Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pergolese: Stabat Mater

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Nothing to declare
Mélomane averti


Nombre de messages : 269
Date d'inscription : 28/01/2011

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 20:55

aurele a écrit:
Il n'y a d'ailleurs pas que des versions baroques de cette oeuvre. Je ne connais qu'une autre version pour le moment, celle d'Ettore Gracis avec Freni et Berganza. Elle est tout sauf baroque et pourtant très belle. J'ai une légère préférence pour celle de Pappano qui est plus vivante. Cette version de Pappano est très plaisante à écouter, c'est loin d'être de la merde.
Heureusement, tous les goûts sont dans la nature, ça évite la montonie et ça permet l'existence des forums de discussion Wink

Pour moi plaisant n'est pas suffisant. Il y a tellement d'autres choix possibles, baroques ou non baroques, que je ne voit pas l'intérêt d'y consacrer du temps ou de l'argent...

Vous achèteriez quelque chose dont on vous dirait juste "c'est pas mal" Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22936
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 20:56

Je ne l'ai pas acheté mais j'ai pris du plaisir à l'écouter. Je trouve que c'est une belle version. Certes, je n'en connais que deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 20:57

Oui pour le Requiem, sinon c'est Karajan : on nous fait tout avaler. (Le "milieu" le sait trés bien mais il flatte les chanteurs qui le réclament donc)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PIT
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 30/12/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 21:09

malko a écrit:
Pour le vrai choc musical, allez plutôt du côté de Nézet-Séguin


Si on aime le tapageur sans finesse, c'est clair, il faut foncer !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 21:17

Une illustration ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PIT
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 30/12/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 21:26

Otello a écrit:
Pappano avec ses 3 derniers enregistrements religieux (Requiem de Verdi et Stabat Mater de Rossini et celui de Pergolese) a signé 3 versions majeures et montré justement une stupéfiante capacité d'adaptation stylistique. Chez Pergolese, il sait trouver la ferveur rayonnante de cette musique tout en allégeant considérablement le tissu orchestral et il parvient à emmener avec lui sur le même terrain Netrebko (qui effectivement ne chante pas du tout cette musique comme du Verdi) et Pizzolato. Mais encore faut-il se donner la peine d'écouter le disque avant que d'émettre l'ombre d'un avis définitif.
Par ailleurs, les revues spécialisées l'étant de moins en moins en termes de qualité, les critiques qu'elles contiennent sont plus que jamais sujettes à caution. Donc, non cette version n'est certainement pas une bouse ni à 99% ni à 1 %.

Je trouve son requiem de Verdi assez superbe (on pourrait chipoter sur l'état vocal de Villazon, mais ça passe au final).

En revanche j'ai DETESTE (et je pèse mes mots) son Stabat de Rossini. La direction m'y est apparue sans ossature, enfonçant les choeurs et les solistes au lieu de les porter, plombant la partition. Par ailleurs, malgré une affiche alléchante, tous les chanteurs se sont avérés des déceptions (pour moi en tout cas... et là encore je me demande quelle est la part de responsabilité de Pappano, qui n'a pas su les mettre en valeur). Il faut considérer également que la session d'enregistrement a duré à peine quelques jours et a été coincée dans une période où DiDonato enchaînait les Rosina à la Scala (en assurant le cast A ET le cast B car l'autre Rosine était malade), faisant le voyage en pleine nuit pour enregistrer le lendemain matin et où Netrebko était coincée entre des Manon, le Pergolesi et les répets de Juliette. D'où peut-être aussi une impression de "pas fini", de précipité, de manque assez cruel pour moi.

C'est dire la plutôt bonne surprise de son Stabat mater de Pergolesi. L'approche est bien vue. Mais j'avoue faire partie de ces pervers qui détestent les versions baroqueuses et les voix ou orchestres anémiés (enfin pour mes oreilles) qui le "défendent". Je n'allais donc pas me plaindre de l'opulence vocale qui règne ici. Parce que c'est de ça dont il s'agit...
On pourrait aussi préférer une plus grande homogénéïté entre les mouvements, une atmosphère plus globale, mais le principe, s'il est séduisant montre vite ses limites je trouve et devient vite pesant (l'oeuvre s'y prête jusqu'à une certaine limite à mon sens).
Ici on a des mouvements aux atmosphères bien individualisées, mais toujours de façon cohérente au regard de la partition. Non, vraiment j'ai trouvé ça séduisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6833
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 21:32

PascalB a écrit:
aurele a écrit:
Il n'y a d'ailleurs pas que des versions baroques de cette oeuvre. Je ne connais qu'une autre version pour le moment, celle d'Ettore Gracis avec Freni et Berganza. Elle est tout sauf baroque et pourtant très belle. J'ai une légère préférence pour celle de Pappano qui est plus vivante. Cette version de Pappano est très plaisante à écouter, c'est loin d'être de la merde.
Heureusement, tous les goûts sont dans la nature, ça évite la montonie et ça permet l'existence des forums de discussion Wink
Pour moi plaisant n'est pas suffisant. Il y a tellement d'autres choix possibles, baroques ou non baroques, que je ne voit pas l'intérêt d'y consacrer du temps ou de l'argent...
Vous achèteriez quelque chose dont on vous dirait juste "c'est pas mal" Confused:
sauf que quand on prétend émettre des avis sur des prestations musicales qu'on n'a pas écoutées, on ne peut se prévaloir d'aucune culture authentique en la matière. J'appelle ça de l'imposture.
Oui ne serait ce que pour me faire mon idée personnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PIT
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 30/12/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 21:42

malko a écrit:
Une illustration ?

Je précise que je ne l'ai entendu principalement que dans des opéras et que je ne prétends pas juger ce qu'il peut donner ailleurs.

Mais en live, son Roméo et Juliette à Salzbourg cet été ! Atroce ! Le bourrin dans toute sa splendeur ! Toutes les conclusions orchestrales tapageuses et bruyantes, aucun romantisme ni finesse. De l'action pure et vulgaire, comme s'il n'avait pas compris de quel sujet l'opéra traitait. Ca dépotait mais cela enlevait toute force à la musique (alors là on va me rétorquer que Gounod ne mérite pas de finesse, sauf que je ne suis absolument pas d'accord et que j'adore cette musique qui est si belle quand elle est bien traitée, bref...). Vulgaire !

Son Don Giovanni au même endroit, même problème, mais dans une moindre mesure, certes. Pas très fin. Mais on peut plus difficilement se rater dans du Mozart.

Pour le reste, vu ou entendu au cd ou en dvd...
En gros :
Berlioz - La symphonie fantastique et Cléopâtre (avec ACA). Au-secours ! Mais au-secours !
Sa Carmen au Met passe vaguement, sans être géniale mais il faut le vouloir pour planter avec partition (sauf quand comme Barenboïm on adopte des tempi destinés à faire étouffer les chanteurs et endormir les spectateurs).

J'admets être loin d'avoir fait le tour, mais le malheur a voulu que le peu que j'ai écouté aille du passable au très mauvais. Je n'ai pas de chance va-t-on dire. Mais je ne demande qu'à être détrompée et à découvrir de belles choses !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nothing to declare
Mélomane averti


Nombre de messages : 269
Date d'inscription : 28/01/2011

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 21:49

Otello a écrit:
sauf que quand on prétend émettre des avis sur des prestations musicales qu'on n'a pas écoutées, on ne peut se prévaloir d'aucune culture authentique en la matière. J'appelle ça de l'imposture.
Je suis content d'apprendre que j'ai émis un avis sur cette prestation musicale. J'ai du le faire en dormant alors, tu peux me la citer Question

Otello a écrit:
PascalB a écrit:
Vous achèteriez quelque chose dont on vous dirait juste "c'est pas mal" Confused
Oui ne serait ce que pour me faire mon idée personnelle.
C'est bien, tu as du temps et de l'argent à perdre, moi je préfère aller directement à l'essentiel Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PIT
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 30/12/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 21:50

Xavier a écrit:
PascalB a écrit:
Quand Florent Pagny annonce un nouveau disque d'opéra, c'est inutile d'écouter Mr. Green

Là oui. Mr. Green

Mais autrement, les sites et magazines spécialisés... tu es toujours d'accord avec eux?
Parce que pour ma part, leur avis ne m'intéresse pas plus que ça...

Oui, surtout quand on sait vaguement comment et par qui sont rédigés certaines des critiques de ces magazines ou sites ! Il y a de quoi bien rire (ou pleurer au choix!) et douter sérieusement du crédit à leur apporter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 22:12

PIT a écrit:
J'admets être loin d'avoir fait le tour, mais le malheur a voulu que le peu que j'ai écouté aille du passable au très mauvais. Je n'ai pas de chance va-t-on dire. Mais je ne demande qu'à être détrompée et à découvrir de belles choses !

Et bien au moins tu l'as entendu avant que d'en parler et ça fait plaisir. Very Happy

Pour ma part, je ne le connais pas dans Mozart mais, particulièrement dans le repertoire français, j'ai été stupéfait par son style d'emblée trés idiomatique que la majorité des chefs étrangers, bien plus expérimentés, n'atteignent jamais. (sûrement est ce dû à ce qu'il est cousin quebecois)

J'observe que parmi tes critiques, celle de sa Carmen est la moins argumentée - assortie même d'un point de fuite - et pour cause : On y dirait Plasson en plus jeune ( i.e au tempo plus rapide).

Son Don Carlos toujours au Met faisait montre des mêmes qualités, idem dans le répertoire symphonique toujours français (la Fantastique de Berlioz; Debussy).

Tout ne m'y plait pas - et je n'ai rien entendu de son Gounod de la Scala- mais je l'accepte car c'est son autre spécificité qu' à l'instar d'un Sinopoli -mais à la plus délicate et appropriée manière française- sa direction est toujours personnelle et engagée.

A l'heure du soir de Plasson et Prêtre, Nézet-Séguin est la bonne nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 12 Avr 2011 - 0:55

Pour revenir sur le Stabat de Pappano - qui ne mérite peut-être pas non plus qu'on lui consacre une moitié de topic, mais bon... -, je ne l'ai pas réécouté depuis que j'ai donné mon avis, mais je compte bien le faire.

Les trois quarts de la critique de FO linkée par Aurèle sont d'une totale vacuité. Ça vaut bien la peine de se moquer de la notice du CD, trop "people"... pour en parler aussi longuement, et dire aussi peu de chose de l'enregistrement proprement dit - si ce n'est pour nous avouer que le monsieur l'a abordé "en réprimant une irritation certaine"... ah bon ? on ne s'en serait pas douté tiens, qu'il y avait de l'a priori là-dedans. Non, sérieusement, supprimez de ce soit-disant "article" les considérations sur les lancers de chaussures, les productions précédentes de tel ou tel, la discographie préférée de l'auteur, bref tout ce qui n'a pas trait directement à la critique du disque lui-même : d'après mes calculs, on passe de 750 mots à 285.

Quant au quart restant, c'est peu dire que sa lecture ne me fera pas changer d'avis. Je m'étonne quand même, au passage, d'une déclaration comme celle-là, par exemple :
Citation :
Entre ses deux solistes, Pappano s’avère incapable de se définir comme le trait d’union indispensable. Deux voix superbes certes, mais on n’est jamais convaincu par une pulsion commune. Les duos pâtissent de ce manque de fusion qui devrait naître de l’accord de deux instruments vocaux ou de voix instrumentalisées au service d’une même âme vibratoire.
Outre le charabia convoqué (une même âme vibratoire ??), je ne peux m'empêcher de remarquer que nous sommes plusieurs - je dirais même la majorité des personnes qui en ont parlé ici après l'avoir écouté - à avoir au contraire été frappés, positivement, par cette "fusion" dans le Stabat... Les goûts et les couleurs, décidément...

Pour moi, s'il y a une faiblesse dans cet enregistrement, elle ne vient certes pas de Pappano, qui réussit quelque chose d'assez remarquable dans l'optique qui est la sienne, mais plutôt de Mme Nebretko. En écoutant le disque sur MusicMe, j'ai été un gêné par ses aigus parfois laborieux. Passant au rayon classique de la RNAC où le disque était diffusé sur haut-parleurs, ces mêmes aigus (?) sont devenus carrément pénibles, à me casser les oreilles. C'est la seule raison pour laquelle je n'ai pas encore sauté le pas et acheté ce CD.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PIT
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 30/12/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 12 Avr 2011 - 8:36

Octavian a écrit:
ces mêmes aigus (?) sont devenus carrément pénibles, à me casser les oreilles.

Ah... Shocked
Je n'ai pas les mêmes oreilles manifestement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oudread
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 155
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 12 Avr 2011 - 10:00

Cololi a écrit:
Perso je m'en tape de ce que pense les revues spécialisées

Et Xavier nous dit plus haut:"...leur avis ne m'intéresse pas plus que ça" Vraiment ?

Mais alors, pensez-vous que nos avis de forumeurs lambda, un tant soit peu passionés de classique soient plus intéressants, plus "autorisés" ?
Cela ne manquerait-il pas un tout petit peu d'humilité, voire d'honnêteté, ça...?

Du coup, je me pose une question - et je vous la pose - : si seul compte l'avis perso de chacun, à quoi bon l'exprimer Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30127
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 12 Avr 2011 - 10:09

Oudread a écrit:
Cololi a écrit:
Perso je m'en tape de ce que pense les revues spécialisées

Et Xavier nous dit plus haut:"...leur avis ne m'intéresse pas plus que ça" Vraiment ?

Mais alors, pensez-vous que nos avis de forumeurs lambda, un tant soit peu passionés de classique soient plus intéressants, plus "autorisés" ?
Cela ne manquerait-il pas un tout petit peu d'humilité, voire d'honnêteté, ça...?

Du coup, je me pose une question - et je vous la pose - : si seul compte l'avis perso de chacun, à quoi bon l'exprimer Question

Mais où ai je dis que mon avis comptait d'avantage que celui de ces revues ?
J'ai simplement dit que ces revues n'ont rien d'objectif. Il est d'ailleurs marrant de s'appercevoir que sur certains vieux enregistrements, ces mêmes revues reviennent totalement sur leur avis passés ...

Il ne faut pas se méprendre : il m'arrive de lire Diapason - et je lis toute la presse web - ... l'avis d'autrui m'intéresse toujours (que ce soit ces journalistes, ou celui de forumeurs comme ici). C'est le fait de l'ériger en plus légitime que les avis ici exprimés qui n'a pas de sens.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 12 Avr 2011 - 10:10

Oudread a écrit:
Cololi a écrit:
Perso je m'en tape de ce que pense les revues spécialisées

Et Xavier nous dit plus haut:"...leur avis ne m'intéresse pas plus que ça" Vraiment ?

Mais alors, pensez-vous que nos avis de forumeurs lambda, un tant soit peu passionés de classique soient plus intéressants, plus "autorisés" ?
Cela ne manquerait-il pas un tout petit peu d'humilité, voire d'honnêteté, ça...?
Le problème c'est que les revues sont aujourd'hui assez décridibilisées (surtout Classica à mon avis qui devient d'une vacuité impressionnante).
Par exemple dans le dernier Classica, il y a eu une toute petite note réalisée sur les symphonies de Prokofiev et de Glazounov par Rojdestvensky.
Il est dit dans cette note que ce sont des bandes des années 60 réalisées avec l'Orchestre de la Radio de Moscou. Le gros problème c'est que les Glazounov sont des années 1980 et ont été enregistrés avec l'Orchestre du Ministère de la Culture. En plus il est dit que le son est rhédibitoire, alors que ce n'est vrai que pour le Glazounov, le Prokofiev est extrêmement satisfaisant sur le plan du son. Difficile de croire que les deux intégrales ont été écoutées dans leur intégralité.
Alors quand on voit de telles erreurs factuelles, on est tout de même en droit de s'interroger sur la façon dont les cd sont chroniqués.
D'ailleurs dans ce même Classica, on lit aussi l’inénarrable Alain Duault traiter une partie des spectateurs de l'Opéra de Paris d"incultes" pour avoir osé remettre en question le décor de la Francesca de Del Monaco.
Revenir en haut Aller en bas
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 12 Avr 2011 - 10:13

Oudread a écrit:

Du coup, je me pose une question - et je vous la pose - : si seul compte l'avis perso de chacun, à quoi bon l'exprimer Question

Question centrale et très d'actualité !

Même si la réponse est connue d'éternité malgré le relativisme ambiant: si le goût peut être subjectif, il y bien une objectivité en art.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 12 Avr 2011 - 10:17

alexandre. a écrit:
Alain Duault traiter une partie des spectateurs de l'Opéra de Paris d"incultes" pour avoir osé remettre en question le décor de la Francesca de Del Monaco.

Je ne l'aurais pas écrit comme lui mais je vois trés bien ce qu'il veut dire à propos de ce décor qui, qu'on l'aime ou non, était hautement symbolique et appropriée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nothing to declare
Mélomane averti


Nombre de messages : 269
Date d'inscription : 28/01/2011

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 12 Avr 2011 - 11:17

Pour ma part et ce n'est un avis qui n'engage que moi ( pété de rire ), ce rejet des institutions à un côté tellement puérile, tellement adolescent en période de rebellion que ça me fait sourire Exclamation

Ce que vous dites sur Diapason ou sur Classica se disait déjà il y a 30 ans...

Les critiques sont là pour nous guider.
A moins d'être le gogo de base, ce qui je crois ici n'est le cas de personne, il est très clair que ce ne sont pas des paroles d'évangile.
Par contre, les rejeter en bloc est du même niveau que les suivre aveuglément Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 12 Avr 2011 - 11:28

PascalB a écrit:
Pour ma part et ce n'est un avis qui n'engage que moi ( pété de rire ), ce rejet des institutions à un côté tellement puérile, tellement adolescent en période de rebellion que ça me fait sourire Exclamation
Rolling Eyes

PascalB a écrit:
Ce que vous dites sur Diapason ou sur Classica se disait déjà il y a 30 ans...

Ce n'est aucunement une raison valable. On pouvait en dire du mal il y a 30 ans, les raisons de le faire n'ont peut-être pas disparu.

PascalB a écrit:
Les critiques sont là pour nous guider.

Non, ils sont là pour émettre un avis sur un disque. Après on choisi ou pas de se guider avec eux, mais la fonction première n'est pas de guider, seulement de porter un jugement critique.

PascalB a écrit:
A moins d'être le gogo de base, ce qui je crois ici n'est le cas de personne, il est très clair que ce ne sont pas des paroles d'évangile.
Par contre, les rejeter en bloc est du même niveau que les suivre aveuglément Exclamation

On peut aussi faire le choix de ne pas lâcher son argent à Berlusconi.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30127
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 12 Avr 2011 - 11:29

PascalB a écrit:
Pour ma part et ce n'est un avis qui n'engage que moi ( pété de rire ), ce rejet des institutions à un côté tellement puérile, tellement adolescent en période de rebellion que ça me fait sourire Exclamation

Ce que vous dites sur Diapason ou sur Classica se disait déjà il y a 30 ans...

Les critiques sont là pour nous guider.
A moins d'être le gogo de base, ce qui je crois ici n'est le cas de personne, il est très clair que ce ne sont pas des paroles d'évangile.
Par contre, les rejeter en bloc est du même niveau que les suivre aveuglément Exclamation

Est ce que j'ai parlé de ne pas les lire ...
J'ai précisé que lisais Diapason de temps à autres, et toute la presse web spécialisée ...

Et pour l'ado, faudra repasser, car non seulement j'ai 30 ans ... et sur ce point là, je n'ai en rien un comportement d'ado. Smile

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Nothing to declare
Mélomane averti


Nombre de messages : 269
Date d'inscription : 28/01/2011

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 12 Avr 2011 - 11:38

alexandre. a écrit:
On peut aussi faire le choix de ne pas lâcher son argent à Berlusconi.
Là, c'est trop pour moi... L'intellectualisation et la politisation de ce qui pour moi n'est qu'un loisir me passe à des années lumières au-dessus Rolling Eyes

Je vais continuer à lire les avis éclairés de certains mais m'abstenir désormais d'intervenir. Vous vous prenez beaucoup trop au sérieux les gars, faut relacher la pression, la musique ce n'est qu'un loisir pas la guerre et on n'a qu'une vie pour ne pas perdre son temps à aller chercher ce qui se cache derrière les choses Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 12 Avr 2011 - 12:00

PIT a écrit:
Octavian a écrit:
ces mêmes aigus (?) sont devenus carrément pénibles, à me casser les oreilles.
Ah... Shocked
Je n'ai pas les mêmes oreilles manifestement.
Je ne l'avais pas ressenti à ce point-là lors de ma première écoute, le matériel de diffusion doit donc jouer son rôle aussi. Il est possible que l'encodage de MusicMe ait atténué la chose, très possible aussi que les haut-parleurs de la RNAC ne soient pas d'une qualité vraiment audiophile Mr. Green et que cela ait accentué ce côté déplaisant à mes oreilles. Le seul moyen d'être fixé, bien sûr, ce sera d'acquérir le CD et de le passer dans ma chaîne hi-fi. Wink

Sinon, pour le débat sur les revues et autres sites "spécialisés autorisés" (bien HS, mais ce débat a dû avoir déjà lieu tellement de fois que ce n'est même pas la peine d'envisager un déplacement, il me semble) : il ne s'agit de tout rejeter en bloc et de dire que nos avis personnels sur le forum sont forcément hautement supérieurs. Toutefois, oui, il y a un certain nombre de choses, notamment de "mécanismes de fonctionnement", qui me font grandement préférer la fréquentation de lieux choisis sur Internet (forums, blogs) plutôt que celle de ce genre de magazines pour y glaner des avis sur un certain nombre de sujets, dont la musique.

Un critique musical reçoit (gratuitement, généralement) un nombre élevé de disques qu'il doit écouter (c'est son boulot !) et sur lesquels il donnera ensuite son avis. De pair avec la spécialisation qui est, logiquement, la sienne, cela lui donne bien sûr une connaissance beaucoup plus approfondie du répertoire discographique tant passé que présent largement supérieure à celle des pauvres quidams que nous sommes. Ceci dit, chez certains spécimens (dont certains bien connus...), cela tend à s'accompagner d'un sentiment de détenir la Vérité objective et absolue, qui peut être assez déplaisant. Enfin, il ne faut pas oublier non plus que ce genre de publications (en particulier dans le cas de magazines papier, aurais-je tendance à penser) est tributaire de tout un système "parallèle" et plus ou moins occulte, lié à la nécessité des ressources publicitaires d'une part et aux phénomènes de coteries / copinages / jeux de pouvoir d'autre part. Croyez-moi sur parole si je vous dis que (hors du domaine musical) j'ai déjà eu des occasions de constater la chose par moi-même à mon modeste petit niveau - je n'ose trop imaginer à quoi cela ressemble à un degré d' "implantation" et de visibilité beaucoup plus poussé que ce que j'ai pu pratiquer. Je suis tout prêt à croire qu'il y a parmi les critiques des "purs", intransigeants, incorruptibles et tout le tralala, mais très concrètement il y a des moments où ils doivent rencontrer des problèmes...

Bref, ce système, s'il a des avantages, a aussi des limites, et il ne me semble pas absurde de lui préférer la fréquentation de pages où s'expriment des avis d' "amateurs", certes raisonnablement "éclairés" (j'ose penser que la plupart des intervenants de ce forum sont au-dessus du kikoolol moyen, hein Mr.Red). Les gens qui interviennent ici le font sur un enregistrement qu'ils ont eu l'envie (et non l'obligation) d'écouter, et sur lesquels ils ont eu l'envie de s'exprimer, ce qui est assez différent. Ils le font sans contrainte, ni de forme (pas d'obligation quand à un nombre précis de caractères ou de mots), ni de "réseaux" à ménager ou servir. Et si nos connaissances musicales sont loin d'égaler celles de critiques professionnels - qui demeurent à cet égard irremplaçables -, les avis que l'on peut lire ici ne cachent pas leur caractère subjectif, aussi convaincus soyons-nous de leur bien fondé en les exprimant. De plus, la structure même d'un forum permet une confrontation de ces subjectivités impossible ou à tout le moins difficile dans le cadre d'une publication plus structurée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6833
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 12 Avr 2011 - 12:46

Octavian a écrit:
Et si nos connaissances musicales sont loin d'égaler celles de critiques professionnels - qui demeurent à cet égard irremplaçables -
oh ça c'est pas toujours vrai et ça l'est même de moins en moins! J'ai lu sous la plume et entendu de la bouche de certains critiques professionnels - et non des moindres - un nombre considérable de conneries incroyables (des faits totalement faux ou des approximations délirantes).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 12 Avr 2011 - 12:51

Disons que je parlais de ceux qui font correctement leur boulot. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6833
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 12 Avr 2011 - 12:54

Octavian a écrit:
Disons que je parlais de ceux qui font correctement leur boulot. Mr. Green
j'entends bien mais je trouve que ceux là sont de plus en plus rares.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 12 Avr 2011 - 12:58

Les critiques musicaux sont faillibles, on le sait tous, chacun trouve sa préférence selon ses goût et son expérience personnelle, déception ou enthousiasme après avoir suivi un conseil. Je ne suis abonné à rien, je lis quelquefois Classica ou Diapason en médiathèque mais plutôt à postériori, quand ils parlent d'un enregistrement que j'ai écouté, et aimé ou pas.

Sur le forum, c'est différent, personne n'est payé pour donné un avis, c'est la passion qui parle, c'est plus important, mes derniers achats de disques ont été fait après l'avis de forumeurs que je juge de confiance, et je n'ai pas à m'en plaindre! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oudread
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 155
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 12 Avr 2011 - 14:37

Suis désolé d'avoir déclenché une polémique à propos de la critique... Confused Veuillez m'en excuser... Pergolèse ne mérite pas ça.

Pompier pyromane

Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentinus Fibich-fan
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 2
Age : 26
Localisation : Genève
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Dim 17 Avr 2011 - 17:37

Pour les grands amateurs de la voix lyrique, la version de Renée Jacob avec le ptit prodige à la voix suraigüe n'est pas celle à prendre. Elle est bien d'un point de vue baroqueux mais les voix laisse, je trouve, à désirer. Je préfère celle de Dutoit et de Bartoli, même si l'effectif est un peu exagéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8307
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Dim 17 Avr 2011 - 18:37

Quentinus Fibich-fétiche a écrit:
Pour les grands amateurs de la voix lyrique, la version de Renée Jacob avec le ptit prodige à la voix suraigüe n'est pas celle à prendre. Elle est bien d'un point de vue baroqueux mais les voix laisse, je trouve, à désirer. Je préfère celle de Dutoit et de Bartoli, même si l'effectif est un peu exagéré.

L'affectif Laughing ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Dim 17 Avr 2011 - 18:49

Quentinus Fibich-fétiche a écrit:
Pour les grands amateurs de la voix lyrique, la version de Renée Jacob avec le ptit prodige à la voix suraigüe n'est pas celle à prendre. Elle est bien d'un point de vue baroqueux mais les voix laisse, je trouve, à désirer. Je préfère celle de Dutoit et de Bartoli, même si l'effectif est un peu exagéré.

Ma version préférée, bien sûr Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classica
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Ven 6 Mai 2011 - 11:54

Fuligo a écrit:
Bon je ne connais pas beaucoup de versions mais bon Confused

Sinon, je connais Bowman/Kirkby, dépassée ou pas, elle me plait également beaucoup


J'ai découvert le Stabat avec Bowman et Kirkby chez l'Oiseau Lyre sous la direction de Hogwood et j'ai adoré. Cette version serait dépassée ? J'ai aussi celle de Gens et Lesne chez Virgin publiée à la fin des années 90 mais je la trouve moins aboutie. Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1171
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Ven 6 Mai 2011 - 16:42

J'aime toujours celle de Bowman et Kirkby.

Tu peux renouveler ton écoute avec Scholl et Bonney.

Je n'ai jamais pu me faire à celle de Jacobs...

Je n'ai pas écouté Anderson/Bartoli mais aimé quelques passages de Marshall/Valentini-Terrani.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Sam 7 Sep 2013 - 10:37

J'ai 3versions

Berganza/ Freni chez Archiv. Celle que j'écoute toujours , lorsuque je veux écouer cette oeuvre je me tourne systématiquement vers cette version
La version Abbado/lso que j'aime aussi , orchestralement supérieure mais les chanteurs me touchent moins (faut dire que je suis fan abslou de Freni)
La seconde version Abbado que je n'ai jamais écouté (je viens de m'en rendre compte en lisant ce post) siffle 

Pour ce qui est des baroqueux bof je m'y endore en général , j'ai toujours limpression que ces gens ont besoin d'une cure de vitamines, mais je vais essayer Biondi qui lui me fait toujours danser par contre pété de rire 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19409
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 15 Oct 2013 - 11:02


Sortie le 11/11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22936
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 15 Oct 2013 - 22:11

J'écouterai pour l'oeuvre, pour le chef et pour les interprètes, surtout Lezhneva. Je doute que cela remplace dans mon coeur la version de Lesne avec Gens qui est de toutes celles que j'ai pu entendre ma préférée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19409
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 15 Oct 2013 - 22:35

Malgré toute l'admiration que je porte à Leshneva, et les bonnes écoutes de Fasolis... je me demande bien comment la confrontation de ces deux timbres très clairs va pouvoir sonner... après vais-je écouter? Pas sûr du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8307
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mer 16 Oct 2013 - 7:33

Polyeucte a écrit:
je me demande bien comment la confrontation de ces deux timbres très clairs va pouvoir sonner... après vais-je écouter? Pas sûr du tout...
Exactement pareil ; d'où j'arrive à la même conclusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mer 16 Oct 2013 - 10:51

Hum ... Lezhneva dans Pergolèse ? "La petite" a une très belle voix, mais de la à tout chanter ? Pas sur que ce soit une excellente idée. Espérons qu'elle va rapidement reprendre le contrôle de sa carrière et apprendre à dire non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19409
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mer 16 Oct 2013 - 10:54

calbo a écrit:
Hum ... Lezhneva dans Pergolèse ? "La petite" a une très belle voix, mais de la à tout chanter ? Pas sur que ce soit une excellente idée. Espérons qu'elle va rapidement reprendre le contrôle de sa carrière et apprendre à dire non.
Ben justement? En quoi du baroque italien ne lui irait pas??? Elle a déjà fait ses preuves dans Vivaldi par exemple, ou Haendel et elle y est particulièrement juste de ton et de style je trouve...

Autant elle se mettrait à chanter du répertoire romantique tout le temps, je serais sceptique, autant là, elle touche à mon avis à son coeur de répertoire pour le moment!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mer 16 Oct 2013 - 11:01

Tu donnes la réponse plus haut : "Timbre clair". Pergolèse a beau être mort à seulement 26 ans ce n'est pas pour ça que sa musique est facile à interpréter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19409
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mer 16 Oct 2013 - 11:04

calbo a écrit:
Tu donnes la réponse plus haut : "Timbre clair". Pergolèse a beau être mort à seulement 26 ans ce n'est pas pour ça que sa musique est facile à interpréter
Ah mais non, mon soucis vient du manque de différenciation entre les deux timbres!
Qu'il y ait un timbre clair et un plus sombre me semble une très bonne chose... mais là on a deux timbres très clairs.
D'habitude on a plutôt un contre-ténor mezzo avec une soprane, ou un mezzo et une soprane, histoire d'avoir une différence de timbre importante. Et là non...

Et pour la facilité à chanter cette partition, je ne me fais aucun soucis! Lezhneva peut se tirer de toutes les embuches techniques vu sa façon de chanter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mer 16 Oct 2013 - 11:16

J'irai y jeter une oreille à la sortie de l'objet; mais je ne peux pas m'empêcher de rester inquiète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19409
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mer 16 Oct 2013 - 11:20

calbo a écrit:
J'irai y jeter une oreille à la sortie de l'objet; mais je ne peux pas m'empêcher de rester inquiète.
Inquiète sur la prestation de Lezhneva???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mer 16 Oct 2013 - 11:26

Sur le tout. Mais ne tirons pas de plans sur la comète, le CD ne sort qu'en novembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19409
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mer 16 Oct 2013 - 11:32

calbo a écrit:
Sur le tout. Mais ne tirons pas de plans sur la comète, le CD ne sort qu'en novembre
Sur l'adéquation des chanteurs et leur complémentarité, je suis d'accord que je suis sceptique... je vais rester fidèle à ma version Biondi je sens! Et puis bon, ça vaut pas le Stabat Mater de Steffani quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1171
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Dim 1 Déc 2013 - 5:14

J'ai enfin pu écouter la version Lezhneva/Jaroussky/Fasolis.

Comme toujours avec cette oeuvre, il faut que je sois dans un bon jour sinon ça peut me rendre dans un état trop dépressif... Wink 
(J'avais le CD depuis sa parution.)

Heureuse surprise, j'aime assez cette version : ce n'est pas le coup de foudre absolu mais pour qui aime les voix, il sera comblé.

Ce n'est pas une version très spirituelle, les tempi de Fasolis ne sont pas pour autant rapides ou révolutionnaires, c'est plutôt même très classique je trouve.

J'aime quand les voix s'équilibrent, se complètent, comme la version Kirkby/Bowman ou Bonney/Scholl, cette dernière restant dans l'absolu mon idéal, mais que j'écoute très très rarement tellement elle me touche.

J'étais conquis d'avance par Lezhneva, j'avais plus de doutes pour Jaroussky, et au final j'aime les deux!
Les voix se complètent bien, elle onctueuse avec quelques graves surprenants, et lui facile dans les montées vers l'aigu, ça fonctionne.
Lezhneva a un potentiel extraordinaire : la voix a un souffle inépuisable (même Kirkby est battue à ce jeu), l'aigu est d'une incroyable pureté tout en restant parfaitement timbré. Il y a quelques ornementations inhabituelles mais "de bon goût".
La chanteuse à suivre comme on dit : il lui manque encore une personnalité plus affirmée, mais dans cette oeuvre c'est parfait à ce stade de sa carrière, laissons-là mûrir.

Une affiche "all stars", qui tient beaucoup de promesses, c'est déjà très bien et une version pas trop "dolorosa" qui me convient parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Dim 1 Déc 2013 - 11:30

Il va donc quand même falloir que je me résolve à écouter le Stabat Mater chanté par un homme...
En concert, je ne l'ai jamais entendu chanter que par des femmes, et cette idée m'aurait encore semblé une hérésie il y a quelques années. Pourtant j'ai pas mal de disques de contre-ténors, mais autant dans Purcell j'adore, autant dans des répertoires a priori plus "féminins" j'ai encore un peu de mal. Sans doute parce qu'au bout de 30 ou 40 ans, c'est dur de faire partir les préjugés Cool 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Dim 1 Déc 2013 - 12:49

Chris3 a écrit:
Il va donc quand même falloir que je me résolve à écouter le Stabat Mater chanté par un homme...
Dans ce cas, essaie Lesne (versant poétique) ou Hofstetter (avec deux jeunes et excellents falsettistes, versant électrique). Je ne suis pas fanatique de cette œuvre, mais dans ces conditions, j'en veux bien tous les jours. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Suilebis
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/02/2014

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 25 Fév 2014 - 14:51

Bonjour à tous !

Je propose une petite revue du Stabat Mater par Biondi, dont parle Polyeucte  Smile


Le CD :
"Stabat Mater", par Fabio Biondi et Europa Galante, enregistré en 2006, Virgin Classics.  
Jaquette:
 

Dorothea Röschmann ----- soprano
David Daniels ---------- contre-ténor

On y trouve :
- le Stabat Mater (avec une soprano et un contre-ténor)
- un Salve Regina en fa mineur
- un autre Salve Regina en la mineur

(je ne parlerai que du Stabat Mater)


Mon opinion :
C'est une version très intéressante, car très différente de ce que j'ai pu entendre auparavant.
Ma version de référence est celle de Jacobs : cordes minimales, voix très pures et toujours à fleur de peau, allant jusqu'au déraillement (Sebastian Hennig et sa voix très jeune (trop pour certains : il avait 15 ans lors de l'enregistrement), qui sature le micro de ses aiguës au début du Cujus Animam Gementem).

Or, la version de Biondi est presque aux antipodes, avec un orchestre riche et généreux, comme on peut l'attendre d'un violoniste de formation.
Dès les premières mesures le ton est donné par les cordes qui sont à la fois très expressives et légères. On est en plein dans le renouveau de l'interprétation baroque de ces dernières années avec des chefs comme Alessandrini et Biondi : un jeu dynamique et expressif qui évite les lourdeurs. Je suis donc entièrement séduit par les instruments et leur direction. "O quam tristis ed afflicta" déploie de magnifiques harmonies pour accompagner le duo, "Quae moerebat et dolebat" est très beau et dansant, bref une réussite pour les cordes.

Quant aux voix... j'ai plus de mal. Le choix d'un contre-ténor au lieu d'une contre-alto ne m'a pas posé de problème : je préfère généralement un femme ou un enfant pour les aiguës, mais le falsetto est bien maitrisé et ne me donne pas de migraine  Mr. Green
Daniels reste en effet très sobre : le "Fac ut portem Christi mortem" est d'une douceur et d'une modestie rare chez les chanteurs...
En revanche Röschmann m'a un peu fatigué avec ses effets de voix plein d'affects pathétiques. Son vibrato est certes relativement léger, et peut même sembler être une bonne idée pour rendre pleinement le "lacrimosa". Mais pour moi ça tombe à plat, trop d'effets. Par exemple, le premier mouvement, à partir de 2:10, où le "Ma" de "Mater" devient "MaaaAAAaaaaAAaaaaAAAAAA"... Jacobs l'avait bien compris : le dénuement est souvent bien plus touchant que le pathos affecté.
On dirait qu'elle est dans la surenchère pour briller par rapport à Daniels, qui lui reste toujours délicat. J'ai l'impression qu'elle veut chanter plus fort et plus haut que lui dans les duos : dans "Quae moerebat et dolebat" à 0:24 elle part vraiment trop haut pour moi par exemple.
C'est encore plus flagrant dans le "Quis est homo qui non fleret" : elle commence en déployant une voix complétement calibrée pour l'opéra : l'ampleur, les effets, la diction et tout... Certains spécialistes qui voient dans le Stabat Mater de Pergolesi une structure d'opéra diront peut-être que c'est un bien, mais pour moi ça tombe à côté de la plaque.
Et puis ce pain au "A" de "ardeat" au tout début de "Fac ut ardeat cor meum"  Confused
Enfin je ne veux surtout pas m'acharner sur Röschmann, d'autant plus que j'aime bien son timbre, c'est juste les effets qu'elles met et parfois sa diction que je trouve un peu "too much" dans une œuvre si recueillie et si intime. Son calibre d'opéra, ou du moins d’œuvre vocale plus étendue, est en décalage avec l'esprit du Stabat Mater selon moi.


Verdict :
Ainsi, je trouve que la version de Jacobs et celle de Biondi, parce qu'elles sont très différentes, se complètent à merveille : la première est dirigée par un chanteur et met l'accent sur les voix (mais le minimalisme des cordes, loin d'être un manque, me plaît beaucoup), alors que la seconde, dirigée par un violoniste, fournit des cordes beaucoup plus présentes et dynamiques, mais qui n'écrasent jamais les voix. Les chanteurs chez Biondi ne m'ont pas entièrement plu : Daniels est excellent et d'une humilité vraiment touchante, mais Röschmann m'a semblé inadaptée dans ce registre. Peut-être que Biondi a voulu jouer de leur caractère opposé pour créer un contraste dans l’œuvre, notamment les duos...  scratch 
Néanmoins une interprétation que je conseille pour sa dynamique et de très belles harmonies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pergolese: Stabat Mater
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pergolese: Stabat Mater
» Stabat Mater ( Pergolesi )
» Stabat Mater ( Boccherini )
» Rossini: Stabat Mater
» Sabat Mater de Pergolesi (Pleyel, 30/11/2010)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: