Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Etudes musicales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Anthony
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 31
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Dim 30 Sep 2007 - 15:13

Sauron le Dispensateur a écrit:
Je ne vois pas en quoi aimer les uns ou les autres empêcherait de reconnaître l'intérêt des écrits des un ou des autres....
Par ailleurs je ne vois pas pourquoi il faudrait se limiter à "être" nietzschéen" ou autre chose... enfin bon bref...

Ce n'est ni ce que j'ai dit, ni ce que j'ai voulu laisser sous-entendre.

C'est juste que si la notion de "progrès" appliquée à la musique est très douteuse, en revanche elle est pertinente si on l'applique à la science (même si bien sûr ça reste sujet à débat ; progrès vers quoi au juste ?), mais en tout cas ça permet une lecture cohérente de son histoire. Je doute que les étudiants en physique passent beaucoup de temps à étudier chez Newton ce qui n'est plus valable dans le paradigme actuel, ça n'intéresse que les historiens des sciences.

Pour ce qui est de la philosophie c'est pas du tout pareil, parce que quel que soit le courant auquel on se rattache, on doit s'intéresser à tout, et bien évidemment aux courants opposés...

Mais là c'est complètement HS Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Ven 5 Oct 2007 - 20:30

Salut à tous,

Un petit mot pour dire que c'était aujourd'hui le concours d'entrée en supérieur dans la classe de saxophone de Jean-Yves Fourmeau, nous étions 18 candidats pour 6 places, je suis arrivé 7è, mais je bénéficie d'une place supplémentaire qui se libère en février prochain, je suis donc admis dans sa classe !

J'suis conteeeent cool-blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 519
Localisation : En plein Disneyland
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Ven 5 Oct 2007 - 20:34

Félicitations à toi! drapeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Ven 5 Oct 2007 - 20:56

Bravo Eragny. C'est beau l'enthousiasme. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Dim 7 Oct 2007 - 20:14

J'aurai peut être la possibilité l'année prochaine d'habiter à Paris, et donc d'aller à la fac de musicologie. Pourtant, j'ai entendu dire que celle-ci n'était, contrairement à ce qu'on pourrait penser, pas la meilleure puisqu'on y étudait essentiellement la théorie en faisant un peu passer à la tarppe la pratique... Savez-vous si ces rumeurs sont fondées et pouvez-vous me conseiller ?
J'ai conscience de soulever un sujet un peu sensible, mais j'ai vraiment besoin de vos lumières Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81007
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Dim 7 Oct 2007 - 20:18

Eh bien il faut savoir: pourquoi veux-tu t'inscrire à la fac? Quels sont tes objectifs en musique? Quels sont tes objectifs professionnels?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Dim 7 Oct 2007 - 20:19

Wolferl a écrit:
J'aurai peut être la possibilité l'année prochaine d'habiter à Paris, et donc d'aller à la fac de musicologie. Pourtant, j'ai entendu dire que celle-ci n'était, contrairement à ce qu'on pourrait penser, pas la meilleure puisqu'on y étudait essentiellement la théorie en faisant un peu passer à la tarppe la pratique... Savez-vous si ces rumeurs sont fondées et pouvez-vous me conseiller ?
J'ai conscience de soulever un sujet un peu sensible, mais j'ai vraiment besoin de vos lumières Wink
Ambiance pourrie, élèves incultes, professeurs médiocres, connaissances superficielles, théorie inutile, débouchés absents (hors prof de musique au collège)… C’est ce que j’en sais, et malheureusement pour ce que j’en ai pu vérifier, il y a du vrai…

Tout dépend ce que tu veux en faire, en réalité. Si tu veux devenir musicologue ou prof de musique, fonce. Si tu veux aboutir une pratique instrumentale, tu peux t’en dispenser. Si c’est « juste » parce que tu es passionné de musique, attention à la grosse déception.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Alpha
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 519
Localisation : En plein Disneyland
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Dim 7 Oct 2007 - 20:37

DavidLeMarrec a écrit:
Wolferl a écrit:
J'aurai peut être la possibilité l'année prochaine d'habiter à Paris, et donc d'aller à la fac de musicologie. Pourtant, j'ai entendu dire que celle-ci n'était, contrairement à ce qu'on pourrait penser, pas la meilleure puisqu'on y étudait essentiellement la théorie en faisant un peu passer à la tarppe la pratique... Savez-vous si ces rumeurs sont fondées et pouvez-vous me conseiller ?
J'ai conscience de soulever un sujet un peu sensible, mais j'ai vraiment besoin de vos lumières Wink
Ambiance pourrie, élèves incultes, professeurs médiocres, connaissances superficielles, théorie inutile, débouchés absents (hors prof de musique au collège)… C’est ce que j’en sais, et malheureusement pour ce que j’en ai pu vérifier, il y a du vrai…

Tout dépend ce que tu veux en faire, en réalité. Si tu veux devenir musicologue ou prof de musique, fonce. Si tu veux aboutir une pratique instrumentale, tu peux t’en dispenser. Si c’est « juste » parce que tu es passionné de musique, attention à la grosse déception.

C'est vrai qu'on peut s'en passer si tu veux devenir instruentiste, ou professeur en conservatoire; mais d'un autre côté, ça amène tout de même une culture intéressante...
A toi de voir si tu peux supporter le rythme de travail!
Sur ce, bonne nuit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Dim 7 Oct 2007 - 21:12

Aïe, je m'attendais un peu à ce genre de réponses...
J'avais envisagé cette fac parceque je me suis rendu compte que la musique était plus qu'une "simple" passion, et j'adorerais en faire mon métier, même si je ne sais pas exactement à quoi ça va me mener. Prof, pourquoi pas ; musicologue, est-ce vraiment une profession ? mais il y a sûrement (j'espère) quantité de choses que je ne connais pas encore... En tout cas je sais que je ne veux pas faire instrumentiste, sinon j'aurais tenté le conservatoire, mais si je choisis cette fac c'est justement parceque je n'en ai pas les capacités mais que je veux rester dans le domaine...
Voilà, j'espère que musicologie correspond donc à ce que j'attends et que je ne serai pas déçu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81007
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Dim 7 Oct 2007 - 21:16

Si tu ne veux pas être instrumentiste, il te reste l'Ecriture, l'Analyse, la direction, la recherche, la musicologie...
Rien qui ne t'oblige à aller à la Fac plutôt qu'au Conservatoire.
En fait je ne vois pas ce qu'on peut trouver à la fac qu'on n'aurait pas au Conservatoire.

Si ton but c'est de te retrouver face à 35 morveux qui n'en ont rien à foutre de la musique dans un collège, vas-y.
Sinon, va au Conservatoire. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 31
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Dim 7 Oct 2007 - 22:07

Xavier a écrit:
Si tu ne veux pas être instrumentiste, il te reste l'Ecriture, l'Analyse, la direction, la recherche, la musicologie...
Rien qui ne t'oblige à aller à la Fac plutôt qu'au Conservatoire.
En fait je ne vois pas ce qu'on peut trouver à la fac qu'on n'aurait pas au Conservatoire.

Si ton but c'est de te retrouver face à 35 morveux qui n'en ont rien à foutre de la musique dans un collège, vas-y.
Sinon, va au Conservatoire. Laughing

Idem.

Ce n'est pas parce que tu ne veux pas devenir instrumentiste qu'il faut renoncer au conservatoire, on y fait aussi d'autres choses !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 8 Oct 2007 - 2:34

Wolferl a écrit:
Aïe, je m'attendais un peu à ce genre de réponses...
J'avais envisagé cette fac parceque je me suis rendu compte que la musique était plus qu'une "simple" passion, et j'adorerais en faire mon métier, même si je ne sais pas exactement à quoi ça va me mener.
Si je peux te donner un conseil : penses-y d'abord. Parce que le sujet du métier, c'est bien, mais la façon de l'exercer est au moins aussi importante. Mieux vaut finir prof d'histoire en lycée que chargé de la saisie informatique dans chez un éditeur de musique, il me semble... Wink

Bref, un ou plusieurs projets, ce serait bien, pour ne pas faire de bêtise.


Citation :
Prof, pourquoi pas ; musicologue, est-ce vraiment une profession ?
Souvent prof aussi, en fait. Et les places sont chères, c'est vrai.


Citation :
mais il y a sûrement (j'espère) quantité de choses que je ne connais pas encore... En tout cas je sais que je ne veux pas faire instrumentiste, sinon j'aurais tenté le conservatoire, mais si je choisis cette fac c'est justement parceque je n'en ai pas les capacités mais que je veux rester dans le domaine...
Voilà, j'espère que musicologie correspond donc à ce que j'attends et que je ne serai pas déçu...
Dans ce cas, il faut savoir si tu veux une compétence technique ou théorique. Si c'est du savoir-faire en analyse musicale, composition ou que sais-je, le conservatoire s'impose (même si là aussi, l'environnement n'est pas optimal). Si c'est de culture générale musicale qu'il s'agit, la fac de musico peut être un bon support.

Le premier te donne des débouchés vers divers types de pratique musicale (avec très peu de places et beaucoup de galère) ; le second te donne un boulot stable, mais pas forcément excitant.


Entendons-nous bien : il n'y a aucune impossibilité. On peut faire des études de musico avec profit ou sortir du Conservatoire et trouver une place au soleil. Mais autant connaître les risques et enjeux de ce à quoi tu t'engages. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 8 Oct 2007 - 8:06

étant donné que la fac a l'air d'une vaste fumisterie, on doit pouvoir se dispenser de la plupart des cours et passer sans difficulté les diplômes (comme Lettres ou autres matières littéraires à Nanterre) tout en faisant en même temps des études un peu plus sérieuses au conservatoire?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 8 Oct 2007 - 12:15

sud273 a écrit:
étant donné que la fac a l'air d'une vaste fumisterie, on doit pouvoir se dispenser de la plupart des cours et passer sans difficulté les diplômes (comme Lettres ou autres matières littéraires à Nanterre) tout en faisant en même temps des études un peu plus sérieuses au conservatoire?
Tout à fait, mais c'est une perte de temps, le plus souvent : mieux vaut ne pas s'éparpiller. Pourquoi ne pas suivre une fac pas trop dure, mais différente, à tout prendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 8 Oct 2007 - 14:46

Deviens chef d'orchestre! Nous représentons l'avenir de cette profession Mr. Green

Personnellement, je ne compte pas faire de fac de musicologie tout de suite, j'aimerais avoir un papier en Histoire pour pouvoir rebondir si mes études de musique - pour l'instant peu avancées - capotent, ce qui risque fort d'arriver. Donc je vais continuer le Conservatoire (en Suisse) jusqu'à la fin, tout en suivant en parallèle des études d'histoire et la musico, on verra plus tard si ça s'impose comme réellement nécessaire (j'ignore si le Conservatoire version suisse dispense ce genre de cours ou s'il faut aller à l'université pour ça).

Pour ce qui est de ton cas, je ne te conseille pas la fac, sauf si tu tiens réellement à finir prof dans une ZEP de Corbeil-Essonne. Vouloir faire de la musique son métier, c'est louable (un peu naïf dans mon cas, moins dans le tien je pense) mais risqué et mieux vaut avoir les idées claires sur ce à quoi il faut s'attendre...

Si tu deviens musicologue, élabores une théorie qui annihile l'intérêt des instruments d'époque, s'il te plaît Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 8 Oct 2007 - 15:22

Merci à tous pour vos réponses Smile
David, ce que tu décris de la fac et du Conservatoire correspond un peu à ce que je pensais, et c'est pourquoi j'avais choisis la fac. Et aussi parceque le Conservatoire me semble trop exigent pour mes capacités, mais sans doute ne suis-je pas assez ambitieux ni sûr de moi... Donc Spiritus, toi qui a la chance d'être déjà en Conservatoire, d'y être habitué, et qui semble avoir un bon niveau, ne lâche pas pour prndre la "voie de secours". J'adorerais être chef d'orechestre aussi mais je pense au contraire que c'est beaucoup moins un rêve naïf dans ton cas que dans le mien...

Mais j'en reviens aussi à l'une de mes questions initiales : est-ce que vous pensez que toutes les facs de musicologie se valent ou certaines ont meilleure réputation que d'autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 8 Oct 2007 - 22:55

Bordeaux, c'est un peu la misère. Sorbonne, c'est prestigieux, mais ça ne forme pas, loin d'en faut, des génies - ce sont des fumeurs de oinjes comme les autres, si ce n'est qu'ils se prennent au sérieux, à ce qu'on m'en a dit.

Mulhouse, ça nous a donné Mireille. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Anthony
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 31
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Mar 9 Oct 2007 - 0:02

DavidLeMarrec a écrit:
Sorbonne, c'est prestigieux, mais ça ne forme pas, loin d'en faut, des génies - ce sont des fumeurs de oinjes comme les autres, si ce n'est qu'ils se prennent au sérieux, à ce qu'on m'en a dit.

Il y a de ça, assurément. Pour autant l'enseignement qui y est dispensé reste d'une grande qualité, la plupart des professeurs y exerçant étant des gens très doués, parfois doublés de remarquables pédagogues. Après bien sûr - mais comme dans toute fac il me semble - l'étudiant n'est pas beaucoup encadré, une grosse partie du travail est faite de manière autonome. Donc ça reste assez impersonnel comme environnement, encore que les profs se laissent en fait facilement approcher, et bien souvent s'avèrent même ravis de pouvoir discuter hors cours avec des étudiants passionnés (bon j'en connais bien certains qui sont de vrais c*******, qui viennent cracher leur cours sans se soucier des étudiants, mais ils restent largement minoritaires).

Cela dit les choses ne semblent pas évoluer dans un sens très réjouissant. On entend parler de "réformes", de plus en plus on encourage un pragmatisme borné chez les étudiants, quand on devrait avant tout se soucier de leur enrichissement spirituel. Je n'y ai pas assisté, mais on m'a rapporté qu'à la réunion de pré-rentrée pour les étudiants de Master en philosophie de Paris IV, on aurait parlé de stages en entreprise qui deviendraient obligatoires dans un proche avenir, relaté avec fierté le parcours de philosophes devenus cadres chez Coca cola ou Mac donald's, ainsi que longuement évoqué - honte suprême - la question du salaire.

Bref tout cela n'augure absolument rien de bon.

PS : je ne parle pas de la musicologie, je ne connais pas ce département, mais j'ai juste rebondi sur la remarque de David pour exprimer quelque chose qui me préoccupe beaucoup ces temps-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Mar 9 Oct 2007 - 0:16

Je parlais de la musicologie à la Sorbonne, pas de la Sorbonne en général, bien sûr.

Pour ce qui est de la reconversion des philosophes chez Coca-Cola, c'est une forme de réussite, oui, parce que les places comme prof sont très rares, et beaucoup d'étudiants se retrouvent inemployables en dehors de concours administratifs. Donc, d'une certaine façon, c'est la preuve de la polyvalence de la formation (ou on veut l'interpréter ainsi, du moins...).
Relaté par des étudiants, qui à leur âge sont propres à l'exaltation, ça peut prendre des proportions un peu exagérées, on le sait bien.

Les stages en entreprise ne me paraissent pas non plus une catastrophe. Qu'il existe un équilibre entre le savoir intangible qu'il faut transmettre, même s'il n'est pas utile dans la vie économique, et des compétences pratiques réclamées par le "Marché" ne me bouleverse pas plus que ça. Tant qu'il existe un équilibre, bien sûr.

Je suis beaucoup plus gêné par ce pragmatisme bas de plafond que tu décris, mais je ne crois pas que ce soit neuf.

La seule chose qui pourrait être inquiétante, c'est la baisse de niveau objective, mais elle est liée à la massification des parcours et à la diversification des savoirs, ce n'est pas le puits sans fond que nous ressentons depuis l'aube de l'Humanité.


Bref, peut-être pas de quoi paniquer. Smile Ensuite, qu'il existe des profs médiocres et des étudiants peu passionnés, on peut toujours développer des stragégies pour le contrôler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Anthony
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 31
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Mar 9 Oct 2007 - 0:34

DavidLeMarrec a écrit:
Je parlais de la musicologie à la Sorbonne, pas de la Sorbonne en général, bien sûr.

Pour ce qui est de la reconversion des philosophes chez Coca-Cola, c'est une forme de réussite, oui, parce que les places comme prof sont très rares, et beaucoup d'étudiants se retrouvent inemployables en dehors de concours administratifs. Donc, d'une certaine façon, c'est la preuve de la polyvalence de la formation (ou on veut l'interpréter ainsi, du moins...).
Relaté par des étudiants, qui à leur âge sont propres à l'exaltation, ça peut prendre des proportions un peu exagérées, on le sait bien.

J'ai quand même eu plusieurs échos, dont certains de personnes qui justement ne sont habituellement pas enclines à l'exaltation. Tous m'ont vraiment semblés choqués de ce qui s'était dit là-bas. En recoupant les points de vue, on obtient quelque chose qui demeure peu encourageant et je trouve assez mortifère. Un de mes camarades, qui est pourtant quelqu'un de très discret et qui n'est pas du genre à se plaindre à tout va, en a été dégoûté au point d'aller s'inscrire dans une autre fac... Confused
Le problème avec les étudiants en philosophie, c'est qu'ayant lu Platon, Aristote, Epicure ou encore les stoïciens (en tout cas quand ils l'ont fait avec un minimum de rigueur, en prenant ces pensées au sérieux), ne sont pas dupes lorsqu'on leur parle de réussite d'une telle manière. Je pense que tu peux bien saisir en quoi passer de la philosophie à une fonction qui est certes synoyme de réussite économique et sociale, mais beaucoup plus triviale et obtuse, peut être perçu comme un véritable échec.

Chercher un équilibre est chose vaine, on ne fait pas de compromis avec la philosophie. Ou bien l'on se ment à soi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 31
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Mar 9 Oct 2007 - 0:44

Ma dernière phrase peut sembler péremptoire, je tiens à en atténuer un peu le propos.

Ce que je dis, ce n'est pas que la philosophie est une activité qui vaut mieux que toutes les autres, que c'est nécessairement ce qu'on a de mieux à faire (encore que c'est bien évidemment ce que pensent certains philosophes). Mais une fois qu'on est rentré dedans, il peut être très très difficile d'en sortir, même partiellement, sous peine de renoncer à une partie de soi-même.

Imaginez un musicien de formation classique qui se retrouverait contraint à écrire de la musique de fanfare pour un Etat fasciste, sans pouvoir utiliser plus de quatre accords différents sous peine d'être emprisonné. Bon c'est caricatural bien entendu. Mais je crois que c'est (un petit peu) du même ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Mar 9 Oct 2007 - 0:50

Je te comprends tout à fait, on se retrouve de plus en plus souvent face à ce genre de choix dans ses études. Pas toujours cornélien d'ailleurs. Mais faut-il encore avoir le luxe de ce choix, certains vendent leur âme pour des raisons qui ne sont pas simplement vénales. J'ai eu la chance de faire ce choix d'une certaine façon et j'en suis très heureux (bien que n'étant pas en philo, je ne risque pas de mourir de faim par engagement idéologique, il faut certainement du courage à ces étudiants).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Mar 9 Oct 2007 - 0:53

Bart Simpson a écrit:
J'ai quand même eu plusieurs échos, dont certains de personnes qui justement ne sont habituellement pas enclines à l'exaltation. Tous m'ont vraiment semblés choqués de ce qui s'était dit là-bas. En recoupant les points de vue, on obtient quelque chose qui demeure peu encourageant et je trouve assez mortifère. Un de mes camarades, qui est pourtant quelqu'un de très discret et qui n'est pas du genre à se plaindre à tout va, en a été dégoûté au point d'aller s'inscrire dans une autre fac... Confused
Ah oui, d'accord, donc un discours pour décourager les étudiants. C'est de bonne guerre...


Citation :
Le problème avec les étudiants en philosophie, c'est qu'ayant lu Platon, Aristote, Epicure ou encore les stoïciens (en tout cas quand ils l'ont fait avec un minimum de rigueur, en prenant ces pensées au sérieux), ne sont pas dupes lorsqu'on leur parle de réussite d'une telle manière. Je pense que tu peux bien saisir en quoi passer de la philosophie à une fonction qui est certes synoyme de réussite économique et sociale, mais beaucoup plus triviale et obtuse, peut être perçu comme un véritable échec.

Chercher un équilibre est chose vaine, on ne fait pas de compromis avec la philosophie. Ou bien l'on se ment à soi-même.
C'est bien joli, ça, et je suis bien d'accord que ce type de débouché est déprimant (et à juste titre !) pour un étudiant en philosophie, mais je parlais de choses sérieuses. Beaucoup d'étudiants qui font une filière par goût et découvrent qu'il n'y a pas de postes de professeurs correspondants ou ne souhaitent pas enseigner se trouvent sans débouchés.
Le fait qu'ils soient insérables dans le monde de l'entreprise est alors un moindre mal.

Par ailleurs, l'équilibre pédagogique n'a rien de vain, sinon on apprend de l'abstraction inutilisable ou on détruit les savoirs au profit de l'utilitaire immédiat... Ce n'est pas un compromis, c'est la pertinence de la formation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Mar 9 Oct 2007 - 0:57

Bart Simpson a écrit:
Ma dernière phrase peut sembler péremptoire, je tiens à en atténuer un peu le propos.

Ce que je dis, ce n'est pas que la philosophie est une activité qui vaut mieux que toutes les autres, que c'est nécessairement ce qu'on a de mieux à faire (encore que c'est bien évidemment ce que pensent certains philosophes). Mais une fois qu'on est rentré dedans, il peut être très très difficile d'en sortir, même partiellement, sous peine de renoncer à une partie de soi-même.

Imaginez un musicien de formation classique qui se retrouverait contraint à écrire de la musique de fanfare pour un Etat fasciste, sans pouvoir utiliser plus de quatre accords différents sous peine d'être emprisonné. Bon c'est caricatural bien entendu. Mais je crois que c'est (un petit peu) du même ordre.
Oui, je comprends très bien ce que tu veux dire, mais précisément, et je rejoins Vartan, le problème est le problème des débouchés.

Ce que je dis est juste qu'il faut être conscient qu'un parcours comme philosophie, sciences du langage, sciences de l'éducation ou même lettres et histoire, à moins de décrocher un poste à l'enseignement (inexistants pour certaines filières), mènent à des voies très différentes du contenu des études. Ce n'est pas une question de renoncer à soi-même, c'est une question des emplois qui existent - prince-philosophe est réservé aux seuls très rares agrégés de philosophie...

Sinon, oui, je comprends très bien, mais alors très bien que cet arrachement au monde enchanteur de la faculté est un déchirement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Anthony
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 31
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Mar 9 Oct 2007 - 1:07

Attention message bourré de clichés

C'est sûr qu'au fond, à la fac on est assez confortable, on est comme dans une bulle où l'on peut s'adonner sans vergogne aux élucubrations métaphysiques les plus complexes, loin des soucis du monde temporel. Laughing
Ce n'est pas tout à fait faux je pense, même si à l'université les contraintes de travail peuvent être lourdes (à cause de la difficulté du contenu), on a comme l'impression (l'illusion ?) que d'une certaine manière, une part de notre personnalité, disons notre être physico-social, se trouve préservé, ce qu'il n'est plus dans le monde impitoyable de l'entreprise. Bref on n'y est pas encore tout à fait adulte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Mar 9 Oct 2007 - 6:25

David a écrit:
Ce que je dis est juste qu'il faut être conscient qu'un parcours comme philosophie, sciences du langage, sciences de l'éducation ou même lettres et histoire, à moins de décrocher un poste à l'enseignement (inexistants pour certaines filières), mènent à des voies très différentes du contenu des études. Ce n'est pas une question de renoncer à soi-même, c'est une question des emplois qui existent - prince-philosophe est réservé aux seuls très rares agrégés de philosophie...
D'accord globalement avec tout ça. J'ai une amie qui a fait des études de philo en pensant devenir prof. Elle a pris conscience de l'inconscience d'un tel projet après sa maîtrise seulement. Il ne s'est trouvé personne auparavant pour lui expliquer que le concours était presque infaisable les quelques postes étant accaparés par les normaliens. Bref énorme désillusion pour elle. Ensuite elle a passé le diplôme de prof des écoles (les capeps si je ne me trompe pas) elle a une petite classe de maternelle et elle est très heureuse. Very Happy
A la fac personne ne l'a jamais aidé -évidemment- pour penser son orientation future dans la vie active. C'est ce qui me semble le plus scandaleux avec le fait qu'on laisse de jeunes gens s'inscrire dans des voies sans issues sans les mettre en garde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etudes musicales   Mar 9 Oct 2007 - 10:33

deux remarques en passant:
à la Sorbonne, en lettres modernes il existait des UV de Grammaire et de Stylistique, parfaitement inutiles et au contenu des plus arriérés, alors que dans d'autres facs, elles étaient remplacées par des UV d'ancien français et de linguistique: donc se renseigner avant, pour le même diplôme on n'étudie pas forcément les mêmes choses.

En début d'année il est rituel pour les professeurs de tenir les discours les plus déprimants possibles afin de faire un peu de place dans l'amphi et de ne pas travailler toute l'année avec un effectif pléthorique. Quand on a vidé un petit tiers des inscrits, ça s'arrête de soi-même.

PS: je n'ai jamais compris l'utilité des profs de philo, alors des études de philo, ça me laisse encore plus perplexe: autant se lancer directement dans l'activisme politique.

Mais on s'éloigne de la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Anthony
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 31
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Mar 9 Oct 2007 - 11:20

Oui on s'éloigne de la musique donc y'a un autre topic !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Mar 23 Oct 2007 - 15:46

Je suis rentré en Sup (ou CEPI2) de piano !
C'était pas évident de préparer le sax et le piano en même temps, mais c'est faaaaaaait !
Yeepeeeeee drink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Mar 23 Oct 2007 - 16:39

BRAVO !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stadler
Clarinomaniaque
avatar

Nombre de messages : 8501
Age : 47
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Mar 23 Oct 2007 - 16:47

Félicitations thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Mar 23 Oct 2007 - 21:15

Bravo Eragny. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KID A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2912
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Mer 24 Oct 2007 - 9:15

Eragny a écrit:
Je suis rentré en Sup (ou CEPI2) de piano !

Bravo! Ca correspond à quoi ce niveau?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Mer 24 Oct 2007 - 19:06

Merci à tous Wink

Kid, c'est une deuxième année de troisième cycle, soit normalement la 10è année de conservatoire, et c'est le début des études supérieures > CEPI2 = Cycle d'Enseignement Professionnel Initial Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 21 Jan 2008 - 16:42

Bon, j'ai encore quelques questions, même si maintenant je sais dans quelle direction je veux aller...

Donc l'année prochaine j'aimerais aller en fac de musico à Paris, et j'ai le "choix" entre la Sorbonne (qui prend sur concours mais ça me semble pas bien difficile) et St Denis. Je pense peut être opter pour la Sorbonne parce que, outre son "prestige", elle a parfois la réputation d'être trop théorique etc, mais je me suis rensigné et le progrmme m'a l'air un peu plus sérieux, ou bien un peu plus me correspondre, qu'à St Denis.
En fait, on m'a conseillé (je vais jouer les délateurs : c'est Sauron qui m'a conseillé) de m'inscrire au Conservatoire également l'année prochaine, car les deux peuvent être faits en parallèle. Pourtant, je me souviens que Xavier avait il me semble dit que c'était le meilleur moyen pour tout planter...
Bref, ces questions me turlupinent, je suis dubitatif, le doute m'habite...

PS : Je sais que je rabâche un peu les même questions depuis des mois, mais ce sont les derniers choix qu'il me reste à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 29
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 21 Jan 2008 - 16:51

Moi il y a une autre question qui me turlupine...

Qu'est-ce qu'on devient une fois que l'on est diplomé de musicologie? rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 21 Jan 2008 - 17:12

Prof Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 21 Jan 2008 - 17:22

Wolferl, je crois qu'il y a une seule bonne question à se poser. Quel est ton projet ?

Autant on peut éventuellement se dispenser de cette question lorsqu'on fait droit ou histoire (encore que cela conduise parfois à de fâcheuses désillusions), autant, pour un cursus aussi fermé que musicologie, il faut savoir précisément où l'on va pour ne pas rater sa vie.
Il faut bien voir qu'après, il ne sera pas possible de postuler à un concours d'administration aussi facilement qu'avec une licence d'histoire ou de lettres. Et ne parlons pas d'un entretien d'embauche dans une "vraie" entreprise.

Jorge, avec son mauvais esprit habituel, pose cependant la question de fond.

Musicologie, ça mène à quoi ?

1) Musicologue. Cela sous-entend impérativement une thèse, voire une agrégation. Que la recherche te plaise, et que tu obtiennes l'une des rares places. C'est donc incertain, mais possible si tu t'en donnes les moyens. Il faudra tenir jusqu'au bout en tout cas.
2) Professeur de musique au collège (et, avec beaucoup de chance, l'option au lycée). Ca peut plaire comme boulot, ce n'est pas forcément aussi ingrat qu'on le dit. C'est toujours plus agréable qu'un boulot dans le privé de toute façon. Mais si tu ne veux pas enseigner, attention, c'est bel et bien où conduit majoritairement cette filière.
3) Une formation complémentaire pour rassurer les parents tandis qu'on fait des études musicales sérieuses au Conservatoire. Ca ne sert pas à grand chose dans ce cas, mais ça fait toujours un peu de culture générale, et la possibilité de se rattraper avec un diplôme pour un boulot administratif ou une équivalence qui permette de faire un master dans une filière "sérieuse", etc.

Le gros problème est que la formation musico n'est ni très sérieuse ni très cotée, donc il faut que tu saches ce que tu veux.

Pour le Conservatoire en même temps, beaucoup le font, mais ça dépend de la formation que tu veux suivre. Si c'est chef d'orchestre, il y a intérêt à ne faire que ça : entre les instruments, l'analyse, les stages, etc., tu perdrais ton temps en cours.
Si c'est du chant, tu peux même faire une fac de philo par-dessus le marché. bounce


Bref, c'est un peu vague pour te conseiller efficacement, mais sache bien que tu vas dans uen voie de garage qui ne te sera utile que si tu as un projet qui s'inscrit dans ses possibilités : recherche, enseignement, ou formation d'appoint.


P.S. : Pardon si je suis un peu rabat-joie, mais j'ai vu tellement de gâchis dans cette filière que je préfère que tu saches pleinement où tu vas. Ca ne t'empêche pas de faire ce choix, pas du tout, mais surtout ne pas faire musico parce qu'on aime la musique, c'est le plus sûr moyen de se trouver pris au piège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3764
Age : 37
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 21 Jan 2008 - 18:20

Je dois être énervante à insister, mais aller à la Sorbonne dans ce genre de filière, il faut te préparer à pouvoir travailler dans de bonnes conditions pendant maximum 3 mois par an. Rien que dans mes amis, j'ai 3 arrêts d'études dues aux conditions catastrophiques durant l'année scolaire 2006-2007 Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 28
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 21 Jan 2008 - 18:53

Tiens, c'est amusant que ce fil remonte aujourd'hui même, alors que je suis tenté par le conservatoire... Comment ça se passe si je veux devenir instrumentiste? (je suppose qu'on en a déjà parlé mais c'est plus intéressant de faire cas par cas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 21 Jan 2008 - 19:14

Eh oui, je sais que c'est une filière difficile et qui mène a extrèmement peu de choses, et certainement de moins en moins, mais c'est la seule voie qui, je sais, me passionnera toute ma vie. Le choix est donc plus ou moins fait.
J'ai l'habitude des réactions de ce genre, quand je dis ce que je veux faire c'est soit "oh c'est bien ça" d'un air à la fois impressionné et secptique, soit "ah tu veux devenir chômeur ?". Je sais que je prends un risque en allant dans cette voie, et vous me direz que pour de pareilles décision il est incensé de le faire, mais j'y suis prêt...

Pour les débouchées, David, c'est à peu près ce à quoi je pensais et je te répondrai :
1) Oui, ça doit être ce qui me plaît et me conviendrait le plus. Par contre, il est évident que je suis prêt à me donner tous les moyens nécessaires pour faire ce dont j'ai envie, et le travail ne m'effraie pas vraiment.
2) J'aime pas les gosses, mais à partir du lycée ça pourrait aller ou, encore mieux, à la fac (bah oui il en faut bien). Bref, pourquoi pas...
3) En effet, ça peut sans doute "compléter" les études au Conservatoire, et de toute façon je m'en rendrai bien compte : si c'est inutile et que ça me bouffe du temps, j'arrête.

Pour le Conservatoire, je ne sais pas encore quelle formation je prendrais, et je pense avoir encore un peu le temps de voir venir.
D'ailleurs, la question serait plutôt "Est-il bon d'aller à la fac en même temps qu'au Conservatoire" plutôt que l'inverse, mais vous y avez déjà répondu, et je vous en remercie tous au passage Smile (oui oui, même toi Mr Rabat-joie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 21 Jan 2008 - 20:02

MickeyZeVrai a écrit:
Tiens, c'est amusant que ce fil remonte aujourd'hui même, alors que je suis tenté par le conservatoire... Comment ça se passe si je veux devenir instrumentiste? (je suppose qu'on en a déjà parlé mais c'est plus intéressant de faire cas par cas)
Tu fais le Conservatoire, tu travailles l'instrument huit heures par jour, et tu croises les doigts. Smile
Là, c'est simple !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 28
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 21 Jan 2008 - 20:07

DavidLeMarrec a écrit:
MickeyZeVrai a écrit:
Tiens, c'est amusant que ce fil remonte aujourd'hui même, alors que je suis tenté par le conservatoire... Comment ça se passe si je veux devenir instrumentiste? (je suppose qu'on en a déjà parlé mais c'est plus intéressant de faire cas par cas)
Tu fais le Conservatoire, tu travailles l'instrument huit heures par jour, et tu croises les doigts. Smile
Là, c'est simple !
Qu'est-ce à dire ? C'est le plus important finalement... J'ai brûlé toutes mes autres cartouches en ce qui concerne les études, il ne faudrait pas que je me plante... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 21 Jan 2008 - 20:09

DavidLeMarrec a écrit:
MickeyZeVrai a écrit:
Tiens, c'est amusant que ce fil remonte aujourd'hui même, alors que je suis tenté par le conservatoire... Comment ça se passe si je veux devenir instrumentiste? (je suppose qu'on en a déjà parlé mais c'est plus intéressant de faire cas par cas)
Tu fais le Conservatoire, tu travailles l'instrument huit heures par jour, et tu croises les doigts. Smile
Là, c'est simple !

C'est un peu ce que je fais ! Surprised

Sauf que je ne veux pas devenir qu'instrumentiste, je ne peux pas, pour des raisons matérielles évidentes, bosser 8h/jour, et que je préfère démarcher plutôt que de croiser les doigts !

Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 21 Jan 2008 - 20:12

Wolferl a écrit:
Eh oui, je sais que c'est une filière difficile
Elle a beaucoup d'autres défauts, mais pas celui-là. Laughing

Citation :
mais c'est la seule voie qui, je sais, me passionnera toute ma vie.
J'admire ta certitude. J'espère surtout que la réalité concrète ne te dégoûtera pas - ne serait-ce que devant l'inculture et la sottise d'une bonne partie de tes camarades. Ou devant le caractère théorique, plus encore que technique, de l'enseignement - bien souvent inutile.
Il faut juste le savoir. Mais si tu as ton cap, pas de problème, fonce, tu regretterais sinon.

Tu as toujours le temps de faire comme bien d'autres, d'aller voir ailleurs si ça ne te convient pas. On essaie juste de t'en dire un maximum pour que tu ne perdes pas ton temps si, d'avance, tu vois que ça ne fait pas ton affaire.


Citation :
2) J'aime pas les gosses, mais à partir du lycée ça pourrait aller ou, encore mieux, à la fac (bah oui il en faut bien). Bref, pourquoi pas...
Les places sont rares, tout le monde veut enseigner à la fac ou, à défaut, au lycée. Donc il faut savoir que si tu enseignes (les chercheurs "purs" sont de toute façon une infime minorité, quasiment inexistante, et inaccessible aux débuts de carrière), ce sera à des collégiens.


Citation :
3) En effet, ça peut sans doute "compléter" les études au Conservatoire, et de toute façon je m'en rendrai bien compte : si c'est inutile et que ça me bouffe du temps, j'arrête.
Si tu fais le Conservatoire en même temps, tu auras toujours quelque chose de solide à côté. Pas reconvertible non plus en diplôme de valeur sur le marché du travail, mais au moins acquis quelque chose pour toi.

Je n'ai pas beaucoup de tendresse pour les conservatoires (pas du tout), mais ils sont efficaces, du moins dans certains domaines (à l'exception très significative du chant...).


Citation :
Pour le Conservatoire, je ne sais pas encore quelle formation je prendrais, et je pense avoir encore un peu le temps de voir venir.
D'ailleurs, la question serait plutôt "Est-il bon d'aller à la fac en même temps qu'au Conservatoire" plutôt que l'inverse, mais vous y avez déjà répondu, et je vous en remercie tous au passage Smile
Posé comme ça, la réponse sera peut-être différente, et je serais tenté de faire la même réponse que Xavier. Fais-toi une culture par toi-même, suis des cours d'analyse, d'harmonie et d'écriture, plutôt que de perdre ton temps à la fac.
... mais il faut savoir que si tu ne deviens pas praticien, tu n'auras aucun diplôme reconnu, même pas pour faire prof de collège.

Choix compliqué, mais il n'y a que toi qui peux le déterminer, en fonction de ton projet.


Citation :
(oui oui, même toi Mr Rabat-joie)
Je pense avoir pris plus de gants et de patience que Jorge. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Bezout
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 21 Jan 2008 - 20:38

Citation :
C'est toujours plus agréable qu'un boulot dans le privé de toute façon.

???
Qu'est ce que tu veux dire ?



Citation :
mais c'est la seule voie qui, je sais, me passionnera toute ma vie.

Tout le monde dit ça... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 21 Jan 2008 - 20:55

Bezout a écrit:
Citation :
C'est toujours plus agréable qu'un boulot dans le privé de toute façon.

???
Qu'est ce que tu veux dire ?
Qu'on a beau pleurer contre les conditions difficiles, il n'y a pas la pression du privé, et pas seulement pour la sécurité de l'emploi. C'est un travail où il n'y a un contrôle hiérarchique qu'intermittent, par exemple.

Autrement dit, faire une licence d'histoire pour finir gratte-papier dans une société de services, ce n'est en fin de compte pas forcément plus satisfaisant que prof de musique au collège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 29
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 21 Jan 2008 - 21:19

DavidLeMarrec a écrit:

Citation :
(oui oui, même toi Mr Rabat-joie)
Je pense avoir pris plus de gants et de patience que Jorge. Laughing

Je n'ai que trop vu des gens pleins d'illusions finir à la rue avant même la fin du premier semestre.

Mais je croyais ma question candide empreinte de plus de subtilité Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 21 Jan 2008 - 21:22

Perso, j'ai trouvé ça à peu près gentil, mais un peu raide. Laughing

Cela dit, tu as eu raison, parce que j'ai pris des gants et j'ai récolté ce que j'ai mérité. Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 29
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Etudes musicales   Lun 21 Jan 2008 - 21:27

C'est tout moi ça.

Quand je ne m'emporte pas dans de vaines colères, j'attaque frontalement sans y mettre les formes. Mais toujours au coeur du problème (pour ne pas dire là où ça fait mal). Tout le monde, un jour ou l'autre, finit par m'avouer qu'il m'a trouvé froid et méchant avant de découvrir ma vraie nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etudes musicales   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etudes musicales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Etudes musicales
» Les formes musicales et leurs implications
» PUCES MUSICALES et SCENE OUVERTE
» Les revues musicales
» enregistrement des Etudes de chopin par Ashkenazy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: