Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Riccardo Muti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Riccardo Muti   Dim 26 Nov 2006 - 18:30

Voilà bien un chef qui me pose des problèmes ! Tantôt génial tantôt abominable. D'où ce sujet pour éviter les pièges Laughing
J'ai recemment acquis son Guillaume Tell que j'ai beaucoup aimer. Maintenant j'aimerais avec votre aide en savoir plus sur la discographie de l'ancien maître de la Scala. Et débattre de ce personnage qui peut parfois agacer par son coté hautin.






Xavier si un sujet sur Muti existe n'hésites pas à supprimer ce sujet. J'ai fais la fonction "recherche" mais sans succés, manuellement j'ai juste trouver des traces de Muti dans un topic Verdi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80233
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Dim 26 Nov 2006 - 18:31

Oui il y a ce sujet Verdi où il en a un peu été quesion effectivement, à part cela c'est tout je crois.

La seule chose que je pourrais ajouter, c'est que son intégrale Scriabine, disponible à tout petit prix chez Brilliant, à défaut d'être géniale, est tout à fait bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Dim 26 Nov 2006 - 19:13

Je confirme pour Scriabine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81479
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Dim 26 Nov 2006 - 21:53

Karajan67 a écrit:
Voilà bien un chef qui me pose des problèmes ! Tantôt génial tantôt abominable. D'où ce sujet pour éviter les pièges Laughing
J'ai recemment acquis son Guillaume Tell que j'ai beaucoup aimer. Maintenant j'aimerais avec votre aide en savoir plus sur la discographie de l'ancien maître de la Scala.
C'est très simple. Pour l'opéra, avant les années 90 c'est généralement mou et agaçant, particulièrement avec le New Philharmonia. A partir des années 90, ça devient très intéressant, jusqu'à l'apothéose du Trouvère de 2001, où les couleurs sublimes qui sortent de la fosse sont mieux que du Verdi !

Pour les autres répertoires (Tchaïkovsky, Rota, etc.), c'est généralement assez bon (sans être renversant non plus). Les Schubert, les Beethoven, les Schumann, en revanche, sont vraiment captés trop tôt, et plutôt indolents.

Voilà !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Dim 26 Nov 2006 - 22:33

DavidLeMarrec a écrit:
Karajan67 a écrit:
Voilà bien un chef qui me pose des problèmes ! Tantôt génial tantôt abominable. D'où ce sujet pour éviter les pièges Laughing
J'ai recemment acquis son Guillaume Tell que j'ai beaucoup aimer. Maintenant j'aimerais avec votre aide en savoir plus sur la discographie de l'ancien maître de la Scala.
C'est très simple. Pour l'opéra, avant les années 90 c'est généralement mou et agaçant, particulièrement avec le New Philharmonia.
Voilà !
Quels opéras? Parce que son Macbeth Cossotto/Milnes/Raimondi/Carreras de 1976 avec le new Philharmonia justement me tentait a priori... sinon la version Muti Ponto avec Scotto, mais au début des années 80, ça risque d'être un peu tard pour Scotto.

(Pour mémoire j'ai Abbado, Sabata, et le pas très finaud Leinsdorf mais surtout pour Rysanek)

Sinon [hors sujet]qu'y a-t-il dans cet opéra comme modèle de direction? dans le domaine commercialement accessible.[/hors sujet]

Galactiquement vôtre, alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81479
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Dim 26 Nov 2006 - 22:58

sofro a écrit:
Quels opéras?
Tu me le demandes pour savoir ce que tu ne dois pas faire ? Laughing
Soit. [Inversons donc tout. Twisted Evil ]

Bien, plus sérieusement, retournons à nos moutons.


Citation :
Parce que son Macbeth Cossotto/Milnes/Raimondi/Carreras de 1976 avec le new Philharmonia justement me tentait a priori...
Difficile à dire. Déjà, ce n'est pas un opéra auquel je reviens souvent. Cette version est tout à fait bonne, mais elle souffre de ce que je disais : c'est propre, c'est sage. Il ne se passe pas grand chose. Carreras est superbe mais encore jeune et surtout bridé par Muti, il rayonnera plus ailleurs. Cossotto et Milnes ont les défauts de leurs qualités : de l'aisance, au point d'une certaine indifférence - plus quelques stridences chez Cossotto. La prise de son EMI étouffe assez l'orchestre.
Ensuite, Raimondi, d'une voix plus transparente que jamais, mais avec ce magnétisme incroyable qui en fait une bête de studio. J'y suis très sensible, mais mieux vaut aimer Raimondi avant.

Après Abbado et De Sabbata, c'est un investissement qui ne me semble pas indispensable.


Citation :
sinon la version Muti Ponto avec Scotto, mais au début des années 80, ça risque d'être un peu tard pour Scotto.
C'est limite, oui, vu la date. Et puis franchement, Muti au début des années 80, avec Scotto/Shicoff/Lloyd, plus le tranquille Bruson, et avec un orchestre qu'il fréquentait peu, franchement, c'est le plaisir de se faire du mal !


Pour ma part, si ça peut achever de vous dégoûter, j'ai deux références qui passent les autres.

L'une hardcore : Keilberth/Mödl/Metternich. Si vous aimez les attaques par en-dessous chez les femmes, l'histrionisme idiot chez les hommes et Verdi en allemand, ce disque est pour vous. Dois-je préciser que c'est celle que j'écoute le plus ? Embarassed

L'autre plus fréquentable : Gardelli I. Souliotis/Pavarotti/Fischer-Dieskau/Ghiaurov. Tous dans des rôles idéaux pour eux, et l'italien de DFD n'est pas mauvais. C'est sans doute l'un des meilleurs disques de Gardelli avec son Nabucco, assez habité, loin des studios bâclés de Philips.


Citation :
Sinon [hors sujet]qu'y a-t-il dans cet opéra comme modèle de direction? dans le domaine commercialement accessible.[/hors sujet]
Je ne vois pas. Mais franchement, qu'y a-t-il à diriger ?

Moi, je tenterais chez les allemands : Böhm, Sawallisch...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Dragon240
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 41
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Mar 28 Nov 2006 - 17:14

DavidLeMarrec a écrit:


C'est très simple. Pour l'opéra, avant les années 90 c'est généralement mou et agaçant, particulièrement avec le New Philharmonia.


Shocked Shocked

Alors là, je me lève et je proteste !

Toute la série des opéras de Verdi avec le London dans les années 70 est vraiment excellentissime et surement pas molle ! Je dirais plutot assez bourrin, mais c'est du Verdi ! En revanche, j'ai été déçu par ses interprétations avec la scala...

Autre excellent enregistrement, le requiem de Mozart avec le Berliner, un must !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.volvoforlife-fr.com
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Mar 28 Nov 2006 - 22:43

Dragon240 a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:


C'est très simple. Pour l'opéra, avant les années 90 c'est généralement mou et agaçant, particulièrement avec le New Philharmonia.


Shocked Shocked

Alors là, je me lève et je proteste !


EEEEEH! RASSEYEZ-VOUS LA DEVANT! ON VEUT VOIR LE SPECTACLE!



DavidLeMarrec a écrit:
C'est très simple. Pour l'opéra, avant les années 90 c'est généralement mou et agaçant, particulièrement avec le New Philharmonia.


DavidLeMarrec a écrit:
Déjà, ce n'est pas un opéra auquel je reviens souvent.


DavidLeMarrec a écrit:
L'autre plus fréquentable : Gardelli I. Souliotis/Pavarotti/Fischer-Dieskau/Ghiaurov.
(Disponible à 200 euros sur Amazon!!!!!)

DavidLeMarrec a écrit:
Pour ma part, si ça peut achever de vous dégoûter, j'ai deux références qui passent les autres.
L'une hardcore : Keilberth/Mödl/Metternich


DavidLeMarrec a écrit:
Moi, je tenterais chez les allemands : Böhm, Sawallisch


DavidLeMarrec a écrit:
Mais franchement, qu'y a-t-il à diriger ?



UNE AUTRE! UNE AUTRE! DA-VID! DA-VID! BOUM! BOUM! BOUM! DA-VID! BOUM! BOUM! BOUM!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Mar 28 Nov 2006 - 23:52

Laughing Alors là, en terme d'utilisation de smileys, je dis: BRAVO ! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serge
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 39
Localisation : Région parisienne (91)
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Mer 29 Nov 2006 - 0:04

En plus de l'intégrale Scriabine mentionnée par Xavier, j'apprécie beaucoup son enregistrement d'Ivan le Terrible (EMI)

D'une manière générale, Muti me semble exceller dans la musique russe... Les symphonies de Tchaikovski que j'ai pu entendre m'ont parues très bonnes, de même pour ses extraits de Roméo et Juliette (Prokofiev...)

A son meilleur, je lui trouve un style assez Toscaninien (nerveux, énergique, implacable rythmiquement... au prix parfois d'une certaine raideur).

Par contre, ses incursions dans le grand répertoire "germanique" (Mozart, Schubert, Beethoven, Brahms...) me semblent, pour ce que j'en ai entendu, correctes sans plus.

Je n'ai pas le souvenir d'avoir entendu aucune de ses intégrales verdiennes (pas vraiment ma tasse de thé, en fait Laughing ) mais pour ce qui est des ouvertures (de même pour Rossini), il m'a semblé très convaincant (Ah, la Force du Destin sous sa baguette !).

Autre beau disque : Celui consacré aux musiques de films de Nino Rota

J'ai sa 1ere de Mahler avec Philadelphie, mais ça fait longtemps que je ne l'ai pas écouté.

Sinon, Muti est connu pour être un très bon pianiste (J'ai entendu dire qu'il avait remplacé au pied levé tout l'orchestre de la Scala qui s'était mis en grève, il y'a de ça une dizaine d'années !).

P.S. Dragon240 : Je ne crois pas me tromper en devinant que tu es, comme moi, transfuge d'un autre forum moins "musical" (quoique dans son genre, ça peut également l'être !) Very Happy Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81479
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Mer 29 Nov 2006 - 21:37

Welcome back home, Dragon !

Je trouve aussi les tempi de Muti particulièrement débridés à cette époque, et ce tranchant dans l'articulation, merveilleux. Basketball


Je me réjouis de voir le guet-apens préparé par Sofro, qui déclare à la face du monde que Macbeth est un opéra de chef. Mieux, de chef italien. (La difficulté est toujours la même : où se cachent-ils, les chenapans ?)

Par ailleurs, je ne savais pas que vous ergotiez pour si peu lorsqu'il s'agit de musique ! Mais je l'avais entendu à la radio jadis, et j'ignorais qu'il s'agissait de la collection Grand Opéra, épuisée partout en effet.


Quant à la qualité de l'oeuvre, il paraît que c'est de grand Verdi parce que c'est novateur. Soit. Un peu comme du Pierre Henry, en somme.


Sur ce, vous m'excuserez, je dois repartir prendre mon jet privé à 200€ (les soldes Airbus) pour aller chasser le chef italien, une espèce menacée - la multiplication des ténors italiens rend le nombre de prédateurs trop pesant pour la survie de l'espèce.
Si j'en trouve un, promis, je vous ramène la peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Dragon240
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 41
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Mer 29 Nov 2006 - 23:21

Serge a écrit:

P.S. Dragon240 : Je ne crois pas me tromper en devinant que tu es, comme moi, transfuge d'un autre forum moins "musical" (quoique dans son genre, ça peut également l'être !) Very Happy Wink

C'est fort possible ! et si je ne me trompe pas, nous nous sommes déjà rencontrés !

DavidLeMarrec a écrit:
Welcome back home, Dragon !

Je trouve aussi les tempi de Muti particulièrement débridés à cette époque, et ce tranchant dans l'articulation, merveilleux. Basketball



Pour les rares Mr. Green amoureux de Verdi de ce forum, je recommande vivement l'écoute de ces merveilles

et pour finir, le requiem de Mozart dont je parlais



Ceci dit, je rejoins l'avis de Serge concernant le répertoire germanique : son intégrale des symphonies de Beethoven m'a déçu
Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.volvoforlife-fr.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81479
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Mer 29 Nov 2006 - 23:31

Oui, très bien vu, je pensais particulièrement à Macbeth, à Aida, à son Ballo...

Enfin, tout le monde ne peut pas être le bon goût incarné, que voulez-vous. Je laisse volontiers cette incarnation à Sofro et ses nombreux épigones. albino
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guigui
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 38
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Ven 8 Déc 2006 - 18:01

Pour être tout à fait honnête, je crois que ce chef a aujourd'hui tendance à s'appuyer sur l'incroyable qualité des orchestres qu'il dirige, mais malheureusement ses témoignages "marquants" demeurent au concert, et à l'opéra. Pas au symphonique donc selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Dim 10 Déc 2006 - 22:50

Ayant beaucoup aimer les "vêpres siciliennes" par Muti j'aimerais persévérer dans cette voie.

Je pense en particulier à "Attila" de Verdi (avec Ramey/Scala), "la Donna del Lago" de Rossini (avec June Anderson/Scala), "Adrianna Lecouvreur" de Cilea,... Tout ce beau monde dans la collection Scala/Opus arte/brillant
Qu'en penser vous ?



C'est H.S mais toujours dans la même collection, il existe deux autres dvd qui m'interesse...

-"La Fanciulla del West" de Puccini, Maazel/Scala
-"Il due fuoscari", Gavazzenni/Scala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81479
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Lun 11 Déc 2006 - 3:41

Si tu pouvais détailler les distributions ? Je ne suis pas au courant des parutions DVD...

Attila est très bien, mais je ne connais pas la mise en scène naturellement.

Il faut dire que j'ai découvert ce Muti après avoir longtemps fréquenté Gardelli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Lun 11 Déc 2006 - 9:58

Que ferais-je sans tes avis David ! Wink

Alors les distributions...

-Attila de Verdi:

Samuel Ramey, Zancanaro, Studer, direction Muti avec la Scala (a l'origine un disque EMI, mise en scène Savary)

-I due Foscari de Verdi:

Brunson, Roni, Cupido, Roark-Strummer, direction Gavezzani avec la Scala

-Adriana Lecouvreur de Cilea:

freni, Cossoto, Mingardo, Minko, Dvorsky, direction Gavezzani et la Scala

-La Fanciulla del West de Puccini:

Domingo, Pons, Zampieri, direction Maazel et la Scala

-La Donna del Lago de Puccini:

Blake, Merritt, June Anderson, Surjan direction Muti et la Scala

-Lucia di Lammermoor de Donizetti:

Devia, la Scola, Brunson, direction Ranzani et la Scala


Si je pose autant de questions c'est surtout parce que je ne connais absolument pas ces oeuvres. Votre avis sur ces oeuvres en plus que celui sur ces versions me serait très utile.
J'hésite a investir dedans, ces dvd à 11 euros sont un bon moyen de "tenter le coup" sans trop de risques et parfois d'avoir d'excellentes surprises ! Les vêpres siciliennes de Verdi et le Guillaume Tell de Rossini par Muti sont superlatifs. Comme quoi on peu trouver chaussure à son pied des le premier coup d'essai !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Lun 11 Déc 2006 - 21:42

Personne pour aider un pauvre mélomanes en mal de dvd ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81479
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Lun 11 Déc 2006 - 21:44

Si, si, j'arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81479
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Lun 11 Déc 2006 - 21:50

Karajan67 a écrit:
Samuel Ramey, Zancanaro, Studer, direction Muti avec la Scala (a l'origine un disque EMI, mise en scène Savary)
Si c'est Studer et pas Anderson, c'est d'autant mieux !


Citation :
-I due Foscari de Verdi:

Brunson, Roni, Cupido, Roark-Strummer, direction Gavezzani avec la Scala
Oeuvre de jeunesse. C'est du solide pour les voix graves, après, Gavazzeni est pile ou face. Les autres inconnus au bataillon. C'est une oeuvre des anni di galera, donc un peu figée formellement ; elle fait partie des plutôt réussies.


Citation :
-Adriana Lecouvreur de Cilea:

freni, Cossoto, Mingardo, Minko, Dvorsky, direction Gavezzani et la Scala
Dvorsky va être léger, dommage, excellent chanteur. Après, Freni, Cossotto, ce n'est vraiment pas la première finesse mais c'est toujours correctement chanté. Sinon, l'oeuvre est à découvrir, un petit drame historique à la façon vériste (contesté pour Cilea comme pour à peu près tous...). Je ne dis pas que ça se réécoute, mais c'est intéressant à entendre, le foisonnement du I, l'imbroglio du II. Pas très imaginatif thématiquement, cependant.


Citation :
-La Fanciulla del West de Puccini:

Domingo, Pons, Zampieri, direction Maazel et la Scala
Passe pour une des oeuvres les plus originales de Puccini. Du solide, même si Zampieri a tendance à criailler un peu.


Citation :
-La Donna del Lago de Puccini:

Blake, Merritt, June Anderson, Surjan direction Muti et la Scala
Du mythique. Tous les amateurs de roucoulades di forza gardent un souvenir émerveillé des duos Blake/Merritt.
Jolie partition au demeurant.


Citation :
-Lucia di Lammermoor de Donizetti:

Devia, la Scola, Brunson, direction Ranzani et la Scala
La Scola est un petit format tout à fait charmant, mais le reste paraît franchement rébarbatif. Une soirée de routine à La Scala. Si ça te tente... Et puis les décors d'une littéralité immonde, je les imagine d'ici.


Citation :
J'hésite a investir dedans, ces dvd à 11 euros sont un bon moyen de "tenter le coup" sans trop de risques et parfois d'avoir d'excellentes surprises ! Les vêpres siciliennes de Verdi et le Guillaume Tell de Rossini par Muti sont superlatifs. Comme quoi on peu trouver chaussure à son pied des le premier coup d'essai !
Je ne vois pas quelque chose du même niveau dans ce que tu nous a proposé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Lun 11 Déc 2006 - 21:59

Merci David, tu es comme toujours mon sauveur ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81479
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Lun 11 Déc 2006 - 22:04

Tant mieux si ça t'aide, mais ce n'est jamais que mon avis subjectif.

Karajan67 a écrit:
Merci David, tu es comme toujours mon sauveur ! Wink
Dis, tu ne devais rien nous raconter, toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Lun 11 Déc 2006 - 22:14

Ah oui c'est vrai, attends je vais le faire dans la rubrique à cette effet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Mer 6 Fév 2008 - 13:26

Je me suis tenter par la 6ème de Beethoven du souriant Riccardo, et j'ai été agreablement surpris, c'est bien meilleur que je ne l'aurai esperer. Quelqu'un d'autre connait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafsan
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1510
Age : 53
Localisation : Brabant wallon
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Mer 6 Fév 2008 - 14:06

Muti est recommandable dans Verdi, où il peut être une excellente référence (dans le meilleur des cas). Souvent peu convaincant dans le répertoire symphonique: où je le trouve emphatique et redondant. À éviter d'urgence dans Mozart. (Je sais que je vais en faire hurler certains. Tant pis!) Franchement, voilà bien un épiphénomène de la galaxie musicale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Mer 6 Fév 2008 - 19:08

Alban 85 a écrit:
À éviter d'urgence dans Mozart. (Je sais que je vais en faire hurler certains. Tant pis!)

Tu as des exemples? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81479
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Mer 6 Fév 2008 - 19:46

Alban 85 a écrit:
Muti est recommandable dans Verdi, où il peut être une excellente référence (dans le meilleur des cas).
Ca dépend beaucoup de la période et de l'orchestre, en vérité. Dans la jeunesse et avec le New Philharmonia, c'est assez indolent. C'est lorsqu'arrive la maturité avec la Scala qu'on dispose de ses meilleurs enregistrements, notamment son Trouvère avec des couleurs orchestrales invraisemblables - pas du tout prévues par Verdi !


Citation :
Souvent peu convaincant dans le répertoire symphonique: où je le trouve emphatique et redondant.
Où cela ? Dans Tchaïkovsky ou Rota, ça passe tout à fait bien. Moins dans


Citation :
À éviter d'urgence dans Mozart.
Ici, aussi, tout dépend si tu parles de son coffret Da Ponte palot chez EMI ou de ses Da Ponte à partir des annéess 2000, qui sont de véritables références pour la tradition postromantique du jeu mozartien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rafsan
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1510
Age : 53
Localisation : Brabant wallon
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Mer 6 Fév 2008 - 20:09

Oui, s'agissant d'enregistrements mozartiens, je pense à un Cosi que j'avais en disques noirs et à des Nozze datant de 1987, que je n'ai plus écoutées depuis des années.
Et puis, il y a des retransmissions radiophoniques qui ne m'ont pas convaincu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81479
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Mer 6 Fév 2008 - 20:14

Alban 85 a écrit:
Oui, s'agissant d'enregistrements mozartiens, je pense à un Cosi que j'avais en disques noirs et à des Nozze datant de 1987, que je n'ai plus écoutées depuis des années.
Oui, deux enregistrements vraiment pas fameux. Enfin, pour CFT, c'est surtout lié à la qualité innommable de la prise de son EMI.

Citation :
Et puis, il y a des retransmissions radiophoniques qui ne m'ont pas convaincu.
Les Noces de février 2002 à Vienne m'avaient enchanté, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Jeu 7 Fév 2008 - 10:19

DavidLeMarrec a écrit:

Citation :
souvent peu convaincant dans le répertoire symphonique: où je le trouve emphatique et redondant.
Où cela ? Dans Tchaïkovsky (...)

Il est vrai que son intégrale vaut son pesant d'or : très spectaculaire, elle joue énormément sur les effets - beaucoup plus que sur les affects -, et c'est assez payant, même si je préfère Karajan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Jeu 7 Fév 2008 - 10:29

spiderman ah non pas encore du mal de ce Nozze de 1987 dans lequel il y a tant de feu, de couleurs et de théâtre que je suis seul à entendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Jeu 7 Fév 2008 - 10:36

Morloch a écrit:
spiderman ah non pas encore du mal de ce Nozze de 1987 dans lequel il y a tant de feu, de couleurs et de théâtre que je suis seul à entendre
Avec quel cast ces Nozze Morloch?

Pour Verdi écoutez son Simon Boccanegra de 1977. C'est un cast du feu de dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Jeu 7 Fév 2008 - 11:20

calbo a écrit:
Avec quel cast ces Nozze Morloch?

Il y a déjà du blabla sur le fil discographie. D'ailleurs il faudra que je change de disque :

http://classik.forumactif.com/discographie-f2/mozart-les-noces-de-figaro-t1024-20.htm

( J. Hynninen, M. Price, K. Battle, T. Allen, A. Murray, K. Ryd...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81479
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Jeu 7 Fév 2008 - 12:37

calbo a écrit:
Morloch a écrit:
spiderman ah non pas encore du mal de ce Nozze de 1987 dans lequel il y a tant de feu, de couleurs et de théâtre que je suis seul à entendre
Avec quel cast ces Nozze Morloch?

Pour Verdi écoutez son Simon Boccanegra de 1977. C'est un cast du feu de dieu.
Avec qui, Calbo ? Je n'ai pas trace de Boccanegra de Muti dans mes tablettes. affraid

J'ai peur que ce soit un peu jeune...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Jeu 7 Fév 2008 - 12:59

Autant pour moi j'ai confondu avec Abbado. Embarassed Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
andrino
Mélomane averti


Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Sam 9 Fév 2008 - 16:33

En DVD,( je sais, c'est ma marotte), j'ai 2 tres bons Muti à vous proposer: OTELLO , à la Scala( Domingo, Frittoli, Nucci)chez TDK, et FALSTAFF, au Teatro Verdi de Busseto, avec A Maestri, Frittoli....chez EuroArts.Dans les 2 cas, excellente prise de son et costumes traditionnels ( tres epures pour Otello), qui ne choqueront personne; rien à voir avec un horrible dvd d'Otello ( j'ai oublié de qui) dans lequel Iago avait le costume du marechal Goering, et les decors d'une mochetée absolue!!un tout petit bemol, toujours dans Otello, Muti, pour le final du 3ème acte a retenu la version de Paris moins percutante, à mon goût ,que celle plus connue et usitée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
escadrillelafayette
Néophyte


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Dim 23 Mar 2008 - 19:05

ah du muti ici.

donc je repose ma question sur un triple cd la traviata , édition japonaise, introuvable nulle part et sur lequel je cherche des infos : date de sortie (1982 - 84 je pense?) etc.

description : identique à la version 33 tours, 3 disques séparés + livret dans coffret dur de type 33t mais de taille proche hauteur cd bien sûr

références pour chaque disque :
CC35-3052
CC35-3503
CC35-3054

livret, coffret et cd en japonais et langue originale de l'opéra
+ anglais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guigui
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 38
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Dim 23 Mar 2008 - 20:17

C'est un chef qu'il faut entendre en concert, apparemment le public parisien est comblé lorsqu'il dirige le National (Chicago cette année aussi) quel que soit le répertoire. La seule fois que j'ai pu l'entendre c'était avec le NY Philharmonic en janvier, Cto pour piano de Schumann (Radu Lupu) où il s'est révélé être un accompagnateur aussi subtile et attentif que Barenboim (même oeuvre et soliste au Châtelet l'an dernier) ; en 2e partie il a livré une des plus belles 6e de Bruckner jamais entendues...jamais trop lente, phrasés logiques et naturels sans chercher midi à quatorze heures, et des tuttis amenés par une construction du crescendo parfaite et dévastatrice. L'orchestre était en tous points excellent, hormis la clarinette et certains solistes dans les vents qui ne prennaient pas beaucoup de risques dans les dynamiques piano. L'acoustique du Avery Fischer Hall avait beau être mauvaise, imprécise, lointaine et tournoyante, ce fut un des plus beaux concerts qu'il m'ait été donné d'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81479
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Lun 24 Mar 2008 - 11:18

Ravi de te revoir Guigui, on ne te lit plus du tout. Neutral

escadrillelafayette a écrit:
ah du muti ici.

donc je repose ma question sur un triple cd la traviata , édition japonaise, introuvable nulle part et sur lequel je cherche des infos : date de sortie (1982 - 84 je pense?) etc.

description : identique à la version 33 tours, 3 disques séparés + livret dans coffret dur de type 33t mais de taille proche hauteur cd bien sûr

références pour chaque disque :
CC35-3052
CC35-3503
CC35-3054

livret, coffret et cd en japonais et langue originale de l'opéra
+ anglais
Je t'ai répondu sur le fil discographique Verdi où tu avais d'abord posé ta question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Lun 24 Mar 2008 - 11:29

Pour moi, incontestablement l'un des meilleurs (pour ne pas dire LE meilleur) chefs verdiens !

J'aime particulier son Nabucco milanais avec de sublimes cordes, ou encore sa Traviata-malgré une Renata Scotto trop criarde, trop stridente à mon goût, elle est mieux au côté de Gianni Poggi- où il est très en verve et j'en passe ! Je le place aux côtés de Giulini, autre grand chef verdien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81479
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Lun 24 Mar 2008 - 11:34

Elvira a écrit:
Pour moi, incontestablement l'un des meilleurs (pour ne pas dire LE meilleur) chefs verdiens !

J'aime particulier son Nabucco milanais avec de sublimes cordes, ou encore sa Traviata-malgré une Renata Scotto trop criarde, trop stridente à mon goût, elle est mieux au côté de Gianni Poggi- où il est très en verve et j'en passe ! Je le place aux côtés de Giulini, autre grand chef verdien.
Ok pour Nabucco, mais sinon, Muti est vraiment parvenu au sommet de son art dans les dernières années avec la Scala. Son Trouvère de 2001 en particulier est une chose inimaginable. Very Happy Des couleurs absolument pas écrites, mais splendides.

Pour Giulini, le problème est son irrégularité. Don Carlo et Falstaff suprêmes, mais Rigoletto bruyant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Lun 24 Mar 2008 - 11:41

DavidLeMarrec a écrit:

Ok pour Nabucco, mais sinon, Muti est vraiment parvenu au sommet de son art dans les dernières années avec la Scala. Son Trouvère de 2001 en particulier est une chose inimaginable. Very Happy Des couleurs absolument pas écrites, mais splendides.

Je ne connais que le Muti des années 80, le reste m'est totalement inconnu. Peux-tu préciser sur la distribution du Trouvère etc. ? Le chef est une chose mais les 3 protagonistes sont moyens, bof bof Embarassed...

Citation :
Pour Giulini, le problème est son irrégularité. Don Carlo et Falstaff suprêmes

Je rajouterais aussi son très bon Requiem.

Citation :
mais Rigoletto bruyant

J'ajouterai même : trop lent, trop mou et Cappuccilli pas à son sommet (enfin Giulini ne le met pas en relief il faut dire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81479
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Lun 24 Mar 2008 - 11:50

Elvira a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Ok pour Nabucco, mais sinon, Muti est vraiment parvenu au sommet de son art dans les dernières années avec la Scala. Son Trouvère de 2001 en particulier est une chose inimaginable. Very Happy Des couleurs absolument pas écrites, mais splendides.

Je ne connais que le Muti des années 80, le reste m'est totalement inconnu. Peux-tu préciser sur la distribution du Trouvère etc. ? Le chef est une chose mais les 3 protagonistes sont moyens, bof bof Embarassed...
Là, je parle vraiment de Muti, mais les chanteurs sont très bien aussi : Frittoli, Urmana, Licitra, Nucci.
Avec le fameux scandale de l'ut de poitrine ôté à la fin du III.


[Giulini]
Citation :
Je rajouterais aussi son très bon Requiem.
Pas celui avec Schwarzie et Ghiaurov, quand même ? Confused


Citation :
J'ajouterai même : trop lent, trop mou et Cappuccilli pas à son sommet (enfin Giulini ne le met pas en relief il faut dire)
Le problème est surtout que Cappuccilli qui n'est déjà pas un monstre d'engagement se trouve totalement anesthésié par ce studio ennuyeux. Dommage, parce que sur le papier, c'était idéal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Lun 24 Mar 2008 - 12:08

DavidLeMarrec a écrit:


Je ne connais que le Muti des années 80, le reste m'est totalement inconnu. Peux-tu préciser sur la distribution du Trouvère etc. ? Le chef est une chose mais les 3 protagonistes sont moyens, bof bof Embarassed...
Là, je parle vraiment de Muti, mais les chanteurs sont très bien aussi : Frittoli, Urmana, Licitra, Nucci.
Avec le fameux scandale de l'ut de poitrine ôté à la fin du III.
[/quote]
Intéressant, merci. Nucci, c'est vraiment le "papy" qui fait de la résistance parce que ça encore très très bon ! Nabucco aux arenes, Macbeth... L'un des derniers barytons verdiens.

[Giulini]
Citation :

Pas celui avec Schwarzie et Ghiaurov, quand même ? Confused
Si Embarassed... Mais là, c'est vraiment pour son orchestration. Vois-tu, je trouve sa séquence du Dies Irae idéale, alors que chez Muti, ce n'est non plus la colère des dieux, la fureur des dieux. Trop rapide !

Citation :

Le problème est surtout que Cappuccilli qui n'est déjà pas un monstre d'engagement se trouve totalement anesthésié par ce studio ennuyeux. Dommage, parce que sur le papier, c'était idéal...
Que veux-tu dire par engagement ? Pour ma part, je le trouve, au contraire, très engagé, habitant les rôles... Macbeth, Nabucco (même le tardif studio de 82)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
escadrillelafayette
Néophyte


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Dim 30 Nov 2008 - 0:02

Mr. Green pour relancer Muti

http://macle.voila.fr/index.php?m=c9ae77e8&a=7d397569&share=LNK792448c0f45768c4f


j'ai trouvé le premier pressage européen CD à un euro hehe



sinon, je ne l'ai pas écouté encore avec la Scala Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22832
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Lun 10 Sep 2012 - 16:04

Réédition en collection économique de 3 enregistrements verdiens et de Norma :

La Traviata avec Scotto, Kraus et Bruson : http://www.amazon.fr/Traviata-Giuseppe-Verdi/dp/B008L41Z4W/ref=sr_1_50?s=music&ie=UTF8&qid=1347285387&sr=1-50
Macbeth avec Milnes, Cossotto, Carreras et Raimondi : http://www.amazon.fr/Macbeth-Giuseppe-Verdi/dp/B008L41Z4C/ref=sr_1_45?s=music&ie=UTF8&qid=1347285519&sr=1-45
Ernani avec Domingo, Freni, Bruson et Ghiaurov : http://www.amazon.fr/Ernani-Giuseppe-Verdi/dp/B008L41Z5Q/ref=sr_1_42?s=music&ie=UTF8&qid=1347285560&sr=1-42
Norma avec Eaglen, La Scola, Mei, Kavrakos, Remigio et Gavazzi : http://www.amazon.fr/Norma-Vincenzo-Bellini/dp/B008L41Z0Q/ref=sr_1_41?s=music&ie=UTF8&qid=1347285593&sr=1-41

Connaissant La Traviata et Ernani, je déconseillerais ces enregistrements, pas à cause du chef mais à cause des distributions inégales. Scotto que j'adore n'est pas vocalement dans sa meilleure forme et maîtrise même si j'adore sa Violetta. Kraus fait trop vieux en Alfredo. Bruson n'est pas le meilleur Germont de la discographie. Freni est à côté de la plaque en Elvira, Domingo n'est guère marquant dans le rôle titre, Ghiaurov est fatigué. Seul Bruson dans mon souvenir est intéressant. Cette version de Macbeth est paraît il une des grandes versions de l'oeuvre mais j'ai Chailly, Abbado et un live de Levine avec Milnes et Scotto qui me conviennent parfaitement. Je l'écouterai plutôt en streaming. Cette version de Norma ne me fait pas du tout envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Sam 24 Aoû 2013 - 13:06

A méditer, le discours du chef (à partir de 7'):

/watch?v=the9_fs1Za0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Lun 22 Sep 2014 - 8:43

Comme dans la chanson : arrivederci Roma, http://www.forumopera.com/breve/riccardo-muti-claque-la-porte-de-lopera-de-rome !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Lun 22 Sep 2014 - 10:18

Y z'ont dû faire fort à Rome pour que Muti "claque la porte". Ils perdent un grand chef en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Riccardo Muti   Mar 10 Nov 2015 - 13:58

Muti annule ses concerts prévus au Liceu pour raison de santé : http://www.liceubarcelona.cat/el-liceu/noticies/es-posposa-el-concert-de-riccardo-muti-al-liceu.html . Est-ce que ça expliquerait, déjà, l'annulation de l'Ernani prévu à Genève en ouverture de saison ? Auquel cas il s'agirait d'un problème "systémique" ? Dans tous les cas, on souhaite un prompt rétablissement au maestro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Riccardo Muti   

Revenir en haut Aller en bas
 
Riccardo Muti
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Riccardo Muti
» Ricardo Muti, chef d'orchestre
» Teatro Real 2011-2012
» Mozart en DVD
» Verdi - La Traviata

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: