Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Charles TOURNEMIRE

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Mer 26 Juin 2013 - 15:22

Pour moi, c'est fondamental. En voulant rester très humble, je suis improvisateur dans l'âme (cela est compensé par le fait que je suis le non-interprète par excellence, massacrant tout ce que je joue hehe). L'harmonie, c'est ma passion. Je me suis pâmé en découvrant Franck, Fauré, Ravel, tant d'autres... Je crois avoir pas mal étudié le sujet et lorsque j'improvise, j'ai le sentiment de pouvoir jouer UN PEU "à la manière de" sans trop de peine (toutes proportions gardées cela va de soi). Un jour que je déroulais ce qui me passait par la tête, un ami musicien a cru que j'interprétais du... Tournemire ! Mais si l'on me demande de pondre la moindre mélodie pouvant passer pour du Schubert, je ne tromperai réellement que les ignares. Je n'ai pas la grâce mélodique (ça se saurait), comme ne l'ont pas de nombreux compositeurs, je suis désolé, y compris dans le domaine du jazz actuel. Qui compose désormais des thèmes à la hauteur de ceux de Miles, de Monk ?... Et même dans la chanson, que de rengaines affligeantes de pauvreté mélodique alors que la moindre chanson de Brassens, Barbara, Brel...

Certes, je n'ai pas le talent de Tournemire, il est tout de même pas mal inspiré dans un nombre significatif de pièces, mais le tout ne me bluffe pas et ne retient guère mon attention. Cette prégnance mélodique dont je parle si souvent me tient de plus en plus à coeur et lorsqu'elle manque, j'ai tendance à trouver la musique secondaire. C'est ce qui m'a fait rejeter en bloc toutes les symphonies de Miaskovski, par exemple.

Tournemire, pour moi, c'est de la musique assez facile. Bien faite, assez noblement fabriquée, mais il manque l'étincelle qui coupe le souffle - un comble avec l'orgue - quand s'élève une Tierce en Taille de Grigny, un Offertoire de Couperin, un grand Choral figuré de Bach, Le Prélude, fugue et variation de Franck, les Litanies de Jehan Alain, la Symphonie-Passion de Dupré, sans parler de Messiaen, naturellement, dont il n'est pas utile ici de vanter les mérites. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17013
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Mer 26 Juin 2013 - 15:40

Ah ! la médodie ! Je ne sais pas... Pour moi c’est secondaire par rapport à l’harmonie...  Et je suis persuadé que beaucoup de compositeurs évitent la mélodie... non ? Surprised

Pour L’orgue mystique, j’imagine bien que sur douze cd tout ne peut pas être génial... hehe Mais sur deux... rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30262
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Mer 26 Juin 2013 - 15:55

On peut pas dire que ce soit sans mélodies. Il y a un vrai discours, une progression ... moi j'aime vraiment.
Par ailleurs je conteste ton opposition trop simple entre mélodique/non-mélodique. C'est un peu comme opposer harmonique/contre-point/fugué ... La musique est un mélange de tout ça, elle ne se développe pas sur un seul axe mais sur plusieurs.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17013
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Mer 26 Juin 2013 - 15:58

Cololi a écrit:
Par ailleurs je conteste ton opposition trop simple entre mélodique/non-mélodique. C'est un peu comme opposer harmonique/contre-point/fugué ... La musique est un mélange de tout ça, elle ne se développe pas sur un seul axe mais sur plusieurs.
mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85577
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Mer 26 Juin 2013 - 17:31

Tournemire n'est clairement pas le maître de la mélodie (et l'Orgue Mystique est un peu "flou" pour être écouté massivement), mais ses qualités résident ailleurs, dans la force et l'originalité de ses climats (davantage à l'orchestre ou en musique de chambre, à mon avis).

@ Yamaw : Tes efforts ne passent pas inaperçus et sont appréciés à leur juste valeur, c'est intéressant, et tu vois, en plus ça stimule le fil. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Mer 26 Juin 2013 - 23:21

D'accord pour les climats, mais la grisaille tous les jours avec un éclat de soleil chaque 29 février, ça finit par lasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Mer 26 Juin 2013 - 23:27

cololi a écrit:
Si tu arrives à rentrer dans Tournemire à mon avis tu es mûr pour écouter tout le répertoire organistique du 20° ^^.
Parce que, toi, tu es mûr pour écouter tout le répertoire pianistique du XXe ? hehe

Zeno a écrit:
D'accord pour les climats, mais la grisaille tous les jours avec un éclat de soleil chaque 29 février, ça finit par lasser.
Tournemire est donc un compositeur qui convient très bien à l'année 2013 ? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Mer 26 Juin 2013 - 23:32

Il est certain que pour filer la métaphore, on ne saurait lui substituer Tournesol...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30262
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Jeu 27 Juin 2013 - 8:19

Les yeux qui fascinent a écrit:
cololi a écrit:
Si tu arrives à rentrer dans Tournemire à mon avis tu es mûr pour écouter tout le répertoire organistique du 20° ^^.
Parce que, toi, tu es mûr pour écouter tout le répertoire pianistique du XXe ? hehe

Je vois pas trop le rapport Smile
Je parlais du Tournemire organistique bien sûr.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Jeu 27 Juin 2013 - 12:26

Cololi a écrit:
Les yeux qui fascinent a écrit:
cololi a écrit:
Si tu arrives à rentrer dans Tournemire à mon avis tu es mûr pour écouter tout le répertoire organistique du 20° ^^.
Parce que, toi, tu es mûr pour écouter tout le répertoire pianistique du XXe ? hehe

Je vois pas trop le rapport Smile
Je parlais du Tournemire organistique bien sûr.

Il fallait lire organistique… pardon… Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30262
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Mar 9 Juil 2013 - 10:06

Plus j'écoute l'Orgue Mystique de Tournemire, et plus j'ai l'impression que cet homme là a fait une musique idéale pour l'orgue.
Qu'est ce que j'entend par là ? Tournemire n'est ni dans l'expressionisme, ni le romantisme ... il a une tendance impressionniste, mais très modérée, très personnelle, très pointilliste, il n'est jamais dans le kitch ni dans la volonté de faire impression à l'auditeur, jamais dans la démonstration.
Sa musique pour orgue me parle comme aucune autre (à part Messiaen).

Les climats qu'il arrive à trouver semblent infinis : les rythmes jamais identiques, l'harmonie extrêmement fouillée et vraiment passionnante, servant au mieux le propos, les jeux de l'orgue utilisé comme personne, les effets dynamiques toujours bienvenus. Le tout structuré parait il sur le plain chant (mais là il faudrait qu'un musicien, donc pas moi, vienne en parler de ce lien).
Bref je ne m'ennuie jamais en écoutant l'Orgue Mystique.

Je pense que ceux qui sont pensent l'orgue comme un instrument trop massif, ou de compositeurs trop traditionnels, se pencheront avec bonheur sur Tournemire, si ils adorent la musique à forte tendance mystique.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85577
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Mar 9 Juil 2013 - 13:48

Cololi a écrit:
Je pense que ceux qui sont pensent l'orgue comme un instrument trop massif, ou de compositeurs trop traditionnels, se pencheront avec bonheur sur Tournemire, si ils adorent la musique à forte tendance mystique.
Il y a quand même une réserve de taille : le "discours" n'est pas forcément évident... ce sont largement des pièces utilitaires, destinées à soutenir la contemplation. Elles n'ont pas la dimension concertante des grands chefs-d'oeuvre du genre... j'avoue que même en fond, je trouve ça un peu lisse. Effectivement, dès qu'on ouvre la partition, c'est formidable, mais ce reste une musique profondément modeste, peut-être trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30262
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Mar 9 Juil 2013 - 18:28

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
Je pense que ceux qui sont pensent l'orgue comme un instrument trop massif, ou de compositeurs trop traditionnels, se pencheront avec bonheur sur Tournemire, si ils adorent la musique à forte tendance mystique.
Il y a quand même une réserve de taille : le "discours" n'est pas forcément évident... ce sont largement des pièces utilitaires, destinées à soutenir la contemplation. Elles n'ont pas la dimension concertante des grands chefs-d'oeuvre du genre... j'avoue que même en fond, je trouve ça un peu lisse. Effectivement, dès qu'on ouvre la partition, c'est formidable, mais ce reste une musique profondément modeste, peut-être trop.

Lisse ? C'est juste que ça n'essaye pas de faire du grandiloquent, c'est très différent.
Honnêtement quand on rentre dans sa logique planante, on arrive à suivre un discours et c'est d'une richesse inouïe. Il structure ça sur des thèmes de plain-chant non ?
Bref, perso j'adore, sans réserve, et je comprend l'éloge que Messiaen a fait de son œuvre pour orgue.

Ceux qui aiment l'ambiance mystique, un peu moins raide que Messiaen peuvent je pense trouver là grand bonheur.
Moi je ne peux rien écouter "en fond". Soit j'écoute (je peux très bien consulter le fofo, lire mes mails pendant ce temps ... mais je reste concentré sur la musique) soit je n'écoute pas, je ne conçoit pas d'entre deux, car si je ne suis plus concentré sur la musique elle devient parasite, et me gêne.

Et alors si Tournemire pouvait improviser comme il a écrit l'Orgue Mystique ... quelle chance avait ceux qui pouvaient l'écouter !

Merci à Yamaw dont l'éloge de Tournemire m'a incité à revoir ma position (qui était proche de celle de David).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30262
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Jeu 25 Juil 2013 - 12:39

Les textes sur l'Orgue Mystique étant assez rares sur la toile, je me permet de signaler le mien :

http://discopathe-anonyme.fr/tournemire-lorgue-mystique-g-delvallee/

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Jeu 25 Juil 2013 - 12:50

Désolé, j'ai beau essayer, je trouve ça lisse et ennuyeux. Je décolle vite en matière de mysticisme, mais là franchement... De toute la musique d'orgue digne de ce nom (j'élimine quand même pas mal de puddings XIXème), c'est vraiment ce que j'aime le moins. Je donne tout Tournemire pour la moindre page de J. Alain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30262
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Jeu 25 Juil 2013 - 13:02

Zeno a écrit:
Désolé, j'ai beau essayer, je trouve ça lisse et ennuyeux. Je décolle vite en matière de mysticisme, mais là franchement... De toute la musique d'orgue digne de ce nom (j'élimine quand même pas mal de puddings XIXème), c'est vraiment ce que j'aime le moins. Je donne tout Tournemire pour la moindre page de J. Alain.

Tu dis ça parce que Alain est plus mélodique Smile 
Tournemire sonne d'avantage comme une improvisation géante, c'est vrai ... mais l'air de rien c'est quand même très construit.
Avant de découvrir cette oeuvre j'aurai parlé comme toi ... maintenant je dois bien me rendre à l'évidence que cette musique bien que donnant le sentiment d'être improvisée est d'une très grande force.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85577
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Jeu 25 Juil 2013 - 13:05

C'est de l'improvisation quand même très harmonique et contrapuntique... pas vraiment du remplissage de grille d'accords. Surprised

Je crois effectivement que le problème pour Zeno réside dans la quasi-absence mélodique. La mélodie, en l'occurrence, c'est le culte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30262
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Jeu 25 Juil 2013 - 13:11

DavidLeMarrec a écrit:
C'est de l'improvisation quand même très harmonique et contrapuntique... pas vraiment du remplissage de grille d'accords. Surprised

Je crois effectivement que le problème pour Zeno réside dans la quasi-absence mélodique. La mélodie, en l'occurrence, c'est le culte !

Tout a fait ... mais p être était il assez fort pour improviser de la sorte non ?
La mélodie ... ce sont les thèmes de plain-chant. Mais ils ne ressortent pas beaucoup. Mais l'air de rien ça structure je pense.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85577
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Jeu 25 Juil 2013 - 13:35

Cololi a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
C'est de l'improvisation quand même très harmonique et contrapuntique... pas vraiment du remplissage de grille d'accords. Surprised

Je crois effectivement que le problème pour Zeno réside dans la quasi-absence mélodique. La mélodie, en l'occurrence, c'est le culte !

Tout a fait ... mais p être était il assez fort pour improviser de la sorte non ?
La mélodie ... ce sont les thèmes de plain-chant. Mais ils ne ressortent pas beaucoup. Mais l'air de rien ça structure je pense.
Pas de doute, c'est structuré. Mais mélodiquement, ça reste pour le moins discret. Même en faux-bourdon, ça resterait terne, alors plongé et altéré dans un contrepoint riche et harmoniquement audacieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 18072
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Jeu 25 Juil 2013 - 22:24

J'ai été pris du début à la fin par le souffle épique de cette grandiose 6ème symphonie. viking 
Y a autre chose du même tonneau en stock ? Basketball 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Ven 26 Juil 2013 - 3:23

L'orgue de Tournemire me plaît beaucoup. Je n'ai pas tout l'Orgue mystique, mais quamd même un peu, et j'y reconnais le musicien que j'aime dans les symphonies.

"Lisse" est généralement un terme positif (de texture douce, sans aspérités). Mais dans ce forum on dirait bien que c'est le pire qualificatif possible - l'équivalent du "damn with faint praise" anglais. Un terme à la mode je suppose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30262
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Ven 26 Juil 2013 - 8:34

André a écrit:
L'orgue de Tournemire me plaît beaucoup. Je n'ai pas tout l'Orgue mystique, mais quamd même un peu, et j'y reconnais le musicien que j'aime dans les symphonies.

"Lisse" est généralement un terme positif (de texture douce, sans aspérités). Mais dans ce forum on dirait bien que c'est le pire qualificatif possible - l'équivalent du "damn with faint praise" anglais. Un terme à la mode je suppose.

C'est sans outrances, sans démonstrations ... dans ce sens c'est "lisse". Mais le fond n'est absolument pas lisse : la dynamique est bien utilisée, les jeux de l'orgue utilisés à merveille, l'harmonie est une pure merveille.
C'est de l'orgue "planant" ... mais ce n'est absolument pas lisse dans le sens où ça manquerait d'intérêt.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85577
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Ven 26 Juil 2013 - 22:56

André a écrit:
Un terme à la mode je suppose.
Pas forcément, j'ai toujours entendu parler de "personnalité lisse" par exemple (et ce n'est pas vraiment un compliment, de même que de dire au Sud de la Loire que quelqu'un est gentil).

Après, dans le cas de Tournemire, comme le soulignait Cololi, ça veut surtout dire "pas dramatique", "sans recherche d'éclats". Mais oui, une musique trop lisse ne touchera pas beaucoup (ça s'emploie davantage pour les interprétations, je crois, et c'est un terme très parlant, quelle que soit la mode Smile ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85577
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Ven 26 Juil 2013 - 22:58

arnaud bellemontagne a écrit:
J'ai été pris du début à la fin par le souffle épique de cette grandiose 6ème symphonie. viking 
Very Happy

Citation :
Y a autre chose du même tonneau en stock ? Basketball 
Chez Tournemire, non.

En revanche, Énéas de Roussel ou les opéras de d'Indy, ça ressemble assez.


Et puis dans le genre psaume épique, le Psalmus Hungaricus de Kodály.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 18072
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Ven 26 Juil 2013 - 22:59

Pas faciles à dégoter ces Enéas (et c'est un fan de Roussel qui parle).

Je vais voir pour le reste. Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85577
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Ven 26 Juil 2013 - 23:23

arnaud bellemontagne a écrit:
Pas faciles à dégoter ces Enéas (et c'est un fan de Roussel qui parle).
Au contraire ; mais tu devrais trouver plus facilement avec la graphie latine, je t'ai donné la française...

Ca se trouve chez Timpani, par Tovey & Luxembourg I love you :
http://www.amazon.fr/Roussel-A-Aeneas-Fanfare-Bardit/dp/B00BVFMUDS/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1374873654&sr=8-2&keywords=roussel+aeneas

Et manifestement chez Erato par Martinon et la RTF, mais je ne suis pas complètement certain que ce soit complet (et puis la RTF de ces années...).


Pour les d'Indy, il faut demander aux bonnes personnes (ou bien chercher).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82427
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Ven 26 Juil 2013 - 23:29

Si si, la version Martinon est très bien. Smile
Et bien complète il me semble. (40 minutes)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85577
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Ven 26 Juil 2013 - 23:31

Xavier a écrit:
Si si, la version Martinon est très bien. Smile
Et bien complète il me semble. (40 minutes)
Excellente nouvelle alors, je l'essaierai, puisque j'ai un peu usé mon Tovey. Very Happy

Martinon change décidément en or tout ce qu'il touche... et avec des orchestres qui sont ce qu'ils sont. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17013
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Sam 10 Aoû 2013 - 9:33

Poème pour violoncelle et piano, op.35 (1908)

Quelqu’un a déjà écouté ça ? Je ne sais pas en dire grand chose, mais j’aime beaucoup. C’est certes moins sensationnel que les Préludes-Poèmes, mais en comparant aux deux autres œuvres se trouvant sur le même cd (sonates de Jongen et de Vierne), je me suis dis que ce n’était pas si conventionnel que ça. Beaucoup d’éléments qui feront le style de maturité de Tournemire sont déjà présents (notamment le recours particulier à l’ostinato). Grande diversité de tons : j’ai un peu l’impression d’une fresque.

« (...) son Poème de 1908 contient déjà tous les éléments de son style plus tardif. Un caractère narratif et méditatif se développe en une suite d'images colorées faites de contrastes de tonalité et de mode ainsi que de continuelles fluctuations de tempo et d'atmosphère. (...) » (Chr. de Lannoy)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82427
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Sam 10 Aoû 2013 - 15:24

Ca m'intéresse énormément, sachant que sa musique de chambre est peut-être ce que je préfère chez lui. (Musique orante pour quatuor à cordes, sonate-poème pour violon et piano)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17013
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Dim 29 Sep 2013 - 2:30

À propos de l’improvisation

Tournemire était très renommé pour ses improvisations, qui fascinaient. Un peu plus haut, Cololi dit que l’orgue de Tournemire sonne comme une improvisation géante. Mais j’ai lu, dans le livret de l’anthologie de l’Orgue mystique citée plus haut, qu’il se disait, contrairement à d’autres organistes, incapable de retranscrire ses improvisations, et même d’en réutiliser les matériaux pour ses compositions. Il considérait l’improvisation et la composition comme deux mondes tout à fait différents et non concordants.

En 1930 ont été enregistrées cinq improvisations réalisées aux grandes orgues de la Basilique Sainte-Clotilde de Paris, desquelles Tournemire fut le titulaire entre 1898 et 1939 (après Franck et Pierné). Trois d’entre elles empruntent des hymnes grégoriens : Te Deum, Victimae paschali et Ave maris stella.

Elles ont été rééditées en 2008 par Arbiter, avec deux extraits de l’Orgue mystique (c’est ce qui est écrit, mais j’ai un doute pour l’une des deux pièces) et quelques œuvres de César Franck, dont la Pastorale et le célèbre Choral nº3 ; et ce cd est toujours disponible ! Comme le souligne l’éditeur, ce sont aussi les seuls enregistrements de l’orgue de Franck avant les modifications controversées de Tournemire lui-même. Le transfert depuis les 78 tours originaux a semble-t-il été réalisé par Michael Gartz. Le son est franchement bon pour 1930. Sur internet, on peut trouver un superbe (très respectueux de l’original) remastering de 2010 — mais Tournemire n’est pas libre de droit en France, héhé. Voici le cd Arbiter en question (cliquez sur l’image pour plus d’informations sur le site de l’éditeur, en anglais) :



Entre 1956 et 1958, ces improvisations ont été retranscrites par Maurice Duruflé à partir des 78 tours originaux. Ces transcriptions ont été enregistrées plusieurs fois. Je n’ai écouté que cette magnifique version :

Lucien a écrit:
Charles Tournemire, Orgue mystique, office de l’Assomption (nº35)
Charles Tournemire, Cinq improvisations (retranscrites par Maurice Duruflé à partir des enregistrements de 1930)
+ chant grégorien


Susan Landale, orgue Cavaillé-Coll de l’abbatiale Saint-Étienne de Caen
Ensemble grégorien Magnus Liber

Arpège/Calliope, 2000 (enregistrement avril 2000)



Absolument génial !  Idée évidente mais extraordinaire : les compositions et improvisations pour orgue sont accompagnées par les chants grégoriens correspondants. Indispensable. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17013
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Mar 1 Oct 2013 - 10:49

... il ne faudrait pas non plus négliger les autres pièces pour orgue !

Mis à part les différents enregistrements (complets ou non) de l’Orgue mystique (chez Arion puis chez Accord), Georges Delvallée a à ma connaissance enregistré (au départ) trois cd de musique d’orgue de Tournemire : deux chez Adda et un chez Arion. L’un des deux (je n’ai en tout cas pas trouvé de trace de l’autre) Adda a été logiquement réédité chez Accord (Universal Classics). Une partie du programme du cd Arion a également été publiée chez Accord, mais il s’agit d’un enregistrement différent (et plus récent).


ARION 68158 (1991, dernière édition 2000) contient :
Sept Chorals-poèmes d’orgue pour les sept paroles du Christ op.67, enregistrés semble-t-il en 1970 sur les grandes orgues Erman et Haerpfer de la Basilique de Saint-Quentin
— cinq offertoires du Cycle après la Pentecôte op.57 (nº29, 41, 44, 45 et 48), enregistrés en 1980 sur les grandes orgues Cavaillé–Coll de la Collégiale Saint-Sernin de Toulouse. Cet enregistrement est issus de la très large anthologie ou de l’intégrale (?) de l’Orgue mystique enregistrée chez Arion entre 1977 et 1980, enregistrements dont sont issus l’anthologie en deux cd dont j’ai parlé plus haut.

 

Les Sept Chorals-poèmes ont été réenregistrés pour Accord en 1992 (première parution 1993), aux grandes orgues Cavaillé-Coll de l’église du Saint-Sulpice de Paris.

 


ADDA 581211 (1990) contient :
Symphonie-choral op.69
Symphonie sacrée op.71
Deux Fresques symphoniques sacrées op.75 et 76
Le tout est enregistré en 1989 aux grands orgues de la Collégiale Saint-Sernin de Toulouse.

 


ADDA 581276 (1993) contient :
Suite évocatrice op.74
Fantaisie symphonique op.64
Sei Fioretti op.60
Poème nº3 op.59/3
Le tout est enregistré en 1992 aux grandes orgues de la Basilique de Saint-Quentin.




Honnêtement, je ne saurais décrire et donner un avis sur chaque œuvre. Beaucoup de choses géniales en tout cas, et çà et là des choses moins intéressantes. Je crois que ce que je préfère sont les Deux Fresques symphoniques sacrées ; la Fantaisie symphonique est superbe également. David, de son côté, semble beaucoup aimer ou avoir beaucoup aimé les Chorals-poèmes, mais j’avoue que pour ma part je ne suis pas entièrement convaincu.


Dernière édition par lucien le Sam 18 Avr 2015 - 14:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17013
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Sam 12 Oct 2013 - 12:08

DavidLeMarrec a écrit:
en dehors de la Sixième, dont il existe deux versions dirigées par  Pierre Bartholomée à la tête de l’Orchestre Philharmonique de Liège, le Chœur Symphonique de Namur, le Chœur Polyphonia de Bruxelles et une moitié Chœur de Chambre de Namur (ces deux derniers dans la notice, et ces trois derniers dirigés par Denis Menier). L’une chez Valois avec Daniel Galvez-Vallejo en soliste (difficile à trouver, du moins à prix honnête), l’autre dont je m’aperçois seulement de l’existence, chez Naïve, avec Luc Ponet.
Petite précision : ces deux versions n’en sont très probablement qu’une seule. Surprised  Luc Ponet, c’est l’organiste. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85577
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Sam 12 Oct 2013 - 12:11

Oui, j'ai eu l'occasion de l'écouter depuis (et c'est logique, Valois dépendant désormais de Naïve) : c'est bien la même version. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30262
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Mar 31 Déc 2013 - 17:46

2 extraits que j'aime beaucoup  Smile 

Un extrait de l'Orgue mystique de la période de l'Ascension : Paraphrase Carillon (sur instrument virtuel - le Cavaillé de Metz - ... là à mon avis David va être enfin obligé de s'en acheter 1)
watch?v=LOPAKQNjLsQ

Daria Burlak - Charles Tournemire - Choral-Improvisation sur le Victimae :
watch?v=sGzTBMxJCak

Et dans les deux cas : le lien avec Florentz me saute aux oreilles.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5226
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Mar 15 Avr 2014 - 23:51

Le premier mouvement (et dans une moindre mesure le deuxième) de la Cinquième Symphonie, c'est quand même quelque chose d'assez grand à mon avis...

(Du coup j'ai envie de réécouter les Sixième et Septième, mais compte tenu de l'expérience de première écoute je ne suis pas très motivé : j'ai l'impression que Tournemire est un compositeur assez inégal, du moins dans sa production symphonique...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Mer 16 Avr 2014 - 21:11

je pense que c'est une question d'adéquation à l'esprit.
Comment juger sur une seule version, assez pauvre. Considérer Tournemire, comme Widor ou Vierne par rapport à leur seule oeuvre pour instrument seul? Existe-t-il dans son temps un autre symphoniste français plus prolixe que Tournemire?
(veuillez m'excuser si je pose des questions aussi prosaïquement naïves que celles de K1)
je veux dire que Guilmant ou Gédalge peuvent se révéler d'intéressants symphonistes aussi
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5226
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Mer 16 Avr 2014 - 22:31

Non mais je voulais simplement dire que j'aime beaucoup les deux premiers mouvements de la 5e symphonie de Tournemire Laughing (et nettement moins - parfois même pas du tout - les autres symphonies : j'aime assez la 4e, aussi, voilà)...
Je peux d'autant mieux en témoigner que je viens encore de les écouter.
Après, ce n'est pas à placer au sommet de toute la musique symphonique du début du XXe... Mais c'est très bien (pour moi), voilà. albino 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5226
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Mer 16 Avr 2014 - 22:36

Et je ne suis pas sûr que la version de Almeida avec un orchestre moscovite soit si quelconque que ça : en tout cas je trouve ce son un peu rocailleux tout à fait plaisant en l'occurrence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85577
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Jeu 17 Avr 2014 - 0:38

Il faut vraiment se méfier d'Almeida, il est capable de belles choses, mais il a aussi ruiné, plus qu'un autre, beaucoup de chefs-d'œuvre, en particulier en studio. Pis de Gardelli, c'est du massacre (sans fausses notes !) de compétition, quasiment du niveau de Queler ou de Diemecke.

Je trouve aussi ces enregistrements un peu ternes (la prise de son de Naxos à l'époque était aussi à blâmer) pour y prendre un plaisir sans mélange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Jeu 17 Avr 2014 - 2:02

sud273 a écrit:
je pense que c'est une question d'adéquation à l'esprit.
Comment juger sur une seule version, assez pauvre. Considérer Tournemire, comme Widor ou Vierne par rapport à leur seule oeuvre pour instrument seul? Existe-t-il dans son temps un autre symphoniste français plus prolixe que Tournemire?
(veuillez m'excuser si je pose des questions aussi prosaïquement naïves que celles de K1)
je veux dire que Guilmant ou Gédalge peuvent se révéler d'intéressants symphonistes aussi

Est-ce vraiment ce que tu voulais dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5226
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Jeu 17 Avr 2014 - 23:15

DavidLeMarrec a écrit:
Il faut vraiment se méfier d'Almeida, il est capable de belles choses, mais il a aussi ruiné, plus qu'un autre, beaucoup de chefs-d'œuvre, en particulier en studio. Pis de Gardelli, c'est du massacre (sans fausses notes !) de compétition, quasiment du niveau de Queler ou de Diemecke.

Je trouve aussi ces enregistrements un peu ternes (la prise de son de Naxos à l'époque était aussi à blâmer) pour y prendre un plaisir sans mélange.

Si j'avais un autre enregistrement sous la main je le préfèrerais peut-être, mais en l'occurrence je n'ai que celui-là et, en l'occurrence, ça me va (pour la 5e en tout cas).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30262
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Ven 18 Avr 2014 - 7:57

J'ai écouté le final de la 6° symphonie.

C'est vraiment un océan en dessous de l'Orgue Mystique. Où est l'hyper-originalité, la modernité, la profondeur, l'explosion des formes, l'harmonie ultra-recherchée qu'on trouve dans l'Orgue Mystique ? Absents  Neutral 
Bref ... si on veut connaître ce dont est capable Tournemire ... c'est l'Orgue Mystique, pas autre chose ! (les autres pièces que j'ai pu entendre pour orgue sont sensiblement plus académiques ...)

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5226
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Ven 18 Avr 2014 - 22:53

J'ai l'explication : tu as écouté la Sixième (que j'ai trouvé très chiante, mais chut silent , faut pas le dire à David).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82427
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Dim 20 Avr 2014 - 23:45

Cololi a écrit:
Bref ... si on veut connaître ce dont est capable Tournemire ... c'est l'Orgue Mystique, pas autre chose !

Pas autre chose?
Et la musique de chambre? Il y a quand même des choses très chouettes, notamment la Musique orante pour quatuor et la sonate pour violon et piano.
Et le piano? Le Poème mystique, les Cloches de Châteauneuf, les Préludes-poèmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Sam 24 Mai 2014 - 16:20

Tiens, je crois que l'Orgue mystique par Delvallée va être réédité !  cheers 

http://www.amazon.fr/gp/product/B00KCNNLII/ref=dm_ws_sp_ps_dp?ie=UTF8&qid=1400940763&sr=8-1
Pour le 26 mai apparemment (dans deux jours  Mr.Red ) ! Ca contient bien 12 CD !

DavidLeMarrec a écrit:

En dehors de la mélodie « Sagesse » Op.34 sur texte de Verlaine (par Bernard Plantey et Henriette Puig-Roget, disque épuisé INA-Mémoire Vive), aucune de ces œuvres n’a jamais été enregistrée. 

Un CD contenant des lieder est sorti chez Naxos : http://www.amazon.fr/Charles-tournemire-sagesse-dialogue-lieder/dp/B00480781C/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1400941160&sr=8-1&keywords=tournemire+lieder

Je ne sais pas ce que ça vaut en revanche.


Dernière édition par Jof M le Sam 24 Mai 2014 - 16:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30262
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Sam 24 Mai 2014 - 16:22

Jof M a écrit:
Tiens, je crois que l'Orgue mystique par Delvallée va être réédité !  cheers 

http://www.amazon.fr/gp/product/B00KCNNLII/ref=dm_ws_sp_ps_dp?ie=UTF8&qid=1400940763&sr=8-1
Pour le 26 mai apparemment ! Ca contient bien 12 CD !

On est sauvé. Moi qui avait réussi à avoir le dernier exemplaire dispo sur Marketplace  hehe 

Je vous conseille tous de vous jeter dessus   

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Sam 24 Mai 2014 - 16:24

Cololi a écrit:
Je vous conseille tous de vous jeter dessus   

C'est ce que je vais essayer de faire si ça ne coûte pas un bras  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17013
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Sam 24 Mai 2014 - 16:26

mais... c’est uniquement en téléchargement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Sam 24 Mai 2014 - 16:29

lucien a écrit:
mais... c’est uniquement en téléchargement ?

Bonne question... Je n'espère pas !
La réponse le 26  Surprised 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Charles TOURNEMIRE
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Charles TOURNEMIRE
» Retour de chez RF Charles
» Charles Mouton
» Charles Gounod (1818-1893)
» Charles Valentin Alkan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: