Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rameau: disques indispensables

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Rameau: disques indispensables   Sam 31 Jan 2015 - 21:35

DavidLeMarrec a écrit:
@ Calbo :
Il est surtout irrégulier. Ses Noces sont très bonnes, son Così livide, sa Dido farcie de maniérismes… ce Rameau figure plutôt dans le bon de sa production : il y cherche moins à faire l'original (à part concernant quelques alliages instrumentaux discutables), et comme il a de l'énergie et du style, ça fonctionne bien.

Depuis un certain Macbeth raté et bien traumatisant à l'Opéra de Paris j'ai tendance à le fuir; un peu comme Jacobs dans Mozart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rameau: disques indispensables   Sam 31 Jan 2015 - 21:44

calbo a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
(Sauf pour le lied, tu me laisses Fouchécourt si tu veux bien. Et je te prête Delunsch pour le belcanto si tu es sage.)

Sans façon, merci Cool . La seule fois ou je l'ai vue en salle, elle a daigné venir à Poitiers le temps d'une soirée, la dame m'a parue bien peu motivée tutut

Elle a probablement l'habitude des rues pavées et de l'eau courante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Rameau: disques indispensables   Sam 31 Jan 2015 - 21:46

Sans doute mais je te la laisse sans remords. En contrepartie je garde Fouchécourt Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6653
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Rameau: disques indispensables   Sam 31 Jan 2015 - 21:51

DavidLeMarrec a écrit:
C'est un des paradoxes les plus frappants de Rameau, d'ailleurs : tu parles de systématisme métrique, et justement (de même que l'harmonie), quand on ouvre les partitions, c'est vraiment riche (pas dans les ariettes mignardes, bien sûr). Bizarrement, ça ne s'entend pas, on dirait une musique beaucoup plus sommaire que du Desmaret, du Campra ou du Destouches, alors que c'est la plupart du temps l'inverse.

En effet, c'est étonnant. Pour moi qui ne lis pas la musique, l'impression est exactement celle que tu décris: plus sommaire, même si souvent plus séduisant (en particulier que Campra, dont je n'aime finalement pas grand-chose, sorti du génial Idoménée).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rameau: disques indispensables   Sam 31 Jan 2015 - 21:54

Benedictus a écrit:
Campra, dont je n'aime finalement pas grand-chose, sorti du génial Idoménée

Tu n'as vraiment pas dû écouter les bonnes choses, parce qu'il me paraît très congruent avec tes goûts. Exaudiat te Dominus ? Tancrède ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6653
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Rameau: disques indispensables   Sam 31 Jan 2015 - 22:07

DavidLeMarrec a écrit:
Benedictus a écrit:
Campra, dont je n'aime finalement pas grand-chose, sorti du génial Idoménée

Tu n'as vraiment pas dû écouter les bonnes choses, parce qu'il me paraît très congruent avec tes goûts. Exaudiat te Dominus ?  Tancrède ?

Le premier, si, comme les autres Grands Motets, par Christie (problème d'interprétation?); Tancrède, non. Sinon, des cantates françaises (pas passionnantes) elles aussi par Christie; et le Requiem dans pas mal de versions (Gardiner, Herreweghe, Niquet, Schneebeli) qui ne m'a jamais déplu mais jamais emporté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rameau: disques indispensables   Sam 31 Jan 2015 - 22:15

Benedictus a écrit:
Le premier, si, comme les autres Grands Motets, par Christie (problème d'interprétation?)

Non, c'est très bien (et ça n'a jamais été gravé autrement, je ne l'ai même jamais vu jouer par quelqu'un d'autre).


Citation :
Tancrède, non.

Urgent, alors ! Ça va (re-)sortir en CD de toute façon, mais sinon, il suffit de demander aux bonnes personnes…


Citation :
Sinon, des cantates françaises (pas passionnantes) elles aussi par Christie; et le Requiem dans pas mal de versions (Gardiner, Herreweghe, Niquet, Schneebeli) qui ne m'a jamais déplu mais jamais emporté.

J'ai fini par l'aimer, et il est très bien écrit, mais effectivement, je ne suis pas non plus complètement renversé par cette œuvre. Il y a bien mieux, dans le genre funèbre, chez Gilles ou Charpentier.

Effectivement les cantates, très italianisantes (dans notre sens du terme, et pas forcément dans le sens de la richesse harmonique), ne m'intéressent pas du tout, les petits motets inégalement selon les œuvres.

Mais à l'opéra, c'est un sacré gaillard.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
xoph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2167
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Rameau: disques indispensables   Dim 1 Fév 2015 - 0:08

Benedictus a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Benedictus a écrit:
...les limites de l'écriture de Rameau...: le côté un peu lassant du jeu tension (trépidante) /détente (statique), la métrique assez univoque, les inventions instrumentales saisissantes sur le coup mais dont il ne fait rien hors de l'effet de surprise...

...la relative superficialité du résultat (Rameau est en général plus virtuose que psychologue)....

....«limites de son esthétique» et non «de son écriture», car c'est en effet ce côté virtuose et potentiellement superficiel que je visais....

Je pensais un peu cela aussi (le portrait en négatif de F. Couperin). Avant. Avant les disques de Céline Frisch ou Alexandre Tharaud pour le clavier, ou les pièces de clavecin en concert (Les Timbres par exemple). Ou j'ai mal compris ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6653
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Rameau: disques indispensables   Dim 1 Fév 2015 - 18:27

xoph a écrit:
Benedictus a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Benedictus a écrit:
...les limites de l'écriture de Rameau...: le côté un peu lassant du jeu tension (trépidante) /détente (statique), la métrique assez univoque, les inventions instrumentales saisissantes sur le coup mais dont il ne fait rien hors de l'effet de surprise...

...la relative superficialité du résultat (Rameau est en général plus virtuose que psychologue)....

....«limites de son esthétique» et non «de son écriture», car c'est en effet ce côté virtuose et potentiellement superficiel que je visais....

Je pensais un peu cela aussi (le portrait en négatif de F. Couperin). Avant. Avant les disques de Céline Frisch ou Alexandre Tharaud pour le clavier, ou les pièces de clavecin en concert (Les Timbres par exemple). Ou j'ai mal compris ....

Ah oui, nous aurions dû préciser: nous parlions seulement du Rameau des tragédies lyriques et des opéras-ballets (et plus particulièrement dans leurs parties orchestrales); mais comme tu le montres toi même, Rameau est de toute manière très tributaire des interprétations (bien plus que Couperin) - et là, en l'occurrence, Currentzis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rameau: disques indispensables   Dim 1 Fév 2015 - 18:53

Benedictus a écrit:
Rameau est de toute manière très tributaire des interprétations (bien plus que Couperin)

Ah bon ? Couperin me paraît bien plus fragile… il suffit de voir comme il résiste mal aux versions piano ou à Scott Ross. Alors que Rameau, même par Rosbaud ou Leppard, ça tient plutôt bien. C'est différent pour la musique vocale, il est vrai assez ineffable chez Couperin pour illuminer n'importe quelle voix correcte (beaucoup de versions amateurs très convaincantes existent).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6653
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Rameau: disques indispensables   Dim 1 Fév 2015 - 19:10

DavidLeMarrec a écrit:
Ah bon ?  Couperin me paraît bien plus fragile… il suffit de voir comme il résiste mal aux versions piano ou à Scott Ross. Alors que Rameau, même par Rosbaud ou Leppard, ça tient plutôt bien. C'est différent pour la musique vocale, il est vrai assez ineffable chez Couperin pour illuminer n'importe quelle voix correcte (beaucoup de versions amateurs très convaincantes existent).

En effet, j'aurais dû re-préciser que je parlais de musique vocale: je venais de dire qu'on parlait du Rameau des tragédies lyriques et des opéras-ballets, mais comme la musique vocale de Couperin est seulement religieuse, ce n'était finalement pas évident.
Scott Ross, ce n'est pas une preuve: Rameau ne lui résiste pas non plus. Et sinon, à part Rosbaud (trop facile, Rosbaud est excellent partout) et Leppard, tu connais ça: /watch?v=IGjE93LvKEM ? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rameau: disques indispensables   Dim 1 Fév 2015 - 19:13

J'aime. Embarassed Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
xoph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2167
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Rameau: disques indispensables   Dim 1 Fév 2015 - 22:23

DavidLeMarrec a écrit:


Ah bon ?  Couperin me paraît bien plus fragile… il suffit de voir comme il résiste mal aux versions piano ou à Scott Ross.

Bon un peu hs sur un fil Rameau,
mais entre c... et chemise il n'y a pas que des chemises blanches.
Pour Couperin, effectivement je ne connais pas d'interprétation piano convaincante (même Tharaud, mais peut-être les aficionados de Marcelle Meyer - que je ne connais pas dans Couperin - auront un autre avis).
Sans Scott Ross, je serais sans doute passé à coté de Couperin, ce qui n'est pas rien, ou presque tout...(quant à moi) et je suis un peu étonné des banderilles répétées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rameau: disques indispensables   Dim 1 Fév 2015 - 22:38

xoph a écrit:
Sans Scott Ross, je serais sans doute passé à coté de Couperin, ce qui n'est pas rien, ou presque tout...(quant à moi) et je suis un peu étonné des banderilles répétées.

Mais tant mieux, tant mieux. J'ai peut-être découvert Scott Ross trop tard, après avoir écouté de bonnes versions respectueuses, et j'avais été frappé (outre par le son dur de son instrument que je ne trouve pas, en soi, très adapté à ce répertoire) par la grande ressemblance des différents agréments… j'avais l'impression qu'il trillait quand il voyait une indication, sans vraiment les différencier. Par ailleurs, les battements et l'inégalité existaient, certes, mais avec beaucoup de raideur eu égard à ce qui se trouvait disponible dans les années 90.

Après, je n'ai rien contre Scott Ross, qui est un artiste très estimable… mais autant je peux voir ce qu'il a de touchant dans Bach, mi-brut, mi-fragile, autant dans Couperin, il me paraît assez loin de l'esprit souple et galant de la chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6653
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Rameau: disques indispensables   Dim 1 Fév 2015 - 22:43

Oui, il faudra que je m'explique sur Scott Ross, parce qu'en réalité, pour moi, c'est plus compliqué qu'il n'en a l'air si je me contente de dire «j'aime pas».

EDIT: Voilà, c'est ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6653
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Rameau: disques indispensables   Lun 9 Fév 2015 - 17:03

Benedictus a écrit:
Rameau: Pièces de clavecin, 1724
Christophe Rousset
L’Oiseau Lyre, 1989
Magnifique! Le meilleur Rameau au clavecin que j’ai entendu (après Noëlle Spieth, ma référence personnelle). Beaucoup de vigueur dans les pièces dansantes (Tambourin), d’élégance dans les virtuoses (Les tourbillons) et quelque chose de déchirant dans les pièces les plus mélancoliques (L’entretien des Muses).
(Encore merci à Jorge pour ses recommandations dans la discographie très disparate de Rousset.)

C'est dans l'intégrale des Pièces pour clavecin de Rameau (je tâcherai d'écouter ces jours-ci le Premier Livre et les Nouvelles Suites). Pour le coup, un indispensable de la discographie ramiste (et plus facilement disponible que Noëlle Spieth).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6653
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Rameau: disques indispensables   Dim 23 Sep 2018 - 23:34

J'ai assez souvent eu l'occasion de dire ici à quel point ces enregistrements étaient d'absolues pépites de la discographie ramiste, et au-delà de toute la musique orchestrale du XVIIIᵉ au disque: l'intégralité des gravures des Suites de Rameau par Brüggen et son Orchestre du XVIIIᵉ Siècle, jusqu'ici dispersées chez Glossa et Philips (et plus toujours trouvables) vient d'être rééditée dans un coffret de 4 CD chez Glossa:

Pour ceux qui ne les auraient pas déjà: précipitez-vous! Vraiment un indispensable de Rameau au disque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30333
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Rameau: disques indispensables   Lun 24 Sep 2018 - 8:50

Ah merci de l'info !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Prosopopus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

MessageSujet: Re: Rameau: disques indispensables   Lun 24 Sep 2018 - 17:02

Bien noté aussi (d'autant que je crois bien n'avoir jamais écouté Rameau...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rameau: disques indispensables   Lun 24 Sep 2018 - 21:29

Ce ne sont que des extraits de danses, donc pas des œuvres cohérentes si on s'intéresse au style d'époque, à l'esprit dans lequel elles sont écrites… pour autant, je crois qu'il n'y a pas meilleure moyen d'approcher Rameau (voire la danse baroque française) : ce sont des concentrés de jubilation assez puissants (en particulier le disque des Indes Galantes !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rameau: disques indispensables   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rameau: disques indispensables
Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Rameau: disques indispensables
» Telemann: disques indispensables
» Bach (le père) : disques indispensables
» Handel: disques indispensables
» Corelli: disques indispensables

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: