Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Maurice Ohana (1913-1992)

Aller en bas 
AuteurMessage
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 32
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Maurice Ohana (1913-1992)   Mar 2 Jan 2007 - 1:16

A réécrire...


Dernière édition par Kia le Ven 19 Sep 2008 - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mer 3 Jan 2007 - 7:53

J'attends la suite avant de me replonger dans ses oeuvres. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 32
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mer 3 Jan 2007 - 17:35

A réécrire...


Dernière édition par Kia le Ven 19 Sep 2008 - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mer 3 Jan 2007 - 18:04

Kia a écrit:

C'est tout Like a Star @ heaven

Merci!

Tu peux peut-être nous donner selon toi les 3-4 oeuvres (les plus essentielles ou les plus accessibles) à écouter pour approcher le compositeur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 32
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mer 3 Jan 2007 - 18:16

Oeuvres essentielles:
* Tiento, pour guitare
* Llanto por Ignacio Sanchez Mejias
* Etudes chorégraphiques, pour percussions
* Livre des prodiges, pour orchestre
* 4 Improvisations, pour flûte

Les disques:
* integrale de musique de chambre chez Timpani
* oeuvres pour clavecin chez Timpani
* ohana chez Erato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mer 3 Jan 2007 - 18:36

Le Llanto est pour l'instant (d'assez loin) son oeuvre qui m'a le plus marqué, dans la lignée de Falla oui c'est certain, mais aussi de Stravinsky je trouve.
Une oeuvre réellement forte, puissante et bouleversante, comme il y en a peu dans cette période de l'histoire de la musique je trouve. (je parle des années 40-50)

Je crois avoir bien aimé les Cantigas aussi, mais il faudrait que je réécoute.

Une oeuvre belle et accessible, un peu dans le style du Llanto, mais en moins acide et violente: la Sarabande pour clavecin et orchestre, dans un style qui m'évoque quelque chose de gothique... (je verrais bien ça dans un film d'Argento ou Bava, dommage que la musique soit le plus souvent médiocre voire complètement nulle chez ces réalisateurs)

Il faut impérativement que je réécoute l'Anneau du Tamarit et le Livre des prodiges, j'en ai le souvenir de quelque chose d'intéressant, là encore influence de Debussy et Stravinsky, même si ces oeuvres-là ne m'ont pour l'instant pas marqué.

Lors de l'hommage à Dutilleux à Radio France il y a quelques mois, j'avais entendu une pièce pour 2 pianos assez horrible, Sorôn-ngô, et là je cite mon commentaire de l'époque: "ultra-chiant, une pluie de clusters incessante avec des pseudo jeux étonnants... je ne croyais pas Ohana capable d'une telle horreur".

En tout cas, un peu à l'image de son contemporain Dutilleux, Ohana est un véritable indépendant, à l'écart des dogmes; il est l'un de ceux qui s'est forgé son style, éminemment français, parallèlement aux écoles sérialiste, spectrale, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 32
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Jeu 4 Jan 2007 - 23:41

Il faut aussi souligner que Ohana est tres rarement enregistré ce qui est bien dommage; le dernier disque consacré a ce compositeur est sorti cela fait 2 ans et apparement rien en vue Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Jeu 4 Jan 2007 - 23:43

Kia a écrit:
Il faut aussi souligner que Ohana est tres rarement enregistré ce qui est bien dommage; le dernier disque consacré a ce compositeur est sorti cela fait 2 ans et apparement rien en vue Confused

Certes il n'est pas très enregistré, moins que Dutilleux par exemple (quoiqu'on attend toujours un enregistrement des Correpondances), mais d'un autre côté il y a quand même de quoi faire, on a la plupart de ses oeuvres importantes au disque il me semble.

Peut-être pas son opéra? Je ne connais pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 32
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Jeu 4 Jan 2007 - 23:53

Non, Dutilleux est bien plus enregisté que Ohana mais tout est relatif.
En fait c'est surtout grâce à Timpani qu'on a une quasi-integralité des oeuvres de Ohana au disque. Mais son opéra, j'en ai jamais vu un enregistrement de disponible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Ven 5 Jan 2007 - 0:07




Tombeau de Claude Debussy (25')
J'aime le charme archaïsant de son clavecin et des cithares accordées en microintervalles, mais j'ai un peu de mal à y trouver le maintien d'un discours.
Beaucoup de raffinement dans l'orchestration. Inspiration rythmique qui me laisse sur ma fin.

Dans Silenciaire (16') pour percussions et orchestre, grande richesse du son. On est, paraît-il, dans l'élaboration d'un nouveau langage: pas de mesures, éléments alléatoires, je m'y perd franchement. Mais toujours cette beauté du son, des timbres. Quelques rappels de Ligeti ou de Scelsi. Langage multiforme.

Chiffres de clavecin: de loin mon préféré (16')
Superbe clavecin de Chojnacka, peu présent dans les premiers mouvements puis véritable soliste dans les derniers. Etrangeté de l'atmosphère, suggestions, évocations fugitives de l'orchestre qui se dissimule , mélodie hachée du soliste qui suggère une autre mélodie, percussions très présentes mais elles aussi tournent, se dispersent puis se perdent. Le silence occupe une grande place. Toujours cette richesse des timbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Ven 21 Sep 2007 - 21:14

J'écoute actuellement Avoaha, oeuvre dont l'écriture vocale me fait parfois penser à Messiaen, mais surtout au niveau rythmique et instrumental c'est très proche du Stravinsky des Noces.
Comme souvent, il y a un côté tribal dans cette musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Ven 21 Sep 2007 - 21:25

La fin de cet Avoaha est superbement poétique.

Ce disque (dirigé par l'excellent Roland Hayrabedian) se poursuit avec les Lys de Madrigaux, avec un effectif semblable. (ensemble vocal, piano, percussions, avec ici ajout de cithare)

Ecriture harmonique très soignée.
C'est original, et c'est de la bonne musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Jeu 19 Fév 2009 - 2:23

J'ai emprunté le disque dont Natrav a parlé, j'en parlerai prochainement.

Kia, pourquoi as-tu effacé tous tes messages?? Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Lun 23 Fév 2009 - 23:46

natrav a écrit:

Tombeau de Claude Debussy (25')
J'aime le charme archaïsant de son clavecin et des cithares accordées en microintervalles, mais j'ai un peu de mal à y trouver le maintien d'un discours.
Beaucoup de raffinement dans l'orchestration. Inspiration rythmique qui me laisse sur ma fin.

Oui c'est un peu décousu, voire aride par rapport au Ohana que j'aime le plus, celui du Llanto ou des Cantigas.
Ca reste assez séduisant.

Citation :
Dans Silenciaire (16') pour percussions et orchestre, grande richesse du son. On est, paraît-il, dans l'élaboration d'un nouveau langage: pas de mesures, éléments alléatoires, je m'y perd franchement. Mais toujours cette beauté du son, des timbres. Quelques rappels de Ligeti ou de Scelsi. Langage multiforme.

Oui moi je pense aussi pas mal au premier Penderecki, de plus on est à la fin des années 60, peu après les Thrènes ou encore Anaklasis, auxquels je pense.
Toujours une certaine séduction sonore malgré le côté très informel.
On associe parfois Ohana à Dutilleux pour leur côté indépendant dans cette période de l'histoire de la musique, mais jamais Dutilleux ne s'est aventuré dans de telles zones, on sent qu'il a besoin d'un cadre où il a la totale maîtrise de tous les paramètres, contrairement à Ohana qui semble vouloir perdre complètement l'auditeur ici.
Néanmoins on reste accroché, surpris.

Citation :
Chiffres de clavecin: de loin mon préféré (16')
Superbe clavecin de Chojnacka, peu présent dans les premiers mouvements puis véritable soliste dans les derniers. Etrangeté de l'atmosphère, suggestions, évocations fugitives de l'orchestre qui se dissimule , mélodie hachée du soliste qui suggère une autre mélodie, percussions très présentes mais elles aussi tournent, se dispersent puis se perdent. Le silence occupe une grande place. Toujours cette richesse des timbres.

Tiens, pour ma part je suis assez peu convaincu, ça finit même presque par ressembler à une caricature de musique contemporaine, avec déflagrations, discontinuité permanente, timbres bizarres et éparpillés, clusters, absence de pulsation, etc...
Peut-être est-ce le fait d'avoir écouté ces trois oeuvres assez arides à la suite, d'ailleurs Silenciaire était dans le même esprit, mais tout de même plus séduisant je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mar 24 Fév 2009 - 0:33



Avec le Livre des prodiges (1979), on en revient à un Ohana que je préfère nettement, qui là peut faire davantage penser à Dutilleux, et où on ressent notamment l'influence rythmique et harmonique de Stravinsky. (notamment le Sacre)
Belle maîtrise de l'orchestre, pour une musique très vivante et poétique.

J'aime un peu moins le concerto pour violoncelle l'Anneau du Tamarit (1976), un peu dans la même esthétique (on pense pas mal au concerto de Dutilleux écrit 6 ans plus tôt), lyrique mais un peu moins prenant à mon goût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mer 25 Fév 2009 - 3:16

J'ai réécouté le Llanto, qui est vraiment une de mes oeuvres préférées d'Ohana, avec cette raucité, cette ferveur rythmique, et le texte de Garcia Lorca si bien mis en valeur. (belle interprétation de Lionel Peintre avec Hayrabedian)

Je réécoute aussi les Cantigas, qui date également des années 50, un peu dans le même style, avec une très belle écriture de choeur. (l'oeuvre, pour choeur et ensemble instrumental, est judicieusement couplée avec les Noces de Stravinsky sur le disque Hayrabedian)

En faisant ce petit panorama des oeuvres vocales et orchestrales d'Ohana, on se rend compte que dans les années 60 Ohana s'est aventuré au-delà de son style personnel, influencé par les avant-garde qui avaient cours à l'époque, un peu comme ça a été le cas de Messiaen.
Avant et après, on reconnaît bien son style.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Dim 19 Juil 2009 - 23:26

Xavier a écrit:


Kia, pourquoi as-tu effacé tous tes messages?? Neutral

C'est vrai, ce topic Ohana n'est pas très accueillant...
Je viens de découvrir ce compositeur un peu par hasard, puisque que c'est en empruntant à la médiathèque un cd pour la sonate pour piano de Dutilleux (Jude au piano) que j'ai découvert les études pour piano d'Ohana (qui figuraient donc sur le même cd).

Il y a en tout douze études d'interprétation, réparties sur 2 livres (je n'ai pu écouter que le premier livre). D'après les titres, ces études possèdent une thématique technique, voir sonore: "Quintes", "Main gauche seule", ou encore "Agrégats sonores" ou "Troisième pédale".

Après une première écoute, j'ai trouvé vraiment pas mal, Ohana développe une ambiance très particulière, sombre, mystérieuse, presque chaotique par moment. J'ai été particulièrement impressionné, enfin sur une première écoute, et sur le souvenir que j'en ai, des changements d'émotions et d'ambiances qui se font sans rupture, en fondu. On sent qu'on bascule entre diverses ressentis, presque linéairement. Remarquable.
Certaines études, par exemple "Mouvements parallèles", m'ont paru plus anecdotique.
Je ne suis pas déçu de ma découverte en tout cas. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Lun 20 Juil 2009 - 0:20

Ce n'est vraiment pas ce que je préfère chez Ohana ces études.
Tu vas voir, il y a (à mon avis) bien mieux chez lui. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mar 12 Jan 2010 - 21:34

Ces études m'avaient fait assez bonne impression aussi, d'autant que la prise de son est excellente sur ce disque. On ne comprend pas toujours tout, mais ça ouvre un monde sonore assez grisant. J'ai en plus le souvenir d'avoir été impressionné par l'utilisation de l'instrument, stimulante intellectuellement.

Mais la beauté est bien plus évidente dans le Concerto pour violoncelle "In dark and blue" et T'Harân-Ngô ; en particulier le premier, qui m'a réellement transporté. Facile d'accès sans être complaisant - sauf peut-être la courte section définie comme un blues dans le livret, et encore c'est très stylisé. Beaucoup de couleurs. Le violoncelle est traité comme un personnage à fort caractère, ce que rend très bien le jeu intense de Sonia Wieder-Atherton. C'est chez Timpani.
Le concerto pour piano est nettement plus glauque.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mer 13 Jan 2010 - 10:02

D'une manière générale, les 3 ou 4 enregistrements des oeuvres d'Ohana chez Timpani (toutes citées dans ce fil, je crois) valent vraiment le détour. Ce compositeur avait vraiment un style original. Ma préférence va vers Chiffres de Clavecin et le Livre des Prodiges. J'aime bien également le Concerto pour violoncelle mentionné ci-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
HOLLIGER
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Dim 21 Fév 2010 - 12:59

salut.
Que vaut le coffret erato par rapport aux disques timpani ? des recoupements d'oeuvres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5532
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Jeu 25 Fév 2010 - 9:59

Xavier a écrit:


Avec le Livre des prodiges (1979), on en revient à un Ohana que je préfère nettement, qui là peut faire davantage penser à Dutilleux, et où on ressent notamment l'influence rythmique et harmonique de Stravinsky. (notamment le Sacre)
Belle maîtrise de l'orchestre, pour une musique très vivante et poétique.

Je viens d'écouter et c'est en effet pas mal.

L'influence de Stravinsky me semble particulièrement évidente (le 5ème mouvement m'a même paru fort similaire à l'introduction du deuxième tableau du Sacre du Printemps) Sinon, il y a une parenté avec Dutilleux certainement et avec Messiaen à travers les traits nerveux de marimba (ou était-ce du xylophone?). Evidemment, ça me plaît mais je me demande un peu ce qu'il reste d'Ohana dans tout ça...

Je vais passer à son deuxième concerto pour violoncelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Jeu 25 Fév 2010 - 22:07

HOLLIGER a écrit:
salut.
Que vaut le coffret erato par rapport aux disques timpani ? des recoupements d'oeuvres?
Personnellement, je préfère les interprétations des oeuvres pour clavecin sur la version Erato bien que la claveciniste soit la même. Ainsi, l'orchestration de Chiffres de Clavecin me paraît-elle plus moderne que chez Timpani. Mais je pense qu'il y a certaines libertés sur les partitions, notamment au niveau des glissandi...
En revanche, le CD de Timpani décrit plus haut et comportant notamment Le Livre des Prodiges est excellent.
Si j'avais un conseil à donner, je me prononcerais cependant pour Timpani car ils sont au top sur la qualité d'enregistrement et l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg est de haut niveau. Ses prestations pour les 5 volumes de Xenakis du même label sont là pour en attester. D'autre part, il s'agit, je crois, d'enregistrements plus récents que chez Erato.
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Jeu 25 Fév 2010 - 23:15

Grâce au site "Avant garde project" je découvre les Trois contes de l'honorable fleur.
Il semblerait qu'Ohana signifie "honorable fleur" en japonais d'après ce que j'ai lu.

C'est une longue pièce en trois parties pour soliste/récitante et petit ensemble instrumental (à vue de nez, piano, percussions, deux cordes, deux cuivres et quelques bois). Création le 15 juillet 78. J'aime bien les titres des trois contes :
- Ogre mangeant des jeunes femmes sous la lune
- Le vent d'Est enfermé dans un sac
- La pluie remontée au ciel

Il s'est inspiré de l'opéra chinois. La soprano mélange récit en français et onomatopées orientalisantes, pleines de glissandi et d'effets rigolos.
Instrumentalement, il y a pas mal de percussions à effet "zboiiing...", mais d'innombrables séquences s'enchaînent, dont certaines font un peu Stravinsky. De superbes alliages de vents, des accords tranquillement posés qu'on a envie de manger. Ohana s'amuse aussi avec le thème de basson du Sacre, il y a peut-être d'autres clins d'oeil que je n'ai pas repérés.
C'est plutôt spécial, mais ça ne mord pas du tout ; les ambiances sont inventives et évocatrices, le ton est joyeusement fantaisiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5532
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Ven 26 Fév 2010 - 10:18

jerome a écrit:
Mais la beauté est bien plus évidente dans le Concerto pour violoncelle "In dark and blue"... qui m'a réellement transporté. Facile d'accès sans être complaisant - sauf peut-être la courte section définie comme un blues dans le livret, et encore c'est très stylisé. Beaucoup de couleurs. Le violoncelle est traité comme un personnage à fort caractère

Je n'ai pas vraiment remarqué le "fort caractère" du violoncelle dont tu parles mais pour le reste, je suis tout à fait d'accord avec toi.

Encore une fois, on est dans un monde clairement apparenté à celui de Dutilleux. Comme tu le dis, l'orchestration est colorée. Parmi les moments remarquables, il y a un très beau surgissement au milieu du concerto, impeccablement amené et le blues constitue un clin d'oeil agréable mais pas trop insistant.

Ca m'a plus convaincu que le Livre des Prodiges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HOLLIGER
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Ven 26 Fév 2010 - 16:51

Cocotier a écrit:
HOLLIGER a écrit:
salut.
Que vaut le coffret erato par rapport aux disques timpani ? des recoupements d'oeuvres?
Personnellement, je préfère les interprétations des oeuvres pour clavecin sur la version Erato bien que la claveciniste soit la même. Ainsi, l'orchestration de Chiffres de Clavecin me paraît-elle plus moderne que chez Timpani. Mais je pense qu'il y a certaines libertés sur les partitions, notamment au niveau des glissandi...
En revanche, le CD de Timpani décrit plus haut et comportant notamment Le Livre des Prodiges est excellent.
Si j'avais un conseil à donner, je me prononcerais cependant pour Timpani car ils sont au top sur la qualité d'enregistrement et l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg est de haut niveau. Ses prestations pour les 5 volumes de Xenakis du même label sont là pour en attester. D'autre part, il s'agit, je crois, d'enregistrements plus récents que chez Erato.

merci! il faut noter que les xenakis viennent de paraitre en coffret 5 cd à moindre coût
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ave do Brasil
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 828
Age : 37
Localisation : Paris - France
Date d'inscription : 16/12/2010

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Dim 19 Déc 2010 - 23:35

Je suis en train de réécouter les vingt-quatre Préludes pour piano, c'est un monde sonore d'une richesse merveilleuse ! Je ressens la même chose que Percy Bysshe à propos des Études, une ambiance très particulière, des émotions variées... C'est très curieux.

L'œuvre pour guitare est tout aussi onirique et emprunte de mélancolie.

C'est de l'art abstrait, d'un point de vue formel, par sa modernité, mais qui demeure expressif à souhait, contrairement aux trop nombreuses créations de musique contemporaine qui ne vous font rien ressentir. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Ven 5 Juil 2013 - 16:32

Je signale qu'on peut trouver le texte du Llanto (peut-être le plus haut chef d'oeuvre d'Ohana) et sa traduction ici: http://www.pierdelune.com/Garcia%20Lorca3.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiordiligi
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 871
Age : 46
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Lun 8 Juil 2013 - 11:40

Pour le centenaire d'Ohana, Qobuz annonce la sortie en septembre prochain d'un coffret de 5 disques entièrement consacré à sa musique vocale, par l'ensemble Musicatreize, la formation d'Hayrabedian (à ma connaissance LE spécialiste de la musique vocale contemporaine).


Sinon, je recommande particulièrement l'écoute du Tombeau de Louise Labé (j'avais découvert cette merveille en la chantant dans un ensemble vocal).
Il en existe plusieurs enregistrements, j'en connais deux
- album Ludus Verbalis de l'ensemble vocal Aedes,
- album Swan Song, Lux Noctis etc. de Musicatreize (direction Hayrabedian).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Lun 8 Juil 2013 - 15:02

Fiordiligi a écrit:
Pour le centenaire d'Ohana, Qobuz annonce la sortie en septembre prochain d'un coffret de 5 disques entièrement consacré à sa musique vocale, par l'ensemble Musicatreize, la formation d'Hayrabedian (à ma connaissance LE spécialiste de la musique vocale contemporaine).

Tous ces disques sont excellents, c'est une très bonne nouvelle.

Par contre je ne connais pas l'oeuvre dont tu parles, il me reste encore à explorer chez lui, et c'est tant mieux, c'est vraiment un grand compositeur, trop négligé, qui a une patte très personnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Lun 15 Juil 2013 - 22:47

Xavier a écrit:


Avec le Livre des prodiges (1979), on en revient à un Ohana que je préfère nettement, qui là peut faire davantage penser à Dutilleux, et où on ressent notamment l'influence rythmique et harmonique de Stravinsky. (notamment le Sacre)

A la réécoute, on pense aussi pas mal à Messiaen au niveau de l'harmonie avec certains chorals de vents, notamment dans les séquences nommées Clair de terre.
Mais vraiment, quelle oeuvre passionnante!
L'oeuvre orchestrale d'Ohana est trop méconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mar 16 Juil 2013 - 13:02

C'est évident, Ohana est un grand bonhomme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83406
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mer 17 Juil 2013 - 9:02

Oui, on la joue peu, sans doute aussi parce qu'il lui manque ce petit surcroît d'exaltation qui fait qu'on revient souvent à une oeuvre, ou qu'elle trouve son public.

J'ai vu que tu avais écouté toutes les versions possibles du Llanto... ça m'a un peu surpris, parce que je trouve ça tout de même un peu uniforme et long. Ce n'est pas de la mauvaise musique, mais ce n'est pas le genre d'oeuvre vers laquelle j'aime particulièrement retourner (une tartelette, quoi). D'ailleurs ça m'intrigue, si tu pouvais dire ce qui est intéressant pour toi là-dedans...

En revanche, en musique pour petits effectifs, Ohana a beaucoup de charme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mer 17 Juil 2013 - 9:46

DavidLeMarrec a écrit:
J'ai vu que tu avais écouté toutes les versions possibles du Llanto... ça m'a un peu surpris, parce que je trouve ça tout de même un peu uniforme et long.

Y a 3-4 versions, c'est tout... le tour est vite fait!

Citation :
Ce n'est pas de la mauvaise musique, mais ce n'est pas le genre d'oeuvre vers laquelle j'aime particulièrement retourner (une tartelette, quoi). D'ailleurs ça m'intrigue, si tu pouvais dire ce qui est intéressant pour toi là-dedans...


Mais c'est palpitant comme musique!
Original dans l'utilisation de l'orchestre, tendu dans l'harmonie mais plein de contrastes, à la fois sensuel et émouvant...
Si on aime Falla et Stravinsky, c'est assez immédiat il me semble.
S'il y a une oeuvre où se trouve ce "petit surcroît d'exaltation", c'est bien celle-là!
Et puis le Livre des prodiges.

Citation :
En revanche, en musique pour petits effectifs, Ohana a beaucoup de charme.

Tu penses à quelles oeuvres en particulier?
Parce que je n'y ai pas trouvé de chefs d'oeuvre pour l'instant... (quoique le Llanto n'est pas pour grand effectif, mais bon, il y a tout de même un choeur et un petit orchestre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83406
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mer 17 Juil 2013 - 9:51

Je suis pourtant sûr que c'est bien cette oeuvre que j'ai écoutée... et ce que tu en dis me paraît aussi étrange que si tu me parlais de l'exubérance d'orchestration de Bruckner ou des modulations sauvages de Donizetti. Surprised

"Petits effectifs" était une litote : je visais les oeuvres solos pour piano (Etudes) et guitare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mer 17 Juil 2013 - 9:57

DavidLeMarrec a écrit:
Je suis pourtant sûr que c'est bien cette oeuvre que j'ai écoutée... et ce que tu en dis me paraît aussi étrange que si tu me parlais de l'exubérance d'orchestration de Bruckner ou des modulations sauvages de Donizetti. Surprised 

Alors tu as dû écouter une version qui m'a échappé. What the fuck ?!? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83406
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mer 17 Juil 2013 - 9:59

Non, non : Hayrabedian / Peintre (dont l'espagnol est d'ailleurs une horreur sans nom Surprised ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mer 17 Juil 2013 - 10:00

C'est bien la meilleure version à mon sens.

Après, ça me parle beaucoup, toi non... Mais objectivement, c'est quand même une musique très riche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83406
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mer 17 Juil 2013 - 10:28

Xavier a écrit:
Mais objectivement, c'est quand même une musique très riche.
C'est bien ça qui m'étonne... je te fais toute confiance sur le sujet ; pourtant je n'entends pas du tout cette richesse, ça me paraît assez lisse, j'avais eu le sentiment de ne pas avoir beaucoup à écouter, j'avais même trouvé ça long à terminer. Je m'interroge sur ce que j'ai manqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mer 17 Juil 2013 - 10:36

Les deux dernières parties sont particulières, car il y a très peu de musique (mais de premier intérêt), le texte est simplement lu pour grande partie.
Mais les deux premières parties surtout sont fabuleuses. Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Jeu 8 Aoû 2013 - 0:19

Quatuor à cordes n°2 (1980)

Me parle bien plus que le 1er.
Fait penser à celui de Dutilleux, une parenté bartokienne pour le rythme parfois et quelques couleurs qui m'ont rappelé Florentz.

2è écoute: c'est vraiment chouette. Smile 
Ca mériterait clairement d'être joué au moins de temps en temps.

Décidément, ce que je préfère d'Ohana se situe le plus souvent avant ou après la période 1960-1975.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Sam 17 Aoû 2013 - 4:51

Je n'avais pas un très bon souvenir des Etudes, mais j'ai voulu me replonger dans son piano.

Je n'ai pas adoré les 3 Caprices, mais ce n'est pas mauvais du tout.

En revanche, les 24 préludes, on est en plein dans la période fin années 60 début 70 où j'ai vraiment du mal avec Ohana, je trouve ça musicalement assez austère malgré la terrible virtuosité demandée à l'interprète.
Beaucoup de contrastes de tempi, de nuances, de jeux de résonance... mais finalement peu de pulsation, peu d'harmonies intelligibles, pas de thématique, on se retrouve dans de l'atonal très dur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Sam 17 Aoû 2013 - 6:56

Moi Xavier j'adore ces 24 préludes, plutôt études de rythmes parfois piquées ici ou là dans le folklore populaire africain ou espagnol, je trouve que c'est là un de ses chefs-d'oeuvres même , hélas j'aurais voulu retrouver la version J.C Pennetier en CD mais je n'ai que la version de Pedros Symeonidis très bonne aussi, bon je ne suis pas musicien qu'un amateur , mais j'adore personnellement je ne trouve pas cela austère du tout!Arrow Rolling Eyes 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7517
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Sam 1 Fév 2014 - 15:37

J'écoutais ses quatuors ce matin, et c'est vraiment bien.

Je trouve que l'écriture en 1/3 de ton, particulièrement dans le 3ème mouvement ("déchant") du 1er quatuor* apporte une certaine fluidité à la musique, c'est du moins ce que j'ai ressenti.

*Le 1er quatuor était à l'origine en "cinq séquences" (Polyphonie-Monodie-Tympanum-Déchant-Hymne).
Dans l'interprétation du Quatuor Psophos, la séquence "Tympanum" n'est pas interprétée, respectant ainsi les dernières volontés du compositeur qui ne trouvait plus celle-ci satisfaisante.  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5532
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Lun 3 Fév 2014 - 16:20

Retour sur Le Livre des Prodiges.

J'en gardais un meilleur souvenir. C'est quand même un peu longuet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mer 18 Juin 2014 - 18:12

Nouveauté intéressante à signaler:



On ne trouvait jusqu'ici qu'une version des années 70 dirigée par Daniel Chabrun, jamais parue en CD.

Je m'écoute ça ce soir.  Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frgirard
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mer 18 Juin 2014 - 18:52

Bonjour,

J'ai eu l'occasion d'écouté Musicatreize en concert et sur ce disque pour cette œuvre. Pour moi, très en dessous du Llanto, du chant de la Sybille. Ohana plagiant Ohana sans grande originalité.
Ca reste sympa à écouter tout de même et essentiel pour le fan de Ohana que je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mer 18 Juin 2014 - 19:08

Ah, j'avais trouvé ça quand même assez original, pas le même style que le Llanto justement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81281
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Mar 19 Mai 2015 - 3:15

Petit comparatif des 3 versions du Llanto, à savoir Argenta, Hayrabedian et Guschlbauer. (qu'on trouve dans le coffret Erato)

Finalement je préfère la version Guschlbauer (1978), notamment pour la clarté de la prise de son et le détail de l'orchestre, d'autre part le récitant n'est pas trop mis en avant au détriment de l'ensemble instrumental comme c'est le cas dans les deux autres versions.
On entend avec précision chaque note du clavecin, chaque coup de tom, etc... très belle prestation de l'Ensemble Ars Nova de l'ORTF,
vraiment un bel enregistrement.
Hayrabedian (1991) est très bien mais un peu moins tranchant je trouve en comparaison.
Argenta (1954) est une version un peu plus brouillonne... je sais que ça a été la seule version pendant longtemps, et qu'elle est considérée comme une référence, mais le choeur de femmes (même pas mentionné dans le disque!) piaille de façon vraiment désagréable, je n'aime pas trop les deux voix solistes, notamment le baryton qui chante de façon très droite, limite fausse.
Sinon c'est une version correcte, mais qui fait son âge et se trouve finalement inférieure aux deux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6318
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   Dim 4 Fév 2018 - 18:09


Dans le registre, habituel avec Maurice Ohana, de l'Espagne,
je découvre les Trois Graphiques pour guitare et orchestre — Concerto pour guitare et orchestre qui ne dit pas son nom — et j'adore !

J'y retrouve esthétiquement toutes mes préférences dans la manière Ohana : assez proche de mon oeuvre phare Cantigas, ces couleurs, ces formules musicales au service d'une dramaturgie captivante, dynamique, et surtout ce travail au premier plan de la structure rythmique ;

À noter que les percussions sont omniprésentes. L'oeuvre s'ouvre avec elles et ce sont ces timbres, comme des notes de couleurs, qui viennent finir le troisième mouvement. L'entrée de la guitare, en contraste (quoi que d'une certaine manière pas tellement) avec leur introduction, est très belle !

Sur le site de l'IRCAM, dans la note de programme, Michel Bernard en parle :
"sobre et incisive, avec la netteté des dégradés du noir au blanc, comme dans les eaux–fortes goyesques dont le souvenir hante plus ou moins toute sa pensée créatrice".
Je trouve cette description parfaite je ne pourrais rien dire de mieux Smile .

Le mouvement centrale est captivant de bout en bout, et je prends conscience à quel point Ohana, tout comme Prokofiev, possède un sens de la mise en scène et du "théâtre musical" développé.

C'est une oeuvre absolument magnifique !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maurice Ohana (1913-1992)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maurice Ohana (1913-1992)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maurice Ohana (1913-1992)
» Rroû de Maurice Genevoix.
» micro Stimer Maurice Dupont
» Ouverture d'un atelier show-room Maurice Dupont à Paris
» Maurice Ravel (1875-1937)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: