Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Sam 10 Aoû 2013 - 23:20

fgero a écrit:
Wagschal
Puisque David n’a que cité là où il dit avoir parlé, et que pour l’instant sa présence sur ce fil (au style et au contenu douteux) se réduit à quelques allusions, je me permets d’attirer l’attention sur ce cd avec une grande image :

en juin 2013, [excusez la faute d’accord et l’espace indésirable] j’ a écrit:
Florent Schmitt (1870–1958), Crépuscules op.56 (1913) · Ombres op.64 (1917) · Pièce pour le tombeau de Claude Debussy op.70 nº1 (1920) · Enfants op.94 (1939)

Laurent Wagschal, piano

Saphir, 2005

Voilà. Mais je dois dire que je ne sais pas quoi en dire.

En réalité, j’avoue que je ne suis pas entièrement convaincu. J’aime beaucoup les Crépuscules ; j’aime aussi beaucoup les Ombres, mais... ... Soit, Schmitt veut que le pianiste en ait plein les mains (euh...) ; mais je suis tenté de dire (malgré moi) : Trop de notes ! ... Mais ce n’est surement pas la seule chose qui explique mon hésitation... ... Je... Je ne sais pas.

Belle découverte tout de même — merci David.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82650
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Sam 1 Fév 2014 - 20:36

Horatio a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Hier :
=> Schmitt - Tragédie de Salomé (intégrale) - Davin
=> Schmitt - Suite de la Tragédie de Salomé - Bringuier


Aujourd'hui : 

=> Schmitt - Suite de la Tragédie de Salomé - Bringuier
=> Schmitt - Tragédie de Salomé (intégrale) - Davin
=> Schmitt - Symphonie concertante - Robertson
=> Schmitt - Rêves Op.65 - Robertson
=> Schmitt - Soirs - Robertson

(…)

=> Schmitt - Danse d'Abisag - Segerstam
=> Schmitt - Habeysee -  Segerstam
=> Schmitt - Rêves Op.65 - Segerstam
=> Schmitt - Symphonie n°2 - Segerstam

Que de Schmitt ! Qu'est-ce que tu penses de toutes ces œuvres  bounce  ?
Ce n'est que du bon... vu le peu d'œuvres enregistrées de Schmitt, c'est bien la moindre des choses. Évidemment, le chef-d'œuvre, c'est Salomé (j'aime beaucoup sa musique pour piano, également, mais ce n'était pas au programme aujourd'hui), qui tire le meilleur de l'écriture par motif dans une langue vraiment généreuse, une sorte de Strauss à la française (mais c'est plus intéressant que le Strauss symphonique). La version intégrale est vraiment plus intéressante que les Suites, qui conservent essentiellement des danses isolées, donc beaucoup plus superficielles. Il faut écouter la densité de la Scène V en entier, par exemple.

Sionon, pour le reste, tout est bon, en particulier la Symphonie concertante (qui débute de façon un peu pesante, mais dès la fin du premier mouvement, il y a de quoi se passionner). Soirs est une orchestration, la première pièce est remarquable mais le reste sent davantage la transcription.

En fait, à part Habeysee et son violon concertant que je trouve un peu plus convenu, tout ça mérite vraiment écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Dim 2 Fév 2014 - 0:51

Zeno a écrit:
Tiens, puisqu'on cause musique française de ce temps, c'est très bien Florent Schmitt. Du sous-Lili Boulanger, en quelque sorte.
Elle, morte si jeune, est au-dessus du lot.
bonsoir comment pouvez-vous dire cela ?
lili boulanger a-t-elle composé des oeuvres symphoniques pour orchestre ou des oeuvres sacrées comme le psaume 24 ?
cette pauvre femme est morte si jeune.....bon à la rigueur à l'âge du décès de lili boulanger avait-il déjà composé ses merveilleuses pièces orchestrales ?
mais je suis d'accord les goûts et les couleurs.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82650
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Dim 2 Fév 2014 - 1:10

Lili a justement composé trois Psaumes avec orchestre, le dernier (130) étant même son œuvre la plus célèbre.

Pour ma part, je trouve Lili moins intéressante que Nadia ou Florent, mais c'est grandement une question de goût : trois musiques de qualité. La comparaison n'est pas absurde cela dit, ils font grandement partie du même univers, même si Lili est plus français-ascétique et Schmitt un peu plus postwagnérien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Dim 2 Fév 2014 - 1:50

merci et bonsoir david, bien entendu comparer des compositeurs c'est très bien, je suis simplement parfois "perturbé" lorsqu'un compositeur est qualifié de "sous" par rapport à un autre.
Florent Schmitt fut un grand génie, jamais joué.......bon il récolte ce qu'il a semé : "heil hilter" etc et puis en 2014 nous vivons dans une société socialement et politiquement correcte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81001
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Dim 2 Fév 2014 - 19:05

N'est-ce pas le premier enregistrement du Petit elfe ferme-l'oeil que nous donnent Timpani et Jacques Mercier?

Jamais entendu en tout cas pour ma part, mais les extraits sont sympathiques.

http://www.amazon.fr/Florent-Schmitt-Petit-Ferme-lOeil/dp/B00GIF8KQW/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1391364260&sr=1-1&keywords=schmitt+elfe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Dim 2 Fév 2014 - 19:22

cette version là certainement, mais la suite pour piano originale existait déjà au disque.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82650
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Ven 7 Fév 2014 - 1:03

Xavier a écrit:
N'est-ce pas le premier enregistrement du Petit elfe ferme-l'oeil que nous donnent Timpani et Jacques Mercier?

Jamais entendu en tout cas pour ma part, mais les extraits sont sympathiques.

http://www.amazon.fr/Florent-Schmitt-Petit-Ferme-lOeil/dp/B00GIF8KQW/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1391364260&sr=1-1&keywords=schmitt+elfe
C'est farci de thèmes folklorisants nordiques, très inattendu pour du Schmitt. J'aime énormément. Et Mercier fait des choses magnifiques – de loin le meilleur orchestre de province que j'aie entendu, même en salle. Un des plus intéressants de France de toute façon, possiblement grâce à cette longue collaboration et à cette semi-spécialisation dans la musique française. L'orchestre a beaucoup gagné en quelques années – il y a vingt ans, c'était beaucoup, beaucoup moins bien.

Bref, vraiment à entendre.

Timpani vient aussi de sortir du piano par Wagschal (des cycles « célèbres » : Crépuscules, Ombres, Enfants, un extrait des Mirages) et des œuvres pour chœur de femme, tout cela m'attend sur mon bureau. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Dim 16 Mar 2014 - 12:08

merci david et si FLORENT SCHMITT était le plus grand compositeur français.......ou du moins le plus doué pour l'orchestration ?
et injustement ignoré ou rabaissé à cause d'un comportement, de situations extra-professionnelles ?
plus doué que berlioz, debussy ou ravel ?
pour moi son summum c'est son psaume + antoine et cleopatre et la tragédie de salomé en 3
bon dimanche à tous !


Dernière édition par hommepiano le Dim 16 Mar 2014 - 12:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Dim 16 Mar 2014 - 12:13

hommepiano a écrit:
et si FLORENT SCHMITT était le plus grand compositeur français.......ou du moins le plus doué pour l'orchestration ?
doué pour une orchestration germanique, remplie de détails inutiles, à la Richard Strauss, sans doute.
Mais il y a Berlioz et Ravel
Revenir en haut Aller en bas
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Dim 16 Mar 2014 - 12:19

sud273 a écrit:
hommepiano a écrit:
et si FLORENT SCHMITT était le plus grand compositeur français.......ou du moins le plus doué pour l'orchestration ?
doué pour une orchestration germanique, remplie de détails inutiles, à la Richard Strauss, sans doute.
Mais il y a Berlioz et Ravel
j'écoute antoine et cleopatre en ce moment, c'est extra.

mais bon j'aime aussi la valse de ravel, l'ouverture du carnava romain et du benvenuto cellini de berlioz....

que penses-tu de cela sud273 ?
berlioz a composé des oeuvres "géantes" avec beaucoup d'instruments pour masquer cacher ses erreurs ses lacunes d'écriture un peu comme moussorgsky .......
je me demande si je n'ai pas lu cela sur ce forum ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Dim 16 Mar 2014 - 12:39

Je ne pense pas qu'on puisse comparer Berlioz et Moussorgsky du point de vue de l'orchestration. Berlioz a été contraint d'inventer sa perception de l'orchestre parce que contrairement à la plupart de ses confrères, il ne jouait pas de piano et ne composait pas à partir du clavier. je ne vois pas d'erreur ou de lacunes d'écriture chez Berlioz, je n'y entends qu'une conception très personnelle -et quasi incompréhensible à première écoute-de la mélodie.

Sinon, oui, Antoine et Cleopâtre, c'est magnifique (pour de la musique de cinéma)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82650
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Dim 16 Mar 2014 - 16:33

De toute façon, il n'existe pas de « fautes » d'orchestration comme il peut y avoir des fautes de rythmes (mathématiques) ou d'harmonie (mesurables selon le style général de la composition). En l'occurrence, Berlioz et Moussorgski, quoique peu conventionnels, font montre d'une richesse remarquable – surtout le premier, qui réorganise complètement l'économie orchestrale.

Il existe des types d'orchestration qui ne sonnent pas bien (les doublures partout dans les Scènes de Faust de Schumann, ça brouille complètement un message pourtant simple), mais ces deux-là sont à l'opposé très lisibles.


Sinon, Schmitt le plus grand compositeur français, ça n'a pas beaucoup de sens en soi : on le compare comment à LULLY, à Rameau, à Méhul et même à Debussy ? En revanche, un des très grands compositeurs français, oui – je le trouve plus impressionnant que Dukas, par exemple.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81001
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mar 22 Avr 2014 - 21:25

Je réécoute la version originale de 1907 de la Tragédie de Salomé, dans l'enregistrement Davin chez Naxos.

Pour rappel, l'oeuvre est 2 fois plus longue dans cette version que dans la version remaniée pour grand orchestre qui est habituellement jouée.

Par contre l'orchestre est vraiment réduit (bois par un, 5 cuivres, une harpe, peu de percussions en dehors des timbales), car l'oeuvre était destinée à accompagner à un mimodrame dansé dans un petit théâtre parisien.

Par rapport à la version habituelle, on a l'impression d'entendre des longueurs, mais en même temps il y a de réelles merveilles dans certains de ces "nouveaux" passages.
Dans la version Davin les cordes sont en nombre assez raisonnable (la notice du disque parle d'une vingtaine de musiciens en tout, on est quand même bien au-delà ici il me semble, plutôt 35-40) mais cela n'empêche quelques menus soucis de justesse, surtout on note des différences d'orchestration importantes dans les passages repris dans la version pour grand orchestre, par exemple le prélude qui sonne un peu plus intimiste, mais en fait un peu maigre en comparaison. (les grappes d'accords de bois réduits à une ligne ici, les cymbales absentes, les cors moins présents...)
Dans certains passages on note aussi des changements d'altérations étonnants. (quand on connaît assez bien l'oeuvre on a l'impression d'erreurs manifestes)

En fait on se prend à regretter que Schmitt n'ait pas fait une version pour grand orchestre de l'intégralité de l'oeuvre, car l'orchestre de Schmitt est vraiment plus impressionnant et plus coloré dans la version pour grand orchestre. (il y a quantité de rajouts magnifiques dans cette version dans les passages en commun, par exemple pas de piccolo dans la version originale, et Schmitt l'utilise abondamment en fusées dans sa réorchestration des Enchantements sur la mer; surtout le dernier tableau sonne vraiment cheap et 100 fois moins terrifiant que dans la version pour grand orchestre, sans parler des choeurs, eux-mêmes déjà parfois omis par certains chefs dans la version grand orchestre)

J'en profite pour vous faire partager une note insérée par un auditeur dans le disque que j'ai emprunté, à propos du découpage des pistes dans le CD Naxos:

Un auditeur bienveillant a écrit:
Le plageage indiqué au dos du boîtier est faux. Le bon découpage de l'oeuvre est le suivant:

1) Prélude
2) 1er tableau
3) 2è tableau et danse des perles
4) 3è tableau et danse du paon
5) 4è tableau et danse des serpents
6) 5è tableau: les enchantements sur la mer et (à 5'50) danse de l'acier
7) 5è tableau: Chant d'Aïça
A 2'14: 6è tableau et danse d'argent
A 6'59: 7è tableau et danse de la peur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 681
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mer 23 Avr 2014 - 7:11

hommepiano a écrit:
et si FLORENT SCHMITT était le plus grand compositeur français.......ou du moins le plus doué pour l'orchestration ?

A dire les choses comme ça, je mentionnerais plutôt Koechlin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fgero
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 865
Age : 48
Localisation : 78
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Ven 27 Juin 2014 - 0:12

Dans le Petit Elfe Ferme-l'Oeil, ça démarre sans plus, mais une fois passée la quelconque fanfare du Cheval on entre dans une autre dimension.

Même en connaissant les Tragédies de Salomé et autres Antoine & Cléopatre, jusqu'à la fin de la Promenade c'est à tomber tellement c'est volupteux, ensorceleur.

Les sommets sont pour moi dans la 2e partie du Cheval et dans la Ronde des lettres boiteuses.

Niveau orchestration, j'ai l'impression qu'on peut le mettre sans problème face à n'importe qui.

Pour ajouter au plaisir, le disque Timpani est fabuleux au niveau enregistrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82650
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Ven 27 Juin 2014 - 0:16

Oui, on croit que ça va être une gentille chose décorative... et puis, à la fin, c'est quand même super beau. Presque dommage que le titre soit aussi léger, ça fait baisser les attentes. Il aurait pu dire « expédition de Mathô et Spendius dans les souterrains », on n'aurait pas trouvé ça lésineux pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
webthias
Néophyte


Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 08/12/2012

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Lun 30 Juin 2014 - 23:59

Totalement d'accord avec fgero. Le Petit Elfe est une oeuvre captivante, c'est quand même incroyable qu'il ait fallu attendre tant d'années pour que quelqu'un se décide à enregistrer cette oeuvre majeure. Il y a plein de passages magnifiques et en particulier le chant de la nourrice (et pourtant je ne suis à la base pas très fan de chant lyrique !). Merci Jacques Mercier.
Un léger reproche malgré tout, la prise de son est superbe mais le tout est un peu trop compressé, une dynamique un peu plus grande aurait été bienvenue, surtout sur les fichiers masters 24bits 88,2kHz.
Enfin, j'attends avec impatience que Jacques Mercier se lance dans un prochain disque de Florent Schmitt. Pourquoi pas la symphonie concertante avec un son digne du XIXsiècle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82650
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mar 1 Juil 2014 - 0:03

webthias a écrit:
Pourquoi pas la symphonie concertante avec un son digne du XIXsiècle !

Malheureusement, je me suis laissé dire que le 24 Bits manquait un peu d'ampleur à ce moment-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
webthias
Néophyte


Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 08/12/2012

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mar 1 Juil 2014 - 0:17

Sur le Petit Elfe, je ne vois pas grande différence entre le 16bits 44,1 et le 24bits 88,2. J'avais d'abord acheté la version 16bits 44,1 et en constatant cette compression, je me suis laissé tenter par la version 24bits qui aurait pu logiquement être moins compressée. Mais ce n'est pas le cas… C'est pas grave, ça reste un super disque !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
webthias
Néophyte


Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 08/12/2012

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mar 1 Juil 2014 - 0:20

Le disque de Wagschal est top aussi, surtout les Crépuscules que je préfère largement à Ombres.
ça dit quoi le disque pour choeur de femmes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mar 1 Juil 2014 - 9:51

webthias a écrit:
Sur le Petit Elfe, je ne vois pas grande différence entre le 16bits 44,1 et le 24bits 88,2. J'avais d'abord acheté la version 16bits 44,1 et en constatant cette compression, je me suis laissé tenter par la version 24bits qui aurait pu logiquement être moins compressée. Mais ce n'est pas le cas… C'est pas grave, ça reste un super disque !

Avant, on nous disait que les formats CD, WAV, AIFF, FLAC et ALAC en 16/44,1 n'étaient pas compressés, et maintenant on cherche à nous refiler du 24/192 à tout bout de champ : j'y comprends pus rien Neutral (et personnellement je n'ai jamais eu l'ombre d'un problème avec le 16/44,1 — j'ai l'impression que tout ça c'est encore histoire de fabriquer de nouveaux pseudo-besoins pour vendre davantage et plus cher...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fgero
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 865
Age : 48
Localisation : 78
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mar 1 Juil 2014 - 19:46

Je pense qu'il y a confusion probable entre compression de la dynamique (opérée souvent au mastering pour que ça passe dans des dispositifs peu aptes à reproduire ladite dynamique) et compression des données (compression sous forme de MP3, AAC, etc...).

Bref moi aussi le 16/44.1 me va bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82650
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mar 1 Juil 2014 - 22:10

webthias a écrit:
Sur le Petit Elfe, je ne vois pas grande différence entre le 16bits 44,1 et le 24bits 88,2. J'avais d'abord acheté la version 16bits 44,1 et en constatant cette compression, je me suis laissé tenter par la version 24bits qui aurait pu logiquement être moins compressée. Mais ce n'est pas le cas… C'est pas grave, ça reste un super disque !

Ce n'était pas tout à fait le sens de mon propos (plus facétieux et assez stérile, je l'admets), mais c'est bien, ça nourrit la conversation. bounce

webthias a écrit:
Le disque de Wagschal est top aussi, surtout les Crépuscules que je préfère largement à Ombres.
ça dit quoi le disque pour choeur de femmes ?

Sur mon bureau depuis des semaines, toujours pas eu le temps de l'écouter... mais je suis très curieux !

Golisande a écrit:
Avant, on nous disait que les formats CD, WAV, AIFF, FLAC et ALAC en 16/44,1 n'étaient pas compressés, et maintenant on cherche à nous refiler du 24/192 à tout bout de champ : j'y comprends pus rien Neutral (et personnellement je n'ai jamais eu l'ombre d'un problème avec le 16/44,1 — j'ai l'impression que tout ça c'est encore histoire de fabriquer de nouveaux pseudo-besoins pour vendre davantage et plus cher...).

Il semblerait tout de même qu'on nous ait menti, aussi bien sur l'éternité du support CD que sur sa non-compression absolue. Après, est-ce que les différences des nouveaux supports sont réellement signifiantes, je ne peux pas dire, mon audiophobie est trop notoire pour que mon avis ait une quelconque signifiance pour qui que ce soit. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23327
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Lun 24 Nov 2014 - 23:01

olivier le normand a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Florent Schmitt (1870-1958) :

Le Petit Elfe Ferme-l'oeil, ballet symphonique

Prélude - la Fête nationale des souris - la Cigogne lasse - le Cheval de Ferme-l'oeil -
le Mariage de la poupée Berthe - la Ronde des lettres boiteuses - la Promenade à travers le tableau - le Parapluie chinois


= Jacques Mercier, Orchestre national de Lorraine

(Timpani, juillet 2013)



Tu en penses quoi?

Je viens de lire que cet enregistrement a été primé dans la liste des Diapason d'Or de l'année.



Pour l'oeuvre, c'est une première écoute.
Ca ressemble à un Ma Mère l'Oye stéroïdé une série de tableaux grassement coloriés, plantureusement orchestrés.
Plein de jolies trouvailles instrumentales et de clichés dépaysants, à la hauteur des images poétiques que suscite ce conte enfantin.
La mélodie me semble souvent contrainte sous un vêtement un peu trop lourd, ce que n'arrange pas une prise de son bouffie qui manque carrément de finesse.
Très séduisant en tout cas, et le livret permet de suite tout le détail de l'action.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Dim 1 Fév 2015 - 20:06

bonsoir chers amis, je suis carrément scandalisé par le peu d'intérêt que suscitent florent schmitt et ses oeuvres,.
je me base sur des statistiques de visites sur le média universel YOUTUBE et ne peux que constater que le PSAUME un chef d'oeuvre absolu ne recueille que 8376 visites.
bonsoir que peut-on faire pour remettre florent schmitt au sommet de l'olympe ? écrire à Fleur PELLERIN ?
c'est une honte le désamour à l'égard de ce génie maltraité, malaimé, humilié, sali, rejeté, trainé dans la boue, lynché, lapidé, assassiné, tué..........

Florent Schmitt Psaume XLVII Part I
watch?v=z6YmXYZzSzI

rien que ce psaume, personne n'a eu ou n'a le génie pour realiser une oeuvre similaire !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6237
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Dim 1 Fév 2015 - 20:18

Oh tu sais, si on devait s’indigner à chaque fois qu’un immense artiste est ignoré par la foule .. rien que dans la musique française, outre Schmitt il faudrait parler de Jean Cras, de Charles Koechlin, de Jean Cartan (etc, la liste est trop longue). Et que dire de la mort de Dutilleux passée pratiquement inaperçue des grands médias, on va bien voir d'ailleurs ce qu’il va en être de Ciccolini demain ...

Shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82650
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Dim 1 Fév 2015 - 20:35

hommepiano a écrit:
bonsoir que peut-on faire pour remettre florent schmitt au sommet de l'olympe ? écrire à Fleur PELLERIN ?

Qu'est-ce que ça peut faire, puisque tu y es, toi, au sommet de l'Olympe ? Avec lui. (et quelques nous)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Lun 2 Fév 2015 - 13:34

..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elisabeth
Mélomane averti


Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mar 7 Avr 2015 - 11:32

Jusqu'à présent, la musique de ce compositeur me laissait un peu dubitative. Je ne la connaissais pas tout simplement. Il y avait le fait de ses idées politiques, de ce qu'il a fait dans les années 40 qui me gênaient. Et puis pour moi, c'était un musicien un peu aride, rébarbatif... Tout au moins, c'était l'idée que je m'en faisais car je n'avais pas encore pu l'entendre. Un musicien aride, qui n'a jamais ou presque pas utilisé la voix... Tous ces à priori, je les ai laissé de côté ce samedi 4 avril car j'ai été à Marly (près de Metz) entendre en concert L'ONL dirigé par Jacques Mercier avec Tedi Papavrami qui jouait le concerto de Beethoven. Et en deuxième partie, Le Petit Elfe Ferme l'Œil de Schmitt. Eh bien, tous ces à-priori sont ridicules. Pourquoi se priver d'une telle musique, pleine de charme, de vivacité, de capacité d'évocation. Cette danse des souris, quel bonheur ! Cela m'a donné envie d'en entendre plus.

Dans le même style, j'aimerais beaucoup entendre Le Livre de la Jungle de Koechlin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mar 7 Avr 2015 - 11:54

Koechlin n'a pas grand-chose à voir avec Schmitt : je ne trouve pas ce dernier très original (une sorte de Ravel germanisé un peu lourd et bavard, souvent tonitruant), alors que Koechlin ne ressemble à rien d'autre... Mais le Livre de la jungle n'est pas ce qu'il a fait de mieux, à mon avis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82650
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mer 8 Avr 2015 - 10:39

elisabeth a écrit:
Dans le même style, j'aimerais beaucoup entendre Le Livre de la Jungle de Koechlin !

C'est assez différent, plus contemplatif, ça n'a pas la bigarrure et la variété des meilleurs Schmitt. Il faut absolument que tu essaies la Tragédie de Salomé (plutôt la version intégrale enregistrée par Patrick Davin, qui ne se limite pas au pittoresque).

Le Petit Elfe est un bijou effectivement, le pendant ravélien de Casse-Noisette. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mer 8 Avr 2015 - 12:09

DavidLeMarrec a écrit:
C'est assez différent, plus contemplatif, ça n'a pas la bigarrure et la variété des meilleurs Schmitt.

C'est surtout infiniment plus génial original et inventif (oui je persiste Mad ), et pour la bigarrure et la variété, le Buisson ardent me semble plus indiqué...

Quant à la Tragédie de Salomé, il y a certes une débauche de moyens orchestraux, mais assez traditionnels — de même que son langage harmonique et mélodique qui n'apporte rien par rapport à Ravel et Debussy, tout en étant plus restreint et ne réservant quasiment aucune surprise (contrairement à ceux-ci, et même à Dukas à mon humble avis).

... Et par ailleurs le Petit Elfe Ferme-l'œil est ce que j'ai écouté de mieux de Schmitt – en particulier la Promenade à travers le tableau, vraiment magnifique pour le coup, peut-être la seule exception à ce que j'ai écrit plus haut ; sinon, la plupart du temps je trouve que cette musique manque singulièrement d'intériorité, peut-être même de sensibilité : je lui trouve (paradoxalement) une certaine sécheresse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6237
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mer 8 Avr 2015 - 12:28

Golisande a écrit:

... Et par ailleurs le Petit Elfe Ferme-l'œil est ce que j'ai écouté de mieux de Schmitt – en particulier la Promenade à travers le tableau, vraiment magnifique pour le coup, peut-être la seule exception à ce que j'ai écrit plus haut ; sinon, la plupart du temps je trouve que cette musique manque singulièrement d'intériorité, peut-être même de sensibilité : je lui trouve (paradoxalement) une certaine sécheresse...

Oh ça peut arriver, ce n’est pas vraiment un problème, si ? Wink
As tu écouté les deux petits recueils de pièces pour piano Ombres et Crépuscules ( surtout Crépuscules ) ? Là par exemple tu  devrais lui trouver moins de sécheresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mer 8 Avr 2015 - 12:58

Non. Je n'ai écouté que ses œuvres orchestrales (Salomé, Antoine, Oriane, Ferme-l'œil et 2-3 autres), et je n'ai pas vraiment été déçu parce que mes attentes n'étaient pas énormes (c'est pourquoi j'ai tant atermoyé cette découverte), mais pas non plus surpris favorablement... En fait, ça correspond exactement à ce à quoi je m'attendais Mr.Red, et du coup je n'ai pas particulièrement envie de m'y attarder...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6237
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mer 8 Avr 2015 - 13:02

Spoiler:
 


Dernière édition par Rav-phaël le Mer 8 Avr 2015 - 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82650
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mer 8 Avr 2015 - 13:02

Golisande a écrit:
C'est surtout infiniment plus génial original et inventif (oui je persiste Mad ),

Koechlin est peut-être plus spectaculairement différent (pour autant, je trouve Schmitt très original), mais son langage se renouvelle peu, néanmoins – et son orchestration un peu ronde crée souvent sentiment de confort moelleux plus que d'urgence.

Quand tu parles du caractère prévisible de Schmitt, franchement, tu exagères une déception personnelle : le langage est tellement divers et luxuriant, je doute qu'il soit possible d'anticiper quoi que ce soit.

Il n'y a pas grand intérêt à opposer les deux de toute façon : leurs perspectives sont vraiment différentes, et ils sont chacun absolument indispensables.

Comme le suggère Rav-phaël, son œuvre pour piano dément superbement les suspicions d'effets creux.


Dernière édition par DavidLeMarrec le Mer 8 Avr 2015 - 13:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mer 8 Avr 2015 - 13:05

Soit. (De toute façon j'ai assez plaidé pour ma paroisse hehe ) (Cela dit, quand même :
Citation :
pour autant, je trouve Schmitt très original
, ça m'étonne un peu : ce que j'ai écouté ressemble quand même énormément à de la choucroute au Ravel... Mais j'essaierai le piano, promis...)


Dernière édition par Golisande le Mer 8 Avr 2015 - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mer 8 Avr 2015 - 13:13

DavidLeMarrec a écrit:
Koechlin est peut-être plus spectaculairement différent (pour autant, je trouve Schmitt très original), mais son langage se renouvelle peu

Entre les Heures Persanes, Vers la voûte étoilée, la première partie du Buisson ardent et celle du Docteur fabricius (ou les trois premiers mouvements du quintette op.80), tu ne trouves pas qu'il se renouvelle ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mer 8 Avr 2015 - 13:26

Rav-phaël a écrit:
As tu écouté les deux petits recueils de pièces pour piano Ombres et Crépuscules ( surtout Crépuscules ) ? Là par exemple tu  devrais lui trouver moins de sécheresse.

si je comprends bien Golisande, il y a cette même sécheresse, si... d’ailleurs je suis de plus en plus dubitatif par rapport à ces deux œuvres... qui me donnent un peu la nausée.


Dernière édition par lucien le Mer 8 Avr 2015 - 13:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6237
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mer 8 Avr 2015 - 13:27

pas plus que se renouvellent tout les compositeurs ayant un langage très personnel. Non, moi je ne trouve pas. Et si Poulenc, qui est l’archétype de celui qui s’auto-cite, encore et encore, arrive toujours à se renouveller, et à nous enchanter, alors Koechlin ... ! Je n’arrive déjà pas à saisir une seule de ses oeuvres, tant il y a d'informations à digérer ( et c’est bien le seul compositeur derrière lequel je cours. Même Boulez j’en fais le tour plus facilement ^^ ).


Dernière édition par Rav-phaël le Mer 8 Avr 2015 - 13:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81001
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mer 8 Avr 2015 - 13:30

C'est pas tellement une question d'auto-citations que de langage, Poulenc se renouvelle quand même très peu à ce niveau-là, moins que Koechlin il me semble. (mais on s'éloigne du sujet...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82650
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mer 8 Avr 2015 - 13:38

Lucien a écrit:
qui me donnent un peu la nausée.

Basketball


Golisande a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Koechlin est peut-être plus spectaculairement différent (pour autant, je trouve Schmitt très original), mais son langage se renouvelle peu

Entre les Heures Persanes, Vers la voûte étoilée, la première partie du Buisson ardent et celle du Docteur fabricius (ou les trois premiers mouvements du quintette op.80), tu ne trouves pas qu'il se renouvelle ? scratch

Sur la quantité du catalogue, oui, tout n'est pas pareil. Mais quand même, combien d'œuvres dans l'exact langage des quatuors à cordes, par exemple ? Ça concerne peut-être la moitié de celles que j'ai écoutées.

Cela dit, ce n'est pas un reproche, simplement que l'argument me paraît encore moins pertinent pour les bigarrures de Schmitt. Oui, du Ravel motorisé à l'allemande si tu veux, mais du Schmidt scintillant, j'en veux bien tous les jours, je ne vois pas beaucoup de gens qui aient tenté – et encore moins réussi – ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mer 8 Avr 2015 - 13:40

DavidLeMarrec a écrit:
Lucien a écrit:
qui me donnent un peu la nausée.

Basketball

c’est reparti. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mer 8 Avr 2015 - 21:33

DavidLeMarrec a écrit:
dit, ce n'est pas un reproche, simplement que l'argument me paraît encore moins pertinent pour les bigarrures de Schmitt. Oui, du Ravel motorisé à l'allemande si tu veux, mais du Schmidt scintillant, j'en veux bien tous les jours, je ne vois pas beaucoup de gens qui aient tenté – et encore moins réussi – ça !

Peut-être manque-t-il une dimension à sa musique (celle de Schmitt, je ne connais pas encore Schmidt) pour me satisfaire pleinement... Je le trouve trop extérieur, démonstratif, froid (peut-être davantage que sec en fait) et paradoxalement cérébral : les harmonies et l'orchestration sont toujours brillantes, mais il manque le chaud clair-obscur de Debussy, la tendresse de Ravel, l'onirisme de Koechlin... C'est toujours beau et chatoyant, mais la vraie séduction n'est pas là, celle qui obsède, qui donne envie de se couler, de se fondre dans une musique ; je reste à distance, comme devant un écran diffusant de magnifiques images en HD. Neutral

Sinon, Lucien, pourquoi la nausée ? À cause de son pro-nazisme ? Mais alors pourquoi les pièces pour piano en particulier ? Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mer 8 Avr 2015 - 21:34

Golisande a écrit:
Sinon, Lucien, pourquoi la nausée ? À cause de son pro-nazisme ?

ah non, pas du tout, ce sont les œuvres qui produisent chez moi une impression étrange, une sorte d’écrasement (léger).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82650
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Mer 8 Avr 2015 - 22:06

Golisande a écrit:
il manque le chaud clair-obscur de Debussy, la tendresse de Ravel, l'onirisme de Koechlin... C'est toujours beau et chatoyant, mais la vraie séduction n'est pas là, celle qui obsède, qui donne envie de se couler, de se fondre dans une musique ; je reste à distance, comme devant un écran diffusant de magnifiques images en HD. Neutral

Justement, ce que tu dis m'évoque beaucoup plus Ravel, que je trouve souvent d'une fulgurance un peu froide, que Schmitt qui a moins de radicalité mais aussi moins d'effets.
Là on nage tout de même dans des eaux parfaitement subjectives…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mifasol
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 203
Age : 23
Localisation : Près de ma souris
Date d'inscription : 09/04/2015

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Jeu 9 Avr 2015 - 14:15

Pour ceux qui aiment Schmitt comme moi, je recommande le C.D de Yan Pascal Tortelier sorti récemment chez Chandos, et rassemblant La tragédie de Salomé, le Psaume 47 et Le palais hanté. J'avoue un penchant certain pour la luxuriance et la richesse de cette musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81001
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Jeu 9 Avr 2015 - 14:19

Oui, excellent disque.
Mais pour parler de la discographie, il faut plutôt aller dans la rubrique... discographie!
http://classik.forumactif.com/t5513-schmitt-oeuvres-orchestrales-et-chorales
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fgero
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 865
Age : 48
Localisation : 78
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   Sam 7 Nov 2015 - 19:56

Une première édition au disque de Ombres dans sa version pour piano et orchestre. Orchestration partielle de Schmitt en 1930, avec seulement la première pièce.
Par Vincent Larderet, avec Daniel Kawka / Orchestre Ose.
Pas encore écouté mais ça ne saurait tarder.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Florent SCHMITT : Le Berlioz du XX siècle ?
» Florent Schmitt: Salomé, Psaume LXVII
» Florent Schmitt
» Florent SCHMITT (1870-1958) : la musique de chambre
» Y a-t-il des compositeurs de génie au XXème siècle?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: