Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tchaïkovsky, 6ème symphonie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1329
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Sam 24 Nov 2012 - 23:06

Kia a écrit:
Pas beaucoup d'infos sur ce disque mais en regardant le minutage, il semble fort probable que ce soit la version avec Berlin enregistrée en septembre 1971.

Je me souviens que les version EMI des 4,5 et 6 de années 70 étaient quadriphonie.
Je pense même qu'elles ont été les seules
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Dim 25 Nov 2012 - 12:28

Mélomaniac a écrit:
adriaticoboy a écrit:
olivier le normand a écrit:


Il y a cela qui est sorti récemment: on connaît le concerto, mais de quelle version de la 6ème s'agit-il?
Je n'arrive pas à trouver d'infos sur ce disque. Tu es sûr que c'est déjà sorti ?
Humm, je n'ai trouvé aucune information sur ce CD, mais mon intuition me dit qu'il s'agit de la version de mars 1949, qui était parue en LP au Chant du Monde...

Si c'est le cas, ce serait effectivement une aubaine...

Mais ça a été réédité en 1996, dans le coffret BMG/Melodiya "Mravinsky Edition", volume 19… Vous n'avez pas ça ? siffle C'est même libre de droits et je pourrais même le mettre sur MO… bedo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24221
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Dim 25 Nov 2012 - 12:45

Mariefran a écrit:

Mais ça a été réédité en 1996, dans le coffret BMG/Melodiya "Mravinsky Edition", volume 19… Vous n'avez pas ça ? C'est même libre de droits et je pourrais même le mettre sur MO…
Nan on n'avait pas acheté à l'époque car on a eu la préscience qu'un beau matin de novembre de l'an 2012, une créature discopathique allait la rendre disponible à tous par des moyens technologiques qui n'existaient pas encore...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Dim 25 Nov 2012 - 12:54

En fait, je l'avais déjà mis sur musique ouverte mais les liens sont morts. Adriatico, tu es impardonnable Mr. Green J'actualise…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Dim 25 Nov 2012 - 13:53

Liens actualisés Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7170
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Dim 25 Nov 2012 - 14:21

Mariefran a écrit:
En fait, je l'avais déjà mis sur musique ouverte mais les liens sont morts. Adriatico, tu es impardonnable Mr. Green J'actualise…
Surtout que je viens de vérifier et je l'avais téléchargé à l'époque. Embarassed

Déjà qu'il m'arrive de plus en plus souvent de douter de ce que j'ai en CD, alors les trucs que j'ai téléchargés (ou non), tu penses ! pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24221
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Dim 25 Nov 2012 - 14:29

adriaticoboy a écrit:
Mariefran a écrit:
En fait, je l'avais déjà mis sur musique ouverte mais les liens sont morts. Adriatico, tu es impardonnable J'actualise…
Surtout que je viens de vérifier et je l'avais téléchargé à l'époque.
Déjà qu'il m'arrive de plus en plus souvent de douter de ce que j'ai en CD, alors les trucs que j'ai téléchargés (ou non), tu penses !

C'est bien. Le vrai discopathe est inconscient de ses richesses. Le stade ultime de la discopathie, c'est quand on rachète ce qu'on a déjà... Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7170
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Lun 26 Nov 2012 - 0:37

Bon, j'ai ré(?)écouté cette version de 1949. C'est du très grand Mravinsky, une interprétation à la fois stoïque et chauffée à blanc comme lui seul en est capable. Par contre le son de cette réédition Melodiya/BMG de 1996 est assez moyen, trop étouffé dans le haut du spectre à mon goût. C'est dommage car je sens que la bande a du potentiel. Si Praga a pu trouver une meilleure source, c'est peut-être cette version qu'ils ont incluse sur le SACD dont on parle plus haut, mais j'ai quand même un doute. Pour de la haute définition, je pense qu'ils ont plutôt opté pour la version DG de 1956. A voir donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7170
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Lun 26 Nov 2012 - 1:09

Et tant que j'y suis, on trouve sur YT ce qui serait la toute première Pathétique de Mravinsky au disque, très rare car jamais rééditée en 33t et en CD apparemment. Elle date aussi de 1949 mais la gravure aurait été effectuée à Moscou avec l’orchestre symphonique d'URSS:
https://www.youtube.com/watch?v=GcrUbsPKJMU
(J'écouterai ça en entier plus tard, mais en me fiant juste aux premières minutes, il semble bien que ce soit un enregistrement et un orchestre différents de la version BMG. Et le son est beaucoup moins filtré. Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 45
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Mer 28 Nov 2012 - 19:24

[quote="adriaticoboy"]
olivier le normand a écrit:


Il y a cela qui est sorti récemment: on connaît le concerto, mais de quelle version de la 6ème s'agit-il?


Oui, je me cite, c'est très égocentrique et narcissique, je le conçois, mais est-ce que vous avez des infos nouvelles sur cette 6ème? De quelle version s'agit-il?

Je suis très tenté, mais je ne voudrais pas que ce soit la 6ème avec Léningrad, celle archi-connue chez DG!

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7170
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Mer 28 Nov 2012 - 23:42

adriaticoboy a écrit:
Et tant que j'y suis, on trouve sur YT ce qui serait la toute première Pathétique de Mravinsky au disque, très rare car jamais rééditée en 33t et en CD apparemment. Elle date aussi de 1949 mais la gravure aurait été effectuée à Moscou avec l’orchestre symphonique d'URSS:
https://www.youtube.com/watch?v=GcrUbsPKJMU
(J'écouterai ça en entier plus tard, mais en me fiant juste aux premières minutes, il semble bien que ce soit un enregistrement et un orchestre différents de la version BMG. Et le son est beaucoup moins filtré. Smile )
Correction: contrairement à ce que j'écrivais, cette version rare et méconnue de 1949 à Moscou a été rééditée en CD, par Doremi. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7170
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Mer 28 Nov 2012 - 23:57

olivier le normand a écrit:
olivier le normand a écrit:


Il y a cela qui est sorti récemment: on connaît le concerto, mais de quelle version de la 6ème s'agit-il?


Oui, je me cite, c'est très égocentrique et narcissique, je le conçois, mais est-ce que vous avez des infos nouvelles sur cette 6ème? De quelle version s'agit-il?

Je suis très tenté, mais je ne voudrais pas que ce soit la 6ème avec Léningrad, celle archi-connue chez DG!

Merci
Amazon.fr indique maintenant le verso du CD:
Spoiler:
 
Aucune précision sur les dates (ce qui n'est pas très sérieux de la part de Praga, je trouve) mais l'indication que le SACD comporte de la mono et de la stéréo. Le concerto avec Richter étant en mono, logiquement c'est la Pathétique qui est en stéréo. Et a priori, vu que celle de 1983 (Erato)n'est pas libre de droits, ça ne peut être que celle de 1960 chez DG, LA version que tout le monde connaît déjà donc...
A moins que Praga ait déniché une performance inédite de la Pathétique, ce que pourrait laisser penser la formule "DSD mastered from live analogue broadcast mastertapes". Est-ce que ça concerne juste le concerto (qui est en effet issu d'un concert) ou les deux enregistrements du disque ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24221
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Jeu 29 Nov 2012 - 1:53

adriaticoboy a écrit:

Aucune précision sur les dates (ce qui n'est pas très sérieux de la part de Praga, je trouve) mais l'indication que le SACD comporte de la mono et de la stéréo. Le concerto avec Richter étant en mono, logiquement c'est la Pathétique qui est en stéréo. Et a priori, vu que celle de 1983 (Erato)n'est pas libre de droits, ça ne peut être que celle de 1960 chez DG, LA version que tout le monde connaît déjà donc...
A moins que Praga ait déniché une performance inédite de la Pathétique, ce que pourrait laisser penser la formule "DSD mastered from live analogue broadcast mastertapes". Est-ce que ça concerne juste le concerto (qui est en effet issu d'un concert) ou les deux enregistrements du disque ?

Bravo pour l'exégèse...
Ptet un live capté au Festival de Prague où Mravinski se produisit après 1946 ? scratch

Ou si c'est une réédition de la célèbre version londonienne déjà rééditée par DG, je vois pas l'intérêt, hormis le support SACD... Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7170
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Jeu 29 Nov 2012 - 12:01

Mélomaniac a écrit:

Ptet un live capté au Festival de Prague où Mravinski se produisit après 1946 ? scratch
En y repensant, si c'était un inédit, je pense que Praga n'aurait pas manqué de l'indiquer sur le CD...


Citation :
Ou si c'est une réédition de la célèbre version londonienne déjà rééditée par DG,
Viennoise Wink (seule la 4ème a été enregistrée à Londres)


Citation :
je vois pas l'intérêt, hormis le support SACD... Confused
Et encore, Universal Japon l'a déjà sorti sorti en SACD. Les aficionados de ce support doivent donc déjà l'avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24221
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Jeu 29 Nov 2012 - 13:21

adriaticoboy a écrit:

Mélomaniac a écrit:
Ou si c'est une réédition de la célèbre version londonienne déjà rééditée par DG,
Viennoise Wink (seule la 4ème a été enregistrée à Londres)

Oui, lapsus, au temps pour moi : la Pathétique le 07-09 novembre à Vienne. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19150
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Jeu 3 Jan 2013 - 14:46

Juste pour signaler une magnifique parution :

Piotr Ilyitch Tchaikovski : Symphonie no 6 « Pathétique ». Roméo et Juliette (Ouverture-Fantaisie).

Orchestre de chambre de Suède, Thomas Dausgaard, direction.



Franchement magnifique... sans sur-dose de sucre, quelque chose de passionné et hyper mobile, avec des cuivres comme je les aime (un peu criards! Mr.Red), une énergie débordante du chef, des cordes très claires... un vrai bonheur que cette symphonie!

Et le Roméo et Juliette qui complète le disque est de toute aussi bonne facture Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24221
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Sam 21 Sep 2013 - 13:34

 A paraître prochainement :
 
http://www.amazon.fr/Tcha%C3%AFkovski-Pathetique-Lisa-Batiashvili/dp/B00CP71J4M
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24221
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Lun 7 Oct 2013 - 23:22

Paul van Kempen, Orchestre du Concertgebouw d'Amsterdam

(Philips, mai 1951)

Les interprétations tchaikovskiennes de ce chef néerlandais restent parmi les plus singulières que je connaisse, notamment cette Pathétique gravée avec l'orchestre de Mengelberg qui y osa quelques outrances -on ne les retrouve pas ici, malgré la forte personnalité de cette version.
Inutile de vanter la superlative virtuosité de cette phalange d'élite : admirons par exemple le crépitant staccato des trompettes à 12'30 de l'Allegro. Entendre ça aujourd'hui en concert, on en tomberait de son fauteuil !
Saluons plutôt la constante fraîcheur de l'inspiration, qui sait captiver l'attention même quand on connaît (trop) bien cette oeuvre. Ecoutons comment le Scherzo vitupère : trituré par des archets qui frictionnent le crin, et des cuivres qui pincent les lèvres quitte à risquer le « pain » (dans le feu d'une action si intensément diligentée, on pardonne).
Le Lamentoso n'est pas joué. Il est vécu, intériorisé par tous les musiciens qui semblent en proie à une douleur lancinante. Pas de prostration, mais une urgence amère et terriblement communicative.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Mar 8 Oct 2013 - 0:20

Plus être plus précis, il s'agit de l'orchestre de Van Beinum et non de Mengelberg. Il est à souligner que la qualité du Concertgebouw n'était pas évident à l'époque qui a beaucoup souffert par les traques des musiciens juifs pendant l'occupation. C'est justement à partir des débuts des années 50s que la qualité revenais de manière plus incontestables. Le point commun de Mengelberg et de Kempen c'est ce sont deux chefs qui ont payés de leurs comportements soit disant non exemplaires pendant la guerre. Oui, les enregistrements de Kempen sont uniques artistiquement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24221
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Mar 8 Oct 2013 - 0:30

Smile Je ne connais pas la composition du Concertgebouworkest au début des années 1950, mais je suppose que de nombreux membres de l'ère Mengelberg le peuplaient encore. Et du moins que l'ombre séculaire et tyrannique de Mengelberg hantait encore cette vénérable phalange.
 
Mais peut-être, pour en parler davantage, devrions-nous ouvir un nouveau topic sur cet orchestre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5256
Age : 43
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Dim 20 Nov 2016 - 16:44

Du fil «Tchaikovsky - Symphonies»:

Benedictus a écrit:
Je viens de découvrir l’existence de ceci, qui vient apparemment de sortir:

(Oui, c’est bien la Pathétique par Bychkov et non, comme pourrait laisser croire le visuel de couverture, Enrico Macias chante Giya Kantcheli).

Je suis assez tenté: la Philharmonie tchèque est assez susceptible de correspondre à mes attentes en matière d’orchestre, j’ai énormément aimé les enregistrements récents de Bychkov (en particulier son Lohengrin) ainsi que son Eugène Onéguine. Du coup, je me suis dit que ça pourrait peut-être enfin me faire apprécier cette œuvre avec laquelle j’ai encore beaucoup de mal.

Quelqu’un a déjà écouté?

André a écrit:
Pas écouté, mais j'ai sa précédente 6ème avec le Concertgebouw (Philips), absolument fabuleux.

Horatio a écrit:
Une écoute rapide et pas des plus attentives de mon côté (mais je ramène quand même ma fraise Mr. Green ). -- Bychkov porte une attention méticuleuse à la prosodie. Pas d'accents ou de détachés laissés à la discrétion de l'orchestre, chaque crescendo a dû être l'objet d'un commentaire en répétition : la musique est parlée plutôt que chantée. Le Philharmonique Tchèque est parfait pour cet emploi : des vents aux couleurs chaudes, des cordes extrêmement précises et plutôt sèches.
Ces finesses concentrent l'attention sur les détails, sur les enluminures, et entravent la générosité lyrique de cette musique. On profite de chaque double croche des violons, de chaque arabesque des bois, mais il manque de l'élan à ce travail d'orfèvrerie. Que ce soit dans la symphonie ou dans Roméo et Juliette, la discipline des interprètes échoue à nourrir les progressions de cette musique, les gestes musicaux les plus cathartiques souffrent de cette précision acharnée.

En deux mots, cette version est parfaite pour une cure de précision orchestrale, mais je ne crois pas qu'elle réussisse à exprimer une quelconque nécessité de ces œuvres. A voir comment tu aimes ton Tchaikovsky ; celui-là est trop bien élevé à mon goût.

Benedictus a écrit:
Merci, Horatio!
Horatio a écrit:
A voir comment tu aimes ton Tchaikovsky
Comment j'aime mon Tchaïkovski? Jusqu'à présent, seulement en compositeur d'opéra.  Mr. Green
Horatio a écrit:
une attention méticuleuse à la prosodie [...] la musique est parlée plutôt que chantée [...]
Ces finesses [...] entravent la générosité lyrique de cette musique. [...] les gestes musicaux les plus cathartiques souffrent de cette précision acharnée.
En fait, tout ça me fait assez envie. Précisément, ce qui me rebute dans Tchaïkovski symphoniste (et me fait logiquement préférer la 1 et, dans une moindre mesure la 3), c'est la «générosité lyrique» (ou plutôt: mélodique) et les «gestes cathartiques».

Iskender a écrit:
Il serait intéressant de comparer avec la version de 1987 :


J’ai donc écouté cette 6ᵉ par Bychkov et la Philharmonie Tchèque - et j’ai bien aimé

Ça correspond en effet à ce qu’en dit Horatio: une interprétation très «prosodique», très articulée, avec un soin méticuleux apporté aux détails de l’orchestration - et un orchestre qui se prête idéalement à ce type de lecture, tant par ses cordes sèches que par les couleurs très typées de la petite harmonie. En effet, l’élan lyrique est assez bridé, mais personnellement, cette retenue me convient mieux: c’est une des versions qui m’ont le plus séduit à ce jour (mais c’est peut-être aussi un signe de ce que je reste sur le seuil de cette œuvre, et globalement de Tchaïkovski symphoniste).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Lun 28 Nov 2016 - 9:44

J'ai écouté Bychkov dirigeant l'orchestre philharmonique de Tchèque et je reste sur ma faim. C'est trop retenu, et je ne trouve pas l'orchestre particulièrement distinctif.

Ce que fait Dausgaard avec son orchestre de chambre est plus intéressant, même c'est bizarre avec les cuivres pas assez persant et brillant, une ligne de basse constament en avant, en tout cas inaboutit avec un effectif pas suffisant pour tenir les crescendos.

Parmi les lectures récentes j'aime bien ce que fait Chung et l'orchestre de Seoul, lecture hyper-romantique je préviens.

Je n'ai pas encore écouté Honeck, ni Lindberg.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Mar 10 Jan 2017 - 3:33

Écoute de la version Markevitch Berlin (1953) qui se languissait depuis décembre 2011 sur une étagère. J'ai quelquefois ce réflexe de garder le meilleur pour la bonne bouche. J'ai depuis longtemps rangé cette interprétation dans le peloton de tête de mes versions préférées. Une nouvelle écoute me confirme qu'il s'agit là d'un enregistrement proprement miraculeux par sa perfection technique quasi maniaque, mais surtout par la multitude de micro-touches de génie qui insufflent à l'oeuvre une dimension musicale exceptionnelle: la perfection et l'élégance d'Eugène Onéguine alliées au grain de folie, à la quasi-démence de La Dame de pique.

Je connais aussi la version de Londres en stéréo, mais je la trouve plus froide et mécanique, participant plus de la formule que de l'inspiration authentique. Si Markevitch Berlin 1953 avait fait partie de la poule de départ de l'écoute comparée de cette oeuvre, je crois qu'elle se serait rendue très loin Basketball

Demain je m'attaque pour la ènième fois à la version Mrawinsky Léningrad (DGG), espérant qu'une épiphanie surviendra enfin. À ce jour, j'ai toujours été rebuté par la violence et la rigidité intimidantes de cette interprétation que beaucoup jugent définitive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Mar 10 Jan 2017 - 8:21

André a écrit:

Demain je m'attaque pour la ènième fois à la version Mrawinsky Léningrad (DGG), espérant qu'une épiphanie surviendra enfin. À ce jour, j'ai toujours été rebuté par la violence et la rigidité intimidantes de cette interprétation que beaucoup jugent définitive.

La version studio est presque gentille à coté de son concert chez Erato.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Mar 10 Jan 2017 - 14:54

Je sais. J'ai eu les deux. Le concert de Paris est passé à la trappe. Ça me hérissait littéralement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Sam 18 Fév 2017 - 11:50

Apres Honeck, Fischer, Bychkov, la vesion de Currentzis va sortir, début avril.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7170
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Ven 4 Aoû 2017 - 0:47

Bruno Luong a écrit:
Apres Honeck, Fischer, Bychkov, la vesion de Currentzis va sortir, début avril.

Ça ne sortira que fin septembre apparemment. Pourquoi ce délai ? Currentzis n'aurait-il finalement pas décider de tout réenregistrer, comme pour son Don Giovanni ?
En tous cas c'est une parution qui ne manquera pas de susciter la curiosité et sans aucun doute le débat.
J'ai réécouté il y a peu son enregistrement du Concerto pour violon avec Patricia Kopatchinskaja, c'est marrant 5 minutes mais c'est quand même de la grosse caricature bien lourdingue. Si la Pathétique doit être du même tonneau, ça va être un massacre...
Mais j'ai l'impression que Currentzis s'est assagi ces dernières années (son Sacre, presque timide...) donc on ne sait plus à quoi s'attendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Ven 4 Aoû 2017 - 8:46

En ce qui concerne le concerto pour violon Kopatchinskaja a sa part dans cette exagération. J'avoue d'avorter l'écoute au bout de 5 minutes aussi.

Perso je trouve le Sacre de Currentzis fabuleux. Je ne trouve encore personne ici qui partage ma estime de cette version mais ce n'est pas grave.

Mais revenons sur la Pathétique, parmi les nouveautés j'ai pu écouter la version de Chung et la nouvelle de Ozawa/Saito-Kinen. Ozawa n'a rien de remarquable. Chung a un discours romantique et je trouve très bien. D'ailleurs j'aime bien en général la série d'enregistrement qu'il fait avec l'orchestre de Seoul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3594
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Jeu 26 Oct 2017 - 14:52



Sortie le 27/10/2017, demain donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Sam 28 Oct 2017 - 10:29

Version Currentzis

Avant voir écouté j'ai un peu appréhendé des touches personnelles de Currentzis, en fait pas de soucis. Il y a rien de choquant, sauf peut-être les couleurs de la sonorité. Les cordes sont en petit nombre et joue pratiquement sans vibrato. Je pense que la plupart des vents sont aussi différents en couleur des orchestres traditionnels. Donc en petit nombre et sans vibrato, les cordes perdent un peu le leurs moyen d’expressivité mais rien de grave. Aussi dans la marche on a l’impression le défilé d’une armée de petit nombre de soldats, donc moins d’impact que les versions de référence de la pathétique. La prise de son sont sur plusieurs plans et j’ai encore l’impression que le(s) micro(s) sont trop proches des cordes, on entend les bruits de parasite un peu partout (passage agité du 1er mouvement), le début du Finale. On entend les bois plus loin. J’aimerais plus de puissance des trompettes et cors que je trouve qu’on ne laisse pas les chevaux), mais c’est peut être voulu pour garder certain équilibre.
En conclusion : Une bonne version moderne, par la précision et dans l’esprit. Mais ça ne change pas la discographie de l’œuvre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Dim 29 Oct 2017 - 12:48

Ecouté la version de Currentzis sur une vraie chaine au bon volume, c'est quand même splendidement bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5256
Age : 43
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Dim 12 Nov 2017 - 1:50

Plutôt d'accord avec Bruno:


• Teodor Currentzis / MusicAeterna
Berlin, II.2015
Sony


Finalement pas mal - avec cette particularité que, plus ça va, plus Currentzis fait toujours la même chose, que le résultat soit bon (Don Giovanni) ou mauvais (Rameau, Cosí, Sacre): un rendu inouï des textures instrumentales mais des instruments au timbre très blanc; des phrasés détaillés et au cordeau, mais des tempi et des dynamiques complètement bipolaires (suspendu-murmuré vs. trépidant-qui-claque.)

Ici, ça fonctionne plutôt bien: l’écriture orchestrale très raffinée de Tchaïkovski se prête finalement assez bien au cisèlement des textures (même si on est un peu frustré côté coloris...), et sa manière mélodique et rythmique au style expressif cyclothymique du chef (qui a le mérite d’éviter l’expansivité dégoulinante - mais pas toujours les longueurs: les plages méditatives du I, prises à un tempo vraiment très lent, donnent parfois l’impression de faire du sur-place.) Au demeurant, par rapport à ce que j’ai pu entendre dans cette 6ᵉ, je n’ai pas non plus l’impression que Currentzis renouvelle spectaculairement le propos (pas d’équilibres instrumentaux ni de choix de phrasés ou d’accents qui marqueraient une rupture fondamentale par rapport aux traditions interprétatives.)

Au total, un enregistrement très idiosyncratique, un travail intéressant et très soigné (passionnant à écouter au casque), mais qui révolutionne bien moins la compréhension de la Pathétique que Currentzis lui-même aimerait à le croire en est persuadé (son texte de présentation du disque est d’ailleurs un joyau de mytho-mégalomanie délirante!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83790
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Dim 12 Nov 2017 - 12:32

Benedictus a écrit:
un rendu inouï des textures instrumentales mais des instruments au timbre très blanc; des phrasés détaillés et au cordeau, mais des tempi et des dynamiques complètement bipolaires (suspendu-murmuré vs. trépidant-qui-claque.)

Dans sa Clémence de Titus récente, c'était vraiment ça : il n'y avait rien entre le murmure et le pouêt-pouêt, le très rapide (les chanteurs n'avaient plus la place de mettre les mots) et le suspendu-éternitaire. Et finalement, dans la plupart de ses concerts ou enregistrements (à l'exception du Requiem et de Don Giovanni), je trouve que ce n'est pas si fou et neuf que ça…

C'est vraiment pas mal, mais disons que ça reste assez en deçà de ce que pourrait suggérer la mégalomanie de l'artiste et la fascination/détestation du public.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5256
Age : 43
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Dim 12 Nov 2017 - 13:13

Nous sommes donc entièrement d'accord! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges2
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 17/07/2016

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Mer 17 Jan 2018 - 23:57

Bonsoir,

Cette 6ème de Currentzis est glaçante et bouscule les références figées depuis des lustres .
A écouter à bon niveau sur de bonnes enceintes , superbe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Jeu 18 Jan 2018 - 8:41

georges2 a écrit:

A écouter à bon niveau sur de bonnes enceintes , superbe !

C'est très juste. Sur un casque je n'apprécie pas autant que sue les enceintes à bon niveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 749
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Dim 21 Jan 2018 - 17:46

Mélomaniac a écrit:
Paul van Kempen, Orchestre du Concertgebouw d'Amsterdam

(Philips, mai 1951)

Les interprétations tchaikovskiennes de ce chef néerlandais restent parmi les plus singulières que je connaisse, notamment cette Pathétique gravée avec l'orchestre de Mengelberg qui y osa quelques outrances -on ne les retrouve pas ici, malgré la forte personnalité de cette version.
Inutile de vanter la superlative virtuosité de cette phalange d'élite : admirons par exemple le crépitant staccato des trompettes à 12'30 de l'Allegro. Entendre ça aujourd'hui en concert, on en tomberait de son fauteuil !
Saluons plutôt la constante fraîcheur de l'inspiration, qui sait captiver l'attention même quand on connaît (trop) bien cette oeuvre. Ecoutons comment le Scherzo vitupère : trituré par des archets qui frictionnent le crin, et des cuivres qui pincent les lèvres quitte à risquer le « pain » (dans le feu d'une action si intensément diligentée, on pardonne).
Le Lamentoso n'est pas joué. Il est vécu, intériorisé par tous les musiciens qui semblent en proie à une douleur lancinante. Pas de prostration, mais une urgence amère et terriblement communicative.



Je partage entièrement l'avis de Melomaniac sur cet enregistrement de Paul Van Kempen, chef prématurément disparu et méconnu. C'est la une des meilleures versions de cette symphonie pathétique.
Cet enregistrement avait été réédité sur CD par Philips, son éditeur original, avec les autres oeuvres de Tchaikovsky enregistrées par Paul Van Kempen :
https://www.amazon.com/Kempen-Tchaikovsky-Complete-Recordings-1951-1955/dp/B0000253L7

Ce boitier n'a pas été réédité jusqu'alors par Decca mais on peut toujours trouver la Pathétique :
https://www.amazon.fr/Tchaikovsky-Orchestral-Paul-van-Kempen/dp/B01GT2SRXE

Je souhaite également attirer l'attention des amateurs sur quelques enregistrements dont il n'a pas été jusqu'alors question dans ce fil et dans son corolaire, l'Ecoute comaparée :

Erich Kleiber et le vénérable Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire, Paris, 1953 (Testament) :
http://testament.co.uk/erich-kleiber.html

Kyril Kondrachine et l'Orchestre Philharmonique de Moscou, Moscou 1965 (Melodia) :
https://www.amazon.fr/TCHAIKOVSKY-Symphonie-Path%C3%A9tique-Juliette-Kondrachine/dp/B000E1JO6Q/ref=sr_1_22?s=music&ie=UTF8&qid=1516552333&sr=1-22&keywords=kondrachine

Jean Martinon et l'Orchestre Philharmonique de Vienne, Vienne 1958 (Decca) :
https://www.amazon.fr/Jean-Martinon-enregistrements-Tcha%C3%AFkovsky-Path%C3%A9tique/dp/B000E0LB7M/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1516552622&sr=1-1&keywords=martinon+tchaikovsky

Constantin Silvestri et le Philharmonia Orchestra, Londres 1957 :
https://www.amazon.fr/Constantin-Silvestri-Complete-EMI-Recordings/dp/B00ACHXHII/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1516553087&sr=1-1&keywords=silvestri

Yuri Temirkanov et l'Orchestre Philharmonique de Saint-Petersbourg, ST-Petersbourg, 1992 (RCA) :
https://www.amazon.fr/Symphonies-4-6-Tchaikovsky/dp/B00000E6P4/ref=sr_1_2?s=music&ie=UTF8&qid=1516552842&sr=1-2&keywords=Temirkanov+tchaikovsky

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Dim 21 Jan 2018 - 18:11

fomalhaut a écrit:

Ce boitier [Kempen]n'a pas été réédité jusqu'alors par Decca

Si, il manque néamoins le Sérénade et la suit No. 5 avec l'orchestre Lamoureux :
https://www.amazon.fr/Tchaikovsky-Cappricio-Italien-CONCERTGEBOUW-2014-02-03/dp/B01AB8APZK/ref=sr_1_cc_1?s=aps&ie=UTF8&qid=1516554421&sr=1-1-catcorr&keywords=kempen+eloquence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24221
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Mer 24 Jan 2018 - 0:22

DavidLeMarrec, in playlist, a écrit:

¶ Tchaïkovski, la Sixième de Kampen & Concertgebouw, sur les conseils de Mélo.
Il y a quand même eu mieux depuis (les cordes ne sont pas très agiles comparées aux standards d'aujourd'hui),
mais terriblement intense, quoique assez vif (les râles des cordes graves, brrrrr).
Je me suis bissé l'Ouverture 1812 sur le même disque, d'une énergie et d'une précision d'articulation proprement inouïes.




N'ai point souvenir d'une recommandation personnalisée mais j'entrevois dans quel antre tu as pu te renseigner hehe
Je n'ai pas réécouté ça depuis des lustres, mais en garde un très bon souvenir, assez conforme à ce que tu écris,
sauf que je n'avais décelé aucune limitation de virtuosité chez les cordes.
Faut se rappeler à quel exemple de discipline Mengelberg avait hissé son orchestre,
en particulier dans ce répertoire tchaikovskien qu'il aborda souvent, à Amsterdam comme à New York.
Du temps de Van Kempen, les musiciens devaient certainement connaître encore la partoche par cœur.

L'interprétation de la aussi, m'avait frappée par son imagination lorsque je l'avais découverte.
Même si une réécoute il y a 3-4 ans avait légèrement modéré mon enthousiasme juvénile,
on reste toutefois à très haut niveau, de jeu comme d'inspiration.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 749
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Mer 24 Jan 2018 - 11:20

Bruno Luong a écrit:
fomalhaut a écrit:

Ce boitier [Kempen]n'a pas été réédité jusqu'alors par Decca

Si, il manque néamoins le Sérénade et la suit No. 5 avec l'orchestre Lamoureux :
https://www.amazon.fr/Tchaikovsky-Cappricio-Italien-CONCERTGEBOUW-2014-02-03/dp/B01AB8APZK/ref=sr_1_cc_1?s=aps&ie=UTF8&qid=1516554421&sr=1-1-catcorr&keywords=kempen+eloquence

Merci. Cette réédition m'a totalement échappé...ou l'absence de la Sérénade et de la Suite Mozartiana m'a conduit à l'ignorer.
Bien regrettable que l'intégralité de la série ne soit pas actuellement disponible car les interprétations sont magnifiques.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Mer 24 Jan 2018 - 14:21

Oui les enregistrements de Kempen sont en général magnifiques, y-compris les Tchaikovsky.

A mes oreilles l'orchestre de Concertgebouw a souffert par la guerre, et cela s'entend dans les enregistrements avant 1948 (approx) après ca va beaucoup mieux. En 1951 lorsque Kempen enregistra la Pathétique le niveau de l'orchestre est bon (donc c'est à Beinum il faut créditer, pas Mengelberg).

Je crois que Kempen n'a pas pu finir le contrat des enregistrement de Tchaikovsky pour Philips dû de loin ou de près à sa position "ambigue" pendant la guerre. C'est Dorati qui a enregistré la 4e symphonie, aussi magnitique, récemment publié par la série Eloquence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 749
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Mer 24 Jan 2018 - 21:46

Bruno Luong a écrit:
Oui les enregistrements de Kempen sont en général magnifiques, y-compris les Tchaikovsky.

A mes oreilles l'orchestre de Concertgebouw a souffert par la guerre, et cela s'entend dans les enregistrements avant 1948 (approx) après ca va beaucoup mieux. En 1951 lorsque Kempen enregistra la Pathétique le niveau de l'orchestre est bon (donc c'est à Beinum il faut créditer, pas Mengelberg).

Je crois que Kempen n'a pas pu finir le contrat des enregistrement de Tchaikovsky pour Philips dû de loin ou de près à sa position "ambigue" pendant la guerre. C'est Dorati qui a enregistré la 4e symphonie, aussi magnitique, récemment publié par la série Eloquence.

4eme de Tchaikovsky, j'ignorais cet (horrible) détail.

Il est difficile d'appréhender nombre d'informations sur Paul Van Kempen si on ne comprend pas le néerlandais, ce qui est mon cas.
J'ai cru comprendre qu'il devait diriger deux fois la "Missa de Requiem" de Verdi à Amsterdam en 1951, que le premier concert s'était déroulé sans histoire mais que le second concert n'avait pas eu lieu à cause du public qui avait "protesté" PVK suite à son passé (1930-1945) considéré comme condamnable aux yeux et aux oreilles d'une majorité de Néerlandais.
Soit.

Ceci écrit, pas mal d'interprètes germaniques (Backhaus, Gieseking, Kempff et Schwarzkopf, par exemple) ont fait carrière, après guerre, malgré leur précédente sympathie !

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4043
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Ven 2 Mar 2018 - 10:53

Retour sur la version de Bychov à la tête de la Philharmonie Tchèque.

Récemment, je l'ai écoutée avec plus de soins que lorsque j'en parlais avec Bénédictus. J'ai eu le plaisir de répéter cette symphonie ces derniers temps - et je me rends compte de la tentation d'une balance uniforme, de la propension des lignes secondaires à disparaître derrière la ligne mélodique. Cela me fait apprécier bien davantage l'attention que porte Bychov à l'orchestration ; il révèle de nombreuses richesses de cette symphonie, trop facilement occultées par les élans lyriques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24221
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   Lun 26 Mar 2018 - 21:55

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Piotr I. Tchaikovsky (1840-1893) :

Symphonie n°6 en si mineur, Op. 74

= Constantin Silvestri, Philharmonia Orchestra

(HMV, février 1957)

Smile Silvestri grava à la mi-février 1957 les trois dernières symphonies de Tchaikovsky.
Son interprétation de la m'avait séduit pour son alliance de clarté et de douceur, ici dans la Pathétique je reste plutôt dubitatif.
Dans le lugubre Adagio liminaire, et dans la montée en tension consécutive, le chef roumain se montre timide et tiède,
ce qui contredit autant l'esprit de la musique que le tempérament sanguin du maestro,
bien plus fougueux dans d'autres répertoires qui pourtant ne le réclament pas (Debussy par exemple).
Les grandes courbes dramatiques sont respectées malgré une tendance à la stagnation du tempo -même la marche du III avoisine ici les dix minutes.
Sans accuser de relâchement, cette modération convient mieux à la délicate valse du second mvt, et nous vaut un adagio lamentoso empreint de sobriété.
L'orchestre londonien se distingue par ses textures fraiches et aérées, délicieusement acescentes chez les bois,
et des cordes chaleureuses qui pallient les quelques amollissements de baguette par une indéniable séduction.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tchaïkovsky, 6ème symphonie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tchaïkovsky, 6ème symphonie
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Tchaïkovsky, 6ème symphonie
» Tchaïkovsky - Symphonie n°4
» Tchaïkovsky - mélodies
» Denis Matsuev, piano. Tchaïkovsky, Chostakovitch
» Tchaïkovsky : symphonie n°2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: