Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Fidelio - Beethoven

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7055
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyMer 19 Nov 2014 - 18:27

Fidelio est un opéra globalement très bien servi par le disque et les versions vraiment très superlatives sont assez nombreuses!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87965
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyMer 19 Nov 2014 - 18:48

Très vrai : Levine, les divers Böhm (avec Mödl, Jones ou Behrens), Bernstein, Harnoncourt (studio et vif), Karajan (en studio comme sur le vif), Keilberth 48, Barenboim, Knappertsbusch, Maazel, certains Furtwängler, Abbado, Solti… ce ne sont pas les belles références qui manquent, souvent dans des perspectives très différentes d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20265
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyMer 19 Nov 2014 - 18:53

DavidLeMarrec a écrit:
Très vrai : Levine, les divers Böhm (avec Mödl, Jones ou Behrens), Bernstein, Harnoncourt (studio et vif), Karajan (en studio comme sur le vif), Keilberth 48, Barenboim, Knappertsbusch, Maazel, certains Furtwängler, Abbado, Solti… ce ne sont pas les belles références qui manquent, souvent dans des perspectives très différentes d'ailleurs.

Melik-Pashaiev...

Oui, je sors...
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyMar 9 Déc 2014 - 0:09

Qui a regardé Barenboim en direct hier soir, à la Scala ?

J'ai juste vu (plus qu'entendu, vu la qualité du son sur Arte...) la première demi-heure et j'ai trouvé ça bien terne. Déjà je n'ai pas compris quelle mouche a piqué Barenboim pour qu'il choisisse Leonore III (ou II, j'ai comme un doute) comme ouverture. Parce que pour plomber l'ambiance dès le début, surtout devant un gratin du genre de la Scala, on ne fait pas mieux... Et vu sa direction, Barenboim n'avait vraiment pas besoin d'en rajouter avec ça...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84033
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyMar 9 Déc 2014 - 0:10

On en a parlé dans la rubrique télé en fait. Wink
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyMar 9 Déc 2014 - 0:13

Ah ok Embarassed
(Du coup j'ai reposté ma réflexion sur l'ouverture là-bas.)
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20265
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyJeu 4 Fév 2016 - 13:26

Une "nouveauté" :
Fidelio - Beethoven - Page 6 21606g
Tom Krause (Don Fernando)
Theo Adam (Don Pizarro)
James King (Florestan)
Eva Marton (Leonore)
Aage Haugland (Rocco)
Lillian Watson (Marzelline)
Thomas Moser (Jacquino)
Horst Hiestermann (1. Gefangener)
Kurt Rydl (2. Gefangener)

Chor der Wiener Staatsoper
Wiener Philharmoniker
Lorin Maazel
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyJeu 4 Fév 2016 - 13:48

Disposer enfin d'une version "officielle" (officialisée, en l'occurrence) de Marton en Leonore est vraiment une très très heureuse nouvelle ; et jeune, surtout (voir la version presque contemporaine avec Tennstedt, au MET), c'est à dire à la fois moelleuse, lumineuse, colorée sans tension et concentrée (raffinée au sens propre du terme, et riche en sucs).
Le reste de la distribution, si ce n'est peut-être Haugland, n'apportera sans doute aucun éclairage particulier sur les personnages respectifs (c'est un peu tard pour King, Adam est déjà tellement phénoménalement servi ailleurs, tranchant, violemment silhouetté chez Ludwig en 68).
Maazel, en revanche, à Vienne et sans le clinquant de sa version DECCA, avec surtout l'électricité de la scène (une saine électricité, j'ai envie de dire siffle ) m'intéresse en revanche beaucoup.
Bref : à écouter !
(Et puis Marton, de toute façon Fidelio - Beethoven - Page 6 2116534536 !!!)
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyVen 1 Juil 2016 - 16:01

Troisième Florestan officiel en vue pour Jonas Kaufmann ; cette fois en provenance de Vienne sous la baguette de Franz Welser-Möst et en couple avec la Leonore d'Adrienne Pieczonka :

Fidelio - Beethoven - Page 6 15248147_1_70
Revenir en haut Aller en bas
Stolzing
Mélomaniaque
Stolzing

Nombre de messages : 734
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyVen 1 Juil 2016 - 19:06

J'ai vu la chose en vrai l'été dernier et je pense qu'il vaut mieux éviter ce DVD. Kaufmann et Konieczny étaient très bien, mais Pieczonka était mal à l'aise et se battait avec son rôle. Très décevant. Le reste de la distribution était convenable. Belle direction enflammée de FWM, moins sec que souvent.

Le spectacle est en revanche plombé par la mise en scène. Selon une manie bien actuelle, on a remplacé les dialogues, faiblards mais utiles, par quelque chose de pire, à savoir des borborygmes électroniques de série de science-fiction à deux balles, le tout accompagné de scènes de mime plus ou moins compréhensibles. Et comme Guth se croit plus malin que Beethoven, et qu'une des tartes à la crème de la mise en scène actuelle est de prendre des airs supérieurs en étant pessimiste, la jubilation finale est gommée autant que possible, Florestan reste écroulé par terre et doit même finir plus ou moins seul sur scène (je ne suis pas sûr de ce dernier point, à ce moment-là, ma rage était telle que je me concentrais sur la fosse d'orchestre pour ne pas voir ce qui se passait sur scène).
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyVen 1 Juil 2016 - 19:56

Stolzing a écrit:
J'ai vu la chose en vrai l'été dernier et je pense qu'il vaut mieux éviter ce DVD. Kaufmann et Konieczny étaient très bien, mais Pieczonka était mal à l'aise et se battait avec son rôle. Très décevant. Le reste de la distribution était convenable. Belle direction enflammée de FWM, moins sec que souvent.

Le spectacle est en revanche plombé par la mise en scène. Selon une manie bien actuelle, on a remplacé les dialogues, faiblards mais utiles, par quelque chose de pire, à savoir des borborygmes électroniques de série de science-fiction à deux balles, le tout accompagné de scènes de mime plus ou moins compréhensibles. Et comme Guth se croit plus malin que Beethoven, et qu'une des tartes à la crème de la mise en scène actuelle est de prendre des airs supérieurs en étant pessimiste, la jubilation finale est gommée autant que possible, Florestan reste écroulé par terre et doit même finir plus ou moins seul sur scène (je ne suis pas sûr de ce dernier point, à ce moment-là, ma rage était telle que je me concentrais sur la fosse d'orchestre pour ne pas voir ce qui se passait sur scène).

Mais la mise en scène, au-delà du fait que, comme pour le chant (et peut-être plus encore) il s'agit d'un champ d'appréciation extrêmement personnel, reste "dispensable" dans le cadre d'un dvd ; c'est paradoxal mais c'est un peu le "choix du roi" et on peut facilement se contenter de la piste audio (ce que je fais, par exemple, avec beaucoup de prod' du MET, dont les Wagner de Schenk silent ). Donc rien de spécialement rédhibitoire pour moi ; d'autant que je peux être "client". Du son, en tout cas, sans aucun doute d'après ce que j'avais pu entendre Fidelio - Beethoven - Page 6 2661413304 .
Revenir en haut Aller en bas
Stolzing
Mélomaniaque
Stolzing

Nombre de messages : 734
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptySam 2 Juil 2016 - 14:50

Un Fidelio avec une Leonore moyenne, c'est quand même gênant. Bref, autant j'achèterais en CD le Lohengrin munichois avec Kaufmann et Harteros, que la mocheté de la mise en scène m'empêche d'acheter en DVD, autant ce Fidelio honnête mais sans plus n'entrera pas dans mes étagères, quelle que soit la forme de son édition...
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptySam 2 Juil 2016 - 16:04

Stolzing a écrit:
Un Fidelio avec une Leonore moyenne, c'est quand même gênant.

C'est affaire de vocabulaire ; moi, personnellement, je ne dirais pas : moyenne. Que Pieczonka bataille (avec le rôle proprement dit, avec sa nature ?), c'est indéniable ; beaucoup moins que Kaune, pourtant, pour prendre une chanteuse au format/répertoire approchants. Mais, après tout, une Leonore pugnace, une vraie chair fébrile, palpitante (comme Jones au tournant de la décennie 60-70, comme Janowitz hier, comme la jeune Marton, comme Nylund plus près de nous) me plaît assez ; "ich habe Mut und Kraft", paradoxalement (ou pas, après tout ; là aussi c'est affaire de vocabulaire, de goût en tout cas de subjectivité) ça "enjoint" et ça convient peut-être mieux, dans le fond, à ces formats-ci qu'à Schlüter, Flagstad, Nilsson, Pankratova, etc.
Non vraiment, je le redis (oui, j'insiste beaucoup, comme un mantra Embarassed ) : rien de rédhibitoire pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87965
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptySam 2 Juil 2016 - 20:49

Stolzing a écrit:
et qu'une des tartes à la crème de la mise en scène actuelle est de prendre des airs supérieurs en étant pessimiste
bAlexb a écrit:
on peut facilement se contenter de la piste audio (ce que je fais, par exemple, avec beaucoup de prod' du MET, dont les Wagner de Schenk silent ).

Vos échanges sont du baume pour mes yeux. bounce

bAlexb a écrit:
beaucoup moins que Kaune, pourtant, pour prendre une chanteuse au format/répertoire approchants.

Ça se trouve donc avec Kaune ? Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptySam 2 Juil 2016 - 20:58

DavidLeMarrec a écrit:
Ça se trouve donc avec Kaune ? Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy  

Moi je l'ai entendue, en salle, à Lyon siffle ; éprouvée, si ce n'est éprouvante (et d'autant plus, "à rebours", quand je me souviens de la presque-crudité de son verbe, de la justesse de ses intentions, de sa hauteur de vue dans Sieglinde à Genève, ensuite)...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87965
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptySam 2 Juil 2016 - 21:11

Capté ?

Je suis inconsolable de ne pas avoir sa Sieglinde et son Arabella en entier…

(Kaune fait partie de ces quelques artistes où je suis presque comme toi avec Jones Mr. Green – je ne peux pas ne pas essayer toute potentialité, quelle qu'elle soit. Et à raison la concernant, considérant la qualité de son français, la profondeur de son art de liedersängerin…)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptySam 2 Juil 2016 - 21:28

DavidLeMarrec a écrit:
Capté ?

Je suis inconsolable de ne pas avoir sa Sieglinde et son Arabella en entier…

(Kaune fait partie de ces quelques artistes où je suis presque comme toi avec Jones Mr. Green – je ne peux pas ne pas essayer toute potentialité, quelle qu'elle soit. Et à raison la concernant, considérant la qualité de son français, la profondeur de son art de liedersängerin…)  

Sieglinde : n'est en vente de la captation de Genève que les actes I & II ; il ne manque donc que le "hehrstes Wunder" (mais quel raptus ; pardon d'insister Rolling Eyes ).
Dans Fidelio, elle était visiblement (je veux dire : visuellement), mal à l'aise avec une mise en scène complètement inadaptée pour le chant ; si bien qu'elle en était à "sécuriser", au détriment du personnage/rôle/musique. C'est pour ça que la rencontre ne s'est pas faite, à mon sens ; mais à l'aune de sa Sieglinde, assurément je suis certain qu'elle est une Leonore non seulement crédible, mais encore (im)pertinente [rayer la mention inutile ; rien de péjoratif dans les deux alternatives, à mes yeux Wink ].
(EDIT : peut-être que je nuancerais un peu à son sujet à elle ; en tout cas, j'expliquerais/je développerais, http://classik.forumactif.com/t6667-fidelio-opera-de-lyon-2013-ono-hill?highlight=fidelio !)
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptySam 30 Juil 2016 - 15:04

bAlexb a écrit:
Troisième Florestan officiel en vue pour Jonas Kaufmann ; cette fois en provenance de Vienne sous la baguette de Franz Welser-Möst et en couple avec la Leonore d'Adrienne Pieczonka :

Fidelio - Beethoven - Page 6 15248147_1_70

Une recension ici, pour compléter nos échanges : http://www.forumopera.com/dvd/beethoven-fidelio-cris-et-chuchotements .
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyMer 28 Sep 2016 - 10:46

Repêché dans la Playlist au sujet de la version Barenboim/Teldec (Meier, Domingo, Pape, Struckmann, Isokoski, Güra & Youn) :

Polyeucte a écrit:
bAlexb a écrit:
Une des très très grandes versions, c'est vrai grâce à l'engagement furieux de chacun dans une vraie ambition humaine, collective, "universelle" ; mais je me plais à asséner dès que possible que Barenboim est un beaucoup plus grand chef qu'on ne veut le (laisser) penser Mr.Red . Au même niveau, ici, que Böhm/Karajan (où, pour chacun, le choix ne manque pas, lives & studios confondus ; le choix-du-roi qui fait, un peu, l'opéra-roi, j'ai envie de dire), Walter, Furtwängler, Harnoncourt. Sans parler des interprétations singulières par nature ou par exception (Silja, typiquement). À cette différence près, par rapport à toi : j'adore cet opéra Fidelio - Beethoven - Page 6 173236763 .

Moi je l'aime quand il y a de fortes personnalités un peu partout... sinon je reste sur la touche et m'ennuie pendant une partie de l'ouvrage Embarassed

Moi c'est peut-être sa structure en équilibre instable et qui permet, justement, l'émergence des personnalités comme des fulgurances, avec ses éclairs, ses ruptures, son caractère aléatoire (qui déjoue tous les pièges d'une doxa, pour ne pas dire d'une orthodoxie trop serrée, ferme/fermée) en quelque sorte, qui me séduit Fidelio - Beethoven - Page 6 2661413304 .
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20265
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyMer 28 Sep 2016 - 10:51

bAlexb a écrit:
Moi c'est peut-être sa structure en équilibre instable et qui permet, justement, l'émergence des personnalités comme des fulgurances, avec ses éclairs, ses ruptures, son caractère aléatoire (qui déjoue tous les pièges d'une doxa, pour ne pas dire d'une orthodoxie trop serrée, ferme/fermée) en quelque sorte, qui me séduit Fidelio - Beethoven - Page 6 2661413304 .

Je peux comprendre... après peut-être que je manque un peu de fréquentation pour justement réussir à m'intéresser à tout. Mais entre les dialogues longs, les passages musicaux plus ou moins intéressants à mes oreilles... j'attends en fait les grands moments : l'air de Leonore, l'air de Florestan, le duo des deux... et l'air de Pizarro... globalement le reste manque d'accroche à mes oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyMer 28 Sep 2016 - 11:28

Polyeucte a écrit:
bAlexb a écrit:
Moi c'est peut-être sa structure en équilibre instable et qui permet, justement, l'émergence des personnalités comme des fulgurances, avec ses éclairs, ses ruptures, son caractère aléatoire (qui déjoue tous les pièges d'une doxa, pour ne pas dire d'une orthodoxie trop serrée, ferme/fermée) en quelque sorte, qui me séduit Fidelio - Beethoven - Page 6 2661413304 .

Je peux comprendre... après peut-être que je manque un peu de fréquentation pour justement réussir à m'intéresser à tout. Mais entre les dialogues longs, les passages musicaux plus ou moins intéressants à mes oreilles... j'attends en fait les grands moments : l'air de Leonore, l'air de Florestan, le duo des deux... et l'air de Pizarro... globalement le reste manque d'accroche à mes oreilles.

Les dialogues, c'est évidemment un vrai problème ; et plus encore à la scène (et d'autant plus quand ils sont phagocytés comme à Lyon dans la prod' dirigée par Ono avec Kaune/Schukoff qui transposait une action complètement réécrite par le metteur-en-scène). Ça ne me paraît pas l'être au disque où la programmation est possible ; et c'est un reproche qu'on ne fait pas, par ailleurs, à d'autres Singspiele comme la Flûte de Mozart, par exemple.
Quant à "l'accroche", oui je comprends tes réserves et c'est ce que, moi, je qualifie d'équilibre instable de la forme (mais en chimie, c'est de ces alliances "contre nature" que viennent les précipités les plus excitants et les plus démonstratifs pour le spectateur) ; ce qui s'explique largement par la chronologie de la gest(at)ion de l'oeuvre par Beethoven. Peut-être, et ça peut paraître paradoxal, Leonore qui est plus linéaire, est-elle plus régulière, si ce n'est plus efficace/efficiente ? Moi j'aime l'idée de la structure en dents de scie avec des personnages intermittents (les laquais, Rocco même et Pizarro à sa façon), la place d'un choeur discontinu qui intervient comme une reptation, une douleur sourde ou au contraire comme une exultation solaire, etc.
C'est justement cette discontinuité (le personnage de Leonore, même, n'est pas tout d'une pièce et déjoue la bravoure univoque avec ses hauts et ses bas ; dramatiques mais aussi vocaux, hérissés) qui permet l'émergence de voix au sens humain, ontologique presque plus que technique (Domingo ici, Silja là qui sont parfaitement en place justement parce que leur position dans la structure les "déclassifie" d'une certaine manière).
C'est en cela que je parlais d'une oeuvre hétérodoxe d'où je tire, moi, ce potentiel de séduction.
(Mais on fait un reproche similaire de maladresse relative de la forme, chez Beethoven, à la Fantaisie chorale, dans laquelle je trouve, moi, au-delà de l'unité, une personnalité authentique, puissante, urgente même et inimitable.)
Revenir en haut Aller en bas
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyMer 28 Sep 2016 - 16:55

J'ai lu que cette version Barenboim / Domingo ne contient que les numéros chantés, sans aucun dialogue les reliant. Est-ce qu'on n'y perd pas beaucoup ?
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyMer 28 Sep 2016 - 17:08

André a écrit:
J'ai lu que cette version Barenboim / Domingo ne contient que les numéros chantés, sans aucun dialogue les reliant. Est-ce qu'on n'y perd pas beaucoup ?

J'imagine qu'aux yeux/oreilles de Poly', non ; objectivement, pour moi ce n'est pas un problème. Je l'ai dit, la question des dialogues et/ou du texte de liaison ne me paraît centrale que dans un rapport théâtral, c'est à dire de vision (directe, en salle ; ou en dvd).
(Et, dans le cas de Barenboim, cela permet de disposer du temps nécessaire pour l'ensemble des ouvertures Leonore + Fidelio, en "complément".)
Revenir en haut Aller en bas
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyMer 28 Sep 2016 - 17:23

Je ne crois pas que ça me convienne. C'est pareil pour la Flûte enchantée. Les dialogues - ou au moins un minimum - sont nécessaires à la respiration de l'oeuvre. C'est ainsi que le compositeur a conçu son opéra (ou singspiel).
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyMer 28 Sep 2016 - 17:48

André a écrit:
Je ne crois pas que ça me convienne. C'est pareil pour la Flûte enchantée. Les dialogues - ou au moins un minimum - sont nécessaires à la respiration de l'oeuvre. C'est ainsi que le compositeur a conçu son opéra (ou singspiel).

C'est affaire de théâtre et de la manière dont on entend (dans tous les sens du terme) le Singspiel, tu as raison ; mais je ne vais pas pousser le vice jusqu'à répéter ce que j'ai écrit quelques lignes plus haut Wink silent ...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87965
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyLun 26 Déc 2016 - 13:30

Les Florestan de Vickers :

BLESL a écrit:
Fidelio - Beethoven - Page 6 Florestan%20hildegard%20behrens%20met%2081

J'ai effectivement Vickers donné comme le Fidelio du Karajan de Vienne (MYTO CD 00334). Pour moi, cela ressemble vraiment à du Vivi de bonne facture. Mais... Mais des informations complémentaires infirmant ou confirmant les dires du fiston m'intéresseraient assez.

Fidelio - Beethoven - Page 6 Fidelio-ka62-62

Sinon, au disque, et jusqu'à présent non contesté, j'ai Böhm en 60 au MET (Sony) et en 68 à San Francisco (Mélodram), Karajan en 60 à la Scala et en 70, Klemperer en 61 à Covent Garden et en 63 en studio à Londres et Leitner (Buenos-Aires 70, non officiel - ?- d'Operadepot, actuellement en téléchargement gratuit en mp3), Goodall en 76 à Covent Garden (aussi en marché gris), Caldwell en 76 (VAI) à Boston. La discographie d'operavivi n'est pas à jour, faudrait voir à voir, sacrebleu !

Fidelio - Beethoven - Page 6 Fidelio-ka60
Fidelio - Beethoven - Page 6 Fidelio-caldwellFidelio - Beethoven - Page 6 FideliokFidelio - Beethoven - Page 6 Fidelio%20karajanFidelio - Beethoven - Page 6 Fidelio%20klemperer


Et sur le cas de l'enregistrement contesté :

BLESL a écrit:
J'ai effectivement Vickers donné comme le Fidelio du Karajan de Vienne (MYTO CD 00334). Pour moi, cela ressemble vraiment à du Vivi de bonne facture. Mais... Mais des informations complémentaires infirmant ou confirmant les dires du fiston m'intéresseraient assez.

Je suis assez convaincu que ce n'est pas Vickers pour ma part. Outre le fait qu'on ne voit pas trop pourquoi le fils renierait un très bon enregistrement (et trop bien pourquoi Myto serait prêt à ne pas trop vérifier ses dates…), j'y plusieurs divergences purement sonores :

¶ l'accent, sur les « -en », n'est pas le même ; effectivement, ce pourrait être slave oriental ;

¶ la façon de souffler / détimbrer le timbre a effectivement des points communs avec Vickers (Wenkoff fait du vrai Vickers dans son Tristan scaligère, lui aussi), mais la matière me paraît ici plus épaisse, plus sombre, et surtout placée plus en arrière, plus robuste, plus en gorge aussi ;

¶ les [i ] ne sont pas du tout émis comme Vickers (totalement dans le nez, et il tend à le faire même jeune ; ici, ils sont beaucoup plus naturels), de même pour la tendance à couvrir à base de [eu], typiquement slave orientale ;

¶ je n'ai entendu Uzunov qu'en italien et en russe, mais on retrouve le même type de construction dans l'aigu, avec une assise très forte (là où Vickers est plutôt sur une sorte de fil qu'il épaissit) ;

¶ pour finir, je n'y trouve rien de grimaçant ou d'affecté, ce qui est quand même souvent le cas de Vickers (en tout cas, je trouve ça vraiment beaucoup mieux que les autres Florestan de Vickers).

Je ne crois pas que Vickers, sauf vilaine grippe, puisse chanter avec ce timbre un peu étouffé, il ne pourrait pas sortir les aigus si ses voies supérieures habituelles étaient à ce point obstruées.


Uzunov paraît assez plausible, même si je ne suis pas sûr à 100% que ce soit lui – pas Vickers, en revanche, ça me paraît assez clair.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
BLESL
Mélomane du dimanche
BLESL

Nombre de messages : 90
Age : 70
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/10/2016

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyMar 27 Déc 2016 - 17:13

Merci David.
Revenir en haut Aller en bas
http://operavivi.pagesperso-orange.fr
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8945
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyMer 18 Avr 2018 - 23:33

Fidelio - Beethoven - Page 6 Beetho10
Acte I
Horst Laubenthal (Jaquino), Helen Donath (Marzelline), Karl Ridderbusch (Rocco), Helga Dernesch (Leonore), Zoltan Kélémen (Pizarro), Werner Hollweg, Siegfried Rudolf Frese (Zwei Gefangener), Herbert von Karajan / Berliner Philharmoniker Chor der Deutschen Oper, Berlin / Walter Hagen-Groll
Berlin, X-XII.1970
Warner


Tombé par hasard sur cet enregistrement que je n’avais jamais écouté (je me souviens avoir lu beaucoup de critiques non pas négatives, mais - ce qui est peut-être pire - laudatives mais assorties de cascades de réserves.) En fait, c’est très bien (très au-dessus de Bernstein que les mêmes critiques avaient tendance à placer au-dessus.)

Après, en effet, c’est le style Karajan-Berlin 70 dans Beethoven (le beau son très rond, le legato partout...), donc assez loin de mes attentes, voire hors-style pour quelque chose qui est quand même encore aux confins du dernier classicisme et du premier romantisme - mais dans cette optique hédoniste-là, c’est quand même tellement bien fait, en particulier dans les ensembles... (Cela dit, l’accompagnement d’«Abscheulicher!» est vraiment agaçant de maniérismes - et le début du Final suraccentué à grands coups de rubato, bof.)

Et puis les voix sont vraiment magnifiques - effectivement dans une logique plus «instrumentale» que dramatique (mais là aussi, c’est suprêmement réussi: le quatuor «Mir ist so wunderbar», c’est du bonheur glottophilique!) Par ailleurs, même si ça sent le studio, les chanteurs sont non seulement très bons diseurs (y compris dans les dialogues - où je trouve même Ridderbusch et Helen Donath particulièrement séduisants de timbre et d’une belle sobriété) et ne sont pas aussi extérieurs qu’on pouvait le craindre (franchement, Helga Dernesch et Helen Donath sont réservées mais mais loin de l’impavidité de Flagstad et de la froideur de Schwarzkopf dans la fameuse version Furt); et puis le Pizarro de Kelemen relève quant à lui du même type de génial cabotinage que son Alberich - vraiment électrisant.

Grosse réserve du côté la prise de son - globalement trop réverbérée (un peu pénible au casque), parfois un peu bizarre (dans le Final, notamment: on ne comprend pas du tout comment ça fonctionne spatialement entre les deux prisonniers solistes et le chœur - par ailleurs très inégal ou très mal capté; et puis avec des effets de stéréophonie pas très réussis) et pas du tout naturelle (la différence de perspective sonore entre les dialogues et les parties chantées.)

Reste à voir ce que ça donnera dans le II (Vickers, notamment...)
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8945
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyJeu 19 Avr 2018 - 22:00

Acte II
Jon Vickers (Florestan), Helga Dernesch (Leonore), Karl Ridderbusch (Rocco), Zoltán Kelemen (Pizarro), José van Dam (Don Fernando), Helen Donath (Marzelline), Horst Laubenthal (Jaquino), Herbert von Karajan / Berliner Philharmoniker Chor der Deutschen Oper, Berlin / Walter Hagen-Groll
Berlin, X-XII.1970
Warner


Peu de choses à ajouter, si ce n’est que Vickers est lui aussi typiquement très-bien-mais-pas-ma-came (investi, incarné mais ni très subtil ni très bien articulé - et je n’ai jamais aimé le timbre); et puis très en décalage aussi bien avec la sobriété de Ridderbusch (ou de van Dam) qu’avec le cabotinage très précis de Kélémen. (Voir ici.)

Sinon, je confirme: je place vraiment tout le reste de la distribution très, très haut (Ridderbusch et Kélémen pourraient même bien être mes préférés dans leurs rôles); le hors-style de Karajan est quand même bien beau; et la prise de son est un peu pénible.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20265
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyLun 4 Nov 2019 - 13:32

Fidelio - Beethoven - Page 6 Leonore

Parution le 29 novembre de cette Léonore dirigée par Jacobs :

Leonore : Marlis Petersen
Florestan : Maximilian Schmitt
Don Pizzaro : Johannes Weisser
Rocco : Dimitry Ivashchenko
Marzelline : Robin Johannsen
Don Fernando : Tareq Nazmi
Jaquino : Johannes Chum
Premier Prisonnier : Florian Feth
Deuxième Prisonnier : Thomas Trolldenier

Sing-Akademie Zürich
Freiburger Barockorchester
Direction musicale : René Jacobs

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87965
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 EmptyMar 5 Nov 2019 - 15:27

L'évolution du léger colorature Petersen est impressionnante…

(Sinon, c'était une belle soirée à la Philharmonie, mais absolument pas subversive musicalement, très carré, alla Jacobs. Et on n'a pas vraiment l'apport de couleurs ou de diminutions qui fait le prix de ses enregistrements de seria.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Fidelio - Beethoven   Fidelio - Beethoven - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Fidelio - Beethoven
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Coffret 30 CD The Classical collection
» Étienne Nicolas Méhul (1763-1817)
» Hans Schmidt-Isserstedt (1900-1973)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: