Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Alfred Schnittke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
lucien
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 16467
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Jeu 30 Oct 2014 - 19:42

Mélomaniac a écrit:
reçu ?

tu sais, Mélo, il y a aussi des gens qui sortent de leur château pour acheter des disques. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22601
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Jeu 30 Oct 2014 - 19:48

hehe Ah oui c'est vrai !

A part les magasins d'occasion, je n'achète quasiment plus dans les enseignes physiques.

Et vu la disette s'emparant des rayons qui restent le mieux fourni, je doute qu'on puisse encore trouver dans les bacs un large choix de Schnittke.

La n°1 par Rojdé chez Chandos, ça peut encore peut-être prétendre faire tête de gondole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12167
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Mer 5 Nov 2014 - 20:27

La version Melodiya est hélas indépassable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fitzcarraldo
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 454
Localisation : Albion
Date d'inscription : 10/09/2012

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 15 Déc 2014 - 10:33

Ma question etant passee inapercue dans le topic "si j'aime...", je la repose ici:
Si j'aime le quintette avec piano de Schnittke, qu'est-ce qui me plairait d'autre chez lui? Qu'est-ce qu'il vaut mieux que j'evite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12167
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 15 Déc 2014 - 13:32

Fitzcarraldo a écrit:
Ma question etant passee inapercue dans le topic "si j'aime...", je la repose ici:
Si j'aime le quintette avec piano de Schnittke, qu'est-ce qui me plairait d'autre chez lui? Qu'est-ce qu'il vaut mieux que j'evite?

Essaies le reste de sa musique de chambre, le trio de 1985 par exemple. Smile
Sa seconde sonate pour violon est délirante tant d'un point de vue graphique qu'auditif. Pour ce qui est de ses quatuors, c'est peut-être un peu plus délicat si on est un néophyte de l'univers schnittkien.
La musique orchestrale viendra ensuite, particulièrement sa première symphonie. Un sacré patchwork hallucinant mêlant du Beethoven, du Johannes Strauss fils et du Tchaïkovski avec de la musique dodécaphonique, sérielle, aléatoire et jazzy, pop & co. Bref, ce type est un génie !

Àh, j'oubliais, ses musiques de film sont de vrais régales pour l'ouïe (mais c'est vrai, il faut bien les choisir).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dadamax
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 43
Localisation : Provence
Date d'inscription : 07/06/2013

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 15 Déc 2014 - 14:52

Fitzcarraldo a écrit:
Si j'aime le quintette avec piano de Schnittke, qu'est-ce qui me plairait d'autre chez lui?

Le trio avec piano, une autre oeuvre de chambre de sa fin de carrière, il me semble, ou le concerto pour piano peut-être.

Sinon, si je déprime je cherche : " Schnittke, Rondo, Argerich & Kremer "...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=91eSAxr_3RY
Fitzcarraldo
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 454
Localisation : Albion
Date d'inscription : 10/09/2012

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 15 Déc 2014 - 18:13

ovni231 a écrit:
Fitzcarraldo a écrit:
Ma question etant passee inapercue dans le topic "si j'aime...", je la repose ici:
Si j'aime le quintette avec piano de Schnittke, qu'est-ce qui me plairait d'autre chez lui? Qu'est-ce qu'il vaut mieux que j'evite?

Essaies le reste de sa musique de chambre, le trio de 1985 par exemple. Smile
Sa seconde sonate pour violon est délirante tant d'un point de vue graphique qu'auditif. Pour ce qui est de ses quatuors, c'est peut-être un peu plus délicat si on est un néophyte de l'univers schnittkien.
La musique orchestrale viendra ensuite, particulièrement sa première symphonie. Un sacré patchwork hallucinant mêlant du Beethoven, du Johannes Strauss fils et du Tchaïkovski avec de la musique dodécaphonique, sérielle, aléatoire et jazzy, pop & co. Bref, ce type est un génie !

Àh, j'oubliais, ses musiques de film sont de vrais régales pour l'ouïe (mais c'est vrai, il faut bien les choisir).
Retour en beaute de notre specialiste des russes. Merci pour tes recommandations Smile
Je ne savais meme pas qu'il avait fait des musiques de film. Embarassed Lesquelles aimes-tu par exemple?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12167
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 15 Déc 2014 - 18:20

Fitzcarraldo a écrit:
ovni231 a écrit:
Fitzcarraldo a écrit:
Ma question etant passee inapercue dans le topic "si j'aime...", je la repose ici:
Si j'aime le quintette avec piano de Schnittke, qu'est-ce qui me plairait d'autre chez lui? Qu'est-ce qu'il vaut mieux que j'evite?

Essaies le reste de sa musique de chambre, le trio de 1985 par exemple. Smile
Sa seconde sonate pour violon est délirante tant d'un point de vue graphique qu'auditif. Pour ce qui est de ses quatuors, c'est peut-être un peu plus délicat si on est un néophyte de l'univers schnittkien.
La musique orchestrale viendra ensuite, particulièrement sa première symphonie. Un sacré patchwork hallucinant mêlant du Beethoven, du Johannes Strauss fils et du Tchaïkovski avec de la musique dodécaphonique, sérielle, aléatoire et jazzy, pop & co. Bref, ce type est un génie !

Àh, j'oubliais, ses musiques de film sont de vrais régales pour l'ouïe (mais c'est vrai, il faut bien les choisir).
Retour en beauté de notre spécialiste des russes. Merci pour tes recommandations Smile
Je ne savais même pas qu'il avait fait des musiques de film. Embarassed  Lesquelles aimes-tu par exemple?

J'aime particulièrement ce disque pour l'ensemble de la compilation. Hélas, c'est un disque Olympia, donc pratiquement introuvable :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gesualdo
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Sam 16 Mai 2015 - 23:55

Je viens d'écouter sur YT,Zwei kleine Stücke für Orgel, 1980.Vraiment du très bon Schnittke.Partition fondée essentiellement sur l'harmonie,vraiment très beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22601
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Mer 15 Juil 2015 - 1:12

Very Happy Réédition chez Melodiya de la Symphonie n°1 enregistrée par Rojdestvensky.

http://www.amazon.fr/Symphonie-n%C2%B0-1-Alfred-Schnittke/dp/B00YCAU69O

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12167
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Mer 15 Juil 2015 - 20:31

Cela va faire un mois que c'est sorti, à part ça... hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Ven 14 Aoû 2015 - 8:46

Ovni, toi qui a l'air plus au courant que les autres,sur la musique russe, peux-tu nous faire un état général des enregistrements des symphonies de Schniitke par Rozhdestvensky (J'ai les 2 premières et une 9ème je crois) en a t'il enregistré d'autres STP?
Et pour Polyansky, a t'il enregistré toutes les symphonies  et est-ce que ça se trouve en coffret? Merci à toi
PS.Les versions que j'ai de Rod.........y sont vraiment extraordinaires
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12167
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Ven 14 Aoû 2015 - 11:52

Bien le bonjour gluckhand Very Happy !

Gennady Rozhdestvensky a enregistré les quatre premières symphonies sous l'étiquette Melodiya durant les années 1980, seule la première symphonie est de nouveau disponible cette année depuis l'édition improbable en disque compact au début des années 1990. Plus tard, il enregistrera la huitième symphonie pour Chandos (en plus d'une captation live extraordinaire de 1988 à Moscou rachetée par la firme anglaise). Il me semble que Rozhdestvensky n'ait pas enregistré davantage pour le corpus symphonique pur de Schnittke (on peut encore trouver ça et là des concertos grosso, des concertos pour alto, violoncelle...). Quand à Polyansky, il n'a hélas pas eu le courage d'enregistrer l'intégralité des symphonies du maître russe (cela dit, une bonne partie est éditée également chez Chandos qui se retrouve avec deux huitième symphonie sous le bras).

Pour résumé :

Gennady Rozhdestvensky - Symphonies Nos. 1 à 4 chez Melodiya (Première Symphonie disponible, les autres euh...)

Gennady Rozhdestvensky - Symphonies Nos. 1 (captation live) et 8 chez Chandos

Valery Polyansky - Symphonies Nos. 2, 4, 6, 7 & 8 chez Chandos

Edit : Récemment, Vladimir Jurowski a gravé la troisième symphonie chez Pentatone, pour ceux qui ne peuvent attendre une réédition hypothétique du summum chez Melodiya.

Le coffret BIS reste ainsi indétrônable, mais... question authenticité interprétative je reste personnellement sur ma faim (du peu que j'ai pu entendre...). Les concertos pour violon par Mark Lubotsky leur sont bien supérieurs !


Dernière édition par ovni231 le Mar 20 Juin 2017 - 16:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Ven 14 Aoû 2015 - 11:59

Ok Merci à toi Ovni, c'est bien plus clair en effet.Sur mes 2 Mélodya, la 1ère a été enregistré en 1987 et la seconde en 1982, elles sont remarquables, très russes.


Dernière édition par gluckhand le Ven 14 Aoû 2015 - 12:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12167
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Ven 14 Aoû 2015 - 12:02

Ah oui, j'oubliais la neuvième symphonie... et bien, je n'ai en ma possession que l'enregistrement de la reconstitution de Raskatov par Dennis Russell Davies chez ECM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12167
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Ven 14 Aoû 2015 - 12:08

gluckhand a écrit:
Sur mes 2 Mélodya, la 1ère a été enregistré en 1987 et la seconde en 1982, elles sont remarquables, très russes.

Et surtout... indépassables ! Very Happy mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Mar 24 Nov 2015 - 1:08

bonsoir je suis entrain d'écouter la 3eme symphonie de schnittke
Alfred Schnittke (1934-1998): Sinfonia n.3 (1981) -- Stockholm Philharmonic Orchestra diretta da Eri Klas -
watch?v=9RWe35YrM5E

y a tous les styles là dedans : du baroque puis des violons classiques un accord de piano romantique puis gros sons de cuivres et/ou à la darius milhaud
puis on dirait quelques seconces atonales....puis presque du contemporain
une vraie salade de fruits tu mets plein de choses dans un mixer et tu obtiens ce que jentends
tres tres varié.....
vous connaissez ? merci


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 16467
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Mar 24 Nov 2015 - 10:50

Oui, et c’est l’une de mes œuvres préférées de Schnittke. C’est à mon avis un des aboutissements de la “grande” période de Schnittke, à savoir la première moitié des années 80. Le polystylisme est très présent, mais on est dans quelque chose de beaucoup moins expérimental que la première symphonie par exemple. Une place très importante est accordée au lyrisme, à l’expression romantique. À la même époque il faut aussi écouter le deuxième Concerto grosso, qui a un style assez similaire. Ce qui suit (après 1985) est très très grand aussi, mais dans un sens différent : on a quelque chose de plus en plus intériorisé, souvent lugubre et austère, difficile émotionnellement et musicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tod
Entre chien et loup
avatar

Nombre de messages : 1024
Date d'inscription : 18/12/2014

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Mar 15 Déc 2015 - 2:27

En cherchant sur Tutube, j'ai trouvé un Requiem bien joli.
Et si je n'en trouve aucune trace dans le catalogue de Schnittke, il semble qu'il ait participé à une œuvre chorale donnant voix aux compositeurs de tout pays concernés par la Seconde Guerre mondiale.
Pour un tel rassemblement je trouve les infos assez chiches.
J'aurai mal compris ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 16467
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Mar 15 Déc 2015 - 8:41

il s’agit du Requiem de la Réconciliation (’jamais écouté), dont un mouvement a été en effet écrit par Schnittke, mais inachevé et terminé par Rozhdestvensky.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dadamax
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 43
Localisation : Provence
Date d'inscription : 07/06/2013

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Sam 26 Mar 2016 - 22:15

bounce Pour ma part je viens de découvrir deux merveilles d'Alfred Schnittke, par deux interprétations filmées, sur youtube :

Alfred Schnittke - Concerto grosso č 3
Koncert pro struny, 16.10.2014, Brno, Besední dům
Lenka Koplová, Kristina Hrubá Czajkowská housle 
Brno Contemporary Orchestra / dirigent Pavel Šnajdr

et :

Schnittke, Sonata for Cello and Piano
Heinrich Schiff-Violoncello
Paul Gulda-Piano

Du coup, j'ai choisi ces disques :

http://www.amazon.fr/Schnittke-Concertos-pour-violoncelle-Sonates/dp/B000VPNK38?ie=UTF8&psc=1&redirect=true&ref_=oh_aui_detailpage_o02_s00

http://www.amazon.fr/Schnittke-Concerto-Grosso-3/dp/B000027E7P?ie=UTF8&psc=1&redirect=true&ref_=oh_aui_detailpage_o02_s00

...à entendre les extraits, l'interprétation du concerto grosso, en particulier, m'y semble excellente.


Mais j'ignore comment prononcer "Brno"!
Erratum : https://fr.wikipedia.org/wiki/Brno
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=91eSAxr_3RY
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3730
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Ven 28 Oct 2016 - 20:19



Symphonie nº3 (1981)
Vladimir Jurowski / Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin, Reiner Wolters (violon), Heike Gneiting (piano), Tobias Berndt (orgue)
Berlin, VII.2014
Pentatone


Écouté presque par hasard - et très, très heureusement surpris: j’ai énormément aimé cette symphonie, au point de l’écouter deux fois entre hier et aujourd’hui (alors que je n’avais pas du tout aimé la 1, et que la 2, après une première écoute très favorable, m’avait vite lassé).

J’ai surtout été sensible au fait que le «polystylisme», loin d’être l’espèce de happening bricolé et un peu gratuit de la 1, est ici «intégré» au point de devenir un vrai langage - subordonné à un vrai discours dont on perçoit la progression, et à une visée expressive qui se déploie à travers de belles atmosphères. (Même si ça ne me touche tout de même pas autant que les symphonies de Denisov ou de Tichtchenko)

Du coup, j’ai assez envie de revenir au corpus schnittkien - mais compte tenu de son disparate, j’ai un peu peur de devoir écouter beaucoup de choses qui ne me plairont pas trop avant de trouver des pépites comme celle-ci. Donc si vous pouviez me recommander des œuvres susceptibles de me plaire autant que celle-ci... (Vino, Lucien, des idées?)

(Et puis d’ici là, je vais tâcher d’écouter aussi la version Rojdestvenski.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 16467
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Ven 28 Oct 2016 - 21:06

Le polystylisme happening bricolé (c’est pas très gentil, mais je comprends Mr. Green) ne concerne en fait qu’une période, grosso modo de la première symphonie au Requiem. Donc si tu as aimé la troisième symphonie (qui est fabuleuse !), c’est évident : écoute toutes ses œuvres orchestrales écrites entre 1980 et 1985 (voire un peu avant et après), à savoir le second Concerto grosso, le premier concerto pour violoncelle, et le concerto pour alto.
Mais pense aussi à essayer des choses plus anciennes, comme le Dialogue pour violoncelle et ensemble (1965, sa période sérielle la plus stricte), et la première sonate pour violoncelle et piano (période d’intégration, qui est une autre forme de polystylisme)... Schnittke y atteint un tel niveau de concentration (rien à voir avec la troisième symphonie, de ce point de vue).
Ensuite, après 1985, le polystylisme s’intègre encore plus que dans la première moitié de la décennie, jusqu’à disparaitre pratiquement en fait... du moins en surface ; et le ton est beaucoup plus désespéré. (Proximité avec Chostakovitch de plus en plus évidente.) Là aussi tu pourrais y trouver ton compte je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3730
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Sam 12 Nov 2016 - 14:39

Merci, Lucien!

Je connais bien le Concerto pour alto. En fait, je l’ai énormément aimé dès que je l’ai découvert (il y a une quinzaine d’années). A partir de là, j’avais essayé la 2ᵉ Symphonie (une symphonie intitulée «Saint-Florian», ça ne pouvait que me faire envie), que j’avais trouvée intéressante, belle par moments, mais un peu bavarde et décousue (et parfois excessivement emphatique) - puis la 1ᵉ et le Requiem, que je n’avais pas du tout aimés (mais c’est donc assez logique).

En suivant tes recommandations, j’ai donc écouté les deux œuvres suivantes:


Concerto grosso nº2 (1982) pour violon, violoncelle et orchestre
Tatiana Grindenko (violon), Alexander Ivashkin (violoncelle), Valéry Polyansky / Orchestre Symphonique de l’État de Russie
Moscou, XII.2001
Chandos

Concerto pour violoncelle et orchestre nº1 (1985)
Alexander Ivashkin (violoncelle), Valéry Polyansky / Orchestre Symphonique de l’État de Russie
Moscou, III.1999
Chandos


Je n’ai pas trop aimé le Concerto grosso. Certes, le «polystylisme» y est plus intégré dans un flux expressif que dans la 1ᵉ Symphonie, mais je trouve ça encore un peu trop hétéroclite (et bruyant). Peut-être aussi parce que, d’une manière générale, je n’aime pas tout ce qui relève du pastiche-XXᵉ-de-musique-XVIIIᵉ (pas que chez Schnittke, d’ailleurs) - ces bouts de pseudos-Bach-Haendel grinçants m’agacent très vite. En plus, je trouve que certains moments des parties solistes ont ce côté crincrin véloce des musiques virtuoses pour cordes seules que je trouve souvent moche et pénible. Cela dit, il y a des passages qui m’ont plu, en particulier dans les mouvements lents (le Pesante et l’Andantino) - des espèces de piétinements harmoniquement incertains très sombres, ou comme des thrènes un peu méchants dans les graves.

J’ai en revanche beaucoup aimé le Concerto pour violoncelle, vraiment dans la veine du Concerto pour alto. Ça conserve une espèce de coloris orchestral sombre et un peu sale que j’aime beaucoup, et l’écriture soliste est d’une belle expressivité - oscillant entre ces deux pôle que j’aime tant au violoncelle: le râclement rauque et le style déclamatoire. Seule légère réserve: je trouve que ce concerto aurait gagné à la même concision que celui pour alto (ici, ponctuellement, ça peut sembler bavarder un peu ou tourner en rond).

Et revanche, je n’ai pas encore écouté les Symphonies nº6 et nº7 en complément sur ces disques (mais si c’est très chostakovien, il est peu probable que ça me plaise beaucoup); mais comme je l’avais dit, j’ai aussi écouté:


Symphonie nº3 (1981)
Guennadi Rojdestvenski / Orchestre Symphonique du Ministère de la Culture d’URSS
1984 (?)
Melodiya


Contre toute attente, j’ai préféré la version Jurowski. Je dis «contre toute attente», parce que pour une fois la sonorité très rugueuse de l’Orchestre Symphonique du Ministère de la Culture d’URSS ne me paraît pas idéale ici (alors que ça avait été une vraie révélation dans la 1ᵉ de Denisov par rapport à Barenboim) et que la prise de son Pentatone présente ici un avantage certain (alors que la plupart du temps, je les trouve trop rondes et aseptisées) - même s’il y a sans doute aussi une question d’interprétation.

En effet, la lecture de Rojdestvenski est certes beaucoup plus prégnante, avec des phrasés très intenses, mais cela se traduit par une espèce de mise en œuvre «diachronique» de l’écriture polystylistique (on a à faire à une succession d’épisodes très contrastés) - là où Jurowski, dont la lecture est sans doute expressivement plus distanciée, travaille davantage sur les tuilages et les strates, de sorte que l’on ressent davantage la continuité et la complexité de l’écriture - ce qui, finalement, correspond mieux à ce qui me plaît dans cette œuvre.


Dernière édition par Benedictus le Sam 16 Sep 2017 - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12167
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Sam 12 Nov 2016 - 17:42

Hier soir, j'ai finalement écouté la quatrième symphonie d'Alfred par l'oncle Gennady. C'est de la très belle musique, mais on est tout de même assez loin de la jouissance extrême de la troisième symphonie. Le compositeur donne davantage la parole aux instruments à clavier (piano, clavecin, celesta). Je ne vois pas très bien l'utilité du choeur là-dedans (on ne l'entend pas beaucoup, principalement au second plan par rapport à l'orchestre). La partie du ténor soliste est plutôt énigmatique. Bref, une symphonie qui m'apporte plus d'interrogations que de réponses.

Ah oui, le tout début et la toute fin, ça ressemble à du mauvais Silvestrov. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12167
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Sam 12 Nov 2016 - 17:48

Cependant, dans mon souvenir, la cinquième est plus bizarre encore... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22601
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Mar 20 Juin 2017 - 1:31

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Alfred Schnittke (1934-1998) :

Concerto grosso n°1

Gidon Kremer, Tatiana Grindenko, violon
Yuri Smirnov, clavecin, piano préparé
Heinrich Schiff, Orchestre de Chambre d'Europe

(DG, septembre 1988)


Sad J'avais acheté ce disque à sa parution, un de mes premiers CDs, aussitôt adoré, ou du moins vénéré.
Presque trente ans...
Cool, certainement pas, ou alors au sens de réfrigérant, par l'art de la désespérance, celle du clown désabusé qui danse sur les décombres, crispé dans son rictus.
Un mimodrame tragique, un humour de dérisoire fin de monde.
Un chef d'oeuvre en tout cas.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1426
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Sam 16 Sep 2017 - 18:52


Alfred SCHNITTKE Symphonie n° 7 - RSSO, Valeri Polyansky

Belle découverte que cette symphonie, très noire, très sombre, et très belle

Plus de collages comme dans ses premières œuvres, dans les deux courts premiers mouvements, tout est lent, violent parfois mais lent, avec des stridences dissonantes, et de sombres coups de timbales, ça ne rigole plus, on est plus dans la facétie de la première symphonie

Le troisième mouvement, le plus long, est plus sujet aux changements de climat, mais ça reste toujours sérieux, sobre, et souvent inquiétant.

J’y trouve une cohérence absente dans les deux premières symphonies (magnifique la première quand même hein !) qui partent un peu dans tous les sens, ici ça suit son chemin sans s’égarer en route, et il n’y a rien de joyeux ni dans le trajet, ni au terme du voyage, la fin, confiée au violoncelle, est très belle mais n’augure rien de bon pour le futur immédiat…que nous ne connaîtrons pas.

Je connaissais déjà les trois premières symphonies, et je crois bien que c’est cette 7ème que je vais préférer.

Quant au 1er concerto pour violoncelle qui suit, c’est le nirvana dans ce genre lugubre et angoissant que j’affectionne particulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6642
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Sam 16 Sep 2017 - 19:40

darkmagus a écrit:

Alfred SCHNITTKE Symphonie n° 7 - RSSO, Valeri Polyansky

Belle découverte que cette symphonie, très noire, très sombre, et très belle

Plus de collages comme dans ses premières œuvres, dans les deux courts premiers mouvements, tout est lent, violent parfois mais lent, avec des stridences dissonantes, et de sombres coups de timbales, ça ne rigole plus, on est plus dans la facétie de la première symphonie

Le troisième mouvement, le plus long, est plus sujet aux changements de climat, mais ça reste toujours sérieux, sobre, et souvent inquiétant.

J’y trouve une cohérence absente dans les deux premières symphonies (magnifique la première quand même hein !) qui partent un peu dans tous les sens, ici ça suit son chemin sans s’égarer en route, et il n’y a rien de joyeux ni dans le trajet, ni au terme du voyage, la fin, confiée au violoncelle, est très belle mais n’augure rien de bon pour le futur immédiat…que nous ne connaîtrons pas.

Je connaissais déjà les trois premières symphonies, et je crois bien que c’est cette 7ème que je vais préférer.

Quant au 1er concerto pour violoncelle qui suit, c’est le nirvana dans ce genre lugubre et angoissant que j’affectionne particulièrement.

Ça me plait aussi, les deux concertos d'ailleurs.
Je ne sais plus lequel de ces deux concertos a été utilisé pour la B.O. du film "Der neunte Tag" de Volker Schlöndorff.


Concerto pour violoncelle n°1 & 2
Sonate pour violoncelle n°1 & 2
Concerto grosso n°2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1426
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Dim 17 Sep 2017 - 10:57

Rubato a écrit:


Ça me plait aussi, les deux concertos d'ailleurs.

je préfère nettement le premier, mais je n'ai pas écouté le second souvent ni depuis un certain temps, je vais m'y mettre prochainement Wink


Rubato a écrit:
Je ne sais plus lequel de ces deux concertos a été utilisé pour la B.O. du film "Der neunte Tag" de Volker Schlöndorff.

Sais pas, peut-être que Cololi, expert cinéphile ou Alifie, docteur en Googlisation sauront nous le dire Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6642
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Dim 17 Sep 2017 - 11:06

darkmagus a écrit:
Rubato a écrit:


Ça me plait aussi, les deux concertos d'ailleurs.

je préfère nettement le premier, mais je n'ai pas écouté le second souvent ni depuis un certain temps, je vais m'y mettre prochainement  Wink


Rubato a écrit:
Je ne sais plus lequel de ces deux concertos a été utilisé pour la B.O. du film "Der neunte Tag" de Volker Schlöndorff.

Sais pas, peut-être que Cololi, expert cinéphile ou Alifie, docteur en Googlisation sauront nous le dire Laughing

Après vérification, c'est le n°1.
Il y a aussi le Concerto grosso n° 1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2428
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Dim 17 Sep 2017 - 11:08

Google n'en dit pas beaucoup sur la musique du film en question. Ceci dit je pense que Parsifal qui est le VRAI spécialiste en cinéma du forum, n'en déplaise à COLOLULLYste, nous en dira plus Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6642
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Dim 17 Sep 2017 - 11:11

luisa miller a écrit:
Google n'en dit pas beaucoup sur la musique du film en question. Ceci dit je pense que Parsifal qui est le VRAI spécialiste en cinéma du forum, n'en déplaise à COLOLULLYste, nous en dira plus Cool
C'est bon, j'ai trouvé la réponse ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2428
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Dim 17 Sep 2017 - 11:15

On a posté en même temps en fait; donc, j'ai vu ta réponse APRES coup hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alfred Schnittke
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Alfred Schnittke
» Alfred Schnittke (1934-1998)
» Les symphonies avec chœur ou voix
» Alfred Cortot
» Alfred Bachelet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: