Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Gurrelieder de Schoenberg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Jeu 8 Déc 2011 - 16:38

Oui, orchestralement, c'est fantastique et caractériel. Et plastiquement plutôt léché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Jeu 8 Déc 2011 - 16:42

Siegmund a écrit:
Oui, orchestralement, c'est fantastique et caractériel. Et plastiquement plutôt léché.

Me voilà rassuré Smile .
Tout de même, je n'aurais jamais imaginé Schoenberg comme ça...

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Jeu 8 Déc 2011 - 16:43

Mais vocalement, c'est pas enthousiasmant, surtout Voigt et Moser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16355
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Jeu 8 Déc 2011 - 21:07

Je ne connais pas cette version, mais faut dire que côté belles interpretations on est plutôt gâté (Ozawa, Chailly, Gielen, Levine, Abbado...) Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5663
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 19 Aoû 2012 - 15:34

Je viens de découvrir les gurrelieder de Schoenberg! Very Happy
Alors pour commencer je doit dire que c'est une œuvre un peu indigeste, imposante et très dense musicalement, opaque et peut être un peu trop, on échappe pas a un effet grosse pâtisserie allemande, c'est "bourratif" si l'on peut dire, cela tient peut être a la version que j'ai écouter, celle de Leibowitz, l'enregistrement est un peu ancien. Mais ces quelques réserves ne veulent absolument pas dire que je n'ai pas aimé, pas du tout, je suis même très séduit par cette musique qui en dépit de ce côté indigeste est très belle et indéniablement brillante. Et on sent bien que Shoenberg cherche a pousser jusqu’à son extrême limite tout une forme du langage musical post-wagnérien, et dans cette optique ces gurrelieder ne peuvent qu'emporter mon adhésion d'autant que je sens quand même un côté épique peut être un peu bridé par Leibowitz. Je vais essayer de réécouter tout ça dans une autre version, peut être Ozawa si j'arrive a la trouver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28887
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 19 Aoû 2012 - 16:06

Beh c'est pas parce que c'est dense, et richement orchestré que c'est bourratif.
Si en tout c'est dans le sens d'un jugement de valeur, je dis non. Si c'est pour signifier que clairement ça demande réécoute évidemment je dis oui.

C'est pour un immense orchestre, mais ça n'intervient pas dans le fait que de toute façon chez Schoenberg, même les oeuvres les plus faciles d'accès demandent plusieurs écoutes (en gros plus ça avance chronologiquement plus c'est exigeant).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5663
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 19 Aoû 2012 - 18:49

Cololi a écrit:
Beh c'est pas parce que c'est dense, et richement orchestré que c'est bourratif.
Si en tout c'est dans le sens d'un jugement de valeur, je dis non. Si c'est pour signifier que clairement ça demande réécoute évidemment je dis oui.

Oui ça demande réécoutes évidement, mais ce n'est pas ça que je voulais dire, bourratif dans le sens ou j'ai trouvé une certaine lourdeur dans cette ensemble sonore assez opaque, ça m'a par moment fait l'effet d'une grosse patte d'amande un peu indigeste. Après comme je l'ai dit malgré ce ressenti (tout a fait personnel) pas toujours très agréable, je suis aller jusqu'au bout, je ne me suis jamais ennuyé, et c'est en effet très riche. et je suis sur qu'avec une direction plus vive et un peu plus dégraissé que celle de Leibowitz j'adhérerais totalement a l’œuvre (et j’adhère déjà pas mal Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16355
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Ven 6 Sep 2013 - 16:42

Pour mon 10 000 ème message je ne pouvais décemment faire l'impasse sur mon oeuvre chérie entre toutes.Smile 


Un détail qui n'a l'air de rien:au début de la 2ème partie ("Herrgott"), on entend le motif du glas (issu du lied de Waldtaube qui conclut la 1ere partie) joué a minima avec une resonance assourdie et saturée d'incertitude. Ce "geste" qui notifie à l'auditeur le point de bascule de l'oeuvre est absolument renversant de dramatisme épique.
Je sais, c'est un truc anodin et peut être que je surinterprète, mais ce bref passage me donne vraiment des frissons.sunny sunny sunny 

En un mot comme en cent, Gurrelieder forever.colors colors colors colors colors colors colors 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Jeu 6 Mar 2014 - 13:05

Sauron le Dispensateur a écrit:
Citation :
Surtout surpris que tu n'aimes pas les maîtres-chanteurs, peut être que tu n'aimes que les oeuvres compliquées et difficiles, ya des gens comme ça, car les Maitres , c'est vraiment l'opéra le plus facile à écouter pour aborder Wagner, le plus lyrique aussi dans le sens opéra de cette époque mais bon, chacun ses dégoûts!
TU AS TOUT COMPRIS!!!! J'avoue j'aime les choses compliquées... :DDvoici la raison de ma perplexité dev(s)ant Les Gurrelieder... mais surtout c'est trop, mais vraiment trop sucré... il y un moment où on peut plus comme Le Chevalier à la Rose ou Arabella...
bonjour Sauron(s)-nous si la musique sucrée est mauvaise pour la santé ? sinon schoenberg aurait dû composer le drame lyrique "Ad Diabetes Aeternam"  hehe !

j'écoute les Gurrelieder et c'est surprenant pour du Schoenberg...enfin c'est avant sa découverte qui devait assurer la suprématie de la musique allemande pendant au moins 100 ans.

moi qui suis un éternel indécis, je peux enfin dire que dans un domaine précis il y a quelque chose que je préfère : en musique classique ma période préférée est désormais le romantisme tardif ........ et en années je ne sais pas trop la musique peut-être entre 1870 et 1920 ?????????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Jeu 6 Mar 2014 - 20:30

bonsoir mes amis que pensez-vous de cette version des gurrelieder que j'écoute ? merci !

Melanie Diener - soprano, Iris Vermillion - mezzo soprano, Thomas Moser - tenor, Philip Langridge - tenor, Ralf Lukas - baritone, Werner Hollweg - speaker. WDR Rundfunkchor Köln/ NDR Choir/ Czech Philharmonic Choir/ Beethoven Orchestra, Bonn/ Roman Kofman.

oui c'est du schoenberg avant le pierrot lunaire.....notamment.

sinon si vous savez quelle mouche a piqué schoenberg pour qu'il passe des gurrelieder à l'atonal ou au dodécaphonisme ? invention tombée comme un cheveu sur la soupe ou influence trouvée ailleurs...........il y a donc un autre inventeur qui a  fait la meme chose que schoenberg mais je ne sais plus comment il s'appelle.

je suis à ce niveau 1 heure 20 minutes de musique et je pense que c'est à "cet endroit" que Mr.Sauron voit pas mal de tarte sucrée à la chantilly.

j'approche de la fin et même moi j'ai trouvé certains passages un peu sucré à l'aspartame.....mais c'est pas mal quand même ces gurrelieder..2 heures un peu long sinon.
du schoenberg que je ne connaissais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Jeu 6 Mar 2014 - 23:37

hommepiano a écrit:
sinon si vous savez quelle mouche a piqué schoenberg pour qu'il passe des gurrelieder à l'atonal ou au dodécaphonisme ? invention tombée comme un cheveu sur la soupe ou influence trouvée ailleurs...........il y a donc un autre inventeur qui a  fait la meme chose que schoenberg mais je ne sais plus comment il s'appelle.

Hauer: il y a un sujet sur lui je crois.
Sinon, si tu suis vraiment les opus à la suite, le 1er quatuor, la 1ère symphonie de chambre, puis le 2è quatuor, etc... rien n'arrive comme un cheveu sur la soupe, l'évolution est certes très rapide, mais tout de même progressive.

Pour la version, il y a un sujet en discographie sur les opéras et oratorios de Schoenberg.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81920
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 6 Juil 2014 - 11:48

C'est vraiment la mode des Gurrelieder en ce moment à Paris... après ce printemps (et la dernière fois c'était quand, il y a deux ans ?), après la version réduite à l'Amphi Bastille à l'automne, il y aura, le 9 février 2015, il y aura les Préludes & Interludes pour deux pianos à huit mains (transcription Webern) aux Bouffes du Nord. C'est d'ailleurs cette version qui m'intéresse le plus. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Jeu 18 Sep 2014 - 14:33

Les Gurrelieder mis en scène... bonne idée ou pas?

http://www.resmusica.com/2014/09/16/version-scenique-des-gurre-lieder-a-amsterdam/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16355
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Jeu 18 Sep 2014 - 20:41

Ils en feront peut être un DVD.
En même temps la musique est si visuelle et suggestive qu'elle se passe aisément de mise ne scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Ven 19 Sep 2014 - 10:10


C'est tout de même une magnifique partition. J'aime en particulier l'ouverture avec son orchestration riche en percussions métalliques et d'une esthétique très "japonisante" dont Berg se souviendrra, en la stylisant davantage pour le 1er de ses "Altenberg Lieder". sunny

J'ai eu la chance de l'entendre au Châtelet avec Hans Hotter...Inoubliable!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16355
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Ven 19 Sep 2014 - 10:45

starluc a écrit:

C'est tout de même une magnifique partition.

C'est le moins qu'on puisse dire hehe

Completement d'accord sur l'homologie de climat entre le prélude et le 1er lied des Altenberg...je pousserai même l'homologie jusqu'à Schreker (par exemple le début des Stigmatisés) qui aime à distiller ce genre de scintillements chatoyants et oniriques. De l'impressionnisme germanique?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Ven 19 Sep 2014 - 10:56

Totalement! Die "Gezeichneten" ont été un véritable choc quand j'en ait entendu des extraits pour la 1ère fois à France-Mu en 1984!

Esthétique très proche des "Gurre" de Schoenberg et des "Altenberg" de Berg.

Avec, en plus, une mobilité expressive qui est encore plus preste que chez Richard Strauss...


Je dois à ces musiques de grands moments d'émotion esthétique! coucou



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16355
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Ven 19 Sep 2014 - 14:06

Et moi donc...colors

D'où mon rang de Gourou-Leader. viking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Ven 19 Sep 2014 - 14:08

pété de rire pété de rire pété de rire pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16355
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Ven 19 Sep 2014 - 14:51

Allez, remets toi. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81920
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Sam 20 Sep 2014 - 0:26

arnaud bellemontagne a écrit:
De l'impressionnisme germanique?

Sur le plan du projet global, clairement pas… en revanche, il ne faut pas de doute qu'ils ont écouté (et intégré) Debussy de Ravel ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Sam 20 Sep 2014 - 0:41

Si on prend en compte l'orchestration, peut-être, mais il faut se rappeler que Schoenberg a achevé la composition des Gurrelieder en 1900, et qu'à cette date, Debussy n'est pas encore l'auteur célèbre de Pelléas et de la Mer, Ravel étant encore étudiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81920
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Sam 20 Sep 2014 - 0:57

Je visais plutôt les références à Schreker ci-dessus. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2895
Age : 43
Localisation : En bas des Hauts de Seine
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 7 Déc 2014 - 14:47

Je suis en train de découvrir la première partie de cette oeuvre, par Chailly. C'est à dix kilomètres de ce que j'imaginais cette oeuvre être (grosso-modo un gigantesque lieder voix/piano totalement atonal...) et qui me freinait quand m'en prenait l'envie.

C'est très beau, très lyrique, épique... il me manque le texte en revanche Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16355
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 7 Déc 2014 - 15:06

Il y a le livret en anglais chez Chailly.
Pour le livret en français il y a Ozawa. Cool

Sinon, bravo à toi tu viens d'entrer au Paradis. sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1203
Age : 26
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 7 Déc 2014 - 15:20

Pour ma part, j'ai écouté Ozawa, Kubelik, et je suis en train de découvrir Chailly.

Franchement, j'ai du mal à déterminer où va ma préférence. Les trois versions ont des qualités que les autres n'ont pas.

Je vais dire les choses de façon basique, puisque la théorie musicale et moi ça fait quatre; mais disons que les points forts d'Ozawa sont la beauté de l'orchestre, la bonne prise de son, et Tatiana Troyanos, vraiment superbe. Jessye et McCracken sont très bien, mais j'ai un peu plus de réserves; pour McCracken, c'est juste parce que ce n'est pas mon type de voix préférée ... (donc c'est très subjectif, ne me tapez pas  hehe ); pour Norman, ça dépend des passages. Je l'aime beaucoup en général (dans R. Strauss, dans Erwartung), donc rien à voir avec sa voix, c'est juste que Borkh est un peu plus poétique ici (à mon sens!).

Dans la version Kubelik, j'aime tout ...

Et je suis bien partie pour tout aimer de Chailly aussi (mais il me reste la fin à écouter!). Dunn et Jerusalem sont très lyriques et subtils, deux belles découvertes.


Voilà, j'ai pris des précautions pour contourner les éventuelles bêtises.  hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2895
Age : 43
Localisation : En bas des Hauts de Seine
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 7 Déc 2014 - 15:38

Obsidienne tu t'exprimes avec beaucoup de clarté et sûrement bien mieux que je ne vais le faire   thumright

Ma première impression est l'étonnement. J'ai dans les oreilles une oeuvre qui à la première écoute me parait assez uniforme dans son lyrisme (du moins surtout dans les 20-30 premières minutes), avec une orchestration assez souvent massive. Ca ne devrait en principe pas me plaire, pour tout dire j'ai cru que ce serait un peu dégoulinant (le terme est un peu fort mais je ne trouve pas mieux) et pourtant je continue à écouter avec beaucoup de plaisir. Ca me parait écrit avec goût et raffinement et ça évite justement ce côté sirupeux que je craignais.

Je ne sais pas précisément à quoi cela tiens mais je perçois beaucoup plus de variétés d'ambiances et d'expressions que (je vais me faire étriper) lors de ma première écoute de Parsifal de Wagner. J'ai l'impression que la musique de Wagner est plus chromatique, et que mon oreille parviens plus facilement à accrocher la tonalité avec cette oeuvre de Schonberg (un comble  Laughing ) que Wagner.

J'aimerais bien écouter la version Boulez - j'ai compris que l'instrumentation était plus détaillée - mais elle n'est pas facile à trouver.

...

Oh ! Je suis sur la fin de la première partie et il y a de très belles choses ! Je crois mieux comprendre le terme de "post-romantisme".

Allez j'écoute une seconde fois cette première partie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 31
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 7 Déc 2014 - 15:58

Vous me donnez très envie de m'y remettre, je ne l'ai pas encore beaucoup écoutée finalement et c'est assurément une oeuvre très riche, qui demande du temps pour être apprivoisée (la musique est complexe et le texte n'est pas simple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22601
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 7 Déc 2014 - 16:09

Pipus a écrit:

J'ai dans les oreilles une oeuvre qui à la première écoute me parait assez uniforme dans son lyrisme (du moins surtout dans les 20-30 premières minutes)


A part le Ross, mein Ross et le Chant du Ramier, cette première partie ne me passionne pas.
On reste dans le duo d'amour assez conventionnel.


Obsidienne a écrit:

Et je suis bien partie pour tout aimer de Chailly aussi (mais il me reste la fin à écouter!)


C'est notamment grâce à ses choeurs dans la deuxième partie que Chailly creuse le fossé avec la concurrence.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1203
Age : 26
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 7 Déc 2014 - 17:29

Mélomaniac a écrit:


Obsidienne a écrit:

Et je suis bien partie pour tout aimer de Chailly aussi (mais il me reste la fin à écouter!)


C'est notamment grâce à ses choeurs dans la deuxième partie que Chailly creuse le fossé avec la concurrence.




J'ai fait la comparaison et je vois ce que tu veux dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 7 Déc 2014 - 18:30

arnaud bellemontagne a écrit:
Il y a le livret en anglais chez Chailly.
Pour le livret en français il y a Ozawa. Cool

Ca dépend des éditions, tu as le français dans l'édition originale de Chailly mais pas dans la réédition Ozawa.

Et s'il vous plaît pour la discographie allons en discographie. Wink
http://classik.forumactif.com/t2134-schoenberg-operas-et-oratorios


Dernière édition par Xavier le Dim 7 Déc 2014 - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 7 Déc 2014 - 18:31

Mélomaniac a écrit:
Pipus a écrit:

J'ai dans les oreilles une oeuvre qui à la première écoute me parait assez uniforme dans son lyrisme (du moins surtout dans les 20-30 premières minutes)


A part le Ross, mein Ross et le Chant du Ramier, cette première partie ne me passionne pas.
On reste dans le duo d'amour assez conventionnel.

Sauf qu'il n'y a pas de duo justement!

Et franchement je ne vois pas comment on peut trouver ça conventionnel, c'est d'une richesse harmonique et orchestrale hors du commun. (même en réduction piano c'est incroyable)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 7 Déc 2014 - 18:44

Je vais devoir réécouter. Il m'a semblé qu'il ne se passait pas grand chose dans la première demi-heure. C'est une oeuvre qui m'échappe depuis des années. J'aime quand je l'écoute, mais je n'ai jamais le goût d'y revenir. J'ai l'impression de me forcer à chaque fois (comme Mafalda avec la soupe).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 7 Déc 2014 - 18:48

Franchement, il n'y a aucun moment où il ne se passe pas grand chose musicalement.
Et la première partie est particulièrement sublime de bout en bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 7 Déc 2014 - 18:51

C'est ce que je disais: je vais devoir réécouter. Pour le moment je n'ai que la version Kegel. Je suis ouvert aux suggestions.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 7 Déc 2014 - 18:52

J'ai indiqué le sujet discographique juste au-dessus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1203
Age : 26
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 7 Déc 2014 - 18:59

J'aime particulièrement la première partie hehe

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22601
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 7 Déc 2014 - 20:02

Xavier a écrit:

Mélomaniac a écrit:

On reste dans le duo d'amour assez conventionnel.


Sauf qu'il n'y a pas de duo justement!

Et franchement je ne vois pas comment on peut trouver ça conventionnel, c'est d'une richesse harmonique et orchestrale hors du commun. (même en réduction piano c'est incroyable)


Oui, bien sûr, je voulais dire c'est une histoire de couple transi, même si effectivement on échappe aux duos lyriques comme on en trouve légion dans le répertoire de l'opéra.
Ce qui fait la richesse et l'originalité dramatiques de l'oeuvre vient après le Chant du Ramier : quand Waldemar bascule dans la folie outrancière, quand les fantasmagories d'outre-tombe font verser l'oeuvre dans le surnaturel, et surtout quand cette histoire tragique se fond dans un décor tour à tour grotesque et panthéiste qui a absorbé les individualités.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 7 Déc 2014 - 22:22

Ah mais ça n'a rien à voir, tu parles du texte, moi de la musique. Smile

Tu peux faire toutes les critiques que tu veux au texte, pas de problèmes, ce n'est pas moi qui vais le défendre outre-mesure... la musique, c'est autre chose. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16355
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 7 Déc 2014 - 23:00

Oui, une musique d'une richesse de texture et d'une densité incroyable et ce du début à la fin.
Si on écoute bien la première partie on s'aperçoit que loin de se complaire dans un climat émollient, elle regorge d'arrière-plans tous plus raffinés les uns que les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 7 Déc 2014 - 23:01

Oui, et le sommet pour moi: le grand interlude symphonique suivi du Chant du ramier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16355
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 7 Déc 2014 - 23:11

Ah oui, Waldtaube c'est le firmament. colors
Suffit juste de considérer la richesse et la variété de ses lignes de chant (sans parler des entrelacs orchestraux)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Sam 14 Nov 2015 - 23:57

Sauron le Dispensateur a écrit:
Citation :
Surtout surpris que tu n'aimes pas les maîtres-chanteurs, peut être que tu n'aimes que les oeuvres compliquées et difficiles, ya des gens comme ça, car les Maitres , c'est vraiment l'opéra le plus facile à écouter pour aborder Wagner, le plus lyrique aussi dans le sens opéra de cette époque mais bon, chacun ses dégoûts!
TU AS TOUT COMPRIS!!!! J'avoue j'aime les choses compliquées... Mr.Red voici la raison de ma perplexité devant Les Gurrelieder... mais surtout c'est trop, mais vraiment trop sucré... il y un moment où on peut plus comme Le Chevalier à la Rose ou Arabella...
bonsoir dommage que Sauron ne soit plus parmi nous, moi j'aime ces Guerrelieder totalement différents que le Pierrot Lunaire, on dirait vraiment deux musiciens différents. Si Sauron n'aimait pas le sucré, alors forcément il ne devait pas aimer la musique dite décadente ou entartete en allemand avec tous les Schreker, Zemlinsky ou die Tote Stadt....et forcément massenet :"N'est ce plus ma main.....etc. !" Very Happy ...bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4147
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Gurrelieder   Lun 11 Avr 2016 - 16:52

Pour mon club d'amateurs je dois écrire une courte introduction sur les Gure Lieder, que nous allons écouter à la Philharmonie la semaine prochaine.
Existe - t - il en ligne un résumé du livret ?

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Lun 11 Avr 2016 - 16:56

Résumé très court ici: https://fr.wikipedia.org/wiki/Gurre-Lieder
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1565
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Sam 2 Sep 2017 - 23:26


Je fais aussi plus ou moins partie du fan-club.
A l'époque où je l'avais découvert, je me rappelle m'être mis à penser (attention, pensée profonde) : "Mais c'est pas possible ce truc".
Cette texture rutilante de bout en bout....miam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16355
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Sam 2 Sep 2017 - 23:35

J'ai eu la même sensation d'incrédulité lors de ma découverte.
C'est rutilant mais en même temps d'une prodigieuse diversité d'ambiances et de climats.

Je suis incapable de mettre des mots sur ce que je ressens lorsque le choeur final se met en branle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1565
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 3 Sep 2017 - 11:44


Question aux plus velus que moi : est-il impossible d'imaginer que Ravel ait été un petit peu "inspiré" directement comme on dit par les Gurre-Lieder pour son Daphnis et Clo-Clo au moins pour certains détails par-ci par-là ? Parce que quand même à certains moments.......*

Ou bien c'est juste une question d'époque et de texture musicale qui circulait avec le vent ?


*si on me demande les moments et les rapprochements précis, désolés, je ne vais pas pouvoir produire. Embarassed Embarassed je n'ai pas deux karmas comme certains ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 3 Sep 2017 - 15:05

C'est littéralement hors de question, Daphnis a été composé entre 1909 et 1912, les Gurrelieder ont été créés en 1913.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81920
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   Dim 3 Sep 2017 - 15:20

De toute façon, Ravel a tout volé à Debussy qui a tout volé à Fanelli sauf l'inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gurrelieder de Schoenberg   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gurrelieder de Schoenberg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Gurrelieder de Schoenberg
» Schoenberg: Gurrelieder - Salle Pleyel, 25/06/11
» Arnold Schoenberg (1874-1951)
» Schoenberg - Discographie sélective
» Les Gurre-Lieder ( Schönberg )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: