Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les sonates de Scriabine

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Votre intégrale préférée?
Ashkenazy
14%
 14% [ 7 ]
Austbo
6%
 6% [ 3 ]
Glemser
32%
 32% [ 16 ]
Hamelin
4%
 4% [ 2 ]
Letterberg
6%
 6% [ 3 ]
Ogdon
6%
 6% [ 3 ]
Ponti
10%
 10% [ 5 ]
Rudy
10%
 10% [ 5 ]
Szidon
4%
 4% [ 2 ]
Zhukov
6%
 6% [ 3 ]
Kasman
2%
 2% [ 1 ]
Taub
0%
 0% [ 0 ]
Laredo
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 50
 

AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82293
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Les sonates de Scriabine   Ven 9 Sep 2016 - 4:00

Mike a écrit:
Xavier a écrit:
5è sonate par Varduhi Yeritsyan: que ceux qui trouvent Glemser scolaire écoutent cet enregistrement, c'est d'une platitude incroyable, presque pas de contrastes, pas d'arêtes, les notes sont jouées toutes pareilles, les rythmes sont quasi-métronomiques, aucun mystère, transitions ultra-prosaïques... je n'ai jamais entendu ça dans Scriabine.

Et que penses-tu de son interprétation dans les 5 dernières sonates? Perso j'aime beaucoup sa 6ème, notamment. C'est assez introverti, pas spectaculaire, mais le climat y est.

C'est vrai que c'est un peu mieux que dans la 5è, mais je trouve que ça reste assez prosaïque, assez peu de nuances et de mystère, tout le temps entre piano et forte, ça ne respire pas énormément, et quand même au moins deux grosses fautes de lecture entre 6'17 et 6'23 qui gâchent l'harmonie.

EDIT: il y a vraiment beaucoup de fausses notes pour un enregistrement studio, on se dit qu'elle n'a pas vraiment cherché à comprendre l'harmonie scriabinienne, avec toutes ces fautes qui gâchent complètement le mode 2 notamment. Neutral
Est-ce que les maisons de disque engagent encore des directeurs artistiques dignes de ce nom qui écoutent et regardent un peu la partition ou pas du tout??
C'est pareil dans le climax de la 9è sonate, pour moi c'est vraiment pas possible un truc pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25369
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Les sonates de Scriabine   Dim 11 Sep 2016 - 2:05


Smile Durant ces huit pages, personne n'a encore évoqué Gould dans la Sonate n°3.

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Alexandre Scriabine (1872-1915) :

Sonate n°3 en fa dièse mineur, Op. 23

= Glenn Gould, piano

(CBS, janvier-février 1968)

Smile Venant de Gould, tout est très décortiqué. L'élan, la projection, le relief sont exemplaires.
Autorité des équilibres, expressivité du jeu, tension des lignes (même dans l'Andante) : les « états d'âme » de cette oeuvre de transition en ressortent raffermis et dilatés, et son romantisme s'échauffe dans une pénétration visionnaire - d'une lucidité violente mais cadrée.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82293
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Les sonates de Scriabine   Dim 23 Oct 2016 - 2:27

La 9è sonate par Ludmila Berlinskaya: il n'y en a pas tant que ça de très bonnes versions de cette sonate, il faut le souligner quand ça arrive, là je tire mon chapeau!
C'est du très beau piano, c'est précis, fin, expressif, et bien dingue comme il faut à la fin.
Il faut maintenant que j'écoute le reste du disque, il y a notamment Vers la flamme, la 4è sonate et deux préludes de Pasternak.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 17917
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Les sonates de Scriabine   Mar 14 Mar 2017 - 15:51

Disques en lice consacré aux sonates n°4 et n°5 :

https://www.rts.ch/play/radio/disques-en-lice/audio/alexandre-scriabine--sonates-pour-piano-no-4-et-5?id=8419560
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6357
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Les sonates de Scriabine   Mar 10 Juil 2018 - 1:53

Vu les importantes divergences d’appréciation sur ce fil, j’ai décidé de me faire une opinion par moi-même en écoutant l’intégrale Zhukov 71.


Sonates nº1 en fa mineur, op. 6 et nº2 en sol dièse mineur, op. 19 «Sonate-fantaisie»
Igor Zhukov (piano)
1971
Melodiya


Et donc jusqu’ici, pas tellement convaincu.

En fait, je vois assez bien ce qui fait qu’on peut aimer, mais aussi ce qui fait que je n’aime pas trop cette interprétation: Zhukov propose une interprétation qui cherche manifestement à exalter la modernité de Scriabine en tournant le dos à la filiation chopinienne. Cela se traduit d’abord par une façon de construire le son qui ne hiérarchise absolument pas les composantes du texte musical (on a l’impression qu’il n’y a plus de ligne mélodique principale, de voix intermédiaires, de figures ornementales - mais plutôt comme une suite d’agrégats articulés avec la même netteté), d’autant qu’il y a peu de forts contrastes dynamiques (mais tout un jeu sur les nuances du f au ppp); ensuite par des tempi globalement très vifs, mais avec une espèce de liberté rythmique qui semble vouloir s’affranchir de la barre de mesure; enfin par une diversité de textures qui donne à la sonorité d’ensemble quelque chose de très composite.

Sur le papier, ça devrait me plaire - et il est possible que cela fonctionne bien dans les sonates plus tardives - mais là, dans la 1ᵉ, ça me paraît assez contre-productif: cela sonne moins «moderne», je trouve, qu’un peu confus, un peu bousculé, un peu dépareillé - finalement, cette approche me semble plutôt desservir la qualité lyrique et expressive de l’œuvre, sans véritable gain en termes d’intelligibilité des richesses harmoniques de l’œuvre.

Quant à la 2ᵉ, je ne suis vraiment pas entré dedans: par rapport à mes attentes (ou à mes habitudes), j’ai entendu quelque chose de totalement erratique - où la respiration du flux musical se dispersait entre des moments excessivement bousculés et comme trop pleins et de vraies chutes de tension (malgré les tempi rapides), où le matériau finissait par perdre toute profondeur et toute structuration. Par ailleurs, il est possible qu’en concert la qualité de son de Zhukov ait pu pallier ce défaut de discours; malheureusement la captation est vraiment médiocre pour un studio de cette date, et même pour Melodiya (il y a des Gilels ou des Richter des années 60 qui sont bien mieux enregistrés) - du coup, ce qu’on entend manque de l’ampleur et des couleurs des deux versions à travers lesquelles j’ai appris à aimer cette sonate (sans doute celle que j’ai le plus écoutée, avec la 5.)

Pour confirmation, justement:

 
Sonate nº2 en sol dièse mineur, op. 19 «Sonate-fantaisie»
- Ivo Pogorelich (piano)
Hanovre, XII.1990
DG

- Sviatoslav Richter (piano)
En public, Prague, IX.1972
Praga «Sviatoslav Richter in Prague»


Conforme à mon souvenir. Alors même que l’on a à faire à deux versions radicalement personnelles (j’imagine qu’entre les aléas du live chez Richter et les habituelles idiosyncrasies de Pogorelich, Xavier trouverait beaucoup à y redire quant au respect du détail de la partition), il y a ici comme là un discours au développement remarquablement structuré, et comme porté une sorte de respiration interne d’une grande évidence - et puis surtout deux sonorités de piano assez prodigieuses (plutôt dans l’autorité des attaques et l’ampleur du spectre des dynamiques chez Richter, dans la richesse et le raffinement des timbres et la versatilité digitale chez Pogorelich.)

Face à deux lectures aussi immenses, j’avoue avoir du mal à comprendre l’espèce de statut de référence dont semble jouir Zhukov. Mais encore une fois, il est possible que son approche fonctionne mieux dans les sonates plus tardives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85285
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les sonates de Scriabine   Mar 10 Juil 2018 - 12:06

L'impression que m'avait laissé Zhukov, je crois, était qu'il cherchait plus à produire du piano qu'à appréhender la partition, d'une certaine façon : donc des accords construits dans un beau son très charnu, mais une continuité, une logique d'ensemble qui semblait moins importer que bien appuyer sur les touches.

Je le classe donc dans la même catégorie que Lang Lang, l'ivresse du jouet.


Après, honnêtement, le langage dépassant assez tôt dans le corpus (je n'ai pas écouté ses deux premières) mes compétences de vague perception harmonique, il se peut que je fasse complètement erreur. (Néanmoins, des pianistes qui ont vraiment pour but de bien appuyer sur les touches, cela existe et n'est pas si invraisemblable, surtout dans cette génération.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Les sonates de Scriabine   Dim 26 Aoû 2018 - 15:01

Xavier a écrit:
Toujours péremptoire Kia...

Néanmoins je suis d'accord, c'est non pas catastrophique, mais disons médiocre.

Par contre, dire "Scriabine c'est pas pour les femmes", franchement ça me semble absurde.

Pour rebondir ... je pense me porter acquéreur de l'intégrale par Maria Lettberg
Question pour le champion : est-ce bon ?
J'ai lu des critiques favorables

Merci

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82293
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Les sonates de Scriabine   Jeu 30 Aoû 2018 - 17:01

Oui, on peut surement trouver mieux pour chaque œuvre, selon ses goûts, mais c'est vraiment très valable, et c'est une intégrale, donc ça remplit vraiment bien son office, d'ailleurs il n'y a pas d'équivalent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Les sonates de Scriabine   Jeu 30 Aoû 2018 - 17:25

Xavier a écrit:
Oui, on peut surement trouver mieux pour chaque œuvre, selon ses goûts, mais c'est vraiment très valable, et c'est une intégrale, donc ça remplit vraiment bien son office, d'ailleurs il n'y a pas d'équivalent.

Merci Xavier

Tu avais également donné une critique fort favorable sur une quasi intégrale effectuée par un italien ( pronti - pronto ou un truc du genre)
MAIS vu l'enregistrement bancal je me tournerai donc vers la dame

Je n'ai plus qu'à appuyer sur le bouton infernal et c'est in the poket
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82293
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Les sonates de Scriabine   Jeu 30 Aoû 2018 - 17:30

Ponti, j'ai été bluffé lors de ma découverte, mais à la réécoute ça fait quand même mal aux oreilles, à cause du piano, du son, ou les deux, et c'est tout de même bien brouillon dans l'ensemble.
Je ne le réécoute jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Les sonates de Scriabine   Jeu 30 Aoû 2018 - 17:34

Xavier a écrit:
Ponti, j'ai été bluffé lors de ma découverte, mais à la réécoute ça fait quand même mal aux oreilles, à cause du piano, du son, ou les deux, et c'est tout de même bien brouillon dans l'ensemble.
Je ne le réécoute jamais.


la messe est dite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les sonates de Scriabine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les sonates de Scriabine
Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» Les sonates de Scriabine
» Scriabine (1872-1915) Oeuvres pour piano hors sonates
» Scriabine, sonates - Amphithéâtre de Bastille - Juin 2013
» Les plus belles sonates pour piano
» Un chef pour 3 chefs d'oeuvre (Honegger Scriabine Respighi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: