Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Federico Mompou (1893-1987)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Stadler
Clarinomaniaque
avatar

Nombre de messages : 8501
Age : 47
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Sam 23 Fév 2008, 08:33

Jaky a écrit:
J'ai l'impression que l'œuvre pour piano de Mompou est faite pour être jouée, à la limite écoutée par une seule personne, en confidence.

C'est ça Arrow c'est du touche à oreille hehe Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 71
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Sam 23 Fév 2008, 15:23

La Suite compostellana pour guitare ne m'a pas laissé non plus de souvenir impérissable. Mais il faudrait que je réécoute le CD pour mieux en parler.

Comme tu dis, Xavier, il n'y a pas ou peu de caractère spécifiquement espagnol chez Mompou (sauf dans ses Cancion y Danza).
Peut-être parce qu'il a été fortement influencé par la musique française (Debussy surtout à mon avis). Mais parmi ce que j'ai écouté, je ne vois rien qui fait penser à Chopin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Mar 26 Fév 2008, 04:17

Ai commencé à lire ceci:



Sympathique ouvrage pour l'instant.

On y apprend notamment qu'alors qu'il ne faisait qu'étudier le piano, Mompou a eu le déclic pour la composition en entendant le 1er Quintette de Fauré. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jesus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 53
Localisation : Est
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Mar 26 Fév 2008, 18:50

Je ne connaissais pratiquement pas Mompou. Ce matin, j'ai écouté quelques uns des Canciones y danzas. La Cancion est un prélude, assez lent, la danse bien entendu est plus rapide.
Ce que j'en ai entendu (quatre ou cinq) m'a beaucoup plu. Les thèmes ont un caractère nettement espagnol, aussi je pense que ce n'est pas vraiment représentatif de Mompou, d'après ce que j'ai lu précédemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Mar 26 Fév 2008, 19:51

Oui c'est à peu près la seule oeuvre un peu folklorisante (enfin je ne connais pas tout), mais à part ça c'est quand même assez représentatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Mer 07 Mai 2008, 23:04

Je réécoute l'oeuvre pour piano par le compositeur, et je me dis que contrairement à mes premières impressions (jeu approximatif, pas très propre), il n'y a pas mieux.
Beaucoup de rubato, de décalages (volontaires bien sûr) entre les deux mains, l'accent sur les résonances, l'imitation des cloches chères au compositeur, les tempi larges, le toucher absolument sublime de subtilité... Finalement personne ne peut jouer ça mieux que lui-même.

Et je rappelle que ça se trouve pour une bouchée de pain. (16 euros les 4 CD)

Au passage, les Impressions intimes (1911-1914), première oeuvre recensée, sont très étonnantes.
Le compositeur est déjà lui-même à même pas vingt ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 29
Localisation : Lille
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Mer 07 Mai 2008, 23:11

Xavier a écrit:
il a été très influencé par Satie, Fauré, Debussy, cependant son style harmonique est très reconnaissable.
Il a beaucoup écrit pour piano, une musique souvent très intérieure, parfois énigmatique, parfois très simple, pauvre en éclats et en virtuosité.

C'est tres con je connais pas du tout ce compositeur mais rien que cette phrase ca me donne envie de le decouvrir.....
Mais quand...
Du Satie-Debussy ca m'interloque vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Mer 07 Mai 2008, 23:16

Influences de ces derniers mais c'est quand même assez différent...
Il y a aussi un côté un peu jazz dans les harmonies.

J'écoute en ce moment les Scènes d'enfants, ça me remplit d'une joie douce et énorme à la fois.
C'est une musique qui me touche vraiment beaucoup.

Il disait que moins il y avait de notes, mieux c'était, et que son but était que les pages restent le plus blanches possibles.
Bon, on est loin de Morton Feldman, mais quand même, dans Musica Callada, ça correspond assez à cette idée...

C'est très simple et très riche à la fois, c'est l'exact opposé mais ça me comble presque autant que Wagner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 29
Localisation : Lille
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Mer 07 Mai 2008, 23:21

Xavier a écrit:
Il disait que moins il y avait de notes, mieux c'était, et que son but était que les pages restent le plus blanches possibles.
Tiens Satie disait justement un truc du meme genre ! Ce qui n'empechera pas toutes les mauvaises choses que vous pourrer dire sur lui Mr. Green

Bon je connais mon prochain achat ce sera donc les oeuvres pour piano de Mampou, il y a tres peu de chances pour que ca me deplaise et a ce prix la peu de risques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Mer 07 Mai 2008, 23:48

Et si on veut du vocal et de l'orchestral il faut le superbe disque Pons chez Harmonia Mundi, dont on a déjà parlé plus haut:



1,50 euros chez les vendeurs Amazon.


Dernière édition par Xavier le Ven 06 Juin 2008, 01:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 29
Localisation : Lille
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Jeu 08 Mai 2008, 00:13

Ok ca doit être de l'ordre de 9€ donc a la fnac les musiques d'abord il me semble.

Lorsque tu cites Satie je me doute apres avoir lu les 3 pages que c'est simplement pour le côté disons un peu dépouillé, sans ornementations fioritures etc... Y'a jamais l'humour de Satie si j'ai compris; on n'est plus du côté de ses oeuvres mystiques et médiévales (Sarabandes, Danses gothiques, gymnopedies etc...) que des embryons desseches, descritpions automatiques et autres oeuvres sketch de Satie ?
Pareil les Mélodies c'est plus de l'ordre de Debussy que du caf'conc' de Satie non . Enfin sans le comparer totalement a Debussy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Jeu 08 Mai 2008, 00:19

Si, il y a parfois le côté jazz ou le côté chanson populaire qu'on trouve chez Satie.
Pas tout à fait humoristique, mais un ton léger de temps en temps qui ressemble un peu.

Pour les mélodies, ça dépend lesquelles, celles sur les poèmes de Paul Valéry font assez Poulenc.
(par contre pour Combat del somni, c'est du Mompou, je ne peux rien dire d'autre...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 29
Localisation : Lille
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Jeu 08 Mai 2008, 00:22

Ca a l'air du tout bon pour moi ca Very Happy
Merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
entropie
Muet ventriloque
avatar

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Sam 10 Mai 2008, 10:26

Une question trés bete mais ca veut dire quoi : Combat del somni

Embarassed

J'ai fait une recherche sur un site de traduction Ca m'avance beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdelatartemoder.forumactif.org
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9407
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Sam 10 Mai 2008, 11:55

En effet, mais cela ne voudrais pas dire tout simplement "la lutte contre le sommeil"?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
entropie
Muet ventriloque
avatar

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Sam 10 Mai 2008, 12:03

Jaky a écrit:
En effet, mais cela ne voudrais pas dire tout simplement "la lutte contre le sommeil"?

Ben je me demandé si c'etait : Le combat contre le sommeil ou le combat du sommeil voir le combat pour le sommeil.

scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdelatartemoder.forumactif.org
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9407
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Sam 10 Mai 2008, 12:21

Oui c'est vrai, IL Y A BIEN UN HISPANOPHONE DANS LE COIN! OHÉ!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Sam 10 Mai 2008, 12:23

Jaky a écrit:
Oui c'est vrai, IL Y A BIEN UN HISPANOPHONE DANS LE COIN! OHÉ!!

OLLé!!


Dernière édition par WoO le Sam 10 Mai 2008, 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Sam 10 Mai 2008, 12:24

C'est pas de l'espagnol, c'est du catalan.

Vous avez de la chance, je suis d'origine catalane.







Mais en fait je comprends rien au catalan. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9407
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Sam 10 Mai 2008, 12:27

Xavier a écrit:
C'est pas de l'espagnol, c'est du catalan.

Vous avez de la chance, je suis d'origine catalane.







Mais en fait je comprends rien au catalan. Laughing
Et on s'en vante en plus! fesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Sam 10 Mai 2008, 12:27

WoO a écrit:
Jaky a écrit:
Oui c'est vrai, IL Y A BIEN UN HISPANOPHONE DANS LE COIN! OHÉ!!

OLLé!!

On se calme sur le flood, merci.


Bon, j'ai regardé dans ma biographie de Mompou, ils donnent le titre de la 1ère mélodie (Damunt de tu només les flors Arrow Au-dessus de toi, rien que des fleurs), mais pas la traduction du titre du cycle.

Bon, vous inquiétez pas, j'envoie un mail à ma mère. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9407
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Sam 10 Mai 2008, 12:37

Le combat du rêve?

http://www.stagepass.com/groupartist/artist_item_detail.hperl?Artist=Mompou%2C+Federico&Invnum=50418030

PS : Tu aurai pu profiter pour demander ce que veux-dire "musica callada"… siffle
PS : sinon j'ai la traduction française de la première mélodie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Sam 10 Mai 2008, 12:39

Jaky a écrit:

PS : Tu aurau pu profiter pour demander ce que veux-dire "musica callada"… siffle

Ca je le sais: musique du silence.

Callar c'est se taire.

Donc littéralement "musique tue", "musique qui se tait"...

Jaky a écrit:

PS : sinon j'ai la traduction française de la première mélodie…

Déjà dit. Wink


Donc Entropie tu as écouté les mélodies?
D'autres choses?
Qu'en as-tu pensé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
entropie
Muet ventriloque
avatar

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Sam 10 Mai 2008, 12:42

Jaky a écrit:
Le combat du rêve?

http://www.stagepass.com/groupartist/artist_item_detail.hperl?Artist=Mompou%2C+Federico&Invnum=50418030

PS : Tu aurai pu profiter pour demander ce que veux-dire "musica callada"… siffle

Jolie Hypothése en tout cas !
La preuve c'est qu'elle augmente encore les interogations sur le sens du titre Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdelatartemoder.forumactif.org
entropie
Muet ventriloque
avatar

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Sam 10 Mai 2008, 12:48

Xavier a écrit:
Donc Entropie tu as écouté les mélodies?
D'autres choses?
Qu'en as-tu pensé?

Oui oui je posait pas cette question juste pour vous embeter Laughing

J'ai ecouter des pieces pour pianos et des pieces pour pianos et voix.
J'ai besoin de réecouter mais je chercher des élement en plus de ceux déja nombreux qui sont dans ce topic pour alimenter mon écoute.

Belle découverte en tout cas et aussi comme le dit David trés acessible.
Je tenterais d'en parler aprés plusieurs ré ecoute (j'ai besoin de ça c'est mon coté "cheval de labeur"), promis ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdelatartemoder.forumactif.org
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Dim 11 Mai 2008, 00:50

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9407
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Dim 11 Mai 2008, 01:29

Xavier a écrit:
Jaky a écrit:
Le combat du rêve?

http://www.stagepass.com/groupartist/artist_item_detail.hperl?Artist=Mompou%2C+Federico&Invnum=50418030

Apparemment c'est bien ça. Wink
Tu as dérangé ta maman pour rien! Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
entropie
Muet ventriloque
avatar

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Ven 16 Mai 2008, 17:18

Bon je m'y risque avec mes moyens donc avec rien Laughing

D'abord le moment , j'ai eu du mal à trouver aprés quoi l'ecouter .
Je sais pas pour vous mais certaines chose ne passe pas aprés d'autres ou du moins passe moins bien.
Plusieurs fois j'avais encore trop de trace dans les oreilles de ce que j'avais écouter juste avant pour pouvoir l'entendre.
Ca n'a rien a voir avec le gout pour l'une ou l'autre chose , j'aimes les huitres et le foie gras mais l'un juste aprés l'autres je sent bien que je le goûte mal.
Pour moi c'est plus difficile pour certaine musique de trouver aprés quoi l'écouter et Mompou et ces pieces pour piano et voix que j'ecoute depuis quelques temps on du attendre que je trouve un avant , un apéritif en quelques sorte.
Bizarement ce fut une assez quelquonque, bien que jolie, messe de Gibbon qui me servit de mise en bouche(Si j'etais méchant je dirais en partie grace à son insipidité mais comme je ne le suis pas je ne le dit pas et aussi sans doute parce que ça doit être un peu plus compliqué que ça)
Bizarement aussi c'est l'aprés midi que cette musique m'a le plus raconter les choses clairement dans cette heure que l'on dit bleue alors qu'on pourrais croire , enfin moi j'aurais pu croire, que c'etait une musique du soir.
Au casque de mon ipod , seul et dehors.
Est ce parce que sur mon lecteur c'est ordonancé en començant par les chant magiques que j'ai envie de me désolidarisé des comentaires qui en font quelque choses d'intimiste ?
Peut être ! Mais moi je me suis surpris à imaginer une pianiste qui jouer de maniére trés théâtralisé presque expressioniste à la maniere des vieux film en noir et blanc et dont les gestes avait une sorte de démesure , d'ampleur grâve.
Donc pas d'impression d'intimité pour moi sauf peut être, un peu, dans les pieces avec voix .

Si je devais donner un ou deux mot pour évoquer cette musique l'idée de reminiscence me viendrait forcement en premier et tout de suite aprés celle de reconnaissance et pour finir je parlerais d'une nostalgie dont les regret sont transcendé par la richesse de l'émotion que l'on tire d'elle dans le présent...Comme si le fait que les promesse n'ai pas était tenu était magnifiais par la grâce que nous donne la conscience qu'un jour il pu y avoir promesse et qu'il en reste, malgrés tout, quelque chose....

Evidement ca ne manque pas de gravité inquiete mais une promesse contient aussi parfois une menace donc c'est bien normal.

C'est marrant dailleurs le nombre de fois ou les "envolées" ou les " descente" ne sont pas poussée jusqu'au bout. Comme si dans la forme il y avait cette coincidence avec ce que je ressent comme étant le fond : Evoquer à traver la reminiscence de ce qui à été, toute les posibilités que le présent à pu contenir, et se délecter de tout ce qui fut, qu'un jour ce fut possible sans s'atarder sur le fait que ca n'arriva pas et qui pour le coup devient secondaire.

De la nostalgie mais pas de regret et surtout pas d'amertume juste de la douceur inquiete mais heureuse.

Alors evidemment l'enfance et l'amour comme douce promesse,et comme inquietude...Comme des levres tendues encore plus troublantes , encore plus douce et encore plus inquiétante que le baiser, le secret du matin... Moi je ne trouve pas ça intime au contraire.

Et même , pour évoquer ce qui à fait débat ailleurs dans ce forum je me demande justement si ce n'est pas par ici qu'il faut , si il existe, aller chercher l'universelle , l'englobant, l'experience commune, vécue seule certes mais ô combien commune.

En tout cas parler de ça comme ça sans jamais sombrer dans la démonstration, ils faut avoir un certain culot et même une certaine liberté qui peut désorienté.

C'est rigolo parce que bien qu'incapable d'en juger j'imagine que la forme musicale n'est sans doute pas d'une énorme complexité ou d'un révolutionaire qui épaterais les conaisseurs mais mon impression est que l'invention est ailleur justement.
C'est comme une maison que l'on reconaitrait tous, parce que bon quoi..Elle resemble à un maison qu'on à déja vu ( à combien de reprise se dit t'on 'tient j'ai l'impression de conaitre ce petit bout de mélodie ? je ne connait peut être pas mais je reconnait ça) par contre il à placé sa maison dans un endroit insolite...Au milieu d'une riviere ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdelatartemoder.forumactif.org
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Dim 18 Mai 2008, 13:25

Entropie nous a tous scotchés ! Laughing C'est très original comme approche, je réserve ma réponse. Wink


Sur le fil Zemlinsky, Xavier, comme toujours HS :
Xavier a écrit:
En même temps, Mompou côté lyrique, y a pas lourd.
Certes, mais je n'y suis pas à l'aise, j'ai l'impression que le texte est un prétexte, qu'il continue à faire de la musique pure, mais un peu contrainte par l'ajout d'un texte. Dans quelque langue que ce soit, je le trouve assez lointain, assez abstrait.

Alors que son piano est terriblement expressif et évocateur, là, du vrai bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Dim 18 Mai 2008, 13:35

Ah tu pensais aux mélodies...
Sinon, je ne voyais que les Impropères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Dim 18 Mai 2008, 13:44

Xavier a écrit:
Ah tu pensais aux mélodies...
Oui. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Markus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 375
Localisation : Genève
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Mar 20 Mai 2008, 21:00

Le "lobbying" de Xavier pour Mompou n'aura pas été inutile Wink . J'ai vu aujourd'hui le coffret de 4CD de l'intégrale pour piano jouée par le compositeur et je me suis décidé à l'acheter (vraiment pas cher).

J'ai déjà écouté le Cd n°1 (Musica Callada) et je termine le n°2 à l'instant (Cançons i danses...) Very Happy
Difficile de trouver les mots (Entropie est plus doué que moi !) pour décrire cette musique, elle a l'air toute simple mais elle me touche beaucoup dès la première écoute. C'est curieux mais je trouve qu'il y a un côté "improvisé" qui ferait presque penser à certains musiciens de jazz.
On a effectivement aussi l'impression d'embarquer pour un voyage vers un monde mystérieux, qui fait rêver...

J'écouterai les CD n°3 et 4 demain soir mais en tout cas c'est déjà une belle découverte, je ne regrette pas mon achat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Mar 20 Mai 2008, 21:05

Très content! Very Happy

Markus a écrit:

J'ai déjà écouté le Cd n°1 (Musica Callada) et je termine le n°2 à l'instant (Cançons i danses...) Very Happy
Difficile de trouver les mots (Entropie est plus doué que moi !) pour décrire cette musique, elle a l'air toute simple mais elle me touche beaucoup dès la première écoute. C'est curieux mais je trouve qu'il y a un côté "improvisé" qui ferait presque penser à certains musiciens de jazz.

Il est certain que ce côté improvisé n'est pas pour me déplaire et donne beaucoup de charme à cette musique.
Les harmonies proches du jazz, oui c'est vrai aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanlea
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5373
Age : 59
Localisation : Fly me to the moon
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Mar 20 Mai 2008, 21:21

C'est improvisé ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Mar 20 Mai 2008, 21:24

Je ne comprends pas bien la question.

A partir du moment où c'est composé sur une partition, c'est composé, pas improvisé.
Par contre, nulle doute qu'il improvisait beaucoup pour composer, il cherchait au piano, et qui sait si certaines pièces ne sont pas des improvisations presque pas retouchées, je ne sais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanlea
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5373
Age : 59
Localisation : Fly me to the moon
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Mar 20 Mai 2008, 21:25

Mais tu as très bien répondu, merci. Je me demandais si certaines pièces étaient improvisées, vu que sur les 4 disques sus-cités, c'est lui qui joue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Mar 20 Mai 2008, 21:28

En tout cas il n'y a aucun doute vu qu'on a bien les partitions de ses oeuvres et qu'elles ont été enregistrées par beaucoup d'autres pianistes. Wink

Mais il est certain d'après ce que j'ai lu dans sa biographie que c'est un compositeur qui passait beaucoup par l'improvisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arsen6203
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Mer 21 Mai 2008, 07:03

Stanlea a écrit:
Mais tu as très bien répondu, merci. Je me demandais si certaines pièces étaient improvisées, vu que sur les 4 disques sus-cités, c'est lui qui joue.

Non il n'y a pas d'improvisation. Cependant Mompou ne donne en général que des précisions vagues sur la façon de jouer d'interpréter ces pièces pour piano (peu d'indication voir pas d'indication de tempo par exemple). Avoir son interprétation est donc primordiale mais du coup peut restreindre la liberté qu'il a accordée sur le papier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Ven 23 Mai 2008, 23:23

Je découvre quelques brèves pièces de Mompou et c'est superbe.
Quelques Préludes, Paisajes, Chants magiques...
Pour donner des impressions comparatives, je pense à Satie (mais en plus profond), à Debussy, à Scriabine, à Keith Jarrett.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stadler
Clarinomaniaque
avatar

Nombre de messages : 8501
Age : 47
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Ven 06 Juin 2008, 12:27

Xavier a écrit:
Et si on veut du vocal et de l'orchestral il faut le superbe disque Pons chez Harmonia Mundi, dont on a déjà parlé plus haut:



1,50 euros chez les vendeurs Amazon.

Il m'a été donné d'écouter ce CD I love you

Suburbis et les Scènes d'enfants bénéficient d'une orchestration toute en légèreté qui accuentue, je trouve, l'atmosphère des originaux pour piano solo.

Les Impropères sont plus "consistants". Quel bel oratorio I love you

J'ai été moins enthousiamé par Combat del somni...

Décidémment, Mompou est un compositeur qui vaut vraiment la peine cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Sam 26 Juil 2008, 23:41

J'ai trouvé des merveilles aujourd'hui en médiathèques. Smile

Des partitions déjà, mais aussi un CD de mélodies par Marisa Martins, qui contient des mélodies que je ne connais pas encore, et notamment les 5 mélodies de Combat del somni. (j'ai toujours cru qu'il n'y en avait que trois...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Dim 27 Juil 2008, 00:06

Déjà deux bijoux parmi les premières mélodies de ce disque: L'hora grisa, très debussyste, à l'atmosphère mystérieuse, et Sant Marti, qui rappelle l'écriture des Préludes.
Je rajoute les 4 mélodies de 1925, notamment la 2è et la 3è, étonnantes.

La voix de la mezzo Marisa Martins n'est pas hyper séduisante au premier abord, voire un peu ingrate, mais finalement c'est pas mal du tout ce qu'elle fait, il faut juste un peu s'habituer à sa voix. (on est quand même plus gâté qu'avec Laurence Monteyrol, même si on aimerait bien une chanteuse de 1er plan pour ces très belles mélodies)
Bon accompagnement du pianiste Mac McClure, ça respire très bien, phrasé souple, c'est idéal.


Dernière édition par Xavier le Dim 27 Juil 2008, 00:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Dim 27 Juil 2008, 00:40

vartan a écrit:
Je découvre quelques brèves pièces de Mompou et c'est superbe.
Quelques Préludes, Paisajes, Chants magiques...
Pour donner des impressions comparatives, je pense à Satie (mais en plus profond), à Debussy, à Scriabine, à Keith Jarrett.

Tout à fait d'accord sur ces quatre-là. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Dim 27 Juil 2008, 00:41

Oui, il faut que je réécoute tout ça... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Mer 06 Aoû 2008, 21:57



Assez difficile à saisir pour moi, mais surtout d'y placer des mots c'est si loin de mon répertoire.
J'en suis déjà à quelques écoutes. Je dirai que c'est très onirique plus que parlant ( au moins pour la partie orchestrale) Le Suburbis ( 1° partie) plus particulièrement. Mompou fais allusion ici aux promenades qu'il faisait arpentant les rues de Barcelone. Avec un peu d'imagination et si on se laisse transporter on en saisit tous les contrastes, la chaleur et les couleurs.

La seconde partie "Scènes d'enfants" est dans la même veine avec effectivement une gaité enfantine qui anime la musique.
Je connais très très peu debussy, mais j'y trouve quelques similitudes.

Dans un tout autre style et qui vient cruellement contrasté avec la gaité enfantine "les Impropères" .Musique religieuse .
Ca démarre dans un ton très austère et mystique et soudain des envolées rapides. Les choeurs y sont claires et audibles jamais criard.
Le plus frappant ici aussi sont les contrastes. On passe donc d'une musique profonde avec des interludes de flûtes ou de violons assez violents. C'est assez perturbé dans l'ensemble mais jamais dissonant. Mais j'aime beaucoup.

Mais le plus beau et bien là " cobat del Somni " Sad
Trois poèmes . La diction est des plus poignante et mélancolique. Ce sont presque des plaintes. Virginia Parramon est bouleversante.
La musique est ici légère à souhait en parfaite harmonie avec le contexte
C'est superbe

Sur toi, rien que des fleurs.
Elles étaient comme une offrande blanche:
la lumière qu'elles donnaient à ton corps
plus jamais ne serait de la branche
toute une vie de parfum
avec son baiser t'était donné.
Tu resplendissais de la lumière
par l'abri clos comme un trésor.

Si j'avais pu être soupir
de fleur! Me donner, comme un lit,
à toi, parce que ma vie à moi
fut flétrie sur ta poitrine.
Et ne plus jamais savoir la nuit,
qu'à côté de toi fusse évanouie.



Sad

nb: traduction faite par Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 29
Localisation : Lille
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Mer 06 Aoû 2008, 22:01

Atom, tu peux pas savoir ce que ça fait plaisir de te lire dans un domaine que je saisis un peu mieux... Very Happy Very Happy

Le truc c'est que je connais très mal Mompou encore mine de rien et tu me donnes envie d'en réécouter là Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7254
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Mer 06 Aoû 2008, 22:03

ça donne franchement énormément envie Shocked

je crois que je vais y jeter un coup d'oreille au plus vite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Jeu 14 Aoû 2008, 19:10

J'ai écouté les Scènes d'Infants, je ne suis qu'à demi convaincu. C'est très inoffensif, assez joli, avec des tournures d'espagnolade et des échos très ravéliens, la parenté est nette aussi avec Ibert, mais en moins efficace, en assez lisse, avec quelques dissonances sympas, mais pas bien effrayantes. Pas vilain du tout, ça se laisse très bien écouter, mais franchement ça ne casse pas des briques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Jeu 14 Aoû 2008, 19:15

Tu as écouté la version piano ou orchestre?
J'aime bien l'orchestration de Tansman mais bon, ça ajoute un peu trop de côté pittoresque peut-être.

Parce que non ça ne ressemble pas vraiment à Ibert...
Jeunes filles au jardin, notamment, avec son début debussyste, est sublime.

Enfin "espagnolade" est un peu péjoratif, surtout que Mompou fait très rarement dans le folklore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   Jeu 14 Aoû 2008, 19:35

La version orchestre. Ca avait un air espagnol très net, oui, mais ce n'est pas nécessairement péjoratif: j'adore de Falla, et Ibert aussi. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Federico Mompou (1893-1987)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Federico Mompou (1893-1987)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Federico Mompou (1893-1987)
» Aarre MERIKANTO (1893-1958)
» UDO Animal House (1987)
» Photos de Marcel Huckel - Ravensburg 5 décembre 1987
» Photos de Jan Slob - Utrecht, 10 novembre 1987

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: