Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ernest Chausson (1855-1899)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Dim 25 Oct 2009 - 22:22

Ce fil est quand même extrêmement révélateur des goûts de chacun. Smile

Je suis en train de travailler sur autre chose, pas très envie pour ce soir d'entrer dans les détails, mais je n'ai pas cherché à dire du mal de ce trio de Chausson que je trouve très beau. Mais disons que je ne trouve pas ça tellement plus exceptionnel que le Concert : c'est plus sombre, plus intense, pas forcément plus personnel.
C'est de la musique que j'aime beaucoup et que j'écoute avec plaisir. Mais tant qu'à entendre ce type de couleur, je suis plus client de choses moins lyriques chez les français (Koechlin, Debussy, Franck plutôt que Fauré, Chausson et Ravel), ou alors tout de bon de lyrisme d'autres lieux (Schubert, Schumann, Grieg, Tchaïkovsky...).

J'ai juste dit que ça ne me paraissait absolument pas une oeuvre majeure de l'histoire de la musique, ni même du catalogue de Chausson : ça ressemble plus à ses mélodies qu'à Arthus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 19:33

D'autres avis, au fait ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 21:23

DLM a écrit:
Le mouvement lent en particulier est assez banal, malgré son thème bancal sympathique. (J'ai à nouveau l'impression d'entendre du Tchaïkovsky maigrelet.)
Je vais écouter Tchaïkowsky, alors.
Mais je doute que ce brave homme ait pu pondre un truc comme ça... silent

Perso, ce mouvement me tétanise à chaque fois. L'harmonie est tellement parfaite ! Réécoute de ce point de vue-là, peut-être !
Et le thème majeur, avec la sixte ajoutée, tellement pudique mais profondément réconciliante... et la réunion, à la fin... j'ai l'impression de vivre une vie entière quand j'écoute ça ! bon ok, je n'ai encore jamais vécu une vie entière, c'est pour l'image.

DavidLeMarrec a écrit:
Era a écrit:
Je trouve le premier mouvement du quintette de Koechlin bien éloigné d'esprit et de densité, mais je ne m'en souviens plus bien, je le réécouterai.
Pour être franc, je trouve le premier mouvement de ce Trio plus touchant, quoique sensiblement moins original.
Tu as pensé à considérer les dates de composition ? Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 21:28

jerome a écrit:
DLM a écrit:
Le mouvement lent en particulier est assez banal, malgré son thème bancal sympathique. (J'ai à nouveau l'impression d'entendre du Tchaïkovsky maigrelet.)
Je vais écouter Tchaïkowsky, alors.
Mais je doute que ce brave homme ait pu pondre un truc comme ça... silent
Je parle de la façon de varier le thème dans le mouvement lent, les figures sont vraiment les mêmes (et même la couleur, lorsque ça devient lyrique). Maintenant, son trio, ce sont deux mouvements, et presque uniquement des variations, même dans le premier mouvement : pas sûr que tu y trouves un schéma harmonique exaltant à ton gré.


Citation :
Perso, ce mouvement me tétanise à chaque fois. L'harmonie est tellement parfaite ! Réécoute de ce point de vue-là, peut-être !
Et le thème majeur, avec la sixte ajoutée, tellement pudique mais profondément réconciliante... et la réunion, à la fin... j'ai l'impression de vivre une vie entière quand j'écoute ça ! bon ok, je n'ai encore jamais vécu une vie entière, c'est pour l'image.
Oui, parce que la vie, généralement, ça finit mal.

Citation :
Tu as pensé à considérer les dates de composition ? Surprised
Je parlais dans l'absolu, de ce qu'il apportait au répertoire, pas à l'Histoire de la musique. Mais tu as raison, ça remet l'église au milieu du village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 21:36

Xavier a écrit:
Quintette de Koechlin / Trio de Chausson (début)
Pour moi ça n'a strictement rien à voir.
Et puis les harmonies très claires (accords classés) de Chausson, par rapport aux étrangetés de Koechlin...
Oui, pas grand' chose à voir pour moi non plus.
Dans l'intention poétique, peut-être ? Mais c'est flou, ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82415
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 21:38

David a répondu à côté.

Pour moi ça n'est ni la même époque, ni le même langage, ni le même style, ni la même atmosphère, ni le même esprit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 21:40

Puisque c'est ça, je quitte la maison, je retourne vivre avec Elvira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 21:42

Stanlea, file dans le placard, viiite ! affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 21:42

Plusieurs choses :

==) Certains passages sont très beaux, comme le tout début qui est flottant, délicat, ou plus encore, tout le mouvement lent. Il y a là réellement une très belle poésie à la fois suave et maniérée.

==) Cependant, la forme en elle-même m'ennuie quelque peu. Ces sonorités assez redondantes me gâchent le plaisir que je peux, parfois, y prendre.
Et rien pour moi, ne vaut un bon orchestre.

==) Ce trio est celui où je me suis le moins ennuyée. C'est très agréable, mais pas sublime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 21:43

jerome a écrit:
Stanlea, file dans le placard, viiite ! affraid

Pervers ! C'est pour une vie ascétique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frere elustaphe
Aurelia Aurita
avatar

Nombre de messages : 10071
Age : 58
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 21:46

Shocked
J'le savais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 21:50

Si je vous dis que ça m'a donné envie d'écouter les trios de Mendelssohn, j'ai bon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 21:56

Atomlegend a écrit:
Ce trio a -t-il une histoire ?
Ecrit à 26 ans, je crois, après quelques années d'étude auprès de Franck. C'est son opus 3.
Je n'en sais pas plus, mais je vais relire mes pochettes de CD et j'éditerai si je trouve quelque chose d'intéressant. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dave
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2659
Age : 28
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 22:02

jerome a écrit:
D'autres avis, au fait ? Smile

J'aime énormément ce trio, découvert comme Vartan en voulant écouter celui de Ravel par les Wanderer, et finalement je l'écoute bien plus que ce dernier Very Happy
Cela dit, comme David, après peut être 15 écoutes, j'ai tendance à trouver le mouvement lent moins intéressant, le reste j'ai un plaisir immense à le fredonner tel un malade drink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3594
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 22:27

DavidLeMarrec a écrit:
Si je vous dis que ça m'a donné envie d'écouter les trios de Mendelssohn, j'ai bon ?

Pour moi, parmi les plus beaux trios qui soient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 22:28

Ceux de Beethov quand même ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 22:29

*Niko a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Si je vous dis que ça m'a donné envie d'écouter les trios de Mendelssohn, j'ai bon ?

Pour moi, parmi les plus beaux trios qui soient...
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3594
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 22:35

natrav a écrit:
Ceux de Beethov quand même ! Very Happy

Il faudrait que je les réécoute mais ce ne sont pas mes préférés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 22:37

L'archiduc et le Ghost sont mes préférés, vieille histoire familiale…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3594
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 22:39

Tiens, ça me fait penser que je ne connais pas ceux de Brahms et que je réécouterais bien le 3ème de Dvorak...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3594
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 22:47

*Niko a écrit:
Tiens, ça me fait penser que je ne connais pas ceux de Brahms

C'est normal, il n'en a pas écrit ! Mr.Red
Seulement le superbe Trio pour clarinette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 22:54

*Niko a écrit:
*Niko a écrit:
Tiens, ça me fait penser que je ne connais pas ceux de Brahms

C'est normal, il n'en a pas écrit ! Mr.Red
Pourquoi tu dis ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3594
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 22:57

adriaticoboy a écrit:
*Niko a écrit:
*Niko a écrit:
Tiens, ça me fait penser que je ne connais pas ceux de Brahms

C'est normal, il n'en a pas écrit ! Mr.Red
Pourquoi tu dis ça ?

Je suis vraiment à côté de la plaque, je croyais que le coffret que je possède (Amadeus Quartet) possédais l'intégralité des trios, mes non. Ni les quatuors avec piano d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 23:00

*Niko a écrit:
*Niko a écrit:
Tiens, ça me fait penser que je ne connais pas ceux de Brahms

C'est normal, il n'en a pas écrit ! Mr.Red
Seulement le superbe Trio pour clarinette.

affraid Je les ai postés par le Trio Edwin Fischer sur Musique ouverte, si ça te dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3594
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 23:02

Mariefran a écrit:
*Niko a écrit:
*Niko a écrit:
Tiens, ça me fait penser que je ne connais pas ceux de Brahms

C'est normal, il n'en a pas écrit ! Mr.Red
Seulement le superbe Trio pour clarinette.

affraid Je les ai postés par le Trio Edwin Fischer sur Musique ouverte, si ça te dit.

Ahhhhhhh !!!
kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82415
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Lun 26 Oct 2009 - 23:03

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Mer 2 Déc 2009 - 23:03

Je viens de déchiffrer le mouvement lent du Trio cet après-midi, c'est vrai que c'est beau quand même. Surprised

De très jolies couleurs, avec des variétés d'ombres assez importantes qui passent. Ca fait penser au langage de Ropartz, avec une teinte plus optimiste et plus germanique à la fois.

Oui, dire que Chausson ça ressemble à Ropartz, je me comprends. Mr. Green Mais j'ai été frappé de certaines couleurs harmoniques communes, l'hésitation majeur / mineur aussi se fait dans les mêmes termes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Belcanto
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Sam 5 Déc 2009 - 23:05

Xavier a écrit:
Illustre compositeur français quelque peu délaissé par rapport à ses contemporains.

Et pourtant, à cheval entre Franck, Fauré et Debussy, il a laissé quelques véritables chefs d'oeuvre.
Son Poème pour violon et orchestre et son Poème de l'amour et de la mer sont ses oeuvres les plus connues.

Mais sa musique de chambre est également essentielle à découvrir.
Le Trio avec piano, très franckiste tant d'un point de vue harmonique que formel, est une oeuvre intimiste d'une profondeur d'inspiration étonnante pour un opus 3. (on songe au Franck du Quintette)
Le Quatuor avec piano opus 30 est une oeuvre plus fraîche, très équilibrée.

La Symphonie en si bémol majeur opus 20 est une autre réussite, où l'influence franckiste (et furtivement wagnérienne) est une nouvelle fois prédominante.

Achille nous en dira sans doute plus, sur le Roi Arthus notamment. 😉

Je trouve que le quatuor est très beau, mais un peu long par moments.
J'adore le concert pour violon, piano et quatuor à cordes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Dim 6 Déc 2009 - 8:02

J'ai réécouté son "Roi Arthus" il y a quelques jours.
Vraiment bien...je le trouve de plus en plus "wagnérien" viking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Dim 6 Déc 2009 - 9:55

Jamais écouté sérieusement. On en dit pourtant du bien. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Dim 6 Déc 2009 - 10:54

natrav a écrit:
Jamais écouté sérieusement. On en dit pourtant du bien. Embarassed
Un petit effort: je suis sûr que tu vas aimer! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Dim 6 Déc 2009 - 11:03

Rubato a écrit:
J'ai réécouté son "Roi Arthus" il y a quelques jours.
Vraiment bien...je le trouve de plus en plus "wagnérien" viking
Dans l'interlude du II, on entend nettement un écho de la fin de Götterdämmerung. Sans parler des réminiscences de Parsifal et bien sûr de Tristan (le sujet est absolument évident de ce point de vue).

C'est une oeuvre majeure, l'un des plus beaux opéras de tous les temps. En plus, cette atmosphère de fin du monde, tu devrais aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 51
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Dim 6 Déc 2009 - 12:37

DavidLeMarrec a écrit:
Rubato a écrit:
J'ai réécouté son "Roi Arthus" il y a quelques jours.
Vraiment bien...je le trouve de plus en plus "wagnérien" viking
Dans l'interlude du II, on entend nettement un écho de la fin de Götterdämmerung. Sans parler des réminiscences de Parsifal et bien sûr de Tristan (le sujet est absolument évident de ce point de vue).

C'est une oeuvre majeure, l'un des plus beaux opéras de tous les temps. En plus, cette atmosphère de fin du monde, tu devrais aimer.

J'ai bien peur de prolonger le HS , mais c'est quoi ce roi Arhtus.

Un lien sur le forum SVP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Dim 6 Déc 2009 - 12:58

Il n'y a pas de sujet dédié à l'opéra "Le roi arthus". Confused
Pour Chausson, il y a juste une rubrique générale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Dim 6 Déc 2009 - 13:02

C'est le seul opéra de Chausson, donc on est bien en sujet. C'est absolument génial, quelque part entre Wagner et Fauré (mais infiniment mieux que le Fauré wagnérien...). Tu trouves la version Jordan sur MusicMe. Il y a encore mieux, pour cela tu me MPises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 51
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Dim 6 Déc 2009 - 13:07

Il me faut le livret.
La seule version que j'ai trouvé sur Amazone . Ça dit quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Dim 6 Déc 2009 - 13:14

C'est la version que j'ai. C'est plutôt pas mal. Bon les chanteurs ne sont pas tous français et la diction n'est pas toujours au top. Mais avec le livret sous les yeux, pas de problème. Très bel orchestre.

D'ailleurs y a t-il d'autres versions disponibles??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Dim 6 Déc 2009 - 13:19

atomlegend a écrit:
Il me faut le livret.
La seule version que j'ai trouvé sur Amazone . Ça dit quoi ?
C'est bien, mais il y a mieux (la version Jordan épuisée et quelques versions radio).

Bon, on regarde ce qu'on peut faire. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Dim 6 Déc 2009 - 13:22

Rubato a écrit:
D'ailleurs y a t-il d'autres versions
Oui : Jordan, Viotti et plusieurs bandes radio.

Citation :
disponibles??
Non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Dim 6 Déc 2009 - 14:54

atomlegend a écrit:
Il me faut le livret.
Tu l'as sur ODB Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinch
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 204
Age : 36
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Mar 2 Fév 2010 - 10:21

quelle belle découverte que cette symphonie!

merci à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinch
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 204
Age : 36
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Ven 12 Fév 2010 - 19:07

Vraiment une très belle découverte cette symphonie. Elle entre directement dans mon panthéon personnel.

Je n'ai que cette version :



Les trois mouvements sont passionnants :
-l'introduction émouvante et mystérieuse du premier mouvement est, je trouve, tout simplement extraordinaire. Tout un monde qui s'éveille.
-le 2e mouvement, également mystérieux, devient ensuite très lyrique et touchant
-le troisième mouvement et le retour des thèmes développés plus tôt jusqu'à un final sublime qui évoque de belles pages Wagnériennes.

Rare sont les symphonies qui me tiennent autant en haleine. Tout est très bien écrit, les sonorités toujours intéressantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Ven 12 Fév 2010 - 22:54

Itou ! Une des rares symphonies que j'écoute régulièrement. Les wagnérismes on les retrouve dès le premier mouvement.
Pour les versions je fréquente Jordan, Svetlanov et Plasson, ces deux derniers faisant le choix de la nervosité, Armin se fait plus rêveur.

...et Munch bien sûr ! J'oubliais celle que j'ai le plus écoutée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Sam 13 Fév 2010 - 0:46

Mariefran a écrit:

Comme c'est libre de droits, 1931, si ça intéresse quelqu'un, je peux le mettre sur Musique ouverte.

Je viens de prendre. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinch
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 204
Age : 36
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Sam 13 Fév 2010 - 12:37

natrav a écrit:
Itou ! Une des rares symphonies que j'écoute régulièrement. Les wagnérismes on les retrouve dès le premier mouvement.
Pour les versions je fréquente Jordan, Svetlanov et Plasson, ces deux derniers faisant le choix de la nervosité, Armin se fait plus rêveur.

...et Munch bien sûr ! J'oubliais celle que j'ai le plus écoutée.


l'ombre du grand maître plane tout du long je suis d'accord! mais les références me semblaient encore plus explicites à la fin de l'oeuvre viking


bon va falloir que je me trouve toutes ces versions maintenant scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 51
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Mar 2 Mar 2010 - 13:33

J'entends à l'instant sa symphonie (Munch) hormis le forte influence wagnérienne que j'y entends, je suis en reste. Il s'y passe tellement de choses, mais quoi ?
L'oeuvre est très bigarré, il s'en dégage un onirisme chargé, je l'écoute un peu comme j'entendrais le poème symphonique de Rachmaninov faisant référence au tableau d'Arnold Böcklin.
Cette symphonie fait-elle référence à un des fait, une histoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Mar 2 Mar 2010 - 13:37

Je ne crois pas, à part le symbolisme wagnérien évident. Je te recommanderais d'écouter une version plus évocatrice que Munch (qui est excellent), Svetlanov en particulier, qui est plus tendu et plus directement parlant, avec un orchestre plus voluptueux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pinch
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 204
Age : 36
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Mar 2 Mar 2010 - 13:40

atomlegend a écrit:
J'entends à l'instant sa symphonie (Munch) hormis le forte influence wagnérienne que j'y entends, je suis en reste. Il s'y passe tellement de choses, mais quoi ?
L'oeuvre est très bigarré, il s'en dégage un onirisme chargé, je l'écoute un peu comme j'entendrais le poème symphonique de Rachmaninov faisant référence au tableau d'Arnold Böcklin.
Cette symphonie fait-elle référence à un des fait, une histoire ?

La première écoute m'avait donné une impression similaire! Beaucoup de thèmes, du lyrisme, mais le tout semblait très touffu et confus!

J'ai persisté et après plusieurs écoutes... sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Jeu 11 Mar 2010 - 2:03

Le Quatuor avec piano me plaît de plus en plus. Comme pour le Trio, les premières écoutes laissent un sentiment de grâce, de légèreté mais ne marquent pas nécessairement profondément. C'est à l'usage qu'on devient chaussonnien. La capacité d'évocation de sa musique se dévoile avec le temps, elle est puissante et ne semble pas céder, pas d'usure, c'est de la musique recyclable et j'espère, indéfiniment.

Le premier mouvement presque fauréen, ce sont les premières après-midi de printemps, ou peut-être l'été dans une vallée fraîche, sur les bords de Marne ou de l'Indre. Le premier thème est énoncé presque triomphalement, dans la gaité, par un piano dans une cascade descendante réalisant, en arpèges brisés un bel accord parfait, repris en imitation par le violoncelle, une cavalcade champêtre avec ses cotons des fleurs de peuplier dans le soleil. Un Chausson rare, sans ombre, l'ivresse. Le piano se démarque, il égrène alors que les cordes jouent souvent à l'unisson. Vers 4', un magnifique thème, plus mélancolique aux cordes qui s'épanchent dans le même mouvement, le piano, lui continue de rassurer par touches sensibles. La fin de cette jouissance bucolique. La fermeté du piano cède, on retrouve brièvement la douleur partagée du mouvement lent du Trio, ici en duo, violon-piano. Le retour de promenade retrouve la fougue du début, de jolies modulations en mineur mais qui ne départissent cependant pas le mouvement de la joie, de la vitalité simple du début. Le thème en cascade revient gommer toute impression mitigée. De jolis idée traitées en trémolo aux cordes graves et superbes de délicatesse, le thème plus mélancolique qui vient s'appuyer sur le piano consolateur. Des sons filés pour la dernière mesure... drunken


Avec le deuxième mouvement, on trouve presque à découvert l'alto qui énonce un thème qui m'évoque Tristan, allez savoir pourquoi. Des cordes graves onctueuses, un lyrisme contenu dans l'unisson, nobles. Un calme à peine teinté de tristesse. C'est là que Chausson fait des merveilles, dans ses atmosphères entre deux... Suggestif de tant de drames ou de réconciliations à venir, d'espoir. Des modulations qui savent surprendre, de la lumière et brutalement des nuages. Un rythme pointé vient animer les cordes qui deviennent passionnées au bord des larmes. Le discours devient plus net, la torpeur des longues tenues de violoncelle et d'alto assombrissent la couleur, une plainte du violoncelle, des tutti qui dessinent des lignes mélodiques à l'issue incertaine. Très belle fin pudique et mystérieuse dans une longue tenue brumeuse des cordes.

Le bref troisième mouvement, c'est la détente avant l'important et sérieux final. "Simple et sans hâte" dit la partition (qu'on peut trouver sur imslp). Un petit thème à l'allure slave au violoncelle. Quelques touches de Ravel dans la simplicité touchante. Ailleurs c'est une aimable conversation, du badinage quoi.

Le quatrième mouvement est épique, conquérant, presque surprenant après la demi-teintes des mouvements précédents. "Animé". Le lyrisme est franc, le piano accède au premier rang, l'esprit est concertant avec un thème tarabiscoté en double-croches assez plaisant de par sa dynamique qui, à peine modifié, deviendra un thème lent que les cordes rendront plus suave. Des touches de Saint-Saens dans le piano. Et un peu de Tristan encore. Après cette longue lutte cordes-piano, Chausson ménage une belle fin réconciliant les belligérant, de chouettes savonnages des cordes.

Standing ovation ! I love you


Dernière édition par natrav le Jeu 11 Mar 2010 - 12:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30247
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   Jeu 11 Mar 2010 - 8:34

natrav a écrit:
C'est à l'usage qu'on devient chaussonnien.



Je connais pas le quatuor, mais le trio, perso j'ai accroché de suite. Donc le quatuor est du même tonneau si je te suis bien ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ernest Chausson (1855-1899)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ernest Chausson (1855-1899)
Revenir en haut 
Page 5 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ernest Chausson (1855-1899)
» Ernest Chausson - Œuvres symphoniques
» Ernest Chausson
» Playlist (81)
» Chausson : Le Roi Arthus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: