Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Allan Pettersson

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Swarm
Mélomaniaque
Swarm

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 03/04/2006

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 21 Déc 2006 - 11:43

Allan Pettersson
(1911-1980)

Allan Pettersson Pettersson2

"The music forming my work is my own life, its blessings, its curses: in order to rediscover the song once sung by the soul."

- Allan Pettersson



Voilà, suite à la demande de Xavier, je créée un sujet sur ce compositeur suédois malheureusement trop méconnu (même par moi, il faut l’admettre) mais que j’admire beaucoup (pour ce que je connais). Bien sûr, tous ceux qui connaissent ici (sûrement mieux que moi) sont invités (forcés) à participer!

Il a écrit 16 symphonies, dont trois (en tout cas) sont incontournables pour toute personne s’intéressant un tant soit peu à la symphonie au XXè siècle. Attention, Pettersson est un suédois, mais on est clairement dans la lignée d’un Mahler ou d’un Shostakovich et pas dans l’épanchement lascif de sonorités glacées et lisses qui « sonnent bien ». Ici c’est la réalité et la souffrance qui règnent en maître, même si cette musique reste essentiellement tonale et très facile d’approche pour n’importe quel adepte de musique du XIXè. C’est un univers musical clairement assez post-romantique, mais dur et froid comme la neige tassée entre les orteils gelés d’un prolétaire suédois affamé travaillant jour et nuit dans une mine pour un salaire de misère.

Parmi ses œuvres, je pense qu’il faut commencer absolument par la trilogie des symphonies des années soixante 6, 7 et 8. Ce sont trois gigantesques monuments, trois marches funèbres, trois processions de souffrance, d’une sincérité, d’une richesse et d’une inventivité sans pareil. Magnifique !

La 8ème est peut-être la plus facile d’accès (avec ce magnifique deuxième mouvement avec cette seconde mineure insistante), mais pour tous ceux qui sont habitués aux rudesses Shostakoviennes et aux noirceurs du destin implacable Mahlerien ainsi qu'à ses sautes d'humeur soudaines, les deux autres (6 ou 7) peuvent aussi fonctionner comme portes d’entrées…

Pour la discographie, je crois que CPO fait généralement un très bon travail (parfois même les seuls enregistrements existants), Leif Segerstam a quant à lui fait (entre autres) un très bel enregistrement de la 8ème, et Antal Dorati a enregistré la 7ème. Mais c’est clair qu’aucun autre (ou presque) "grand chef" ne s’est frotté à cette musique, dont, à mon avis, on parlera encore dans 150 ans, quand la majeure partie de la musique de Boulez, Ferneyhough et Lachenmann sera rangée au fond des tiroirs.

Citation :
Allan Pettersson
From Wikipedia, the free encyclopedia
Gustav Allan Pettersson (September 19, 1911 – June 20, 1980) was a Swedish composer.
Pettersson, one of four children of a violent alcoholic blacksmith, was born at the manor of Granhammar in Västra Ryd parish in the province of Uppland, but grew up in poor circumstances in Stockholm, where he resided during his whole life. There, in 1930, he began study of violin and viola, as well as counterpoint and harmony, at the Royal Conservatory of Music. He became a distinguished viola player but also started composing songs and smaller chamber works in the 1930s. At the beginning of the second world war he was studying the viola in Paris. During the 1940s he worked as a violist in the Stockholm Concert Society Orchestra, but also studied composition privately with Karl-Birger Blomdahl and Otto Olsson. His production from this decade include the twenty-four Barefoot Songs (1943-45) and a concerto for violin and string quartet (1949).
In 1951 Pettersson composed the first of his seventeen symphonies; the others were to follow in rapid succession. The first and last symphonies of the series are unfinished. He contracted polyarthritis in his forties, and by the time of his fifth symphony, completed in 1962, his mobility and health were considerably compromised. His greatest success came a few years later with his seventh symphony (1966-67), which has also received more recordings than his other works.
He was hospitalized for nine months in 1970, soon after the composition of his ninth and longest symphony, beginning to write the tenth (1972) from his sickbed. He recovered, but ill health confined him permanently to his apartment. The release of a recording of his seventh symphony (with Antal Dorati conducting the Stockholm Philharmonic) was a breakthrough, establishing his international reputation. During the last decade of his life he also wrote the cantata Vox Humana (1974), concertos for violin and orchestra (1977-78) and for viola and orchestra (1979), a twelfth symphony for mixed chorus and orchestra (1973) to poems by Pablo Neruda and a sixteenth symphony (1979) which features a bravura solo part for alto saxophone.
Pettersson's writing is tonal, but very strenuous and often has many polyphonic lines going on at once. Most of his symphonies are written in a single movement, making them all the more demanding. Generally serious in tone, often dissonant, his music rises to ferocious climaxes relieved, especially in his later works, by lyrical oases. Most of his music has now been recorded at least once and much of it is now available in published score.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87392
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 21 Déc 2006 - 12:40

Swarm a écrit:
Il a écrit 16 symphonies, dont trois (en tout cas) sont incontournables pour toute personne s’intéressant un tant soit peu à la symphonie au XXè siècle. Attention, Pettersson est un suédois, mais on est clairement dans la lignée d’un Mahler ou d’un Shostakovich et pas dans l’épanchement lascif de sonorités glacées et lisses qui « sonnent bien ». Ici c’est la réalité et la souffrance qui règnent en maître, même si cette musique reste essentiellement tonale et très facile d’approche pour n’importe quel adepte de musique du XIXè.
Merci pour la présentation, Swarm ! Tout à fait d'accord avec ça, pour ma part. Et ce compositeur est assez unanimement aimé par les amateurs des symphonies "non officielles" (c'est-à-dire souvent tonales, tonalisantes ou de pays "exotiques") de la musique du vingtième siècle.

Sûr que ça devrait vraiment plaire aux amateurs du Chosta symphonique. C'est sans doute moins inventif, mais la matière sonore et surtout le langage sont comparables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
LONCIN Michel
Néophyte


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 27/12/2006

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyMer 27 Déc 2006 - 2:45

De fait, il est scandaleusement regrettable qu'un tel génie demeure frappé d'un véritable ostracisme par les grands médias et les oragnisations de concerts de nos nations francophones. Citoyen belge, j'ai essayé vainement d'interpeller la RTBF à l'occasion du 25ème anniversaire de sa mort afin qu'une émission lui soit consacrée. Peine perdue : on ne m'a même pas fait l'honneur de me répondre ! En fait de politesse !!!
Evidemment, sa musique demeure "difficile" d'accès, à la fois par la violence de maintes symphonie (et à l'intérieur de chacune d'elles, de sections entières) et par la noirceur et la désespérance qui semblent s'en dégager. Témoin de son temps, il a témoigné de ce qu'est son temps (et le nôtre), se situant à l'extrême avant-garde d'une dénonciation sans compromis. Et notre temps, qui compense sa férocité par le culte de l'infra humain semble ne pas être prêt à le lui pardonner, par delà la tombe !
Et pourtant, quel océan de beautés à l'état pur !!!
Je mettrai particulièrement en évidence :
- l'immense "coda" (s'agissant de Pettersson, de tels termes sont dépassés), d'une longueur infinie (plus de 20 minutes) de la 6ème Symphonie, citant un de ses Barfotsänger (chant des va-nu-pieds);
- la deuxième "île lyrique" de la 7ème Symphonie, moment unique d'une telle beauté qu'elle rejoint la fin du Chant de la Terre de Mahler ou la Passacaille de la 8ème de Chostakovitch ! Il suffirait qu'un metteur en scène de la réputation et du génie d'un Spielberg, renouvelant le miracle d'un Visconti, utilise cette musique pour une oeuvre cinématographique spécifique à son esprit pour que la masse des cinéphiles s'éprenne inconditionnelement de ces quelques cinq minutes d'extase (la version de Dorati, au tempo très lent, me semble restituer au mieux ce rare moment de la musique occidentale;
- la fin suspensive et infiniment douloureuse du 1er mouvement de la 8ème et celle, d'une noirceur à couper le souffle de son second mouvement ("les chants les plus tristes sont souvent les plus beaux / et j'en connais d'immortels qui sont de purs sanglots /");
- la quatrième section de la 10ème Symphonie, laquelle ouvre pourtant une cycle d'oeuvres extrêmement dissonant;
- la longue "île lyrique" de 10 minutes, peu avant la fin de la 13ème, extrêmement dissonante;
- les fins apaisées des 15ème et 16ème Symphonies;
Quand l'auditeur "de bonne volonté" se sera pénétré de ces beautés, il lui restera l'effort d'entrer progressivement dans l'univers de désespérance et de profonde humanité de ce génie, dernier grand symphoniste avec Chostakovitch et Henze.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83748
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyMar 2 Jan 2007 - 2:02

J'ai écouté la 7è symphonie.

Pas grand chose à en dire, si ce n'est que j'attendais mieux; en fait j'ai trouvé ça sans grande inspiration, très convenu même.
On évoque Mahler, Chostakovitch... Oui il y a de cela, mais ça ne joue pas dans la même catégorie à mon avis.
Les passages graves et funèbres me paraissent bien longs, voire lourds, tandis que les éclaircies lyriques sonnent mauvaise musique de film...

Citation :
la deuxième "île lyrique" de la 7ème Symphonie, moment unique d'une telle beauté qu'elle rejoint la fin du Chant de la Terre de Mahler ou la Passacaille de la 8ème de Chostakovitch ! Il suffirait qu'un metteur en scène de la réputation et du génie d'un Spielberg, renouvelant le miracle d'un Visconti, utilise cette musique pour une oeuvre cinématographique spécifique à son esprit pour que la masse des cinéphiles s'éprenne inconditionnelement de ces quelques cinq minutes d'extase

Je trouve John Williams souvent plus inspiré que cela...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87392
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyMar 2 Jan 2007 - 2:16

Et personne pour souhaiter la bienvenue à Michel ! Very Happy

Un peu dans le goût que tu décris, il y a Myakovsky, entre Tchaïkovsky et Chostakovitch, mais moins décadent que Pettersson. Je trouve ça très beau, mais on n'échappe pas à un côté un peu commun.

Pettersson, bien qu'il me séduise moins, me semble plus personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
jolan
Mélomane averti
jolan

Nombre de messages : 394
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 14/01/2006

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyMar 2 Jan 2007 - 2:19

DavidLeMarrec a écrit:
Et personne pour souhaiter la bienvenue à Michel ! Very Happy

Un peu dans le goût que tu décris, il y a Myakovsky, entre Tchaïkovsky et Chostakovitch, mais moins décadent que Pettersson. Je trouve ça très beau, mais on n'échappe pas à un côté un peu commun.

Pettersson, bien qu'il me séduise moins, me semble plus personnel.

Bienvenue Michel !

Tiens, on parle de Miaskovsky, que j'aime beaucoup...
Pas encore écouté l'ensemble de ses symphonies, mais son Concerto pour violoncelle doit bien être mon préféré
J'en profite donc pour vous conseiller son écoute.

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
Kia
vomi
Kia

Nombre de messages : 6939
Age : 33
Date d'inscription : 21/10/2006

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyMar 2 Jan 2007 - 2:25

Ma préférée, c'est la 10eme qui fait partie du groupe des symphonies 10 à 16 tres "chargées"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83748
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyMar 2 Jan 2007 - 2:27

Kia a écrit:
Ma préférée, c'est la 10eme qui fait partie du groupe des symphonies 10 à 16 tres "chargées"...

Tu parles de Pettersson ou de Myakovsky?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kia
vomi
Kia

Nombre de messages : 6939
Age : 33
Date d'inscription : 21/10/2006

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyMar 2 Jan 2007 - 2:29

Xavier a écrit:

Tu parles de Pettersson ou de Myakovsky?
Pettersson Idea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quintette op.57
Mélomane averti
quintette op.57

Nombre de messages : 110
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 20/04/2006

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyLun 15 Jan 2007 - 13:02

Xavier a écrit:
J'ai écouté la 7è symphonie.
Pas grand chose à en dire, si ce n'est que j'attendais mieux; en fait j'ai trouvé ça sans grande inspiration, très convenu même.
?
Citation :
Les passages graves et funèbres me paraissent bien longs, voire lourds
Tu aimes Bruckner?
Citation :
tandis que les éclaircies lyriques sonnent mauvaise musique de film...
Je n'ai jamais entendu une musique de film qui ressemble à ça. Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83748
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyLun 15 Jan 2007 - 23:56

quintette op.57 a écrit:

Citation :
Les passages graves et funèbres me paraissent bien longs, voire lourds
Tu aimes Bruckner?

Pas des masses.

quintette op.57 a écrit:
Citation :
tandis que les éclaircies lyriques sonnent mauvaise musique de film...
Je n'ai jamais entendu une musique de film qui ressemble à ça. Evil or Very Mad

Va voir davantage de films hollywoodiens récents, y a beaucoup de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quintette op.57
Mélomane averti
quintette op.57

Nombre de messages : 110
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 20/04/2006

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyMar 16 Jan 2007 - 1:24

Xavier a écrit:
quintette op.57 a écrit:

Citation :
Les passages graves et funèbres me paraissent bien longs, voire lourds
Tu aimes Bruckner?
Pas des masses.
C'est cohérent
Xavier a écrit:
quintette op.57 a écrit:
Citation :
tandis que les éclaircies lyriques sonnent mauvaise musique de film...
Je n'ai jamais entendu une musique de film qui ressemble à ça. Evil or Very Mad
Va voir davantage de films hollywoodiens récents, y a beaucoup de ça.
Je ne m'étonne pas du tout que des musiques de film s'inspirent de ça. Mais ça me surprendrait qu'on puisse y trouver une qualité ou une construction qui soutienne la comparaison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptySam 8 Nov 2008 - 17:17

Allan Pettersson 0761203912421

Une musique hantée par la douleur. Une musique relativement sombre, très tourmentée, désespérée. J'ai une préférence pour les parties plus funèbres que pour les parties agitées : celles-ci sont parfois comme mal foutues (oups...), j'ai comme l'impression que des thèmes ont été écrit à la va-vite (re-oups...), même si s'en dégage une grande sincérité, une violence quelque peu bordèlique.

Les 7e et 11e par Segerstam sont bien aussi.

Le monde est détruit, il s’agit maintenant de le versifier (Murray) cheers
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyVen 22 Mai 2009 - 23:45

Tiré du fil Playlist

Citation :
jerome a écrit:

WoO a écrit:

Pettersson : Symphonie n°7

Tu aimes ?

WoO a écrit:
Les dix dernières minutes : oui
Et toi tu aimes ? Surprised

jerome a écrit:
Ben oui... un choc de l'adolescence. Je l'ai découverte en ayant en tête l'image du bonhomme paralysé...

Manifestement le bonhomme a l'air d'être aussi resté quelque peu paralysé dans sa création... J'ai l'impression qu'on nage toujours dans la même eau avec lui. Enfin, je verrai bien, il y a quinze autres symphonies et on lit un peu partout que cette septième est la plus accessible.

Citation :
jerome a écrit:
Tu aimes ?
WoO a écrit:
Les dix dernières minutes : oui
Arf, c'est pourtant pas là qu'il se passe le plus de choses !

Peut-être bien, mais en fait je suis exactement du même avis que JF juste un message au dessus (même si celui-ci parle de la 6ème symphonie).

jerome a écrit:
J'en suis un peu revenu, mais il y a une sacrée pesanteur dramatique dans cette oeuvre.

Tout à fait ! Et dans son final tout particulièrement.
Je le trouve vraiment bouleversant, mais il faut privilégier la version Segerstam au disque CPO.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 59
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyDim 24 Mai 2009 - 13:58

J'ai écouté cette septième cette nuit et j'ai aimé de bout en bout, sombre, tragique cela reste replié sur soi et ne verse pas dans des lamentations larmoyantes.
Bouleversant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HOLLIGER
Mélomane chevronné
HOLLIGER

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyVen 12 Fév 2010 - 17:03

le commentaires pour le moins contrastés me laissent perplexes. demauvaise musique hollywoodienne à génie tragique scratch
si c'est pour entendre du chosta en moins bien, ça vaut pas le coup, déjà que j'écoute pas les symphonies de chosta tous les jours.
pourtant j'adord la musique sombre.
bon ben si le coffret descend à 30 euros un jour chez jpc, dans quelques années..
sinon, de nouveaux commentaires affinés peut-être?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87392
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptySam 13 Fév 2010 - 8:18

Je te recommanderais tout de même d'essayer, si tu aimes Chosta, ça te renouvellera un peu les cadres.

Après ça, ça n'a pas la même intensité (pour ça, il vaut mieux écouter Popov ou Tichtchenko), c'est plus postromantique comme ton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Théo taschimor
Mélomaniaque
Théo taschimor

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptySam 13 Fév 2010 - 8:45

D'ALLAN PETTERSSON,je ne connais que sa cinquième symphonie construite sur un seul mouvement et qui dure un peu moins de quarante minutes. C'est une personne croisée au hasard d'une Fnac qui connaissait bien l'oeuvre du compositeur et qui m'avait spécialement conseillé celle-ci. Il faut dire que son conseil me fut exquis car j'ai tout de suite aimé cette symphonie. Certes,l'oeuvre est tourmentée,plutôt atonale,cérébrale et d'une belle intériorité. J'y ai ressenti une approche assez personnelle et touchante bien que j'y ai perçu l'influence de MAHLER. Elle est comme un long cheminement à travers les méandres du tourment,une longue progression rigoureusement construite qui joue pas mal sur les distances,les espaces...des rocks abrupts qui se rapprochent et une petite flûte lointaine et fugitive...des cordes lancinantes participant au
caractère obsessionnel de cette symphonie...pas de grands thèmes majestueux ni une grande mélodie qui pourrait la rendre populaire (disons
que ce ne sont pas sur ces bases que s'est fondée l'inspiration du compositeur.)...peu de liens avec la musique de film hollywoodienne,bonne ou mauvaise,qui,elle,se constitue souvent de confettis et rarement d'une construction aussi cohérente et réfléchie que celle de la symphonie N°5 de PETTERSSON,parce qu'en général,la contrainte cinématographique ne le permet guère,tout simplement. Lorsqu'un compositeur compose pour un
film,la démarche n'est jamais personnelle à 100%,loin de là. Ce qu'il compose doit non seulement fonctionner à l'image mais aussi plaire au(x) réalisateur(s) et producteur(s). La musique de film,c'est l'Art du compromis,encore plus,aujourd'hui,à cause de cinéastes de plus en plus frileux. La démarche artistique d'ALLAN PETERSSON,tout au moins dans sa
symphonie N°5,me semble débarrassée de tout compromis,infiniment
personnelle,peu-être pas grandiose mais touchante,"rusée" dans la façon dont elle m'emmène dans un monde sonore replié sur lui-même, singulier, sincère, authentique. Le plus paradoxal dans tout ça,c'est que je connais
cette oeuvre depuis environ dix ans et que je n'ai pas cherché pour autant
à mieux connaître ce créateur si peu évoqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HOLLIGER
Mélomane chevronné
HOLLIGER

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyMar 16 Fév 2010 - 1:55

bon ben je garde ça au chaud dans mes divers paniers d'achat bedo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9093
Date d'inscription : 21/01/2007

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyMer 15 Sep 2010 - 20:22

Je suis en pleine découverte des symphonies de Pettersson. (les 15)....c'est passionnant!

Difficiles d'accès, elles demandent de nombreuses écoutes avant de commencer à bien les apprécier. Plusieurs sont en un seul mouvement et durent près d'une heure! Un petit effort de concentration est requis, mais on est bien récompensé! Very Happy
Dans l'ensemble, c'est une atmosphère plutôt sombre, torturée mais avec parfois de belles éclaircies lyriques apaisantes. zen

J'essaierai d'en parler plus en détail plus tard.

Personnellement, je verrais plus de filiation avec Chostakovitch qu'avec Mahler.

A noter l'étonnante symphonie n°16 avec ce saxophone alto omniprésent.

A connaître aussi, son concerto pour violon n°2.

Pour approfondir, je me suis commandé ce livre:
Allan Pettersson 41WHjQpSqNL._SL500_AA300_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HOLLIGER
Mélomane chevronné
HOLLIGER

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 19:07

je l'ai dit dans le fil bon plan mais je crois qu'il est utile de le répéter ici : le coffret intégral des symphonies en 12 cds de cpo a bien baissé sur jpc, il est passé à 50 euros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30981
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 19:11

DavidLeMarrec a écrit:
Swarm a écrit:
Il a écrit 16 symphonies, dont trois (en tout cas) sont incontournables pour toute personne s’intéressant un tant soit peu à la symphonie au XXè siècle. Attention, Pettersson est un suédois, mais on est clairement dans la lignée d’un Mahler ou d’un Shostakovich et pas dans l’épanchement lascif de sonorités glacées et lisses qui « sonnent bien ». Ici c’est la réalité et la souffrance qui règnent en maître, même si cette musique reste essentiellement tonale et très facile d’approche pour n’importe quel adepte de musique du XIXè.
Merci pour la présentation, Swarm ! Tout à fait d'accord avec ça, pour ma part. Et ce compositeur est assez unanimement aimé par les amateurs des symphonies "non officielles" (c'est-à-dire souvent tonales, tonalisantes ou de pays "exotiques") de la musique du vingtième siècle.

Sûr que ça devrait vraiment plaire aux amateurs du Chosta symphonique. C'est sans doute moins inventif, mais la matière sonore et surtout le langage sont comparables.

Désolé de repécher un message de 2006, mais là j'étais obligé Mr.Red
C'est rigolo de penser que ce qui est tonal (ou du moins qui se rapproche de la tonalité) au 20° c'est "non officiel" Shocked
Dit moi, David que tu étais encore en plein errement boulézien Smile

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87392
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 19:23

Non officiel, c'est pas un jugement de valeur. Mais si tu trouves du Pettersson chez Decca ou dans une salle de concert, fais-moi signe... Il faut aller fouiller dans des petits labels qui jusqu'il y a peu, sans Internet, demandaient vraiment d'écrire dans le pays d'origine, etc.

A part ça, Pettersson, contrairement à d'autres du même courant, ne m'a jamais séduit. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30981
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 19:53

DavidLeMarrec a écrit:
Non officiel, c'est pas un jugement de valeur. Mais si tu trouves du Pettersson chez Decca ou dans une salle de concert, fais-moi signe... Il faut aller fouiller dans des petits labels qui jusqu'il y a peu, sans Internet, demandaient vraiment d'écrire dans le pays d'origine, etc.

A part ça, Pettersson, contrairement à d'autres du même courant, ne m'a jamais séduit. Smile

Oui ça c'est vrai. M'enfin pas besoin d'invoquer Pettersson pour ne pas trouver les oeuvres en salle. Nous Sibelius à Bordeaux c'est jamais ... donc imagine les autres nordique ... c'est le néant total.
J'aurai bien aimer avoir un peu d'Atterberg ...

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
greg skywalker
Mélomaniaque
greg skywalker

Nombre de messages : 782
Date d'inscription : 06/08/2010

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 20:12

Cololi a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Non officiel, c'est pas un jugement de valeur. Mais si tu trouves du Pettersson chez Decca ou dans une salle de concert, fais-moi signe... Il faut aller fouiller dans des petits labels qui jusqu'il y a peu, sans Internet, demandaient vraiment d'écrire dans le pays d'origine, etc.

A part ça, Pettersson, contrairement à d'autres du même courant, ne m'a jamais séduit. Smile

Oui ça c'est vrai. M'enfin pas besoin d'invoquer Pettersson pour ne pas trouver les oeuvres en salle. Nous Sibelius à Bordeaux c'est jamais ... donc imagine les autres nordique ... c'est le néant total.
J'aurai bien aimer avoir un peu d'Atterberg ...

Sibelius a bordeaux 0 , moi j'ai pu assister à l'ensemble des exécutions de la 5eme symphonie de Nielsen donné à Paris en 25 ans , la première en 1984 je crois c'etait Esa-pekka salonen et cette année avec saraste ! quand a petterson , il fait partie de ma wish-list depuis des années , mais le coté angoissé et déprimant me font hésiter ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87392
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 20:38

Cololi a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Non officiel, c'est pas un jugement de valeur. Mais si tu trouves du Pettersson chez Decca ou dans une salle de concert, fais-moi signe... Il faut aller fouiller dans des petits labels qui jusqu'il y a peu, sans Internet, demandaient vraiment d'écrire dans le pays d'origine, etc.

A part ça, Pettersson, contrairement à d'autres du même courant, ne m'a jamais séduit. Smile

Oui ça c'est vrai. M'enfin pas besoin d'invoquer Pettersson pour ne pas trouver les oeuvres en salle. Nous Sibelius à Bordeaux c'est jamais ... donc imagine les autres nordique ... c'est le néant total.
J'aurai bien aimer avoir un peu d'Atterberg ...
Mais quand je dis pas en salle, c'est que dans la France entière sur cette saison par exemple, je ne pense pas qu'on donne UNE symphonie de Pettersson. Smile


Déjà que pour Nielsen, même à Paris c'est la Cinquième seulement, et de loin en loin... (J'adorerais entendre la Première, mais je peux toujours rêver...)

Quant à Atterberg ou même Alfvén, faut pas rigoler, pourquoi pas du Saygun aussi. Laughing


Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30981
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 20:52

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Non officiel, c'est pas un jugement de valeur. Mais si tu trouves du Pettersson chez Decca ou dans une salle de concert, fais-moi signe... Il faut aller fouiller dans des petits labels qui jusqu'il y a peu, sans Internet, demandaient vraiment d'écrire dans le pays d'origine, etc.

A part ça, Pettersson, contrairement à d'autres du même courant, ne m'a jamais séduit. Smile

Oui ça c'est vrai. M'enfin pas besoin d'invoquer Pettersson pour ne pas trouver les oeuvres en salle. Nous Sibelius à Bordeaux c'est jamais ... donc imagine les autres nordique ... c'est le néant total.
J'aurai bien aimer avoir un peu d'Atterberg ...
Mais quand je dis pas en salle, c'est que dans la France entière sur cette saison par exemple, je ne pense pas qu'on donne UNE symphonie de Pettersson. Smile


Déjà que pour Nielsen, même à Paris c'est la Cinquième seulement, et de loin en loin... (J'adorerais entendre la Première, mais je peux toujours rêver...)

Quant à Atterberg ou même Alfvén, faut pas rigoler, pourquoi pas du Saygun aussi. Laughing


Neutral

scratch

T'essayerai pas de faire le vilain par hasard ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87392
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 21:13

C'est pas un jugement sur leurs oeuvres, si j'ai ça en salle, je cours ! Mais ne compte pas sur un programmateur pour nous faire ce plaisir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30981
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 21:17

DavidLeMarrec a écrit:
C'est pas un jugement sur leurs oeuvres, si j'ai ça en salle, je cours ! Mais ne compte pas sur un programmateur pour nous faire ce plaisir...

C'est clair Sad
Quand je vois que des compositeurs célèbres comme Sibelius, mais aussi Villa-Lobos ou Nielsen sont absents, alors c'est sur que Saygun ou Atterberg sont pas prés d'être joués Sad

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Invité
Invité



Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 21:18

Cololi a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
C'est pas un jugement sur leurs oeuvres, si j'ai ça en salle, je cours ! Mais ne compte pas sur un programmateur pour nous faire ce plaisir...

C'est clair Sad
Quand je vois que des compositeurs célèbres comme Sibelius, mais aussi Villa-Lobos ou Nielsen sont absents, alors c'est sur que Saygun ou Atterberg sont pas prés d'être joués Sad
Pour Villa-Lobos, il y a des raisons musicales.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87392
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 21:22

Ce qui me déprime le plus, c'est que si le nordique revenait à l'honneur, il faudrait survivre sous des tombereaux de Sibelius avant de récolter un petit Nielsen (sans parler de Stenhammar, Langgaard ou Alfvén).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30981
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 21:23

alexandreg a écrit:
Cololi a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
C'est pas un jugement sur leurs oeuvres, si j'ai ça en salle, je cours ! Mais ne compte pas sur un programmateur pour nous faire ce plaisir...

C'est clair Sad
Quand je vois que des compositeurs célèbres comme Sibelius, mais aussi Villa-Lobos ou Nielsen sont absents, alors c'est sur que Saygun ou Atterberg sont pas prés d'être joués Sad
Pour Villa-Lobos, il y a des raisons musicales.

Ah j'ai trouvé plus méchant que David Mr.Red

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Invité
Invité



Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 21:24

Cololi a écrit:
alexandreg a écrit:
Cololi a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
C'est pas un jugement sur leurs oeuvres, si j'ai ça en salle, je cours ! Mais ne compte pas sur un programmateur pour nous faire ce plaisir...

C'est clair Sad
Quand je vois que des compositeurs célèbres comme Sibelius, mais aussi Villa-Lobos ou Nielsen sont absents, alors c'est sur que Saygun ou Atterberg sont pas prés d'être joués Sad
Pour Villa-Lobos, il y a des raisons musicales.

Ah j'ai trouvé plus méchant que David Mr.Red
C'est surtout que dans ce type de compositeur ultra-prolifique et pas vraiment avant-gardiste, je trouve que Martinů est bien plus consistant.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30981
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 21:31

alexandreg a écrit:
Cololi a écrit:
alexandreg a écrit:
Cololi a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
C'est pas un jugement sur leurs oeuvres, si j'ai ça en salle, je cours ! Mais ne compte pas sur un programmateur pour nous faire ce plaisir...

C'est clair Sad
Quand je vois que des compositeurs célèbres comme Sibelius, mais aussi Villa-Lobos ou Nielsen sont absents, alors c'est sur que Saygun ou Atterberg sont pas prés d'être joués Sad
Pour Villa-Lobos, il y a des raisons musicales.

Ah j'ai trouvé plus méchant que David Mr.Red
C'est surtout que dans ce type de compositeur ultra-prolifique et pas vraiment avant-gardiste, je trouve que Martinů est bien plus consistant.

Mais pour moi "avant-gardiste" n'est pas un critère (et plus acoller cet adjectif a un nom, je me rend compte au fil du temps que c'est de plus en plus difficile à faire - Sauf à considérer qu'il y a une modernité objective ... la 2° école de Vienne et sa descedance, en dehors point de salut ...). Prolifique ou non, pas d'avantage (ça veut pas dire qu'il ne faut trier dans ce qu'il a fait ... loin de là).
Le seule chose qui compte pour moi (et finalement je suis le seul à le marteler, car ici s'affronte conservateur et moderniste) : l'inspiration.
Et sur ce point je suis stupéfait, car il arrive à sortir toujours des nouvelles choses sur le plan des couleurs et du rythme, comme une fontaine inépuisable (mais si tout n'est pas de 1° intérêt, et c'est obligé vu tout ce qu'il a pondu).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Invité
Invité



Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 21:36

Cololi a écrit:
Le seule chose qui compte pour moi (et finalement je suis le seul à le marteler, car ici s'affronte conservateur et moderniste) : l'inspiration.
Oui, bien sûr que tu es le seul à avoir vu la lumière. Nous autres, l'inspiration on s'en fout tellement on est crispés sur des critères politiques.


Cololi a écrit:
Et sur ce point je suis stupéfait, car il arrive à sortir toujours des nouvelles choses sur le plan des couleurs et du rythme, comme une fontaine inépuisable (mais si tout n'est pas de 1° intérêt, et c'est obligé vu tout ce qu'il a pondu).
Sur le rythme je ne trouve pas ça si nouveau, et même si on trouve beaucoup de tics d'écriture chez Martinů, je le trouve bien plus vivifiant (surtout en musique de chambre).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87392
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 21:40

alexandreg a écrit:
Sur le rythme je ne trouve pas ça si nouveau, et même si on trouve beaucoup de tics d'écriture chez Martinů, je le trouve bien plus vivifiant (surtout en musique de chambre).
Et les quatre premières Symphonies ! Surprised

J'ai écouté plusieurs fois la Troisième récemment, c'est quand même super fortiche, à tout point de vue. Après, si on regarde la date de composition, ça l'invente vraiment rien, mais tout le monde prétend qu'on s'en moque, de la date. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30981
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 21:48

alexandreg a écrit:
Cololi a écrit:
Le seule chose qui compte pour moi (et finalement je suis le seul à le marteler, car ici s'affronte conservateur et moderniste) : l'inspiration.
Oui, bien sûr que tu es le seul à avoir vu la lumière. Nous autres, l'inspiration on s'en fout tellement on est crispés sur des critères politiques.

Je n'ai jamais rien dit de tel ! J'ai dit qu'il me semblait que j'étais le seul à défendre celà ... je ne prétend pas avoir vu la lumière.
Par contre crispé derrière des positions politique ça c'est plus ce que je pense. Et ce n'est pas péjoratif ... on est tous plus où moins prisonnier de ça !
Mais il faut que je sois le plus franc et le plus objectif possible : ce forum à moderniser mes goûts de façon assez hallucinante, et c'est une bonne chose ... ça ne fait pas l'ombre d'un doute. Par contre je ne serai jamais d'accord avec cette vision qui consiste à classer selon la modernité. Modernité toute relative de surcroit ... (et même si elle était objectivable, ça ne changerai pas vraiment le pb).
Et je sais que dire toute celà c'est forcément se mettre à dos presque tout le monde.

J'essaye d'échapper aux chapelles aussi dorées soit elles (dorées, car ça ne veut pas dire qu'elles ont complètement tort).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83748
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 21:53

Cololi a écrit:
alexandreg a écrit:
Cololi a écrit:
Le seule chose qui compte pour moi (et finalement je suis le seul à le marteler, car ici s'affronte conservateur et moderniste) : l'inspiration.
Oui, bien sûr que tu es le seul à avoir vu la lumière. Nous autres, l'inspiration on s'en fout tellement on est crispés sur des critères politiques.

Je n'ai jamais rien dit de tel ! J'ai dit qu'il me semblait que j'étais le seul à défendre celà ...

Tu connais beaucoup de gens ici qui aiment toutes les musiques avant-gardistes quelles qu'elles soient? Ou l'inverse? (à la limite oui, les gens qui ne supportent pas la musique atonale sont bien plus nombreux, mais ça ne veut pas dire qu'ils aimeraient n'importe quoi de tonal)
Tu ne vois personne d'autre qui puissent aimer des musiques très différentes les unes des autres? C'est limite vexant.

Citation :
Mais il faut que je sois le plus franc et le plus objectif possible : ce forum à moderniser mes goûts de façon assez hallucinante, et c'est une bonne chose ... ça ne fait pas l'ombre d'un doute. Par contre je ne serai jamais d'accord avec cette vision qui consiste à classer selon la modernité.

Mais ce n'est pas du tout ce qu'a dit Alexandre de toute façon.
Il a dit "dans ce genre pas très avant-gardiste je préfère...", il n'a pas dit que c'était mauvais car pas assez avant-gardiste... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87392
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 21:58

Bravo, on approche les trois pages sur Pettersson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Montalte Trout
Mélomaniaque


Nombre de messages : 602
Date d'inscription : 02/09/2010

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 22:02

Je peux me sacrifier et dire que Boulez c'est quand même largement mieux que vieux réac de Pettersson et que vraiment tous ces néo-romantiques ne sont que des attardés musicaux et on fera au moins 10 pages de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30981
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 22:08

Xavier a écrit:
Cololi a écrit:
alexandreg a écrit:
Cololi a écrit:
Le seule chose qui compte pour moi (et finalement je suis le seul à le marteler, car ici s'affronte conservateur et moderniste) : l'inspiration.
Oui, bien sûr que tu es le seul à avoir vu la lumière. Nous autres, l'inspiration on s'en fout tellement on est crispés sur des critères politiques.

Je n'ai jamais rien dit de tel ! J'ai dit qu'il me semblait que j'étais le seul à défendre celà ...

Tu connais beaucoup de gens ici qui aiment toutes les musiques avant-gardistes quelles qu'elles soient? Ou l'inverse? (à la limite oui, les gens qui ne supportent pas la musique atonale sont bien plus nombreux, mais ça ne veut pas dire qu'ils aimeraient n'importe quoi de tonal)
Tu ne vois personne d'autre qui puissent aimer des musiques très différentes les unes des autres? C'est limite vexant.

Citation :
Mais il faut que je sois le plus franc et le plus objectif possible : ce forum à moderniser mes goûts de façon assez hallucinante, et c'est une bonne chose ... ça ne fait pas l'ombre d'un doute. Par contre je ne serai jamais d'accord avec cette vision qui consiste à classer selon la modernité.

Mais ce n'est pas du tout ce qu'a dit Alexandre de toute façon.
Il a dit "dans ce genre pas très avant-gardiste je préfère...", il n'a pas dit que c'était mauvais car pas assez avant-gardiste... Wink

Pour le 1°, je n'en vois qu'un qui écoute tout : David. Si tu veux qu'on parle de toi : c'est sur tu n'es pas un avant-gardiste jusqu'au boutiste, type boulézien, il t'arrive même d'aimer des sucreries (Sibelius) mais c'est quand même extrêmement rare Mr.Red , mais tu es quand même un moderniste acharné Mr.Red , et ça fonde ta façon de juger la musique. Et finalement ... j'emboite peu à peu le pas ...

Et pour répondre de façon plus générale, je trouve que pas assez de monde essaye de combattre le politiquement correct (que ce soit le politiquement correct moderniste, ou le politiquement correct conservateur). Je précise ... car je sens la remarque arriver : non je ne prétend pas échapper au politiquement correct, mais il me semble que rapeller ce principe de temps en temps à du bon.

Pour le 2° point je te l'accorde j'ai lu trop vite.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
HOLLIGER
Mélomane chevronné
HOLLIGER

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 22:18

Cololi a écrit:
alexandreg a écrit:
Cololi a écrit:
Le seule chose qui compte pour moi (et finalement je suis le seul à le marteler, car ici s'affronte conservateur et moderniste) : l'inspiration.
Oui, bien sûr que tu es le seul à avoir vu la lumière. Nous autres, l'inspiration on s'en fout tellement on est crispés sur des critères politiques.

Je n'ai jamais rien dit de tel ! J'ai dit qu'il me semblait que j'étais le seul à défendre celà ... je ne prétend pas avoir vu la lumière.
Par contre crispé derrière des positions politique ça c'est plus ce que je pense. Et ce n'est pas péjoratif ... on est tous plus où moins prisonnier de ça !
Mais il faut que je sois le plus franc et le plus objectif possible : ce forum à moderniser mes goûts de façon assez hallucinante, et c'est une bonne chose ... ça ne fait pas l'ombre d'un doute. Par contre je ne serai jamais d'accord avec cette vision qui consiste à classer selon la modernité. Modernité toute relative de surcroit ... (et même si elle était objectivable, ça ne changerai pas vraiment le pb).
Et je sais que dire toute celà c'est forcément se mettre à dos presque tout le monde.

J'essaye d'échapper aux chapelles aussi dorées soit elles (dorées, car ça ne veut pas dire qu'elles ont complètement tort).

En tous cas, ce n'est pas moi qui vais te lancer la pierre! par exemple, j'aime beaucoup Saint-Saens, villipendé pour son conservatisme musical, souvent. Mais je m'en fous, car sa musique est souvent très inspirée! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rameau
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 22:25

Cololi a écrit:
un avant-gardiste jusqu'au boutiste, type boulézien
Bravo pour la formule. On est donc forcément extrémiste parce qu'on aime Boulez Evil or Very Mad ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musicasola.blogspot.com/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30981
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 16 Sep 2010 - 22:28

Rameau a écrit:
Cololi a écrit:
un avant-gardiste jusqu'au boutiste, type boulézien
Bravo pour la formule. On est donc forcément extrémiste parce qu'on aime Boulez Evil or Very Mad ?

Beh Boulez revendique de ne jamais faire la moindre concession non ? C'est bien ton point de vue également. Donc on peut parler de jusqu'auboutisme. Je vois pas en quoi c'est péjoratif.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9093
Date d'inscription : 21/01/2007

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyVen 17 Sep 2010 - 7:58

12ème symphonie - pour chœur mixte et orchestre.

Titre : «De Döda pä Torget » (La Mort dans le Square). En 9 parties. Durée : 55mn env.
Création le 29 septembre 1977 par l’Orchestre philharmonique de Stockholm, Chœur de chambre de l’université d’Uppsala, Chœur de l’Orchestre philharmonique de Stockholm.
Direction Carl Rune Larsson.

Cette œuvre est une commande du chef Carl Rune Larsson, passée au printemps 1973.
La recommandation était de créer un œuvre qui soit en relation avec l’actualité.

Allan Pettersson choisit de mettre en musique 9 textes du poète chilien Pablo Neruda, tirés du 5ème livre du « Chant général » intitulé « le sable trahi ».
Ces textes font référence au massacre de travailleurs chiliens résistants, sur une place publique le 28 janvier 1946.

La partition est achevée en janvier 1974, et pour la 1ère fois, le compositeur introduit les voix dans sa symphonie.
Il y a 9 sections :
1 - La mort dans le square.
2 - Le massacre.
3 - Les hommes du nitrate.
4 - La mort.
5 - Comment naissent les drapeaux.
6 - Je les appelle.
7 - Les ennemis.
8 - Ils sont là.
9 - Toujours.

Une atmosphère lourde règne tout au long de cette symphonie. Le chœur mixte est omniprésent et presque tout le temps dans les « forte » sauf à de rares exceptions (lien entre les sections). Le tempo est de modéré à rapide, très peu d’accalmie. Les 9 sections sont jouées sans pause. Cette impression oppressante, cette rage que l’on ressent, est accentuée par l’orchestre polyphonique et ses dissonances.

L’œuvre est achevée en janvier 1974, quelques mois après le coup d’état du 11 septembre 1973 au Chili et la mort d’Allende.
Pablo Neruda meurt le 23 septembre, 12 jours après le coup d’état.
Cette œuvre était effectivement bien en relation directe avec l’actualité, comme cela lui avait été demandé (la nouvelle du coup d’état lui étant parvenue alors qu’il était en pleine composition de sa symphonie).
Une œuvre puissante, très sombre, et qui par l’utilisation des voix, se démarque de ses autres symphonies.


Dernière édition par Rubato le Jeu 17 Mar 2011 - 9:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83748
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyVen 17 Sep 2010 - 11:38

Cololi a écrit:

Pour le 1°, je n'en vois qu'un qui écoute tout : David. Si tu veux qu'on parle de toi : c'est sur tu n'es pas un avant-gardiste jusqu'au boutiste, type boulézien, il t'arrive même d'aimer des sucreries (Sibelius) mais c'est quand même extrêmement rare Mr.Red , mais tu es quand même un moderniste acharné Mr.Red , et ça fonde ta façon de juger la musique. Et finalement ... j'emboite peu à peu le pas ...

Tiens c'est bizarre, on m'a souvent dit le contraire à ce niveau-là.
En musique contemporaine, j'aime majoritairement les musiques qui ont un lien avec la tonalité (Connesson, Escaich, Florentz, Saariaho, Dutilleux, Rautavaara...), à quelques exceptions près.
Mais ces exceptions sont nombreuses et je ne crois pas qu'on puisse dire que je suis un intégriste d'un côté comme de l'autre ou un moderniste acharné...
J'imagine par exemple que tu mets également Arnaud dans cette case, pourtant il adore Korngold entre autres... Qui est quand même bien tonal pour l'époque.

Et même pour Schoenberg par exemple, j'écoute plus souvent ses oeuvres post-romantiques que sa période sérielle où peu d'oeuvres trouvent grâce à mes yeux.

Bref, je vois vraiment peu de forumeurs ici qui écoutent vraiment de la musique selon ce genre de critères, quand bien même on est évidemment davantage porté par certains styles que d'autres. (et tu n'y échappes pas il me semble, tu as quand même du mal avec l'atonalité je crois)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30981
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyVen 17 Sep 2010 - 12:22

Xavier a écrit:
Cololi a écrit:

Pour le 1°, je n'en vois qu'un qui écoute tout : David. Si tu veux qu'on parle de toi : c'est sur tu n'es pas un avant-gardiste jusqu'au boutiste, type boulézien, il t'arrive même d'aimer des sucreries (Sibelius) mais c'est quand même extrêmement rare Mr.Red , mais tu es quand même un moderniste acharné Mr.Red , et ça fonde ta façon de juger la musique. Et finalement ... j'emboite peu à peu le pas ...

Tiens c'est bizarre, on m'a souvent dit le contraire à ce niveau-là.
En musique contemporaine, j'aime majoritairement les musiques qui ont un lien avec la tonalité (Connesson, Escaich, Florentz, Saariaho, Dutilleux, Rautavaara...), à quelques exceptions près.
Mais ces exceptions sont nombreuses et je ne crois pas qu'on puisse dire que je suis un intégriste d'un côté comme de l'autre ou un moderniste acharné...
J'imagine par exemple que tu mets également Arnaud dans cette case, pourtant il adore Korngold entre autres... Qui est quand même bien tonal pour l'époque.

Et même pour Schoenberg par exemple, j'écoute plus souvent ses oeuvres post-romantiques que sa période sérielle où peu d'oeuvres trouvent grâce à mes yeux.

Bref, je vois vraiment peu de forumeurs ici qui écoutent vraiment de la musique selon ce genre de critères, quand bien même on est évidemment davantage porté par certains styles que d'autres. (et tu n'y échappes pas il me semble, tu as quand même du mal avec l'atonalité je crois)

Arnaud, beh oui c'est un moderniste ... et même si il aime Korngold ...
Ca prouve en tout cas que tu focalises sur langage, alors que moi je parlais plus des dates. Et je n'ai jamais dit que tu n'écoutais pas des compositeurs en lien avec la tonalité (je dis le contraire, puisque je dis que tu n'es pas un boulézien).
Une chose relie toutes tes écoutes : une musique toujours très savante (et ce n'est pas t'en tenir rigueur car j'écoute une bonne partie ce que tu écoutes ...) et très souvent du 20°.
Je ne vois par contre aucun lien entre les musiques que j'aime (p être la couleur ... mais c'est discutable).
Et concernant l'atonalité, il me semble que j'ai quand même bien évolué, même si je pense toujours qu'ériger celà comme devant être systématique, fait perdre le pouvoir expressif de la dissonance. Au passage tu ne sembles pas avoir noté qu'il y a encore peu de temps (3 ans) Rosenkavalier était trop dissonant pour moi ... et que maintenant j'écoute Wozzeck avec plasir ...

En fait je parlais pas vraiment de toi ... (je vais finir par dire comme David que c'est toujours ceux qui ne sont pas visés, qui se sentent visés Laughing ), car tu ne te poses jamais en redresseur de tort ...

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83748
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptySam 18 Sep 2010 - 11:34

Cololi a écrit:
Une chose relie toutes tes écoutes : une musique toujours très savante (et ce n'est pas t'en tenir rigueur car j'écoute une bonne partie ce que tu écoutes ...) et très souvent du 20°.
Je ne vois par contre aucun lien entre les musiques que j'aime (p être la couleur ... mais c'est discutable).

C'est pour ça que tu écoutes autant de jazz et de rock... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JerMu
Mélomaniaque
JerMu

Nombre de messages : 506
Localisation : F
Date d'inscription : 22/01/2011

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyJeu 2 Juin 2011 - 15:14

Jamais écouté la musique de Pettersson ! Quelle œuvre me conseillez-vous comme première approche de sa musique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson EmptyLun 15 Juil 2013 - 16:04

Personnellement j'ai maintenant tous les enregistrements disponibles sur le marché des symphonies et concertos de Pettersson, dès sa deuxième symphonie ( la première a été recomposée) il est déjà lui-même et le grand symphoniste qu'il sera après la 16ème , tous ses thèmes sont tirés et approfondis d'un recueil de mélodies s'appelant les vanupieds (Barfotasångers), ce sont de petites cellules répètées et changeantes qui font que c'est pas toujours facile aux premières écoutes de suivre et d'appréhender sa musique sinon qu'elle n'est si pas loin dans l'étalement et la forme symphonique de Sibélius.Il n'y a pas vraiment de montée et de tension sinon que toute sa musique est faite de tension et de relâchements,c'est hjustement ça qui fait son génie, et ça ressemble pas grand chose de connu ou d'apparent.

«Ma musique est pour les humbles,
les faibles et les exclus,
mais en même temps aussi pour moi-même,
pour m’aider à supporter mon propre destin»
Allan Pettersson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Allan Pettersson Empty
MessageSujet: Re: Allan Pettersson   Allan Pettersson Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Allan Pettersson
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Gustaf Allan Pettersson (1911-1980)
» BT 144 "POKER"
» Jean-Luc Ponty
» Laurent Brondel: un luthier français installé aux USA
» Question : Que valent les guitares Harley Benton ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: