Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Joseph-Guy Ropartz

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Joseph-Guy Ropartz   Sam 2 Sep 2006 - 19:49

Allez, vu que Xavier a eu fort à faire ces dernières semaines - modération oblige -, manière de mettre un peu la main à la pâte, je lance le sujet qu'il réclamait sur Ropartz.


*****


Joseph-Guy Ropartz forme avec Jean Cras et Paul Le Flem une sorte de trinité bretonne de la première moitié du vingtième siècle, fondée sur l’imaginaire maritime.

Quelques brefs jalons.


Joseph-Guy Ropartz.


Joseph-Guy ROPARTZ (1864-1955) contitue en quelque sorte le versant passé de la trinité. Très catholique et très attaché à la mer, il hérite son style d'un Fauré debussysé, d'une certaine manière. Mais sans la moindre once du sirop qui affleure chez Fauré.


Ses mélodies sur l’Intermezzo de Heine se situent entre le dépouillement funèbre du Liszt du Via Crucis et l'univers des mélodies de Fauré. Entre ascétisme et séduction tendre.

Il n'en existe au disque que trois versions :
    * une version orchestrale par Vincent Le Texier, très intéressante, mais totalement différente d'atmosphère du « lied » original ;
    * une version avec piano par Vincent Le Texier. Le problème est tout de même que ce chanteur, pourvu d'une grande curiosité (pour chanter à la fois du Lili Boulanger, du Ropartz et du Giraud, entre autres !), a de véritables lacunes techniques qui rendent la voix laide, peu sonore, et brident totalement l'imagination et sa réalisation ;
    * une version par José van Dam et Jean-Philippe Collard, très belle, mais sans doute un peu à contre-sens, péchant, du moins du côté du chanteur, par une rondeur (intrinsèque à son timbre, il faut le reconnaître !) pas très à propos dans ces poèmes grinçants, même adoucis par la traduction française - et on ne repètera jamais assez que la traduction française d'un poème allemand est inévitablement fade, voire médiocre, quel que soit le talent du traducteur.


A défaut de mieux, je recommande donc le double CD van Dam / Collard (moins cher que le CD simple contenant sensiblement le même programme), qui comporte aussi notamment des oeuvres de Saint-Saëns et Ibert.



Je garde un souvenir émerveillé de ce qu'en faisait Nicolas Testé, avec un charisme très particulier en scène qui ne paraît absolument pas au disque. Je cherche en vain le nom de l'accompagnatrice, au jeu spirituel et souple, remarquable en tout point et que je ne parviens pas à nommer. Qu'elle veuille bien m'en excuser si d’aventure elle venait à nous lire.
La diction était très claire, l'incarnation simple mais tendue et sombre, pour un résultat très impressionnant, qui évitait l'écueil de tirer vers Fauré et le charmant, ce que cette musique n'est assurément pas ! (mais que la traduction française et la tradition d'interprétation rendent difficultueux à réaliser)



Le Requiem de Ropartz est sans doute celui que je préfère de tout le répertoire. Il n'en existe qu'une seule version discographique :



On n'est plus exactement dans Fauré, dans quelque chose de plus imaginatif - à rapprocher de Lili Boulanger par exemple - mais pourvu de la même grâce.



Timpani se charge d'éditer au disque le catalogue Ropartz, avec un brillant succès.



Signalons, entre autres, Le Pays, un opéra de belle facture. On peut penser aux Cantates du Prix de Rome de Ravel (autre disque à recommander, Plasson EMI), dans ce style incertain qui ne fait plus du Massenet, mais pas vraiment quelque chose de nouveau. Le pari est sans doute moins réussi que pour les cantates, plus "classiques", de Ravel, mais l'oeuvre s'écoute avec intérêt. On peut être surpris qu'Opera International lui ait accordé sa rare récompense du timbre de platine - mais à la bonne heure, si cela peut aider Ropartz et Timpani !


Jean-Yves Ossonce dirige le Philharmonique de Luxemboug, avec Mireille Delunsch, Gilles Ragon, Olivier Lallouette.



A Nancy a eu lieu en 2004 l'exécution de l'intégrale des Symphonies de Ropartz. Timpani n'est naturellement pas en reste, avec une reflet discographique de l'événement.


Sébastian Lang-Lessing avec l'Orchestre Symphonique et Lyrique de Nancy.

Une exécution de bonne facture, pour des oeuvres un peu monodiques, pas terriblement personnelles, qu'on est cependant heureux d'entendre.



On ne s'étendra pas sur toutes les oeuvres, symphoniques ou chambristes, proposées par Timpani, nous y passerions notre jeunesse et plus si affinités. Mais pour approcher Ropartz, les poèmes de l'Intermezzo et le Requiem sont assez incontournables et hautement enthousiasmants.

J'en profite ici pour protester vigoureusement contre la politique scandaleuse de Salabert, qui ne propose pas d'édition des mélodies autrement que séparément (et à des tarifs démentiels), ce qui conduit inévitablement à n'acheter que le volume le plus connu - à savoir prélude, postlude et quatre mélodies du merveilleux ''Intermezzo''. Le reste est totalement englouti dans l'oubli.
Mais si le sujet de la gestion du catalogue et de la réforme des droits d'auteurs vous intéresse, nous pouvons peut-être ouvrir un autre fil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Bezout
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Sam 2 Sep 2006 - 21:14

Pour approcher Ropartz, je conseille plutôt ses oeuvres de musique de chambre. Quatuors, sonates pour violon, violoncelle, pièces pour harpes etc... tout cela basé sur un folklore Breton inventé - mi religieux mi moyen ageux - qui donne des oeuvres passionantes pleines d'imagination et de fantaisie, à l'opposé de ses symphonies qui sont tout de même un poil ennuyeuses et hermetiques..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 72
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Sam 2 Sep 2006 - 21:18

Je ne connais pas les mélodies sur l'Intermezzo de Heine, par contre je possède le même CD comprenant le Requiem, la Messe de Sainte Anne et le Psaume De Profundis.
A mon avis, son Requiem est peut-être moins accessible que celui de Fauré ou même que celui de Duruflé, il paraît "plus compliqué", mais il vaut effectivement la peine de l'écouter.

J'ai aussi entendu ses symphonies (sauf la deuxième). Mes préférées sont les n° 4 et 5 ; j'aime moins la troisième, avec choeur, probablement la plus intéressante, mais je la trouve trop longue (près d'une heure).

Parmi sa musique de chambre, ma préférence est pour son Trio en la mineur, j'apprécie moins ses quatuors à cordes. Il a composé aussi trois sonates pour violon et piano et deux pour violoncelle et piano, qui sont pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Sam 2 Sep 2006 - 21:18

Myster Mask a écrit:
Pour approcher Ropartz, je conseille plutôt ses oeuvres de musique de chambre. Quatuors, sonates pour violon, violoncelle, pièces pour harpes etc... tout cela basé sur un folklore Breton inventé - mi religieux mi moyen ageux - qui donne des oeuvres passionantes pleines d'imagination et de fantaisie, à l'opposé de ses symphonies qui sont tout de même un poil ennuyeuses et hermetiques..
Hermétiques ! Plutôt cousues de fil blanc, je dirais. Un thème aux cordes, le reste de l'orchestre qui tricote gentiment, et hop !

Joachim, toujours sur la brèche. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Bezout
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Sam 2 Sep 2006 - 21:21

Peut être parceque ses symphonies sont moins Debussyste que ses oeuvres de chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ju_13
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 99
Age : 35
Localisation : nancy
Date d'inscription : 25/06/2006

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Sam 2 Sep 2006 - 22:40

Myster Mask a écrit:
Peut être parceque ses symphonies sont moins Debussyste que ses oeuvres de chambre.
c'est pas vraiment trépidant comme répertoire (j'ai les symphonies 1 et 4) scratch
faudrait que je m'y replonge parce que les 2 fois ou je les ai écoutées j'avais envie de dormir a la base, et là ça a pas loupé I don't want that
a réessayer!
julien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81768
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Dim 3 Sep 2006 - 1:28

DavidLeMarrec a écrit:
Allez, vu que Xavier a eu fort à faire ces dernières semaines - modération oblige -, manière de mettre un peu la main à la pâte, je lance le sujet qu'il réclamait sur Ropartz.

C'est gentil. Smile

Je ne me souviens plus du Pays, je me souviens juste que ça m'avait assez plu, mais aucun souvenir du livret.
Sinon j'ai le disque Krivine avec Le Texier pour les mélodies, ce disque-là est très beau, un beau programme.
De toute évidence, il faut que je trouve le Requiem!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jolan
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 394
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Ven 8 Sep 2006 - 16:53

J'apprécie énormément sa Symphonie 3 ( par PLASSON ).
J'ai un très vague souvenir de son "Requiem", encore un opus à réécouter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Sam 15 Déc 2007 - 21:55

sud273 a écrit:
intéressant, le disque des symphonies 1 et 4 de Ropartz ne m'a pas franchement encouragé à poursuivre en effet, mais je ne désespère pas d'en trouver du meilleur.
La plus intéressante est la Troisième (les quatre autres sont pour ainsi dire à jeter : un thème simple, et de l'homophonie, pendant une demi-heure...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Sam 15 Déc 2007 - 22:12

c'est bien ce qu'il m'avait semblé, mais n'arrivant pas à me procurer les trois premières de Le Flemm je m'étais qu'un peu de musique régionale peit-être... et puis non!
j'essaierai quand même la troisième si ce n'est pas par Plasson.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Sam 15 Déc 2007 - 22:18

sud273 a écrit:
c'est bien ce qu'il m'avait semblé, mais n'arrivant pas à me procurer les trois premières de Le Flemm je m'étais qu'un peu de musique régionale peit-être... et puis non!
Tu ne connais pas la Première de Le Flem, c'est absolument délicieux, ces thèmes folkloriques !
Dans la trinité bretonne maritime, Cras surpasse nettement les autres.


Citation :
j'essaierai quand même la troisième si ce n'est pas par Plasson.
Attends donc la fin de la publication Timpani, je crois que ça n'existe que par Plasson - oui, ça ressemble à du Plasson, tu ne vas pas aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 72
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Dim 16 Déc 2007 - 18:39

Depuis mon dernier post, j'ai entendu l'intégrale de sa musique religieuse (de Naxos), et je n'y trouve que des belles choses. Car outre le Requiem, assez connu, il y 3 Messes, toutes assez courtes, et à petit effectif (choeur et orgue). Je les trouve épatantes, et ne peux que les conseiller.

Et deux Psaumes : un De Profundis et un Super flumina Babylonis, ce dernier surtout mériterait à être connu.
Et un oratorio (intitulé "légende"), le Mystère de Saint Nicolas, pour baryton, choeur mixte, choeur d'enfants et orchestre. Lui aussi est assez court (25 minutes), on ne s'ennuie pas...

David, quand tu dis que les symphonies sauf la troisième sont à jeter, pas du tout d'accord : les 4 et 5 sont magnifiques, je les place même avant les 3 et 4 de Roussel, c'est dire...Enfin, question de goût Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Dim 16 Déc 2007 - 18:53

joachim a écrit:
Depuis mon dernier post, j'ai entendu l'intégrale de sa musique religieuse (de Naxos), et je n'y trouve que des belles choses. Car outre le Requiem, assez connu, il y 3 Messes, toutes assez courtes, et à petit effectif (choeur et orgue). Je les trouve épatantes, et ne peux que les conseiller.

Et deux Psaumes : un De Profundis et un Super flumina Babylonis, ce dernier surtout mériterait à être connu.
Et un oratorio (intitulé "légende"), le Mystère de Saint Nicolas, pour baryton, choeur mixte, choeur d'enfants et orchestre. Lui aussi est assez court (25 minutes), on ne s'ennuie pas...
Oui, c'est bien, tout ça, mais j'avoue que ce n'est pas non plus extrêmement consistant - la faute peut-être aux interprétaztions un peu lisses. C'est charmant, et à connaître. Mais le Requiem avant tout (une sorte de superfauréen).


Citation :
David, quand tu dis que les symphonies sauf la troisième sont à jeter, pas du tout d'accord : les 4 et 5 sont magnifiques, je les place même avant les 3 et 4 de Roussel, c'est dire...Enfin, question de goût Wink
Oui, moi aussi je les places place avant les Roussel. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Dim 16 Déc 2007 - 23:55

La Chasse du Prince Arthur, vaste poème symphonique d'après des poèmes fins de siècle pseudo-celtiques. Très riche pièce d'un petit quart d'heure, m'évoque les beautés chromatiques de Chausson (sa symphonie) et les debussysmes de Cras. Des brumes bien marines bien qu'un peu "délicates". J'aime beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Lun 17 Déc 2007 - 0:12

eh bien oui, un beau poème symphonique, une bonne surprise avec une jolie chevauchée au milieu, j'ai écouté ça plusieurs fois de suite, au premier abord c'est très séduisant, on pense à Franck, au dernier d'Indy. Je ne connais pas Cras, mais il faut croire que je devrais m'y mettre. Le programme de ce disque m'a l'air beauoup plus intéressant que ce que je connaissais jusque là. On atteind enfin le niveau des symphonies de Tournemire.

Euh aussi, les débineurs des symphonies de Roussel devraient les réécouter sérieusement par Martinon par exemple, en commençant par la deuxième qui est un moment unique dans la musique française Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Lun 17 Déc 2007 - 0:36

Oui, les Soirs sur les chaumes est du même acabit, quinze minutes de musique mouvante, impressionniste. On est soi-disant là pour parler des champs et des collines des Vosges... Mais on est toujours en mer avec ces sonorités liquidiennes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Lun 17 Déc 2007 - 4:28

sud273 a écrit:
on pense à Franck, au dernier d'Indy.
Bien vu !

Je n'en reviens pas que Vartan soit plus séduit que moi par ce genre de pièce. On nous l'a changé !


Ou alors c'est une mithridatisation due aux morts d'amour. (on se comprend)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Bezout
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Lun 17 Déc 2007 - 12:26

Rien à voir, mais il me semble que la peinture utilisée sur la pochette se trouve au musée des Beaux Arts de Quimper. A peu près 80% de la peinture Bretonne est de ce genre là, bien morbide, le reste étant consacré aux processions religieuses du Pardon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Lun 17 Déc 2007 - 13:41

C'est pompier, absolument pompier dans le style de Bouguereau.

Oui, c'est bien à Quimper.

Velléda, effet de lune de Jules-Eugène Lenepveu (ça ne s'invente pas un prénom pareil)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Lun 17 Déc 2007 - 13:45

DavidLeMarrec a écrit:


Ou alors c'est une mithridatisation due aux morts d'amour. (on se comprend)

Je progresse et me balance au clair de lune dans le silence.
Mais ces mélodies et ces pièces ont le charme passé des vitraux à la Muchat et aux vases alambiqués de Gallé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Sam 19 Avr 2008 - 12:05

Modération depuis le fil Playlist.

DavidLeMarrec a écrit:
sud273 a écrit:
Jaky a écrit:
Pierné :
L'An mil


DLM a écrit:
Tout est fondé sur l'aspect global, juste une mélodie, pas du tout de contrepoint. Ce n'est pas tant la musique que le résultat qui importe.
ce ne serait pas le premier. Un wagnérien convaincu en quelque sorte... viking
En fait, ça me fait plutôt penser aux symphonies de Ropartz. Laughing
Mais j'ai entendu un quatuor de Ropartz hier (le 1° je pense) et ma foi, c'est tout à fait écoutable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Sam 19 Avr 2008 - 12:07

vartan a écrit:
Mais j'ai entendu un quatuor de Ropartz hier (le 1° je pense) et ma foi, c'est tout à fait écoutable.
Oui, mais les symphonies, c'est les symphonies...

Une mélodie (très oubliable) aux violons, et puis de l'homophonie derrière (pas trop audacieuse), et en avant pour cinq symphonies. Neutral

Et pourtant, tu sais que je ne suis pas un détracteur de Ropartz. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Sam 19 Avr 2008 - 12:11

Non, je sais, un grand mélodiste.
C'est vrai que des symphonies sans inspiration ça peut être redoutable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Sam 19 Avr 2008 - 12:25

vartan a écrit:
Non, je sais, un grand mélodiste.
C'est vrai que des symphonies sans inspiration ça peut être redoutable.
C'est-à-dire que c'est écrit "à la française". Du climat, et puis la musique passe après, pas de recherche formelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9414
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Sam 19 Avr 2008 - 14:11

J'ai justement "le pays" qui m'attends, dois-je passer mon chemin ou prendre des précautions (vitamine, bourbon ou que sais-je?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Sam 19 Avr 2008 - 14:27

Jaky a écrit:
J'ai justement "le pays" qui m'attends, dois-je passer mon chemin ou prendre des précautions (vitamine, bourbon ou que sais-je?).
Je l'ai entendu de loin, ça avait l'air bien, mais je n'avais pas le livret à l'époque ; il est sur mon bureau également, emprunté à la médiathèque jeudi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Sam 19 Avr 2008 - 14:57

zut alors, je viens de jeter un oeil aux pochettes, j'aurais dû acheter les 2 et 5 au lieu des 1 et 4, j'aurais au moins eu un joli tableau en prime.
Pour la musique je suis bien d'accord, ces symphonies 1-4 sont une déception au contraire des poèmes symphoniques (mais je ne connais pas la 3ème qui passe pour être la plus originale).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Sam 19 Avr 2008 - 15:08

sud273 a écrit:
zut alors, je viens de jeter un oeil aux pochettes, j'aurais dû acheter les 2 et 5 au lieu des 1 et 4, j'aurais au moins eu un joli tableau en prime.
Pour la musique je suis bien d'accord, ces symphonies 1-4 sont une déception au contraire des poèmes symphoniques (mais je ne connais pas la 3ème qui passe pour être la plus originale).
Oui, je le répète, la 3 est bien contrairement aux quatre autres. Mais comme tu refuses Plasson, je ne puis rien pour toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Sam 19 Avr 2008 - 15:12

c'est la raison pour laquelle elle n'est pas encore dans ma discothèque...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Sam 25 Avr 2009 - 13:07

Jaky a écrit:
J'ai justement "le pays" qui m'attends, dois-je passer mon chemin ou prendre des précautions (vitamine, bourbon ou que sais-je?).
Alors, Jaky, ça a donné quoi ? Smile

Depuis le temps, j'ai écouté aussi. C'est vraiment chouette, de très belles choses à l'orchestre, une histoire terrible fondée sur un micro-comportement attesté historiquement. Après, ça reste dans un langage certes toujours fouillé harmoniquement, mais très postromantique.

Ce n'est pas majeur, mais c'est très beau.

[Au passage, on n'encadre rien à ce que dit Mireille. Mais le français n'est de toute façon pas ce qui lui va le mieux, surtout pour les rôles de lyrique un peu aventureux.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Mer 10 Fév 2010 - 14:43

Les poèmes symphoniques sont vraiment très sympa Very Happy
(La chasse du prince Arthur, La cloche des morts, Soir sur les chaumes, par Krivine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Mer 10 Fév 2010 - 15:03

jerome a écrit:
Les poèmes symphoniques sont vraiment très sympa Very Happy
(La chasse du prince Arthur, La cloche des morts, Soir sur les chaumes, par Krivine)
Orchestralement, écoute aussi les Odelettes et son opéra. Parce que c'est encore plus travaillé sur le plan du langage.

... j'entends vraiment des échos de Tristan dedans, mais à la sauce française. C'est assez parent du Roi Arthus, en fait.

[Bruit de corde qui vibre. Mr. Green ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Mer 24 Fév 2010 - 12:24

J'ai l'intégrale des quatuors (Timpani), lequel écouter en priorité à votre avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Mer 24 Fév 2010 - 22:07

J'ai écouté les n°4 et 5, je n'irai pas au-delà Confused

Je m'y perds, je m'endors : non pas que ça soit une musique difficile, mais rien ne me touche dans cette succession d'ondoiements gentillets ; pas l'ombre d'un thème singulier, à peine quelques ruptures émoustillantes par-ci par-là (fin du IIe mvt du 4e quatuor). Cette impression de flot tiède est peut-être dûe à la première écoute, mais ça ne donne pas envie de faire l'effort de s'y plonger.

Les poèmes symphoniques que j'ai entendus sont incomparablement plus stimulants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Mar 2 Mar 2010 - 17:40

J'ai écouté les 4 odelettes, et c'est absolument merveilleux!
Orgie lyrique sans trop de sucre, quelle maîtrise! Le passage a cappella dans la quatrième est délicieux, hypnotique...

Je vais creuser ce compositeur sans trop tarder pour ma part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Mar 2 Mar 2010 - 17:42

A qui le dis-tu ! Il y a effectivement du lyrisme, mais aussi beaucoup de mélancolie, c'est une sorte de Chausson straussisé, mais avec beaucoup de mélancolie française, une couleur bien propre à Ropartz.

En plus les poèmes sont sympas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Mar 2 Mar 2010 - 17:43

jerome a écrit:
J'ai écouté les n°4 et 5, je n'irai pas au-delà Confused

Je m'y perds, je m'endors : non pas que ça soit une musique difficile, mais rien ne me touche dans cette succession d'ondoiements gentillets ; pas l'ombre d'un thème singulier, à peine quelques ruptures émoustillantes par-ci par-là (fin du IIe mvt du 4e quatuor). Cette impression de flot tiède est peut-être dûe à la première écoute, mais ça ne donne pas envie de faire l'effort de s'y plonger.

Les poèmes symphoniques que j'ai entendus sont incomparablement plus stimulants.
C'et étonnant ça, moi je trouve le Troisième vraiment beau et varié, pas comme ceux très homogènes de Koechlin. Ce que tu dis me fait plus penser aux symphonies. Surprised
Là, j'entends quelque chose, en moins sombre et dense peut-être, qui me fait plus penser à l'univers (pardon) de la Deuxième de Roussel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pinch
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 204
Age : 36
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Ven 12 Mar 2010 - 10:42

j'ai écouté la première odelette en boucle ce matin

c'est moi ou c'est juste magnifique Shocked

Shocked Shocked

tout est grace, impressions, mélancolie, vraiment délicieux

je le sens bien ce disque de Krivine Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Ven 12 Mar 2010 - 11:05

Pinch a écrit:
j'ai écouté la première odelette en boucle ce matin

c'est moi ou c'est juste magnifique Shocked
Seconde proposition. C'est peu ou prou génialissime, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pinch
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 204
Age : 36
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Lun 15 Mar 2010 - 16:07

DavidLeMarrec a écrit:
Pinch a écrit:
j'ai écouté la première odelette en boucle ce matin

c'est moi ou c'est juste magnifique Shocked
Seconde proposition. C'est peu ou prou génialissime, quoi.

oui c'est vraiment magnifique.
Les deux premières sont de véritables coups de coeur! drink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
franchom
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 436
Age : 51
Localisation : valenciennes
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Lun 15 Mar 2010 - 22:37

DavidLeMarrec a écrit:
Jaky a écrit:
J'ai justement "le pays" qui m'attends, dois-je passer mon chemin ou prendre des précautions (vitamine, bourbon ou que sais-je?).
Alors, Jaky, ça a donné quoi ? Smile

Depuis le temps, j'ai écouté aussi. C'est vraiment chouette, de très belles choses à l'orchestre, une histoire terrible fondée sur un micro-comportement attesté historiquement. Après, ça reste dans un langage certes toujours fouillé harmoniquement, mais très postromantique.

Ce n'est pas majeur, mais c'est très beau.

[Au passage, on n'encadre rien à ce que dit Mireille. Mais le français n'est de toute façon pas ce qui lui va le mieux, surtout pour les rôles de lyrique un peu aventureux.]


J' ai écouté le cd 1 du Pays
Est ce que je délire ou pourrions nous dire que stylistiquement les mélodies et le traitement des voix sont proches d Alfred Bruneau .


Dernière édition par franchom le Lun 15 Mar 2010 - 22:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7171
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Lun 15 Mar 2010 - 22:49

Personne n'a évoqué le magnifique Miracle de Saint Nicolas dans ce topic ! Bizarre, c'est pourtant bien l'une de ses plus célèbres oeuvres, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Mar 16 Mar 2010 - 0:07

Hervé, moi je pense plutôt à d'Indy et à Wagner... Bruneau, c'est quand même plus sobre (et beaucoup plus pauvre musicalement, malgré quelques effets), c'est plus du côté de Paladilhe et Massenet que des wagnérismes, même s'il y a des bizarreries. C'est plutôt un Puccini français, à choisir.

Non, dans Le Pays, il y a du Tristan partout. Surprised


Adriatico, oui, c'est une très belle oeuvre, mais très en dessous de son Requiem, pour en rester à la musique chorale, et pas forcément supérieure aux Psaumes. Et on est très loin de l'émerveillement des Odelettes et du Pays, me concernant. Mais c'est très beau, c'est vrai (à défaut d'être follement personnel).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Lun 17 Mai 2010 - 15:32

J'ai écouté Le Pays de Ropartz et je n'ai pas vraiment pris mon pied. En l'écoutant on pense à Franck, à Wagner, parfois à Richard Strauss. En fait c'est l'oeuvre post-wagnérienne typique : livret très bavard avec gros paquets de dialogues, indéfectible esprit de sérieux : aucune distanciation, premier degré permanent, insistance lourdingue (nostalgie du Pays chez Tual, pressentiment du dénouement chez Kaethe) afin que l'auditeur/spectateur comprenne bien tout... Honnêtement, une demi-heure aurait suffit.
Certes il y a de beaux passages musicaux (le prélude est très réussi), mais le chant est sans relief et l'ensemble plutôt lent et statique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Lun 17 Mai 2010 - 20:47

C'est peut-être bien le livret le plus indigent du répertoire. (Il ne se passe strictement rien, une demi-heure pour servir la soupe entre trois personnages. Laughing ) Très peu de chant finalement.

Mais alors, c'est une sorte de relecture tristanienne, un double éclos en France, bien plus proche encore qu'Arthus.

Musicalement, c'est extraordinaire.

Typiquement l'opéra donc on peut lire le synopsis et puis se laisser porter.

J'adore, mais ça ne flatte vraiment pas ma fibre théâtreuse. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Lun 2 Aoû 2010 - 12:38

Calliopé a écrit:
Citation :
Calliopé a écrit:
Existe-t-il un lien concernant le Pays de Ropartz ?

Je sens que nous allons nous entendre.

http://classik.forumactif.com/general-f1/joseph-guy-ropartz-t1019.htm

(Je précise qu'il ne faut pas tenir compte de mon premier commentaire sur le côté Massenet, qui reste quand même extrêmement faible par rapport à la dose wagnérienne, mais il en est question plus loin dans le fil.)


P.S. : Tu peux trouver tous ces fils en regardant l'index en haut de la rubrique générale.

Merci pour le lien. Suis plutôt sensible à la sincérité et la sobriété du discours musical ainsi qu' à la plume de Le Goffic pour le symbolisme de ses personnages.
Je ne trouve pas cela sobre, bien au contraire, c'est très raffiné et travaillé, wagnérisant...

Je suis moins sensible, comme dit dans ce fil, au livret, je dois dire. Tu veux dire quoi par "symbolisme des personnages", plus précisément ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Calliopé
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Mar 3 Aoû 2010 - 12:56

Citation :
Je suis moins sensible, comme dit dans ce fil, au livret, je dois dire. Tu veux dire quoi par "symbolisme des personnages", plus précisément ?


Les trois personnages ne valent pas qu'en termes de protagonistes; leurs sentiments se mêlent avec grâce pour donner forme à une autre réalité, l'Idée de ce Pays lointain mais toujours présent, en filigrane; l'Idée d'une dimension surnaturelle. La musique elle-même laisse transparaître subtilement cette Idée; décadente dans sa non-uniformité, déroutante et empreinte de mystère, bouleversant les repères (en tous les cas, les miens ), évocatrice de cette Autre, toute-puissante. Les harmoniques sont belles, les couleurs franches malgré des contours flous, des thèmes entremêlés, dans lesquels on se perd parfois, reflétant certainement l'ambivalence des sentiments.

Cela me fait penser aux Trois Grâces de Theodor Baierl, incarnant le désir de l'homme et le principe de vie dans lequel s'inscrit aussi celui de la mort. Le point de fuite mène à un autre espace, au-delà des mers.


J'ai écouté la messe de Sainte Anne, je trouve le Kyrie tout simplement céleste.

Tout ça me donne envie de creuser un peu plus Ropartz et son oeuvre, notamment les poèmes symphoniques qui semblent en émouvoir plus d'un^^.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Mar 3 Aoû 2010 - 13:17

Calliopé a écrit:
Les trois personnages ne valent pas qu'en termes de protagonistes; leurs sentiments se mêlent avec grâce pour donner forme à une autre réalité, l'Idée de ce Pays lointain mais toujours présent, en filigrane; l'Idée d'une dimension surnaturelle. La musique elle-même laisse transparaître subtilement cette Idée; décadente dans sa non-uniformité, déroutante et empreinte de mystère, bouleversant les repères (en tous les cas, les miens ), évocatrice de cette Autre, toute-puissante. Les harmoniques sont belles, les couleurs franches malgré des contours flous, des thèmes entremêlés, dans lesquels on se perd parfois, reflétant certainement l'ambivalence des sentiments.
Oui, il y a du caractère dans les évocations et dans la musique, mais les personnages eux-mêmes sont d'un prosaïsme assez terrible. La réunion autour de la soupe, je la digère bien dans Louise parce que c'est dans le ton, mais ici, le potage au potiron sur de la musique tristanienne, je peine.


Citation :
Tout ça me donne envie de creuser un peu plus Ropartz et son oeuvre, notamment les poèmes symphoniques qui semblent en émouvoir plus d'un^^.
Ne manque pas non plus les Odelettes (c'est d'ailleurs couplé chez Timpani avec la Chasse du roi Arthur).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pinch
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 204
Age : 36
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Jeu 21 Oct 2010 - 10:19

le requiem est un vrai petit bijoux avec un vrai coup de coeur pour l'introit

j'aime vraiment beaucoup ce compositeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1136
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   Jeu 21 Oct 2010 - 11:10

Pinch a écrit:
le requiem est un vrai petit bijoux avec un vrai coup de coeur pour l'introit

j'aime vraiment beaucoup ce compositeur

Je suis de votre avis. Connaissez-vous son Psaume 136 (pas le 129 qui est couplé au Requiem) ? Il est admirable en unissant une inspiration presque mendelssohnienne à son style propre. Et le Miracle de saint Nicolas, couplé au psaume, est d'une grande fraîcheur naïve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joseph-Guy Ropartz   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joseph-Guy Ropartz
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Joseph-Guy Ropartz (1864-1995)
» Joseph-Guy Ropartz
» Joseph Haydn-Symphonies
» Joseph Martin KRAUS (1756-1792)
» Joseph Haydn -Messes et pièces sacrées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: