Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Alfred Schnittke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Jeu 8 Juil 2010 - 10:08

Glocktahr a écrit:
Bonjour à tous, j'ai reçu une énorme claque en écoutant le 1er concerto grosso de Schnittke, écoutable sur musicme ici : http://www.musicme.com/#/Alfred-Schnittke/albums/Schnittke:-Concerti-Grossi-Nos.1-&-5;-Quasi-Una-Sonata-0028947162629.html

Je n'ai pas le talent pour exprimer par des mots mon admiration pour cette oeuvre passionnante d'un bout à l'autre, j'aimerais savoir ce que vous en pensez, c'est l'oeuvre contemporaine qui m'a le plus marqué et elle se hisse très haut dans mon panthéon personnel toutes époque confondues.

J'espère que vous prendrez le temps de l'écouter, je crois que vous ne le regretterez pas.

Et aussi j'ai l'impression que dedans il y a une citation d'une oeuvre sans doute baroque assez tubesque mais je n'arrive pas à mettre un nom dessus, si vous savez ce que c'est...

Je fais partie du fan-club moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4613
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Jeu 8 Juil 2010 - 14:03

opus incertum a écrit:
De la musique pour film de Schnittke plus "commerciale", tout autant faite de collages et de citation :


Je recommande vraiment les 3 premiers sacd de cette série, le volume IV me paraît plus décousu. C'est de la musique de film, donc efficace. Sur ma quinzaine de cd de Schnittke, c'est ce que j'écoute le plus souvent.
ok merci pour le conseil, je note.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 12 Juil 2010 - 19:09

Zeno a écrit:
Glocktahr a écrit:
Bonjour à tous, j'ai reçu une énorme claque en écoutant le 1er concerto grosso de Schnittke, écoutable sur musicme ici : http://www.musicme.com/#/Alfred-Schnittke/albums/Schnittke:-Concerti-Grossi-Nos.1-&-5;-Quasi-Una-Sonata-0028947162629.html

Je n'ai pas le talent pour exprimer par des mots mon admiration pour cette oeuvre passionnante d'un bout à l'autre, j'aimerais savoir ce que vous en pensez, c'est l'oeuvre contemporaine qui m'a le plus marqué et elle se hisse très haut dans mon panthéon personnel toutes époque confondues.

J'espère que vous prendrez le temps de l'écouter, je crois que vous ne le regretterez pas.

Et aussi j'ai l'impression que dedans il y a une citation d'une oeuvre sans doute baroque assez tubesque mais je n'arrive pas à mettre un nom dessus, si vous savez ce que c'est...

Je fais partie du fan-club moi aussi.

C'est l'oeuvre par laquelle j'ai découvert ce compositeur et depuis je ne l'ai
pratiquement plus lâché. J'adore l'emploi du piano préparé dans cette
musique. Je trouve même qu'il transcende l'"objet" de JOHN CAGE,il lui
apporte une vraie musicalité,si j'ose dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 12 Juil 2010 - 19:34

Il est certain que Schnittke est un vrai compositeur, lui. siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 12 Juil 2010 - 19:42

Zeno a écrit:
Il est certain que Schnittke est un vrai compositeur, lui. siffle

Aucun risque alors qu'on le mette en cage. Des fois,des compositeurs valent
plus pour leurs idées que pour leurs musiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 12 Juil 2010 - 19:57

Théo taschimor a écrit:
Zeno a écrit:
Il est certain que Schnittke est un vrai compositeur, lui. siffle

Aucun risque alors qu'on le mette en cage. Des fois,des compositeurs valent
plus pour leurs idées que pour leurs musiques.

Ah, ça oui... Quand je vois qu'on vend la partition de 4'33, non mais franchement... Shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 12 Juil 2010 - 20:00

Elvira a écrit:
Théo taschimor a écrit:
Zeno a écrit:
Il est certain que Schnittke est un vrai compositeur, lui. siffle

Aucun risque alors qu'on le mette en cage. Des fois,des compositeurs valent
plus pour leurs idées que pour leurs musiques.

Ah, ça oui... Quand je vois qu'on vend la partition de 4'33, non mais franchement... Shit

Et comme il y aura toujours des acheteurs,alors... What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BenBen
Mélomane averti


Nombre de messages : 125
Age : 36
Localisation : 91
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 12 Juil 2010 - 20:43

Théo taschimor a écrit:
Zeno a écrit:
Glocktahr a écrit:
Bonjour à tous, j'ai reçu une énorme claque en écoutant le 1er concerto grosso de Schnittke, écoutable sur musicme ici : http://www.musicme.com/#/Alfred-Schnittke/albums/Schnittke:-Concerti-Grossi-Nos.1-&-5;-Quasi-Una-Sonata-0028947162629.html

Je n'ai pas le talent pour exprimer par des mots mon admiration pour cette oeuvre passionnante d'un bout à l'autre, j'aimerais savoir ce que vous en pensez, c'est l'oeuvre contemporaine qui m'a le plus marqué et elle se hisse très haut dans mon panthéon personnel toutes époque confondues.

J'espère que vous prendrez le temps de l'écouter, je crois que vous ne le regretterez pas.

Et aussi j'ai l'impression que dedans il y a une citation d'une oeuvre sans doute baroque assez tubesque mais je n'arrive pas à mettre un nom dessus, si vous savez ce que c'est...

Je fais partie du fan-club moi aussi.

C'est l'oeuvre par laquelle j'ai découvert ce compositeur et depuis je ne l'ai
pratiquement plus lâché. J'adore l'emploi du piano préparé dans cette
musique. Je trouve même qu'il transcende l'"objet" de JOHN CAGE,il lui
apporte une vraie musicalité,si j'ose dire.

+1, c'est également la première oeuvre que j'ai écoutée de lui, j'étais alors en licence de musico. Et j'étais d'entrée hyper fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 12 Juil 2010 - 20:46

Autant je pense que Schnittke est injustement délaissé, autant il ne fait quand même pas tirer à boulez rouges sur Cage, qui n'a pas non plus commis que des impostures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 12 Juil 2010 - 21:16

Zeno a écrit:
Autant je pense que Schnittke est injustement délaissé, autant il ne fait quand même pas tirer à boulez rouges sur Cage, qui n'a pas non plus commis que des impostures.

Je ne dirais pas qu'il n'a commis que des impostures,mais ses essais pour
piano préparés seuls sont étonnantes les trois premières minutes parce qu'elles présentent un objet nouveau puis,ensuite,on regarde sa montre.
Quelle oeuvre me conseillerais-tu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 12 Juil 2010 - 21:19

Ca par exemple :




Légèrement HS, on dira... hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 12 Juil 2010 - 21:25

Zeno a écrit:
Ca par exemple :




Légèrement HS, on dira... hehe

On ne dira rien à Xavier et merci pour l'info. Bonne nuit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82422
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 12 Juil 2010 - 21:31

Théo taschimor a écrit:
Zeno a écrit:
Autant je pense que Schnittke est injustement délaissé, autant il ne fait quand même pas tirer à boulez rouges sur Cage, qui n'a pas non plus commis que des impostures.

Je ne dirais pas qu'il n'a commis que des impostures,mais ses essais pour
piano préparés seuls sont étonnantes les trois premières minutes parce qu'elles présentent un objet nouveau puis,ensuite,on regarde sa montre.
Quelle oeuvre me conseillerais-tu?
Même chose que Théo, je trouve que c'est très mignon (on est loin de l'imposture), mais pas très nourrissant sur la durée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 12 Juil 2010 - 21:34

Ah bah oui, c'est pas Scriabine non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82422
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 12 Juil 2010 - 21:36

Zeno a écrit:
Ah bah oui, c'est pas Scriabine non plus.
Oui, enfin, là, c'est pas plus que Clementi quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 12 Juil 2010 - 21:38

J'ai craint un moment que tu sortes Czerny de ta botte. violon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82422
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 12 Juil 2010 - 21:58

Ah, mais je pourrais affirmer le plus sérieusement du monde que Czerny vaut mieux que ça, c'est même, je crois, une vérité quasiment objective. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 12 Juil 2010 - 22:00

Sous quel régime politique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82422
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 12 Juil 2010 - 22:03

En Davidie inférieure, le seul régime démocratique de la planète.

Où l'on peut librement parler de la supériorité artistique écrasante de Damase ou Delunsch. Comme les gens sont éclairés, ils n'ont pas besoin de parler de Wagner et Callas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 12 Juil 2010 - 22:10

Damase et de Linche *, ça fait très chic, on se croirait dans un remake du Bourgeois Gentilhomme.






* Orthographe volontairement modifiée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82422
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 12 Juil 2010 - 22:53

Forcément, nous sommes dans une République Bourgeoise, l'inverse des Démocraties Populaires : chez nous tout le monde est riche.

Bon, en fait, j'habitude Luxembourg.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
greg skywalker
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 381
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Mer 1 Sep 2010 - 12:26

Le concerto pour choeur , pour choeur mixte à cappella .
C'est une oeuvre très "sage" de Schnittke , une oeuvre ou il reste attaché à une certaine tradition de la musique vocale sacrée russe , ou il n'enchaine pas les dissonances à plaisir afin de vous choquer . Je ne dirais pas qu'il fait usage de polystylisme ici , ou si c'est le cas , l'ensemble reste harmonieux .
Vous retrouvez les lignes de basses profondes que j'adore dans les choeurs russes ( une sorte de spécialité ? en tout cas je n'entends pas cela chez debussy et ravel par exemple , mais je suis preneur de contre-exemples ... ), des ostinatos scandés puissants , des solistes soprano planant au dessus de sombres forets russes , des effets de mirroirs , de décalages subtils ,d'echos , des harmonies qui vous vrillent l'estomac pour vous porter ensuite au paradis . C'est étonnamment mélodique ( et tonal ? ) pour du schnittke ( ecouter par exemple l'amen final merveilleux )
C'est souvent grandiose mais foncierement touchant , ça me fait bien plus d'effets que les vepres de rachmaninov , c'est sur .
Je ne sais pas ce qu'est l'ame russe , mais à mon avis cette oeuvre en montre une facette ,et schnittke me parait sincère .
le disque que j'écoute est paru chez Praga , je n'ai pas de point de comparaison avec d'autres versions .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4613
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Mer 1 Sep 2010 - 13:39

greg skywalker a écrit:
Le concerto pour choeur , pour choeur mixte à cappella .
C'est une oeuvre très "sage" de Schnittke , une oeuvre ou il reste attaché à une certaine tradition de la musique vocale sacrée russe , ou il n'enchaine pas les dissonances à plaisir afin de vous choquer . Je ne dirais pas qu'il fait usage de polystylisme ici , ou si c'est le cas , l'ensemble reste harmonieux .
Vous retrouvez les lignes de basses profondes que j'adore dans les choeurs russes ( une sorte de spécialité ? en tout cas je n'entends pas cela chez debussy et ravel par exemple , mais je suis preneur de contre-exemples ... ), des ostinatos scandés puissants , des solistes soprano planant au dessus de sombres forets russes , des effets de mirroirs , de décalages subtils ,d'echos , des harmonies qui vous vrillent l'estomac pour vous porter ensuite au paradis . C'est étonnamment mélodique ( et tonal ? ) pour du schnittke ( ecouter par exemple l'amen final merveilleux )
C'est souvent grandiose mais foncierement touchant , ça me fait bien plus d'effets que les vepres de rachmaninov , c'est sur .
Je ne sais pas ce qu'est l'ame russe , mais à mon avis cette oeuvre en montre une facette ,et schnittke me parait sincère .
le disque que j'écoute est paru chez Praga , je n'ai pas de point de comparaison avec d'autres versions .
Je trouve ça vraiment "gentil", je n'ai jamais été au bout de l'oeuvre. Même chose pour le requiem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Mer 1 Sep 2010 - 15:51



J'ai toujours adoré ce CHOIR CONCERTO alors qu'en général je ne suis pas toujours réceptif aux oeuvres pour voix à cappella...ou alors il me faut
remonter jusqu'à PALESTRINA!...J'y ressens quelque chose d'à la fois très beau et très profond,sinon je ne saurais dire ce qui me touche à ce point.
Le premier mouvement,notamment. Je possède la version par VALERY POLYANSKY et le "Russian State Symphonic Cappella". Je considère même ce
CHOIR CONCERTO comme l'une des plus belles oeuvres du compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 381
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Mer 1 Sep 2010 - 15:54


Gloktar , J'imagine que c'est le coté mystique qui te déranges , avec un schnittke très loin de son concerto grosso n°1 par exemple . C'est un schnittke relativement "facile" à écouter , certains trouveront "trop facile ". Pourtant , je ne connais pas beaucoup d'oeuvres à cappella du XXeme siècle aussi prenante que celle ci , alliant tradition et modernité .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Mer 1 Sep 2010 - 16:09

greg skywalker a écrit:

Gloktar , J'imagine que c'est le coté mystique qui te déranges , avec un schnittke très loin de son concerto grosso n°1 par exemple . C'est un schnittke relativement "facile" à écouter , certains trouveront "trop facile ". Pourtant , je ne connais pas beaucoup d'oeuvres à cappella du XXeme siècle aussi prenante que celle ci , alliant tradition et modernité .

Moi non plus. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4613
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Mer 1 Sep 2010 - 22:47

greg skywalker a écrit:

Gloktar , J'imagine que c'est le coté mystique qui te déranges , avec un schnittke très loin de son concerto grosso n°1 par exemple . C'est un schnittke relativement "facile" à écouter , certains trouveront "trop facile ". Pourtant , je ne connais pas beaucoup d'oeuvres à cappella du XXeme siècle aussi prenante que celle ci , alliant tradition et modernité .
Je crois que si je n'aime pas, ce n'est pas tant à cause du coté mystique que du coté "sans dissonnance" (il y a peut etre un terme pour ça). Mais en general les choeurs a capella ça me branche pas trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Ven 24 Sep 2010 - 11:21

Je découvre ce compositeur à travers ses concerto grosso n°2 (violon, violoncelle et orchestre) et n°3 (2 violons, clavecin et orchestre).

C'est pas mal du tout.

Des motifs entêtants, du faux-baroque vraiment réussi, des échos d'autres musiques (batterie un peu jazz dans le n°2), des grimaces modernistes, des passages abrupts d'un style à l'autre et une utilisation très efficace des percussions (cloches, carillon... etc.) qui signalent de façon nette le moment où les gentilles mélodies pastiches commencent à se déstructurer. J'aime bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HOLLIGER
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Ven 24 Sep 2010 - 15:22

J'hésite à m'acheter l'intégrale bis des symphonies.. qu'en pensez vous ? (interprétation + somme qualitative des oeuvres ) ? Merci. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HOLLIGER
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Sam 25 Sep 2010 - 8:00

Je viens d'écouter la 9eme, c'est superbe. (disque ecm). je vais pas tarder à acheter le coffret bis, je sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Sam 25 Sep 2010 - 13:34


Personnellement,j'aime beaucoup la huitième aussi. La première est un ovni à prendre peut-être au second degré mais moi je l'adore. hehe
Je ne connais pas encore très bien la N°0 qu'il me faut réécouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Symptômes
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 27
Localisation : Rhône
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Sam 25 Sep 2010 - 16:23

Je ne connais pas encore très bien Schnittke, en revanche, j'ai écouté quelques morceaux du requiem sur YT en attendant de pouvoir enfin faire ma carte d'emprunt de CD à la bibliothèque. Ce requiem est magnifique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Sam 25 Sep 2010 - 17:00


Tous ceux qui aiment SCHNITTKE sont mes amis! Very Happy Très beau requiem effectivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Ven 1 Oct 2010 - 17:36

Voilà ce qu'eut dit ALFRED SCHNITTKE à plusieurs reprises de sa première symphonie: << Ma première symphonie est la clé de toute ma production
polystyliste ultérieure. Elle est l'oeuvre centrale pour moi parce qu'elle contient tout ce que j'aie jamais fait dans ma vie,même le mauvais et le kitsch --
la musique de film y comprise -- ainsi que le plus sincère. Tout cela apparaît dans cette composition; c'est ainsi que toutes mes oeuvres ultérieures en sont
la continuation et déterminées par elle.>>

J'adore cette symphonie pour tous les éléments antagonistes qui la composent et me demande,à la réflexion,si quelque-part elle n'est pas l'oeuvre
contemporaine qui résume au mieux mon intérêt pour la musique,au sens le plus large du terme. Very Happy Disons que si je devais établir ici mon profil de
mélomane,je le ferais par cette oeuvre. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Mer 20 Oct 2010 - 13:28

La symphonie n°5/concerto grosso n° 4 m'a déçu. Dans la foulée de mes premières bonnes impressions et vu que j'avais lu qu'il s'agissait d'une de ses oeuvres les plus réussies, je m'attendais à être séduit. Et en fait pas du tout. J'ai trouvé ça très grisaille et assez ennuyeux pour tout dire.

D'un point de vue purement artistique, l'ensemble me paraît mieux structuré que les concertos grosso précédents. Les brutales ruptures de style ont disparu. Les allusions sont toujours présentes mais de façon plus intégrée au discours. J'admets que la construction en sort renforcée et vu ainsi, c'est une réussite. Le problème, c'est que c'était précisément les décrochages inattendus qui faisaient tout le sel de ce qui m'avait plu auparavant. Le côté ludique est perdu: il ne reste qu'un halo gris pâle qui ne se distingue guère d'un tas d'autres pièces post-modernistes tristounettes dans le genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4613
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Jeu 21 Oct 2010 - 13:26

Cello a écrit:
La symphonie n°5/concerto grosso n° 4 m'a déçu. Dans la foulée de mes premières bonnes impressions et vu que j'avais lu qu'il s'agissait d'une de ses oeuvres les plus réussies, je m'attendais à être séduit. Et en fait pas du tout. J'ai trouvé ça très grisaille et assez ennuyeux pour tout dire.

D'un point de vue purement artistique, l'ensemble me paraît mieux structuré que les concertos grosso précédents. Les brutales ruptures de style ont disparu. Les allusions sont toujours présentes mais de façon plus intégrée au discours. J'admets que la construction en sort renforcée et vu ainsi, c'est une réussite. Le problème, c'est que c'était précisément les décrochages inattendus qui faisaient tout le sel de ce qui m'avait plu auparavant. Le côté ludique est perdu: il ne reste qu'un halo gris pâle qui ne se distingue guère d'un tas d'autres pièces post-modernistes tristounettes dans le genre.
Oui, les 2 premiers concertos grossos sont très bons mais les autres sont beaucoup plus limités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Sam 18 Aoû 2012 - 23:41

La suite "Dead Souls" (= Les âmes mortes) arrangée par Rojdestvenski est totalement jouissive :

/watch?v=YO5cVoA4j-U&feature=fvwrel

Les mimiques clownesques du chef sont à se plier de rire et tout le monde a l'air de beaucoup s'amuser hehe

Quelqu'un sait-il si Schnittke a composé d'autres oeuvres du même acabit ?
J'ai du écouter une ou deux symphonies mais ça n'a rien à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4613
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Dim 19 Aoû 2012 - 9:51

WoO a écrit:
La suite "Dead Souls" (= Les âmes mortes) arrangée par Rojdestvenski est totalement jouissive :

/watch?v=YO5cVoA4j-U&feature=fvwrel

Les mimiques clownesques du chef sont à se plier de rire et tout le monde a l'air de beaucoup s'amuser hehe

Quelqu'un sait-il si Schnittke a composé d'autres oeuvres du même acabit ?
J'ai du écouter une ou deux symphonies mais ça n'a rien à voir.
En général c'est beaucoup moins comique et animé. Je ne connais pas d'autre équivalent chez lui, mais qui pulse un peu il y a le concerto pour piano n°2 (celui pour piano et orchestre à cordes)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JM
Mélomane averti


Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 23/08/2005

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Dim 19 Aoû 2012 - 13:50

Comme équivalent, il y a la musique du ballet "Esquisses", lui aussi inspiré de la même nouvelle de Gogol : Les Âmes Mortes. Schnittke en a réalisé une excellente suite d'orchestre, qui est assez facilement disponible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Dim 19 Aoû 2012 - 13:53

Merci pour vos réponses, je vais essayer de mettre la main dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JM
Mélomane averti


Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 23/08/2005

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Dim 19 Aoû 2012 - 13:57

La suite c'est la Gogol-suite, qui a également était dirigé par Rozhdestvenski. En fait c'est cette suite qui a donné lieu à un ballet. A l'origine c'était une musique écrite pour une pièce de théâtre, et que l'on trouve également sur l' enregistrement "Esquisses".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Mar 6 Nov 2012 - 21:56

JM a écrit:
La suite c'est la Gogol-suite, qui a également était dirigé par Rozhdestvenski. En fait c'est cette suite qui a donné lieu à un ballet. A l'origine c'était une musique écrite pour une pièce de théâtre, et que l'on trouve également sur l' enregistrement "Esquisses".

Je me suis procuré pour une bouchée de pain ce disque qui contient l'intégrale du ballet "Esquisses" :



C'est vraiment excellentissime ! Schnittke définissait lui-même cette musique comme se situant "entre le boulevard et le cimetière". Laughing
Et bien c'est exactement ça, on ne saurait en donner une meilleure description !
Parmi les citations ironiques : premières notes de la 5ème symphonie de Beethoven, échos de l'ouverture de La Flûte enchantée de Mozart ou encore Danse des petits cygnes du Lac des Cygnes de Tchaïkovsky... La musique prend de nombreux masques et Schnittke fait preuve tout du long d'une extrême inventivité sur le plan orchestral : instruments préparés, guitares électriques, clavecin, solos, sonorités "exotique", petit ensemble de chambre ou immense orchestre symphonique, on passe d'une atmosphère à l'autre sans que l'unité (poly)stylistique n'en soit affectée. Cette oeuvre un peu dingue rend vraiment justice à l'esprit de Gogol.
Je préfère ça au Nez de Chosta ou aux Âmes mortes de Shchedrin... et très nettement aux symphonies de Schnittke même si je ne les ai pas encore toutes écoutées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4613
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Mer 13 Mar 2013 - 5:23

Le 3eme concerto grosso m'a bien emballé, beaucoup de lyrisme (au moins dans les 3 premiers mouvements, les autres sont plus ternes et plus classiquement "1950-2000".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suilebis
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/02/2014

MessageSujet: Schnittke - Quatuors à cordes   Jeu 20 Fév 2014 - 22:32

Bonjour à tous !


Je créé un nouveau sujet dans discographie sur les quatuors à cordes de Schnittke car je n'avais rien trouvé, j'espère que ça ne fera pas doublon avec le sujet dans la rubrique "général" !
En tout cas j'espère faire naître un peu de débat avec ce compositeur qui ne plaît pas à tout le monde  Razz 


Le CD :
"String Quartets Nos. 1-3", par le Tale Quartet, enregistré en 1989 et 1990, BIS.  
Jaquette:
 

Tale Olson ------------- violin I
Patrik Swedrup -------- violon II
Ingegerd Kierkegaard -- alto
Helena Nilsson ---------- violoncelle


On y trouve :
- Les trois premiers quatuors à cordes (composés respectivement en 1966, 1980 et 1983)


Mon opinion :
Schnittke est déroutant. On qualifie sa musique de "polystylistique", ce qui à mon humble avis n'est qu'un gros mot pour dompter
le fauve, une étiquette qu'on collerait sur un amas grouillant. Et ce grouillement, je pense que le Tale Quartet l'a très bien compris.
On pourra toujours s'amuser à chercher les réminiscences de Beethoven ou encore Bach, mais l'essentiel n'est pas là.

Le premier quatuor joue beaucoup avec la tonalité et contient en germe le style que Schnittke développera par la suite :
jeux de contrastes, déraillements de la ligne "mélodique", et surtout, ce qui fait toute la force de ce CD à mes oreilles :
ce mélange si particulier d'humour dérisoire avec un franc désespoir. Le Tale Quartet sait se montrer tantôt grotesque,
tantôt déprimant. Les musiciens sont à fleur de peau, comme le compositeur.
Le troisième mouvement de ce premier quatuor, en Cadenza, est très beau : les cordes badinent, sautillent
dans les aigus comme on l'entend dans tant de pièces contemporaines... c'en est presque ennuyant, pénible. Mais où
Schnittke veut-il en venir ? Puis voilà, le pianissimo final arrive. Eh quoi, finir aussi doucement que la Sonata
(le premier mouvement) ne commence ? Mais oui. Rien de tapageur en réalité : le grotesque des portions centrales fait
place à une angoisse : celle qui prend tellement au ventre qu'elle en noue la gorge ; ainsi les cordes s'étouffent, comme pour marquer
la vanité des escapades drolatiques centrales...
L'humour est à deux niveau : de façon immédiate, quand les cordes grincent en creusant un ambitus ridiculement large, et de façon secondaire, sorte de méta-humour, comme si Schnittke finissait son morceau en se moquant de lui même.
Le Tale Quartet a très bien su rendre ces contrastes. A la première écoute, il est tentant d'y voir du n'importe quoi, du fourre-tout
sans queue ni tête. Mais je pense que ce foisonnement est un témoignage frappant d'un esprit tortueux et torturé.

Le second quatuor est à mon avis le plus traditionnel... et qu'il est beau. Le premier mouvement est une antichambre :
très court (moins de 3 minutes) et plutôt sage, c'est le calme avant la tempête, le silence qui annonce l'arrivée de
l'immense second mouvement.
Ah, cet agitato ! Une de mes impressions musicales les plus fortes...
Nos quatre musiciens vibrent tous ensemble dans un tourbillon étourdissant de désespoir. Quelle densité, quel
contraste après les longues dissonances étirées. Je n'en dis pas plus, c'est un passage qui perd tout à être raconté :
il faut l'écouter seul, et fort. Beaucoup de colère et de désespoir, les deux s'attisant l'un l'autre.
Et quel génie d'avoir placé ce monstrueux mouvement au milieu du quatuor !
Après le bruit et la fureur, retour au silence (le 3ème mouvement est mesto, le 4ème moderato)... comme si cette incroyable expérience musicale n'était qu'un orage de passage. Ou au contraire, elle est plus que jamais le "cœur" de l’œuvre ; partie vitale et centrale ?

Le troisième quatuor est le plus "joyeux" il me semble. Les dissonances aigres et moqueuses ne parviennent pas à détruire
les lents crescendos qui montent vers la lumière.
Le deuxième mouvement, Agitato, est une danse enivrante qui fait beaucoup penser à une danse macabre (plus dans l'idée
que dans le style). Mais encore une fois, les cordes arrivent parfois à s'accorder, et l'emportent sur les dissonances en staccato.
Le final est impressionnant d'équilibre, entre les aigus et les graves, les cordes frottées et pincées, et constitue une très bonne
synthèse du style de Schnittke, entre burlesque et angoisse. Et c'est là qu'un troisième humour apparaît : j'ai l'impression
que Schnittke prend beaucoup de plaisir à se moquer de ses auditeurs. Mais ce n'est jamais gratuit : c'est une moquerie
angoissée qui apparaît plus comme la dernière défense d'un compositeur qui met son cœur à nu et qui a peur...
Mais peut-être que j'ai aussi beaucoup d'imagination  bedo 

L'impression qui se dégage de ces trois quatuors est une musique d'écorché vif : toujours à fleur de peau, d'où les
changements de ton permanents, où le grotesque vient presque par honte, comme parfois on rigole bêtement après
avoir avoué un sentiment sincère. Peut-être ai-je tort de penser que le rire est secondaire (comme un masque et non le
véritable propos) : peut-être après tout que Schnittke se moque véritablement du monde... mais ses autres œuvres
me font penser que non (son Requiem et ses Psalms of Repentance notamment).
Le Tale Quartet offre un jeu suffisamment clair, très dynamique et avec beaucoup d'amplitude. Certains passages
sont pénibles, mais je pense que c'est entièrement voulu.


Verdict :
Schnittke reste pour moi très mystérieux, mais je n'en aime que plus ce disque. Les trois premiers quatuors déroutent et oscillent
entre humour et angoisse. On pourra me rétorquer que ce n'est certainement pas le première fois que ces sentiments sont
exprimés en musiques, mais, pour moi en tout cas, c'est la première que je les entends exprimés d'une telle façon.
Schnittke se moque de tout et de tous, et donc de lui même, mais le rire cache une angoisse profonde.
C'est une musique très touchante qui en résulte.  Je conseille ce disque, mais à condition d'écouter auparavant ce que ça
donne car on peut vraiment être allergique à ce style d'écorché vif, jusqu'à l’écœurement.


EDIT : en me relisant, je vois que je me suis vraiment lâché en donnant mon opinion... désolé pour le pavé ! Ca ne me réussi par
d'écrire en fin de soirée  drink


Dernière édition par Suilebis le Jeu 20 Fév 2014 - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23153
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Mar 14 Oct 2014 - 19:52

ovni231, in playlist, a écrit:

Alfred Schnittke : Symphonie No. 1 (1969-1972)/Gennady Rozhdestvensky

Ouais, y a pas mieux. Là, je suis d'accord avec ceux qui dégueulent sur ce genre de musique.


scratch Euh, ou une subtilité m'échappe ou ton message est contradictoire.

Dans mon souvenir, elle est intéressante cette symphonie, quoiqu'un peu trop hétéroclite (imprégnée de jazz) -je vais réécouter prochainement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Mar 14 Oct 2014 - 19:54

elle est très bien cette symphonie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23153
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Ven 24 Oct 2014 - 13:29

Question Question :

Dans l'extraordinaire Symphonie n°1, les applaudissements qu'on entend sur le CD de Segerstam (chez le label BIS) juste après l'introduction, et à la fin du disque, proviennent-ils du public (la pochette n'indique pas un live) ou est-ce un effet demandé par la partition ?

Ne connaissant que cette interprétation, je ne puis point comparer.

Une plage de plus de 4 mn d'applaudissements, ça semble bizarre, surtout qu'ils sont très bruyants, accompagnés de sifflets... J'imagine mal que ça corresponde culturellement au public scandinave de manifester aussi ouvertement son enthousiasme.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Ven 24 Oct 2014 - 16:20

à la fin de la symphonie, je ne sais pas, mais au début je crois que c’est normal, oui, cela fait partie de la cacophonie qui commence (et traverse) le premier mouvement.
je vais me renseigner pour avoir plus de détails.

je n’ai pas écouté Segerstam, mais cela doit valoir la peine d’écouter une des deux versions de Rozhdestvensky (87 chez Melodiya et 88 chez Chandos, si mes souvenirs sont bons), à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dadamax
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 43
Localisation : Provence
Date d'inscription : 07/06/2013

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Ven 24 Oct 2014 - 20:03

Mélomaniac a écrit:
Question Question :

Dans l'extraordinaire Symphonie n°1, les applaudissements qu'on entend sur le CD de Segerstam (chez le label BIS) juste après l'introduction, et à la fin du disque, proviennent-ils du public (la pochette n'indique pas un live) ou est-ce un effet demandé par la partition ?

Ne connaissant que cette interprétation, je ne puis point comparer.

Une plage de plus de 4 mn d'applaudissements, ça semble bizarre, surtout qu'ils sont très bruyants, accompagnés de sifflets... J'imagine mal que ça corresponde culturellement au public scandinave de manifester aussi ouvertement son enthousiasme.



D'après Frans C. Lemaire, la symphonie débute par l'arrivée de musiciens un par un, qui commencent chacun à jouer n'importe quoi... Le chef d'orchestre arrive et leur fait jouer un accord d'ut majeur... puis un accord de douze sons... puis des fox trots etc... Les musiciens finissent à un moment par se fâcher avec le chef et lui lancent leurs partitions à la figure mais le chef les calme en leur faisant jouer le début d'une symphonie de Beethoven, qui sera aussitôt transformée...

Le 2ème mouvement est un pastiche baroque tiré de sa Suite dans le Style Ancien pour violon et clavier.

3ème : cuivres et bois ont quitté la salle et on ne les entend qu'un peu, de loin. Ils reviennent dans le mouvement suivant en un cortège funèbre sur la marche de Chopin qui accompagnait les enterrements d'hommes d'Etat... ceci s'enchaîne sur une valse de Stauss, avec des incursions de Tchaïkovski... Les musiciens finissent par partir et laissent le chef diriger seul... quand ils reviennent le vacarme du début recommence et se termine sur un do majeur.

Schnittke appelle ce genre le "polystylisme" et disait à propos de cette symphonie : ce n'est ni triste ni drôle mais, comme souvent dans la vie, les deux en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=91eSAxr_3RY
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23153
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Jeu 30 Oct 2014 - 17:50

ovni231, in Discopathes anonymes, a écrit:




Surprised Tu l'as déjà reçu ?

Tu nous diras ce que ça vaut par rapport à son enregistrement Melodiya ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alfred Schnittke
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Alfred Schnittke
» Alfred Schnittke (1934-1998)
» Les symphonies avec chœur ou voix
» Alfred Cortot
» Alfred Bachelet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: