Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 A la découverte du LIED - discographie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Mar 26 Jan 2010 - 21:40

Bien sûr.


Oh, je te rassure, pas plus de trois titres, il ne s'agissait surtout pas d'ouvrir inconsidérément son répertoire déjà immense.


Et c'est horrible. Mais ça, c'est normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Mar 26 Jan 2010 - 21:43

Pff, je crois que nous serons éternellement en désaccord sur un certain nombre de chanteuses (Callas, Nilsson, Ludwig, Rysanek...pas de chance ce sont mes préférées )

Je vais essayer de trouver ces Lieder. De toute façon, aprés Rysanek en Elvira...tout est possible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertram
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1717
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Mar 26 Jan 2010 - 21:55

Citation :
Je vais essayer de trouver ces Lieder.

Par Nilsson, je connais les Wesendonck et quelques Grieg. C'est vrai que c'est laid ; dans le genre, Flagstad est beaucoup plus soignée.

Et c'est vrai que le Roi des aulnes est le lied de Schubert qui attire sûrement le plus de grandes voix : Germaine Lubin, Rosa Ponselle, Samuel Ramey...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertram
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1717
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Lun 7 Mar 2011 - 20:44

Très bon disque pour débuter dans Loewe :



Les lieder les plus célèbres y sont, la diction est parfaite, le piano présent. Je ne sais pas si les textes sont présents dans cette réédition, mais on les trouvera sur Recmusic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Sam 28 Déc 2013 - 14:42

Tiré de 'Playlist' :
(regroupement de plusieurs messages)

gluckhand a écrit:

Bonne mezzo, mais je sais pas , j'ai l'impression qu'on reste à la surface, pas dans la profondeur wolfienne, Hartmut est là présent au piano et n'étouffe pas la chanteuse ( An eine Aeolsharfe est superbe) mais ou sont passés les grands chanteurs de lieders d'antan, nénmoins très écoutable.

Ah non, quand même, Shirai est certes sobre, mais on fait difficilement plus intimemement lié au texte. Pour moi, 100% de ses enregistrements de lied sont des sommets. Après, oui, ce n'est pas un chant expansif, peut-être que si tu n'as pas suivi avec le texte, ça a pu te paraître plat – elle n'est pas « didactique » comme le sont les chanteurs de lied les plus populaires, comme DFD ou Goerne.

Citation :
J'ai les enregistrements de Hugo Wolf Society, c'était quand même autre chose comme chant ,même Eléna Gerhardt est plus émouvante, non tu as raison David,  Mitsuko Shiraï est pas mal, elle chante très bien et à un très beau timbre,  c'est exactement le reflet du chant de notre époque, mais pour moi ça manque de passion, tu parles de lecture de texte mais on devrait déjà sentir  ou  entendre sans comprendre non? Bon c'est vrai c'est beau  sinon.
Forcément, c'est pas pareil !  
J'aime beaucoup les enregistrements que tu mentionnes, mais les grosses voix d'opéra expressionnistes (Kipnis, Ludwig Weber, Fuchs et même Erb, c'est pas du léger !) sont précisément plutôt à rebours de ce qu'on peut attendre du lied.

Citation :
Mitsuko Shiraï est pas mal, elle chante très bien et à un très beau timbre,  c'est exactement le reflet du chant de notre époque, mais pour moi ça manque de passion
Pourquoi, parce que les gens chantent le lied sans passion aujourd'hui ?  Si tu compares Schäfer à Schwarzkopf, Gerhaher à Hüsch, Holl à Kipnis, j'ai plutôt l'impression de l'inverse, moi.

Citation :
tu parles de lecture de texte mais on devrait déjà sentir  ou  entendre sans comprendre non?
Ce sont des postures possibles, mais différentes. Dans l'absolu, ces œuvres sont prévues pour être entendues par un cercle d'ami qui maîtrise totalement cette littérature, donc non, la surexpression pour atteindre un public non-locuteur dans un salle de deux mille places n'est pas forcément l'évidence. Mais c'est vraiment une question a priori : DFD était clairement dans cette optique très « didactique » et immédiate (il aurait pu phraser du turc comme cela, ça aurait aussi bien sonné). Shiraï laisse parler le texte, se contente de bien le phraser, de le seconder discrètement : bref, de mettre en valeur ce qui est le poème tout nu, et non lui ajouter des couches de sens. Ça paraît peut-être lisse vu de l'extérieur, mais quand on est familier des poèmes, je trouve qu'il n'y a pas mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Sam 28 Déc 2013 - 14:49

gluckhand a écrit:
David, plutôt que de parler du chant d'aujourd'hui, je dirais plutôt les disques d'aujourd'hui, dès que je vois un CD de ce compositeur Hugo Woflf,  je le prends mais  pour la plupart ,je suis souvent assez déçu, j'ai pas les noms en tête là comme ça, pour les citer mais je reconnais  aussi que c'est un compositeur pas facile à chanter et tout le monde n'est pas Elisabeth Schwarzkopf  ou Imgard Seefried, c'est sûr!
Précisément, Henschel et Hasselhorn aujourd'hui, et à l'époque de Schiraï, il y avait von Otter et Bär... c'est autrement fouillé que Schwarzkop et Seefried, qui restaient très corsetées et ne fendaient guère l'armure, sans parler de s'occuper du texte. Pour moi, ce qu'elles faisaient étaient agréablement décoratif, mais très loin de ce que peut être la forme textuelle du lied. Parmi leurs contemporains, Dermota et Hüsch, c'était autre chose !

Citation :
Pour les chanteurs d'opéra dont tu parles, ça leur était plus naturel de chanter Wolf  à l'époque comme un autre grand mélodiste allemand assez oublié maintenant  dont je me rappelle plus le nom.
Là, je ne vois vraiment pas, parce que déjà à l'époque, hors de Schubert-Schumann-Wolf, on n'entendait le reste que très épisodiquement (aujourd'hui, il faudrait ajouter Mahler).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3283
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Sam 28 Déc 2013 - 16:34

Brahms ? (Mais enfin je ne sais pas si on peut dire qu'il est "oublié" en tant que mélodiste et je n'imagine pas quelqu'un oublier son nom).

Loewe sinon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Sam 28 Déc 2013 - 17:06

On jouait tant que ça Loewe ? Au contraire, il fait partie des quelques-uns qui sont plutôt à la mode depuis trente ans (intégrale chez CPO, plusieurs récitals de grands noms qui lui sont consacrés...).

Francesco a écrit:
Brahms ?
Là aussi, je n'ai pas l'impression qu'on le jouait davantage qu'aujourd'hui. Il est toujours resté un peu en retrait (il faut dire que sa production n'est pas particulièrement extraordinaire).

Mendelssohn, peut-être, il était un peu plus souvent programmé dans les récitals, possiblement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25722
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Ven 7 Fév 2014 - 21:47

Smile J'essaie de compléter ma collection de disques de lieder en découvrant des chanteurs que je connais mal.
 
Que pensez-vous de ce disque ?
 
 
http://www.amazon.fr/Wanderer-Andreas-Scholl/dp/B008MVGQU2
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Sam 8 Fév 2014 - 13:33

Mélomaniac a écrit:
Que pensez-vous de ce disque ?
Pas beaucoup de bien.

À part la Jeune Fille et la Mort, rigolote parce qu'il utilise ses deux voix :
- que des pièces mineures (choisies pour s'adapter à sa voi, ce qui est plutôt avisé, mais pas pour autant merveilleux) ;
- la voix sonne un peu forcée (assez engorgée) hors de son répertoire naturel ;
- les falsettistes sont structurellement incompatibles avec le lied, parce qu'ils ne peuvent pas articuler clairement. Dans la chanson anglaise XVIIe, ça va, parce que le placement de l'anglais est plus ou moins compatible, mais dans le lied romantique, impossible.

C'est encore Esswood qui se tire le mieux de ce type d'exercice et il est très, très loin de figurer parmi les meilleures versions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25722
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Sam 8 Fév 2014 - 13:50

 hehe Je m'en doutais un peu.

Une certaine curiosité perverse me poussait à découvrir comment on peut machouiller ces lieder dans un gosier de contreténor, mais je dois résister à la tentation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Sam 8 Fév 2014 - 14:20

Dans ce cas, essaie les Schumann-Eichendorff d'Esswood : c'est imparfait, mais ça reste plutôt convaincant. Au moins on entend le texte ; alors que chez Scholl, Kowalski ou Jaroussky, on n'entend pas grand'chose (pas de consonnes et une seule voyelle indéfinie).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25722
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Dim 6 Avr 2014 - 0:24

Bertram a écrit:

Très bon disque pour débuter dans Loewe :



Les lieder les plus célèbres y sont, la diction est parfaite, le piano présent. Je ne sais pas si les textes sont présents dans cette réédition, mais on les trouvera sur Recmusic.

 
 
 Smile Les textes ne sont pas inclus dans le livret de cette réédition, mais sont accessibles en pdf sur le CD.
 
Excellent disque, je confirme ! A moins de trente ans quand fut enregistré ce récital en mai 1989, Quasthoff en était encore à ses débuts.
 
Articulation fluide, modelée (à la fin de Harald, les effets blafards sont stupéfiants !) ; couleurs séduisantes ; diction parfaite.
 
Piano un peu reculé, mais précis, léger et se fondant très agréablement dans les nuances de la voix qui reste dune tonalité plutôt claire, sans abuser des réserves de noirceur.
 
Voilà le détail du programme :
 
Odins Meeresritt Op. 118
Edward Op. 1 n°1
Herr Oluf Op. 2 n°2
Tom der Reimer Op. 135
Der Nöck Op. 129 n°2
Erlkönig Op. 1 n°3
Heinrich der Vogler Op. 56 n°1
Archibald Douglas Op. 128
Prinz Eugen Op. 92
Die Uhr Op. 126 n°3
Elvershöh Op. 118 n°2
Harald Op. 45 n°1
Graf Eberstein Op. 9
Die wandelnde Glocke Op. 20 n°3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6653
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Dim 5 Juin 2016 - 0:52

Benedictus, en Playlist, a écrit:

Mendelssohn: 5 Lieder
Schumann: Frauenliebe und -leben, op. 42
Schoeck: 6 Lieder d'après des textes de d'Eichendorff. 3 Lieder d'après des textes de Mörike
Wolf: 4 Lieder du Spanisches Liederbuch
Elisabeth Grümmer (soprano), Aribert Reimann (piano)
Enr.: Berlin, Cologne, 1963-1968
Orfeo

Probablement un des plus beaux disques de lied qui soit, que ce recueil de récitals radiophoniques - d'autant plus necessaire que Grümmer a peu enregistré.
La voix est pour moi proche d'un certain idéal - timbre immaculé, chant ample mais ferme, diction précise, expression sobre - et l'accompagnement de Reimann est comme toujours rigoureux mais expressif.
Une des rares versions pleinement convaincantes du cycle de Schumann (l'alliance assez unique de maturité et de pureté dans le timbre de Grümmer, son chant d'une belle rectitude parviennent à faire sonner sans fausseté ce cycle de l'amour conjugal). Des Mendelssohn parfaits, pour une fois intenses et tenus, d'une musicalité parfaite, sans affèteries ni superficialité. Des Schoeck beaux et un peu énigmatiques, qui jouent sur le paradoxe d'une veine mélodique très lyrique allié à une harmonie incertaine ou évasive. Des Wolf d'une éloquence subtile, sans grisaille ni tarabiscot.

Après, j'imagine bien ce que d'aucuns vont me répondre: que oui, la voix est belle mais trop large, que c'est daté comme façon de chanter le lied, que ça manque d'expressivité, que Kirchschlager c'est plus mordant et plus focalisé... (Au demeurant, j'aime bien Kirchschlager dans Schumann.)
Mais personnellement, et au moins chez les sopranos, je préfère un texte impeccablement prononcé mais pas trop sollicité, et une voix dotée d'un vrai rayonnement - et pour moi Grümmer est vraiment idéale. (Margaret Price aussi, dans un autre type vocal, plus léger, mais avec une esthétique pas très éloignée.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8418
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Dim 5 Juin 2016 - 11:09

Benedictus a écrit:
Après, j'imagine bien ce que d'aucuns vont me répondre: que oui, la voix est belle mais trop large, que c'est daté comme façon de chanter le lied, que ça manque d'expressivité

Non non, rien de tout ça ; c'est un chant et une conception à la fois très intègre et très "intégrée", si j'ose dire. Pas instrumentale surtout (d'autres, à l'époque et depuis d'ailleurs, ont eu cette tentation et parfois même avec bonheur ; c'est à dire que je ne jette aucun discrédit) même si un authentique instrument, effectivement large et opératique (mais pourquoi envisager le Lied en "petit" quand on y a eu des Leider, des Rethberg, pour seulement deux exemples qui me viennent spontanément à l'esprit ?) est à la manoeuvre. Au demeurant, je ne trouve pas que ça manque d'expressivité ; je ne sais pas si le mot est anguleux/angulaire mais la direction, en revanche est sensible (direction/sens et vision presque orchestrale, en tout cas organique).
Donc un très gros oui à Grümmer thumleft !
(Et j'ai envie d'ajouter : ici, dans le Lied, comme ailleurs !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Dim 5 Juin 2016 - 22:31

Benedictus a écrit:
Après, j'imagine bien ce que d'aucuns vont me répondre: que oui, la voix est belle mais trop large, que c'est daté comme façon de chanter le lied, que ça manque d'expressivité, que Kirchschlager c'est plus mordant et plus focalisé... (Au demeurant, j'aime bien Kirchschlager dans Schumann.)

D'aucuns ne diraient rien de tel : d'abord, Kirchschlager est quand même loin du modèle de mordant et de focalisation (au contraire, il y a une patine douce qui fait son charme, mais le spectre vocal est beaucoup plus « affaissé » que chez Grümmer, toujours d'une rectitude, d'une verticalité extraordinaires) ; ensuite et surtout, non, d'aucuns n'auraient rien à objecter à Grümmer dans le lied.

Avec Reimann, c'est un brin tard et sonne un peu global et « opératique » pour moi (du Mendelssohn phrasé comme un air de Weber), mais ses enregistrements de la RIAS dans les années 50 (certes, avec un accompagnement médiocre) montrent une clarté juvénile, une expression directe où, comme tu le dis très bien, rien ne cherche particulièrement à faire sens, sans être inexpressif d'ailleurs.
Ce n'est pas forcément mon absolu non plus, mais j'aime vraiment ça.

Dans tous les cas, je n'ai vraiment rien à redire de ce choix.


Citation :
Une des rares versions pleinement convaincantes du cycle de Schumann (l'alliance assez unique de maturité et de pureté dans le timbre de Grümmer, son chant d'une belle rectitude parviennent à faire sonner sans fausseté ce cycle de l'amour conjugal).

Là, en revanche : au contraire, on déborde de grandes versions, non ? Ferrier, Jurinac, Crespin, Fassbaender, von Otter, Fink, Kirchschlager, Kožená, Kaune… pas mal de grosses clientes qui réussissent remarquablement. Je n'ai pas encore essayé Grümmer (pas sûr d'adorer autant que toi, en effet) ni Höngen (mais le lied n'est finalement pas son point fort).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6653
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Sam 1 Oct 2016 - 12:54

Benedictus, en Playlist, a écrit:
● Schumann: Liederkreis, op. 39. Berg: Sieben frühe Lieder:
 
Dorothea Röschmann (soprano), Mitsuko Uchida (piano)
En public, Londres, V.2015
Decca

Un très, très beau disque de lied, capté live au Wigmore Hall: on y retrouve les qualités habituelles de Dorothea Röschmann (timbre riche et rayonnant, ligne vocale somptueuse, mais aussi un sens aigu du mot) comme de Mitsuko Uchida (toucher et phrasés raffinés, grande poésie des timbres - dans deux des compositeurs qu’elle a le mieux servi comme soliste). (Mais je n’ai pas encore écouté Frauenliebe und -leben qui complète le programme.)
J’ajouterais que ce disque pourrait constituer une introduction idéale au lied pour des auditeurs peu familiers du genre ( coucou Cololi!): la voix riche et puissante de Dorothea Röschmann pourra en effet combler les glottophiles opératiques, et l’art de Mitsuko Uchida les amateurs de beau piano. (Un signe qui ne trompe d’ailleurs pas: le disque est publié par Decca et non par le label autoproduit du Wigmore Hall.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25722
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Dim 14 Mai 2017 - 23:45

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Carl Maria von Weber (1786-1826) :

Klage, Op. 15 n°2
Was zieht zu deinem Zauberkreise, Op. 15 n°4
Der kleine Fritzan seine jungen Freunde, Op. 15 n°3
Meine Farben, Op. 23 n°1
Sonett, Op. 23 n°4
Reigen, Op. 30 n°5
Sind es Schmerzen, sind es Freuden, Op. 30 n°6
Mein Verlangen, Op. 47 n°6
Quodlibet, Op. 54 n°2
Alter Weiber, Op. 54 n°4 *
Wenn ich ein Vöglein wär', Op. 54 n°6
Weine, weine, nur nicht, Op. 54 n°7
Gelartheit, Op. 64 n°4 *
Elfenlied, Op. 80 n°3

= Max van Egmond, baryton ; Uwe Wegner, pianoforte / * Jan Goudswaard, guitare

(Seon, février-mai 1976)

colors




DavidLeMarrec a écrit:

Oh, je n'avais pas vu que ça existait !  Je ne le vois pas chez mes fournisseurs ordinaires, il faudra que je me mette en quête.
J'adore tout ce qu'il a fait (au chapitre des surprises, ses Fauré sont parmi les plus beaux jamais enregistrés),
même ses cycles schubertiens tardifs où la voix s'est asséchée.




Smile Honnêtement, ces lieder ne figurent pas parmi ceux que j'écoute le plus souvent, et c'est un grand tort car le don mélodique, la simplicité de ton de Weber font mouche. C'est vraiment délicieux. Et Egmond les sert avec un galbe, une tenue, et là encore une simplicité vraiment admirables.
Le récital gravé chez Seon inclut d'autres perles, dont les Mélodies écossaises, que je vais me programmer prochainement, et dont je ferai écho en playlist.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8187
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Sam 5 Aoû 2017 - 10:33

Message déplacé dans le sujet général Walter Arlen.
Wink


Dernière édition par Rubato le Lun 7 Aoû 2017 - 13:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Lun 7 Aoû 2017 - 11:41

Comme ce fil est déjà fourre-tout, on pourrait peut-être justement faire d'autres fils pour les mélodies françaises / anglaises / nordiques / slaves, non ? Vu que tu as manifestement pas mal de matière en préparation !

Ou alors tu ouvres le fil du compositeur, tant pis s'il n'y a que ça, c'est le point de départ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8187
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Lun 7 Aoû 2017 - 11:45

DavidLeMarrec a écrit:
Comme ce fil est déjà fourre-tout, on pourrait peut-être justement faire d'autres fils pour les mélodies françaises / anglaises / nordiques / slaves, non ?  Vu que tu as manifestement pas mal de matière en préparation !

Ou alors tu ouvres le fil du compositeur, tant pis s'il n'y a que ça, c'est le point de départ !

Oui, et je ne sais pas trop où poster parfois.

J'ai du Delius et du Ireland en attente ! Smile

Sinon, oui, un fil pour chaque origine serait intéressant, mais il faudrait récupérer tout ce qui a déjà été mis à droite et à gauche !
(j'ai un Oskar MERIKANTO par Hynninen, et je ne sais pas quoi en faire Confused )

EDIT: En cours de résolution. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8187
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Mar 8 Aoû 2017 - 18:46

Hindemith
Das Marienleben version de 1948

Soile Isokoski / Marita Viitasalo



Je pense que l'on tient ici une version de référence ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Mar 8 Aoû 2017 - 21:18

Oui, superbe disque !

Je les ai aussi vus en concert dans ce programme il y a quelque chose comme cinq ans, Isokoski irradie incroyablement : très sonore, mais très lumineux et précis…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8187
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Jeu 10 Aoû 2017 - 14:29

Hanns Eisler
Ernste Gesänge



Très bel album en 3 parties:

-Ernste Gesänge: 8 Lieder accompagnés par l'ensemble Resonanz (cordes)

-17 Lieder avec piano sur des textes de Bertolt Brecht

-Intercalée dans le programme: Sonate pour piano Op.1.

Matthias Goerne.
Thomas Larcher: piano
Ensemble Resonanz

Excellente interprétation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8187
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Ven 11 Aoû 2017 - 9:23

Tus a écrit:
si je puis me permettre une incursion de novice:


je recommande absolument ce disque magique, d'une poésie extrême: Reger est généralement un compositeur qui me laisse circonspect mais là je m'incline, on a là des pièces riches et nourrissantes, harmoniquement étonnantes pour un musicien si habituellement réactionnaire, pas loin du post-romantisme le plus décadent. Very Happy

Oui superbe disque !

Et il y a aussi celui-ci qui est du même niveau, avec les mêmes interprètes.

Schlichte Weisen (2 CDs)



Frauke May: grande chanteuse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Ven 11 Aoû 2017 - 11:32

Oui, c'est magnifique, et des lieder sophistiqués très réussis, qui s'étalent en trois périodes nettes (du romantisme encoe franc, puis une période beaucoup plus complexe, avant de confiner à l'abstraction et de se détacher de plus en plus de l'immédiateté du texte). Les trois sont assez passionnantes, même si la première est plus accessible.

(Le tissu de la voix de May est parfait pour du lied, très agréable, pudique, qui ne concurrence pas les mots…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8187
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Ven 11 Aoû 2017 - 12:08

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, c'est magnifique, et des lieder sophistiqués très réussis, qui s'étalent en trois périodes nettes (du romantisme encoe franc, puis une période beaucoup plus complexe, avant de confiner à l'abstraction et de se détacher de plus en plus de l'immédiateté du texte). Les trois sont assez passionnantes, même si la première est plus accessible.

(Le tissu de la voix de May est parfait pour du lied, très agréable, pudique, qui ne concurrence pas les mots…)

Oui, j'aime beaucoup; on retrouve d'ailleurs ces deux interprètes dans les Mörike Lieder de Wolf. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8187
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Sam 16 Sep 2017 - 11:40

J'avais posté dans le sujet général "Korngold", mais je pense que le message a bien sa place ici également.  Smile

------------------------------

Une intégrale intéressante en 2 CDs, celle des Lieder avec piano de Korngold.



C'est excellemment interprété. Konrad Jarnot m'impressionne !
Adrianne Pieczonka est excellente elle aussi; sur la totalité des 60 Lieder, elle n'en chante que huit, dont le "Marietta's Lied"  drunken
Konrad Jarnot chante le "Tazlied des Pierrot"

Eichendorff et Shakespeare s'y côtoient.

Ce programme est un régal ! Smile

Adrianne Pieczonka: soprano
Konrad Jarnot: baryton
Reinild Mees : piano

Détails du programme:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8187
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Mar 3 Oct 2017 - 9:08

Pour qui ne connaîtrait pas (encore) ces Lieder de Schubert et Loewe, un album qui pourrait-être intéressant:



Avec au programme:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8187
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Sam 4 Nov 2017 - 17:03

De "playlist"  Je vais à la pêche de temps en temps !
Xavier a écrit:
Marx: Lieder/Kirchschlager

Very Happy Very Happy Very Happy Smile

C'est quel style ? Avec piano, orchestré ?
Je ne connais rien du compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Sam 4 Nov 2017 - 18:03

C'est du décadent toutefois encore bien tonal, avec un peu de debussysme (gamme par tons) et parfois assez proche de R.Strauss ou du premier Berg.
Ce disque-là c'est chez CPO et c'est avec piano. (et c'est très bien!)

Marx a son sujet en général: http://classik.forumactif.com/t5224-joseph-marx-1882-1964
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anaëlle
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1811
Age : 17
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Sam 4 Nov 2017 - 19:06

Smile Je pense que Marx te plairait, Rubato. Je ne connais pas ses lieder avec piano, mais ceux orchestrés sont de très belle facture, du beau postromantisme ( un peu sucrés , certes).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 803
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Sam 4 Nov 2017 - 19:12




Je viens d'écouter ceci, et j'aime beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8187
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Sam 4 Nov 2017 - 19:20

Xavier a écrit:
C'est du décadent toutefois encore bien tonal, avec un peu de debussysme (gamme par tons) et parfois assez proche de R.Strauss ou du premier Berg.
Ce disque-là c'est chez CPO et c'est avec piano. (et c'est très bien!)

Marx a son sujet en général: http://classik.forumactif.com/t5224-joseph-marx-1882-1964

Merci.  Wink Tous les ingrédients pour que ça me plaise!  Smile

anaëlle a écrit:
Smile Je pense que Marx te plairait, Rubato. Je ne connais pas ses lieder avec piano, mais ceux orchestrés sont de très belle facture, du beau postromantisme ( un peu sucrés , certes).

Oui, c'est ce que je me disais aussi ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anaëlle
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1811
Age : 17
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Sam 4 Nov 2017 - 19:30

@Bruno : Si tu as aimé les Korngold, fonce sur les Lieder Op.38, 27, ou encore Op.18 (quoique dans une veine un peu plus décadente).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8187
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Sam 4 Nov 2017 - 19:39

anaëlle a écrit:
@Bruno : Si tu as aimé les Korngold, fonce sur les Lieder Op.38, 27, ou encore Op.18 (quoique dans une veine un peu plus décadente).

Les Lieder de Korngold, c'est excellent ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 803
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Sam 4 Nov 2017 - 19:44

C'est noté merci. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25722
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Mer 6 Juin 2018 - 0:23


Smile Mendelssohn et Schubert (dont un merveilleux Pâtre au rocher) figurent aussi au programme de cet album.

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Othmar Schoeck (1886-1957) :

Das bescheidene Wünschlein
Mit einem gemalten Band
Nachruf
Reiselied


= Maria Stader, soprano ; Karl Engel, piano


(DG, octobre 1957)

Smile L'unique disque de lieder que la soprano helvète (d'origine hongroise) enregistra pour Deutsche Grammophon
incluait quelques opus de son compatriote, décédé comme elle à Zurich.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6653
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Ven 12 Oct 2018 - 0:51


SCHUMANN: Dichterliebe, op. 48 / SCHOENBERG: Das Buch der hängenden Gärten, op. 15
Brigitte Fassbaender (mezzo-soprano), Aribert Reimann (piano)
Berlin-Zehlendorf, III.1983
EMI


Réécouté dans la réédition CD EMI - mais le microsillon original est un de mes tout premiers disques de lied, et un de ceux que j’ai le plus réécouté: vraiment un enregistrement pour l’île déserte.

Deux chefs-d’œuvre singuliers du genre: le lyrisme teinté d’amertume et les sautes d’humeur de Schumann, les atmosphères expressionnistes tendues et raréfiées de Schoenberg - je trouve ça à la fois d’une beauté à couper le souffle et profondément dérangeant (dommage que ce dernier terme ait été si galvaudé.)

Le timbre dense et moiré de Fassbaender, ses mots d’une force et d’une netteté hallucinantes, la vertigineuse versatilité de moyens de son éloquence vocale, et la richesse de contrastes du jeu de Reimann (ce sont deux cycles qui sollicitent beaucoup plus qu’à l’accoutumée les ressources musicales et expressives du piano): tout dans cette interprétation est à hauteur des enjeux musicaux et poétiques - et d’une intensité tourmentée qui pourra peut-être sembler éprouvante pour certaines sensibilités.

Pour qui voudrait découvrir le lied par son versant le plus exigeant, un maître-disque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Ven 12 Oct 2018 - 1:06

Oui et oui.

Et j'ai envie de dire: c'est valable pour presque tout ce que Fassbaender a fait dans le lied, même si la voix s'enlaidit et que le vibrato s'élargit assez nettement à la fin des années 80.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6653
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Ven 12 Oct 2018 - 1:23

Xavier a écrit:
Et j'ai envie de dire: c'est valable pour presque tout ce que Fassbaender a fait dans le lied
Je le pense aussi. Mais, là, on a en plus deux œuvres vraiment très fortes (même si pas faciles) et un pianiste qui creuse davantage sa partie que Gage.

Xavier a écrit:
même si la voix s'enlaidit et que le vibrato s'élargit assez nettement à la fin des années 80.
Je dirais plutôt début des années 90: tout le monde dit que la voix est moche dans Winterreise, mais je ne l’ai jamais trouvé; c'est surtout à partir du Schumann / Brahms avec Leonskaja que je commence à sentir un peu ce que tu dis (et avec les disques Wolf et Liszt avec Thibaudet que je trouve ça un peu difficile, même si je les trouve encore admirables sous bien des aspects.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Ven 12 Oct 2018 - 1:25

Oui, fin 80 ou début 90, il y a une petite nuance c'est vrai.

Comme toi, j'aime toujours malgré tout, mais même si j'adore, je reconnais que ce n'est pas du bel canto. (je sais, tu vas me dire: heureusement!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prosopopus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Mar 23 Oct 2018 - 12:49

Benedictus a écrit:
 
SCHUMANN: Dichterliebe, op. 48 / SCHOENBERG: Das Buch der hängenden Gärten, op. 15
Brigitte Fassbaender (mezzo-soprano), Aribert Reimann (piano)
Berlin-Zehlendorf, III.1983
EMI

Généralement curieux des avis de Benedictus et amoureux de la musique de Schumann j'ai eu une envie de réessayer du Lied, moi qui suis allergique aux voix projetées dans la musique classique. Je ne connais que de loin les Lieder de Schumann même si j'ai eu l'occasion d'en écouter plusieurs fois (y compris par le biais des blind-tests de l'ami Mélo).

Mais là...

Je crois que ça y est, j'ai trouvé ma porte d'entrée, autant par la justesse de la voix que par l'expressivité du piano. Les paroles sont intelligibles, jamais heurtées, les effets mesurés et soutenus par un piano très expressif sans être démonstratif, sans jamais essayer de produire seulement du beau son.

Tout cela au service d'une oeuvre vraiment parfaite, d'un Romantisme presque aride.
La beauté de Im Rhein, im heiligen Strome I love you

Je suis évidemment pour l'instant plus hermétique aux innovations du cycle de Schoenberg mais je l'ai écouté avec plaisir.

Citation :
le lied par son versant le plus exigeant
Bien que je saisisse la réflexion, je trouve ça d'une telle évidence au final que cela me semble étrange.

Donc oui clairement un disque phare pour moi (je vais même essayer de me procurer la version en vinyle).
J'envoie donc mille remerciements à Benedictus pour cette recommandation, puisqu'au-delà de cette écoute j'ai l'impression d'avoir fait sauter quelques barrières sur le chant.

Impression confirmée par l'écoute du récital français de Sabine Deviehle que j'ai beaucoup apprécié, et par la découverte émerveillée du Pelléas et Mélisande de Debussy (oui ça y est moi aussi) mais je reviendrai sur tout cela dans les topics dédiés.

(j'en ai aussi profité pour écouter dans la foulée un peu de Reimann compositeur et il y a peut-être des choses à découvrir là aussi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6653
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Lun 19 Nov 2018 - 1:46

Je me rends compte à ma grande honte que j’avais laissé ce message de Prosopopus sans réponse… Embarassed

Je suis infiniment heureux d’avoir pu te faire trouver ta porte d’entrée pour le lied (et sincèrement touché de tes remerciements.) Peut-être devrais-tu à présent essayer d’explorer le legs discographique de Brigitte Fassbaender – en commençant peut-être par son fabuleux Winterreise, avec Reimann également.
Peut-être aussi essayer les disques de Mitsuko Shirai.
(Pour Reimann, il y a de beaux lieder - ceux sur des poèmes de Celan, notamment - mais c’est assez aride.)

En tout cas, j’attends avec impatience les compte-rendus de tes nouvelles explorations dans le domaine du lied !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6653
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Lun 3 Déc 2018 - 2:00


HINDEMITH: Das Marienleben, op. 27
Juliane Banse (soprano), Martin Helmchen (piano)
Brême, IX.2017
Alpha


Une œuvre que j’aime énormément, en apparence austère et linéaire mais pleine de subtilités harmoniques, sur des poèmes de Rilke, qui conjuguent l’archaïsme de la forme et de l’imagerie mariale et une certaine modernité du discours (il y a un côté stream of conciousness; en fait on dirait un peu du Péguy mais en plus digressif et moins ressassant.)

Je ne raffole pas a priori de la voix de Juliane Banse (très antérieure, plutôt sombrée, avec des aigus problématiques), mais ses choix de répertoire (beaucoup de Berg, mais aussi Koechlin, Schoeck, Rihm, Reimann…) et la cohérence de ses interprétation font que je l’écoute souvent et apprécie beaucoup l’artiste. Assez prévisiblement, elle livre ici une lecture aux antipodes de celles, lumineuses et extatiques, de Soile Isokoski (Ondine) ou Ruth Ziesak (CPO) que j’écoute le plus souvent: une lecture plus «terrestre» et expressionniste, mettant donc moins l’accent sur le caractère psalmodique de la musique mais soulignant justement les mouvements du flux verbal - ce qui se défend aussi, tant par rapport au texte qu’à la musique. Bel accompagnement, qui met davantage en relief les sinuosités limpides (parfois étrangement debussysantes) que le contrepoint austère de la partie de piano.

Une lecture qui renouvelle la perception de l’œuvre. (Et un très beau Jawlensky en couverture.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Lun 3 Déc 2018 - 16:36

Benedictus a écrit:
Soile Isokoski (Ondine) ou Ruth Ziesak (CPO)[/size]

I love you

(D'accord avec toi sur Banse en général – tu voulais dire postérieure, non ?)

Elle n'en avait pas fait une première version chez un autre label ? J'étais persuadé de l'avoir écoutée, mais pas chez Alpha (et bien plus ancien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6653
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Lun 3 Déc 2018 - 17:16

DavidLeMarrec a écrit:
– tu voulais dire postérieure, non ?
Embarassed Oui, enfin très en arrière, quoi.
Je faisais déjà la faute en bio au collège, à propos des membres postérieurs et antérieurs.

DavidLeMarrec a écrit:
Elle n'en avait pas fait une première version chez un autre label ? J'étais persuadé de l'avoir écoutée, mais pas chez Alpha (et bien plus ancien.
Pas à ma connaissance: seulement un récital de lieder avec Axel Bauni chez Orfeo (très bien.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   Lun 3 Déc 2018 - 17:59

Benedictus a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
– tu voulais dire postérieure, non ?
Embarassed Oui, enfin très en arrière, quoi.
Je faisais déjà la faute en bio au collège, à propos des membres postérieurs et antérieurs.

Il faut dire que la terminologie est contradictoire : un fait antérieur est un fait d'avant, qui remonte en arrière dans le temps. scratch


Citation :
Pas à ma connaissance: seulement un récital de lieder avec Axel Bauni chez Orfeo (très bien.)

J'irai vérifier quelle autre voix sombre, pas dans mon genre, mais convaincante, j'avais écoutée et plutôt appréciée dans ce cycle. (Évidemment rien qui s'approche d'Isokoski et Ziesak, hein.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la découverte du LIED - discographie   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la découverte du LIED - discographie
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» A la découverte du LIED - discographie
» A la découverte du LIED - mode d'emploi
» Hector Berlioz (discographie sélective)
» Schumann - Musique de chambre, discographie
» Mahler discographie exhaustive: symphonies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: