Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Serge Rachmaninov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80231
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Mar 26 Avr 2011 - 13:56

Je ne connais que l'intégrale Brilliant. (avec plusieurs chanteurs/ses)
Et un disque Gedda, superbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12111
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Mar 26 Avr 2011 - 14:03

Une petite question :

J'ai ouïe dire qu'il ne restait que des fragments orchestrales (en plus de la version pour deux pianos) de sa première symphonie, qui a-t-il donc achevé la version de concert que l'on écoute aujourd'hui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Mar 26 Avr 2011 - 15:43

tu parles de la symphonie officielle N°1 ou de la symphonie de jeunesse?
En ce qui concerne la symphonie en ré, le manuscrit est perdu (peut-être pas pour tout le monde cela dit). Rachmaninov l'avait abandonné à la garde de sa cousine en quittant la Russie. Elle émigra elle-même dans les années 20, laissant la clé du bureau où le manuscrit était enfermé à la bonne qui mourut en 1925.
Mais les parties d'orchestre ont survécu dans la librairie Belayev du conservatoire de Léningrad, où elles ont été retrouvées en 1944, ce qui a permis à un groupe de musicologues de reconstituer le tout en se servant de la transcription à deux pianos comme guide. C'est probablement Alexandre Gauk qui a coordonné ces efforts puisqu'il fut le chef de la recréation en 1945.
"Jeunesse" le mouvement de la symphonie d'étude qui a seul survécu a été publié en 1947 par Muzgiz. Pourquoi les chefs qui l'enregistrent ne jouent-ils pas le scherzo de 1887 en complément reste un mystère.
Revenir en haut Aller en bas
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12111
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Mar 26 Avr 2011 - 16:23

Je parlais de la symphonie no. 1 officielle...

Mais, merci pour ces informations capitales si l'on est grand admirateur de Rachmaninov. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Ven 20 Mai 2011 - 20:33

Ces derniers temps, j'ai pas mal écouté les concertos 2 et 3 de Rachmaninov, et je préfère assez largement le troisième au deuxième: si en terme d'inspiration, les thèmes principaux de ces deux concertos sont d'inspirations égales, dans la réalisation globale, les passages de virtuosités sans intérêt sont beaucoup plus nombreux dans le deuxième, c'est de la grosse ostentation bien grasse, alors que dans le troisième, qui est pourtant plus difficile encore, on a une très bonne intégration musicale des procédés virtuoses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Ven 20 Mai 2011 - 20:50


J'aime bien le troisième et beaucoup moins le deuxième (beaucoup trop guimauve en mes termes), l’extrême virtuosité du troisième ne gâche pas sa puissance et c'est rare dans les compositions de cette époque.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlexandreBrs
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 13/03/2011

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Mer 25 Mai 2011 - 19:18

En parlant des concertos centraux (2 et 3), j'ai du mal à en préférer un à l'autre, même si le second penche un peu plus dans ma balance..
"les passages de virtuosités sans intérêt sont beaucoup plus nombreux dans le deuxième, c'est de la grosse ostentation bien grasse" --> "Grasse" ? C'est ptet un peu dur pour Rachmaninov, je le trouve presque toujours subtil, sauf dans certaines symphonies où ça devient trop confus.

Devant l'enthousiasme soulevé ici par Les Cloches, je vais me procurer le CD, je ne connaissais pas. Avis à suivre Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vivre-musique-classique.fr
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Mer 25 Mai 2011 - 20:18

AlexandreBrs a écrit:


Devant l'enthousiasme soulevé ici par Les Cloches, je vais me procurer le CD, je ne connaissais pas. Avis à suivre Smile

Oui oui, Les Cloches, c'est magnifique, c'était l'oeuvre préférée de Rachmaninov ! bounce bounce
Hâte de savoir ce que tu en penses !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12111
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Sam 28 Mai 2011 - 14:32

TragicSymph a écrit:
AlexandreBrs a écrit:


Devant l'enthousiasme soulevé ici par Les Cloches, je vais me procurer le CD, je ne connaissais pas. Avis à suivre Smile

Oui oui, Les Cloches, c'est magnifique, c'était l'oeuvre préférée de Rachmaninov ! bounce bounce
Hâte de savoir ce que tu en penses !

Et de Vinogradoff ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5982
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Mar 19 Juil 2011 - 15:29

Xavier a écrit:
David, tu es un petit provocateur, je ne te répondrai pas. Cool
J'ai l'impression que tu prends un malin plaisir à dénigrer les compositeurs dont tu sais qu'ils sont très appréciés. Non? Smile

Pour ma part, je mets tout en haut le 2è trio, un sommet de la musique de chambre de l'époque.
Profond, angoissé, fort.
Les cordes très lyriques, le piano évidemment très présent, mais une alchimie superbe.
Les préludes sont vraiment à regarder en détail, c'est admirablement fait.
C'est peut-être trop "facile" au niveau expressif pour toi David, mais c'est bien fait en plus d'être direct.

Ensuite l'Ile des morts, ce chef d'oeuvre, et la 2è symphonie...

Les mélodies sont méconnues (je connais encore assez peu) mais me semblent très intéressantes.

oui c'est un petit provocateur ^^

non c'est vrai que j'admet que Rachmaninov n'est pas un Chopin ou un Beethoven mais enfin il est pour moi mon compositeur préféré et je ne serais dire pourquoi quant on sais que je vous écrit ce texte en écoutant la ballade Op 23 de Chopin je me rend conte là que Rachmaninov n'est pas à son niveau mais enfin pour moi c'est un grand un des plus grand même qu'on néglige trop souvent mais en tous cas il aura toujours un fan au moin pour les 50 à venir : Mr. Green Moi Mr. Green Vive Rachmaninov I love you Very Happy

I love you Il y a quelque chose de tellement magique dans sa musique il me fascine au plus haut point I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5982
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Lun 1 Aoû 2011 - 12:57

Comment ne pas aimer Rachmaninov ?? Comment ne pas être touché immédiatement par des oeuvres comme les cloches : écoutez le final, lento lugubre, c'est magnifique; et le solo de Saxophone au milieu du premier mouvement des Danses Symphonie, et la Vocalise, qui nous prend jusqu'au tripe dès les première note de la mélodie, et le second concerto pour piano, et l'ile des morts, le Rock, etc etc... ?
Ce qu'il a réussi à faire dans sa musique est unique et magique. On peu être bouche bais devant les œuvres de Chopin, Beethoven, Mahler et autres mais avec Rachmaninov on ressent quelque chose de si spécial, qu'on ne trouve nul part ailleurs, qu'il est impossible, en tous cas en ce qui me concerne, de le considérer comme un compositeur sans intérêt.
I love you Vive Rachmaninov I love you Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5982
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Sam 13 Aoû 2011 - 16:31

Une autre de mes oeuvres préférées de Rachmaninov, et de loin : le Rocher, où plutôt "le Rock" personnellement Mr. Green . J'ai plus souvent lu de partout le titre en anglais alors j'ai mis étrangement du temps à faire le rapprochement avec le rocher en écoutant cette pièce, je pensais plutôt à l'oiseau légendaire : le Rock, une oiseau tellement grand qu'il attrape les éléphants dans ses griffe pour les manger dans son nid. C'est vraiment l'image de la nature et de cette oiseau que j'entend dans ce poème symphonie. Comme une scène de la vie quotidienne, nous somme en pleine nature, dans la montagne, les oiseau vivent leur quotidien, les rocher, justement, sont là, on sent leur présence (d'où le choix géographique que je ressens : la montagne) et les animaux font bouger les feuilles de la cime des arbres. Je vois une longue description de cette scène avant que ne se face ressentir au loin l'arrivé de cette oiseau, du Rock, gigantesque. Et tous les animaux, les oiseau, et même les arbres, ressentent sa présence, il ont l'habitude, et le climat change, comme quant le chat rentre dans la maison et que les souris arrêtent de danser. Et alors apparaît dans l'angle de la montagne la silhouette du Rock, il est là, il vole, il domine la scène.

Donc je dis encore machinalement le Rock quant je parle de l'oeuvre Mr. Green plutôt que le rocher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Ven 9 Déc 2011 - 18:09

Siegmund a écrit:
Vinogradovboulezvsky a écrit:
Siegmund a écrit:
Vinogradovboulezvsky a écrit:
Siegmund a écrit:
Pour ma part, je n'ai jamais rien compris à Rachmaninoff, sans forcer il est vrai. Que ce soit au piano ou l'orchestral. La chose viendra peut-être un jour ...

Que ne comprends-tu pas dans sa musique, si je puis me permettre de te poser cette question ? Smile

Sa poétique (et son gnangan ... ).

gnangnan veut dire "sa matière instrumentale, son style post-romantique déplacé" ?

Il a le droit d'être post-romantique, même si la chose est alors particulièrement poussive, et ça s'entend. Mais comme Horatio, je reste irrémédiablement froid et inintéressé quant à approfondir une œuvre, tant celles-ci (de ce que j'en connais) me paraissent limitées et gentillettes.
L’île des morts, particulièrement, je trouve ça d'un vide musical ; et d'une illustration si bateau (ou barque) et 1er degré ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Altxp
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : Là ou fait -30
Date d'inscription : 04/12/2011

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Ven 9 Déc 2011 - 18:31

Uhm, je suis en total désaccord avec Sigmund, mais c'est évident.

Regardons de plus près, les Concertos pour piano Rachmanien font parties des plus beaux musicalement parlant. Je parle bien sûr du premier mouvement du NO 2, du troisième du No.3. Comment ne pas être totalement séduit par un Byron Janis/ Horowitz dessus ? ? ? L'espèce de Crescendo pour le No. 2 au tout début, n'est pas du génie ? o:

Ce compositeur a parfaitement trouvé l'alchimie pour amener une espèce de simplicité dans ses oeuvres (Et pourtant au piano je peux vous assurer qu'on remarque pas la simplicité ;D), mais comment ne pas être totalement séduit par ses prélude ? Loin d'un Chopin (mais son but n'a jamais été de le dépassé) elles restent très agréables à l'écoute. (J'aime d'ailleurs beaucoup sa vocalise).

Il a réussi à être très poétique et puissant en même temps Je pense au final de la première symphonie, enfin le troisième mouvement de la deuxième symphonie demande le dépassement, tout oublié et ne voir (entendre ?) que ça. En écoutant rachmaninov il faut se laisser perdre par lui. le laisser nous emporter, ne pas résister.
(c'est beau ce que je dis)

Pour finir je ne citerais que ça
"La seule condition requise pour recevoir le message de Rachmaninoff est la sincérité; la sincérité et l'absence de tout pédantisme; la sincérité et le consentement à l'ivresse qui nous emporte. Rachmaninoff était le dernier des grands poètes russes du piano, le dernier des musiciens inspirés - car en ce temps-là le mot inspiration avait un sens."
Vladimir Jankélévitch

(vlan dans ta tête david.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80231
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Ven 9 Déc 2011 - 18:50

Siegmund, écoute le 2è trio...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Ven 9 Déc 2011 - 18:55

Altxp a écrit:

Pour finir je ne citerais que ça
"La seule condition requise pour recevoir le message de Rachmaninoff est la sincérité; la sincérité et l'absence de tout pédantisme; la sincérité et le consentement à l'ivresse qui nous emporte. Rachmaninoff était le dernier des grands poètes russes du piano, le dernier des musiciens inspirés - car en ce temps-là le mot inspiration avait un sens."
Vladimir Jankélévitch

(vlan dans ta tête david.)

Heu, c'est pas partial et bouté ça Rolling Eyes Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80231
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Ven 9 Déc 2011 - 18:56

C'est pas plus partial que ton point de vue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Ven 9 Déc 2011 - 19:00

Xavier a écrit:
C'est pas plus partial que ton point de vue...

Normal, c'est mon point de vue. Au sein duquel je rappel pour répondre qu'il a le droit d'être postromantique et que jusqu'à maintenant il n'y a eu pour moi ni déclic ni volonté farouche de l'obtenir ; et j'explique pourquoi, bien entendu.
Cependant, je suis sûr de la pertinence des mes priorités actuelles pour mon cas.


Dernière édition par Siegmund le Ven 9 Déc 2011 - 19:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80231
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Ven 9 Déc 2011 - 19:06

Siegmund a écrit:
Xavier a écrit:
C'est pas plus partial que ton point de vue...

Normal, c'est mon point de vu.

Ben là c'est celui de V.Jankélévitch. Laughing

Ceci dit je comprends bien que c'est le terme de "pédantisme" qui doit te déranger dans l'extrait en question; je vois tout à fait ce que veut dire Jankélévitch, c'est vrai que si on part en se disant "c'est gnan-gnan", ou "dégoulinant", ou trop exhibitionniste comme musique, on passera à côté... Je pense qu'il peut y avoir un certain pédantisme en effet à rejeter cette musique comme trop "facile". Ce qui ne veut pas dire du tout que tous ceux qui n'aiment pas Rachmaninov sont pédants ou snobs bien sûr. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Ven 9 Déc 2011 - 19:08

Il y a aussi le :

"Rachmaninoff était le dernier des grands poètes russes du piano, le dernier des musiciens inspirés - car en ce temps-là le mot inspiration avait un sens."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Altxp
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : Là ou fait -30
Date d'inscription : 04/12/2011

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Ven 9 Déc 2011 - 19:14

Il faut toujours placer une citation dans son contexte ! TOUJOURS, donc je vais le faire vu que c'est moi qui l'ai mise.

Vladimir Jankélévitch est un philosophe et musicologue français, né à Bourges le 31 août 1903 et mort à Paris le 6 juin 1985.

"Vladimir Jankélévitch est né dans une famille d'intellectuels russes. Son père médecin, Samuel, fut l'un des premiers traducteurs de Sigmund Freud en France1 ; il traduisit également des œuvres de Hegel et Schelling ; il publia des articles dans les revues de philosophie."

On lui doit entre autre :
"
Musicologie
1938 : Gabriel Fauré et ses mélodies, Paris, Plon, 250 p.
1939 : Maurice Ravel, Paris, Rieder, 130 p. ; 1995, d. éd., Paris, Seuil.
1942 : Le Nocturne, Lyon, Marius Audin, 50 p. ; 1957, ibid., Paris, Albin Michel.
1949 : Debussy et le mystère, Neuchâtel, La Baconnière, 152 p.
1951 : Gabriel Fauré, ses mélodies, son esthétique, 2e éd. Aug., Paris, Plon, 350 p.
1955 : La Rhapsodie verve et improvisation musicale, Paris, Flammarion, 251 p.
1961 : La Musique et l'ineffable, Paris, Armand Colin, 198 p. ; 1983, ibid., Paris, Seuil, 198 p.
1968 : La Vie et la mort dans la musique de Debussy, Neuchâtel, la Baconnière, 152 p.
1974 : Fauré et l'Inexprimable, De la musique au silence, t. 1, Paris, Plon, 384 p. ; 1988. 2e éd., Presse Pocket.
1976 : Debussy et le mystère de l'instant, De la musique au silence, t. 2 ; 1989, 2e éd., Paris.
1979 : Liszt et la Rhapsodie : essai sur la virtuosité, De la musique au silence, t. III, Paris, Plon, 183 p. ; 1989, 2e éd.
1983 : La Présence lointaine, Isaac Albéniz, Déodat de Séverac, Federico Mompou, Paris, Seuil, 159 p.
1988 : La Musique et les heures. Satie et le matin, Rimski-Korsakov et le plein midi, Joie et tristesse dans la musique russe d'aujourd'hui. Chopin et la nuit, Le Nocturne, recueil établi par F. Schwab, Paris, Seuil, 293 p.
1998 : Liszt, rhapsodie et improvisation, Flammarion 1998 ( F. Schwab)
"

Je ne pense pas en voyant les compositeurs là dedans que pour lui la musique "contemporaine" se limite à Rachmaninov et puis c'est tout. Je peux te citer des dizaines de citations qui se contredisent (Comme celles sur les cons, elles sont drôle mais vont souvent pas ensemble ...)

J'espère que ça a éclairé le débat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Ven 9 Déc 2011 - 19:36

Siegmund a écrit:
Rachmaninoff : Trio N°2 (j'en suis aux derniéres minutes).

Oui, c'est très beau (comme souvent avec ce compositeur), et d'ailleurs bien plus intéressant que de coutume (par rapport à ce que je connais) ; mais ça ne me scotche pas non-plus, c'est un peu minaudant, je ne prévois pas de réécoute à moyen-terme.
C'est une composition très féminine, c'est du moins ce qui me vient assez vite à l'esprit alors que je n'ai pas du tout coutume de raisonner ainsi habituellement.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80231
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Ven 9 Déc 2011 - 20:58

Bizarre, parce que justement le 1er mouvement je l'aurais dit plutôt masculin, m'enfin...

Mais je ne vois pas ce qu'on peut y trouver de "minaudant" ou de "gnangnan" comme ça a été écrit plus haut... ou alors Chopin est tout aussi minaudant, Mozart gentillet et Mahler dégoulinant et prétentieux, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5982
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Ven 9 Déc 2011 - 22:20

Si il y a une chose que je ne comprends pas c'est d'associer la musique de Rachmaninov à quelque chose de "gnan gnan". Bien entendu tout est question des sentiments que Rachmaninov ressentait au moment de ses oeuvres. Il n'y avait que ces émotions qui lui donnaient la puissance et l'inspiration nécessaire pour créer, qu'il le veuille où non, et ses oeuvres s'en sont retrouvées gorgées comme des éponges. Mais au contraire ce sont des émotions, des sentiments tous ce qu'il y a de plus sérieux, profond, réfléchi même et surtout quant on connais le caractère de Serguei (oui, pour les intimes Mr. Green ). On se retrouve face à de la musique qui nous parle directement, qui est faite pour s'adresser à notre intérieur directement et c'est surement ça qui donne l'impression de "facilité" et de "premier degrés".

Il y a cette fameuse phrase du pianiste György Sandor:

"Trop de gens jouent les concertos de Rachmaninov d’une manière bien différente de celle qu’il a suggérée. Ils sont souvent trop sentimentaux. Rachmaninov ne l’était jamais. Il était très romantique, plein d’émotion, mais jamais de mauvais goût, jamais excessif."

Cela décrit aussi très bien se qui se passe avec l'ensemble de ses oeuvres. IL n'y a jamais de mauvais gout chez Rachmaninov, jamais de "gnan gnan". Ce n'est qu'une fausse impression due à une mauvaise interprétation de la part des musiciens ... ou de l'auditeur ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12111
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Sam 10 Déc 2011 - 13:45

Xavier a écrit:
Bizarre, parce que justement le 1er mouvement je l'aurais dit plutôt masculin, m'enfin...

Mais je ne vois pas ce qu'on peut y trouver de "minaudant" ou de "gnangnan" comme ça a été écrit plus haut... ou alors Chopin est tout aussi minaudant, Mozart gentillet et Mahler dégoulinant et prétentieux, etc...

Alors Siegmund n'aime sûrement pas la Troisième symphonie de Glière... Shit

Mais comment peut-on trouver Rachmaninoff "simple" et "gnangnan" VOIR "féminin" sans être un véritable prétentieux ? (navré si vous avez déjà répondu à ma question. Xavier dira que je flood comme d'hab', je commence à peine à lire votre discussion.)

N'empêche, ce fut un peu de ma faute, je n'aurai jamais dû écouter Rachmaninoff hier après-midi et le noter sur le fil "Playlist"... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Sam 10 Déc 2011 - 13:46

Vinogradovboulezvsky a écrit:
N'empêche, je n'aurai jamais dû écouter Rachmaninoff

Voilà, tout est dit vador .

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Sam 10 Déc 2011 - 13:47

Féminin, ce n'est pas un reproche ... et d'ailleurs je parlais de la composition, pas de Rachma Smile


Dernière édition par Siegmund le Sam 10 Déc 2011 - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12111
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Sam 10 Déc 2011 - 13:49

Horatio a écrit:
Vinogradovboulezvsky a écrit:
N'empêche, je n'aurai jamais dû écouter Rachmaninoff

Voilà, tout est dit .

Mais c'est quoi ton problème avec Rachmaninoff justement ? Peux-tu répondre sur ce fil ta répugnance de Sergueï ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Sam 10 Déc 2011 - 13:54

Vinogradovboulezvsky a écrit:
Horatio a écrit:
Vinogradovboulezvsky a écrit:
N'empêche, je n'aurai jamais dû écouter Rachmaninoff

Voilà, tout est dit .

Mais c'est quoi ton problème avec Rachmaninoff justement ? Peux-tu répondre sur ce fil ta répugnance de Sergueï ?

Oulà, tu me prends au sérieux Mr. Green . J'ai juste pris un malin plaisir à détourner ta citation Twisted Evil . Quant à Rachmaninov, je me suis déjà expliqué je crois Wink .

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Sam 10 Déc 2011 - 15:02

Horatio, même les oeuvres tardives te répugnent ?
La Symphonie n°3, le Concerto pour Piano n°4, les Etudes-Tableaux op. 39 et les Danses Symphoniques (que je ne connais pas encore très bien, mais une réécoute récente m'a vraiment donné envie de m'y plonger bientôt ! I love you )

Oui, Rachmaninov fait vraiment partie de mes compositeurs préférés !
Et Francesca da Rimini, version Järvi (dédicace à Rach-phaël), tu as déjà écouté ? Ca arrache tout, j'adore ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Dim 11 Déc 2011 - 0:24

Ah oui, les Danses symphoniques, ça, ça déchire vraiment tout!!! mains cheers thumright
Ce solo de saxophone dans le milieu de la première... drunken sans déconner, je crois que c'est l'utilisation la plus convaincante de cet instrument que je connaisse dans tout le répertoire classique!!!
Et puis ce drôle de rapport perpétuel, tout au long de l'oeuvre, entre l'austérité de l'écriture, souvent incroyablement audacieuse même pour l'époque (de quoi clouer le bec de tous ceux pour qui Rachmaninov ne fut qu'un réactionnaire militant), et le côté ludique et jubilatoire de l'inspiration, malgré certains moments de vraie gravité....
Et le Dies Irae dans la dernière!!! affraid
J'aime aussi écouter cette oeuvre en version pour deux pianos, la remarquable concentration de l'écriture y gagne en lisibilité et en puissance même si on perd un peu de brillance et d'hédonisme sonore...notamment certaine version Argerich/Freire... sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5982
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Dim 11 Déc 2011 - 0:30

benvenuto a écrit:
(de quoi clouer le bec de tous ceux pour qui Rachmaninov ne fut qu'un réactionnaire militant)
C'est la toute la force louable et innoubliable de Rachmaninov : il a réussi à inventé tout un langage musical totalement nouveau avec uniquement que du vieux. Jamais il n'a été influencé par les innovation de ses contemporains, de Debussy à Schoenberg en passant par Stravinsky. Il est resté fidèle à la vielle école de composition pourtant épuisée, retournée dans tout les sens durant un demi-siècle par les compositeurs comme Tchaikovsky et Rimski-Korsakov, ses maitres et idoles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80231
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Dim 11 Déc 2011 - 2:15

Un style musical personnel, oui, un langage musical totalement nouveau, bah non, ce sont précisément les Debussy, Schoenberg et Stravinsky que tu cites qui l'ont fait...

Les danses symphoniques c'est chouette oui, maintenant dire que c'est "incroyablement audacieux pour l'époque", sachant qu'on est en 1940, faut peut-être pas pousser... Varèse ou Wyschnegradsky étaient passé par là depuis 15-25 ans quand même...

Rachmaninov est un grand compositeur, pas la peine d'en faire un révolutionnaire qu'il n'est pas pour essayer de le mettre plus en valeur. On peut être un grand compositeur sans être un novateur. Smile (la preuve)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Dim 11 Déc 2011 - 9:36

Je me suis mal exprimé, j'ai pas voulu dire que Rachma était devenu un avant-gardiste sur le tard au même titre que Schoenberg ou Stravinsky, mais juste que pour un compositeur de tradition post-romantique comme il l'était, le langage utilisé dans les danses symphoniques comportait une bonne part d'audace: tout le monde ne composait pas comme Varèse ou Wyschnegradsky vers 1940, et Rachmaninov montrait par là une conscience certaine de l'évolution de la musique, qui dément l'idée d'un compositeur reclus dans sa tout d'ivoire et méprisant toute nouveauté: ce n'est certes pas révolutionnaire, mais ce n'est pas non plus d'un passéisme autiste!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kegue
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3774
Age : 46
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Dim 11 Déc 2011 - 9:46

Le langage de Rachmaninov n'a effectivement rien de nouveau car effectivement ancré dans le post romantisme (première symphonie écrite en 1895 je crois), il n'empèche que l'on peut bien sûr être envouté par sa manière. Pour ce qui me concerne, je ne connais pas grand chose de ses pièces (les symphonies et quelques pièces pour orchestre). Les danses symphoniques sont aussi pour l'instant mes oeuvres préférées du compositeur. Le passage central du premier mouvement possède une mélodie très émouvante, et le mouvement central est orchestré de manière divine (même si on sent que Ravel est déjà passé par là).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5982
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Dim 11 Déc 2011 - 12:18

Citation :
Rachmaninov est un grand compositeur, pas la peine d'en faire un révolutionnaire qu'il n'est pas pour essayer de le mettre plus en valeur. On peut être un grand compositeur sans être un novateur. (la preuve)
Ce n'est exactement pas se que j'ai voulu dire Xavier Wink Bien entendu qu'il n'est pas un révolutionnaire, comme tu le dis faut pas pousser. Mais se que je voulais dire c'est qu'il a réussi, à mon sens, à donner un coup de jeune au bon vieux post-romantique dans un nouveau langage totalement personnel. Il n'est pas innovant, il n'est pas révolutionnaire. Son langage musical n'a pas changé le cour de l'histoire de la musique bien au contraire, mais il n'en reste pas moins une nouveauté parmi un tas de vieillerie, du post-romantique tourné dans tous les sens et présenté sous un angle nouveau. Bon après j'exagère un peu mais c'est pour vous expliquer se que je penses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Dim 11 Déc 2011 - 12:40

Rach-phaël06 a écrit:
Citation :
Rachmaninov est un grand compositeur, pas la peine d'en faire un révolutionnaire qu'il n'est pas pour essayer de le mettre plus en valeur. On peut être un grand compositeur sans être un novateur. (la preuve)
Ce n'est exactement pas se que j'ai voulu dire Xavier Wink Bien entendu qu'il n'est pas un révolutionnaire, comme tu le dis faut pas pousser. Mais se que je voulais dire c'est qu'il a réussi, à mon sens, à donner un coup de jeune au bon vieux post-romantique dans un nouveau langage totalement personnel. Il n'est pas innovant, il n'est pas révolutionnaire. Son langage musical n'a pas changé le cour de l'histoire de la musique bien au contraire, mais il n'en reste pas moins une nouveauté parmi un tas de vieillerie, du post-romantique tourné dans tous les sens et présenté sous un angle nouveau. Bon après j'exagère un peu mais c'est pour vous expliquer se que je penses.

Ta description me fait plus penser au langage personnel de Rachmaninov qu'à une restauration de l'idéal post-romantique. Après tout, s'il avait vraiment redoné un coup de jeune au post-romantisme, il aurait suscité une descendance musical ; or Rachmaninov meurt en 1943, alors que la vague nationaliste russe est passée, que Stravinsky, Prokofiev et Chostakovitch (pour ne citer que les Russes) sont déjà en activité et que le monde musical se tourne assez résolument vers le modernisme. Donc, dire qu'il redonne vie au post-romantisme me semble un peu déplacé - d'ailleurs, Rachmaninov est-il vraiment post-romantique ? Même si je ne connais pas bien le compositeur, ça ne m'en a pas l'air.
Il est incontestable que Rachmaninov présente une facture plus classique que les enfants terribles que sont Prokofiev et Stravinsky, qu'il n'a rien d'un révolutionnaire, mais sa musique pleine de noblesse me semble bien éloignée du post-romantisme un peu dégoulinant et peinturluré de Strauss, du Mahler des symphonies du Wunderhorn et du Schoenberg des Gurrelieder ; dans ce sens, il ne va pas rénover le post-romantisme, puisqu'il n'en fait déjà plus partie (même s'il peut s'en inspirer). Dans ce que j'ai lu, on le classe plutôt dans la mouvance des écoles nationales d'ailleurs Wink .

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5982
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Dim 11 Déc 2011 - 12:56

Horatio a écrit:
Spoiler:
 

Ta description me fait plus penser au langage personnel de Rachmaninov qu'à une restauration de l'idéal post-romantique. Après tout, s'il avait vraiment redoné un coup de jeune au post-romantisme, il aurait suscité une descendance musical ; or Rachmaninov meurt en 1943, alors que la vague nationaliste russe est passée, que Stravinsky, Prokofiev et Chostakovitch (pour ne citer que les Russes) sont déjà en activité et que le monde musical se tourne assez résolument vers le modernisme. Donc, dire qu'il redonne vie au post-romantisme me semble un peu déplacé - d'ailleurs, Rachmaninov est-il vraiment post-romantique ? Même si je ne connais pas bien le compositeur, ça ne m'en a pas l'air.
Il est incontestable que Rachmaninov présente une facture plus classique que les enfants terribles que sont Prokofiev et Stravinsky, qu'il n'a rien d'un révolutionnaire, mais sa musique pleine de noblesse me semble bien éloignée du post-romantisme un peu dégoulinant et peinturluré de Strauss, du Mahler des symphonies du Wunderhorn et du Schoenberg des Gurrelieder ; dans ce sens, il ne va pas rénover le post-romantisme, puisqu'il n'en fait déjà plus partie (même s'il peut s'en inspirer). Dans ce que j'ai lu, on le classe plutôt dans la mouvance des écoles nationales d'ailleurs Wink .

Qu'il l'est cherché ou pas, j'ai vraiment cette impression personnel qu'il a relancé, dans un dernier souffle peu être, la mouvance post-romantique. Dans tout les cas il était certain que son langage entièrement personnel ne pouvait susciter une descendance musicale. Pour moi oui Rachmaninov, d'une certaine manière, reste post-romantisme, même s'il a progressivement tenté d'élargir sa palette harmonique. Ses compositions restent vraiment ancrées dans la tradition post-romantique du XIXe siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22831
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Sam 28 Jan 2012 - 15:31

J'ai écouté récemment le concerto n°3 pour piano. Je trouve cette musique très belle et en même temps très reposante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Sam 28 Jan 2012 - 16:12

aurele a écrit:
J'ai écouté récemment le concerto n°3 pour piano. Je trouve cette musique très belle et en même temps très reposante.
Arrête tes médicaments et réécoute alors ! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22831
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Sam 28 Jan 2012 - 16:15

Il y a parfois des côtés très agités effectivement mais c'est une musique qui a aussi un côté très reposant, en tout cas que je trouve très agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Sam 28 Jan 2012 - 16:31

C'est vraiment étonnant comme impression, car autant dans le 2e concerto on peut trouver une sérénité certaine, autant le 3ème est presque entièrement placé sous le signe de l'ambiguïté, avec une tension extrême entre des pôles lyriques et explosifs (l'Intermezzo est particulièrement intéressant à ce niveau).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Sam 28 Jan 2012 - 17:10

Assez d'accord avec Aurele, mais c'est surtout très ennuyeux. D'où le fait ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Sam 28 Jan 2012 - 17:30

Un boulezien qui parle de Rachmaninov, c'est un peu comme si moi je me mettais à parler de bel canto. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22831
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Mar 31 Jan 2012 - 13:32

J'ai écouté ce week end le concerto n°1 pour piano qui est beaucoup plus agité que le 3e, plus violent même. Il y a certes de très beaux passages avec une accalmie mais là, on ne peut pas taxer ce concerto d'être reposant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Le Gentil
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 264
Age : 25
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Lun 18 Juin 2012 - 0:13

Je viens de réécouter le 1er concerto que j'appréciais le moins des quatre et je suis époustouflé par le second mouvement. Plein de charme, de délicatesse c'est absolument somptueux. Quand on pense qu'il a composé les deux derniers mouvements en trois jours c'est dingue d'arriver à un tel niveau de poésie...

Je trouve qu'on sent pas mal l'influence de Chopin dans ce mouvement.

Le plus étonnant c'est que ce mouvement fait un peu OVNI par rapport au reste de la pièce beaucoup plus frénétique

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80231
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Lun 18 Juin 2012 - 0:18

Ben c'est un peu le principe du mouvement lent, non? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Le Gentil
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 264
Age : 25
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Lun 18 Juin 2012 - 0:26

Oui mais la rupture est vraiment plus intéressante dans celui-là je trouve Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12111
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Lun 18 Juin 2012 - 17:44

rachmaninoff a écrit:
Je viens de réécouter le 1er concerto que j'appréciais le moins des quatre et je suis époustouflé par le second mouvement. Plein de charme, de délicatesse c'est absolument somptueux. Quand on pense qu'il a composé les deux derniers mouvements en trois jours c'est dingue d'arriver à un tel niveau de poésie...

Je trouve qu'on sent pas mal l'influence de Chopin dans ce mouvement.

Le plus étonnant c'est que ce mouvement fait un peu OVNI par rapport au reste de la pièce beaucoup plus frénétique


Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Le Gentil
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 264
Age : 25
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   Lun 18 Juin 2012 - 17:58

Vinomaorinsky a écrit:
rachmaninoff a écrit:
Je viens de réécouter le 1er concerto que j'appréciais le moins des quatre et je suis époustouflé par le second mouvement. Plein de charme, de délicatesse c'est absolument somptueux. Quand on pense qu'il a composé les deux derniers mouvements en trois jours c'est dingue d'arriver à un tel niveau de poésie...

Je trouve qu'on sent pas mal l'influence de Chopin dans ce mouvement.

Le plus étonnant c'est que ce mouvement fait un peu OVNI par rapport au reste de la pièce beaucoup plus frénétique


Shocked

Il le dit dans une lettre à l'une de ses cousines, Nathalie Skalon :

"J’ai finalement achevé le 6 juillet la composition et l’orchestration de mon concerto. J’aurais pu terminer plus tôt, mais j’ai vagabondé longtemps après le premier mouvement, et je n’ai commencé les mouvements suivants que le 3 juillet. Donc, composition et orchestration des deux derniers mouvements en deux jours et demi. Tu peux t’imaginer le travail que cela représente. Je composais de cinq heures du matin à huit heures du soir ; par conséquent, après avoir achevé le morceau, je me suis trouvé très épuisé"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Serge Rachmaninov   

Revenir en haut Aller en bas
 
Serge Rachmaninov
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Intégrale Rachmaninov
» Serge Rachmaninov
» Rachmaninov - Oeuvres pour piano
» Intégrales Rachmaninov (Brilliant, Decca)
» Rachmaninov : les symphonies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: