Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pergolese: Stabat Mater

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Dim 22 Juin 2008 - 14:53

Eragny a écrit:

J'aime moins le vibrato assez présent

Bourreau batman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 51
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mer 25 Juin 2008 - 14:33



Je me suis laissé influencer par les conseils de Jorge et l'avis de sofro .
Sebastien Hennig (garçon) est absolument superbe et Jacobs en contre ténor ne démérite pas .
Un ensemble léger touchant et médiatif. Une oeuvre charmante et très sentimentale.
Merci pour ces lumières .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 26
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mer 25 Juin 2008 - 14:36

Je l'ai réécouté, la voix d'enfant n'est pas assez expressive, finalement, pour moi. Sud commence à me contaminer. C'est tout blanc, alors, oui, c'est beau, mais ça ne veut plus rien dire Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rufus
Néophyte


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mer 25 Juin 2008 - 14:53

Vous n'entendez point, petit Pirlouit que vous êtes, la mère déchirée qui pleure ?

Moi non plus à vrai dire, mais est-ce vraiment ce que l'on cherche ici ? Il n'en reste pas moins que cette absence totale de maniérismes et d'extrapolations fait de cette version l'une des plus touchantes de la discographie. Au total opposé, évidemment, on trouve Mirella Freni et Teresa Berganza. Du pathos en barriques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mer 25 Juin 2008 - 14:56

Quelqu'un connait la version de Dumestre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rufus
Néophyte


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mer 25 Juin 2008 - 15:05

Une affreuse supercherie. Des chœurs ternes noyés dans une acoustique gargantuesque et des solistes pas à la hauteur de la tâche. L'option chorale ne se défend qu'à la condition d'en avoir les moyens, ce qui n'est manifestement pas le cas ici. Shit

Pour qui souhaite écouter une version dénaturée de cette œuvre, il doit y avoir des enregistrements bien plus satisfaisants. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mer 25 Juin 2008 - 15:06

tu semble bien connaitre ce stabat mater, moi j'aime assez Lesne chez Virgin. Et toi que nous recommande tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rufus
Néophyte


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mer 25 Juin 2008 - 15:12

Oh, je ne voudrais influencer personne. Et je ne suis fidèle à aucune version en particulier. Je peux sauter de Hennig/Jacobs à Freni/Berganza sans problème ! Embarassed

La version Lesne est un bon compromis dans la mesure où elle est assez "neutre". Dans le même genre, on peut se tourner vers la version Pierlot (avec Carlos Mena et Nuna Rial).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mer 25 Juin 2008 - 15:22

Moi j'ai aussi Abbado avec Marshall et Terrani, c'est pas tout jeune mais assez agréable. Mena doit en effet etre fort bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22933
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mer 26 Aoû 2009 - 11:23



J'ai écouté cette version pour découvrir cette magnifique oeuvre sacrée. La direction est très belle. Les deux voix vont très bien ensemble. Cependant, cela manque un peu de conviction de la part des deux chanteuses, Freni surtout. Il n'y a pas assez de ferveur dans leur chant qui est sublime cependant. Une version agréable à écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silverio
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Stabat Mater de Pergolesi   Lun 1 Fév 2010 - 16:35

Bonjour, je suis Silverio, un petit nouveau mordu de musique classique et d'histoire de l'art débarquant ce site ma foi fort intéressant, où j'ai déjà trouvé plein de réponses à des questions que je ne me serais jamais posé Razz

Mais quelqu'un saurait-il me dire s'il est possible de trouver un enregistrement du Stabat Mater de Pergolèse non pas dans la version consacrée en duo, mais pour choeur ? D'avance désolé pour la référence, mais dans l'Amadeus de Milos Forman ( ) , c'est un choeur d'enfants qui le chante (plus exactement, le "Quando Corpus Morietur" chanté par le Choeur de Westminster Abbey sous la baguette de Simon Preston, dixit la BO d'Amadeus)
Vous savez, quand le jeune Salieri voue sa musique et son âme à la gloire du ptit Jésus dans la chapelle, avant que son père ne s'étouffe avec une arête de poisson sur un "Amen" presque jouissif ?

Une version pour choeur apparaissait également dans un documentaire diffusé sur Mezzo et portant sur le Psaume 51 de Bach.

Et, en toute objectivité... c'était juste SUBLIME !!!

Voilà... en vous remerciant tous d'avance !

PS: ça va, le Stabat Mater, c'est pas trop fracassant comme entrée ?
PPS: et j'espère que je ne me suis pas trompé d'endroit pour poster ce message...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 1 Fév 2010 - 17:07

Bienvenue Silverio. Smile

Ton message n'est pas tout à fait dans la bonne rubrique mais c'est pas grave, je le déplace. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silverio
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 1 Fév 2010 - 17:57

Encore merci Wolferl, la prochaine fois je n'oublierai pas de faire la recherche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 1 Fév 2010 - 18:19

Il y a une revue de CDs sur ce lien :
http://www.stabatmater.info/pergolesi.html#stabat
et le CD 5 utilise un petit choeur à la place des solistes.
Comme l'explique la page, il y a principalement deux versions du Stabat Mater, avec ou sans choeur (en dehors même des passages de solistes que tu préfères voir remplacer par un choeur).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silverio
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 1 Fév 2010 - 18:38

Super intéressant, ce lien ! Merci beaucoup !!




Jorge a écrit:


Un chœur ?

Arf une très mauvaise version chez Alpha, œuvre complètement dénaturée, où est l’entrelacement des voix ??





Une critique rassurante de ce CD 5, non ?

D'autant que je viens de remettre la main sur la version de Jacobs/Hennig... De quoi patienter en bonne compagnie en attendant de découvrir la version avec choeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Dim 11 Avr 2010 - 22:27

Abbado vient de sortir trois disques consacrés à Pergolesi!

Que faut-il en penser?

J'ai écouté celui avec le Stabat Mater, et j'ai bien accroché!

Mais les deux autres? Au moins, il aura eu le mérite de proposer un panorama plus vaste que celui réservé généralement au génial compsiteur napolitain, dont généralement seul le Stabat Mater est joué!

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kegue
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3774
Age : 47
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 12 Avr 2010 - 9:17

J'aime beaucoup la version Jacobs et la préfère nettement à Abbado sur la musique de cette époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mer 10 Nov 2010 - 20:49

Une nouvelle et énième version du Stabat Mater paraît chez Harmonia Mundi, avec Bernarda Fink et Anna Prohaska!

Je ne sais pas ce qu'il faut en penser!

Des indices?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mer 10 Nov 2010 - 20:58

Bernarda Fink est bien connue pour ses interprétations dans le répertoire baroque, même si sa voix, que je trouve nasale et engorgée (mais attention c'est assez subjectif et ca ne concerne que moi) ne me plait pas vraiment; en revanche je ne connais pas du tout Anna Prohaska. Ceci dit ça peut être intéressant d'entendre cette nouvelle version chantée, pour une fois par deux femmes et non par une femme et un homme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
eleanore-clo
Mélomane averti


Nombre de messages : 174
Date d'inscription : 04/12/2009

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 15 Nov 2010 - 23:08

Bonsoir

Harnoncourt a livré un superbe Stabat Mater de Pergolèse, étrangement méconnu.

Cordialement
Eléanore-clo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oudread
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 155
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 16 Nov 2010 - 8:54

calbo a écrit:
... cette nouvelle version chantée, pour une fois par deux femmes et non par une femme et un homme

"pour une fois par 2 femmes": on ne peut pas dire ça. Les versions avec 2 femmes ne manquent pas. Voir (ou plutôt entendre) les versions, déjà mentionnées dans les 1ères pages de ce fil: Abbado (M. Marshall / L. Valentini), Gracis (Berganza / Freni), Alessandrini - pour moi, la plus belle de toutes - (Mingardo / Bertagnolli), ou encore Antonio Florio (Stéph. D'Oustrac /M.G. Schiavo), etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1160
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 16 Nov 2010 - 9:42

J'ai beaucoup aimé la version de Hogwood mais qui a fait son temps (j'étais terriblement fan de Kirkby ET Bowman alors... et je les avais entendus en public).

La version de Rousset n'est pas dépareillée par Bonney, pas autant que j'ai pu le lire au début de ce topic; elle est peut être un peu opératique c'est vrai. Scholl est superbe.

J'attendais beaucoup de la version d'Abbado avec Marshall que je trouve extraordinaire dans Vivaldi mais là je n'ai pas eu autant d'émotions que j'en attendais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 16 Nov 2010 - 10:44

Oudread a écrit:
calbo a écrit:
... cette nouvelle version chantée, pour une fois par deux femmes et non par une femme et un homme

"pour une fois par 2 femmes": on ne peut pas dire ça. Les versions avec 2 femmes ne manquent pas. Voir (ou plutôt entendre) les versions, déjà mentionnées dans les 1ères pages de ce fil: Abbado (M. Marshall / L. Valentini), Gracis (Berganza / Freni), Alessandrini - pour moi, la plus belle de toutes - (Mingardo / Bertagnolli), ou encore Antonio Florio (Stéph. D'Oustrac /M.G. Schiavo), etc.

J'aurais peut-être dû être plus claire depuis peu d'années il y a eu plus de versions chantées par une soprano et un contre-ténor que de versions chantées par deux voix de femmes. Ceci dit ca ne disqualifie en aucun cas les versions que tu as citées ni les autres dont beaucoup sont sans aucun doute tout à fait honorables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
HOLLIGER
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Dim 21 Nov 2010 - 19:53

Je viens d'écouter une nouvelle version : Fink, Prohaska et l'Akademie de Berlin, sortie il y a 3 jours chez HM :
Le chant est très pur, des moments vraiment dramatiques ; mais je dois réécouter ; certains mouvements me semblent trop rapides ; j'aime l'ascétisme dans cette oeuvre, des mouvements lents voir statiques, et le moins possible de vibrato ; ma version idéale n'existe pas ; pour l'instant, c'est peut être celle de l'ensemble 415 qui tient la corde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22933
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Ven 18 Mar 2011 - 15:37

J'ai pu écouter en début de semaine sur spotify la nouvelle version à paraître le 21 mars en édition simple et en édition deluxe chez Deutsche Grammophon dirigée par Pappano et enregistrée en juillet 2010 en studio suite à un concert à Baden-Baden. C'est un peu dommage que ce soit un enregistrement de studio même si cela garantit une qualité de prise de son.
C'est une très belle version et j'achèterai peut être l'édition deluxe tant qu'à faire. Je ne connais pas beaucoup d'enregistrement de cette oeuvre. Je parle de l'unique autre enregistrement que j'ai entendu en intégralité, c'est-à-dire la version dirigée par Ettore Gracis avec Freni et Berganza, éditée elle aussi par Deutsche Grammmophon. Il faudrait que je puisse comparer les deux mais au niveau des deux solistes, celle de Pappano me paraît meilleure. L'engagement des chanteuses est plus important et la fusion des deux voix est vraiment idéale, encore meilleure que celle de la version Gracis. La direction de Pappano à la tête de l'Orchestra dell'Accademia Nazionale di Santa Cecilia est à la fois dramatique et magnifique en terme de couleurs. Je la trouve d'une grande justesse. L'intégration des deux voix dans l'orchestre est idéale. Netrebko que l'on attend pas forcément dans ce répertoire est vraiment magnifique en terme de couleurs, de sincérité de l'interprétation, de sensibilité. Sa manière de prendre les aigus et de leur donner un tel impact est particulière. C'est un peu tendu mais cela donne encore plus de drame à l'interprétation. Les vocalises sont très bien exécutées. Pizzolato est elle aussi investie sur le plan émotionnel et dramatique et offre de magnifiques moments, que ce soit dans les passages où elle est seule ou les duos. Le timbre est magnifique comme celui de la soprano russe, avec des reflets magnifiques. Il m'est difficile de caractériser ce timbre, de le comparer à une matière. C'est une voix délicate et portant une charge émotionnelle très grande.
Ceux qui entendront les concerts qui vont être donnés un peu partout, avec Kate Lindsey et non Pizzolato vont passer à mon avis un excellent moment.
Votre avis quand vous aurez écouté cet enregistrement m'intéresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Sam 19 Mar 2011 - 14:57

/

Spoiler:
 

Je viens d'écouter, sur MusicMe, ce disque que je trouve effectivement bien beau, même s'il ne détrône pas, dans mon cœur et à mes oreilles, la version Scholl - Bonney / Rousset qui reste ma référence dans le Stabat Mater.

La "faute" en partie à Anna Netrebko qui n'a pas la voix du rôle met quelques obstacles entre l'extase et moi.
Aurele a écrit:
Sa manière de prendre les aigus et de leur donner un tel impact est particulière. C'est un peu tendu mais cela donne encore plus de drame à l'interprétation.
Manière de dire que la voix a effectivement du mal avec les aigus dans certains passages (le tout début du Stabat, déjà...) et qu'elle donne parfois l'impression assez peu agréable de vouloir "passer en force" - et ce, c'est ballot, dès le début de la cantate Nel chiuso centro qui ouvre le disque, accentuant ainsi peut-être encore un peu plus la perception du souci pour la suite...

Bon. Tout cela n'empêche pas, encore une fois, que dans l'ensemble cet enregistrement soit plutôt réussi. Je rejoins tout à fait Aurele, pour le coup, lorsqu'il loue l'intégration des deux voix de Netrebko et Pizzolato dans l'orchestre, mais aussi entre elles, c'est vraiment très organique. Je le rejoins également pour louer la direction d'Antonio Pappano. Il développe notamment dans le Stabat Mater une ambiance assez particulière mais intéressante, une sorte de compromis entre une lecture quelque peu "romantisante" mais qui conserve certaines inflexions "baroqueuses". Ce choix un peu particulier peut poser problème, là encore, si on cherche une version de référence pour cette œuvre ; mais en dehors de cela, cela vaut tout à fait l'écoute !

Par ailleurs le disque a le mérite de proposer trois autres œuvres très intéressantes également, à savoir les deux cantates Nel chiuso centro et Questo è il piano, questo è il rio où s'illustrent tour à tour (sauf erreur de ma part) les deux chanteuses, et une courte mais très appréciable plage instrumentale avec la Sinfonia tirée du drame sacré Li Prodigi della divina grazia nella conversione e morte di san Guglielmo d'Aquitania. Une bonne occasion d'aller découvrir d'autres aspect de l'œuvre de Pergolese en dehors de son sublime chef-d'œuvre (à titre de comparaison, la version Abbaddo du Stabat sortie l'année dernière m'avait tellement déçu, malgré la présence de Sara Mingardo, que j'avais été totalement découragé d'aller écouter les autres œuvres présentes sur les 3 CD Pergolese que le chef a sorti coup sur coup... Confused).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1160
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Mar 22 Mar 2011 - 22:48

Je rejoins Octavian mais c'est logique quand on voit qu'on a la même référence de l'oeuvre (Rousset avec Scholl et Bonney).

Pappano n'est pas inintéressant, tout cela sent l'Italie, un juste équilibre entre ferveur austère et couleurs.

Pizzolato est à ce jeu parfaite mais Netrebko sans tomber dans l'opératique a du mal à me toucher : l'émission semble un flot riche et pas près de s'assécher mais cela manque de nuances, de finesse, d'intention.

Bref un beau diamant brut mal taillé...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 28 Mar 2011 - 9:43

C'est amusant parce que, alors que la musique baroque, en général, est supposée susciter l'adhésion de l'auditeur (cf. l'apostolat en musique selon Filippo Neri), elle me semble souvent phagocytée par des effets de rhétorique seule qui en bloquent l'accès. J'entends, dans les opéras notamment, des démonstrations d'exception mais, plus difficilement, des mondes en eux-mêmes et des sentiments affirmés ; un certain nombre d'exceptions confirmant, fort heureusement, cette règle ("Amato ben" par Kermes ou Invernizzi qui suscitent des frissons très tendres au creux de mes reins, par exemple...).

Or, le Stabat Mater de Pergolèse m'embarque immanquablement, quelle que soit la version, l'angle de vue, la gestion des moyens, etc. (et j'ai un certain nombre de versions).

Qu'il s'agisse de versions baroques (Kirkby/Goodman, Jacobs, le récent ACA/Mingardo en concert, Dumestre, Gens/Lesne, aussi) ou de versions plus résolument modernes (Abbado, Dutoit avec Anderson et Bartoli) il y a, là, un monde pénétrant dans lequel je m'immerge avec délice, dans lequel je m'amollis par le truchement d'une espèce de piétisme empathique facile, certes, mais excessivement gratifiant.

La récente version Pappano me semble parfaitement fonctionner. Moins tant comme un morceau nourri au lait de la doxa que comme une vision à la fois réactualisée et intemporelle (atemporelle, plus encore), du mythe ; comme peut l'être un saint Sébastien de Corot, à la fois conforme au(x) texte(s) et nimbé d'une lumière, d'un coloris qui l'arrachent au temps (et, également, aux hommes).

Pappano réussit, pour moi, le pari de déployer le récit avec naturel, à la fois en profondeur et en relief ; c'est à dire dans l'optique d'une foi vécue de manière personnelle et partagée. Le mouvement apparaît comme une évidence, les couleurs sont soignées, etc. J'aime, par ailleurs, la manière dont les voix se mélangent, s'enlacent, s'étreignent jusque dans une espèce d'abstraction formelle : le son pour le son qui devient la volute d'encens dans un sanctuaire bigarré, qui dissout la forme dans un agencement subtil et sublime de couleurs. C'est, peut-être, un point de non retour du point de vue discursif, mais Pappano dispose d'une phalange et de chanteuses aptes à jouer ce jeu de la musique rayonnante.

Au-delà de ça, les soli sont parfaitement assumés, avec des jeux de vibrato qui m'embarquent parfaitement, comme une palpitation, un léger strain. Et Netrebko transforme bien l'essai, à mon sens, malgré un aigu qu'on sent moins fragile, comme on a pu le lire, que contenu, ramené à des proportions humaines, puisque le propos est bien humain pour ne pas dire humaniste. C'est peut-être la seule limite de l'enregistrement que de juxtaposer un soprano manifestement instrumental (et quel instrument !) à un mezzo beaucoup plus philologique puisque Pizzolato assume, elle, un chant beaucoup plus rhétorique (on y revient) quand bien même elle fonctionne individuellement très bien et de manière très fondue en duo.

Pour autant, la version ne me semble pas contestable ; elle a, clairement, pour moi, sa raison d'être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22933
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Jeu 31 Mar 2011 - 18:47

bAlexb a écrit:
La récente version Pappano me semble parfaitement fonctionner. Moins tant comme un morceau nourri au lait de la doxa que comme une vision à la fois réactualisée et intemporelle (atemporelle, plus encore), du mythe ; comme peut l'être un saint Sébastien de Corot, à la fois conforme au(x) texte(s) et nimbé d'une lumière, d'un coloris qui l'arrachent au temps (et, également, aux hommes).

Pappano réussit, pour moi, le pari de déployer le récit avec naturel, à la fois en profondeur et en relief ; c'est à dire dans l'optique d'une foi vécue de manière personnelle et partagée. Le mouvement apparaît comme une évidence, les couleurs sont soignées, etc. J'aime, par ailleurs, la manière dont les voix se mélangent, s'enlacent, s'étreignent jusque dans une espèce d'abstraction formelle : le son pour le son qui devient la volute d'encens dans un sanctuaire bigarré, qui dissout la forme dans un agencement subtil et sublime de couleurs. C'est, peut-être, un point de non retour du point de vue discursif, mais Pappano dispose d'une phalange et de chanteuses aptes à jouer ce jeu de la musique rayonnante.

Au-delà de ça, les soli sont parfaitement assumés, avec des jeux de vibrato qui m'embarquent parfaitement, comme une palpitation, un léger strain. Et Netrebko transforme bien l'essai, à mon sens, malgré un aigu qu'on sent moins fragile, comme on a pu le lire, que contenu, ramené à des proportions humaines, puisque le propos est bien humain pour ne pas dire humaniste. C'est peut-être la seule limite de l'enregistrement que de juxtaposer un soprano manifestement instrumental (et quel instrument !) à un mezzo beaucoup plus philologique puisque Pizzolato assume, elle, un chant beaucoup plus rhétorique (on y revient) quand bien même elle fonctionne individuellement très bien et de manière très fondue en duo.

Pour autant, la version ne me semble pas contestable ; elle a, clairement, pour moi, sa raison d'être.

L'ensemble de ton message montre comme toujours une recherche stylistique dans ta manière d'écrire qui peut en rebuter certains, ce qui n'est pas mon cas. Je suis incapable de dire de telles choses sur la direction de Pappano par exemple. Netrebko montre une certaine flamme dans cette oeuvre et n'est pas que instrumental. Je suis en totale adéquation avec ce que tu dis à propos de Pizzolato.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22933
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 11:53

Critique très mitigée avec laquelle je ne suis pas d'accord du nouveau disque avec Netrebko, Pizzolato et Pappano à la direction : http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=2495&cntnt01origid=57&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=55

Je n'ai pas encore écoute les deux cantates.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 12:14

aurele a écrit:
Critique très mitigée avec laquelle je ne suis pas d'accord du nouveau disque avec Netrebko, Pizzolato et Pappano à la direction : http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=2495&cntnt01origid=57&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=55

Je n'ai pas encore écoute les deux cantates.

Personnellement je ne vois absolument pas l'intérêt de cette gravure, que vient faire Pappano dans cette galère? Le baroque n'est pas son répertoire.

Pour les chanteuses c'est différent, elle peuvent chanter du baroque pourquoi pas mais avec des chefs qui connaissent le baroque!

Un disque purement marketing qui ravira les fans de la belle Anna, pas ceux de Pergolese à coup sûr! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22933
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 12:18

J'aime beaucoup le Stabat Mater et cette nouvelle version m'a plu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29842
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 12:20

J'ai écouté 2 fois le Stabat Mater, et je ne vois pas ce qu'on peut reprocher à ce disque.
Oui c'est évident, le marketing est passé par là, mais le résultat est intéressant. Je connais pas l'oeuvre, et je suis pas baroqueux ... mais je me méfie - comme de la peste - du label "disque approuvé par les baroqueux purs et durs".
Ca ne veut pas dire qu'il faut romantiser tout ça, et faire n'importe quoi, que les choses soient claires, mais ça ne me semble pas être le cas de ce disque.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6789
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 12:30

Très belle version que celle de Pappano!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 12:33

Cololi a écrit:
J'ai écouté 2 fois le Stabat Mater, et je ne vois pas ce qu'on peut reprocher à ce disque.
Oui c'est évident, le marketing est passé par là, mais le résultat est intéressant. Je connais pas l'oeuvre, et je suis pas baroqueux ... mais je me méfie - comme de la peste - du label "disque approuvé par les baroqueux purs et durs".
Ca ne veut pas dire qu'il faut romantiser tout ça, et faire n'importe quoi, que les choses soient claires, mais ça ne me semble pas être le cas de ce disque.

Heureusement qu'il n'existe pas ce label Very Happy

J'ai vécu l'arrivée des "baroqueux" dans la musique, et ce sont eux qui m'ont fait aimer le baroque, alors en 2011 voir ce type de disque sortir, c'est un peu dommage je trouve, je ne l'ai pas écouté, je le ferai par curiosité le jour où je le trouverai en médiathèque, aussi parce que j'aime bien Netrebko, mais je n'investirai pas pour l'acheter.

Pappano est un chef d'opéra, ses débuts n'ont pas été faciles, il s'est amélioré pour tout le XIXème surtout italien, mais qu'il en reste là c'est déjà bien, il dirige au ROH, c'est bien mais à chacun ses compétences, ne pas oublier le "principe de Peter" Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nothing to declare
Mélomane averti


Nombre de messages : 269
Date d'inscription : 28/01/2011

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 14:20

aurele a écrit:
Critique très mitigée avec laquelle je ne suis pas d'accord du nouveau disque avec Netrebko, Pizzolato et Pappano à la direction : http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=2495&cntnt01origid=57&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=55

Je n'ai pas encore écoute les deux cantates.
Je ne l'ai pas écouté mais ce disque est effectivement mal accueilli et très critiqué Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 15:49

Pelléas a écrit:
Personnellement je ne vois absolument pas l'intérêt de cette gravure, que vient faire Pappano dans cette galère? Le baroque n'est pas son répertoire.

Pour les chanteuses c'est différent, elle peuvent chanter du baroque pourquoi pas mais avec des chefs qui connaissent le baroque!

Un disque purement marketing qui ravira les fans de la belle Anna, pas ceux de Pergolese à coup sûr! Cool

Pelléas a écrit:
je ne l'ai pas écouté
siffle

Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 16:47

Octavian a écrit:
Pelléas a écrit:
Personnellement je ne vois absolument pas l'intérêt de cette gravure, que vient faire Pappano dans cette galère? Le baroque n'est pas son répertoire.

Pour les chanteuses c'est différent, elle peuvent chanter du baroque pourquoi pas mais avec des chefs qui connaissent le baroque!

Un disque purement marketing qui ravira les fans de la belle Anna, pas ceux de Pergolese à coup sûr! Cool

Pelléas a écrit:
je ne l'ai pas écouté
siffle

Rolling Eyes

Et oui, je ne vois pas pourquoi j'achèterais en priorité un disque de ce type, je dis pourquoi, j'en ai le droit quand même de préjuger de la qualité d'un disque à sa distribution tout en disant bien que je ne l'avais pas écouté, pour bien cadrer mon propos. Et dans ce cas je me rangerai à l'avis de Forumopéra qui en vaut bien d'autres...

Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nothing to declare
Mélomane averti


Nombre de messages : 269
Date d'inscription : 28/01/2011

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 18:34

Pelléas a écrit:
Et oui, je ne vois pas pourquoi j'achèterais en priorité un disque de ce type, je dis pourquoi, j'en ai le droit quand même de préjuger de la qualité d'un disque à sa distribution tout en disant bien que je ne l'avais pas écouté, pour bien cadrer mon propos.
+1

Je pense qu'avec l'expérience on connait assez bien les forces et les faiblesses d'un Chef et surtout ses affinités avec tel ou tel compositeur ou telle ou telle période pour pouvoir préjuger du résultat final sans l'écouter. Alors quand en plus, une majorité des critiques confirment ce qu'on pensait d'avance, je ne vois pas pourquoi il faudrait s'abstenir de donner son avis Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6789
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 19:32

PascalB a écrit:
Pelléas a écrit:
Et oui, je ne vois pas pourquoi j'achèterais en priorité un disque de ce type, je dis pourquoi, j'en ai le droit quand même de préjuger de la qualité d'un disque à sa distribution tout en disant bien que je ne l'avais pas écouté, pour bien cadrer mon propos.
+1
Je pense qu'avec l'expérience on connait assez bien les forces et les faiblesses d'un Chef et surtout ses affinités avec tel ou tel compositeur ou telle ou telle période pour pouvoir préjuger du résultat final sans l'écouter. Alors quand en plus, une majorité des critiques confirment ce qu'on pensait d'avance, je ne vois pas pourquoi il faudrait s'abstenir de donner son avis Wink
oui sauf que ça s'appelle causer dans le vide! désolé mais, expérience ou pas, un avis émis sur un enregistrement sans l'avoir écouté, ça ne vaut rien! niente, nada, nichts, nothing, rien!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81877
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 19:33

Disons qu'on peut se dire "je pense à 99% que ça ne me plaira pas", mais pas dire "c'est mauvais".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6789
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 19:35

Xavier a écrit:
Disons qu'on peut se dire "je pense à 99% que ça ne me plaira pas", mais pas dire "c'est mauvais".
c'est exactement ça mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nothing to declare
Mélomane averti


Nombre de messages : 269
Date d'inscription : 28/01/2011

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 20:29

Xavier a écrit:
Disons qu'on peut se dire "je pense à 99% que ça ne me plaira pas", mais pas dire "c'est mauvais".
Quand les 2 principales revues et quelques sites spécialisées confirment ce qui se prévoyait d'avance, on peut tout-à-fait dire à 99% que c'est certainement une bouse sans écouter. On n'est pas chez les bisounours mais dans la vraie vie Mr. Green

C'est bien de vouloir défendre le faible et l'opprimé mais il faut quand même rester lucide...
Quand Florent Pagny annonce un nouveau disque d'opéra, c'est inutile d'écouter Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81877
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 20:34

PascalB a écrit:
Quand Florent Pagny annonce un nouveau disque d'opéra, c'est inutile d'écouter Mr. Green

Là oui. Mr. Green

Mais autrement, les sites et magazines spécialisés... tu es toujours d'accord avec eux?
Parce que pour ma part, leur avis ne m'intéresse pas plus que ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nothing to declare
Mélomane averti


Nombre de messages : 269
Date d'inscription : 28/01/2011

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 20:36

Xavier a écrit:
PascalB a écrit:
Quand Florent Pagny annonce un nouveau disque d'opéra, c'est inutile d'écouter Mr. Green

Là oui. Mr. Green

Mais autrement, les sites et magazines spécialisés... tu es toujours d'accord avec eux?
Parce que pour ma part, leur avis ne m'intéresse pas plus que ça...
Non, je ne suis d'accord avec eux que lorsqu'ils sont du même avis que moi Mr. Green

Plus sérieusement, quand ils confirment ce à quoi la distribution laissait attendre, disons qu'il n'y a pas de surprise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29842
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 20:37

Perso je m'en tape de ce que pense les revues spécialisées. Smile

Dans le même genre d'idée il y a les discographie des ASO ... il y a certains enregistrements où je me demande si on a écouté la même chose.
Pour moi cet argument du Pappano + Netrebko font pas du baroque d'habitude, alors c'est pas du vrai baroque ... c'est de l'argument ras les paquerettes, juste bon à donner du plaisir et de l'importance à certains critiques.

Non Netrebko ne chante pas ça comme elle chante Verdi ... et Pappano également ...

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22933
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 20:45

Il n'y a d'ailleurs pas que des versions baroques de cette oeuvre. Je ne connais qu'une autre version pour le moment, celle d'Ettore Gracis avec Freni et Berganza. Elle est tout sauf baroque et pourtant très belle. J'ai une légère préférence pour celle de Pappano qui est plus vivante. Cette version de Pappano est très plaisante à écouter, c'est loin d'être de la merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 691
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 20:49

Pappano et le repertoire français du 19° : bravo, ! Pappano chez Puccini and Co : hourra ! Pappano et le Baroque : waaaah !

Papa(gé)no/ Karajano ...

Il est génial, ce chef ! Pour les maisons de disque et les journaleux Pour le vrai choc musical, allez plutôt du côté de Nézet-Séguin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6789
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 20:52

Pappano avec ses 3 derniers enregistrements religieux (Requiem de Verdi et Stabat Mater de Rossini et celui de Pergolese) a signé 3 versions majeures et montré justement une stupéfiante capacité d'adaptation stylistique. Chez Pergolese, il sait trouver la ferveur rayonnante de cette musique tout en allégeant considérablement le tissu orchestral et il parvient à emmener avec lui sur le même terrain Netrebko (qui effectivement ne chante pas du tout cette musique comme du Verdi) et Pizzolato. Mais encore faut-il se donner la peine d'écouter le disque avant que d'émettre l'ombre d'un avis définitif.
Par ailleurs, les revues spécialisées l'étant de moins en moins en termes de qualité, les critiques qu'elles contiennent sont plus que jamais sujettes à caution. Donc, non cette version n'est certainement pas une bouse ni à 99% ni à 1 %.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22933
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   Lun 11 Avr 2011 - 20:54

Merci Otello pour la défense de cette version qui a été appréciée heureusement par d'autres membres du forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pergolese: Stabat Mater   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pergolese: Stabat Mater
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pergolese: Stabat Mater
» Stabat Mater ( Pergolesi )
» Stabat Mater ( Boccherini )
» Rossini: Stabat Mater
» Sabat Mater de Pergolesi (Pleyel, 30/11/2010)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: