Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Riccardo Chailly

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alex
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 531
Date d'inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Riccardo Chailly   Mer 6 Juil 2005 - 21:43

Ce topic pour recuillir vos impressions sur les différents jalons laissés par ce chef et sur l'importance de son intégrale malhérienne récemment achevée.

Personnellement j'étais très impressionné par ces deux gros succès critiques et publics que furent sa cinquième et sa huitième sans pour autant m'extasier, ces deux symphonies étant celles que j'apprécie le moins du compositeur.

L'acquisition récente de la troisième et de la neuvième m'impressionnent encore davantage Il y a les qualités habituelles de l'intégrale: un Concertgebouw inégalé, une opulence sonore, un sens du monumental et du l'abandon lyrique à la fois, la grande clarté des lignes, la mise en valeur d'une instrumentation inépuisable. Et bien entendu ce qui ne peut être remplacé, l'intelligence dans la retranscription d'un langage toujours très moderne, la plastique sonore de l'orchestre ne donnant pas du tout l'impression que l'on écoute du Beethoven mais étant mise au service d'autre chose.

Je pense avoir trouvé mes interprétations de référence pour ces oeuvres, détrônant le deuxième Berntein pour la troisième et Rattle pour la Neuvième.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schwark
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2761
Age : 41
Localisation : Wallonie
Date d'inscription : 02/07/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Mer 6 Juil 2005 - 22:34

La première 5ième de Mahler que j'ai écoutée, c'était celle de Chailly : j'ai rien compris, rien rien rien, je m'disais : "c'est quoi ce brouhaha?". Puis j'ai écouté Barbirolli et ça a été tout seul, la musique était tellement évidente que je me demandais comment j'avais fait pour ne rien piger avec Chailly.
J'ai eu la même blague avec Don giovanni : 1ière expérience, avec Chailly, rien; 2ième essai, Giulini, que du bonheur.
Par contre avec Il turco in Italia (Rossini), j'ai adhéré tout de suite à la musique.

Bref, pour moi Chailly = plaisir plus qu'incertain, et je ne suis pas près de le réécouter dans du Mahler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poesie.webnet.fr/vospoemes/poemes/axel_gaspart/axel_gaspa
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82584
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Mer 6 Juil 2005 - 22:38

J'aimes ses Rossini, ses Varèse, un disque Stravinsky pas mal aussi.
Mais je ne connais pas ses Mahler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Bloom
Ancien bagnard
avatar

Nombre de messages : 1221
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Mer 6 Juil 2005 - 23:20

Je ne connais que sa huitième, je n'aime pas du tout, manque d'ampleur et de clarté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S
Le Maître est marteau


Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Mer 6 Juil 2005 - 23:47

Détrôner Berstein? Certainement pas!
As-tu écouté les versions de Boulez, Haitink, Gielen par exemple?

Citation :
Je ne connais que sa huitième, je n'aime pas du tout, manque d'ampleur et de clarté.
C'est la symphonie de Mahler que je déteste le plus. Mais je dois avouer que Chailly s'en sort très bien. Écoutez son "Veni, creator spiritus!" Absolument intense. Mais sinon, Chailly n'est pas ma tasse de thé, surtout pas dans la musique germanique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Bloom
Ancien bagnard
avatar

Nombre de messages : 1221
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Jeu 7 Juil 2005 - 0:44

Sam a écrit:
Détrôner Berstein? Certainement pas!
As-tu écouté les versions de Boulez, Haitink, Gielen par exemple?

Boulez dans Mahler c'est définitivement non pour moi... il y a tellement mieux ailleurs! Je connais là encore que la huitième chez Gielen, et elle est pour moi absolument minable (et pourtant je le trouve remarquable chez d'autres, notamment Schönberg). Ca ne m'a pas donné envie d'écouter le reste.

Citation :
C'est la symphonie de Mahler que je déteste le plus.

Lol. Ca veut dire que tu détestes les autres?

Citation :
Mais je dois avouer que Chailly s'en sort très bien. Écoutez son "Veni, creator spiritus!" Absolument intense.

Mais certains passages sont brouillons et certains instruments importants disparaissent (c'est en partie du à la prise de son... mais en tout cas c'est génant). Le seul que je garde pour l'instant c'est Solti, le seul à insufler le souffle nécessaire quitte à en faire trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S
Le Maître est marteau


Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Jeu 7 Juil 2005 - 1:03

Citation :
Boulez dans Mahler c'est définitivement non pour moi... il
As-tu entendu ce qu'il fait avec la 3e entre autre? C'est la meilleure version que j'ai entendu certainement imbattable à mon avis!

Citation :
Lol. Ca veut dire que tu détestes les autres?
Non, mais je ne déteste que la 8e en fait. Sinon je déteste la première. Mes préférés sont (sans aucun ordre) 2,3,(5),7.

Citation :
Mais certains passages sont brouillons et certains instruments importants disparaissent (c'est en partie du à la prise de son... mais en tout cas c'est génant).
Vrai, mais j'opte plutôt pour la faute au chef. Chailly n'est pas un chef d'équilibre, ni de justesse, ni de répertoire germanique. En effet c'est souvent très brouillon. (Je me permet de critiquer son Varèse que je trouve justement broche à foin! Boulez fait à peine mieux avec Chicago. C'est dire!)

Citation :
Le seul que je garde pour l'instant c'est Solti, le seul à insufler le souffle nécessaire quitte à en faire trop.

Solti, je n'en suis pas si sur. J'ai fait l'erreur d'acheter son intérale chez London-Decca il y a plusieurs années. Je n'aime pas trop. Ça manque de "propreté". C'est TELLEMENT FAUX tout le temps, ça me rend malade. Pour l'esprit et les tempi, je suis parcontre ravi. On ne peut pas tout avoir apparemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Bloom
Ancien bagnard
avatar

Nombre de messages : 1221
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Jeu 7 Juil 2005 - 1:24

[quote="Sam"]Non, mais je ne déteste que la 8e en fait. Sinon je déteste la première. Mes préférés sont (sans aucun ordre) 2,3,(5),7.

Pour moi 2, 5, 6, 8, dans une moindre mesure la 3ème (je la trouve trop longue... mais le dernier mouvement est superbe).

Citation :

Ça manque de "propreté". C'est TELLEMENT FAUX tout le temps, ça me rend malade. Pour l'esprit et les tempi, je suis parcontre ravi. On ne peut pas tout avoir apparemment.

Je parlais spécifiquement de la huitième. Sur les autres j'aime moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 531
Date d'inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Jeu 7 Juil 2005 - 8:25

Sam a écrit:
Détrôner Berstein? Certainement pas!
As-tu écouté les versions de Boulez, Haitink, Gielen par exemple?

Bernstein m'a toujours frustré dans Mahler: les idées sont là, le tempo aussi, mais il y a cette neutralité du son qui me laisse à distance. La musique pour moi est d'abord un beau son: c'est de cette beauté que doit naître la substance musicale elle même, mais c'est une condition sine qua non.

C'est pour cela que je n'adhère pas au Sacre du printemps par Boulez mais à celui de Karajan (deuxième enregistrement). Je n'ai d'ailleurs à ce jour rien entendu de Boulez que j'aime: ma dernière expérience remonte à la deuxième de Mahler (ma symphonie préférée) qui était littéralement assassinée. je n'apprécie pas du tout sa 5ème du même Mahler et pour me résumer ses travaux dans Mahler ne m'intéressent aucunement.

Pour Gielen, j'en suis resté à sa 8ème qui m'a laissé indifférent.

Mais je trouve que le débat débute d'intéressante manière: Chailly, chef largement loué dans la presse, est en fait largement controversé d'après les premières réactions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S
Le Maître est marteau


Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Jeu 7 Juil 2005 - 8:29

Mr. semble difficile! C'est bien d'avoir des goût affirmés.

Citation :
Mais je trouve que le débat débute d'intéressante manière: Chailly, chef largement loué dans la presse, est en fait largement controversé d'après les premières réactions.
C'est étrange, mais dans mon entourage, je ne connais qu'une seule personne qui aime Chailly. Por ma part, sa plus grande faiblesse : la "propreté".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 531
Date d'inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Jeu 7 Juil 2005 - 8:34

Sam a écrit:
C'est étrange, mais dans mon entourage, je ne connais qu'une seule personne qui aime Chailly. Por ma part, sa plus grande faiblesse : la "propreté".

Ce n'est pas le qualificatif auquel j'aurais songé: "propre" c'est Rostropovitch qui dirige la 11ème de Chostakovitch avec le Philarmonique de Londres; un orchestre rutilant qui joue un Beethoven perdu dans le 20ème Siècle.
Chailly prend trop de risques, est trop radical dans ses options pour être seulement "propre".

Je ne sais pas si certains écoutent la tribune de france musique animée par Lodéon, la 5ème de chailly était très bien placée mais je crois qu'elle était détrônée par quelqu'un d'autre au final?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S
Le Maître est marteau


Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Jeu 7 Juil 2005 - 8:40

Citation :
Chailly prend trop de risques, est trop radical dans ses options pour être seulement "propre".
On peut certainement être propre et prendre de grands risques. Par exemple Abbado dans les symphonies de Beethoven ou Celibidache dans les symphonie de Schubert ou bien Bruckner. (Je dois avouer que Celibidache est vraiment "sale" dans les symphonies de Betthoven, par exemple, écoutez comment, au premier mouvement de la 2e symphonie, il passe de l'adagio initial à l'allegro qui suit! Horreur! affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 531
Date d'inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Jeu 7 Juil 2005 - 8:45

Sam a écrit:
Je dois avouer que Celibidache est vraiment "sale" dans les symphonies de Betthoven, par exemple, écoutez comment, au premier mouvement de la 2e symphonie, il passe de l'adagio initial à l'allegro qui suit! Horreur! affraid

Je me permettrai de prêter l'oreille à ce passage mais il est vrai que je perçois Celibidache comme un très grand beethovenien aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 531
Date d'inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Jeu 7 Juil 2005 - 10:57

J'apporte un peu d'eau à mon moulin avec les critiques souvent aps trop mal rédigées dinternautes sur amazon.com.

Pour la 3ème:

There are lots of excellent Mahler 3rds in the catalogue, and a few great ones. Chailly's is one of the great ones. He leads this all-encompassing work with mastery of structure, close attention to the score’s plentiful instructions, and brings out the orchestral details that often go missing. He also has the benefit of a great Mahler orchestras. the Royal Concertgebouw, whose playing here is beyond praise. The fabulous Dutch winds have never sounded better, investing their many solo turns with idiomatic perfection. The important brass section is weighty, the posthorn solo done with moving lyricism. The strings are simply radiant, as is the chorus and the important vocal contribution of mezzo Petra Lang. The engineers match the playing, providing sound that's thrilling in its impact and presence in both SACD and standard CD. A bonus is Chailly's expert reading of Mahler's arrangement of movements from Bach's 2nd and 3rd Suites. If you love Mahler, you must have this set, even if your shelves are bulging with other versions of the Mahler 3rd. --Dan Davis

ou:

Move to the head of the class. The performance here by Chailly and the RCOA overshadows recent SACDs from Boulez, MTT, and Zander. This is the real deal. FINALLY!

Everything is so carefully thought out in this performance, and the playing is highly idiomatic. The bass drum will have cups moving on your coffee tables. Certain parts of the interpretation are exactly as called for in the score, and I am so thrilled that they were caught so vividly on this SACD. These are orchestral effects like glissandos, mutes, brass trills, dynamic effects, "Schalltrichter in die Hoehe" or "Schalltricther auf" (really comes through!!!!!), etc.

The brass are very nicely captured. The winds come out like a nice wind choir. The orchestral quality is very European and balanced with a lot of transparency, which is not typical of American orchestras and these days, even the VPO and the BPO don't have this quality very much any more. This has been so well recorded, that you will really be able to hear every part, just like you can in a concert hall.

In the 4th Movement, Petra Lang does a very nice job in her song, and the brass and bassoons have a wonderful ominous sound. In the 5th Movement, the women's chorus is very well captured and it moves along very nicely with wonderful energy.

The last movement, the jewel of the symphony (next to the first movement), is ravishing. You will not want it to end. The quiet sections are so lovingly shaped and filled with yearning. You can hear the vibrato of individual violin players at times. The dramatic and bitter utterances are very jarring and then soothed by the main theme with great sensitivity and Chailly gives the transitions a lot of space. The final chorale builds to a very satisfying climax. Chailly holds out the final note of the symphony just like Mahler wanted (a fermata, and with notations to not allow the sound to diminish at all, and not to have an abrupt release) and the effect is beautiful. At 22min, the final movement is, timing-wise, faster than most, but it has great lyrical weight and speaks very much in that time.

I'm thrilled about this performance and this SACD! Although Chailly's Mahler cycle hasn't always had such great performances (the 8th, despite an awesome cast, was a huge disappointment), this one is really an achievement. If you don't know this piece, this performance will be an excellent introduction; and if you don't know Mahler very well, or have been a Mahler-naysayer, give this one a shot, because this is Mahler done "right". Up next, the 9th, and Chailly's cycle will be complete.

HIGHLY RECOMMENDED without reservation. It's also priced much cheaper than the competition (and it's own Redbook-only version) so not only is it a great performance, it's a bargain, too.



Pour la 9ème:

From the very first notes of the exhausted, sighing melodic figure that begins Mahler's last completed symphony, you know this performance will be something special. Those high expectations are handily fulfilled as Chailly and his great Dutch orchestra give us what may be the best-recorded, most completely realized Mahler Ninth in the catalogue. Chailly's not as volatile as Bernstein nor as piercing as Ancerl but he combines those attributes and others of the best recorded Ninths in an interpretation that fully encompasses this massive work. Chailly's tempos are on the expansive side, with a final Adagio movement that's one of the slowest on disc, yet held together in a time-stopping way that never seems too slow. This allows him to bring out a mass of orchestral detail whose cumulative effect is to enhance the work's power and meaning. The orchestral playing is superb; the strings glow, the woodwinds and horns bite, the brass is smoothly robust, climaxes are crushing, quiet passages luminous. Not to be missed! --Dan Davis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Lun 26 Mar 2007 - 21:13

Rando2 si tu veux parler de Chailly, n'hesites pas Wink je t'attends pour en debattre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rando2
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Mar 27 Mar 2007 - 15:37

Je n'avais pas vu ce topic qui date de l'an dernier et qu'heureusement tu viens de déterrer. Mais cela fait un peu "bordélique" (mais je connais le problème, étant moi-même administrateur sur un forum): d'une part tout un topic sur les symphonies de Mahler en général et celui-ci, unique, sur l'intégrale Mahler de Chailly.

Personnellement, je ne connais que les 3ème et 5ème de Chailly. Je trouve la 5ème phénoménale, mais je n'ai pas accroché pour sa version de la 3ème. Il faut dire que la concurrence était rude puisque je possède les versions d'Horenstein, Barbirolli et Boulez qui sont toutes les trois très belles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82584
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Mar 27 Mar 2007 - 15:42

rando2 a écrit:
Je n'avais pas vu ce topic qui date de l'an dernier et qu'heureusement tu viens de déterrer. Mais cela fait un peu "bordélique" (mais je connais le problème, étant moi-même administrateur sur un forum): d'une part tout un topic sur les symphonies de Mahler en général et celui-ci, unique, sur l'intégrale Mahler de Chailly.

Et également un topic sur Mahler/Bernstein.

Mais oui, je confirme, pour Mahler on s'est mal démerdé! Laughing
Si on avait su que ça prendrait une telle ampleur, on aurait fait un sujet par symphonie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Mer 28 Mar 2007 - 13:08

J'ai bien la 3ème de Chailly qui certes n'est pas très "spirituelle" mais techniquement superbe ! Pour la 5ème, là on frole le miracle, assurement la référence. Meme si j'aime la vision Walter (new york 1945) et la force prodigieuse de Neumann (Leipzig).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rando2
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Mer 28 Mar 2007 - 14:02

Je pense encore acquérir la 9ème qui, d'après ce que j'ai lu un peu partout sur la toile semble intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Mer 28 Mar 2007 - 14:39

A ce sujet j'ai tout lus. Elle s'est fait descendre dans diapason et à l'inverse, elle est bien coté sur classical today et sur le net en général. A mon avis ca doit etre pas mal, mais ce doit etre moins expressif qu'un Klemperer, Walter ou Bernstein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rando2
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Mer 28 Mar 2007 - 15:21

J'ai déjà Bernstein/Concertgebouw et Klemperer. C'est vrai que ce sont deux versions de référence, bien que complètement différentes.
As-tu la 8ème par Chailly et si oui, comment trouves-tu ? Je n'ai que les versions Inbal et Abravanel, mais elle ne me conviennent pas. Je dois dire que j'ai personnellement du mal avec cette symphonie, surtout la deuxième partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Mer 28 Mar 2007 - 15:53

Oui pour Chailly, c'est une version assez à part. Car Chailly cherche à donner des reflets chambristes à la 8ème, à l'image de Sinopoli. Ce n'est pas selon moi la meilleure 8ème mais elle est interessante par sa couleur et sa conception. Dans mes favorites ... mais derriere Bernstein (DG), Ozawa (philips), Tennstedt (emi) et Solti (decca). Je la situerai au niveau de Wit (Naxos) et Nagano (HM)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supernova
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 242
Localisation : paris
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Dim 20 Mai 2007 - 20:45

Schwark a écrit:
La première 5ième de Mahler que j'ai écoutée, c'était celle de Chailly : j'ai rien compris, rien rien rien, je m'disais : "c'est quoi ce brouhaha?". Puis j'ai écouté Barbirolli et ça a été tout seul, la musique était tellement évidente que je me demandais comment j'avais fait pour ne rien piger avec Chailly.
J'ai eu la même blague avec Don giovanni : 1ière expérience, avec Chailly, rien; 2ième essai, Giulini, que du bonheur.
Par contre avec Il turco in Italia (Rossini), j'ai adhéré tout de suite à la musique.

Bref, pour moi Chailly = plaisir plus qu'incertain, et je ne suis pas près de le réécouter dans du Mahler.

La septième par Chailly est splendide, une des meilleures, écoute surtout le schrzo, tu m'en diras des nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Dim 20 Mai 2007 - 20:51

"Le" Scherzo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
supernova
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 242
Localisation : paris
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Dim 20 Mai 2007 - 21:00

DavidLeMarrec a écrit:
"Le" Scherzo ?

oui (pardon pour le e sauté), le scherzo, le 3e mvt, "fantomatique"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Dim 20 Mai 2007 - 21:03

supernova a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
"Le" Scherzo ?

oui (pardon pour le e sauté), le scherzo, le 3e mvt, "fantomatique"
Ok, merci. Smile C'est juste que le premier mouvement est également titré "Scherzo". Oui, c'est bizarre, je sais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
supernova
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 242
Localisation : paris
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Dim 20 Mai 2007 - 21:07

DavidLeMarrec a écrit:
supernova a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
"Le" Scherzo ?

oui (pardon pour le e sauté), le scherzo, le 3e mvt, "fantomatique"
Ok, merci. Smile C'est juste que le premier mouvement est également titré "Scherzo". Oui, c'est bizarre, je sais.

vraiment? dans tous mes enregistrements de la 7e , le premier mouvement est intitulé Langsam - Allegro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Dim 20 Mai 2007 - 21:10

supernova a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
supernova a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
"Le" Scherzo ?

oui (pardon pour le e sauté), le scherzo, le 3e mvt, "fantomatique"
Ok, merci. Smile C'est juste que le premier mouvement est également titré "Scherzo". Oui, c'est bizarre, je sais.

vraiment? dans tous mes enregistrements de la 7e , le premier mouvement est intitulé Langsam - Allegro
Ce sont les indications de mouvement internes, mais tiens, regarde ici :
http://gustavmahler.net.free.fr/symph7.html .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
supernova
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 242
Localisation : paris
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Dim 20 Mai 2007 - 21:17

merci pour la précision et le lien; je suis un mahlerien frais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Ven 14 Déc 2007 - 13:40



J'aurai ça en janvier ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 32
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Ven 14 Déc 2007 - 14:19

Ricardo se brosse les dents ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Ven 14 Déc 2007 - 14:40

Mais vous avez de ces idées, tous. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Ven 14 Déc 2007 - 20:50

Kia a écrit:
Ricardo se brosse les dents ?
pété de rire pété de rire En plus c'est trop ça...
Sinon Chailly j'ai sa 5ème qui est très bien mais alors sa 8ème... c'est d'un ennui... mortel... j'arrive jamais à aller au bout des deux cds... Shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Ven 14 Déc 2007 - 21:00

Je suis donc le seul à trouver sa Huitième enthousiasmante ? Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Alex
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 531
Date d'inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Ven 14 Déc 2007 - 21:21

DavidLeMarrec a écrit:
Je suis donc le seul à trouver sa Huitième enthousiasmante ? Neutral

Non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Sam 15 Déc 2007 - 8:14

Sauron le Dispensateur a écrit:
Kia a écrit:
Ricardo se brosse les dents ?
pété de rire pété de rire En plus c'est trop ça...
Sinon Chailly j'ai sa 5ème qui est très bien mais alors sa 8ème... c'est d'un ennui... mortel... j'arrive jamais à aller au bout des deux cds... Shit

Mais moi, ça me fait ça avec toutes les Huitième.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milia
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Sam 15 Déc 2007 - 15:00

Chailly a signé une très belle sixième que j'avais écouté chez un ami : mais je crois que c'était avec le RSO de Berlin.
la cinquième est très réussie, la 9e m'a beaucoup déçue : maniérée, qui sacrifie au beau son, au détail, au détriment de l'architecture d'ensemble, je parle ici du 1er mouvement. Le reste n'est pas mal.
Mais mahler, ce n'est pas le beau son, c'est justement et volontairement la laideur, le grincement, le macabre. Voilà d'ailleurs à mon sens pourquoi Karajan était un piètre mahlerien (sa neuvième ripolinée, rolls magnifique, vide de sens !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 531
Date d'inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Sam 15 Déc 2007 - 18:49

milia a écrit:
Chailly a signé une très belle sixième que j'avais écouté chez un ami : mais je crois que c'était avec le RSO de Berlin.
la cinquième est très réussie, la 9e m'a beaucoup déçue : maniérée, qui sacrifie au beau son, au détail, au détriment de l'architecture d'ensemble, je parle ici du 1er mouvement. Le reste n'est pas mal.
Mais mahler, ce n'est pas le beau son, c'est justement et volontairement la laideur, le grincement, le macabre. Voilà d'ailleurs à mon sens pourquoi Karajan était un piètre mahlerien (sa neuvième ripolinée, rolls magnifique, vide de sens !)

la beauté est inhérente à la nature même de la musique: cette beauté fait d'ailleurs détonner encore davantage les grincements voulus par le compositeur chez les chefsz qui la possèdent réellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pianofortiste
Mélomane averti


Nombre de messages : 225
Age : 58
Localisation : TOULON
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Sam 15 Déc 2007 - 19:15

Personne n'a parlé de ce disque étrange où il offre aux derniers feux de Brigitte Fassbänder un accompagnement sobre et sensible, en retrait complet pas rapport aux intentions de la chanteuse. A l'opposé de l'expressionnisme de cette voix qui allait bientôt se taire, il déroule un tapis orchestral transparent et tout de plastique sonore. Le résultat est l'une des plus émouvantes versions de ces cycles, sans doute impossible sans la rencontre de pareils contraires. Comme déjà Fassbänder avec Giulini dans Le Chant de la Terre....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://accordsenscene.free.fr
milia
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Sam 15 Déc 2007 - 19:28

Je suis peut etre d'accord finalement, Alex. il faut qu'il sonne "beau" à certains endroits pour que le contraste se marque avec des passages plus acides. il faut que l'orchestre sonne "beau" dans le mouvement final de la 3e par exemple, dans le mouvement lent de la 6e, mais il faut aussi que les chefs parviennent à infléchir cette tendance naturelle des orchestres à vouloir faire "beau" parce que la musique de mahler est une musique névrotique, une musique de la rupture, et où l'arrière gout du tragique de la condition humaine n'est jamais loin.
Chailly dans le mouvement initial de la 9e atteint quelque chose d'un raffinement inoui, mais tel Rattle dans Beethoven, il s'attache au détail et au beau sans nous offrir une architecture pensée, une courbe éclairante. Il passe à côté de ce mouvement très délicat à "narrer", donc à coté de sa neuvième. Il suffit de réécouter Bernstein avec Berlin ou le concertgebouw, qui faisait sonner les effondrements, les exhubérances, les cris perçants de cette musique où se mele résignation, sérénité, joie profonde et bouillonnante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Sam 15 Déc 2007 - 19:33

pianofortiste a écrit:
Personne n'a parlé de ce disque étrange où il offre aux derniers feux de Brigitte Fassbänder un accompagnement sobre et sensible, en retrait complet pas rapport aux intentions de la chanteuse. A l'opposé de l'expressionnisme de cette voix qui allait bientôt se taire, il déroule un tapis orchestral transparent et tout de plastique sonore. Le résultat est l'une des plus émouvantes versions de ces cycles, sans doute impossible sans la rencontre de pareils contraires. Comme déjà Fassbänder avec Giulini dans Le Chant de la Terre....
Oui, une très belle version des Rückert - un peu éloignée de l'esprit du texte toutefois, avec ce ton toujours expressionniste en effet, qui ne convient pas nécessairement à la mélancolie mystique.
Mais j'aime beaucoup. En effet, le rapprochement avec les magnificences de Chailly fonctionne à merveille.

Pour les Kindertoten, je la préfère plus tôt avec Tennstedt (ma version de référence, d'ailleurs).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guigui
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 39
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Mer 19 Déc 2007 - 2:44

DavidLeMarrec a écrit:
Je suis donc le seul à trouver sa Huitième enthousiasmante ? Neutral

Ben...j'admire régulierement le travail du Riccardo mais je demande ce qu'il y a d'interessant dans cette 8e Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 23/11/2007

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Mer 19 Déc 2007 - 12:19

milia a écrit:
...Voilà d'ailleurs à mon sens pourquoi Karajan était un piètre mahlerien (sa neuvième ripolinée, rolls magnifique, vide de sens !)

Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked pété de rire pété de rire pété de rire pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Mer 19 Déc 2007 - 22:31

Guigui a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Je suis donc le seul à trouver sa Huitième enthousiasmante ? Neutral

Ben...j'admire régulierement le travail du Riccardo mais je demande ce qu'il y a d'interessant dans cette 8e Wink
Je la trouve tout simplement enthousiaste et bien bâtie, sans les baisses de tension qu'on peut connaître ailleurs. En tout cas, c'est avec Bernstein ce que j'y ai entendu de plus convaincant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guigui
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 39
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Mer 19 Déc 2007 - 23:51

DavidLeMarrec a écrit:
Guigui a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Je suis donc le seul à trouver sa Huitième enthousiasmante ? Neutral

Ben...j'admire régulierement le travail du Riccardo mais je demande ce qu'il y a d'interessant dans cette 8e Wink
Je la trouve tout simplement enthousiaste et bien bâtie, sans les baisses de tension qu'on peut connaître ailleurs. En tout cas, c'est avec Bernstein ce que j'y ai entendu de plus convaincant.

et on y entend pas le moindre détail je trouve... ça devient vite ennuyeux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Jeu 20 Déc 2007 - 6:52

Guigui a écrit:
et on y entend pas le moindre détail je trouve...
scratch Je ne vois pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
monomélomaniaque
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 34
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Jeu 20 Déc 2007 - 9:45

Je n'ai entendu que la 2ème par Chailly. Version magnifique mais inaboutie. C'est un ovni car Chailly a l'air de vouloir jouer Mahler en tenant compte de tout ce qui s'est fait avant lui (le Mahler grandiose de Klemperer, simple et poétique de Walter ou Abbado, puissant et torturé de Solti ou Bernstein) mais sans jamais faire un vrai choix. Néanmoins c'est quand même très bien fait et puis le concertgebouw est un orchestre de malade!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Lun 7 Jan 2008 - 15:27

J'ai finalement pu écouter entièrement le finale de la 3e... J'en suis tout retourné. Ce n'est pas bouleversant comme Sinopoli mais tellement beau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Lun 7 Jan 2008 - 15:55

Spiritus a écrit:
J'ai finalement pu écouter entièrement le finale de la 3e... J'en suis tout retourné. Ce n'est pas bouleversant comme Sinopoli mais tellement beau !
N'est-ce pas ? C'est assez purement hédoniste, mais à ce degré de maîtrise, ça tient lieu de conception !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   Lun 7 Jan 2008 - 17:55

Oui, le moins qu'on puisse dire est qu'il tient la route jusqu'au bout !

Et on entend enfin les timbales à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Riccardo Chailly   

Revenir en haut Aller en bas
 
Riccardo Chailly
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Riccardo Chailly
» Riccardo Rognoni
» Cycle Beethoven - Leizpig/Chailly - Pleyel sept. 2011
» Riccardo Muti
» Luciano CHAILLY - La riva delle Sirti - (1959,d'après Gracq)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: