Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Carl Nielsen (1865 - 1931)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 51
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Jeu 29 Avr 2010 - 14:17

DavidLeMarrec a écrit:
Il y a l'intégrale par Leif Ove Andsnes, qui est de tout premier choix. Ca tient en un disque, et c'est extrêmement inspiré comme musique, assez original mais suffisamment consonant pour toi, tantôt bondissant, tantôt méditatif, suscitant toujours l'attention.
C'est pour moi un corpus de piano vraiment intéressant, à mi-chemin entre la rigueur allemande et le climat français.

Merci l'ami, je mets ça dans ma musette Wink

Et pendant que je te tiens, connais-tu (quelle question !!! Rolling Eyes Laughing ) Hélène de Montgeroult ? Et Friedrich Kuhlau ?

Je suis dans une contre-offensive piano romantique hehe

Christophe coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Jeu 29 Avr 2010 - 14:20

DavidLeMarrec a écrit:
Il y a l'intégrale par Leif Ove Andsnes, qui est de tout premier choix. Ca tient en un disque, et c'est extrêmement inspiré comme musique, assez original mais suffisamment consonant pour toi, tantôt bondissant, tantôt méditatif, suscitant toujours l'attention.
C'est pour moi un corpus de piano vraiment intéressant, à mi-chemin entre la rigueur allemande et le climat français.
Une vraie intégrale tient en 2 cd. Wink
Il y en a une chez Hyperion par Martin Roscoe.
Je ne connais la version d'Andsnes.

J'avais été étonné par des pièces néo-classiques et néo-baroques (des fois on se demande vraiment à quelle époque on est).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82388
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Jeu 29 Avr 2010 - 14:26

Flûte, le titre du disque était trompeur... c'est pour cela qu'il n'y avait que du bon. carton rouge

Christophe a écrit:
Et pendant que je te tiens, connais-tu (quelle question !!! Rolling Eyes Laughing ) Hélène de Montgeroult ? Et Friedrich Kuhlau ?
Il n'y a pas un fil général où on puisse en parler. Sinon, tant pis, on ouvre un fil Kuhlau, mais comme je n'en ai pas écouté des tombereaux, je dirai surtout que je trouve cela vraiment délicieux, ça se distingue assez fortement de la production de son temps, pas par l'audace, mais par un charme très réel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 51
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Jeu 29 Avr 2010 - 14:32

DavidLeMarrec a écrit:
Flûte, le titre du disque était trompeur... c'est pour cela qu'il n'y avait que du bon. carton rouge

Christophe a écrit:
Et pendant que je te tiens, connais-tu (quelle question !!! Rolling Eyes Laughing ) Hélène de Montgeroult ? Et Friedrich Kuhlau ?
Il n'y a pas un fil général où on puisse en parler. Sinon, tant pis, on ouvre un fil Kuhlau, mais comme je n'en ai pas écouté des tombereaux, je dirai surtout que je trouve cela vraiment délicieux, ça se distingue assez fortement de la production de son temps, pas par l'audace, mais par un charme très réel.

Non, pas de sujet, ni pour l'une, ni pour l'autre. Merci de ta première impression, intéressante et qui donne envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 51
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Jeu 29 Avr 2010 - 14:33

Ah, au fait, merci alexandreg Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Jeu 29 Avr 2010 - 14:49

Christophe a écrit:

Je suis dans une contre-offensive piano romantique hehe

Christophe coucou
Si tu recherches des trucs vraiment originaux regarde chez Hyperion, ils ont plein de choses de ce genre (en particulier dans la série concerto pour piano romantique qui en est à son 50e volume Shocked Shocked ).
Revenir en haut Aller en bas
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 51
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Jeu 29 Avr 2010 - 14:54

alexandreg a écrit:
Christophe a écrit:

Je suis dans une contre-offensive piano romantique hehe

Christophe coucou
Si tu recherches des trucs vraiment originaux regarde chez Hyperion, ils ont plein de choses de ce genre (en particulier dans la série concerto pour piano romantique qui en est à son 50e volume Shocked Shocked ).

Merci, mais ... je les ai déjà tous, plus d'autres encore ! pété de rire

Non, je recherche des "trucs" romantiques au piano seul, mais je crois que je commence à avoir une liste de compositeurs assez exhaustive (et la CDthèque qui en découle) dans ce domaine, malheureusement Sad hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29059
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Jeu 29 Avr 2010 - 14:56

Il va donc falloir te mettre à l'opéra et la musique de chambre

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 51
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Jeu 29 Avr 2010 - 15:04

Cololi a écrit:
Il va donc falloir te mettre à l'opéra et la musique de chambre
Même punition qu'à David (sur le fil Burgmüller) :

Christophe a écrit:
]

Patatandouille !!!


pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82388
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mer 11 Aoû 2010 - 19:47

Je suis le nez dans la partition de la Première Symphonie de Nielsen. J'ai du mal à justifier, à la lecture, le relatif mépris qui l'entoure. Je l'ai toujours trouvée exceptionnelle, mais en plus, en termes d'orchestration, c'est farci de choses qui ne sont pas forcément immédiatement audibles mais qui donnent de l'effet à l'écoute (figures rythmiques non résolues sur un temps fort, décalage entre les accents de la mélodie et les temps forts des figures d'accompagnement, doublage des violons par les violoncelles pour renforcer les phrasés énergiques, usage de soli souvents imbriqués en canon...). De ce point de vue-là, ça va bien au delà de Brahms, quand même !

Et concernant le contenu musical brut, je suis fasciné par les entrées décalées, les transformations de motifs-cellules (le développement du premier mouvement est totalement fou !), les plans simultanés, les chevauchements thématiques...

Je trouve ça tout à fait génial, pour faire simple.


Etrangement, on loue beaucoup sa Cinquième, on se pâme devant Sibelius, mais on a assez peu d'intérêt pour ses trois premières symphonies, voire une condescendance que je m'explique mal. Ce n'est pas une rupture, certes, mais c'est autrement plus consistant que n'importe quel Bruckner, par exemple (ils ne sont pas du tout de la même génération, mais ça a été composé avant la Neuvième !).

Un mystère pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29059
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mer 11 Aoû 2010 - 19:51

DavidLeMarrec a écrit:
Je suis le nez dans la partition de la Première Symphonie de Nielsen. J'ai du mal à justifier, à la lecture, le relatif mépris qui l'entoure. Je l'ai toujours trouvée exceptionnelle, mais en plus, en termes d'orchestration, c'est farci de choses qui ne sont pas forcément immédiatement audibles mais qui donnent de l'effet à l'écoute (figures rythmiques non résolues sur un temps fort, décalage entre les accents de la mélodie et les temps forts des figures d'accompagnement, doublage des violons par les violoncelles pour renforcer les phrasés énergiques, usage de soli souvents imbriqués en canon...). De ce point de vue-là, ça va bien au delà de Brahms, quand même !

Et concernant le contenu musical brut, je suis fasciné par les entrées décalées, les transformations de motifs-cellules (le développement du premier mouvement est totalement fou !), les plans simultanés, les chevauchements thématiques...

Je trouve ça tout à fait génial, pour faire simple.


Etrangement, on loue beaucoup sa Cinquième, on se pâme devant Sibelius, mais on a assez peu d'intérêt pour ses trois premières symphonies, voire une condescendance que je m'explique mal. Ce n'est pas une rupture, certes, mais c'est autrement plus consistant que n'importe quel Bruckner, par exemple (ils ne sont pas du tout de la même génération, mais ça a été composé avant la Neuvième !).

Un mystère pour moi.

Mort aux trolls velus carton rouge carton rouge carton rouge

louis16 louis16 louis16

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82388
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mer 11 Aoû 2010 - 20:13

(On trouve cette symphonie sur Musicme dans une demi-douzaine d'interprétations différentes, tu ne veux pas aller mettre Blomstedt / San Francisco ou N. Järvi plutôt que de geindre ? Smile )

Bien, je profite de mes partitions pour continuer le voyage avec le dernier mouvement de la Quatrième.

Je vois mieux pourquoi beaucoup d'interprétations sont molles, c'est le contraire qui est difficile (et pourtant ça existe !) : peu de figures rythmiques fortes, des lignes un peu flasques à tout l'orchestre, sans accents spécifiques, du moins avant l'explosion du duo de timbales qui contamine ensuite l'orchestre.

Néanmoins, c'est superbement écrit, hein, de très belles couleurs - et moins de strates que j'aurais cru.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82388
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mer 11 Aoû 2010 - 20:15

Sinon, je me dis qu'être second hautboïste ou second clarinettiste dans une symphonie de Nielsen, ce doit être le supplice de Tantale... toutes ces splendides choses auxquelles on n'a pas le droit de toucher. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29059
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mer 11 Aoû 2010 - 20:53

DavidLeMarrec a écrit:
(On trouve cette symphonie sur Musicme dans une demi-douzaine d'interprétations différentes, tu ne veux pas aller mettre Blomstedt / San Francisco ou N. Järvi plutôt que de geindre ? Smile )

Mais j'écouterai ... mais je ne suis pas une machine à digérer la musique ...
C'est juste que tu t'attaques de façon trollesque et injustifiée à Anton carton rouge Tu voulais pas que je t'acclame aussi tutut

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82388
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mer 11 Aoû 2010 - 21:30

Cololi a écrit:
je ne suis pas une machine à digérer la musique ...
Je dois le prendre comment ? Mr. Green

Cela dit, il m'a fallu beaucoup de temps pour aimer Nielsen.


Là, en écoutant la Sixième je trouve toujours ça aussi bavard et bruyant, ce faux humour, ces pépiements d'oiseaux. Vraiment, après la Quatrième, j'aime moins : c'est vraiment du petit Petrouchka mâtiné de mauvais Martinů, cette Sixième.
A part ça, c'est super bien écrit et très intéressant, hein, mais je peine à adhérer au ton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29059
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mer 11 Aoû 2010 - 21:37

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
je ne suis pas une machine à digérer la musique ...
Je dois le prendre comment ? Mr. Green

Cela dit, il m'a fallu beaucoup de temps pour aimer Nielsen.


Là, en écoutant la Sixième je trouve toujours ça aussi bavard et bruyant, ce faux humour, ces pépiements d'oiseaux. Vraiment, après la Quatrième, j'aime moins : c'est vraiment du petit Petrouchka mâtiné de mauvais Martinů, cette Sixième.
A part ça, c'est super bien écrit et très intéressant, hein, mais je peine à adhérer au ton.

Je voulais dire que j'ai environ 1 millions de choses à aborder, et que je suis plutôt lent à la digestion. Donc fait comme tout le monde ... fait la queue Mr. Green (il y a des russes dans la file d'attente, mais croit moi ils sont pas encore arrivés Mr.Red )

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82388
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mer 11 Aoû 2010 - 21:45

Oui, je te fais confiance pour mettre les russes sous la pile. Mais Francesca... essaie Francesca.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6849
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Dim 19 Sep 2010 - 11:27

Il me semble que personne n'a évoqué ses quatuors à cordes (4) ni son quintette (2 alto).

Ces oeuvres, que l'on peut considérer comme étant des oeuvres de jeunesse (l'opus 44 est un peu plus tardif, de 1919) ne sont pourtant pas inintéressantes, loin de là!

Elles sont de facture très classique, toutes en 4 mvt, et il s'y dégage une certaine "fraicheur", un sens du rythme et de la mélodie.
Bien ancrées dans le 19éme siècle, elles ne révolutionnent pas le genre, mais elles méritent vraiment d'être connues.
Je trouve même que ces quatuors ont un petit côté "Brahmsien"! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82388
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Dim 19 Sep 2010 - 12:16

Très d'accord avec toi (d'ailleurs la Première Symphonie est brahmsienne en diable), ce sont de belles oeuvres, totalement postromantiques, assez sages, mais pas lisses non plus, il y a de belles choses dedans, une certaine recherche. Ca reste cela dit très secondaire dans sa production, mais c'est déjà un peu plus surprenant que le quintette à vents beaucoup plus traditionnel. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
avatar

Nombre de messages : 6940
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Dim 10 Oct 2010 - 2:57

le début de la 5ème symphonie me fait vraiment penser au Boléro de Ravel Very Happy
Les instruments, le thème répétitif... et même la mélodie "la sib do réb do sib la sib la sooool fa mi fa sooool"
En tout cas, elle est très belle, cette symphonie !
On retrouve un peu Sibelius, en effet, mais aussi certains aspects des symphonies de Brahms.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 51
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Dim 10 Oct 2010 - 11:41

Acheté ce disque, hier :




Dont il me semble avoir lu beaucoup de bien sur ce fil.

Pas encore écouté, je vous en parlerai quand j'aurai réparé cette erreur ! Laughing


Dernière édition par Christophe le Lun 29 Nov 2010 - 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
avatar

Nombre de messages : 6940
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Dim 10 Oct 2010 - 13:05

OYO TOHO a écrit:
le début de la 5ème symphonie me fait vraiment penser au Boléro de Ravel Very Happy
Les instruments, le thème répétitif... et même la mélodie "la sib do réb do sib la sib la sooool fa mi fa sooool"
En tout cas, elle est très belle, cette symphonie !
On retrouve un peu Sibelius, en effet, mais aussi certains aspects des symphonies de Brahms.

maintenant j'écoute la 4 et je la trouve aussi moderne que la 5.
Par contre, je lui trouve une certaine lourdeur, pour l'instant. Mais il y a de très belles choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 51
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mar 12 Oct 2010 - 15:47

Christophe a écrit:
Acheté ce disque, hier :




Dont il me semble avoir lu beaucoup de bien sur ce fil.

Pas encore écouté, je vous en parlerai quand j'aurai réparé cette erreur ! Laughing

Ecoute hier soir du premier des 2 CDs. Globalement, c'est une déception. Peut-être en attendais-je trop, et depuis trop longtemps. Bref, pour faire court (je suis au travail Embarassed ), je trouve cette musique pour piano seul "gentillette", sans surprise ni originalité. Il s'agit d'une succession de scénettes sans trop de liens les unes avec les autres, tempo et mélodie sont plutôt joyeux. Une impression de déjà entendu maintes fois. J'en viens à regretter qu'il n'y ait pas davantage de dissonances ! Oui, oui, vous avez bien lu !!! pété de rire

Bref, je suis resté totalement insensible à cette musique. Bien évidemment, j'écouterai tout de même le 2ème CD. Peut-être une bonne surprise à la clé, mais je n'ai plus trop d'espoirs.

J'attends cette écoute pour donner ma note définitive. Pour l'instant, c'est du genre : Neutral

Bon, je retourne bosser.
A ce soir coucou


Dernière édition par Christophe le Lun 29 Nov 2010 - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82388
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mar 12 Oct 2010 - 18:53

Nous avons perdu le contrôle de ce garçon. Laughing

C'est vrai que son piano est un peu consonant, mais justement, il y a quand même beaucoup d'invention et de charme dans ce cadre assez apaisé.

Si tu veux que ça décape, écoute ses symphonies, je pense que tu peux tenir jusqu'à la Quatrième. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 51
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mar 12 Oct 2010 - 22:43

DavidLeMarrec a écrit:
Nous avons perdu le contrôle de ce garçon. Laughing
pété de rire
Je suis devenu un vrai ovni dans le paysage "classik.forumactivien" geek
Si vous cherchez des oeuvres un peu difficiles d'accès, plus ardues ... demandez-moi ! siffle hehe

DavidLeMarrec a écrit:
C'est vrai que son piano est un peu consonant, mais justement, il y a quand même beaucoup d'invention et de charme dans ce cadre assez apaisé.
De charme, sûrement, même si je suis probablement passé à côté. Pour l'invention, je partage moins ton avis.

DavidLeMarrec a écrit:
Si tu veux que ça décape, écoute ses symphonies, je pense que tu peux tenir jusqu'à la Quatrième. Very Happy
Là, je viens d'écouter le 2ème disque qui est un peu plus "moderne", dissonant et ... inventif Wink . Il y a peut-être une chronologie dans cette intégrale qui expliquerait cette évolution entre les 2 disques. Je regarderai le livret pour voir les dates de création des oeuvres.

J'ai donc un peu plus accroché, mais ça reste quand même un disque qui me laisse globalement plutôt indifférent. C'est comme ça, on ne peut pas gagner à tous les coups Mr. Green

Ma note : I love you parce que je suis de bonne humeur ce soir !


A venir : Ravel et ses concertos + Miroirs Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mer 13 Oct 2010 - 0:01

Christophe a écrit:
A venir : Ravel et ses concertos + Miroirs Cool

Ah, tu passes aux choses sérieuses! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 51
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mer 13 Oct 2010 - 19:59

Percy Bysshe a écrit:
Christophe a écrit:
A venir : Ravel et ses concertos + Miroirs Cool

Ah, tu passes aux choses sérieuses! Very Happy

J'ai confusionné Embarassed .Je croyais avoir acheté le disque Aimard/boulez, et en fait, en discutant avec le vendeur de la fnac, il m'a conseillé un autre disque : Piano works/Anne queffélec, sachant que je voulais d'avoir appréhender la musique de Ravel par ses oeuvres pour piano seul. Le disque d'Aimard m'intéressait pour "Miroirs", que me conseille David.

Bref, point de concertos pour l'instant, mais uniquement sa musique pour piano.

Cela dit, ses concertos m'intéressent aussi.

Bon, on se retrouve sur les bons sujets pour en parler.

coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Un génie   Lun 27 Déc 2010 - 17:35

Bonjour à tous !

Voici donc Carl Nielsen, un de mes 4 Dieux (mes 3 autres sont : Scriabine, Chopin et bien sûr Mahler)
Nielsen est tout simplement un des plus grands génies de toute l'histoire de la musique.
A chaque fois que je l'écoute, je ne peux pas m'empêcher de me dire..."A part au Danemark, ce TRES grand compositeur est quasiment inconnu, c'est honteux"
Nielsen est surtout connu pour ses concertos (violon, flûte, clarinette) et ses symphonies. Ces dernières sont tout simplement ma Bible.
Il y a tout dans cette musique, tout amateur de symphonies se doit de connaitre celles de Nielsen.
La 1° symphonie de Nielsen est considérée comme la meilleure 1° symphonie d'un jeune homme de 27 ans, et quand on l'écoute, c'est vrai, quelle 1° !!! Il a déjà tout compris à l'orchestration.
Ce que je peux vous conseiller, c'est de les écouter dans l'ordre, de la 1° à la 6°. En fait, elles se divisent en 2 : Les 3 premières, qui sont très portées sur la mélodie, les harmonies..., sont juste sublimes, on se dit, mais où va-t-il trouver tout ça ?
Et les 3 dernières qui figurent pour moi parmi les plus hauts sommets symphoniques jamais écrits auparavant.
La quatrième symphonie (l'Inextinguible) est son oeuvre la plus connue, et je pense, est également son chef-d'oeuvre.
Quand j'écoute cette oeuvre, je ne suis plus sur terre, c'est un torrent d'émotions qui s'offre à moi.
Les 2 sets de tymbales aux 2 côtés de l'orchestre rendent cette oeuvre tout à fait singulière. la 4° symphonie de Nielsen est un ENORME chef-d'oeuvre.
Les 2 dernièrers sont peut-être plus grinçantes car bien plus modernes que les autres.
Si vous avez aimé (et adoré !) la 4°, les 2 dernières sont écrites dans sa continuité, donc vous allez aimer aussi.
La 5° est sa symphonie de guerre, très puissante également et plutôt rhytmique.
La toute dernière symphonie de Nielsen n'a rien à voir avec les 5 précédentes, c'est une symphonie très moderne pour son temps. Les instruments sont utilisés différement. C'est presque une symphonie de chambre par moments, elle annonce le style de Chostakovitch.
Elle est assez dissonante mais non sans beauté, Nielsen voulait trouver une autre voie pour composer, et le résultat est génial une fois de +.
Bref, les 6 symphonies de Nielsen sont à découvrir absolument !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82388
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Lun 27 Déc 2010 - 21:51

Je suis tout d'accord avec ta présentation. Very Happy
Sauf pour la nécessité d'aimer les deux dernières après la Quatrième, parce que les quatre premières ont quand même une forme de jubilation qui disparaît ensuite. Mais sinon, oui, clairement, tu as tout à fait raison pour la coupure en deux (la Troisième est d'ailleurs moins moderne que la Deuxième...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 51
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Lun 27 Déc 2010 - 23:31

Bon, bin je ne vois pas comment éviter d'aller jeter une oreille sur ses 4 premières symphonies. D'ailleurs, David, tu me l'avais déjà conseillé, mais j'avais un peu occulté.

Peut-être serai-je un peu plus sous le charme qu'avec ses oeuvres pour piano.

Des versions recommandables ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Lun 27 Déc 2010 - 23:39

Blomstedt II chez DECCA, deux doubles CDs qu'on peut trouver à moins de 10€ l'unité, superbe interprétation et prise de son, avec des compléments. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 51
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mar 28 Déc 2010 - 0:01

Merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82388
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mar 28 Déc 2010 - 0:14

Guillaume a écrit:
Blomstedt II chez DECCA, deux doubles CDs qu'on peut trouver à moins de 10€ l'unité, superbe interprétation et prise de son, avec des compléments. Very Happy
Effectivement, pour Christophe, ça me paraît un bon choix, avec un son d'orchestre homogène... Mais Järvi, Schønwandt ou Rasilainen, ça lui ira très bien aussi, ce sont de grandes lectures différentes, mais tout aussi réussies. Blomstedt I (plus faible techniquement) a la clarté, Blomstedt II la fermeté et le panache, Järvi de superbes couleurs, Schønwandt une belle souplesse et Rasilainen est plus lumineux et lyrique.

J'aime moins les autres intégrales du marché. Mais celles-ci, c'est du pur régal d'un bout à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mar 28 Déc 2010 - 2:43

Il y a une intégrale des symphonies de Nielsen tout à fait géniale par Kuchar, je vous la recommande chaudement.
Ces 3 disques ont bien tourné chez moi ces derniers temps, je ne regrette pas du tout cet achat !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80899
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mar 28 Déc 2010 - 2:47

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mar 28 Déc 2010 - 2:53

Oups, pardon Xavier.
Au fait, quelles sont tes oeuvres de Nielsen préférées ?

Personnellement, j'adore les 6 symphonies, les 3 concertos bien sûr, la suite Alladin et quelques pièces pour piano.
As-tu entendu son opéra Maskarade, j'ai entendu dire que c'était pas mal du tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80899
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mar 28 Déc 2010 - 2:59

Je connais assez peu, ce que j'ai entendu n'a jamais beaucoup retenu mon attention...
Mais j'ai le coffret des symphonies qui m'attend. (j'en ai déjà écouté certaines, mais il y a un certain temps)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mar 28 Déc 2010 - 3:01

OK parfait, alors fonce illico vers l'Inextinguible, pour moi, c'est son chef-d'oeuvre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 51
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mar 28 Déc 2010 - 11:41

Merci, et désolé, Xavier, parfois, dans la lancée, on perd le reflexe de chercher si le sujet existe déjà dans la rubrique appropriée Embarassed Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mar 28 Déc 2010 - 16:36

J'écoute la 4ème symphonie et j'ai un peu de mal à partager votre enthousiasme.

C'est joli et personnel mais pas particulièrement novateur. Une belle oeuvre mais un sommet du répertoire symphonique? Je ne crois pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82388
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mar 28 Déc 2010 - 16:41

Cello a écrit:
J'écoute la 4ème symphonie et j'ai un peu de mal à partager votre enthousiasme.

C'est joli et personnel mais pas particulièrement novateur. Une belle oeuvre mais un sommet du répertoire symphonique? Je ne crois pas.
EN 1916, ça fait quand même franchement partie de la modernité : l'harmonie, certes, mais surtout le rythme et l'orchestration, qui sont vraiment originaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mar 28 Déc 2010 - 16:46

Oui David, tu as raison !
C'est dingue l'évolution musicale de Nielsen entre la 3° symphonie et l'Inextinguible.
A la première écoute, elle déroute un peu, mais quand on l'écoute plusieurs fois, on l'adore, je crois que c'est ma préférée, certainement la plus émouvante et la plus profonde de toutes ses symphonies, et Dieu sait combien de fois je les ai écoutées.
En fait, les 6 symphonies de Nielsen, c'est ma Bible !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Un chef d'oeuvre méconnu   Mar 28 Déc 2010 - 18:03

Bonjour à tous !

Aujourd'hui, je voulais vous faire écouter un chef d'oeuvre de Nielsen, qui est très très rarement joué.
Il s'agit de son concerto pour violon op. 33, vous le connaissez ? Il a été redécouvert par Menuhin.
C'est vraiment une pièce magnifique, qui commence par une sorte d'improvisation au violon solo et qui amène génialement au premier thème chantant du 1° mouvement.
Puis on arrive à un gros thème bien puissant à l'orchestre et le violon le reprend avec une force incroyable et d'une grande virtuosité. Le dialogue entre le soliste et l'orchestre est extremement bien réalisé. Les thèmes sont vraiment très beaux.
Je ne veux pas vous en dire plus sur ce concerto, c'est une admirable pièce, très virtuose, et vraiment magnifique.
Le dernier mouvement est très humoristique.
Vous trouverez certains passages très émouvants, d'autres très joyeux, Nielsen nous livre ici une de ses plus belles pages.
Vous trouverez sur MusicMe une version très réussie de ce concerto par le violoniste Maxim Vengerov dirigé par Barenboim, vos impressions m'interressent énormément.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mar 28 Déc 2010 - 18:54

DavidLeMarrec a écrit:
Cello a écrit:
J'écoute la 4ème symphonie et j'ai un peu de mal à partager votre enthousiasme.

C'est joli et personnel mais pas particulièrement novateur. Une belle oeuvre mais un sommet du répertoire symphonique? Je ne crois pas.
EN 1916, ça fait quand même franchement partie de la modernité : l'harmonie, certes, mais surtout le rythme et l'orchestration, qui sont vraiment originaux.

Oui, peut-être. Ca ne m'a pas marqué plus que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82388
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Mar 28 Déc 2010 - 19:14

Il est donc grand besoin de réécouter. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Lun 7 Nov 2011 - 11:43

Je n'ai pas réécouté la 4ème symphonie mais je suis passé au concerto pour flûte et à la 5ème symphonie. Je reste vraiment surpris par votre enthousiasme.

Le concerto pour flûte m'a même fort ennuyé; je n'y ai absolument rien trouvé à me mettre sous la dent. Pourtant, vu que je suis dans une phase "explorons les bois", je partais avec un gros à priori positif. Et au final, rien . J'oserais presque me demander si le statut de classique du répertoire concertant de la flûte qui lui est fréquemment octroyé n'est pas plus dû à la relative maigreur de ce dernier au 20ème siècle qu'à la valeur de ce concerto mais ce serait méchant...

Quant à la 5ème symphonie, que dire? Elle m'a marginalement plus intéressé. L'utilisation des bois justement m'a parfois fait lever l'oreille. Et puis les arrivées de la caisse claire que je craignais tapageuses sont finalement efficaces et pas dénuées de pouvoir suggestif. Mais à part ça...

En fait, j'ai l'impression que j'ai le même problème avec lui qu'avec Sibelius pour prendre un autre nordique. Sur le papier, ça me tente toujours beaucoup, je pars avec plein de bonnes intentions, le début m'intéresse et puis très vite mon attention se dissipe mis à part un ou deux passages qui me réveillent un peu.


Dernière édition par Cello le Lun 7 Nov 2011 - 12:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Lun 7 Nov 2011 - 11:53

Nielsen, pour moi, est un des plus grands maîtres pour l'orchestration des bois et même de l'orchestration en général. sunny
Les 3 dernières symphonies le montrent bien (pour les bois), surtout le 2° mouvement de la , quasiment atonal ! Shocked
Sinon, pas de chance, tu as pris son moins bon Concerto, je te conseille très vivement le Concerto pour Clarinette (mon préféré du répertoire), qui est vraiment moderne et surtout très étonnant, ça devrait plus te plaire. Je n'aime pas beaucoup celui pour Flûte. Il en a également écrit un pour Violon, plus romantique que j'aime beaucoup également.

Les dernières oeuvres de Nielsen demandent beaucoup d'écoutes pour être assimilées, elle sont très complexes et avec la réécoute, je peux t'assurer qu'on les aime de plus en plus.
Pour ne pas mentir, j'avais eu du mal à la première écoute, je n'avais même pas vraiment aimé, or, aujourd'hui, Nielsen est mon compositeur préféré. I love you

Voilà, donc, essaye le Concerto pour Clarinette et la 6° Symphonie (une de ses oeuvres les plus complexes je crois...alors qu'il l'a intitulée Sinfonia Semplice...ne pas se fier au tout premier thème... siffle )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophanin
Fer galant
avatar

Nombre de messages : 4576
Age : 30
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Lun 7 Nov 2011 - 13:02

Je n'avais pas parlé ici de mes écoutes Embarassed
TragicSymph a écrit:
La 1° symphonie de Nielsen est considérée comme la meilleure 1° symphonie d'un jeune homme de 27 ans, et quand on l'écoute, c'est vrai, quelle 1° !!! Il a déjà tout compris à l'orchestration.
Ce que je peux vous conseiller, c'est de les écouter dans l'ordre, de la 1° à la 6°. En fait, elles se divisent en 2 : Les 3 premières, qui sont très portées sur la mélodie, les harmonies..., sont juste sublimes, on se dit, mais où va-t-il trouver tout ça ?
Et les 3 dernières qui figurent pour moi parmi les plus hauts sommets symphoniques jamais écrits auparavant.
[...]
Les 2 dernièrers sont peut-être plus grinçantes car bien plus modernes que les autres.
[...]
La 5° est sa symphonie de guerre, très puissante également et plutôt rhytmique.
J'ai écoute la première et la cinquième. La première est sensé être de facture classique d'après Maître David, ça m'a donc intéressé vu que l'orchestre romantique ou post-romantique ça me fait plutôt peur en général... Eh bien, je n'ai pas accroché du tout. Ce n'est définitivement pas mon truc. Il se passe beaucoup de choses et aucunes ne me touchent.
La cinquième par contre, j'ai adoré son mouvement lent et baillé pendant les autres. La caisse claire est sacrément bien intégrée au discours et on sent une vraie puissance tranquille et positive qui s'apprête à exploser mais n'explose jamais vraiment, malgré les climaxes.* Je tenterai peut être la musique de chambre, un de ces jours. Un quatuor certainement, ou le quintette à vent.

-----
*C'est le morceau préféré du personnage Miranda Lawson dans Mass Effect 2. (info inutile, s'il en est)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Lun 7 Nov 2011 - 14:44

TragicSymph a écrit:
Nielsen, pour moi, est un des plus grands maîtres pour l'orchestration des bois et même de l'orchestration en général. sunny
Les 3 dernières symphonies le montrent bien (pour les bois), surtout le 2° mouvement de la , quasiment atonal ! Shocked
Sinon, pas de chance, tu as pris son moins bon Concerto, je te conseille très vivement le Concerto pour Clarinette (mon préféré du répertoire), qui est vraiment moderne et surtout très étonnant, ça devrait plus te plaire. Je n'aime pas beaucoup celui pour Flûte. Il en a également écrit un pour Violon, plus romantique que j'aime beaucoup également.

Les dernières oeuvres de Nielsen demandent beaucoup d'écoutes pour être assimilées, elle sont très complexes et avec la réécoute, je peux t'assurer qu'on les aime de plus en plus.
Pour ne pas mentir, j'avais eu du mal à la première écoute, je n'avais même pas vraiment aimé, or, aujourd'hui, Nielsen est mon compositeur préféré. I love you

Voilà, donc, essaye le Concerto pour Clarinette et la 6° Symphonie (une de ses oeuvres les plus complexes je crois...alors qu'il l'a intitulée Sinfonia Semplice...ne pas se fier au tout premier thème... siffle )

OK, c'est noté, j'essayerai ça.

Ce qui m'embête, c'est que c'est le concerto pour flûte qui me tentait le plus (et celui pour violon le moins). De toute façon, je ne veux pas émettre de jugement trop définitif après une seule écoute donc, je retenterai tout ça mais le fait est que ce que j'ai entendu jusqu'à présent m'a plutôt déçu.

Ophanin a écrit:
Je tenterai peut être la musique de chambre, un de ces jours. Un quatuor certainement, ou le quintette à vent.

Je te recommanderais le quintette à vents: c'est la seule pièce de lui que j'ai aimée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Lun 7 Nov 2011 - 22:04

Ophanin a écrit:
Je n'avais pas parlé ici de mes écoutes Embarassed
TragicSymph a écrit:
La 1° symphonie de Nielsen est considérée comme la meilleure 1° symphonie d'un jeune homme de 27 ans, et quand on l'écoute, c'est vrai, quelle 1° !!! Il a déjà tout compris à l'orchestration.
Ce que je peux vous conseiller, c'est de les écouter dans l'ordre, de la 1° à la 6°. En fait, elles se divisent en 2 : Les 3 premières, qui sont très portées sur la mélodie, les harmonies..., sont juste sublimes, on se dit, mais où va-t-il trouver tout ça ?
Et les 3 dernières qui figurent pour moi parmi les plus hauts sommets symphoniques jamais écrits auparavant.
[...]
Les 2 dernièrers sont peut-être plus grinçantes car bien plus modernes que les autres.
[...]
La 5° est sa symphonie de guerre, très puissante également et plutôt rhytmique.
J'ai écoute la première et la cinquième. La première est sensé être de facture classique d'après Maître David, ça m'a donc intéressé vu que l'orchestre romantique ou post-romantique ça me fait plutôt peur en général... Eh bien, je n'ai pas accroché du tout. Ce n'est définitivement pas mon truc. Il se passe beaucoup de choses et aucunes ne me touchent.
La cinquième par contre, j'ai adoré son mouvement lent et baillé pendant les autres. La caisse claire est sacrément bien intégrée au discours et on sent une vraie puissance tranquille et positive qui s'apprête à exploser mais n'explose jamais vraiment, malgré les climaxes.* Je tenterai peut être la musique de chambre, un de ces jours. Un quatuor certainement, ou le quintette à vent.

Merci pour tes impressions ! Very Happy
Bon alors, pour la 1° Symphonie, n'insiste pas, je sais que tu n'aimes pas trop les orchestres romantiques, donc il y avait peu de chances que ça te plaise, malgré sa facture plutôt classique comme disait David. J'y vois, dans cette première, plutôt le ton de Dvorak...mais cette symphonie est avant tout Nielsenienne.
Sinon, oui, la 5° Symphonie possède un mouvement lent vraiment magnifique, c'est même, une des plus belles pages de Nielsen à mon goût. J'aime aussi beaucoup la présence de la caisse claire, particulièrement le passage où on lui demande de jouer librement, mais surtout plus vite que le tempo de l'orchestre, c'est un passage très étonnant qui donne l'impression que la caisse claire veut faire arrêter la progression de l'orchestre. drunken

Cello a écrit:

OK, c'est noté, j'essayerai ça.

Ce qui m'embête, c'est que c'est le concerto pour flûte qui me tentait le plus (et celui pour violon le moins). De toute façon, je ne veux pas émettre de jugement trop définitif après une seule écoute donc, je retenterai tout ça mais le fait est que ce que j'ai entendu jusqu'à présent m'a plutôt déçu.

Franchement, le Concerto pour Flûte est vraiment le moins bon des trois, je ne le trouve pas exceptionnel bien qu'il y ait de chouettes passages, mais ce n'est pas une oeuvre très importante de son auteur je trouve.
En tous cas, les symphonies, oui, ça c'est vraiment son corpus central.
Tu me diras ce que tu penses du Concerto pour Clarinette à l'occasion. bounce

Ophanin a écrit:
Je tenterai peut être la musique de chambre, un de ces jours. Un quatuor certainement, ou le quintette à vent.

Cello a écrit:
Je te recommanderais le quintette à vents: c'est la seule pièce de lui que j'ai aimée.

Oui, d'accord avec toi, le Quintette, c'est vraiment une superbe oeuvre où il démontre sa facilité à utiliser les bois. Il y a aussi le 3° Quatuor que j'aime beaucoup !

Cello et Ophanin, n'hésitez pas à utiliser le fil sur les symphonies aussi. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carl Nielsen (1865 - 1931)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Carl August Nielsen (1865-1931)
» Carl Nielsen (1865 - 1931)
» Les Symphonies de Carl Nielsen
» Les Opéras de Carl Nielsen
» Les symphonies de Nielsen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: