Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Karol Szymanowski (1882-1937)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Sam 16 Aoû 2008 - 14:55

tiens, ce fil remonte au bon moment, je viens de découvrir la deuxième symphonie, et j'aime beaucoup! Very Happy

Je craignais un truc plutôt rasoir, pas du tout, c'est très intéressant au contraire, très agréable à écouter, évidemment moins prenant que la Troisième, mais tout de même vraiment chouette. Ca me rappelle beaucoup Richard Strauss en fait, un peu le Scriabine du Divin Poème dans le Prélude, mais sans plus; un léger zeste d'orientalisme bien dosé, aussi, et un peu de langueur. C'est un peu la préparation du délire mystique de la Troisième symphonie, et j'aime beaucoup, surtout le prélude et le finale, harmoniquement très tendus et orchestralement très riches. Ce qu'il y au milieu, c'est parfois un peu long, mais souvent très beau quand même. Une belle découverte. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Lun 18 Aoû 2008 - 0:25

Pas si facile que ça de rentrer dans le concerto pour violon 1...


Avec ce chatoiement orchestral, ce mélange entre impressionnisme, orientalisme et musique post-romantique, le concerto avait normalement tout pour me plaire dès le début, mais aux premiers abords cette oeuvre m'a paru confuse.

Difficile de se repérer dans ce bloc où le violon très bavard semble de prime abord énoncé des choses sans corrélation avec l'orchestre, on passe d'un lyrisme exacerbé où le violon arbore de très longs phrasés auxquels il est difficile de s'attacher, qui peut même parfois sembler lourdingue... à quelque chose de plus vif, de plus en verve, et cela à plusieurs reprises dans l'oeuvre. J'étais plutôt perdu qu'entrainé par le dynamisme de l'oeuvre.
Mon premier sentiment était de me demander où voulait en venir Szymanowski dans le concerto...



Puis finalement il faut prendre un peu de recul et concevoir l'oeuvre dans sa totalité plutôt qu'une multitude de bribes instrumentales dans lesquelles on se perd. Et on se rend compte à quel point cette oeuvre est géniale, tout bonnement l'un des meilleurs concertos pour violon du XXe que je connaisse : je me demande encore comment je n'ai pas trouvé l"oeuvre "automatique" tellement cela me parle maintenant scratch
En fait ça me rappelle lorsque j'ai écouté la Mer de Debussy pour la première fois : très interpellé mais perdu au début, je me doutais que se cachait quelque chose de génial mais ça n'a pas été automatique.

L'entrée imperceptible et lyrique du violon qui vient doucement arrêter en contraste les jeux et sautillements des pupitres solistes ; les élans et crescendos orchestraux mettant eux fin à un violon qui s'est emballé ; toute la fin de l'oeuvre, de la cadence à la rerentrée de l'orchestre vombrissant avec les cordes qui repondent à la dernière phrase du violon bounce bounce et puis... oui et puis... et puis j'aime bien cette fin comme si on s'éloignait calmement du tableau, comme si on éteignait doucement la lumière tamisée bounce ; on clot l'oeuvre avec de douces réminiscences du début (jeux et sautillements des solistes, reprise aux violons de quelques "thèmes" principaux etc...) - séquence nostalgie Sad

Et finalement on ne s'y perd pas dans cette oeuvre, il y a même pas mal de retours aux "thèmes" comme je viens de le dire, la cadence finalement reprend une grosse partie du Vivace Scherzando également (enfin en même temps c'est vrai que pour une cadence c'est normal....) etc...

Puis quand tout cela est mené avec brio par une orchestration et une instrumentalisation d'une richesse et d'un chatoiement peu comparable, d'un violon si inspiré avec à son panel la fougue, la vivacité mais aussi le lyrisme et la tendresse.... que demander de plus Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Mar 26 Aoû 2008 - 18:59

Quatrième symphonie. Vraiment riche et étonnant comme oeuvre: on retrouve à la fois le style harmonique de la Troisième, des échos de Bartok, et un certain classicisme très curieux. Déjà le statut de l'oeuvre est ambigu: symphonie ou concerto pour piano?

Szymanowski me semble ici adopter une extrême économie de moyens qui différencie bien cette pièce de la symphonie précédente, très riche et chargée. Le deuxième mouvement, aérien et mystérieux, avec cette envoûtante mélodie de flûte et les réponses rêveuses du piano, est significatif; et si j'entends pas mal de Bartok (à la fois pour le côté percussif et rythmique d'une part, et pour le côté dansant d'autre part) dans les mouvements extrêmes, le langage de Szymanowski demeure éminemment personnel et reconnaissable - passionnant. De plus, ce qui m'étonne ici, outre la sobriété inattendue, c'est le caractère très mélodique de l'oeuvre, qui la rend très accessible et immédiatement agréable à l'écoute, et des relents de romantisme surprenants (de belles envolées lyriques de violon).

Une synthèse hétéroclite mais fascinante et extrêmement bien ficelée, qui contient des moments extatiques et vraiment aucune longueur, même dans le finale (c'est très rare que je trouve le finale d'une oeuvre aussi intéressant que le reste).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9414
Age : 58
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Mar 26 Aoû 2008 - 21:34

Je ne vois Bartok là-dedans, c'est presque néo-classique! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walter
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Mer 27 Aoû 2008 - 6:51

,,,


Dernière édition par Walter le Dim 28 Sep 2008 - 20:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Mer 27 Aoû 2008 - 8:11

personnellement ça m'évoque assez aussi le Troisième concerto pour piano...

Mais sinon oui c'est presque néoclassique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82217
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Ven 29 Aoû 2008 - 12:24

Jaky a écrit:
Je ne vois Bartok là-dedans, c'est presque néo-classique! Shocked

Personnellement je vois plus Prokofiev que Bartok, mais ce n'est pas si faux ça, dans le traitement du piano il y a un certain côté percussif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Ven 29 Aoû 2008 - 13:30

Et puis les rythmes du finale, les mélodies, tout ça, je trouve que c'est très bartokien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Sam 13 Sep 2008 - 12:32

Harnasie. C'est peut-être par moments un peu long, mais vraiment sublime, une alliance magnifique de rythmes/mélodies populaires, d'un style harmonique unique et d'une orchestration très poussée. Le plus souvent, c'est assez accessible et enthousiasmant (très beaux morceaux pour les choeurs), même si la nécessité de certains passages m'a paru moins évidente. Ca reste quand même vraiment un chef d'oeuvre qu'il me faudra plusieurs écoutes pour mieux appréhender.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82217
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Jeu 30 Oct 2008 - 2:39

D'après son interview dans Classica, Boulez a l'intention d'enregistrer la 3è symphonie et le 1er concerto pour violon...
Il évoque aussi Scriabine, mais je le vois mal enregistrer les symphonies, et il a déjà massacré deux fois le Poème de l'extase et Prométhée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rockin
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 21
Age : 33
Localisation : Metz
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Mar 11 Nov 2008 - 2:05

Salut à tous,

J'ai vu en magasin une version de la Troisième Symphonie (couplée avec la Seconde) par Antoni Wit avec l'Orchestre et les choeurs du Philarmonique de Varsovie (chez Naxos).
Quelqu'un a une idée de la qualité de cette interprétation?
Je ne connais le compsiteur que par son Stabat Mater et j'aimerais découvrir ses symphonies avec la 3. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Mar 11 Nov 2008 - 10:53

j'en avais parlé ici, de ce disque: http://classiqueinfo-disque.com/spip/spip.php?article347

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82217
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Mar 11 Nov 2008 - 13:56

Rockin a écrit:
Salut à tous,

J'ai vu en magasin une version de la Troisième Symphonie (couplée avec la Seconde) par Antoni Wit avec l'Orchestre et les choeurs du Philarmonique de Varsovie (chez Naxos).
Quelqu'un a une idée de la qualité de cette interprétation?
Je ne connais le compsiteur que par son Stabat Mater et j'aimerais découvrir ses symphonies avec la 3. Smile

Wit c'est souvent très bon.
Sinon, toujours chez Naxos, tu as la 3è et la 4è par Stryja et c'est remarquable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Mar 11 Nov 2008 - 14:18

surtout que la 4è est, de l'avis général, plus importante que la 2è dans la production de Szymanowski. Reste que j'aime beaucoup la 2è et ses grandes envolées lyriques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rockin
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 21
Age : 33
Localisation : Metz
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Jeu 13 Nov 2008 - 19:01

Merci pour les infos Spiritus & Xavier !
Je vais donc essayer de me procurer cet enregistrement de Wit et/ou celui de Stryja (J'ai déja sa suberbe version du Stabat Mater)avec la 4ème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82217
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Ven 14 Nov 2008 - 3:00

D'ailleurs il y a un nouveau cd Naxos avec Stabat mater, Litanies, Déméter par Wit, que je viens de commander. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bouddha
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 73
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Ven 14 Nov 2008 - 17:39

je l'ai découvert à travers l'intégrale de ses mazurkas par Hamelin, puis les 2 concertos p. violon, je préfère le piano...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bouddha.ch/Hifi/hifi.htm
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Mer 19 Nov 2008 - 22:52

Quel est l'instrument ultra-grave qu'on entend dans le 3e mouvement de la 3e symphonie ?
Juste des contrebasses à 5 cordes, ou un pédale d'orgue, ou autre chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82217
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Mer 19 Nov 2008 - 22:57

Il faudrait être plus précis sur le passage peut-être... là je ne vois pas trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Mer 19 Nov 2008 - 23:01

Le passage le plus frappant pour moi est l'énorme do grave à partir de 6'15 chez Dorati. Il est à découvert vers 7'10.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82217
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Mer 19 Nov 2008 - 23:04

J'ai pas Dorati je crois.

6 minutes à partir du début ou à partir du début du 3è mouvement?

C'est pas juste une résonance de tam-tam?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Mer 19 Nov 2008 - 23:06

6 minutes sur les 9 minutes que dure le mouvement. C'est le grand climax, avec toute sa descente, pendant 1'30.
Donc non, ce n'est pas une résonance de tam-tam hehe
C'est forcément un orgue, en fait, je vois mal quoi d'autre pourrait produire ce son... mais j'ose pas imaginer la longueur du tuyau Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fgero
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 876
Age : 49
Localisation : 78
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Jeu 20 Nov 2008 - 7:44

Je viens d'emprunter la version Rattle et ses 4 CD....je trouve ça bien meilleur que le disque de l'Orchestre de la Radio Polonaise (EMI). La 3e est vue sous un nouveau jour, sa richesse est encore bien plus évidente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5580
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Jeu 5 Fév 2009 - 10:02

Citation :
Les chefs d'oeuvre pianistiques datent aussi de cette période avec les 2 cycles: Métopes opus 29 et Masques opus 34, remarquablement écrits pour le piano. (d'une fluidité et une richesse harmonique qui sont tout à fait dignes d'être d'ascendance à la fois debussyste et scriabinienne)

C'est vrai que c'est très séduisant Métopes.

Pour ma part, j'ai plus pensé au piano de Ravel, en particulier à Gaspard de la Nuit. Les deux oeuvres ont en commun cette fluidité, ces effets de cascades et d'écoulements scintillants. J'ai seulement pensé à Debussy pour la dernière pièce, Nausicaa. Pour le moment, ma préférence va à L'Isle aux Sirènes, avec ses motifs entêtants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christophe21
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Dim 15 Fév 2009 - 18:35

jerome a écrit:
Quel est l'instrument ultra-grave qu'on entend dans le 3e mouvement de la 3e symphonie ?
Juste des contrebasses à 5 cordes, ou un pédale d'orgue, ou autre chose ?

j'ai voulu écouter, mais sur mon vinyl et sur le livret, il n'est pas fait mention de différents mouvements, j'ai l'impression que la 3e symphonie est tout d'un bloc, je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82217
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Dim 15 Fév 2009 - 18:37

3 mouvements enchaînés, moi aussi j'ai tendance à voir ça d'un bloc, mais il y a quand même 3 mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christophe21
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Dim 15 Fév 2009 - 19:51

ah d'accord, mais pour trouver l'endroit où se trouverait ce que dit Jerome, c'est pas évident, surtout que je connais mal cette œuvre que j'ai dû écouter qu'une ou 2 fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Dim 15 Fév 2009 - 20:04

J'ai "moderato assai - vivace scherzando - largo" sur mon CD Dorati, 3 plages séparées.
L'endroit dont je parlais doit se trouver environ 2 / 3 minutes avant la fin de l'oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christophe21
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Dim 15 Fév 2009 - 20:28

je viens de l'écouter au moins 5 fois sur mon vinyl, j'ai un gros doute, au début j'ai pensé à une pédale d'orgue comme dans le début de Zarathustra de Strauss, mais c'est pas ça, ou bien des trémolos (ppp) de timbales, mais ça ne semble pas ça non plus.

Ce qui est troublant sur mon disque, c'est que lorsque l'orchestre s'arrête, le bruit continu encore, alors j'en suis à me demander si ce n'est pas du souffle qui se trouve à l'enregistrement, mais on ne doit pas avoir la même version. Celle que j'ai c'est dirigé par Antoni Wit, avec l'orchestre symphonique de la radio polonaise de Cracovie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jpwol
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 353
Age : 28
Localisation : Troyes/Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Dim 15 Fév 2009 - 20:33

Ne connaissant rien à la musique de Karol Szymanowski, toutes ces éloges m'ont donné envie de la découvrir...
Je viens de commander la 3ème Symphonie, le Stabat Mater et les Litanies à la Vierge Marie par Simon Rattle! Very Happy
J'emprunterai ensuite la 4ème Symphonie et Krol Roger à la médiathèque, toujours par Simon Rattle, ainsi qu'un coffret regroupant des oeuvres pour piano seul, et pour piano et violon (Mickhail Rudy, Michel Beroff, Ulf Hoelsher, chez EMI), je pense que ce sera un bon début! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82217
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Dim 15 Fév 2009 - 21:53

jpwol a écrit:

Je viens de commander la 3ème Symphonie, le Stabat Mater et les Litanies à la Vierge Marie par Simon Rattle! Very Happy

Peut-être le meilleur disque de Szymanowski orchestral. Very Happy

Mais sinon le coffret Rattle vaut encore plus le coup, tu as en plus les concertos pour violon et le Roi Roger, ainsi que des mélodies, le tout se trouve à une dizaine d'euros sur Amazon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3594
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Jeu 5 Mar 2009 - 11:11

Je me lance depuis quelques jours à la découverte de ce compositeur avec le coffret symphonique de Rattle.
Et je trouve ça absolument génial ! Quelle richesses dans l'écriture orchestrale, les harmonies complexes et suaves, presque vénéneuses, mystérieuses... C'est vraiment envoûtant ! et si particulier...
J'essaierais de parler un peu des œuvres quand j'en serais plus imprégné.

Après Bartók tout récemment, c'est mon second coup de foudre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
avatar

Nombre de messages : 6964
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Jeu 5 Mar 2009 - 11:30

en plus, je trouve le son de ce coffret vraiment très bon.
Et puis cette musique est très accessible, on peut réellement l'apprécier dès la première écoute (en tout cas ce fut le cas pour moi).
Concernant Bartok, par exemple, il m'a fallu quelques écoutes avant de devenir fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Ven 17 Avr 2009 - 18:31

Je conclus ici, car on a fait pas mal de HS dans le jeu des opéras. Après avoir découvert avec effarement dans combien de temps arriverait le coffret Naxos, j'ai commandé immédiatement le Rattle à un prix défiant toute concurrence. C'est super, j'aurai deux versions d'un opéra dont je n'ai pas entendu une seule note Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Ven 17 Avr 2009 - 20:13

tu ne perdras rien, c'est un chef d'oeuvre absolument superbe, hyper court et concentré, orchestralement génial, très riche harmoniquement, avec une écriture vocale d'un érotisme troublant.

La version Rattle est superbe, même si je n'aime pas tellement le ténor qui fait Roger. Et tu as le livret traduit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82217
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Ven 17 Avr 2009 - 20:38

Spiritus a écrit:

La version Rattle est superbe, même si je n'aime pas tellement le ténor qui fait Roger.

Roger est baryton, et franchement, Hampson est superbe!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Ven 17 Avr 2009 - 20:43

je dois pas bien me souvenir alors, j'ai rien dit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85111
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Ven 17 Avr 2009 - 20:50

Et si c'est pour dire du mal de Langridge, tu peux aussi bien te faire. Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Ven 17 Avr 2009 - 20:51

non, j'aime beaucoup Landridge, il est magnifique dans Britten!

c'est pas grave, je ne faisais que passer. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82217
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Ven 17 Avr 2009 - 20:56

Ah en fait tu n'aimes pas le ténor qui fait le Berger j'imagine.

Mais il est formidable aussi à mon sens. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Ven 17 Avr 2009 - 21:18

mais oui, je suis bête, c'est lui. Non, je n'aime pas tellement, mais c'est quand même pas mauvais du tout et ça reste très recommandable comme version!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Sam 18 Avr 2009 - 1:08

Spiritus, ne me gâche pas le plaisir de la découverte, please kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82217
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Sam 18 Avr 2009 - 1:13

D'ailleurs, il y a sujet spécifique pour les opéras de Szymanowski. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Sam 11 Juil 2009 - 23:39

J'ai écouté quelques pièces de Szymanowski :

Mythes : La meilleure surprise du lot. A vue de nez, ça doit être un chef-d'oeuvre de la littérature piano-violon du XXe. Ou alors, je suis pressé d'entendre les vrais... La fontaine d'Aréthuse évoque les reflets de l'eau de façon originale, d'abord sereins puis de plus en plus troublés. L'affolement progressif dépeint la poursuite entre Aréthuse et Alphée, je pense. On a l'impression que Szymanowski dispose de moyens infinis pour brouiller le brouillard sans être monotone. Narcisse démarre sur un violon lyrique beau à tomber par terre. La finesse des harmonies est prodigieuse, là encore l'emballement est parcouru d'innombrables nuances de tension ; une fois pris au piège, on se sent flotter au gré des courants. Dryades et Pan, sorte d'exploit sportif pour virtuoses surexcités, utilise une gamme énorme de modes de jeu différents. Doubles cordes en folie, effets bruitistes, harmoniques, tourbillons indémêlables de trilles, mouvements de danse qui se téléscopent : c'est épuisant ! Le violon interrompt de temps en temps les ébats pour quelques mesures de soupirs extatiques, comme une oeillade, et tout reprend subitement. Un gros cochon, ce Karol pig

Mazurkas 17,18 et 19 : Pièces pour piano seul à la fois percussives et contrapuntiques. Il y a un travail obstiné de petits rudiments de motifs presque benêts, sans aucune qualité lyrique. Szymanovski s'amuse à les varier jusqu'à la corde. A tout bout de champ jaillissent de brusques accords scandés qui rentrent aussi sec dans leur boîte, comme si de rien n'était. Il était quoi, Szymanowski, sur le plan clinique ? hehe La 19ème Mazurka prend une teinte nettement plus populaire, les contours mélodiques ne sont pas si loin de Bartok. Au contraire des deux autres, celle-ci évoque l'enfance, des jeux turbulents mais empreints d'innocence. Je l'ai trouvée vraiment belle, les deux précédentes juste fascinantes.

Etudes op. 33 : Recueil de tortures techniques. On passe du coq à l'âne. Si certaines études sont consacrées à une technique bien précise (secondes mineures, tel ou tel débit rythmique, les agréments), le concept est moins facilement décelable dans d'autres. Tout est très beau finalement, même les marches folles à la Prokofiev². Les pièces lentes, en particuliers, semblent viser un travail sur les couleurs d'accords, le piano y prend une profondeur délectable. Certaines fins sont ahurissantes, des accords très brefs joués ffffff, à la sonorité très étudiée. Il faut écouter ça au moins une fois dans sa vie, je pense. Shocked J'avais bien aimé aussi les études d'Ohana, moins spectaculaires peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82217
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Dim 12 Juil 2009 - 1:53

Les mazurkas, tu verras, il y en a de très très belles. Smile

Et il te reste à écouter les Métopes et les Masques, les deux chefs d'oeuvre pour piano. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82217
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Lun 27 Juil 2009 - 3:13

Issu du sujet Prokofiev:

DavidLeMarrec a écrit:

Citation :
(pour Szymanowski, il suffit d'écouter les Litanies par exemple...
Je faisais une généralité, je pensais plutôt à la Quatrième, au Roi Roger, au Premier Concerto.
Le Roi Roger, rien que d'ouvrir la partition, j'étouffe. Smile Oui, c'est hyperraffiné tout le temps.

Tu es d'accord que c'est raffiné... alors pourquoi étouffant?
Alors qu'il y a souvent des textures très allégées, très variées...
Il y a un truc que je ne capte pas. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82217
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Lun 27 Juil 2009 - 3:25

Au fait WoO c'est surprenant que tu dises que le 1er concerto pour violon est trop étouffant, toi qui as adoré (si je me souviens bien) le Roi Roger; c'est exactement la même esthétique et le même type d'écriture, aussi bien harmonique qu'orchestrale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Lun 27 Juil 2009 - 3:34

En fait je trouve le pauvre violon comme plaqué et perdu sur une masse orchestrale trop gigantesque pour lui. A la limite on pourrait presque s'en passer tellement l'orchestre est riche, une sorte de symphonie "avec violon obligé". Je crois me souvenir que que natrav partage aussi cette impression.

Dans le Roi Roger il me semble que Szymanowski ménage plus de silences aussi, même s'ils ne sont pas légions (impression de saturer à la fin de la représentation à Bastille).


Dernière édition par WoO le Lun 27 Juil 2009 - 3:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82217
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Lun 27 Juil 2009 - 3:39

WoO a écrit:
En fait je trouve le pauvre violon comme plaqué et perdu sur une masse orchestrale trop gigantesque pour lui. A la limite on pourrait presque s'en passer tellement l'orchestre est riche.

Je trouve que c'est plus subtil que riche.

L'introduction fourmillante, extraordinaire!
Et quel écrin quand l'orchestre accompagne discrètement l'entrée du violon... C'est tout sauf lourd ou chargé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   Lun 27 Juil 2009 - 3:40

Je partage l'avis de WoO. Un violon sinueux qui nous semble étranger, et étranger de l'orchestre.
Mais je ne pense pas que c'est tant ça qui me dérange. C'est étouffant car même s'il y'a des moments raffinés, calmes, avec des couleurs magnifiques, le discours me semble diffus tout de même.
J'ai toujours besoin de sentir le discours, et contrairement à WoO, je sens un discours, quelque chose d'horizontal, dans Debussy par exemple (que j'adore) alors qu'il s'agit essentiellement d'une musique "verticale".
Lorsque les couleurs, les harmonies, imprègnent autant un discours, après ce n'est peut-être qu'une histoire de sensibilité, d'affinité à l'évolution de ces couleurs...
Ce concerto je le connais par cœur, et je m'en sens de plus en plus détaché si je l'écoute en entier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Karol Szymanowski (1882-1937)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Karol Szymanowski (1882-1937)
Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Karol Szymanowski (1882-1937)
» A vendre: National NEW YORKER de 1937 3 pickups! New photos
» Szymanowski - Musique orchestrale
» 1937 : gibson dépose un brevet de guitare électrique
» Maurice Ravel (1875-1937)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: