Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Henri Dutilleux (1916-2013)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mar 19 Déc 2006 - 19:17

Allez, je m'y colle! Smile

Dutilleux est un des compositeurs les plus perfectionnistes qui soient.
Peu de partitions achevées et approuvées par le compositeur durant sa carrière; mais quasiment pas de déchet.
Une longue et lente maturation pour chacune d'elle.
L'oeuvre qu'il considère comme son opus 1 est la sonate pour piano; elle date de 1948.
On peut noter des oeuvres antérieures comme la très accessible Sonatine pour flûte et piano (très appréciée des flutistes et souvent enregistrée), ainsi que d'autres oeuvres de musique de chambre comme Sarabande et Cortège pour basson et piano, et une pièce pour trombone et piano.
Egalement la mélodie avec orchestre la Geôle, inédite jusqu'à peu.
Dans ces oeuvres de jeunesse on entend les influences de Bartok, Ravel, peut-être un peu Poulenc aussi dans la Sonatine pour flûte.
Mais déjà on reconnaît sa griffe harmonique, avec ces accords polytonaux reconnaissables.
La sonate pour piano est incontestablement l'oeuvre marquante de cette période.
Une oeuvre virtuose, excellement bien écrite pour le piano, avec notamment un final éblouissant.
De 54 datent les 2 sonnets de Jean Cassou (également orchestrés), dans le même style que la Geôle, empreints d'une certaine gravité.

Viennent ensuite les 2 symphonies (1951 et 1959), qui marquent le début d'une série d'oeuvres symphoniques de haute volée; Dutilleux est un compositeur orchestral, cela est évident, c'est là qu'il excelle.
Ce qui frappe, c'est la grande poésie de cette musique.
Dutilleux lui-même définit sa 1ère symphonie comme "la naissance et le déroulement d'un rêve".
Cet onirisme sera présent dans beaucoup de ses oeuvres.
Dutilleux n'hésite pas à utiliser et à renouveler des formes classiques, comme la superbe passacaille qui ouvre la 1ère symphonie.
Et le mouvement lent, (utilisé par Pialat dans Sous le soleil de Satan) avec sa grande mélodie aux violons (chose absolument subversive dans la France musicale boulézienne de l'époque) est d'une beauté à couper le souffle; avec son orchestre, Dutilleux crée réellement un univers.
Dans la 2è symphonie, il renouvelle le genre du concerto grosso, avec une disposition orchestrale inédite; on retrouvera ce genre de recherches dans ses oeuvres ultérieures.

Les Métaboles (1965) sont considérées comme un de ses plus hauts chefs d'oeuvre.
Dutilleux atteint là le sommet de son art, pour ne plus le quitter pendant un certain temps.
La maîtrise de l'orchestre est éblouissante, chaque mouvement utilise en priorité une famille d'instruments, avec un bonheur équivalent. (le 1er mouvement est centré sur les bois, le 2è les cordes, le 3è les cuivres et le 4è les percussions)
Le final réunira l'orchestre au complet dans une sorte de synthèse bouillonnante de tout ce qui a été entendu auparavant.
Les 5 mouvements, de caractère et de formation instrumentale différents, s'enchaînent avec un bonheur étonnant.
Le 3è mouvement est un exemple absolument étonnant de ce que l'on peut faire avec une écriture sérielle assouplie, et ce qui surprend également, c'est la conjugaison d'une écriture très complexe et en même temps d'une grande intelligibilité de cette musique.
Jamais on a l'impression d'entendre quelque chose de cérébral, on est toujours dans une musique poétique, voire lyrique et passionnée.

La suite prochainement...


Dernière édition par le Mer 20 Déc 2006 - 2:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9164
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mar 19 Déc 2006 - 19:36

merci Very Happy Wink

topo déjà superintéressant même si la suite est annoncée cheers

Bon alors sinon c'est laquelle la meilleure version du concerto pour violoncelle ? Boulet geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mar 19 Déc 2006 - 19:38

Morloch a écrit:
topo déjà superintéressant

Merci; j'espère que ça en intéressera d'autres.

Morloch a écrit:

Bon alors sinon c'est laquelle la meilleure version du concerto pour violoncelle

Si tu le veux bien on parlera de la discographie après avoir fait le tour de l'ensemble. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaial
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 16/08/2006

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mar 19 Déc 2006 - 22:07

La semaine dernière j'ai pu entendre un mouvement de la première symphonie en cours d'analyse, j'ai beaucoup apprécié, effectivement une très belle maitrise orchestrale (magnifique même). J'avais été impréssionné par les métaboles en concert également, notamment la fin qui m'avait soufflé. Les sonnets de Jean Cassou par contre ça m'a gonflé (toujours autant de mal avec les chanteurs, j'y peut rien...).

Pour le quatuor ainsi la nuit, je suis pas fan personnelement. Enfin, il faut que j'écoute plus, et que je m'y plonge mieux je pense. Pour l'instant je reste quand même mitigé. Disons que l'orchestre est ce que j'apprécie le plus chez lui pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mar 19 Déc 2006 - 22:15

Gaial a écrit:
Pour l'instant je reste quand même mitigé. Disons que l'orchestre est ce que j'apprécie le plus chez lui pour le moment.

Il n'a pratiquement fait que ça. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mer 20 Déc 2006 - 0:00

Je continue mon tour d'horizon rapide de son oeuvre.

J'ai précédemment oublié d'évoquer la partition "Le Loup", pour un ballet de Roland Petit daté de 1953, dont Dutilleux s'oppose à l'exécution pour la raison qu'il estime qu'elle est trop dépendante du ballet.
On en trouve néanmoins un enregistrement sous la baguette de Georges Prêtre.
Moins indispensable que la Symphonie n°1 (1951), c'est une oeuvre où Dutilleux s'épanche de façon moins personnelle, sans doute à cause de la contrainte de l'argument. C'est néanmoins une oeuvre colorée et intéressante pour comprendre l'évolution du compositeur; on y ressent notamment l'influence de Bartok.

En 1970 il compose donc pour Rostropovitch le Concerto pour violoncelle "Tout un monde lointain". (avec en épitaphe de chaque mouvement des vers de Baudelaire)
Une oeuvre qu'il admet lui-même mettre tout en haut de sa production.
Et pour cause, grâce au violoncelle Dutilleux nous livre sa partition la plus passionnée, la plus poétique mais aussi la plus lyrique.
On dirait l'oeuvre d'un post-romantique qui écrit dans un langage pourtant presque atonal. (je dis presque, parce qu'il y a toujours un fond tonal dans sa musique, des pôles toujours importants, une recherche harmonique poussée et extrêmement raffinée, et un amour de la mélodie, même torturée et disjointe, comme celle du tout début du concerto)
Les mouvements lents sont toujours merveilleux, avec un côté pointilliste et une économie de moyens et de sonorités (début du 4è mouvement), tandis que le 3è mouvement, Houles, est un grand mouvement marin tempêtueux.
Le 1er mouvement utilise encore dans une certaine mesure l'écriture sérielle; Dutilleux répéte sa série à l'envie pour lui donner un caractère obsessionnel. Du coup, contrairement à nombre d'oeuvres sérielles, cette série est presque mémorisée par l'auditeur, pour qui elle devient presque un thème familier et reconnaissable.
Contrairement à la plupart de ses oeuvres jusqu'alors qui se terminent dans l'éclat (Sonate, Métaboles, puis plus tard la Nuit étoilée et le Concerto pour violon) ou dans le calme (les 2 symphonies), Tout un monde lointain se termine comme dans un murmure, semblable à son commencement.
Dutilleux a définitivement trouvé son style et signe là sa partition la plus raffinée orchestralement.

Dutilleux s'attelle pour la première fois depuis ses oeuvres de jeunesse à la musique de chambre avec le quatuor à cordes "Ainsi la nuit". (1976)
La nuit est un thème cher à Dutilleux (2 ans plus tard viendra "La Nuit étoilée", sans parler des nombreux nocturnes qui jalonnent ses oeuvres), ici elle est plus que mystérieuse, carrément étrange et inquiétante.
Le travail sur le timbre est ici prédominant, et Dutilleux utilise toutes les ressources de son quatuor, rappelant par moments les oeuvres de Webern pour cette formation. (notamment l'opus 5 et l'opus 9)
Il s'agit incontestablement, à ce jour, de son oeuvre la plus moderne et la moins accessible.
Une oeuvre secrète, parfois violente, mais à plus d'un titre fascinante.

Je passe rapidement sur des oeuvres qui m'apparaissent secondaires, les Préludes, Résonances, oeuvres pour piano, ainsi que les Figures de résonances pour 2 pianos, qui sont plus des oeuvres d'expérimentation, et qui n'ont pas toujours la fibre poétique chère à Dutilleux.

Timbres, espace, mouvement (ou la Nuit étoilée, d'après le tableau de Van Gogh) date de 1978.
Pour cette oeuvre Dutilleux utilise un orchestre riche en bois, cuivres et percussion et trouve une coloration particulière que lui évoque la toile de Van Gogh avec l'utilisation exclusive des cordes graves.
On trouve notamment l'utilisation caractéristique des "babillements", ou "fourmillements" de bois chers à Dutilleux.
Les violoncelles et contrebasses se voient offrir un interlude entre les deux mouvements principaux.

Dutilleux écrit ensuite un nouveau concerto, pour violon cette fois, à destination d'Isaac Stern.
L'oeuvre voit le jour en 1985 avec le titre "l'Arbre des songes".
Presqu'aussi jouée et reconnue que le concerto pour violoncelle, l'oeuvre y fait souvent penser, pour le climat général, les rapports entre le soliste et orchestre.
Encore une oeuvre longuement mûrie, écrite dans une période où Dutilleux a eu une crise d'inspiration, alors qu'il était aux 3/4 de son concerto.
Une inspiration qu'il a relancée en repartant du son d'un orchestre qui s'accorde; un passage étonnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9164
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mer 20 Déc 2006 - 0:25

Xavier a écrit:

Encore une oeuvre longuement mûrie, écrite dans une période où Dutilleux a eu une crise d'inspiration, alors qu'il était aux 3/4 de son concerto.
Une inspiration qu'il a relancée en repartant du son d'un orchestre qui s'accorde; un passage étonnant.

je ne savais pas l'origine de ce passage du concero pour violon, c'est incroyable à entendre et intégré dans le concerto (ça doit pas être évident à jouer) et conduit à un final très poétique.

il faut être très sûr de ses moyens pour oser un truc pareil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mer 20 Déc 2006 - 1:26

Je suis légèrement moins friand de ses oeuvres plus récentes, même s'il y a encore de bien belles choses.

Le mystère de l'instant (1989) pour orchestre à cordes et cymbalum (instrument qu'il a déjà largement utilisé dans le concerto pour violon) ne compte pas à mon avis parmi ses plus grandes réussites.
On peut trouver que Dutilleux commence à s'y répéter quelque peu; personnellement je pense que son orchestre, réduit aux cordes, est ici privé de ses couleurs et de ses textures habituelles qui font tellement merveille.

Il retourne brièvement à la musique de chambre avec les Citations (1990), oeuvre destinée à une formation plutôt inédite, hautbois, clavecin, contrebasse et percussion.
Toujours des recherches sur le timbre, mais oeuvre plutôt anecdotique à mon sens.

Il revient ensuite au grand orchestre avec Shadows of time (1997).
L'oeuvre utilise 3 voix d'enfants pour son mouvement central, dédié à Anne Frank, et renoue avec le meilleur de l'inspiration de Dutilleux.
La variété des textures orchestrales, la cohérence de la forme, font une nouvelle fois merveille.

Sur un accord pour violon et orchestre (2002) ne présente pas à mes yeux un grand intérêt; cela ressemble plus ou moins à une pâle copie en miniature du Concerto pour violon.
L'oeuvre, guère passionnante, ne prend jamais son élan.

Les Correspondances pour voix et orchestre (2003) sont d'une toute autre trempe!
Dutilleux renoue avec la musique vocale, un genre qu'il avait abandonné depuis les sonnets de Jean Cassou, lui qui a pourtant été souvent pressé d'écrire un opéra, ce qu'il n'a jamais fait, faute selon lui d'avoir trouvé le sujet adéquat.
Ces Correspondances sont écrites d'après des lettres diverses, (de Rostropovitch, de Soljenitsyne...) pour lesquelles Dutilleux trouve à chaque fois le ton adéquat; il en résulte une oeuvre poignante, inspirée, dont l'écriture vocale est difficile. (car l'orchestre, rutilant, peut avoir tendance à couvrir le chant)
Voir mes impressions de concert ici: http://classik.forumactif.com/viewtopic.forum?t=493

Doté d'un style et d'un univers personnels et inimitables, Dutilleux semble avoir des difficultés, depuis 20 ans, à se renouveler.

Mais au regard de l'ensemble de son oeuvre, de part la richesse d'inspiration de sa musique, la maîtrise de son orchestre, la poésie intrinsèque de sa musique, et la capacité qu'il a eu à rester en dehors des dogmes de son époque, à passer au travers des modes, en se forgeant un style personnel à la croisée des atonals radicaux et des post-modernes néo-tonaux, il est pour moi (cela est très subjectif bien sûr) le plus grand compositeur français de la 2è moitié du 20è siècle.


Dernière édition par le Mer 20 Déc 2006 - 2:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mer 20 Déc 2006 - 2:03

Pour ce qui est de la discographie, dans l'ensemble je recommande en priorité le travail de Yan-Pascal Tortelier qui a gravé l'intégrale de la musique symphonique (incluant bien sûr les concertos mais aussi les sonnets de Jean Cassou) avec son orchestre britannique et les superbes prises de son Chandos.
C'est très détaillé, l'élan et la poésie sont là, vraiment la référence pour moi.
Pour les Symphonies et les Métaboles, ça me semble vraiment un cran au-dessus de tout ce que j'ai pu entendre.
Par contre ce ne sont pas les versions les moins chères.

Pour le concerto pour violoncelle, il y a pléthore de bonnes versions, en tête celle de Rostropovitch avec Baudo, et celle de Tortelier, avec un violoncelliste (le russe Boris Pergamenschikow) légèrement en retrait mais une performance orchestrale remarquable, supérieure à la version Baudo.
Noras/Saraste n'est pas inintéressant, offrant une version plus froide, plus neutre, plus implacable peut-être.

Pour le concerto pour violon on a aussi la version du créateur (Stern avec Maazel) qui fait office de référence, mais là encore, Olivier Charlier et Tortelier sont largement à la hauteur.

Hans Graf a récemment enregistré avec l'Orchestre de Bordeaux-Aquitaine une intégrale de l'oeuvre symphonique d'un bon niveau, qui a le mérite d'être très peu chère (en CDs séparés) et de donner pour la première fois la mélodie la Geôle, avec François le Roux.

En ce qui concerne la sonate pour piano, la version Marie-Josèphe Jude est pour moi en tête, d'une fougue (en plus d'une précision redoutable) bien supérieure à la version de Geneviève Joy, alias madame Dutilleux.

J'espère qu'on aura bientôt un enregistrement des Correspondances...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 31
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mer 20 Déc 2006 - 2:19

A noter aussi la sortie en Janvier chez Naxos d'une intégrale des oeuvres de piano par John Chen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mer 20 Déc 2006 - 2:22

Kia a écrit:
A noter aussi la sortie en Janvier chez Naxos d'une intégrale des oeuvres de piano par John Chen.

Y a déjà celle d'Anne Queffelec (et d'autres), mais de toute façon hormis la Sonate et les 3 préludes, le reste est vraiment sans grand intérêt. (petites pièces pour les enfants...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brasilia
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 73
Age : 57
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mer 20 Déc 2006 - 10:18

Pour la 1ère symphonie, la version que je choisirais en premier est celle de Serge Baudo avec l'Orchestre national de Lyon, éditée chez Harmonia Mundi. La magnifique passacaille qui introduit la symphonie est admirablement restituée, alors que chez Tortelier (Chandos), ou chez Hans Graf (Arte Nova), c'est beaucoup plus plat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 71
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mer 20 Déc 2006 - 10:48

Très intéressante analyse de l'oeuvre de Dutilleux, Xavier Very Happy

C'est vrai qu'au cours d'une très longue carrière de compositeur, il a relativement peu composé (son oeuvre ne comporte pas de numéro d'opus, mais il me semble qu'on n'atteint pas la trentaine).

Je ne sais plus si c'est sur ce forum ou sur un autre que j'en ai déjà parlé - je finis par m'y perdre - mais pour moi qui suis plutôt orienté classique/romantique, je préfère bien sûr ses oeuvres anciennes, comme le Loup ou les symphonies à celles plus récentes comme Ainsi la nuit ou les Strophes sur le nom de Sacher.

Mais l'objet de mon post n'est pas de parler de mes goûts personnels, mais de poser une question :

En consultant son catalogue dans le "Baker", j'ai vu qu'il a composé aussi des musiques de scène, pour les Hauts de Hurlevent (1943) la Princesse d'Elide (1946), Monsieur de Pourceaugnac (1948) et Hernani (1952).

Connais tu ces oeuvres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mer 20 Déc 2006 - 16:09

joachim a écrit:
pour moi qui suis plutôt orienté classique/romantique, je préfère bien sûr ses oeuvres anciennes, comme le Loup ou les symphonies à celles plus récentes comme Ainsi la nuit ou les Strophes sur le nom de Sacher.

Ces deux oeuvres là sont parmi ses moins accessibles de toute façon, mais parmi les oeuvres récentes Shadows of time ou les Correspondances (malheureusement cette oeuvre n'a pas encore été enregistrée) pourraient davantage te plaire. Wink

joachim a écrit:

En consultant son catalogue dans le "Baker", j'ai vu qu'il a composé aussi des musiques de scène, pour les Hauts de Hurlevent (1943) la Princesse d'Elide (1946), Monsieur de Pourceaugnac (1948) et Hernani (1952).

Connais tu ces oeuvres ?

Non, il n'y en a pas d'enregistrement, et je ne pense pas qu'elles soient éditées.
Il y a aussi des musiques de films, et des oeuvres symphoniques de jeunesse indiquées comme détruites...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 31
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mer 20 Déc 2006 - 16:13

Le Loup n'a pas été enregisté dans son intégralité je crois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mer 20 Déc 2006 - 16:15

Kia a écrit:
Le Loup n'a pas été enregisté dans son intégralité je crois ?

Dans l'enregistrement de Georges Prêtre, ce sont des fragments symphoniques, oui sans doute pas le ballet complet donc, que Dutilleux considère comme trop dépendant de la chorégraphie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 31
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mer 20 Déc 2006 - 16:29

Ah, en fouinant je vois qu'il existe un enregistrement du ballet en 33t de Paul Bonneau mais à part à la B.N.F, je vois pas trop ou l'on peut se le procurer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Dim 24 Déc 2006 - 5:13

Gaial a écrit:
Les sonnets de Jean Cassou par contre ça m'a gonflé (toujours autant de mal avec les chanteurs, j'y peut rien...)

C'est-à-dire?
Tu ne supportes pas la voix?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Dim 24 Déc 2006 - 16:06

Un grand merci pour ce beau tour d'horizon ! cheers


Je commence par retranscrire le message de Morloch du fil discographique :
Morloch a écrit:
A ma grande surprise aucun sujet en général ou discographie sur Henri Dutilleux,

juste pour connaître quelques références discographiques

A part des concerts entendus sur France Musique, tout ce que je connais ce sont ces deux disques qui font un peu doublon :



Tout un monde lointain... par Rostropovich (dédicataire de l'oeuvre je crois) et l'Orchestre de Paris dirigé par Serge Baudo



Tout un monde lointain... Strophes sur le nom de Sacher pour violoncelle seul et L'arbre des Songes par Truls Mork, Renaud Capuçon, Myung Whun Chung dirige l'Orchestre Philarmonique de Radio France.

Ce dernier disque je l'ai beaucoup écouté, je suis très impressionné par la performance de Truls Mork, très intense et précis.

Mais il existe d'autres choses certainement (et mon petit doigt me dit que je suis à la bonne adresse Cool )


Xavier a écrit:
On dirait l'oeuvre d'un post-romantique qui écrit dans un langage pourtant presque atonal. (je dis presque, parce qu'il y a toujours un fond tonal dans sa musique, des pôles toujours importants, une recherche harmonique poussée et extrêmement raffinée, et un amour de la mélodie, même torturée et disjointe, comme celle du tout début du concerto)
Ca me semble un excellent résumé de Dutilleux...


Xavier a écrit:
Il revient ensuite au grand orchestre avec Shadows of time (1997).
L'oeuvre utilise 3 voix d'enfants pour son mouvement central, dédié à Anne Frank, et renoue avec le meilleur de l'inspiration de Dutilleux.
La variété des textures orchestrales, la cohérence de la forme, font une nouvelle fois merveille.

Sur un accord pour violon et orchestre (2002) ne présente pas à mes yeux un grand intérêt; cela ressemble plus ou moins à une pâle copie en miniature du Concerto pour violon.
L'oeuvre, guère passionnante, ne prend jamais son élan.
Je suis tout à fait d'accord avec ça, Shadows of Time est sans doute son oeuvre qui m'a le plus impressionné, le plus séduit. Et, de même, resté un peu sur ma faim pour ce petit concerto pour Mutter et orchestre.


Citation :
Les Correspondances pour voix et orchestre (2003) sont d'une toute autre trempe!
Trois fois hélas, j'ai manqué la retransmission radio. Shit

Ce sera bien édité un jour.


Citation :
Mais au regard de l'ensemble de son oeuvre, de part la richesse d'inspiration de sa musique, la maîtrise de son orchestre, la poésie intrinsèque de sa musique, et la capacité qu'il a eu à rester en dehors des dogmes de son époque, à passer au travers des modes, en se forgeant un style personnel à la croisée des atonals radicaux et des post-modernes néo-tonaux, il est pour moi (cela est très subjectif bien sûr) le plus grand compositeur français de la 2è moitié du 20è siècle.
Rien que ça.


Xavier a écrit:
Hans Graf a récemment enregistré avec l'Orchestre de Bordeaux-Aquitaine une intégrale de l'oeuvre symphonique d'un bon niveau, qui a le mérite d'être très peu chère (en CDs séparés) et de donner pour la première fois la mélodie la Geôle, avec François le Roux.
Je confirme que le résultat est largement meilleur qu'en salle. Basketball

Sonorités pas très chaleureuses, mais avec le confort du studio, c'est une intégrale tout à fait estimable.

Pour un début symphonique peu cher, ce disque original dirigé par Munch est tout à fait intéressant du côté des couleurs (attention, vrais cuivres à la française).

Couplage très intéressant, qui plus est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Dim 24 Déc 2006 - 16:37

J'ai ce disque avec cette présentation:



Métaboles est une oeuvre géniale et accessible servie par un chef: Münch et un orchestre qui ne la font pas trop sonner de manière "contemporaine", cérébrale et synthétique, mais chaleureuse et dans un style "français" avec des couleurs spécifiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mer 27 Déc 2006 - 2:44

Pour Münch, bien sûr que c'est à écouter, mais dans la 2è symphonie, je trouve que ça manque de précision, d'équilibre.
C'est presque Dutilleux à la Berlioz!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mer 27 Déc 2006 - 12:39

Xavier a écrit:
Pour Münch, bien sûr que c'est à écouter, mais dans la 2è symphonie, je trouve que ça manque de précision, d'équilibre.
C'est presque Dutilleux à la Berlioz!
L'avantage est surtout que, pour un début, ce peut être assez excitant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mer 27 Déc 2006 - 23:54

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
Pour Münch, bien sûr que c'est à écouter, mais dans la 2è symphonie, je trouve que ça manque de précision, d'équilibre.
C'est presque Dutilleux à la Berlioz!
L'avantage est surtout que, pour un début, ce peut être assez excitant !
...et rassurant également! cela ne bouscule pas trop les repères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mer 27 Déc 2006 - 23:55

Je n'osais pas l'ajouter. alien

Au moins, c'est joué avec naturel, et pas ânonné précautionneusement, se dit le néophyte, appaisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mer 3 Jan 2007 - 10:49

Excellent sujet sur un de mes compositeurs préférés!

Je suis dans l'ensemble d'accord avec toi. "Tout un Monde Lointain" est une merveille, un des plus beaux concertos pour violoncelle du répertoire. C'est par là que j'ai découvert Dutilleux. Sa sonate pour piano et "Ainsi la Nuit" sont superbes également, à écouter absolument.

Par contre, je n'arrive pas à accrocher aux "Métaboles". Je vais devoir réécouter car ça m'énerve que cette oeuvre, considérée unanimement comme majeure, me laisse froid. Quant aux "Citations", je les trouve très agréables et bien écrites. Je vois aussi que tu n'as pas parlé des "Trois Strophes sur le Nom de Sacher" pour violoncelle solo. C'est vrai que ces courtes pièces paraissent un peu anecdotiques mais elles sont extrêmement appréciées des violoncellistes et sont en passe de devenir des références du répertoire.

Comme tu sembles très bien connaitre le sujet, je voudrais te poser quelques questions auxquelles je n'ai pas pu trouver de réponse. Sais-tu ce sur quoi Dutilleux travaille en ce moment? Je sais qu'il est assez occupé par l'oeuvre qu'il a promise à Renee Fleming mais à part ça? Il a évoqué dans des interviews de 2006 un éventuel deuxième quatuor, de la musique de chambre, des pièces pour clarinette et/ou contrebasse. Qu'en est-il?

Dutilleux a également retiré de son catalogue officiel bon nombre d'oeuvres de jeunesse. Pourtant, sa sonatine pour flûte est très jouée de même que sa sonate pour hautbois. Sais-tu si elle figurent toujours dans son répertoire officiel ou s'il les a aussi retirées?


Dernière édition par le Jeu 4 Jan 2007 - 9:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mer 3 Jan 2007 - 10:59

Cello a écrit:

Comme tu sembles très bien connaitre le sujet, je voudrais te poser quelques questions auxquelles je n'ai pas pu trouver de réponse. Sais-tu ce sur quoi Dutilleux travaille en ce moment? Je sais qu'il est assez occupé par l'oeuvre qu'il a promise à Renne Fleming mais à part ça? Il a évoqué dans des interviews de 2006 un éventuel deuxième quatuor, de la musique de chambre, des pièces pour clarinette et/ou contrebasse. Qu'en est-il?

Je ne sais rien de plus que ce que j'ai pu lire ou entendre comme toi. Wink

Cello a écrit:
Dutilleux a également retiré de son catalogue officiel bon nombre d'oeuvres de jeunesse. Pourtant, sa sonatine pour flûte est très jouée de même que sa sonate pour hautbois. Sais-tu si elle figurent toujours dans son répertoire officiel ou s'il les a aussi retirées?

Je ne sais pas, mais ce genre d'infos doit pouvoir se trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Jeu 18 Jan 2007 - 19:53

Je ne connaissais "que" le Cd ERATO (Sacher) reprenant Mystères de l'instant, Métaboles, etc. ainsi que Tout un monde lointain mais là, comme je suis en train de découvrir la Symphonie n°1 qui est effectivement grandiose, j'ai bien l'intention de m'offrir, si les enregistrements sont bons, ce coffret
Puis-je y aller les yeux fermés? Il me semble ne pas avoir vu le nom de Tortelier dans le topic, peut-être l'ai-je zappé... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Jeu 18 Jan 2007 - 20:08

JF a écrit:
j'ai bien l'intention de m'offrir, si les enregistrements sont bons, ce coffret
Puis-je y aller les yeux fermés? Il me semble ne pas avoir vu le nom de Tortelier dans le topic, peut-être l'ai-je zappé... scratch

Message du 20/12 à 2h03. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Jeu 18 Jan 2007 - 20:39

Embarassed ...merci... Embarassed

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Ceaufy
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 41
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Jeu 25 Jan 2007 - 13:42

Vous avez entendu que Dutilleux a été récompensé au Midem pour l'ensemble de son oeuvre ? Je n'ai malheureusement pas pas pu assisté aux Classic Awards cette année, mais j'en ai lu le compte-rendu dans la presse locale.

Ce qui m'a frappé, c'est que Dutilleux regrette de recevoir tous ces prix parce qu'il considère tous ces déplacements comme du temps perdu pour son travail. Il a dit qu'il avait encore beaucoup d'oeuvres en route ou en projet et visiblement, à 91 ans, il court après le temps, pour achever son oeuvre.

L'année dernière, j'ai assisté au concert-anniversaire pour les 90 ans de Dutilleux à Monaco. L'orchestre de Monaco sous la direction de Marek Janowski avait joué - entre autre - les Correspondances de Dutilleux. Je n'ai pas eu l'occasion de le ré-entendre depuis, mais je me souviens de la soprano solo (par contre, je ne sais plus son nom). La pièce est d'une difficulté redoutable pour la chanteuse ! Les mouvements sont assez hétérogènes mais certains mouvements m'ont véritablement touchée. Dutilleux était dans la salle. Il était en fait assis 3 sièges plus loin que moi, mais je n'ai pas osé m'approcher Embarassed De toute façon, à l'entre-acte, il a été assailli par une meute de fans Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Ven 26 Jan 2007 - 9:02

Je viens de trouver cet article où il parle de l'oeuvre qu'il destine à Fleming et Ozawa:

http://odb-opera.com/modules.php?name=Content&pa=showpage&pid=151

Ce qui m'a surpris, c'est qu'il dit en page deux qu'il n'a encore écrit "que" un quart de l'oeuvre. Je pensais qu'il y travaillait depuis 2002. Je sais qu'il est ultra perfectionniste et j'imagine qu'il y a tout un travail préparatoire à faire (recherche des textes, développement de l'idée...etc) mais ça m'a quand même étonné. Surtout quand on sait que la première est toujours prévue pour septembre prochain.

Et toujours pas moyen de savoir s'il y a d'autres oeuvres sur lesquelles il travaille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Ven 2 Fév 2007 - 2:29

Pour la musique de chambre il y a cet excellent coffret presque introuvable aujourd'hui:



C'est étonnant, le quatuor à cordes (que je n'avais pas écouté depuis longtemps) me paraît infiniment plus accessible que le souvenir que j'en avais. (c'est même assez proche du Escaich des Scènes de bal pour quatuor)
En tout cas c'est vraiment superbe.
Quelle science harmonique, quelle poésie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Ven 2 Fév 2007 - 14:28

Xavier a écrit:
Pour la musique de chambre il y a cet excellent coffret presque introuvable aujourd'hui:



C'est étonnant, le quatuor à cordes (que je n'avais pas écouté depuis longtemps) me paraît infiniment plus accessible que le souvenir que j'en avais. (c'est même assez proche du Escaich des Scènes de bal pour quatuor)
En tout cas c'est vraiment superbe.
Quelle science harmonique, quelle poésie...

J'ai ce disque dans une édition un peu différente et je confirme: il est extraordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Lun 5 Fév 2007 - 23:31

En effet, en écoute intégrale, La Geôle (et dans une moindre mesure les deux autres Cassou) sont très ravéliens, comme l'avait dit Xavier. Dans la veine des Mallarmé. L'extrait du BT était d'orchestration debussyste, mais la filiation est beaucoup moins évidente dans l'oeuvre intégrale.

Ce que je connais de plus beau de Dutilleux, avec The Shadows of Time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Lun 5 Fév 2007 - 23:40

DavidLeMarrec a écrit:

Ce que je connais de plus beau de Dutilleux, avec The Shadows of Time.

C'est vrai que c'est chouette mais...

Tu n'aimes pas beaucoup les 2 concertos? Les Métaboles? Les symphonies?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Lun 5 Fév 2007 - 23:42

Si je dis que j'en suis revenu, je vais te faire défaillir. Laughing

Disons que ce sont des oeuvres pour lesquelles mon attachement fluctue. Je n'ai jamais raffolé de la Première Symphonie, les Concertos qui m'avaient séduit d'abord me fascinent bien moins aujourd'hui. La Deuxième et les Métaboles me restent plus séduisantes.

Mais il y a un grand fossé avec la gourmandise pour les quelques oeuvres que j'évoquais plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guigui
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 38
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mar 6 Fév 2007 - 14:15

Entre les deux derniers mouvements de la 1re symphonie (cette conclusion hors du temps ah la la), Tout un monde lointain et The shadows on a vraiment de quoi aimer Dutilleux pour longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mer 7 Fév 2007 - 15:50

Bon, ce week-end, je m'étais promis de réécouter "Métaboles" pour essayer de voir si cette oeuvre me parlait plus que les autres fois. Et bien, c'est mitigé. Je dois admettre que j'ai été attiré par différents passages, notamment dans les deux premiers mouvements. Je commence à aimer mais ce n'est pas le coup de foudre comme pour le concerto pour violoncelle et le quatuor à cordes.

Il me faudra aussi plusieurs écoutes supplémentaires pour "Timbres, Espace, Mouvement". Je ne rentre pas dedans...

Par contre, la première moitié (en gros) de "Mystère de l'Instant" me plaît vraiment beaucoup. Et je confirme mon appréciation des "Citations". La formation originale, le solo de hautbois du premier mouvement, l'entrée du clavecin ponctué par une bonne grosse note de contrebasse, le solo jazzy de cette dernière dans le deuxième mouvement... etc. Cette oeuvre est en train de se glisser parmi mes préférées de Dutilleux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mer 14 Fév 2007 - 22:36

Cet après-midi, aux répétitions avant le concert de demain, il nous a avoué qu'à son avis il n'a pas écrit assez de musique de chambre et qu'il voudrait y ajouter un autre quatuor. (voir aussi le fil Bruxelles).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Mer 14 Fév 2007 - 22:41

felyrops a écrit:
Cet après-midi, aux répétitions avant le concert de demain, il nous a avoué qu'à son avis il n'a pas écrit assez de musique de chambre et qu'il voudrait y ajouter un autre quatuor. (voir aussi le fil Bruxelles).

On lit ça dans de nombreuses interviews; ce désir d'un 2è quatuor, d'une pièce pour basson, et aussi de davantage de choses pour piano...

Il n'aura peut-être pas le temps et la force de tout faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6838
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Jeu 15 Fév 2007 - 9:28

Je l'ai découvert très récemment avec son concerto pour violon et celui pour violoncelle. ça m'a tout de suite plu. J'ai trouvé cela très beau.
Je ne sais pourquoi, je me faisais une autre idée de sa musique.
Je vais essayer de découvrir d'autres oeuvres.
Des conseils? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Jeu 15 Fév 2007 - 9:30

Tu as dû voir que j'ai présenté l'ensemble de ses oeuvres en 1ère page. Wink

Si tu as commencé avec les 2 concertos, je te suggère de poursuivre avec les 2 symphonies et les Métaboles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kougelhof 1er
Mélomane averti


Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Jeu 15 Fév 2007 - 23:40

.


Dernière édition par le Mar 27 Fév 2007 - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Ven 16 Fév 2007 - 0:06

kougelhof 1er a écrit:
Extraordinaire Affaire ! Dépéchez-vous !!

Liège-Strasbourg en train= au moins 100€ + 20,70€ de CD = 120,70€ divisé par 4 = 30,18€ par CD… ce n'est pas une bonne affaire finalement. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kougelhof 1er
Mélomane averti


Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Ven 16 Fév 2007 - 0:40

.


Dernière édition par le Mar 27 Fév 2007 - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Ven 16 Fév 2007 - 0:54

kougelhof 1er a écrit:
Zoilreb a écrit:
kougelhof 1er a écrit:
Extraordinaire Affaire ! Dépéchez-vous !!

Liège-Strasbourg en train= au moins 100€ + 20,70€ de CD = 120,70€ divisé par 4 = 30,18€ par CD… ce n'est pas une bonne affaire finalement. Laughing


Ok ! Je vois ! Il n'y a pas de magasins Harmonia Mundi en Belgique ?
Les CDs Harmonia Mundi je vois, mais les magasins, je ne savais même pas que ça existait. De toute façon, les soldes c'est seulement le mois de janvier et ça ne dépasse pas. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Ven 16 Fév 2007 - 1:16

Vas donc voir à la Batte, je suis presque sûr qu'il y en a...(s'il y en a deux, achètes-en une pour moi aussi, si pas trop chèr bien entendu...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Ven 16 Fév 2007 - 1:33

felyrops a écrit:
Vas donc voir à la Batte, je suis presque sûr qu'il y en a...(s'il y en a deux, achètes-en une pour moi aussi, si pas trop chèr bien entendu...)
What the fuck ?!? La Batte, c'est les fruits, légumes, patisserie, boulangerie, volailles, boucherie, charcuterie, casserolles, CD (en général la variété) et les plantes, fleurs, etc.



…mais c'est un beau hors-sujet Laughing Arrow

EDIT: ah ! c'est felyrops, je pensais que c'était toujours kougelhof… il est en train de me parler du marché de Liège, c'est malin ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Ven 16 Fév 2007 - 1:45

Oh, mes excuses, pourtant j'y ai acheté du Stravinsky...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   Ven 16 Fév 2007 - 1:52

J'y vais de temps à autre, mais j'ai jamais rien vu d'intéressant en classique… faut dire que ce n'est pas ce que je cherche non plus le dimanche matin au marché.

Dis-donc ? tu es Liégeois ! Saint-Nicolas, c'est quand même Liège ! Moi je suis né à Saint-Gilles et je suis Bruxellois… c'est bon comme ça… Alors, ta recette des boulets à la Liégeoise ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Henri Dutilleux (1916-2013)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Henri Dutilleux (1916-2013)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Henri Dutilleux (1916-2013)
» Henri Dutilleux (1916-2013)
» Henri Dutilleux
» Dutilleux-Oeuvres orchestrales
» Renaud GAGNEUX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: