Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mozart - Les Noces de Figaro

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8407
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Sam 30 Nov 2013 - 17:07

DavidLeMarrec a écrit:
bAlexb a écrit:
L'argumentaire m'intéresse
Lequel ?  Je vois plutôt du fantasme et de la promo (tous deux assez inoffensifs et sympathiques, au demeurant) qu'une démonstration, même faiblarde.
Celui de Currentzis qu'on connaît et ses arguments musicologiques, à la fois sur la qualité du chant/des voix et sur sa conception des tempi et validée leur caractère probable/probant, si ce n'est "autorisé" ; lesquels doivent effectivement relever du fantasme ou à tout le moins de la projection, comme plus ou moins tous les argumentaires historicisants d'ailleurs (voir la démonstration de Jacobs au sujet du matériel de sa Finta, ses théories sur les deux choeurs/tribunes de la Saint Matthieu, les réécritures des parties manquantes chez Vivaldi, ce que Mackerras a pu faire pour ses Nozze avec "Non tardar, amato bene", etc.).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85752
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Sam 30 Nov 2013 - 17:17

bAlexb a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
bAlexb a écrit:
L'argumentaire m'intéresse
Lequel ?  Je vois plutôt du fantasme et de la promo (tous deux assez inoffensifs et sympathiques, au demeurant) qu'une démonstration, même faiblarde.
Celui de Currentzis qu'on connaît et ses arguments musicologiques, à la fois sur la qualité du chant/des voix et sur sa conception des tempi et validée leur caractère probable/probant, si ce n'est "autorisé" ; lesquels doivent effectivement relever du fantasme ou à tout le moins de la projection, comme plus ou moins tous les argumentaires historicisants d'ailleurs (voir la démonstration de Jacobs au sujet du matériel de sa Finta, ses théories sur les deux choeurs/tribunes de la Saint Matthieu, les réécritures des parties manquantes chez Vivaldi, ce que Mackerras a pu faire pour ses Nozze avec "Non tardar, amato bene", etc.).
Ah, d'accord, mais rien de tout cela n'est écrit dans le lien que tu as donné... hehe À part la question des tempi, plus que sommairement exposée (et qui ne me convainc guère, pour des raisons pratiques).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8407
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Mar 7 Jan 2014 - 8:29

Montfort a écrit:
Je viens de lire sur le fil de l'AFP qu'un nouvel enregistrement vient de sortir.
Quelqu'un en sait-il davantage ?

C'est annoncé pour février, apparemment : http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=5880&cntnt01origid=57&cntnt01detailtemplate=gabarit_detail_breves&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=36 .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8407
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Lun 17 Fév 2014 - 12:28

"Du génie", diable : http://www.forumopera.com/index.php?mact=News%2Ccntnt01%2Cdetail%2C0&cntnt01articleid=6147&cntnt01origid=57&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=55 !


Dernière édition par bAlexb le Lun 17 Fév 2014 - 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Lun 17 Fév 2014 - 20:08

Je l'ai reçue aujourd'hui par QoBuz -- ça donne envie de s'y mettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Mar 18 Fév 2014 - 7:58

Ca commence électrisant mais pas balourd, on a en effet un peu cette impression qu'on a parfois: "pourquoi je l'ai pas entendu comme ça avant?".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6937
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Mar 18 Fév 2014 - 16:29

Oui enfin c'est quand même pas la version décapante qu'on nous annonçait! Soit-disant les tempi seraient plus rapides, plus serrés, plus contrastés que d'habitude! Ben non pas vraiment! Beaucoup de versions adoptent des tempi tout aussi vifs et rapides. Ce qui fait la petite différence, c'est le matériau orchestral assez séduisant et sa mise en valeur par la prise de son.
Ceci dit, c'est une version qui me plait bien et que je trouve bien chantée dans l'ensemble et un peu plus réussie que la version Jacobs par exemple (version Jacobs plus acérée et plus contrastée voire parfois un peu brutale!)
Une belle version dynamique mais qui ne torpille absolument pas les grandes références discographiques de l'oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Mar 18 Fév 2014 - 16:38

C'est l'énergie qui me frappe, que peut être certains ont pris pour de la vitesse. Tout le premier acte (ce que j'ai écouté pour l'instant) est explosif mais en même temps, le discours musical me semble évident, toujours soutenu, tres naturel. Pour moi qui ai surtout l'expérience des versions historiques, c'est très convaincant et excitant pour l'instant. Ça me donne l'impression qu'un Karajan ou un Kleiber sont en comparaison "mou", pour parler comme David.

Je suis d'accord que c'est une bien belle prise de son, en tous cas en HD.

Décapant, je sais pas ce que ça veut dire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6937
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Mer 19 Fév 2014 - 21:11

ça c'est décapant:

/watch?v=o7ri4EOE1Tg

 hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Mer 19 Fév 2014 - 21:13

C'est une blague j'espère Shocked ? Le chef avait mis du prozac dans son café ou quoi hehe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Mer 19 Fév 2014 - 21:18

les cors naturels placés devant les cordes sont insupportables. On a l'impression de se retrouver à l'époque de l'Idoménée d'Harnoncourt quand tout le monde s'extasiait sur les percussions et les cuivres de renifle (et Yakar qui chantait plus ou moins aussi faux et blanc que Simone). Ce n'est pas pour dénigrer Currentzis qui est le meilleur chef d'opéra du moment, et depuis au moins La Passagère de Weinberg (ou sa 14è de Chostakovich autrement plus difficile à mettre en place) et un excellent mozartien avec un requiem remarquable, mais effectivement ça ne saurait renvoyer dans les cordes aucunes des versions historiques, beaucoup de baroqueuses sans aucun doute, mais ça ne me poussera pas à l'acheter.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6937
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Mer 19 Fév 2014 - 21:25

rassure-moi tu ne t'appuies pas sur l'extrait que j'ai donné ?????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Mer 19 Fév 2014 - 21:28

non, c'était très rigolo en effet... je ne dirais pas prozac qui est un excitant, plutôt valium...

Je ne prétends pas juger des Noces de Currentzis sur le peu que j'ai entendu, cela dit, je ne trouve pas très opportun de vouloir pour une version de studio nourrir le texte de fioritures plus ou moins bienvenues, et je trouve le naturel invoqué un peu grimaçant. Bondarenko est peut-être la révélation de cette version?
Revenir en haut Aller en bas
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Mer 19 Fév 2014 - 21:44

Fini la première écoute: je me sens comme après une vraie belle représentation d'opéra - difficile de trouver le sommeil. Le parallèle avec harnoncourt me paraît injuste. Dans les années Harnoncourt, on était censé être fasciné par cette façon si différente de faire tout sonner, mais à aucun moment il n'y avait la cohérence musicale, la tenue du discours dramatique qu'il y a ici (Harnoncourt reste un mystère pour moi, le symbole d'une époque qui a oublié la musique...). Comme dans les vraies réussites aussi, pour moi, aucun soliste ne se détache, c'est l'ensemble qui fonctionne.

On verra comment ça soutient les écoutes répétées, mais celle là à été une forte expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Stolzing
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 709
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Sam 22 Fév 2014 - 11:33

J'ai entendu quelques extraits de ces noces "de" Currentzis sur France-Musique (un bout du premier acte et le duo de la lettre). Dire que je ne suis pas convaincu est faible. Certes, le chef trouve une pulsation assez excitante, mais il y a aussi des coups de boutoir à la Harnoncourt vraiment pénibles. Le chant est simplement insupportable. Apparemment, Currentzis a décrété qu'il fallait chanter sans vibrato, et c'est juste faux et moche. Un des critiques de FM faisait remarquer que la comtesse avait la voix d'une petite fille, et c'est exactement ça. Le duo était du coup carrément hideux, sans compter l'ornementation surabondante qui anticipe curieusement sur le bel canto romantique. L'écoute d'extraits peut évidemment être dans une certaine mesure trompeur (on perd la construction), mais je n'ai aucune envie d'explorer plus avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
opera
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Sam 22 Fév 2014 - 11:40

Mais Les Noces dirigées par Harnoncourt c'est plutôt très romantique avec un magnifique flot orchestral, pas des coups de boutoir baroqueux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6937
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Sam 22 Fév 2014 - 12:35

opera a écrit:
Mais Les Noces dirigées par Harnoncourt c'est plutôt très romantique avec un magnifique flot orchestral, pas des coups de boutoir baroqueux.
attention tu parles de quelle version d'Harnoncourt ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stolzing
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 709
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Sam 22 Fév 2014 - 12:40

opera a écrit:
Mais Les Noces dirigées par Harnoncourt c'est plutôt très romantique avec un magnifique flot orchestral, pas des coups de boutoir baroqueux.

C'est possible, je ne connais pas ses enregistrements des Noces ; je faisais simplement une comparaison avec son style usuel (et, pour l'avoir entendu récemment avec le Concentus Musicus deux fois dans des symphonies de Mozart, ça cognait...), même s'il est vrai qu'il est parfois plus souple (cf. sa Flûte à Salzbourg, remarquable de vitalité sans brutalité).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85752
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Sam 22 Fév 2014 - 13:44

Je me sens un peu seul à vrai dire : quasiment tous les commentaires que je lis sont euphoriques (peu ou prou la plus grande version de tous les temps, qui renouvelle définitivement le génie de Mozart) ou dégoûtés (hautement artificieux jusqu'à l'écœurement). hehe

Moi, j'ai beaucoup aimé (surtout la gestion du continuo dans les ensembles, mais aussi le choix des voix droites, intéressant), mais je trouve qu'il y manque le naturel de la scène, ce petit abandon qui rend le drame crédible. J'ai adoré l'acte I, mais l'acte IV, en particulier, a des alanguissements qui ne sont pas vraiment crédibles.

Sinon, il faut quand même remarquer le fait que produire (chez Sony, en plus Rolling Eyes ) une intégrale des Noces rien qu'avec jeunes chanteurs obscurs (à part Kermes, on a bien entendu de temps à autre Bondarenko dans les concours, il existe des disques avec Forsström, mais ce sont quand même plutôt des « bleus » !) est hautement méritoire, surtout quand on a des prétentions de vente assez hautes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Sam 22 Fév 2014 - 13:56

donc Currentzis réserve ses prestations inoubliables à des labels obscurs type Alpha et sert la même soupe pseudo baroqueuse aux gros labels, avec un succès prévisible.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85752
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Sam 22 Fév 2014 - 15:05

Alpha, obscur ? Je suis assez persuadé que c'est l'un des labels qui se vendent le mieux en France, avec un public fidèle... un peu le concept Harmonia Mundi, avant que leur catalogue ne devienne un grand fourre-tout assez tiède.

Par ailleurs, il n'y a pas de différence fondamentale d'approche entre les disques de ses différents labels. Bien sûr. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 52
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Sam 22 Fév 2014 - 15:47

DavidLeMarrec a écrit:
Je me sens un peu seul à vrai dire : quasiment tous les commentaires que je lis sont euphoriques (peu ou prou la plus grande version de tous les temps, qui renouvelle définitivement le génie de Mozart) ou dégoûtés (hautement artificieux jusqu'à l'écœurement). hehe

Moi, j'ai beaucoup aimé (surtout la gestion du continuo dans les ensembles, mais aussi le choix des voix droites, intéressant), mais je trouve qu'il y manque le naturel de la scène, ce petit abandon qui rend le drame crédible. J'ai adoré l'acte I, mais l'acte IV, en particulier, a des alanguissements qui ne sont pas vraiment crédibles.

Sinon, il faut quand même remarquer le fait que produire (chez Sony, en plus Rolling Eyes) une intégrale des Noces rien qu'avec jeunes chanteurs obscurs (à part Kermes, on a bien entendu de temps à autre Bondarenko dans les concours, il existe des disques avec Forsström, mais ce sont quand même plutôt des « bleus » !) est hautement méritoire, surtout quand on a des prétentions de vente assez hautes.

Juste pour dire que je n'aime toujours pas je déteste toujours autant l'opéra !

Christophe ... un poil trollesque, je l'avoue ! siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
opera
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 9:54

Otello a écrit:
opera a écrit:
Mais Les Noces dirigées par Harnoncourt c'est plutôt très romantique avec un magnifique flot orchestral, pas des coups de boutoir baroqueux.
attention tu parles de quelle version d'Harnoncourt ??
la version de studio bien sûr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre75013
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 54
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 11:24

Pour moi cette nouvelle version par T. Currentzis est une bonne version moderne.
Les points forts en serait une excellente direction d'orchestre, plein de détails ; ça pétille, c'est très agréable, d'autant que c'est super bien capté. Le continuo, superbe, inventif, jamais lourd ni trop ornementé (comme certain baroqueux savent si bien faire...).
Le point faible reste..... LES VOIX !!!!
Les femmes en particulier : Susana minaude sans arrêt, le timbre de Marcelina ne me plaît pas, la comtesse, je ne veux même pas en parler tellement c'est petit....Chérubien est mieux. Fait même illusion dans "non so più"
Chez les hommes, bien que ça ne soit pas fantastique ça me semble légèrement au dessus, peut-être Figaro lui-même ?
Enfin, pour moi, une version supplémentaire qui, contrairement à ce que j'ai pu lire ici et là, ne renouvelle rien. Avec leur défauts, je resterai fidèle à Gardiner et Jacobs pour ce qui est des versions baroqueuses, quand même mieux distribués vocalement.
Sinon, pour moi, la folle journée reste celle que nous a donné E. Kleiber....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6937
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 12:19

et moi je rajoute les versions Böhm et Solti qui restent en tête de discographie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre75013
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 54
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 13:08

Pour rester dans le grand classicisme oui, bien sûr.
Avec une très nette préférence pour Böhm : avec une vraie Suzanne (Mathis)... Direction trop "sage" pour moi, néanmoins
Dans les belles et grandes versions, je trouve qu'on oublie trop souvent R. Muti. Il y a une urgence dans son live de Salzburg de 1986 impressionnante !! Et puis, la distribution etait si belle : Allen, Battle, Murray, Price en comtesse (parfait, pour moi). A redécouvrir...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8407
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 13:44

Pierre75013 a écrit:
Pour rester dans le grand classicisme oui, bien sûr.
Avec une très nette préférence pour Böhm : avec une vraie Suzanne (Mathis)... Direction trop "sage" pour moi, néanmoins
Dans les belles et grandes versions, je trouve qu'on oublie trop souvent R. Muti. Il y a une urgence dans son live de Salzburg de 1986 impressionnante !! Et puis, la distribution etait si belle : Allen, Battle, Murray, Price en comtesse (parfait, pour moi). A redécouvrir...


C'est un live  scratch ?
Je serais bien en peine de dire laquelle des versions de Böhm je préfère ; mais en y réfléchissant bien, je ne suis pas sûr que le studio DGG ne se retrouve pas, in fine, derrière le live de Salzburg en 57 (quintette qui frôle l'idéal selon mon goût ; même si j'aurais aimé un Figaro un peu plus dense, au grain plus serré à l'image de Panerai à la même époque, cf. Rosbaud à Aix) ou le studio Philips (parce que Jurinac, parce que Streich, parce que Ludwig, parce que le sens imperturbable de l'équipe et de l'écoute, etc.).
Mais la variable est infinitésimale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6937
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 13:49

Pierre75013 a écrit:
Dans les belles et grandes versions, je trouve qu'on oublie trop souvent R. Muti. Il y a une urgence dans son live de Salzburg de 1986 impressionnante !! Et puis, la distribution etait si belle : Allen, Battle, Murray, Price en comtesse (parfait, pour moi). A redécouvrir...

1) la version Muti n'a jamais été un live! C'est un pur studio enregistré à Vienne!
2) oui c'est une belle version mais elle est vocalement assez déséquilibrée tant la voix de Battle est trop menue pour entretenir une confusion indispensable au dernier acte avec celle de Margaret Price. Toutes deux sont superbes mais pas mariées ensemble! C'est pas plausible!
Pour la direction de Muti c'est une réussite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre75013
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 54
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 14:28

Au temps pour moi......
Ce n'est bien sûr pas un live... J'ai confondu avec le Cosi....
Eh oui, l'âge....
Toutes deux sont superbes, mais pas mariées ensemble. Absolument d'accord, mais très bien-chantantes.
le "porgi, amor..." est sublime, la pulsation de l'orchestre (ainsi que ses sonorités) grandiose; Price, magnifique, émouvante.
Vraiment, j'aime cette version.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8407
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 16:06

Pierre75013 a écrit:
Vraiment, j'aime cette version.

Et moi aussi ; ça a été ma première version, il y a... au moins tout ça.
A la réécoute, ce qui me dérange et coupe en partie les ailes de mon plaisir c'est... la prise de son, bien trop épaisse à mon goût et pour rendre justice au juste poids orchestral (et quels timbres, quel jeu avec les voix) réglé par Muti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre75013
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 54
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 16:18

Oui, c'est sûr ; on ne peut pas parler de prise de son de référence !! C'est du mauvais EMI.
Ca ne me dérange pas outre mesure néanmoins. Mais, ayant connu de bien plus vieux enregistrements, je m’accommode très bien de vieilles cires. Et même si le son est épais, on peut entendre certaines splendeurs quant aux timbres de l'orchestre et l'urgence de la direction de Muti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8407
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 16:20

Pierre75013 a écrit:
Mais, ayant connu de bien plus vieux enregistrements, je m’accommode très bien de vieilles cires.

Mais moi aussi ; et justement, j'aurais préféré la définition (j'allais écrire : l'air, l'espace) de certaines "vieilles" cires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre75013
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 54
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 16:58

D'accord....
Oui, une belle image, même un peu étriquée est plus intéressante que ce brouillard...
Mais j'écoute toujours ce disque avec plaisir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 855
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 17:04

Otello a écrit:
et moi je rajoute les versions Böhm et Solti qui restent en tête de discographie!
Et troisième : Giulini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8407
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 17:06

Figaro a écrit:
Otello a écrit:
et moi je rajoute les versions Böhm et Solti qui restent en tête de discographie!
Et troisième : Giulini

Le live, alors, qui a précédé (suivi ?) les sessions d'enregistrement EMI  drunken : http://www.amazon.com/Mozart-Figaro-Soderstrom-Schwarzkopf-Giulini/dp/B005TC8XZI (ou ici : /watch?v=B3nsjRcTJUY).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre75013
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 54
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 17:17

il y a tellement de belles versions...
Giulini, pour moi un peu statique. A cette époque, je lui préfère Silvio Varviso en live à Glyndebourne 1962, avec M. Freni, un régal...Et là, il y a de la vie....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8407
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 17:31

Pierre75013 a écrit:
il y a tellement de belles versions...
Giulini, pour moi un peu statique. A cette époque, je lui préfère Silvio Varviso en live à Glyndebourne 1962, avec M. Freni, un régal...Et là, il y a de la vie....

Mais, justement, en live la vie y est tout autre ; et les voix autrement moins "formatées" (quelque chose, en studio, qui relèverait d'une "bien-pensance" mozarto-compatible ou wolfgango-interchangeable, c'est difficile à expliquer). Soderström, Blanc c'est un régal ; et Schwarzkopf retrouve sa belle incarnation de Salzburg (53 ou 57) assise sur son dire très fabriqué certes (mais au studio, le dire est "pré-fabriqué" et c'est là qu'elle m'intéresse moins : l'artifice sans le feu d'artifices, je dirais) mais vivante, neurasthénique un peu effrangée mais vrai caractère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6937
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 18:15

bAlexb a écrit:
Je serais bien en peine de dire laquelle des versions de Böhm je préfère ; mais en y réfléchissant bien, je ne suis pas sûr que le studio DGG ne se retrouve pas, in fine, derrière le live de Salzburg en 57 (quintette qui frôle l'idéal selon mon goût ; même si j'aurais aimé un Figaro un peu plus dense, au grain plus serré à l'image de Panerai à la même époque, cf. Rosbaud à Aix) ou le studio Philips (parce que Jurinac, parce que Streich, parce que Ludwig, parce que le sens imperturbable de l'équipe et de l'écoute, etc.).
Mais la variable est infinitésimale...
d'autant qu'il ne faut pas oublier le tout dernier studio qui sert de bande-son au film de Ponnelle! c'est aussi un enregistrement à part entière. Et les chanteurs y sont assez formidables aussi. Quant à Böhm c'est peut-être là que se trouve sa direction la plus "jeune"!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8407
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 18:29

Otello a écrit:
d'autant qu'il ne faut pas oublier le tout dernier studio qui sert de bande-son au film de Ponnelle! c'est aussi un enregistrement à part entière.

C'est vrai ; et c'est paradoxal que j'oublie cette version parce que je l'adore (et notamment pour Freni juteuse, racée et d'une vie qui touche à l'évidence) et que j'y trouve des silhouettes effectivement beaucoup moins figés/archétypales que dans le studio DGG. Mais c'est que, même avec les artifices du film, un vrai souffle issu des planches balaie l'ensemble ; comme pour la captation de Salzburg éditée par TDK et à laquelle je trouve et vrai charme profond, une vie qui n'est pas feinte et un théâtre à la fois convenu et investi dans les moindres recoins du texte (un peu la Vulgate, au bon sens du terme) : http://www.amazon.fr/Mozart-Figaro-Kelemen-Salzburg-Festpiele/dp/B0000DG057 .
De toute façon, quant au Nozze on n'en aura jamais fini (et c'est tant mieux, d'ailleurs).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6937
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 18:37

bAlexb a écrit:
Otello a écrit:
d'autant qu'il ne faut pas oublier le tout dernier studio qui sert de bande-son au film de Ponnelle! c'est aussi un enregistrement à part entière.
C'est vrai ; et c'est paradoxal que j'oublie cette version parce que je l'adore (et notamment pour Freni juteuse, racée et d'une vie qui touche à l'évidence) et que j'y trouve des silhouettes effectivement beaucoup moins figés/archétypales que dans le studio DGG. Mais c'est que, même avec les artifices du film, un vrai souffle issu des planches balaie l'ensemble.
 kiss ah ben tu vois qu'on peut être d'accord! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85752
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 21:10

Currentzis

Pierre75013 a écrit:
Enfin, pour moi, une version supplémentaire qui, contrairement à ce que j'ai pu lire ici et là, ne renouvelle rien.
Je ne suis pas d'accord avec ça : l'intégration du pianoforte comme continuo développé (et pas seulement comme effet de coloration comme chez Jacobs) est vraiment inédite.

Après, pour le reste, effectivement rien de révolutionnaire, c'est vrai.

Citation :
Sinon, pour moi, la folle journée reste celle que nous a donné E. Kleiber....
Ouille.

--

Otello a écrit:
et moi je rajoute les versions Böhm et Solti qui restent en tête de discographie!
Le studio Böhm, avec les accents teutons horribles ? Quand il y a du théâtre comme pour Salzbourg 57, ou de l'atmosphère, comme dans le studio de Fricsay, on pardonne, mais là... Non pas que ce soit mauvais, hein, mais le présenter comme un pinacle objectif, je suis dubitatif.

Solti, effectivement, malgré une petite raideur des récitatifs, c'est exemplaire comme version « saine » et positive. On n'a pas très peur, dramatiquement, mais c'est musicalement irréprochable et un peu grisant.

--

Muti

Pierre75013 a écrit:
Dans les belles et grandes versions, je trouve qu'on oublie trop souvent R. Muti. Il y a une urgence dans son live de Salzburg de 1986 impressionnante !! Et puis, la distribution etait si belle : Allen, Battle, Murray, Price en comtesse (parfait, pour moi). A redécouvrir...
Le grand problème, outre la prise de son qui a été mentionnée, c'est de confier un rôle de basse à Allen ! Même en studio, on n'entend rien à partir du ré 2, et le rôle descend régulièrement au fa 1... Les représentations viennoises de 2002, en revanche, étaient vraiment extraordinaires, difficile de faire plus intense, dans le genre non-baroqueux.
Dommage, il y a de bonnes choses, mais le studio, en plus étouffé par sa prise de son, ne leur rend pas justice.

Otello a écrit:
2) oui c'est une belle version mais elle est vocalement assez déséquilibrée tant la voix de Battle est trop menue pour entretenir une confusion indispensable au dernier acte avec celle de Margaret Price. Toutes deux sont superbes mais pas mariées ensemble! C'est pas plausible!
C'est le cas dans peu de versions de toute façon, et ce n'est pas très grave, puisque la cieca prevenzione delude la ragione. L'acte final est hautement improbable en général, et le livret de Da Ponte incohérent : le passage de la pièce où Suzanne obtient l'argent de la Comtesse est supprimé dans l'opéra, ce qui rend le coup de théâtre très artificiel lorsqu'elle arrive devant le tribunal ; pareil pour la première tentative de déguisement dans le jardin, pas très bien expliquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 855
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 21:51

DavidLeMarrec a écrit:

Pierre75013 a écrit:
Enfin, pour moi, une version supplémentaire qui, contrairement à ce que j'ai pu lire ici et là, ne renouvelle rien.
Je ne suis pas d'accord avec ça : l'intégration du pianoforte comme continuo développé (et pas seulement comme effet de coloration comme chez Jacobs) est vraiment inédite.

Petite question de la part d'un amateur non musicologue  Embarassed 
L'accompagnement des récitatifs a été composé par Mozart lui-même ? Si oui, pourquoi y a-t-il autant de liberté à ce sujet, surtout de la part de chefs qui prônent le retour aux sources ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85752
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 22:04

(Je ne suis pas musicologue non plus.)

L'accompagnement est écrit en toutes notes, sous forme d'accords, parce qu'on ne notait plus de basse chiffrée (c'était une technique qui évitait d'écrire l'accord en entier et laissait improviser). Mais vu l'écriture rudimentaire des accords écrits, oui, on peut suppose qu'il y avait un peu d'agrémentation, au moins sous forme d'arpèges. D'ailleurs, chez Currentzis, contrairement à Jacobs, pas de cirque (fort amusant au demeurant) en faisant des citations de Rossini ou Wagner dans l'accompagnement, il se contente de faire bouger un peu plus l'harmonisation simple, pour que ce soit moins raide que les quatre notes de clavecin habituelles.

Je n'ai pas fait de recherches sur le sujet pour en attester, mais rendre sa part à l'improvisation est sans doute plus respectueux de l'esprit de l'œuvre que d'exécuter uniquement ce qui est écrit.

Après, pour ce qui est de l'inclusion du pianoforte dans l'orchestre, je suis beaucoup moins convaincu de l'authenticité, puisqu'il n'y a plus de continuo à proprement parler, et que le son du piano s'intègre assez mal ; qu'ils n'aient pas viré les clavecinistes, c'est possible (et ce doit être noté quelque part dans les registres financiers des orchestres) ; qu'ils aient demandé aux pianofortistes d'intervenir dans les « numéros », je suis plus dubitatif.
Mais en s'inspirant de cette pratique antérieure, Currentzis obtient de très beaux résultats, c'est ce qui compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 22:37

DavidLeMarrec a écrit:
L'acte final est hautement improbable en général, et le livret de Da Ponte incohérent : le passage de la pièce où Suzanne obtient l'argent de la Comtesse est supprimé dans l'opéra, ce qui rend le coup de théâtre très artificiel lorsqu'elle arrive devant le tribunal ; pareil pour la première tentative de déguisement dans le jardin, pas très bien expliquée.

Je ne comprends pas bien. D'un côté tu dis que ce machin ne tient pas debout dramatiquement, de l'autre que Currentzis le fait peu plausible dramatiquement. La conclusion de ton analyse ne serait-elle pas que c'est un acte purement lyrique, d'exposition d'émotions et de sentiments, comme son début le suggère d'ailleurs?

Pour ma part, deuxième écoute, et je trouve ce quatrième acte très émouvant, et la grande réconciliation de la fin un vrai moment de grace.

Ceci dit, je conviens volontiers que les Noces m'ont toujours tiré le même baillement qu'à l'empereur dans Amadeus - j'adore en écouter n'importe quelle heure ou demie-heure, mais je n'avais jamais vu le théâtre là-dedans. Ayant établi que je ne sais pas quoi de je parle, je renouvelle mes interrogations et mon excitation pour cette version Currentzis.

Quant à savoir si ça change la discographie, ça me semble trop tôt pour le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 855
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 22:56

DavidLeMarrec a écrit:
(Je ne suis pas musicologue non plus.)

L'accompagnement est écrit en toutes notes, sous forme d'accords, parce qu'on ne notait plus de basse chiffrée (c'était une technique qui évitait d'écrire l'accord en entier et laissait improviser). Mais vu l'écriture rudimentaire des accords écrits, oui, on peut suppose qu'il y avait un peu d'agrémentation, au moins sous forme d'arpèges. D'ailleurs, chez Currentzis, contrairement à Jacobs, pas de cirque (fort amusant au demeurant) en faisant des citations de Rossini ou Wagner dans l'accompagnement, il se contente de faire bouger un peu plus l'harmonisation simple, pour que ce soit moins raide que les quatre notes de clavecin habituelles.

Je n'ai pas fait de recherches sur le sujet pour en attester, mais rendre sa part à l'improvisation est sans doute plus respectueux de l'esprit de l'œuvre que d'exécuter uniquement ce qui est écrit.

Après, pour ce qui est de l'inclusion du pianoforte dans l'orchestre, je suis beaucoup moins convaincu de l'authenticité, puisqu'il n'y a plus de continuo à proprement parler, et que le son du piano s'intègre assez mal ; qu'ils n'aient pas viré les clavecinistes, c'est possible (et ce doit être noté quelque part dans les registres financiers des orchestres) ; qu'ils aient demandé aux pianofortistes d'intervenir dans les « numéros », je suis plus dubitatif.
Mais en s'inspirant de cette pratique antérieure, Currentzis obtient de très beaux résultats, c'est ce qui compte.

Merci David pour ces explications très claires  mains Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6937
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Dim 23 Fév 2014 - 23:02

julot a écrit:
Quant à savoir si ça change la discographie, ça me semble trop tôt pour le dire.
ah ben de toutes façons seuls ceux qui connaissent toutes les versions de la discographie sont en mesure de le dire! C'est assez logique.  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85752
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Lun 24 Fév 2014 - 1:07

julot a écrit:
Je ne comprends pas bien. D'un côté (1) tu dis que ce machin ne tient pas debout dramatiquement, de l'autre (2) que Currentzis le fait peu plausible dramatiquement. La conclusion de ton analyse ne serait-elle pas (3) que c'est un acte purement lyrique, d'exposition d'émotions et de sentiments, comme son début le suggère d'ailleurs?
Non, non, et non.

(1) Je dis que la vraisemblance des voix voisines de Suzanne et de la Comtesse n'est absolument pas un poste majeur d'intérêt pour distribuer l'œuvre, vu qu'il y a d'autres plus grandes incohérences ailleurs. Mais malgré ces faiblesses de vraisemblance, l'acte est magnifiquement bâti dramatiquement, indépendamment de sa crédibilité.

(2) Currentzis s'alanguit ici, et d'une manière générale manque de l'urgence de la scène, mais on est loin du sabotage, ça reste très bien – je dis seulement que je ne suis pas très convaincu par le IV, en comparaison de plusieurs brassées d'autres versions... mais ça reste très valable dans l'absolu.

(3) C'est bel et bien un acte fortement poétique, et c'est comme cela que je l'aime, mais la construction dramatique est telle que les deux éléments sont simultanés. Par exemple le petit moment suspendu en 3/4 avec les cors, comme un écho de sérénade (« Tutto è tranquillo e placido  »), c'est à la fois un instant poétique extraordinaire et une charnière décisive où Figaro se prépare à exposer les amants adultères.


Citation :
Pour ma part, deuxième écoute, et je trouve ce quatrième acte très émouvant, et la grande réconciliation de la fin un vrai moment de grace.
La réconciliation est très lente, justement... ça ne me gêne pas, mais on perd un peu le fil de ce qui se dit. Il faut que ce soit suspendu, mais pas au moint de déconnecter la voix du mot.


Citation :
mais je n'avais jamais vu le théâtre là-dedans. Ayant établi que je ne sais pas quoi de je parle, je renouvelle mes interrogations et mon excitation pour cette version Currentzis.
La question est donc : qu'est-ce que tu avais écouté avant...  Parce que Currentzis n'est pas le plus théâtral de tous, loin s'en faut. Effectivement, si jamais tu as plutôt écouté les studios traditionnels (Kleiber, Böhm, Muti, Levine, Harnoncourt...), tu as pu trouver ça un peu figé, encore que Solti ou Marriner ne manquent pas de vie. Mais entre les versions sur le vif (rarement statiques, même lorsqu'elles sont perfectibles) et les baroqueux, on ne manque pas de versions électriques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Lun 24 Fév 2014 - 6:34

Otello a écrit:
julot a écrit:
Quant à savoir si ça change la discographie, ça me semble trop tôt pour le dire.
ah ben de toutes façons seuls ceux qui connaissent toutes les versions de la discographie sont en mesure de le dire! C'est assez logique.  Wink 

Ça aussi.

Mais à.part ça, je voulais aussi dire que ça se fréquente avant de se comprendre ces machins là. Chaque version décente est un projet en soi, pas seulement une exécution dun truc statique dans lequel on juge la qualité d'une série d'aspects prédéterminés, et on additionne a la fin, avec des coefficients éventuellement.

Bref, ça prend du temps à comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 814
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Lun 24 Fév 2014 - 9:59

DavidLeMarrec a écrit:

La question est donc : qu'est-ce que tu avais écouté avant...  Parce que Currentzis n'est pas le plus théâtral de tous, loin s'en faut. Effectivement, si jamais tu as plutôt écouté les studios traditionnels (Kleiber, Böhm, Muti, Levine, Harnoncourt...), tu as pu trouver ça un peu figé, encore que Solti ou Marriner ne manquent pas de vie. Mais entre les versions sur le vif (rarement statiques, même lorsqu'elles sont perfectibles) et les baroqueux, on ne manque pas de versions électriques.

Ca ou "quel genre d'inculte...", je ne sais pas -- au fil des années, j'ai pratiqué bien des versions, au CD, au DVD, et même dans ces endroits étranges qu'on appelait des opéras. Jamais vraiment accroché, en restant à l'impression d'une collection de beautés.

C'est donc probablement la rencontre d'une version et d'un parcours personnel. Moi, Mozart, quand j'étais jeune, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85752
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   Lun 24 Fév 2014 - 14:03

julot a écrit:
Ca ou "quel genre d'inculte...", je ne sais pas
Ce n'était évidemment pas le sens de ma remarque : Currentzis est d'autant plus neuf si on n'a pas écouté Kuijken et Jacobs, par exemple, qui sont deux ascendances évidentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mozart - Les Noces de Figaro   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mozart - Les Noces de Figaro
Revenir en haut 
Page 12 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mozart - Les Noces de Figaro
» Sur les Noces de Figaro (Mozart)
» Grand-Théatre de Bordeaux - Les Noces de Figaro W-A MOZART
» Les Noces de Figaro - Bastille - 2010-2011
» Les noces de Figaro - Amsterdam - Février 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: