Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Strauss - Elektra

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Lun 25 Avr 2011 - 23:46

jerome a écrit:
Citation :
l'accord final
Au contraire, je trouve ça bouleversant. Tu es vraiment rétif à toute consonance ?
Non, mais là j'attendais vraiment ardemment du plaisir sonore, et dans ce contexte j'ai vécu cet accord comme un summum de laideur et de frustration. Si tu y vois un contre-pied chargé de sens, pourquoi pas, j'essaierai de goûter ça à la prochaine écoute.

Pour moi ce n'est pas non plus un contre-pied, c'est tout simplement que Strauss ne se pose pas la question sur le plan de la modernité; il n'essaye pas d'aller à contre-courant de la modernité dans cet accord final, il l'ignore tout simplement: il a besoin de cet accord, il l'utilise. Et de même, aucune des audaces de l'opéra ne vaut pour elle-même, mais toutes sont là pour leur impact dramatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Lun 25 Avr 2011 - 23:47

Pour l'accord final trivial, il me donne toujours l'impression d'être un gigantesque pied de nez lancé à la tronche d'Elektra. Une grand rire sardonique qui vient condamner la démesure de sa passion. Tout le chromatisme délirant qui aboutit à ce truc, c'est quand même marrant, non ? hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Lun 25 Avr 2011 - 23:48

jerome a écrit:
Bon, j'aurais encore mieux fait de garder mes histoires pour mon journal intime fleurs
Pourquoi ? scratch

Citation :
Le truc personnel, c'est que cette la musique qui se met au service du texte, ça me reste toujours un peu en travers de la gorge, et quand c'est ça qui guide l'oeuvre j'y trouve toujours (j'ai pas fait de stats, mais je crois) beaucoup moins de force poétique que dans le récit crypté et profondément ouvert qui se dégage d'une musique belle par elle-même. Quand je ne parviens à aimer un moment musical que (ou principalement) par rapport au récit qu'il porte, j'ai l'impression de naviguer dans l'avant-dernier étage de l'exaltation musicale. Il est possible que ce soit un réflexe un peu con, certes, une espèce de corporatisme, d'autant plus idiot que je suis pas rétif aux lettres.
Dit autrement, je ressens un petit côté terre-à-terre dans l'art de Strauss, si chiadé soit-il. J'en sais pas plus.
Effectivement, il y a quelque chose de moins "ouvert", de moins mythique et universel, paradoxalement, que Wagner pourtant bien plus raide. C'est quelque chose que je ressens fortement aussi, le côté totalement maîtrisé, totalement orienté de ses oeuvres, là où le Ring ou BB de BB sont bien plus sur le mode de l'évocation.
C'est effectivement plus "littéraire", d'une certaine façon, comme théâtre.


Citation :
Je n'ai rien à dire sur Arabella hehe j'ai bien aimé mais ça ne m'a pas raconté grand chose.
Le pourquoi tu as aimé et le pourquoi ne t'a pas beaucoup raconté m'intéresserait (en privé si tu veux pas ici), mais c'est sans surprise. Smile


Citation :
Ton "lascive" me va bien, la distinction entre les deux m'importe peu mais d'autres trouveront peut-être à y creuser.
La différence est assez simple, elle est dans le point de vue. Lascif vient de l'intérieur (une attitude), sexy de l'extérieur (le regard que portent les autres), et je ne suis pas sûr que tous les hommes la trouvent sexy (Hérode, apparemment oui).


Citation :
Ah, mais est-ce que lyrique et mélodique c'est pareil ? hehe Enfin bon, là encore une distinction qui pourrait être fertile pour des avertis, pour moi c'est juste une question d'attente naïve (avec encore BB en arrière-pensée, mais je vais pas ramener mon unique marotte à toutes les sauces).
Lyrique et mélodique, c'est pas pareil puisque le lyrique est contenu dans le mélodique, qui peut avoir d'autres formes, mais en l'occurrence, ce sont les interventions les plus mélodiques de l'oeuvre. Smile

Citation :
Non, à l'orchestre il me semble.
Le motif d'entrée ? C'est pas tant le meurtre concret que l'ombre du passé qui plane, ça me semble moins concret, je vois mal Aga se faire saigner en fond de scène à ce moment. Ca pourrait se faire, cela dit, avec les servants s'affairant tout à leur indifférence.

Citation :
Les accords parfaits Mr.Red
Hou-là, il est grave lui. Laughing Mais est-ce que l'oeuvre aurait de la saveur s'il n'y avait que des accords de quatre sons ?

Citation :
Non, mais là j'attendais vraiment ardemment du plaisir sonore, et dans ce contexte j'ai vécu cet accord comme un summum de laideur et de frustration. Si tu y vois un contre-pied chargé de sens, pourquoi pas, j'essaierai de goûter ça à la prochaine écoute.
Je crois qu'il n'y a pas que moi qui le vois comme cela, c'est presque un pied-de-nez, vous voulez de l'ut majeur, je vous en donne, moi, mais il est complètement terrifiant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Lun 25 Avr 2011 - 23:50

antrav a écrit:
Pour l'accord final trivial, il me donne toujours l'impression d'être un gigantesque pied de nez lancé à la tronche d'Elektra. Une grand rire sardonique qui vient condamner la démesure de sa passion. Tout le chromatisme délirant qui aboutit à ce truc, c'est quand même marrant, non ? hehe
Tiens, même mot mais pas tout à fait sur la même chose.

Cela dit, au fond, je suis de l'avis de Percy, il avait besoin d'un truc éclatant, à la fois victorieux et terrifiant, et il a pris son ut majeur parce que ça marchait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mar 26 Avr 2011 - 0:12

Percy Bysshe a écrit:
Strauss ne se pose pas la question sur le plan de la modernité
Il devait quand même être à peu près conscient des questions de densité...
Mais c'est le côté abrupt de la conclusion qui surprend aussi, ainsi que l'orchestration. Force est de constater que c'est très expressif comme procédé, puisque ça m'a révolté par exemple.
Je promets d'essayer de me fendre la gueule comme vous la prochaine fois. albino

DavidLeMarrec a écrit:
Le pourquoi tu as aimé et le pourquoi ne t'a pas beaucoup raconté m'intéresserait (en privé si tu veux pas ici), mais c'est sans surprise. Smile
Comme tu dis, c'est sans surprise Smile Ça se joue sur des nuances dans une histoire très très littéraire, c'est pas mon dada. En fait je crois que ça me botterait plus sous forme de roman, ce genre de chose, la plus-value musicale ne me saisit pas réellement.

Citation :
Le motif d'entrée ? C'est pas tant le meurtre concret que l'ombre du passé qui plane
Voilà.

Citation :
Mais est-ce que l'oeuvre aurait de la saveur s'il n'y avait que des accords de quatre sons ?
Je ne sais pas si j'en mourrais. Mr.Red (enfin, quatre sons tout le temps, c'est un peu light)
Non, mais question modalité consonante, je vais direct à la source de la musique ancienne, c'est quand même autrement plus fort.
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mar 26 Avr 2011 - 0:22

jerome a écrit:
Percy Bysshe a écrit:
Strauss ne se pose pas la question sur le plan de la modernité
Il devait quand même être à peu près conscient des questions de densité...

Certainement, mais ce n'est pas la même chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29725
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mar 26 Avr 2011 - 8:41

Sur le musique pure vs musique trop liée au texte :

Oui indéniablement Strauss a besoin d'un texte pour mettre en route son inspiration. Même ses partitions symphoniques ont pour base un texte, ou qq ch de très concret.
Il n'en demeure pas moins, que la musique reste abstraite, et transfigure le texte. Je ne suis pas follement attaché au texte - plus au théâtre en revanche. C'est vrai que cette musique ne peut vraiment se concevoir sans le théâtre, mais ça ne me semble pas spécifique à Strauss, loin de là.

Tu as écouté en CD. Perso pour accrocher à un opéra, j'ai besoin de commencer par un DVD, pour ne surtout par raté le côté théâtral. C'est p être ça qui ne t'attire pas trop.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mar 26 Avr 2011 - 11:56

Sur la question CD - DVD : au contraire, puisque là avec le CD j'ai adoré, pas besoin de béquille ! Salomé je l'ai découvert en DVD, et j'ai eu besoin ensuite de l'écouter sans regarder l'image pour tenter de vraiment rentrer dedans ; mais trop tard, l'imagination était déjà orientée par le souvenir de ce que j'avais vu. L'avantage du DVD à mon avis c'est pour les intrigues compliquées (genre découvrir le Ring) : on voit bien quel personnage chante, les sous-titres défilent sans qu'on ait besoin de jongler avec le texte, un oeil sur la VF et l'autre sur la VO. Mais à part ces cas un peu retors, l'écoute sans images imposées me semble beaucoup plus fertile.
DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
le début, curieusement plus tracé que d'habitude (si j'ai bien compris, c'est l'évocation de la mort d'Agamemnon ?),
Oui, si tu parles du monologue d'Electre, sinon les servantes causent d'autre chose.
En fait, je confonds : je pensais à la première apparition silencieuse d'Elektra, au tout début. Ce que balance l'orchestre à ce moment-là, ça rigole pas ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mar 26 Avr 2011 - 12:39

jerome a écrit:
Sur la question CD - DVD : au contraire, puisque là avec le CD j'ai adoré, pas besoin de béquille ! Salomé je l'ai découvert en DVD, et j'ai eu besoin ensuite de l'écouter sans regarder l'image pour tenter de vraiment rentrer dedans ; mais trop tard, l'imagination était déjà orientée par le souvenir de ce que j'avais vu. L'avantage du DVD à mon avis c'est pour les intrigues compliquées (genre découvrir le Ring) : on voit bien quel personnage chante, les sous-titres défilent sans qu'on ait besoin de jongler avec le texte, un oeil sur la VF et l'autre sur la VO. Mais à part ces cas un peu retors, l'écoute sans images imposées me semble beaucoup plus fertile.

Plus pratique, moins coûteux, plus accessible, mais plus fertile? Ca reste de l'opéra, et en tant que tel, il ne faut pas oublier que le disque dénature réellement l'oeuvre en lui enlevant sa dimension scénique, livret ou pas livret d'ailleurs.

Citation :
DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
le début, curieusement plus tracé que d'habitude (si j'ai bien compris, c'est l'évocation de la mort d'Agamemnon ?),
Oui, si tu parles du monologue d'Electre, sinon les servantes causent d'autre chose.
En fait, je confonds : je pensais à la première apparition silencieuse d'Elektra, au tout début. Ce que balance l'orchestre à ce moment-là, ça rigole pas ! Very Happy

Si ça t'intéresse, j'ai détaillé ce passage très intéressant. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mar 26 Avr 2011 - 13:21

Percy Bysshe a écrit:
Plus pratique
Je trouve ça moins pratique, au contraire, de suivre sur livret.
Citation :
le disque dénature réellement l'oeuvre en lui enlevant sa dimension scénique
Alors ça, franchement, absolument aucun scrupule ! Very Happy
Citation :
Si ça t'intéresse, j'ai détaillé ce passage très intéressant. Smile
Lu. C'est pas répertorié dans l'index, j'ai l'impression ?
C'est ce que tu appelles "thème de l'agressivité" qui me botte. Les soufflets de cuivres bouchés (c'est que des cors, ou il y a aussi des trompettes ?) ne sont pas loin de la couleur que donne Bartok au thème du sang dans BB.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81765
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mar 26 Avr 2011 - 13:47

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
De ce point de vue, l'accord final majeur d'Elektra m'a complètement scandalisé. Shocked Quelle horreur !! Ça casse tout, on dirait qu'il a mis ça pour s'assurer d'avoir des applaudissements à la première en jouant sur les réflexes du public : taaa-tagadaaaaaam ! (ah ok, c'est la fin !) clap-clap-clap !!
Désolant, ça. Shit
Au contraire, je trouve ça bouleversant. Tu es vraiment rétif à toute consonance ? Là, justement, le fait que cet accord parfait revienne à rebrousse-poil, en majeur en plus, il y a comme un éclat glaçant où se mêle le triomphe sanglant et le désespoir. Ca me met par terre, moi.

Idem.
Il y a un côté délivrance aussi finalement dans cet accord de do majeur final... Elektra est délivré de sa soif de vengeance... Je n'imagine pas cette fin en mineur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81765
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mar 26 Avr 2011 - 13:48

jerome a écrit:
Citation :
sur Pelléas, qu'est-ce qui appartient plus au passé selon toi ?
Les accords parfaits Mr.Red
Non, on est d'accord qu'ils sont chargés d'un truc nouveau, mais ils rendent quand même une sonorité douce qui esthétiquement me fait parfois comme une overdose de pastels.

On n'est qu'à la fin du XIXè quand même, la majeure partie de Pelléas a été écrite avant 1900... excuse donc Debussy d'y avoir laissé quelques accords "normaux". Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81765
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mar 26 Avr 2011 - 13:52

Percy Bysshe a écrit:
jerome a écrit:
Sur la question CD - DVD : au contraire, puisque là avec le CD j'ai adoré, pas besoin de béquille ! Salomé je l'ai découvert en DVD, et j'ai eu besoin ensuite de l'écouter sans regarder l'image pour tenter de vraiment rentrer dedans ; mais trop tard, l'imagination était déjà orientée par le souvenir de ce que j'avais vu. L'avantage du DVD à mon avis c'est pour les intrigues compliquées (genre découvrir le Ring) : on voit bien quel personnage chante, les sous-titres défilent sans qu'on ait besoin de jongler avec le texte, un oeil sur la VF et l'autre sur la VO. Mais à part ces cas un peu retors, l'écoute sans images imposées me semble beaucoup plus fertile.

Plus pratique, moins coûteux, plus accessible, mais plus fertile?

Plus fertile dans le sens où tu te fais ta propre mise en scène, c'est ce que veut dire Jérôme je suppose.
Moins coûteux, non, au contraire, le CD est souvent plus coûteux si tu veux un coffret avec le livret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mar 26 Avr 2011 - 14:17

jerome a écrit:
Je trouve ça moins pratique, au contraire, de suivre sur livret.

Je voulais dire plus pratique dans le sens que l'on a pas à ce déplacer à l'Opéra, donc par rapport à une véritable représentation. Wink

Citation :
Citation :
le disque dénature réellement l'oeuvre en lui enlevant sa dimension scénique
Alors ça, franchement, absolument aucun scrupule ! Very Happy

Ce n'est pas question d'avoir des scrupules ou pas - moi-même, comme tout le monde d'ailleurs, j'ai écouté bien plus l'opéra au disque qu'en salle. Mais simplement, ce n'est pas pour autant qu'il faut négliger ce qu'est l'oeuvre en réalité, c'est à dire scénique. Smile

Citation :
Citation :
Si ça t'intéresse, j'ai détaillé ce passage très intéressant. Smile
Lu. C'est pas répertorié dans l'index, j'ai l'impression ?
C'est ce que tu appelles "thème de l'agressivité" qui me botte. Les soufflets de cuivres bouchés (c'est que des cors, ou il y a aussi des trompettes ?) ne sont pas loin de la couleur que donne Bartok au thème du sang dans BB.

Je ne crois pas, c'est un sujet récent...
En tout cas oui, il y a les trompettes. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mar 26 Avr 2011 - 14:19

Xavier a écrit:
Percy Bysshe a écrit:
jerome a écrit:
Sur la question CD - DVD : au contraire, puisque là avec le CD j'ai adoré, pas besoin de béquille ! Salomé je l'ai découvert en DVD, et j'ai eu besoin ensuite de l'écouter sans regarder l'image pour tenter de vraiment rentrer dedans ; mais trop tard, l'imagination était déjà orientée par le souvenir de ce que j'avais vu. L'avantage du DVD à mon avis c'est pour les intrigues compliquées (genre découvrir le Ring) : on voit bien quel personnage chante, les sous-titres défilent sans qu'on ait besoin de jongler avec le texte, un oeil sur la VF et l'autre sur la VO. Mais à part ces cas un peu retors, l'écoute sans images imposées me semble beaucoup plus fertile.

Plus pratique, moins coûteux, plus accessible, mais plus fertile?

Plus fertile dans le sens où tu te fais ta propre mise en scène, c'est ce que veut dire Jérôme je suppose.
Moins coûteux, non, au contraire, le CD est souvent plus coûteux si tu veux un coffret avec le livret.

Comme je le dis plus haut, moins coûteux par rapport à une représentation à l'opéra (prix du billet hors réduction, du déplacement...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3594
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mar 26 Avr 2011 - 19:40

jerome a écrit:
1ere écoute intégrale d'Elektra (Sawallisch). Wooow ! cheers merci Niko !

De rien ! Very Happy

jerome a écrit:
Impression largement plus favorable qu'avec Salomé. Dans Salomé tout est plus emmêlé, plus moite... sûrement parce que l'héroïne est sexy, alors qu'Elektra est une allumée qui a sacrifié sa féminité depuis belle lurette. Du coup, on n'est plus dans ces négociations interminables et poisseuses entre membres de la famille royale, moins de parlotte infecte entre demi-fous (ce ténor, dans Salomé, qu'est-ce qu'il est pénible ! - je sais, c'est fait exprès), on est dans la folie sans mélange, bien plus sincère, bien plus tranchée. Le fougue suicidaire d'Elektra tient toute l'oeuvre en haleine, elle est très touchante dans sa férocité, ça m'évoque beaucoup plus de choses. Peut-être que le livret est moins subtil, du coup, ça ne m'étonnerait pas que certains pensent ça, surtout les grands amateurs de littérature (je vais lire le fil). Peut-être que, tout simplement, Elektra est moins dans l'esthétique décadente que Salomé.

Je sentais justement que ça pourrait mieux te plaire pour ces raisons. Perso, dans Salomé, j'admire la manière dont Strauss illustre cette décadence, ce rendu sonore poisseux, malsain, érotique, violent. La confrontation insensée des extrêmes.

jerome a écrit:
Musicalement, je trouve que Strauss n'est pas réellement poète, en tout cas au sens où je l'entends (sans pouvoir définir, cherchez pas). C'est un décorateur. Et dans ce sens, je sens qu'il faut obligatoirement faire appel à son âme d'enfant pour adhérer au récit ; c'est un spectacle, il a ça dans le sang, et je le sens comme une limite chez lui. Par comparaison avec Bartok, avec lequel je n'ai pas besoin de me switcher en mode "crédule / impressionnable" pour entrer en résonance.

Sur ce point, je te rejoint et je diffère. Cette notion de décorateur/illustrateur me parle assez bien chez Strauss. Mais c'est souvent un sentiment que j'ai a première vue. Au fur et à mesure que l'œuvre défile, la musique de Strauss dépasse ce stade illustratif et fait résonner chez moi quelque chose de bien plus profond. Ce sont des œuvres qui me marque. Je n'ai pas besoin de me switcher en mode "crédule/impressionnable" pour aborder une grande œuvre de Strauss. Je ne cherche pas à priori l'emphase, ni la distance. J'écoute et je vois ce qu'il se passe. Je ne sais pas si c'est la pratique, le fait d'avoir du au début me forcer un peu pour rentrer dans des univers inconnus et assez différents, mais au final, je me conditionne pas ou peu. J'ai juste une envie. Après tout ça c'est très personnel... Mais je peux comprendre que son langage et ses procédés te fassent cet effet.

jerome a écrit:
Autre petit regret (mais qui ne fait que nuancer légèrement une impression très positive), il organise la musique en récitatifs permanents, fondus et super-luxuriants. Les lignes vocales sont des courbes de déclamation, rarement des mélodies. Du coup, ça me semble assez dur à écouter en musique pure, je n'ai à vrai dire même pas envie d'essayer tellement j'aurais peur d'étouffer dans la choucroute.

Je te rassure, je ne peux pas non plus.

jerome a écrit:
Je pense que j'apprécie ça à peu près autant que Pelléas, dans un genre certes différent. Ça ne me touche pas profondément, mais ça me fait beaucoup d'effet.
C'est un bon début quand même. Être profondément touché par une œuvre, c'est rare quand même, donc, d ressortir d'une 1ère écoute avec une forte impression, c'est déjà cool ! Smile

jerome a écrit:
De ce point de vue, l'accord final majeur d'Elektra m'a complètement scandalisé. Shocked Quelle horreur !! Ça casse tout, on dirait qu'il a mis ça pour s'assurer d'avoir des applaudissements à la première en jouant sur les réflexes du public : taaa-tagadaaaaaam ! (ah ok, c'est la fin !) clap-clap-clap !!
Désolant, ça. Shit

Ah, j'ai pas ressenti ça du tout. Plus une sorte de jouissance libératrice suite à sa vengeance, au fait d'avoir retrouvé son frère. Toutes ces tensions morbides qui se relâchent d'un coup.


Enfin, déjà, je suis content que tu aies apprécié ! C'était pas gagné ! king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5558
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Ven 16 Mar 2012 - 18:42

2ème écoute intégrale d'Elektra.

Formidable. Je me demande si je ne préfère pas encore cet opéra à Salomé (c'est dire...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81765
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Ven 16 Mar 2012 - 19:09

Pour ma part, je suis incapable de trancher. (idem avec la Femme sans ombre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5558
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Lun 19 Mar 2012 - 9:52

Ah, ça tombe bien: Die Frau ohne Schatten est justement le prochain opéra sur ma liste de découvertes bounce .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4674
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Lun 19 Mar 2012 - 12:00

Les 3 opéras en question je les trouve très angoissants (quoique Salome ça passe, j'écoute même très souvent, mais les autres font monter le niveau de stress, je remarque que c'est une caractéristique de pas mal de trucs qu'aime Xavier).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5223
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mar 13 Nov 2012 - 3:16

Je viens d'écouter Elektra, version Rastapoglycérine 57.

Une bonne nuit là-dessus et je pourrai sans doute me prononcer.












Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81765
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mar 13 Nov 2012 - 23:16

Golisande a écrit:
Une bonne nuit là-dessus et je pourrai sans doute me prononcer.

Tout ça pour finalement ne rien dire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5223
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mar 13 Nov 2012 - 23:36

Ben en fait j'attend d'avoir écouté d'autres versions, et par la même occasion d'avoir réécouté l'œuvre dont je ne me sens pas vraiment capable de parler dans l'état actuel des choses (surtout que Mitropoulos est quand même assez hard niveau son, même si j'ai l'édition Orfeo : c'est un peu comme commencer par Karajan 52 pour Tristan...).

Je peux seulement dire que bien que la musique ne m'ait pas énormément touché, j'ai tout de même l'impression d'un objet musical fort et singulier, bien plus dense que les deux que je connais, et j'ai d'ores et déjà très envie de le réécouter, ouioui Smile ; peut-être pas ce soir pasque je dois me lever très tôt, mais je visionnerai probablement le DVD Böhm demain - après quoi je pourrai sans doute en dire plus.
Il me semble que les personnages et l'écriture vocale me parlent nettement plus que l'orchestre (peut-être la version que j'ai écoutée y est-elle pour quelque chose), mais pour les comparaisons en série je devrai attendre un peu puisque apparemment je ne recevrai aucune de mes commandes avant la fin du mois... Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81765
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mar 13 Nov 2012 - 23:40

Golisande a écrit:
Ben en fait j'attend d'avoir écouté d'autres versions, et par la même occasion d'avoir réécouté l'œuvre dont je ne me sens pas vraiment capable de parler dans l'état actuel des choses (surtout que Mitropoulos est quand même assez hard niveau son, même si j'ai l'édition Orfeo : c'est un peu comme commencer par Karajan 52 pour Tristan...).

Pour moi c'est bien plus écoutable!

Golisande a écrit:
Je peux seulement dire que bien que la musique ne m'ait pas énormément touché, j'ai tout de même l'impression d'un objet musical fort et singulier, bien plus dense que les deux que je connais, et j'ai d'ores et déjà très envie de le réécouter, ouioui Smile ; peut-être pas ce soir pasque je dois me lever très tôt, mais je visionnerai probablement le DVD Böhm demain - et après ça je pourrai sans doute en dire plus.
Il me semble que les personnages et l'écriture vocale me parlent nettement plus que l'orchestre (peut-être la version que j'ai écoutée y est-elle pour quelque chose), mais pour les comparaisons en série je devrai attendre un peu puisque apparemment je ne recevrai aucune de mes commandes avant la fin du mois... Confused

Bon après il faudra écouter l'oeuvre en entier. Mr.Red (il y a très peu de versions non coupées, mais tu le sais déjà si tu as lu le sujet discographique)

En ce qui me concerne c'est encore plus l'orchestre que je trouve génial et passionnant, mais effectivement, même si la direction de Mitropoulos est superbe, ce n'est pas la meilleure version pour goûter au mieux de cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5223
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mar 13 Nov 2012 - 23:46

Pour l'intégrale j'ai déjà Solti sous la main, mais Nilsson. Confused Sawallisch, j'attends d'être sûr d'aimer cet opéra...

Au fait, Sinopoli est coupé ? (Je l'ai commandé car ça me semblait très intéressant, et je l'ai trouvé à 4,62€ Mr.Red )


Dernière édition par Golisande le Mar 13 Nov 2012 - 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81765
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mar 13 Nov 2012 - 23:47

Oui il n'y a que Solti et Sawallisch de complets. (et Sawallisch est nettement préférable à mon sens)
Ah et aussi la récente (et catastrophique) version Gergiev, si je me souviens bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5223
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mar 13 Nov 2012 - 23:54

Xavier a écrit:
Oui il n'y a que Solti et Sawallisch de complets. (et Sawallisch est nettement préférable à mon sens)
Ah et aussi la récente (et catastrophique) version Gergiev, si je me souviens bien.

Ah, ce n'est pas vraiment ce qu'il me semblait à la lecture de tes commentaires. J'ai failli craquer pour Sawallisch qui n'est pas cher non plus sur Amazon, mais j'avais déjà nettement abusé avec les vieilles cires (Mitro 51 à cause de Mödl, Reiner 52 et Kraus 53 à cause de Varnay Mr. Green) - sans compter Wozzeck/Dohnanyi et Don Giovanni/Klemperer, tout ça en moins d'une semaine, c'est un peu déraisonnable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29725
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mer 14 Nov 2012 - 8:21

Golisande a écrit:
Ben en fait j'attend d'avoir écouté d'autres versions, et par la même occasion d'avoir réécouté l'œuvre dont je ne me sens pas vraiment capable de parler dans l'état actuel des choses (surtout que Mitropoulos est quand même assez hard niveau son, même si j'ai l'édition Orfeo : c'est un peu comme commencer par Karajan 52 pour Tristan...).

Je peux seulement dire que bien que la musique ne m'ait pas énormément touché, j'ai tout de même l'impression d'un objet musical fort et singulier, bien plus dense que les deux que je connais, et j'ai d'ores et déjà très envie de le réécouter, ouioui Smile ; peut-être pas ce soir pasque je dois me lever très tôt, mais je visionnerai probablement le DVD Böhm demain - après quoi je pourrai sans doute en dire plus.
Il me semble que les personnages et l'écriture vocale me parlent nettement plus que l'orchestre (peut-être la version que j'ai écoutée y est-elle pour quelque chose), mais pour les comparaisons en série je devrai attendre un peu puisque apparemment je ne recevrai aucune de mes commandes avant la fin du mois... Confused

Autant Salome j'ai de suite accroché, autant Elektra il m'a fallut de nombreuses écoutes pour être convaincu. Ca t'arrivera p être.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
fgero
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 869
Age : 49
Localisation : 78
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Dim 18 Aoû 2013 - 0:56

Toute première écoute d'Elektra dans son intégralité (je n'avais que les extrais de Reiner / Borkh, écoutés il y a pas mal de temps)

Par Sinopoli/Vienne. Dématérialisé, donc sans le livret du CD, mais j'ai téléchargé et lu le texte en allemand et anglais.

Eh bien. Difficile d'en sortir indemne, la baffe sonore qu'est ce truc Shocked

Une fois imprégné du contexte, pas besoin de plusieurs écoutes pour être conquis, même si ça mérite de nombreuses autres écoutes pour tout apprécier
Et aussi un DVD à choisir et commander un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81765
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Dim 18 Aoû 2013 - 23:11

fgero a écrit:
Eh bien. Difficile d'en sortir indemne, la baffe sonore qu'est ce truc Shocked
Tu m'étonnes!
Et encore, tu as écouté une version qui est plutôt soft, plutôt esthétisante on peut dire.
En effet il faut réécouter, il y a bien des richesses derrière la simple "baffe sonore". Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fgero
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 869
Age : 49
Localisation : 78
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Lun 19 Aoû 2013 - 14:37

Je présume que vous êtes tous déjà tombés dessus, mais ce lien n'est pas inintéressant pour qui débute dans l'écoute de l'oeuvre :

http://www.opera-orchestre-montpellier.fr/sites/default/files/fichiers/cahier_elektra.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81765
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Lun 19 Aoû 2013 - 14:42

Ca a l'air super, avec les bouts de partition et tout!

Quand tu penses qu'à l'Opéra de Paris tu paies 15 euros pour un truc riquiqui avec 50% de pub...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Lun 21 Oct 2013 - 3:45

Je ne suis ni fan de Richard Strauss ni amateur d'Opéra !
Pourtant je suis resté pythonisé lors d'une émission radio sur France Musique (et dont je ne peux retrouver les références)
Mais à ce jour, s'il me faut une Elektra, une facile, une grande et audible ( pas d'enregistrements historiques ! je suis et reste un béotien !) un feu nourri et net !
J'ai eu beau vous lire sur le sujet, je n'en ai rien soutiré de ferme !
Une version (pas craquante en mono) de référence pour un futur amoureux  ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Lun 21 Oct 2013 - 7:04

tod a écrit:
Je ne suis ni fan de Richard Strauss ni amateur d'Opéra !
Pourtant je suis resté pythonisé lors d'une émission radio sur France Musique (et dont je ne peux retrouver les références)
Mais à ce jour, s'il me faut une Elektra, une facile, une grande et audible ( pas d'enregistrements historiques ! je suis et reste un béotien !) un feu nourri et net !
J'ai eu beau vous lire sur le sujet, je n'en ai rien soutiré de ferme !
Une version (pas craquante en mono) de référence pour un futur amoureux  ?
Il y a plein d'enregistrements anciens où l'on entend très bien, par exemple Mitropoulos 1957 et Reiner 1952. Mais tu ne veux sans doute pas prendre de risque, alors :

=> Gatti / Lehnhoff 2010 (DVD). À mon humble avis, il n'y a pas mieux (et pourtant, au CD, les cinq versions que je trouve les plus belles datent toutes d'avant 1960 !).

=> Si tu veux un CD, Bychkov (chez Hänssler Profil). Il a l'avantage d'être complet, et en plus tu as Schwanewilms, plus accessible lorsqu'on n'aime pas particulièrement l'opéra. On entend merveilleusement certains détails de l'intérieur de l'orchestre que je n'ai pas perçu ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81765
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Lun 21 Oct 2013 - 11:35

Poursuivons en discographie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cellensis
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 19/09/2013

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Lun 21 Oct 2013 - 18:35

Que pensez vous de la version Nilson, Rysanek, Levine, svp. Je ne connais pas parfaitement l'opéra dons son intégralité, mais j'aime beaucoup ces deux voix, que j'ai entendues dans des extraits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81765
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Lun 21 Oct 2013 - 20:02

Xavier a écrit:
Poursuivons en discographie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wagneropathe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1474
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mar 22 Oct 2013 - 16:00

DavidLeMarrec a écrit:
Alors je schématise

Coupures :
=> scène de Clytemnestre
=> second duo des soeurs

Pourquoi ?
=> C'est pourtant court, donc pas très justifié.
=> Certes coupures sont assez bien réalisées.
=> Il est probable que le matériel d'orchestre soit repris tel quel parce qu'il est dans cet état précis.
Apparemment ça va un peu plus loin : il y a également un couplet qui saute dans le duo avec Oreste.

C'est assez bien résumé ici : http://www.good-music-guide.com/community/index.php?topic=15942.0

La coupure dans la réplique de Clytemnestre est de plus en plus souvent rétablie -par Meier notamment, notamment à Aix, mais les autres semblent avoir la dent dure. Dommage, et surtout inutile, car leur somme ne doit pas excéder 3 ou 4 minutes de musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MHNUYM
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 17/01/2013

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mer 23 Oct 2013 - 21:15

Bon, ce soir, je m'écoute Elektra pour la première fois ! (vu que j'ai eu une place pas chère pour la représentation de dimanche)
Ce n'est que le 5ème opéra que je vais écouter, les autres étant Le Château de Barbe-Bleue, Pelléas, L'heure espagnole et L'enfant et les sortilèges... (tous en CDs avec livret)
Et oui, c'est un genre avec lequel j'ai beaucoup de mal, je ne sais pas pourquoi... Je pense bien que c'est parce que je ne me suis jamais plongé réellement dedans. Parce que je pense que n'avoir jamais écouté un opéra de Wagner en entier, c'est une hérésie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81765
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mer 23 Oct 2013 - 21:18

Ce sont précisément (à part les Ravel que j'ai découverts un tout petit peu plus tard) les oeuvres avec lesquelles je suis venu à l'opéra.
Elektra, c'est une baffe, tu vas voir. Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mer 23 Oct 2013 - 21:57

J'ignore le profil mélomane de MHNUYM, ce qu'il a l'habitude d'écouter, mais ce ne sont en tout cas pas des oeuvres faciles...peut-être qu'un Mozart ou un Verdi, voire un opéra baroque, seraient des portes d'entrée plus aisées pour de nombreuses personnes dans le monde de l'opéra...là on est d'emblée dans des langage très sophistiqués, et dans des conceptions dramatiques exigeantes, pas racoleuses pour un sou...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mer 23 Oct 2013 - 22:03

MHNUYM a écrit:
Bon, ce soir, je m'écoute Elektra pour la première fois ! (vu que j'ai eu une place pas chère pour la représentation de dimanche)
Ce n'est que le 5ème opéra que je vais écouter, les autres étant Le Château de Barbe-Bleue, Pelléas, L'heure espagnole et L'enfant et les sortilèges... (tous en CDs avec livret)
Et oui, c'est un genre avec lequel j'ai beaucoup de mal, je ne sais pas pourquoi... Je pense bien que c'est parce que je ne me suis jamais plongé réellement dedans. Parce que je pense que n'avoir jamais écouté un opéra de Wagner en entier, c'est une hérésie !
Pas grave, Elektra, c'est mieux qu'un Wagner (sauf Das Liebesverbot bien sûr), et c'est plus court.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
MHNUYM
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 17/01/2013

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mer 23 Oct 2013 - 22:19

J'ai quand même oublié de préciser que je trouve les œuvres que j'ai cité dans mon message précédent magnifiques !
Et sinon, ma période préférée est le XXeme siècle (1ère moitié particulièrement) même si ça ne m'empêche pas d'aimer les autres périodes.

C'est vrai que c'est peut-être la longueur qui pose problème pour Wagner...en tous les cas, oui, j'espère me prendre une baffe, Xavier ! Very Happy (je crois que vu le nombres de choses qu'il me reste à découvrir, je vais me prendre beaucoup de baffes ces prochaines semaines !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81765
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mer 23 Oct 2013 - 22:22

La longueur ne pose aucun problème tant que tu entres dans l'oeuvre, et puis même l'acte le plus long de la Walkyrie ou du Crépuscule des dieux est à peine plus long qu'Elektra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mer 23 Oct 2013 - 22:32

Oui, mais Wagner se livre plus tardivement, il n'y a pas cette impression de tunnels dans Richard Strauss... et puis les livrets sont tellement meilleurs, ça donne aussi l'impression que le temps passe plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81765
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mer 23 Oct 2013 - 22:33

C'est exact, et c'est peut-être pour ça que je suis venu à Wagner plus tardivement d'ailleurs.
Alors que Pelléas, le Château et Elektra ont été immédiats pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mer 23 Oct 2013 - 22:50

Pour moi ceux-là non plus, mais ils sont clairement plus denses et moins cryptiques. Elektra est le seul de ta liste qui m'ait parlé immédiatement, peut-être parce que j'ai attendu le bon moment pour l'aborder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
fgero
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 869
Age : 49
Localisation : 78
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Mer 23 Oct 2013 - 22:52

Xavier a écrit:
C'est exact, et c'est peut-être pour ça que je suis venu à Wagner plus tardivement d'ailleurs.
Alors que Pelléas, le Château et Elektra ont été immédiats pour moi.
Pareil pour ces 3 (qui sont restés mes 3 préférés)

...à part que Wagner ne vient toujours pas pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29725
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Jeu 24 Oct 2013 - 8:16

Il n'y pas de tunnels chez Wagner. En revanche il y en a parfois chez Strauss, même dans Elektra.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Wagneropathe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1474
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Jeu 24 Oct 2013 - 8:53

Cololi a écrit:
Il n'y pas de tunnels chez Wagner. En revanche il y en a parfois chez Strauss, même dans Elektra.
Dans quelle(s) partie(s) de l'oeuvre selon toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   

Revenir en haut Aller en bas
 
Strauss - Elektra
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Strauss - Elektra
» Strauss - Elektra - Bastille - Octobre-novembre 2013
» Strauss discographie sélective
» Strauss - Elektra (2)
» Strauss - Elektra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: