Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Carmen de Bizet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17
AuteurMessage
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4237
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Dim 22 Mai 2016 - 18:42

Pareil, ça fait partie de mes trois ou quatre intégrales préférées.
De toute manière, quand des chanteurs sont capables de dire le texte comme Jobin, Angelici ou Michel, peu m'importe que le chant soit "approximatif, pas toujours propre". (Et encore faudrait-il s'entendre sur ce que serait du chant "précis et propre"...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Dim 22 Mai 2016 - 19:14

Oui!!! Une Carmen "à l'ancienne" magnifique!
Dans le genre il y a aussi le version Le Comte (Rubio, Simoneau et Alarié!)...

Dans les post années 50 il y a bien que Gardiner qui me fait retrouver ce souffle et cette force du texte!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Dim 22 Mai 2016 - 21:40

Benedictus a écrit:
Pareil, ça fait partie de mes trois ou quatre intégrales préférées.
De toute manière, quand des chanteurs sont capables de dire le texte comme Jobin, Angelici ou Michel, peu m'importe que le chant soit "approximatif, pas toujours propre". (Et encore faudrait-il s'entendre sur ce que serait du chant "précis et propre"...)
Euh, désolé mais je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi.
Bien d'accord sur cette version Cluytens, qui est un modèle du genre pour le style et pour la diction, et que j'aime beaucoup.

Mais ensuite dire le texte comme ils le font ne fait pas tout. Je préfère malgré tout un chanteur avec un accent lorsqu'il incarne son personnage à la façon de Domingo, Carreras et Baltsa :
/watch?v=vHvcRnQrr70
/watch?v=9ci8yjL2K80
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3631
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Dim 22 Mai 2016 - 23:08

Polyeucte a écrit:
Oui!!! Une Carmen "à l'ancienne" magnifique!
Dans le genre il y a aussi le version Le Comte (Rubio, Simoneau et Alarié!)...


Ah oui, Simoneau et Alarie, un couple de par chez nous.
J'ai le coffret en longs-jeux, mon seul opéra intégral.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4237
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Dim 22 Mai 2016 - 23:30

Figaro a écrit:
Benedictus a écrit:
De toute manière, quand des chanteurs sont capables de dire le texte comme Jobin, Angelici ou Michel, peu m'importe que le chant soit "approximatif, pas toujours propre". (Et encore faudrait-il s'entendre sur ce que serait du chant "précis et propre"...)
Euh, désolé mais je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi.
Bien d'accord sur cette version Cluytens, qui est un modèle du genre pour le style et pour la diction, et que j'aime beaucoup.
Mais ensuite dire le texte comme ils le font ne fait pas tout. Je préfère malgré tout un chanteur avec un accent lorsqu'il incarne son personnage à la façon de Domingo, Carreras et Baltsa :
/watch?v=vHvcRnQrr70
/watch?v=9ci8yjL2K80
Ah, mais j'ai bien précisé (certes le m' était un peu subliminal) qu'il s'agissait de mes attentes personnelles, pas du tout d'un critère universel.

Cela dit, Domingo, Carreras et Baltsa, c'est assez précisément ce que je n'aime pas dans Carmen.

Quitte à écouter une Carmen non-idiomatique, je préfère les chanteurs de chez Bernstein (Horne, McCracken, Krause...) qui à ce niveau-là:
1. présentent l'avantage d'accents et de postures vocales homogènes (tout y est américain, ça sonne du coup beaucoup moins bizarre que ces versions où on trouve plein de styles vocaux et d'accents différents, et souvent des chanteurs français à l'ancienne dans les petits rôles - cf. versions Schippers, Frühbeck de Burgos...);
2. sonnent aussi beaucoup moins apprêtés que Domingo, Carreras ou Baltsa qui me semblent justement en faire un peu trop dans l'incarnation.

Mais là aussi, c'est une question d'attentes personnelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Dim 22 Mai 2016 - 23:56

Benedictus a écrit:
Quitte à écouter une Carmen non-idiomatique, je préfère les chanteurs de chez Bernstein (Horne, McCracken, Krause...) qui à ce niveau-là:
1. présentent l'avantage d'accents et de postures vocales homogènes (tout y est américain, ça sonne du coup beaucoup moins bizarre que ces versions où on trouve plein de styles vocaux et d'accents différents, et souvent des chanteurs français à l'ancienne dans les petits rôles - cf. versions Schippers, Frühbeck de Burgos...);

Ce n'est peut-être pas frappant pour Krause, mais il est finlandais et ses bases techniques, pas typiquement finlandaises (il me semble qu'il était d'abord suédophone), sont plutôt germaniques. Mais oui, il y a comme chez McCracken ce côté hululant à l'arrière, sorte de gros tromblon qui n'éclate qu'au bout de la note… (Horne est très différente, au contraire complètement dans le masque.)

Bon, cela dit, je suis assez d'accord avec ta démonstration, forcément – à ceci près que j'aime beaucoup Baltsa et Carreras là-dedans, comme partout d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4237
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 23 Mai 2016 - 0:08

DavidLeMarrec a écrit:
Ce n'est peut-être pas frappant pour Krause, mais il est finlandais et ses bases techniques, pas typiquement finlandaises (il me semble qu'il était d'abord suédophone), sont plutôt germaniques. Mais oui, il y a comme chez McCracken ce côté hululant à l'arrière, sorte de gros tromblon qui n'éclate qu'au bout de la note… (Horne est très différente, au contraire complètement dans le masque.)
Certes, mais à l'oreille, ça sonne vraiment très homogène, stylistiquement. Quand tu vois la distribe de Schippers, à côté (Resnik, Del Monaco, Sutherland, Krause  Shocked )

Citation :
Bon, cela dit, je suis assez d'accord avec ta démonstration, forcément – à ceci près que j'aime beaucoup Baltsa et Carreras là-dedans, comme partout d'ailleurs.  
Je n'aime pas, en tout cas pas ici, mais oui, à tout prendre, sur la base de critères purement vocaux, j'aime encore mieux Baltsa et Carreras chez Karajan que Domingo et Berganza chez Abbado.
En effet, je crois bien que c'est toi qui m'avais fait découvrir cette version Bernstein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 23 Mai 2016 - 2:53

J'ai reçu récemment la version Consuelo Rubio avec Simoneau / Alarie (marie et femme dans la vie de tous les jours). Je l'écouterai dans les prochaines semaines (j'ai une énorme pile de nouveaux disques et avec la venue del 'été, beaucoup moins de temps à leur consacrer).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 23 Mai 2016 - 9:50

Je dois avouer une faiblesse coupable pour Frühbeck de Burgos... mais c'est bien la seule dans ce genre (sûrement à cause de la distribution qui aligne Vickers, Bumbry et Freni!).

Sinon, je dois dire ne plus pouvoir écouter grand chose autre que ces versions un peu corsetées et qui sente bon la naphtaline... il y a bien les plaisirs coupables comme Karajan avec Price et Corelli... (là encore glottophilie quand tu nous tiens!), mais Abbado par exemple c'est vraiment pas possible pour moi tant je trouve ça vulgaire et moche globalement.

J'entends pas mal parlé ici de la version Bernstein. il faudra que je tente un de ces jours.
J'ai toujours un peu peur de Schippers sinon... ça vaut le coup? ça doit être assez monstrueux non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3082
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 23 Mai 2016 - 12:41

Oui, c'est monstrueux, mais qu'est-ce que c'est bon, franchement ... Pour moi Resnik est la Carmen idéale, du moins dans ce contexte "énaurme". Le français est un peu flou, mais pour le caractère, la sauvagerie (sans appuyer dessus, ça lui est naturel on va dire) ... sans compter le fait qu'elle suggère par le timbre quelque chose de très rauque sans avoir besoin de poitriner ou de faire certains effets.
Avec une Carmen pareille, le Don José tripes à l'air de Del Monaco se justifie sans problème, comme la Micaela reine des fées de Sutherland.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 23 Mai 2016 - 13:05

Francesco a écrit:
Oui, c'est monstrueux, mais qu'est-ce que c'est bon, franchement ... Pour moi Resnik est la Carmen idéale, du moins dans ce contexte "énaurme". Le français est un peu flou, mais pour le caractère, la sauvagerie (sans appuyer dessus, ça lui est naturel on va dire) ... sans compter le fait qu'elle suggère par le timbre quelque chose de très rauque sans avoir besoin de poitriner ou de faire certains effets.
Avec une Carmen pareille, le Don José tripes à l'air de Del Monaco se justifie sans problème, comme la Micaela reine des fées de Sutherland.  

Ah mais monstrueux n'était pas forcément péjoratif... le Karajan avec Price/Corelli a quelque chose aussi de monstrueux mais j'y prends beaucoup de plaisir!

Bon, va falloir que je regarde ça de plus près alors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4237
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 23 Mai 2016 - 17:52

Moi aussi, comme version glotto-gore, Resnik/Del Monaco (malgré Sutherland) serait vocalement beaucoup plus ma came que Price/Corelli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 23 Mai 2016 - 17:55

Polyeucte a écrit:
Francesco a écrit:
Oui, c'est monstrueux, mais qu'est-ce que c'est bon, franchement ... Pour moi Resnik est la Carmen idéale, du moins dans ce contexte "énaurme". Le français est un peu flou, mais pour le caractère, la sauvagerie (sans appuyer dessus, ça lui est naturel on va dire) ... sans compter le fait qu'elle suggère par le timbre quelque chose de très rauque sans avoir besoin de poitriner ou de faire certains effets.
Avec une Carmen pareille, le Don José tripes à l'air de Del Monaco se justifie sans problème, comme la Micaela reine des fées de Sutherland.  

Ah mais monstrueux n'était pas forcément péjoratif... le Karajan avec Price/Corelli a quelque chose aussi de monstrueux mais j'y prends beaucoup de plaisir!

Bon, va falloir que je regarde ça de plus près alors...

+1, Poly'.
(Pour plein de raisons, en réalité, je trouve que toutes les versions Karajan, directs et studios confondus sont à connaître ; pour Simionato, pour la Micaëla de Güden, en film même et jusqu'au dernier studio, moins fulgurant que le RCA mais d'une poésie étrange mais qui ne manque pas d'urgence, quitte à pointer un peu loin).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4237
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 23 Mai 2016 - 18:01

bAlexb a écrit:
pour Simionato, pour la Micaëla de Güden,
Ah, oui, celle-là, il faudra vraiment que je tente. En plus, il y a Roux, aussi, je crois?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 23 Mai 2016 - 18:02

bAlexb a écrit:
+1, Poly'.
(Pour plein de raisons, en réalité, je trouve que toutes les versions Karajan, directs et studios confondus sont à connaître ; pour Simionato, pour la Micaëla de Güden, en film même et jusqu'au dernier studio, moins fulgurant que le RCA mais d'une poésie étrange mais qui ne manque pas d'urgence, quitte à pointer un peu loin).

Ah oui, la première avec Simionato est super chouette aussi... ça sent la braise chez elle et le petit garçon tout propre pour Gedda! Very Happy
Pour la dernière, je ne l'ai plus écoutée depuis des années, mais la dernière ré-écoute me posait pas mal de problème. Et pour le film... ayant les trois protagonistes chez De Burgos, je ne le regarde jamais en fait Embarassed

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 23 Mai 2016 - 18:31

Polyeucte a écrit:
Et pour le film... ayant les trois protagonistes chez De Burgos, je ne le regarde jamais en fait Embarassed

C'est l'objet film-film, c'est à dire le produit proprement dit comme parti-pris en soi, comme objet esthétique (c'est presque de l'épistémologie) qui m'intéresse ; et scruter l'animalité lascive et nerveuse en même temps (moindre paradoxe) de Bumbry n'est pas étranger à cette attraction (là encore, dans tous les sens du terme Wink ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4237
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 23 Mai 2016 - 18:53

carton rouge Il y a des mineurs qui nous lisent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3082
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 23 Mai 2016 - 19:53

Bernstein-Horne-Jimmy m'a toujours fait fantasmer, mais, pour le coup, la critique est vraiment mauvaise. Et puis je me demande ce que donnait Huguette dans le rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 23 Mai 2016 - 20:24

Francesco a écrit:
Bernstein-Horne-Jimmy m'a toujours fait fantasmer, mais, pour le coup, la critique est vraiment mauvaise. Et puis je me demande ce que donnait Huguette dans le rôle.

Ah ben oui... mais si tu mets Huguette sur le tapis forcément je ne peux qu'être d'accord avec cette interrogation!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4237
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 23 Mai 2016 - 20:37

Francesco a écrit:
Bernstein-Horne-Jimmy m'a toujours fait fantasmer, mais, pour le coup, la critique est vraiment mauvaise. Et puis je me demande ce que donnait Huguette dans le rôle.
Ah, moi, je trouve ça épatant: on sent un vrai travail de troupe, tout le monde est complètement investi, c'est plein d'énergie et totalement sans chichis (glottesques ou psychologisants). C'est vraiment la seule version que je réécoute souvent à part les trucs français monophoniques.

Et puis, c'est plutôt bon signe, non, que la critique soit vraiment mauvaise? Je veux dire: vu que ladite critique tente de nous refourguer depuis des lustres comme "référence incontournable" la mélasse tiède d'Abbado avec sa distribe-volapuk...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3082
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 23 Mai 2016 - 21:05

Oui, tu as tout à fait raison pour la critique, en général je suis méfiant devant tout dogme imposé. Le "mais" n'avait pas vraiment un sens fort ou explicatif.

Sinon, ce que j'ai entendu de plus beau en Micaela c'est Stader, absolument miraculeuse vocalement et d'une justesse émouvante dans l'air et le duo (c'est un disque d'extraits en allemand, dirigé par Fricsay avec Dominguez).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 23 Mai 2016 - 22:12

Francesco a écrit:
Sinon, ce que j'ai entendu de plus beau en Micaela c'est Stader, absolument miraculeuse vocalement et d'une justesse émouvante dans l'air et le duo (c'est un disque d'extraits en allemand, dirigé par Fricsay avec Dominguez).

La sélection est très belle, vibrante c'est vrai ; étrangère en même temps et pas seulement par la langue (une dimension d'oratorio, quelque chose d'incantatoire que j'ai du mal à définir ; à l'inverse de l'expressionnisme bariolé et grimaçant de Bernstein).
L'air existe aussi par Seefried avec Schönherr en 52 ; à la fois concentré et incandescent. Et le duo par Anders/Jurinac, en 52 également, qui s'inscrit comme une évidence ("mesure pour mesure" si j'ose dire mais non "pas à pas" ; comme s'il s'écrivait, comme s'il s'inventait au fil de la voix avec une fraîcheur rare) : /watch?v=Jcda5rmBjXo   .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Dim 12 Juin 2016 - 19:28



J'ai été très surpris de cette Carmen. Je m'attendais à une direction lourde, empêtrée, alors qu'au contraire c'est vif, quand ce n'est pas franchement rapide (notamment la séguedille). Les solistes sont excellents, même Rehfuss, dont la tessiture de baryton couvre bien l'ensemble du rôle, mais sans avoir le poids ou l'éclat dans les registres bas et aigu qui ont fait la gloire des Milnes, Warren, Tibbett, Bastianini. Rubio est une excellente Carmen, qui dit son texte avec verve et gouaille. Alarie est une touchante Micaëla, à l'aigu radieux. Simoneau est renversant de vérité vocale: rien n'est gonflé, escamoté, trompeté ou gommé. Comme acteur il est également bon, soumettant toujours l'expression dramatique à la pureté de la ligne de chant. L'anti-Del Monaco, MacCracken ou Corelli.

À noter l'influence ibérique immanquable ici: Consuelo Rubio est espagnole, mais également Frasquita,  le Dancaïre et, à moins que je ne m'abuse, les choeurs(*). Les accents étrangers (ibériques ?) subtils et quasi indétectables pimentent le discours du début à la fin. Seuls Mercédès, Moralès et Remendado sont français. Tout le reste de la distribution est canadienne, suisse, espagnole !

Très bonne prise de son pour l'époque. Quoi qu'il en soit, c'est l'interprétation qui compte ici et je n'en ai entendue aucune plus vraie. À connaître.

(*) Les choeurs sont ceux des "Concerts de Paris", dont je n'ai trouvé nulle part la trace. De toute évidence un choeur professionnel rebaptisé pour l'enregistrement, ou bien un 'pick up' d'amateurs de bon niveau. J'ai cru détecter plusieurs prononciations d'assonnance étrangère. Je devrai réécouter pour me faire une meilleure idée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Mar 14 Juin 2016 - 19:01

Le Conte (et les autres interprétations des orchestres français de l'époque) est toujours comme ça : très clair, très franc, avec un orchestre assez limité (il ne faut pas être trop regardant sur le niveau des seconds violons, des altos ou des bois…), qui cravache bien, qui va à l'essentiel sans chercher le raffinement en route. Ça ne rend pas forcément justice aux partitions aussi travaillées que Carmen, mais ça fonctionne toujours très bien.

J'ai découvert grâce à toi ce disque, et je suis allé écouter. Pas totalement conquis, je dois dire : Rubio sonne encore plus contrainte et vieille que dans la Damnation de Markevitch, et Simoneau, comme toujours, plane avec une science du chant infinie… mais quelle absence d'urgence. Dans le duo final, on a vraiment du mal à croire à un homme passionné, capable de se faire contrebandier ou de tuer la femme qu'il aime. Tout est tellement au cordeau, tellement élégant, tellement mesuré…

J'étais tellement décontenancé que je me suis fait un petit Thill juste après, et comme ce n'était pas suffisant pour me remettre, j'ai carrément mis Schippers (Resnik et Del Monaco en français), où là tout le monde se jette dans la bataille avec frénésie. J'aime les versions très françaises de Carmen, mais avec cette fougue-là, j'achète. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Marleneange
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 55
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Mer 15 Juin 2016 - 1:20

bonjour
j'ai bien peur d'être une indécrottable aficionados de la Carmen de Cluytens parce que des Carmens j'en ai beaucoup entendu, au disque et au théatre, des versions pirates, des à la radio, des Carmens à la pelle, mais jamais je n'ai écouté un duo aussi parfait que celui de Michaela avec Martha Angelici et Raoul Jobin. C'est comme si Bizet avait écrit pour ces deux là, mon dieu! que c'est beau, quelle harmonie! Et la diction est somptueuse, Carmen a une belle voix chaude et tous sont magnifiques, jusqu'au plus petit role, alors certes, le son de l'orchestre est un peu plat mais l'enregistrement est de 1950... Je reviens toujours à cette version, pour moi c'est un monument! A emporter sur une ile déserte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Mer 15 Juin 2016 - 1:26

Very Happy C'est la version Cluytens -peut-être ma préférée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marleneange
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 55
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Mer 15 Juin 2016 - 13:38

d'ailleurs pour être honnête, si je suis ici c'est gràce à ce disque, le tout premier opéra que j'ai acheté et écouté ( avec le Sanson et Dalilah de Fourestier avec Helène Bouvier et José Luccioni dont le deuxieme acte est sublime de mon point de vue) Je suis tombé raide par terre et j'ai fais une boulimie de beaux chants pour rattraper le temps perdu car jusque là je considérais le lyrique comme des hurlement d'hystériques matinées de miaulements de chats écrasés. Alors forcément quand on commence avec des Bouvier, Dens, Lucionni, vezanni, on reste attaché a la belle technique du chant français d'avant guerre perdue à jamais qui ne nécessitait pas de sous titre pour comprendre ce qui est est chanté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Mer 15 Juin 2016 - 14:11

Marleneange a écrit:
d'ailleurs pour être honnête, si je suis ici c'est gràce à ce disque, le tout premier opéra que j'ai acheté et écouté ( avec  le Sanson et Dalilah de Fourestier avec Helène Bouvier et José Luccioni dont le deuxieme acte est sublime de mon point de vue) Je suis tombé raide par terre et j'ai fais une boulimie de beaux chants pour rattraper le temps perdu car jusque là je considérais le lyrique comme des hurlement d'hystériques matinées de miaulements de chats écrasés. Alors forcément quand on commence avec des Bouvier, Dens, Lucionni, vezanni, on reste attaché a la belle technique du chant français d'avant guerre perdue à jamais qui ne nécessitait pas de sous titre pour comprendre ce qui est est chanté.  

Perdu à jamais... on y revient quand même pas mal... il y a quand même un gros travail qui est fait actuellement justement sur le répertoire français du XIXème pour le faire chanter par des voix calibrées et à la diction parfaite... Une sorte de continuation du travail effectué sur la baroque français il y a 30 ans! Very Happy
Quand on écoute une Gillet, un Vidal, une Manfrino, un Tézier, un Dupuis, un Bou, un Talbot, une d'Oustrac... ils chantent ce répertoire avec beaucoup de finesse et une diction parfaite! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Marleneange
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 55
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Mer 15 Juin 2016 - 20:27

J'ai du mal écouter, je vais remettre mon oreille a l'ouvrage et puis je te dirais Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Mer 15 Juin 2016 - 20:58

Marleneange a écrit:
J'ai du mal écouter, je vais remettre mon oreille a l'ouvrage et puis je te dirais Wink
Comme ça rapidement quelques exemples dans Carmen justement! Very Happy
D'Oustrac : /watch?v=grRzcTs5NVc
Gillet : /watch?v=V56qEPp8f7Q
Antonacci : /watch?v=DX4Ko7snV1g

Ce sont quelques exemples! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Marleneange
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 55
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Jeu 16 Juin 2016 - 0:26

oups j'etais passé a coté de Catherine Gillet et bien d'autres... quelle jolie Michaella, quel joli timbre et Gardiner a raison, elle ne gueule pas, elle chante. Espérons qu'on ne lui fera pas chanter n'importe quoi trop vite et quelle gardera sa voix longtemps, merci infiniment de me l'avoir faite découvrir...
Bon je reconnais que je reste volontiers dans mes vieux machins mais que voulez vous, j'ai tenu 35 secondes sur la dernière Carmen retransmis a la radio ( qualifiée de voix somptueuse) alors c'est vrai je ne suis plus dans le coup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@lm@viv@
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 546
Localisation : Complètement à l'Ouest
Date d'inscription : 26/07/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Jeu 16 Juin 2016 - 1:19

Moi c'est avec cela que je me fais plaisir Embarassed Very Happy


/watch?v=rkTLoAsOS7c
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Jeu 16 Juin 2016 - 9:46

Marleneange a écrit:
oups j'etais passé a coté de Catherine Gillet et bien d'autres... quelle jolie Michaella, quel joli timbre et Gardiner a raison, elle ne gueule pas, elle chante. Espérons qu'on ne lui fera pas chanter n'importe quoi trop vite et quelle gardera sa voix longtemps, merci infiniment de me l'avoir faite découvrir...

Oh ne t'inquiète pas, elle est toujours pareil et chante admirablement tout ce qu'elle touche! Blanche de la Force ou L'Aiglon!

Citation :
Bon je reconnais que je reste volontiers dans mes vieux machins mais que voulez vous, j'ai tenu 35 secondes sur la dernière Carmen retransmis a la radio ( qualifiée de voix somptueuse) alors c'est vrai je ne suis plus dans le coup

C'était qui??? Very Happy Very Happy

@lm@viv@ a écrit:
Moi c'est avec cela que je me fais plaisir Embarassed  Very Happy


/watch?v=rkTLoAsOS7c

Ah oui là on est pas dans le même genre! hehe
Mais ça envoie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Jeu 16 Juin 2016 - 23:21

Marleneange a écrit:
d'ailleurs pour être honnête, si je suis ici c'est gràce à ce disque, le tout premier opéra que j'ai acheté et écouté ( avec  le Sanson et Dalilah de Fourestier avec Helène Bouvier et José Luccioni dont le deuxieme acte est sublime de mon point de vue) Je suis tombé raide par terre et j'ai fais une boulimie de beaux chants pour rattraper le temps perdu car jusque là je considérais le lyrique comme des hurlement d'hystériques matinées de miaulements de chats écrasés. Alors forcément quand on commence avec des Bouvier, Dens, Lucionni, vezanni, on reste attaché a la belle technique du chant français d'avant guerre perdue à jamais qui ne nécessitait pas de sous titre pour comprendre ce qui est est chanté.  

Ah oui, ça fait mal quand on compare dans ce sens ! (ce Samson est une tuerie qui ridiculise à peu près tout ce que a été fait après dans ces rôles) Étrangement, ils n'en profitaient pas toujours pour être particulièrement expressifs verbalement, mais le texte était toujours au minimum immaculé (et alors, quand ça se doublait d'un interprète engagé comme ceux que tu cites… l'extase).

Il est resté jusque assez tard (et reste encore) des héritiers de ces postures (Herbillon ou Théruel, par exemple), mais de plus en plus rares. L'adoption des langues originales, l'ajout de surtitres et la proximité des micros ont rendu la question de l'articulation du texte secondaire, hélas.


Polyeucte a écrit:
Perdu à jamais... on y revient quand même pas mal... il y a quand même un gros travail qui est fait actuellement justement sur le répertoire français du XIXème pour le faire chanter par des voix calibrées et à la diction parfaite... Une sorte de continuation du travail effectué sur la baroque français il y a 30 ans! Very Happy
Quand on écoute une Gillet, un Vidal, une Manfrino, un Tézier, un Dupuis, un Bou, un Talbot, une d'Oustrac... ils chantent ce répertoire avec beaucoup de finesse et une diction parfaite! Very Happy

C'est vrai, mais ce ne sont pas du tout les mêmes techniques : même Gillet n'est pas aussi intelligible que ses prédécessrices (enfin, celles des années 40 à 70, parce qu'avant, c'était souvent assez relâché…).


Marleneange a écrit:
[Gillet] Espérons qu'on ne lui fera pas chanter n'importe quoi trop vite et quelle gardera sa voix longtemps, merci infiniment de me l'avoir faite découvrir...

Elle chante déjà Blanche de La Force, mais comme elle chante tout avec sa voix, sans grossir le son ni déplacer la focale, c'est toujours de même qualité, la voix ne bouge pas le moins du monde. Effectivement, une merveille, peut-être la plus grande francophone en activité…


Citation :
Bon je reconnais que je reste volontiers dans mes vieux machins mais que voulez vous, j'ai tenu 35 secondes sur la dernière Carmen retransmis a la radio ( qualifiée de voix somptueuse) alors c'est vrai je ne suis plus dans le coup

Ah, c'est sûr que si c'est pour entendre Rashvelishvili, Antonenko, Amsellem et Schrott, autant se pendre tout de suite.

Mais il reste des alternatives sympas, comme celles avancées par Polyeucte (on n'avait pas d'aussi belles Carmen, dans le passé, qu'Antonacci et d'Oustrac…).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Jeu 16 Juin 2016 - 23:25

Concernant Cluytens, ma réserve tient surtout au fait, justement, que les chanteurs ne sont pas particulièrement habités malgré leur diction parfaite – d'ailleurs Cluytens est, comme souvent, assez carré, pas très éloquent.


@lm@viv@ a écrit:
Moi c'est avec cela que je me fais plaisir Embarassed Very Happy

/watch?v=rkTLoAsOS7c

Ah, le don José Lantier de Del Monaco, quel moment incroyable ! J'aime mes Carmen plutôt à la française, avec des voix souples et légères, mais quand c'est pour ça, je rends les armes ! Le pire est que le jeu de cinéma muet de Del Monaco ne paraît même pas outré : il pousse tellement bien le parti pris du José fondamentalement instable, presque dégénéré, que tout semble tomber sous le sens. Et pareil, dans le chant, sous les apparences d'expressionnisme / vérisme, c'est au cordeau.

Don José, c'est Dale ou Del Monaco, voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 679
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Dim 19 Juin 2016 - 6:22

DavidLeMarrec a écrit:


Don José, c'est Dale ou Del Monaco, voilà.  

Absolument : un  militaire du rang et non un Grand d'Espagne comme trop souvent ; un paysan mal dégrossi dévoré de passion charnelle ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Dim 19 Juin 2016 - 12:58

malko a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:


Don José, c'est Dale ou Del Monaco, voilà.  

Absolument : un  militaire du rang et non un Grand d'Espagne comme trop souvent ; un paysan mal dégrossi dévoré de passion charnelle ...

Dans le livret (et encore plus dans la nouvelle), c'est pourtant plutôt un brave naïf qu'un rustre… mais Del Monaco réussit justement à en faire un homme au bord de la psychose, dont une mauvaise rencontre libère toutes les forces destructices. Il y a une part d'inné très forte chez ce José-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Dim 5 Mar 2017 - 12:19

Il y a surement déjà la réponse dans les 17 pages qui précèdent - je vais voir fin mars cette oeuvre à Bastille avec Alagna, et je cherche à faire le tri parmi les DVD plus ou moins récents :

Jordan - ASVO - Haddock
Met : Nézet - Seguin - Garanca - Alagna
Liceu : Piollet - BUM - Alagna
ROH : Pappano - Antonacci - Kaufmann.

Y - a - t -il une version particulièrement recommandable ?,

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Dim 5 Mar 2017 - 12:29

Pour te préparer pour le spectacle de Bastille, je pense que les uns ou les autres ça devrait aller... bien international...

Par contre, dans les récents, il ne faut pas oublier Gardiner/Antonacci à l'Opéra-Comique! Là on a une Carmen immense... Partition, distribution, mise en scène, direction... tout y est!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Dim 5 Mar 2017 - 13:25

Polyeucte a écrit:
Pour te préparer pour le spectacle de Bastille, je pense que les uns ou les autres ça devrait aller... bien international...

Par contre, dans les récents, il ne faut pas oublier Gardiner/Antonacci à l'Opéra-Comique! Là on a une Carmen immense... Partition, distribution, mise en scène, direction... tout y est!

Merci ! Gardiner - Antonacci : j'y étais - en effet, exceptionnel !

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80926
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Dim 5 Mar 2017 - 14:19

Pour moi Pappano est très recommandable pour l'ensemble, Piollet pour la mise en scène (celle de Bieito) et Alagna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carmen de Bizet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17
 Sujets similaires
-
» Carmen de Bizet
» Bizet - Carmen
» Georges Bizet (1838–1875)
» Ecouter de l'opéra en Alsace
» Jeu musical sans musique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: