés d'Alagna et de Netrebko. Cool
Si le sous-sol est bien rempli, ça me va. Surprised

WoO a écrit:
Il reste la Fnac des Halles
la Fnac Saint Lazare
La dernière fois que je suis allé à celle de Montparnasse, elle m'avait semblé être l'une des meilleures en matière de classique et jazz. Ça s'est appauvri récemment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28978
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 19:48

jerome a écrit:
Guillaume a écrit:
un disquaire Classik avec rien que des disques recommandés par le forum. Au rez-de chaussée, les nouveautés des petits labels, au premier étage les tragédies lyriques, au deuxième étage l'opéra français, au troisième l'opéra allemand, au quatrième les autres opéras, au cinquième les symphonies, au sixième les concertos [...] et au douzième étage, les nouveautés d'Alagna et de Netrebko. Cool
Si le sous-sol est bien rempli, ça me va. Surprised

bedo

+1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 19:58

Guillaume a écrit:
... et ceux qui tuent le disque en téléchargeant sur Qobuz, quel sort leur sera-t-il réservé ? Twisted Evil Twisted Evil

Les éditeurs sont payés au proratas de leurs ventes pour l'achat. Et au proratas des écoutes avec détail fournit pour le streaming. Qobuz ne touche pas plus de marge me semble-t-il, mais les éditeurs si, ils ne fabriquent pas le CD ni ne passent pas des grossistes ... Les éditeurs n'en ont pas profiter pour baisser leurs prix de vente au distributeur en ligne ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12175
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 20:07

WoO a écrit:
Ce message de Pelléas date de 1 an :

Pelléas a écrit:
Je pense qu'on ne peut être que pessimiste sur l'avenir de l'édition de disques classiques. Depuis plus de 35 ans que je pratique l'achat de disques classique, j'ai vu tant de changements, et surtout depuis peu, une diminution des rayons disques classiques dans les Fnac. C'est un peu une "peau de chagrin" avec une offre qui se réduit.

et bien je suis allé récemment sur les Champs-Elysées et j'ai pu voir que la FNAC et le Virgin Megastore avaient complètement réorganisé leurs rayons : au Virgin Megastore la taille du rayon classique a été divisée par trois au moins ! Quant à la FNAC le rayon classique n'existe plus (divisé par quatre ou cinq...). Il n'y a quasiment plus que des Alagna "Pasion", Netrebko, etc. en tête de gondole.
Je le savais depuis longtemps mais j'ai quand même eu un petit pincement au coeur en me disant que, cette fois-ci, le disque était bel et bien mort...

Heureusement, il reste internet, la vente en ligne, le téléchargement et le streaming. Mais une page est tournée.

Et bien, sachez qu'à la FNAC de Lausanne, il n'existe plus de rayon "Musique Classique" affraid

(ne reste plus que Hug Musik...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 20:41

Je remarque qu'ici vous parlez tous de rayons qui ferment dans les magasins, c'est donc une crise des disquaires, pas du disque. La crise du disque elle s'est passée il y a dix ans et la situation est plutôt stabilisée maintenant.

Pour tous les pessimistes, je parie que dans dix ans on achètera encore des CD. Car finalement, c'est plutôt l'usage du CD qui va changer, devenant le support physique de fichiers musicaux qu'il n'y aura besoin d'insérer qu'une seule fois dans son lecteur, mais qu'on achètera quand même parce qu'on a besoin d'un truc à toucher. Pour la même raison, dans dix ans on ne parlera plus du livre numérique (à part pour la presse et comme outil de travail pour annoter un fichier), c'est à dire qu'on vendra toujours autant de livres. Si on n'achète pas des CD on achètera quoi, hein ? Des clés usb ? Non, le CD comme support reste imbattable, pratique à utiliser comme à ranger.

Par contre les livres comme les CD seront de plus en plus vendus en ligne, par correspondance, et les librairies et disquaires continueront de péricliter.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 20:45

Je rejoins assez l'opinion de discobole, même si je pense que les magasins de passionnés comme la chaumière continueront à exister, et peut-être Gibert aussi, côté librairies. Par contre, les petites librairies, ça risque d'être difficile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18944
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 20:47

discobole a écrit:
Par contre les livres comme les CD seront de plus en plus vendus en ligne, par correspondance, et les librairies et disquaires continueront de péricliter.

Sad Sad Sad Sad
Déjà que ça devient difficile de fureter dans les rayons vu comme ils sont petits, ça va être affreux!!!! Sad Sad

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 20:53

Polyeucte a écrit:
discobole a écrit:
Par contre les livres comme les CD seront de plus en plus vendus en ligne, par correspondance, et les librairies et disquaires continueront de péricliter.

Sad Sad Sad Sad
Déjà que ça devient difficile de fureter dans les rayons vu comme ils sont petits, ça va être affreux!!!! Sad Sad

En tout cas il ne faut pas compter sur la Fnac et Virgin pour ça. Maintenant, le disque n'a pas bénéficié d'une politique sectorielle comme le livre ce qui a précipité la chute des disquaires par rapport aux libraires (ça fait longtemps que le décalage est énorme). Je ne réclame pas en revanche un prix unique du disque, parce qu'encore une fois ça taperait sur notre portefeuille de consommateur et, au final, ça n'empêche pas les commerces de fermer devant la concurrence de chaînes et désormais de la vente en ligne.

Donc la seule solution c'est que les élus locaux soutiennent l'ouverture ou le maintien de disquaires, comme cela se fait de plus en plus pour les libraires avec des subventions ou des surfaces commerciales rachetées et louées à loyer préférentiel. À Paris, en particulier, c'est comme ça qu'on voit des libraires ouvrir depuis quelques années. Les libraires vendent moins de livres mais leurs coûts sont réduits, ce qui permet de tenir. Il faudra bien en arriver là pour que la Chaumière ne subisse pas le sort de Jussieu classique et autres boutiques remplacées par des kebab et des coiffeurs discount. Et pour que des boutiques puissent éventuellement ouvrir...
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4606
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 20:54

Troll de catégorie 4 ou 5, rapport aux pages précédentes :

Victor Hugo, les misérables :

"Moi à 20 ans (pas 15, pas 17), quand je faisais mes études, je vivais seul avec 640 euros par mois. Je voulais découvrir la musique classique, mon premier ring CD j'ai du attendre Noël pour me le faire offrir. J'avais piraté (les pauvres ça se croit tout permis) un extrait de Parsifal que j'avais adoré, je voulais m'offrir l'opéra, je ne savais pas combien de CDs il y avait ni combien ça coutait, je pensais à un truc genre 20 euros, ce qui représentait déjà beaucoup pour moi. Je vais voir un vendeur à la Fnac, je lui dis "je voudrais commander Parsifal de Wagner". Il me dit "quelle version?". Je n'y connaissais rien, j'ignorais qu'il pouvait y avoir plusieurs versions, je dis "qqch de pas trop cher". Il répond "ya la version Boulez qui coute 45 euros qui est très bien". J'ai dit "d'accord". En prononçant ces mots, je savais que je ne mangerai pas de viande jusqu'à la fin du mois."

Aujourd'hui je vis très bien (sans travailler en plus). Mais quand j'ai découvert musicme, je me suis fait un devoir moral de prendre un abonnement, déjà pour découvrir des choses sans avoir à craquer 45 euros, mais surtout parce que l'existence d'un tel service aurait bouleversé ma vie si il avait existé il y a qqs années et je sais qu'il y a des gens à qui ça permet de découvrir la musique sans craquer 200 euros par mois. Ok il n'y a pas le livret, ok ça rend moins bien que sur une installation avec des cables à 10 000 euros, mais bon, pour 5 euros par mois ça me parait honnête.

Je serai preneur d'un sujet qobuz, j'ai vu que le streaming qualité CD coute 25 euros par mois, le normal 7 euros. Je serais tenté de quitter musicme pour qobuz si il y a une réelle différence de catalogue classique, mais je ne voudrais pas que ce soit seulement spécialisé classique, j'aimerais que ce soit aussi ouvert à ceux qui ne sont pas spécialement hardcore classique. Si il y a un sujet qobuz qui s'ouvre, peut etre que je ferai des comparaisons du catalogue de qobuz et de celui de musicme en me penchant sérieusement sur le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80639
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 21:00

Glocktahr a écrit:
Je serai preneur d'un sujet qobuz

http://classik.forumactif.com/t5500-quelle-offre-streaming-payante-choisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4606
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 21:04

Xavier a écrit:
Glocktahr a écrit:
Je serai preneur d'un sujet qobuz

http://classik.forumactif.com/t5500-quelle-offre-streaming-payante-choisir
Ok merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 21:15

Vinogradovsky a écrit:
WoO a écrit:
Ce message de Pelléas date de 1 an :

Pelléas a écrit:
Je pense qu'on ne peut être que pessimiste sur l'avenir de l'édition de disques classiques. Depuis plus de 35 ans que je pratique l'achat de disques classique, j'ai vu tant de changements, et surtout depuis peu, une diminution des rayons disques classiques dans les Fnac. C'est un peu une "peau de chagrin" avec une offre qui se réduit.

et bien je suis allé récemment sur les Champs-Elysées et j'ai pu voir que la FNAC et le Virgin Megastore avaient complètement réorganisé leurs rayons : au Virgin Megastore la taille du rayon classique a été divisée par trois au moins ! Quant à la FNAC le rayon classique n'existe plus (divisé par quatre ou cinq...). Il n'y a quasiment plus que des Alagna "Pasion", Netrebko, etc. en tête de gondole.
Je le savais depuis longtemps mais j'ai quand même eu un petit pincement au coeur en me disant que, cette fois-ci, le disque était bel et bien mort...

Heureusement, il reste internet, la vente en ligne, le téléchargement et le streaming. Mais une page est tournée.

Et bien, sachez qu'à la FNAC de Lausanne, il n'existe plus de rayon "Musique Classique" affraid

(ne reste plus que Hug Musik...)

Shocked
Et moi qui avait l'habitude d'y faire un tour lorsque j'étais en passage à Lausanne... Il y avait notamment un vendeur très sympa (que j'ai entendu dire un jour, en répondant à un "à la prochaine fois !" - "Oh, vous savez, si le rayon classique continue d'exister..."). Et le pire, c'est que la dernière fois que j'y suis allé, le rayon n'était pas si pauvre que ça...
Bon, il reste Hug Musik, ils sont aussi sympas là-bas, le choix est très satisfaisant, même si les prix sont nécessairement plus chers Confused .

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12175
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Dim 13 Nov 2011 - 16:03

Horatio a écrit:
Vinogradovsky a écrit:
WoO a écrit:
Ce message de Pelléas date de 1 an :

Pelléas a écrit:
Je pense qu'on ne peut être que pessimiste sur l'avenir de l'édition de disques classiques. Depuis plus de 35 ans que je pratique l'achat de disques classique, j'ai vu tant de changements, et surtout depuis peu, une diminution des rayons disques classiques dans les Fnac. C'est un peu une "peau de chagrin" avec une offre qui se réduit.

et bien je suis allé récemment sur les Champs-Elysées et j'ai pu voir que la FNAC et le Virgin Megastore avaient complètement réorganisé leurs rayons : au Virgin Megastore la taille du rayon classique a été divisée par trois au moins ! Quant à la FNAC le rayon classique n'existe plus (divisé par quatre ou cinq...). Il n'y a quasiment plus que des Alagna "Pasion", Netrebko, etc. en tête de gondole.
Je le savais depuis longtemps mais j'ai quand même eu un petit pincement au coeur en me disant que, cette fois-ci, le disque était bel et bien mort...

Heureusement, il reste internet, la vente en ligne, le téléchargement et le streaming. Mais une page est tournée.

Et bien, sachez qu'à la FNAC de Lausanne, il n'existe plus de rayon "Musique Classique" affraid

(ne reste plus que Hug Musik...)

Shocked
Et moi qui avait l'habitude d'y faire un tour lorsque j'étais en passage à Lausanne... Il y avait notamment un vendeur très sympa (que j'ai entendu dire un jour, en répondant à un "à la prochaine fois !" - "Oh, vous savez, si le rayon classique continue d'exister..."). Et le pire, c'est que la dernière fois que j'y suis allé, le rayon n'était pas si pauvre que ça...
Bon, il reste Hug Musik, ils sont aussi sympas là-bas, le choix est très satisfaisant, même si les prix sont nécessairement plus chers Confused .

Ben à la place, il on mis un rayonnage supplémentaire de Jazz... I don't want that
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7060
Age : 33
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Dim 13 Nov 2011 - 18:42

A la Fnac la plus près de chez moi (Marseille - la Valentine, pas celle du centre-ville), le rayon Jazz se rétrécit en même temps que le rayon Classique. En revanche, concernant ce dernier, j'ai eu la bonne surprise de voir qu'il avait été un peu "remplumé" depuis quelques semaines, je ne sais pas si c'est l'approche des fêtes... Il n'a pas récupéré de ses anciens rayonnages mais ceux restant ont été bourrés à bloc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
athos
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 222
Age : 54
Localisation : lyon
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Dim 13 Nov 2011 - 22:29


J'ai voté pourquoi pas ...si on peut encore acheter des CD.

Les éditeurs , souvent, ne fournissent pas le livret aux vendeurs de musique en ligne, ce qui fait qu'on achète de la musique au kilo, comme le jambon chez le charcutier.
Pas dinfos sur les musiciens, la date de sortie, l'historique de l'enregistrement; pour moi, c'esdt quand même gênant.

Quand au CD chez le disquaire, faudra oublier...notamment le rayon classique; on y trouvera juste quelques grands noms, une dizaines de nouveautés célèbres, et basta.

Dans un premier temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dave
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2659
Age : 27
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Dim 18 Déc 2011 - 12:17

Issu du fil discographique sur le Requiem de Campra:

Froberger a écrit:
Cololi a écrit:
Et quand on veut l'avoir en vrai Sad

Dispo seulement en occas sur amazon.fr en tout cas.
On écrit une lettre à Harmonia Mundi pestant contre le retrait de ce disque du marché physique.

J'ai l'adresse perso d'Éva Coutaz si ça t'intéresse.

Et tu pourras aussi lui faire parvenir quelques millions d'euros pour étendre les capacités de production et de stockage de HM, après qu'ils étaient, par lourde contrainte financière, obligés de se fusionner avec Naïve et de déplacer leur entrepot (historique) d'Aix à Paris.


Cololi a écrit:
Froberger a écrit:
Cololi a écrit:
Et quand on veut l'avoir en vrai Sad

Dispo seulement en occas sur amazon.fr en tout cas.
On écrit une lettre à Harmonia Mundi pestant contre le retrait de ce disque du marché physique.

Oh il n'y a pas que celui là. J'aimerai testé la version I de Herreweghe de la Passion St Mat.

Citation :
J'ai l'adresse perso d'Éva Coutaz si ça t'intéresse.

Et tu pourras aussi lui faire parvenir quelques millions d'euros pour étendre les capacités de production et de stockage de HM, après qu'ils étaient, par lourde contrainte financière, obligés de se fusionner avec Naïve et de déplacer leur entrepot (historique) d'Aix à Paris.


Oui le marché du disque c'est pas rose.
Mais on fait quoi ? On se jette sur le téléchargement pour achever définitivement le malade ?

Tu n'achèves que le format, mais tu permets d'en rendre un autre viable qui va rémunèrer d'avantage les artistes et éditeurs Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28978
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Dim 18 Déc 2011 - 18:18

Je ne crois pas que le téléchargement sauve le "marché de la musique savante".
Le vrai problème d'un label de classique c'est le manque d'éducation d'une vaste majorité de la population. Dans le cas de HM, le pb est encore plus aigu car il s'agit d'un label plutôt élitiste.
J'entend par là qu'ils ne font pas de racollage avec le cross-over, ne font pas du star-système poussé à son paroxysme, ne font pas les oeuvres les plus simples ... donc forcément c'est beaucoup plus dur que des gros labels qui gagne leur vie avec les disques cross-over d'Alagna, les symphonies de Beethov par Karajan, et du Callas en veux tu en voilà ...

Bref j'ai pas de solutions ... que ce soit clair ... mais je suis amer devant l'avancée inéluctable du téléchargement.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Dim 18 Déc 2011 - 20:34

Cololi a écrit:

Bref j'ai pas de solutions ... que ce soit clair ... mais je suis amer devant l'avancée inéluctable du téléchargement.

Je ne vois pas le lien logique vers cette conclusion. L'avancé du téléchargement, ce sont des achats ; ce qui serait problématique, ce serait le recul du disque sans avancé (suffisamment) compensatrice du téléchargement. Car au final, le succès commercial quelque soit la distribution, encourage la production.

Le téléchargement permet des coût de distributions réduits, souple et réactif. Et ouvre la voie à des commercialisations peu envisageables même du temps de l'âge d'or du disque. Par exemple les labels auto-produits des orchestres, permettant la constitution d'un vaste catalogue non-existant en CD avec plusieurs Live commercialisés par saisons souvent dès le lendemain du concert, en audio pur (souvent concomitante à une diffusion Radio qui existe de toutes façons) ou vidéo.
Ce que fais le BPO, le LSO ou le CSO sont par exemples des choses biens prometteuses.

Après, le téléchargement débute encore ; pour l'instant, il imite encore un peu le poids du modèle CD. Pourtant, sa logique et ses possibilités techniques devrait permettre une offre différente et plus libre. On commence à avoir des qualités sonores plus élevés, des logiques de diffusions de concerts / live en disponibilité rapide, la constitution d'un répertoire commercialisé en permanence (plus de problèmes de rééditions ...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Dim 18 Déc 2011 - 20:44

Dave a écrit:
Tu n'achèves que le format, mais tu permets d'en rendre un autre viable qui va rémunèrer d'avantage les artistes et éditeurs Smile
Ca alors ! Il y a encore du monde pour croire la propagande mensongère des majors ?

Pour ce qui est de la musique populaire, les interprètes gagnent 2 à 5 fois moins sur un téléchargement légal que sur un CD (en pourcentage du prix de vente). Sur un fichier à 0,99 €, ils touchent 0,03 € ! Droits d'auteur : 0,07 €. Ces droits d'auteur sont répartis entre la société de gestion des droits (15%), l'éditeur (42,5%), les compositeurs (21,25%) et les auteurs (21,5%). Ce sont les chiffres pour la Belgique. Ils doivent être très voisins pour la France. Pour gagner de quoi vivre dignement, il faut vendre des camions entiers de fichiers ! Ce qui explique que les groupes, chanteuses et chanteurs vendant relativement peu se contrefichent bien souvent du téléchargement illégal : ils préfèrent largement perdre quelques malheureux cents de ce côté si ça peut attirer du monde à leurs concerts, qui leur apportent une rémunération bien plus conséquente.

Je n’ai pas les chiffres pour le classique, mais je suppose que les grosses sociétés se sont attribuées la part du lion, là aussi : je les vois mal lâcher leurs précieux bénéfices dans un soudain élan de générosité envers les musiciens classiques !

Certains labels rémunèrent mieux leurs artistes, sans pour autant les payer une fortune.

J’imagine qu’il en va de même dans le milieu du classique que dans la musique populaire : une minorité de stars se vautrant dans une opulence indécente, et une majorité qui vivote comme elle peut.

Le téléchargement qui rapporte plus aux artistes, ce n’est valable que pour ceux qui arrivent à vendre sans intermédiaire. Mais dans ce cas, en plus du savoir faire, il faut s’occuper soi-même du faire savoir.

Bref, pour la majorité des artistes, la vie est loin de ressembler à un long fleuve tranquille !
Revenir en haut Aller en bas
Dave
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2659
Age : 27
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Dim 18 Déc 2011 - 20:56

Killgore a écrit:
Dave a écrit:
Tu n'achèves que le format, mais tu permets d'en rendre un autre viable qui va rémunèrer d'avantage les artistes et éditeurs Smile
Ca alors ! Il y a encore du monde pour croire la propagande mensongère des majors ?

Je pense avoir lu cette information dans un article récemment mais c'est bien probable que ma mémoire soit mauvaise Wink

Cela dit, par rapport à ton post, je préfèrerais attendre des infos pour le marché français avant d'aller plus loin dans le débat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Dim 18 Déc 2011 - 21:19

Cololi a écrit:
Je ne crois pas que le téléchargement sauve le "marché de la musique savante".
Le vrai problème d'un label de classique c'est le manque d'éducation d'une vaste majorité de la population. Dans le cas de HM, le pb est encore plus aigu car il s'agit d'un label plutôt élitiste.
J'entend par là qu'ils ne font pas de racollage avec le cross-over, ne font pas du star-système poussé à son paroxysme, ne font pas les oeuvres les plus simples ... donc forcément c'est beaucoup plus dur que des gros labels qui gagne leur vie avec les disques cross-over d'Alagna, les symphonies de Beethov par Karajan, et du Callas en veux tu en voilà ...

Bref j'ai pas de solutions ... que ce soit clair ... mais je suis amer devant l'avancée inéluctable du téléchargement.

Le problème d'HM c'est que c'est une maison mal gérée, c'est tout.
La fermeture du stock à Aix ce n'est pas pour de simples et bêtes raisons financières, c'est aussi qu'il y a eu 1 million d'euros de vols organisés par une grande partie du personnel, et ça a duré longtemps parce qu'il n'y avait pas assez de gens pour contrôler, vérifier, et que ça a été pris à la légère pendant longtemps.
Quand EMI lance des coffrets à 1€ par CD HM continue à penser que le consommateur de disques est un imbécile et que la culture « n'a pas de prix » : ses enregistrements les plus amortis coûtent toujours 10€ au moins en magasin (et pas beaucoup moins sur internet) pour une qualité de plus en plus faible (vous avez vu les nouveaux Musique d'abord ?). Et le récent coffret sur le XVIIIe : 30 CD, en magasin ça se trouve à 60€. En lançant le même à 30€ ils auraient pu le vendre deux, trois fois plus au moins, et auraient finalement gagné plus d'argent. Regardez le carton de Cypres avec le coffret sur l'orchestre de Liège...
De plus la force de HM c'est son catalogue, or au lieu de l'exploiter à bas prix (en mettant Musique d'abord au prix d'un Naxos, ou encore en faisant des coffrets moins cher) des références très courues sont définitivement épuisées et disponibles uniquement en téléchargement. Ainsi si on veut l'Armide de Herreweghe (alors même qu'HM n'a plus d'Armide en CD, seulement le DVD Christie !) il faut payer 18€ sur iTunes. Pour un enregistrement largement amorti, une qualité médiocre, et sans livret.
Ils pourraient sinon rentabiliser autrement, par exemple accepter que Brilliant réédite sous licence, mais même ça ils refusent au nom de la sainte propriété sur leur patrimoine (qu'ils n'exploitent pas). Alors que non seulement EMI, mais Universal aussi a fini par accepter ce principe qui permet sans rien dépenser, ni même perdre le copyright, de gagner un peu d'argent sur des enregistrements qu'on n'a pas l'intention de rééditer.
Et ça n'en finit pas, allez faire un tour dans les boutiques HM : des prix vraiment honteux, beaucoup d'articles souvent manquants (sans compter le refus de vendre les labels non distribués, à terme forcément ça leur coûte des clients à force d'essayer de refourguer les Mahler de Gergiev)... Ces boutiques sont par nature déficitaires (un instrument publicitaire, en somme) mais avec de tels choix cela ne peut être qu'un gouffre financier.

HM, entre son catalogue et les labels distribués, aurait le potentiel pour occuper une place de quasi-major et, avec des coûts bien moindres que les grosses machines que sont EMI ou DG, pour vraiment cartonner, ou en tout cas très bien s'en sortir malgré la conjoncture. S'ils publiaient une Édition Herreweghe ou une Édition Christie avec tout ce que chacun a enregistré chez eux (ça fait quoi, 50, 60 CDs pour le premier, et une trentaine pour le second ?) y compris les doublons, vendu à 40-50€ maximum, ils feraient clairement un carton énorme en France mais aussi ailleurs en Europe et aux États-Unis. S'ils faisaient une intégrale Bach (par exemple) en mêlant leur catalogue et celui des labels associés (Ricercar, alpha, etc.), même en enregistrant ce qui leur manque, là aussi pour un coût réduit (par rapport à un prix de vende de 100€, disons) ils vendraient des milliers de coffrets, même ceux qui ont l'édition Brilliant achèteraient sans problème. S'ils utilisaient (ou avaient utilisé) leur statut de distributeur pour créer un site de vente, ils auraient aussi pu cartonner sur internet comme JPC en Allemagne, et ce malgré Amazon (en supposant une meilleure gestion que Fnac.com...).

Mais au lieu de tout ça HM continue à fonctionner comme dans les années 90. Forcément, ça plonge. Et comme rien n'est fait, à moins qu'il y ait un changement rapide, HM va chuter, sera racheté, le catalogue peut-être démantelé à droite à gauche comme cela fut le cas pour Calliope. Et cela ne se produira pas dans 10 ans ou 5 ans, je pense que c'est plutôt une question de mois. Et franchement, si c'est pour que Brilliant reprenne des enregistrements HM en les offrant 2 ou 3 fois moins cher, je signe tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Dim 18 Déc 2011 - 21:40

[quote="Dave"]
Killgore a écrit:
Cela dit, par rapport à ton post, je préfèrerais attendre des infos pour le marché français avant d'aller plus loin dans le débat.
La principale différence, c'est que la T.V.A. est à 21% en Belgique. Il y a peut-être de légères différences en ce qui concerne les droits d'auteur, aussi, mais elles doivent être minimes. Les 0,03 € pour les interprètes sont identiques des deux côtés de la frontière, d'après ce que j'en sais.
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4606
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Mar 24 Jan 2012 - 14:41

Un article sur la situation financière de la musique sur internet : http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/les-gagnants-et-les-perdants-de-la-musique-en-ligne_279732.html#xtor=AL-241

Le marché du streaming est déficitaire pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Lun 21 Mai 2012 - 21:11

Bizarrement, personne en dehors de 808 (merci pour son éclairage Wink ), n'a réagi à cette prévision "optimiste" de l'un des acteurs majeurs du marché.
Comme l'info n'était pas au bon endroit je la reposte ici :

Apparemment pour le PDG de Naxos le disque n'en a plus que pour 5 ans :

Citation :
Un critique de Musicweb relate une rencontre avec le patron de Naxos :

http://musicweb-international.com/classrev/2012/May12/Klaus_Heymann.htm

Heymann is bullish about the future of CDs and DVDs, saying that they will be around for five years; currently their sales of classical music CDs remain stable. But there are now hardly any physical record shops left; Naxos’s biggest customer is Amazon. Heymann clearly regrets the passing of the record shop, but the businessman in him points out that the new way of working is in some ways to Naxos’s advantage. After all, Amazon is unlikely to go bust and payments from small independent shops could be rather haphazard.

RDV en 2017 donc drapeau

J'espère juste que d'ici là NF nous aura enregistré l'intégrale des symphonies de Popov et que Brilliant Classics aura bouclé son intégrale de la musique orchestrale de Respighi (en espérant que La Vecchia s'y taille la part du lion)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18944
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Lun 21 Mai 2012 - 23:46

Par contre, on apprend que les responsables du budget Australien ont décidé d'arrêter de subventionner Melba... Confused
Pourtant, quel travail ils faisaient Very Happy

Espérons que la levée de bouclier fasse revenir le gouvernement sur sa position...
http://www.melbarecordings.com.au/news/canvas-melbas-throat-must-not-be-cut-peter-craven


_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
808
Mélomaniaque


Nombre de messages : 706
Date d'inscription : 19/06/2011

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Mar 22 Mai 2012 - 9:40

WoO a écrit:
Bizarrement, personne en dehors de 808 (merci pour son éclairage Wink ), n'a réagi à cette prévision "optimiste" de l'un des acteurs majeurs du marché.
Comme l'info n'était pas au bon endroit je la reposte ici :

Apparemment pour le PDG de Naxos le disque n'en a plus que pour 5 ans :

Citation :
Un critique de Musicweb relate une rencontre avec le patron de Naxos :

http://musicweb-international.com/classrev/2012/May12/Klaus_Heymann.htm

Heymann is bullish about the future of CDs and DVDs, saying that they will be around for five years; currently their sales of classical music CDs remain stable. But there are now hardly any physical record shops left; Naxos’s biggest customer is Amazon. Heymann clearly regrets the passing of the record shop, but the businessman in him points out that the new way of working is in some ways to Naxos’s advantage. After all, Amazon is unlikely to go bust and payments from small independent shops could be rather haphazard.

RDV en 2017 donc drapeau

J'espère juste que d'ici là NF nous aura enregistré l'intégrale des symphonies de Popov et que Brilliant Classics aura bouclé son intégrale de la musique orchestrale de Respighi (en espérant que La Vecchia s'y taille la part du lion)

tu parles, j'ai à peine rien dit et je me suis fait rabrouer par un administrateur

en tous cas il est certain qu'en ce qui me concerne ça fait plusieurs années que je ne vais plus dans un magasin, je commande tout en ligne ; j'imagine que je ne suis pas le seul ici...
quand je regarde autour de moi (des gros consommateurs, mais pas de classique) les "vieux" comme moi (> 35 ans) achètent encore des cédés ; les moins vieux téléchargent, et ce de plus en plus légalement j'ai l'impression ; et des membres de ces deux ensembles (dont je ne suis pas, je n'ai pas de platine) achètent des vinyles, mais dans ce cas-là plutôt en magasin ou aux concerts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
math
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 400
Localisation : Au nord du centre du sud de la France
Date d'inscription : 13/09/2010

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Lun 4 Juin 2012 - 13:38

Je n'ai pas voté, car aucune des options proposées ne me convenait. Je suis en effet persuadée que l'on va vers une forme d'âge d'or de la diffusion.

Plaçons-nous un instant du point de vue du mélomane (ou du "consommateur"?...comme je déteste ce mot, mais il est peut-être adapté dans ce cas), et avouons qu'avoir toute une bibliothèque musicale rangée dans un disque dur de 2'5" est très attrayant. Voyons un peu ce que nous proposent les éditeurs, de ce point de vue.

Pourquoi, mais pourquoi aller acheter des fichiers dématérialisés sur des sites spécialisés?...outre le problème du prix (exorbitant) et de la qualité, ces fichiers sont bourrés de protections qui les rendent inutilisables. En revanche, on trouve les mêmes catalogues gratuitement, sans protections, et en flac s'il vous plaît batman (non, je ne fais pas l'apologie du piratage, et je m'arrête là). Ce n'est même pas une question d'argent, le problème est que ce qui est proposé par les éditeurs ne correspond absolument pas aux besoins de l'utilisateur.

Imaginons maintenant que le téléchargement d'oeuvres musicales devienne libre et gratuit. On peut rêver, n'est-ce pas?...et pourtant, je suis persuadée que c'est la seule solution viable pour les éditeurs!

Donc, des catalogues entiers se retrouvent en flac, et en accès libre, sur internet. Cela veut-il dire que les éditeurs de musique vont tous faire faillite?

Absolument pas, car même si la valeur marchande d'un fichier informatique est égale à zéro, il y a plein de petits "à-côtés" qui peuvent servir à rémunérer les artistes, et surtout les ingénieurs du son:

-L'espace de stockage: on peut imaginer mettre à disposition du public, contre une somme forfaitaire, des espaces de stockage accessibles n'importe où dans le monde, et à la pérennité assurée. Bon, je dois dire que après ce qui est arrivé à Megaupload, cette solution a du plomb dans l'aile.

-On pourrait imaginer également que les fichiers soient gratuits, mais que les tags soient payants. Par exemple, vous vous abonnez à une base de données. Vous indiquez une fois pour toutes vos préférences: la langue, la corrélation entre les informations et les champs à remplir,etc.

A chaque fois que vous téléchargez un album, vous pourriez l'ouvrir avec votre logiciel d'édition de tags préférés qui irait chercher automatiquement les informations sur cette base de données. Votre lecteur audio afficherait ensuite ces informations sous la forme de votre choix. Les informations répertoriées serviraient de base à la rémunération des artistes.

Une telle solution serait juste et démocratique: ce serait à vous de décider si votre temps vaut plus cher que votre argent.

(on me souffle à l'oreille que ces bases de données existent déjà...ah tiens???)

-On pourrait imaginer aussi que les disquaires ne vendent plus des disques, mais des petits livres consacrés à l'interprétation de telle oeuvre par M.X (ou même par MM. X, Y...). Ces petits livres comprendraient une iconographie, des textes de présentation, éventuellement les livrets, ou même une discographie comparée. Ne manquerait que la musique, qu'on irait télécharger sur internet...

Si vous avez d'autres idées farfelues, n'hésitez pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Ven 14 Sep 2012 - 17:39

Une brève du Monde d'aujourd'hui :

Citation :
Avec 205,7 millions d'euros de chiffre d'affaires au premier semestre 2012, le marché de la musique a enregistré un recul de 8,9 % par rapport à la même période en 2011, selon les chiffres communiqués, jeudi 13 septembre, par le Syndicat national de l'édition phonographique. Les ventes numériques ont progressé de 16,3 %, avec 61,8 millions d'euros sur la période, alors que le marché physique a reculé de 16,7 %.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3082
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Ven 14 Sep 2012 - 22:39

Ce serait intéressant d'avoir le détail par catégorie de musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28978
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Ven 14 Sep 2012 - 23:05

Francesco a écrit:
Ce serait intéressant d'avoir le détail par catégorie de musique.

Même essentiel. Car on sait très bien que le classique n'obéit pas à cette tendance. Quand je dis ça ... c'est en partie contestable ... car il faut voir ce qu'on comptabilise comme classique aussi. Alagna ... Bartoli ... par exemple ... se vendent au delà des habitués du classique, et à des chiffres qui n'ont rien à voir avec les ventes habituelles de classiques. Dés lors, il est évident qu'ils feront baisser les chiffres de ventes de CD du classique.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18944
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Ven 14 Sep 2012 - 23:08

Baisser pour Bartoli? J'en doute étant donné qu'à chaque nouveau récital, c'est plus qu'un disque qui nous est proposé... mais un vrai document sonore comme écrit avec plein d'infos dedans...
Pour le coup, acheter un récital de Bartoli en dématérialisé, c'est y perdre beaucoup je pense... (malgré le livret PDF qui doit accompagner bien sûr...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28978
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Ven 14 Sep 2012 - 23:21

Polyeucte a écrit:
Baisser pour Bartoli? J'en doute étant donné qu'à chaque nouveau récital, c'est plus qu'un disque qui nous est proposé... mais un vrai document sonore comme écrit avec plein d'infos dedans...
Pour le coup, acheter un récital de Bartoli en dématérialisé, c'est y perdre beaucoup je pense... (malgré le livret PDF qui doit accompagner bien sûr...)

Tu as p être raison.
Je disais simplement celà, car quand on voit les ventes de classique ... et qu'on regarde les ventes de ce genre d'album ... la différence est énorme, et donc ça fausse les chiffres de classique (hélas).
Mais tu as p être raison : les fans de Bartoli achèteront p être l'objet. Ce qui serait bon de regarder ce sont pour les album passés. L'album Mariano de Alagna (ou les mélodies siciliennes), je suis persuadé que les instituts de sondages compte celà en classique. Il n'est pas délirant de penser que ce genre de titre est plus gagné par la dématérialisation que les autres.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18944
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Ven 14 Sep 2012 - 23:26

Oui, possible... après, je pense aussi que malgré le grand succès de ce genre de disques, c'est rien du tout par rapport aux grandes ventes de la variété, pop, techno et autres musiques actuelles...

Mais je suis d'accord que voir comment évolue exactement la vente de musique classique serait chouette à voir... vu qu'on dit le public un peu différent... il n'a pas forcément le même comportement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 944
Age : 50
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 15 Sep 2012 - 0:33

Près de 6 ans près l'ouverture de ce fil, je suis curieux de savoir si les avis exprimés il y a quelques temps ont évolué...
Pour ma part, depuis l'achat d'un convertisseur (plutôt "audiophile de bonne gamme") connecté à mon ampli , je ne fais plus guère de différence entre un fichier bien encodé et un CD en termes de qualité sonore : toute ma discothèque "virtuelle" passe par ma chaîne Hi-Fi (plutôt "audiophile de bonne gamme" également). Et je ne grave plus de CD, pour le coup, bien que je possède encore un graveur audio qui me sert uniquement de lecteur dans une autre pièce.
Il y a ainsi plein de choses que j'ai pu récupérer en "dématérialisé" et dont je sais qu'elles ne paraîtront jamais dans le circuit officiel des disquaires (concerts "privés" notamment) et une quantité ahurissante de musique de tous genres, y compris classique, que l'on peut trouver beaucoup plus facilement désormais en ligne plutôt qu'en CD. Et avec l'arrivée des premiers enregistrements des années 60 en "libre de droit", le marché du disque risque de s'effondrer encore plus si la réglementation reste en l'état ( mais il semble qu'elle doive évoluer, en Europe du moins, il fat bien protéger les Beatles, les Stones et Beethoven/Karajan).
Mes gamins (15-18-20 ans) n'achètent jamais de CD et ne comprennent pas que l'en achète encore (une douzaine par mois environ) : "ça prend de la place" - ce qui est vrai…- "pourquoi tu le télécharges pas, c'est plus simple et plus rapide que d'aller l'acheter" "la pochette, on s'en fout, on trouve les infos en ligne"… De même, ils n'achètent jamais de DVD mais regardent pourtant beaucoup de films.
Il est vrai que les logiciels permettent désormais une organisation très rationnelle -pour peu que les fichiers soient correctement taggés- et joliment présentée de surcroît -on trouve des reproductions des pochettes d'excellente qualité- , et que la question de la sauvegarde est quasiment résolue avec l'accroissement de la taille des disques durs ou du stockage "dans le nuage" -abonnement d'une année au prix d'un CD neuf-, solution très fonctionnelle et performante.
Quant à l'avenir du CD, il est à mon avis aléatoire, du fait que le marché "grand public", notamment en classique, est saturé : les rééditions dans des versions de très grande qualité sont actuellement vendues à des prix régulièrement fracassés (genre 4Cd pour 20 euros par exemple…), voire libres de droit, et le reste ne constitue qu'un marché de niche peu viable à moyen terme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4606
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 15 Sep 2012 - 5:16

Diablotin a écrit:
ou du stockage "dans le nuage" -abonnement d'une année au prix d'un CD neuf-
Ca m'interesserait d'avoir des renseignements sur les services de cloud (sauvegarde en ligne) pas chers, parce que par exemple Apple Icloud je trouve ça trop cher (avec 10 Go on va pas loin, 50 Go c'est pas énorme et ça coute déjà 80 euros par an, autant acheter un disque dur externe). Le cloud ça doit être vachement pratique et sécurisant, j'espère que ça va se développer.

edit : google drive c'est 2,5 $ dollars par mois pour 25 Go, 5 $ pour 100 Go, là ça commence à être intéressant (il y a des forfaits plus chers jusqu'à 16 To).

re edit : Orange et Sfr vont lancer leurs services de cloud respectifs http://www.lemondeducloud.fr/lire-cloud-souverain-orange-et-thales-lancent-cloudwatt-50317.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 15 Sep 2012 - 7:54

Glocktahr : http://www.backblaze.com/index-j.html?utm_expid=5089566-5 ( stockage illimité pour 50 dollars par AN) et tu as aussi amazon glacier ( http://aws.amazon.com/fr/glacier/) mais qui est plus pour du back up que de l'écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4606
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 15 Sep 2012 - 8:08

Sambagnard a écrit:
Glocktahr : http://www.backblaze.com/index-j.html?utm_expid=5089566-5 ( stockage illimité pour 50 dollars par AN) et tu as aussi amazon glacier ( http://aws.amazon.com/fr/glacier/) mais qui est plus pour du back up que de l'écoute.
ok merci. Le premier lien c'est les prix de google drive mais pour de l'illimité (mais je ne sais pas si l'interface est aussi pratique que google drive) donc bon pour le gros stockage. Le deuxième lien est mort, je pense que ça correspond à ça : http://aws.amazon.com/fr/s3/#pricing C'est une facturation selon le volume d'utilisation, en soi c'est intéressant, mais je n'ai pas les compétences techniques et mathématiques pour évaluer les avantages par rapport aux autres offres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28978
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 15 Sep 2012 - 9:19

Diablotin a écrit:

Quant à l'avenir du CD, il est à mon avis aléatoire, du fait que le marché "grand public", notamment en classique, est saturé : les rééditions dans des versions de très grande qualité sont actuellement vendues à des prix régulièrement fracassés (genre 4Cd pour 20 euros par exemple…), voire libres de droit, et le reste ne constitue qu'un marché de niche peu viable à moyen terme.

Voilà un gros pb.
Effectivement tout est bradé ^^. Quand je dis tout ... c'est faux, c'est plutôt les oeuvres les plus connues, des compositeurs les plus connues ... chez les gros label.
J'espère que le baroque du fait de jeunesse au disque fera de la résistance Neutral

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80639
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 15 Sep 2012 - 9:38

Cololi a écrit:
Effectivement tout est bradé ^^. Quand je dis tout ... c'est faux, c'est plutôt les oeuvres les plus connues, des compositeurs les plus connues ... chez les gros label.

Beaucoup de choses sont bradées quand même, pas seulement les choses les plus connues des compositeurs les plus connus.

http://www.amazon.fr/Nikolai-Roslavets-Trios-pour-piano/dp/B001IT29DI/ref=sr_1_2?s=music&ie=UTF8&qid=1347694364&sr=1-2
http://www.amazon.fr/Dutilleux-Chefs-doeuvre-orchestre-musique-chambre/dp/B008BT1060/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1347694386&sr=1-1
http://www.amazon.fr/Mompou-Int%C3%A9grale-lOeuvre-pour-piano/dp/B0001GAVNY/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1347694438&sr=1-1
http://www.amazon.fr/Witold-Lutoslawski-Oeuvres-pour-orchestre/dp/B001BJ84BG/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1347694707&sr=1-1

Et on peut trouver des tonnes d'exemples...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28978
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 15 Sep 2012 - 9:56

C'est vrai Neutral

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 944
Age : 50
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 15 Sep 2012 - 21:05

Cololi a écrit:
Voilà un gros pb.
Effectivement tout est bradé ^^. Quand je dis tout ... c'est faux, c'est plutôt les oeuvres les plus connues, des compositeurs les plus connues ... [...]
Je n'ai pas dit que c'était un problème, bien au contraire, tout ce qui permet de démocratiser l'accès à une culture de qualité est à mon sens bienvenu (et au sens de mon portefeuille -et de celui de bien d'autres, j'imagine- encore plus !!!).
Au demeurant, pour des enregistrements plusieurs fois réédités depuis leur parution (prix fort en 33 tours, puis réédition en série(s) à prix moyen, puis en série économique, puis reparution à prix fort en CD, etc.), le prix actuel permet encore de dégager une assez bonne marge, je crois (et de financer les parutions plus confidentielles par ailleurs...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28978
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 15 Sep 2012 - 21:44

Diablotin a écrit:
Cololi a écrit:
Voilà un gros pb.
Effectivement tout est bradé ^^. Quand je dis tout ... c'est faux, c'est plutôt les oeuvres les plus connues, des compositeurs les plus connues ... [...]
Je n'ai pas dit que c'était un problème, bien au contraire, tout ce qui permet de démocratiser l'accès à une culture de qualité est à mon sens bienvenu (et au sens de mon portefeuille -et de celui de bien d'autres, j'imagine- encore plus !!!).
Au demeurant, pour des enregistrements plusieurs fois réédités depuis leur parution (prix fort en 33 tours, puis réédition en série(s) à prix moyen, puis en série économique, puis reparution à prix fort en CD, etc.), le prix actuel permet encore de dégager une assez bonne marge, je crois (et de financer les parutions plus confidentielles par ailleurs...).

Tu crois pas que je vais avaler ça quand même ? Mr.Red
La démocratisation ça n'a rien à voir avec le support.

Le vrais raisons on les connait : absence d'éducation, marketing agressif côté musique de masse, et bien sur certaines élites qui continuent de nous raconter que le classique c'est le mal car réservé à une élite ...

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 944
Age : 50
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 15 Sep 2012 - 22:06

Cololi a écrit:

Tu crois pas que je vais avaler ça quand même ? Mr.Red
La démocratisation ça n'a rien à voir avec le support.

Le vrais raisons on les connait : absence d'éducation, marketing agressif côté musique de masse, et bien sur certaines élites qui continuent de nous raconter que le classique c'est le mal car réservé à une élite ...
Oui, mais non, on s'est mal compris je crois. 4 Cd à 20 euros par exemple, mais aussi les coffrets Sony et d'autres séries à prix raisonnable, que ce soit en classique ou en "pop-rock", ça reste une démarche que tu peux qualifier de marketing agressif, mais qui me semble pertinente s'agissant de rééditions, quel que soit le genre musical envisagé. Après, si pour 1 CD de classique acheté, tu en as 10 d'un autre genre, c'est effectivement un autre sujet... Pour ma part, je panache les deux, on a même le droit de mélanger les genres Very Happy !
Il n'en reste pas moins que la survie du CD semble à ce prix, me semble-t-il. Parce que télécharger un morceau (je connais plein de gens qui téléchargent au titre plutôt qu'à l'album, y compris en classique, et c'est entre 0 et moins d'un euro en règle générale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Dim 16 Sep 2012 - 13:07

En ces temps de mauvaises ventes, tous supports confondus ; baisser les couts de production et de distribution ne peut être que bienvenue, en ce que ça dissuade moins la production.
Hors, le téléchargement coûte à terme bien moins chers à produire (absence de support physique, absence de gestion des stocks et de la prise de risque y attenant), et offre une disponibilité potentiellement plus parfaite (adieu problèmes de rééditions).

Sur l'évolution actuelle du marché :

Bien sûr, dans le classique la tendance est vraisemblablement plus frileuse ; nul doute toutefois que le marché bascule là aussi vers une plus grande portion de dématérialisé.
Au point que sur un site, certes un peu particulier, comme Qobuz, les ventes de classique et de Jazz (qui sont pourtant des musiques de mélomanes, pas à ipod) représente la plus grande part des ventes (il n'y a qu'à voir les charts). Alors vous me direz que c'est normal, puisque c'est un site quelque peu audiophile tout ça ... La chose serait vrai pour ce qui concerne les parution en qualité "Studio Master", mais cela ne représentez surement pas 5% de la disponibilité, et quasiment toutes en sorties récentes voir très récentes (malgré une croissance phénoménale de la disponibilité). Pour le reste, si vois surtout les avantages réels d'un format dématérialisé, même si des progrès restent à faire sur certains points (tags, livrets), mais là encore les choses évoluent vite (ce n'est que le début, n'en déplaise à certains).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Dim 16 Sep 2012 - 13:12

Notons aussi que dans le classique, certains labels indépendants d'orchestre (Marrinsky Live, LSO Live, cellui du BPO) sortent beaucoup de chose uniquement en dématérialisé ? Que ce soit en audio pur ou en vidéo. La production physique serait trop lourde à gerer et aléatoire tant aux ventes ; leur ventes en dématérialisé offre à la fois un gros catalogue toujours disponible, et visiblement quelques ventes puisque ces politiques prolifèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28978
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Dim 16 Sep 2012 - 14:01

Siegmund a écrit:
En ces temps de mauvaises ventes, tous supports confondus ; baisser les couts de production et de distribution ne peut être que bienvenue, en ce que ça dissuade moins la production.

Arguement totalement contestable. Smile
Les ventes ont baissé uniquement parce qu'il y avait possiblité de télécharger illégalement. Baisser les couts de production ? Mais tu occultes totalement que l'industrie du disque était un tas d'or ... et que les gros labels en ont profités éhontément pendant des années ! Ils vendaient à des prix délirants, puis le téléchargement illégal est arrivé ... et là ça leur a fait tout drôle.
Ce n'est pas le cout de production le problème ... c'est la marge des éditeurs et distributeurs. Donc vouloir baisser les couts de production en passant au téléchargement légal ... c'est une ineptie, car ça rentre totalement dans leur logique de faire plus d'argent. Et quand il n'y aura plus que du téléchargement ... et bien on nous expliquera que ça ne rapporte pas assez ... qu'il faut donc baisser les couts.
C'est un cercle sans fin.

Les artistes gagnent peu dans l'affaire. On peut se scandaliser de ce que doit toucher un Alagna ... mais c'est parce qu'il rapporte bien plus à certaines grosses boites. Et si ces boites ponctionnent autant ... quand on est Alagna, ça va on reste très riche ... en revanche quand on veut faire du répertoire de niche (contemporain, baroque pas connu ...) et bien on ne peut plus en vivre.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Dim 16 Sep 2012 - 14:28

Oui, c'est la faute au fait que parce que machin a fait que blabla l'époque n'aurait pas dut être ainsi.

Toujours est-il qu'on est face à une situation donnée. Et le téléchargement illégal, tu ne l'arrêtera pas de si tôt ; fait avec.

De plus, faire reposer la baisse des ventes uniquement sur le téléchargement illégal me semble un peu faible ; j'aurai même tendance à croire que ce ne soit pas la cause principal. Les éditeurs pourrait aussi peut-être se questionner sur des prix déjà en hausse avant l'arrivée massive du téléchargement illégal, sur la qualité musicale faible et peu innovante, l’appauvrissement de la culture musicale des masses ... Et sur des moyens de distribution peu innovants (même aujourd'hui, ça traine la patte), alors même qu'il existe, ce que tu ne peux pas nier, un véritable intérêt des consommateurs pour ce moyen plus pratique, fiable et facile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28978
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Dim 16 Sep 2012 - 15:11

Siegmund a écrit:
Oui, c'est la faute au fait que parce que machin a fait que blabla l'époque n'aurait pas dut être ainsi.

Toujours est-il qu'on est face à une situation donnée. Et le téléchargement illégal, tu ne l'arrêtera pas de si tôt ; fait avec.

De plus, faire reposer la baisse des ventes uniquement sur le téléchargement illégal me semble un peu faible ; j'aurai même tendance à croire que ce ne soit pas la cause principal. Les éditeurs pourrait aussi peut-être se questionner sur des prix déjà en hausse avant l'arrivée massive du téléchargement illégal, sur la qualité musicale faible et peu innovante, l’appauvrissement de la culture musicale des masses ... Et sur des moyens de distribution peu innovants (même aujourd'hui, ça traine la patte), alors même qu'il existe, ce que tu ne peux pas nier, un véritable intérêt des consommateurs pour ce moyen plus pratique, fiable et facile.

Mais justement ... le téléchargement convient très bien à ces personnes là, car on est bien dans la consommation musicale ... Ce mode de distribution colle à 200% à la musique de masse pour cette raison là.
Je vais pas pleurer sur les éditeurs ... ni sur cette musique ...

Toujours est il que oui de facto ... si le CD est abandonné pour la musique de masse ... il le sera pour le classique aussi, question d'économies d'échelles.

Avant l'appocalypse ... il ne reste qu'à profiter du temps béni que nous vivons, c'est à dire un temps où tous les lables bradent leur catalogue.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80639
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Dim 16 Sep 2012 - 15:18

C'est clair, pour ma part, dans la mesure du possible, j'essaie de faire le plein. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Dim 16 Sep 2012 - 15:22

moi aussi. J'ai peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vers la fin du CD ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Remix du Blues vers le Funk version longue
» La Mine de Rien - La Tête allant vers
» Transposition facile de G ou A vers D ou E
» Adaptateur PCI Express x1 vers PCI pour une carte son ???
» Festival skabazac (vers Rodez)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: