Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Richard Strauss - Oeuvres symphoniques

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24891
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mer 6 Fév 2013 - 0:31

Xavier a écrit:
C'est écoutable...

Merci !

Au lieu d'un laïus, j'imagine que tu as choisi cet adjectif équivoque avec soin... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mer 6 Fév 2013 - 0:34

Oui, c'est écoutable, mais pas forcément réécoutable. (jamais eu envie de la réécouter en tout cas)
C'est assez bien fait, mais pas marquant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 17737
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 10 Sep 2013 - 23:11

La je réécoute Ainsi Parlait Zarathoustra et en effet j'avais oublié a quel point c'est impressionnant!Surprised 
Strauss fait ce qu'il veut de l'orchestre qui se plie à ses envies et fantasmes avec une docilité confondante.
Un très grand poème symphonique (sans doute mon favori de Strauss avec Don Juan et l'Alpestre).Bon, par endroits ça valsotte et ça minaude avec un peu de chantilly au coin des lèvres, mais c'est ça Strauss!Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 10 Sep 2013 - 23:22

Je me suis dit exactement la même chose à ma dernière écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mer 11 Sep 2013 - 2:18

arnaud bellemontagne a écrit:
La je réécoute Ainsi Parlait Zarathoustra et en effet j'avais oublié a quel point c'est impressionnant!Surprised 
Strauss fait ce qu'il veut de l'orchestre qui se plie à ses envies et fantasmes avec une docilité confondante.
Un très grand poème symphonique (sans doute mon favori de Strauss avec Don Juan et l'Alpestre).Bon, par endroits ça valsotte et ça minaude avec un peu de chantilly au coin des lèvres, mais c'est ça Strauss!Smile 
Ce sont justement mes poèmes symphoniques préférés de Strauss, avec Don Quichotte et les Métamorphoses. Dans le cas d'Ein Heldenleben je suis plus difficile: ça dépend des interprétations. Il me semble que c'est plus inégal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29960
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mer 11 Sep 2013 - 8:46

arnaud bellemontagne a écrit:
La je réécoute Ainsi Parlait Zarathoustra et en effet j'avais oublié a quel point c'est impressionnant!Surprised 
Strauss fait ce qu'il veut de l'orchestre qui se plie à ses envies et fantasmes avec une docilité confondante.
Un très grand poème symphonique (sans doute mon favori de Strauss avec Don Juan et l'Alpestre).Bon, par endroits ça valsotte et ça minaude avec un peu de chantilly au coin des lèvres, mais c'est ça Strauss!Smile 
Ne pas oublier Heldenleben et Metamorphosen !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mer 11 Sep 2013 - 13:21

En fait je ne comprends jamais les réserves de certains sur les meilleurs poèmes symphoniques de Strauss, dont Zarathoustra effectivement (mais aussi Till que je trouve jouissif de vivacité et d'esprit): c'est tellement bien écrit et tellement inventif...
Zarathoustra est incroyable dans l'équilibre qu'il arrive à établir entre la diversité des épisodes et la cohérence de l'ensemble, ça tient autant de la grande arche ultra-structurée que de la fresque joyeusement anarchique...et quels thèmes, bon sang!...ça me tourne dans la tête 3 jours durant après chaque nouvelle audition, ça ne rate jamais!

Vive Richard Strauss!!!cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 17737
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mer 11 Sep 2013 - 14:06

Disons que dans ces poèmes il est parfois plus soucieux de brio et de rutilance que de substance et de tourments émotionnels.Ah je ne dis pas, c'est enthousiasmant, galvanisant, grisant mais il y a tout de même un sous-bassement ludique évident dans son propos.Je n'ai rien contre, hein mais c'est la raison pour laquelle ça n'a pas tout à fait la consistance d'un Tristan, d'une 6 ème de Mahler ou d'une 8 ème de Bruckner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mer 11 Sep 2013 - 14:17

1) Ainsi parlait Zarathoustra
2) Don Quichotte
3) Symphonie alpestre

Tout le reste : poubelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mer 11 Sep 2013 - 14:30

J'irai jouer les chiffonniers...Wink 

Brio, rutilance, certes. Absence de profondeur émotionnelle, je suis moins d'accord, mais il est vrai que cet aspect est traité de façon plus extérieure, plus distanciée, j'aurais envie de dire plus "classique" et stylisée, que chez Wagner et Mahler. Cela dit, tu es aussi conscient que moi qu'en lui opposant Tristan ou la 6ème, tu ne lui laisses pas beaucoup de chance...à ce régime, il y aurait très peu d'oeuvres qui mériteraient un quelconque intérêt.
"Sous-bassement ludique", dis-tu; c'est certain pour Till ou pour Don Quichotte, ça m'apparaît moins certain pour Zarathoustra ou les Métamorphoses...il me semble qu'il y a là une vraie portée émotionnelle, voire "philosophique" (non exempte d'une certaine prétention, certes), qui va au-delà du gadget décoratif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mer 11 Sep 2013 - 19:35

Dans l'ordre, je mettrais les Métamorphoses, Don Juan, Tod und Verklärung, Also Sprach Zarathustra, Till Eulenspiegel, Don Quixote, Ein Heldenleben.

L'Alpensinfonie est assez horrible pour moi. Je ne m'ennuie jamais dans les Métamorphoses et Don Juan, le reste ça dépend vraiment des jours (et des chefs).

Et tout ça reste un bon cran en-dessous de presque n'importe-quel opéra (je sais, c'est un poncif, mais je crois que c'est assez juste).
Revenir en haut Aller en bas
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1398
Age : 59
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mer 11 Sep 2013 - 20:40

alexandre. a écrit:
Dans l'ordre, je mettrais les Métamorphoses, Don Juan, Tod und Verklärung, Also Sprach Zarathustra, Till Eulenspiegel, Don Quixote, Ein Heldenleben.

L'Alpensinfonie est assez horrible pour moi. Je ne m'ennuie jamais dans les Métamorphoses et Don Juan, le reste ça dépend vraiment des jours (et des chefs).

Et tout ça reste un bon cran en-dessous de presque n'importe-quel opéra (je sais, c'est un poncif, mais je crois que c'est assez juste).
les Métamorphoses, Tod und Verklärung,L'Alpensinfonie, Don Juan.

L'Alpensinfonie est assez horrible pour moi
Comment est-ce possible? L'évocation de cette journée est totalement sublimée; l'orchestre nous en enveloppe... .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Lun 16 Sep 2013 - 19:52

Pour moi, Don Juan loin devant, suivi de Mort et Transfiguration et Métamorphoses, ce sont les seuls que je ne me lasse pas d'écouter. J'aime beaucoup la Symphonie alpestre, mais il faut qu'elle soit transcendée par un chef qui sache lui insuffler la tension qu'elle nécessite (Mravinski...). Zarathoustra m'ennuie, Don Quichotte davantage encore. Till est admirable mais me laisse froid, idem pour Une vie de héros. Et la Symphonie domestique, très peu pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Jeu 10 Oct 2013 - 0:29

christopher a écrit:
Il y a un Strauss qui m'intrigue c'est le ballet "Schlagobers" (Crème fouettée en français). Je n'en connais qu'un fragment (la valse dans le coffret Kempe) mais j'ai prévu de le découvrir prochainement (j'ai fait une recherche et il existe au moins un enregistrement). J'ai lu sur un livre consacré à Strauss l'argument (qui est de Strauss lui-même) et ça a l'air sympa: l'action se situe dans une pâtisserie viennoise et les personnages représentent les articles avec notamment la princesse Pralinée, le Prince Café, la Princesse Fleur de Thé...ça doit être un ballet délicieux Very Happy
Malheureusement l'oeuvre fut un four à sa création et a vite sombré dans l'oubli !
Oui, tiens, c'est quoi le problème avec cette oeuvre pour qu'elle soit complètement mise de côté comme ça?

Je suis en train d'écouter le disque Wakasugi, et c'est superbe, je m'attendais à une daube, mais c'est simplement du très bon Strauss, rien que ça, virtuose, surprenant et réjouissant, contemporain de la Femme sans ombre, en beaucoup plus léger, mais avec une parenté assez nette sur certaines séquences, et aussi des valses et autres danses rappelant un peu le Chevalier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Jeu 10 Oct 2013 - 10:18


J'aikme bcp "Till" en raison de sa virtuosité d'écriture et de son côté picaresque. Les "Métamporphoses", je trouve cela superbe. Ensuite "Also sprach", à l'exception p-ê du prologue qui a été mis à toutes les sauces (c'est pas la faute de Strauss). Don Quichotte, bcp aussi.

En revanche, je n'aime guère "Mort et Transfiguration" (je trouve cela creux, prétentieux et bruyant). "Ein Heldenleben", pas mal mais un peu nombriliste (après tout, c'est le prisme de la chose...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tod
Entre chien et loup


Nombre de messages : 1108
Date d'inscription : 18/12/2014

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Sam 5 Mar 2016 - 0:12

J'ai trouvé !
Richard Strauss : Panathenäenzug.

Rudolf Kempe/Peter Rösel au piano/Lukaskirche de Dresde, 1976.

Vraiment très chouette.
En écoutant j'ai bizarrement souvent pensé au vénéré "Mer calme et heureux voyage" de Mendelssohn ; peut-être pour la sensation de musarder dans cette musique faussement descriptive.
Décidément, j'adore Strauss quand il abandonne un peu sa manière machine à coudre de jouer une note par noire...
Je continue la dégustation de ce très jolie coffret dont le son n'a pas l'air remasterisé mais qui garde (Oups ! désolé... ) un moelleux et une profondeur bien confortable.
Je n'ai jamais entendu de plus belle Eine Alpensinfonie (et pourtant il est très difficile de me faire renier mes enregistrements "historiques" tant je suis ankylosé de l'oreille !) et malgré un morcellement abusif de quelques mouvements symphoniques (Périlleux Instants séparé de Sur la Cime !, quel gâchis !), je suis conquis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nugava
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1512
Age : 32
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Dim 21 Jan 2018 - 22:19

Découverte de Don Quichotte, en concert. J'ai failli mourir d'ennui. C'est pas moche hein. Les passages doux sont même très beaux. Et le passage où les vents jouent faux est rigolo. Mais c'est tellement épisodique qu'il faudrait lire le programme en même temps pour y comprendre quelque chose. Musique surcompliquée et un peu terne (mais ça, je suppose que c'est à cause du violoncelle obligé, qui force une retenue dans l'orchestre).
Je précise que je n'ai rien contre les poèmes symphoniques de Strauss. Dans les même conditions, avec le même orchestre, j'ai adoré Zarathoustra, Till Eulenspiegel et une Vie de Héros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84768
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Dim 21 Jan 2018 - 22:47

Oui, c'est joliment décoratif. Mais dans le genre ennuyeux, moi c'est plutôt Zarathustra que je ne parviens pas à aimer (et que je peine à finir à chaque fois).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 842
Age : 41
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 23 Jan 2018 - 19:31

Parmi les poèmes symphoniques de Strauss, j'aime particulièrement le trop méconnu Macbeth, qui est un peu de la même veine que Don Juan. Ce n'est pas forcément très profond, mais c'est efficace (j'écoute ça un peu comme du John Williams).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84768
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 23 Jan 2018 - 19:54

Pas aussi spectaculaire que Don Juan, mais chouette, oui. Aus Italien aussi !

J'aime beaucoup plus que les trucs très longs comme Heldenleben (ça dépend des jours), Alpestre (décoratif), Domestica (bof), Zarathustra ( pale ).

Quel écart tout de même entre ses poèmes symphoniques, de toutes époques, et son génie de compositeur orchestral… à l'opéra !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Anaxagore
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1850
Age : 53
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 23 Jan 2018 - 20:27

DavidLeMarrec a écrit:
Pas aussi spectaculaire que Don Juan, mais chouette, oui. Aus Italien aussi !

J'aime beaucoup plus que les trucs très longs comme Heldenleben (ça dépend des jours), Alpestre (décoratif), Domestica (bof), Zarathustra ( pale ).

Quel écart tout de même entre ses poèmes symphoniques, de toutes époques, et son génie de compositeur orchestral… à l'opéra !

Je suis plutôt du même avis. Il y a un monde entre les poèmes symphoniques, très virtuoses mais ... très décoratifs, et des coups de génie comme Elektra. Une exception quand même : les Métamorphoses. Ce n'est certes pas un poème symphonique, mais pas un opéra non plus  hehe . Et la conclusion de cette oeuvre m'arrache des larmes ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29960
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 23 Jan 2018 - 20:35

Anaxagore a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Pas aussi spectaculaire que Don Juan, mais chouette, oui. Aus Italien aussi !

J'aime beaucoup plus que les trucs très longs comme Heldenleben (ça dépend des jours), Alpestre (décoratif), Domestica (bof), Zarathustra ( pale ).

Quel écart tout de même entre ses poèmes symphoniques, de toutes époques, et son génie de compositeur orchestral… à l'opéra !

Je suis plutôt du même avis. Il y a un monde entre les poèmes symphoniques, très virtuoses mais ... très décoratifs, et des coups de génie comme Elektra. Une exception quand même : les Métamorphoses. Ce n'est certes pas un poème symphonique, mais pas un opéra non plus  hehe . Et la conclusion de cette oeuvre m'arrache des larmes ...

C'est très bien résumé !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84768
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 23 Jan 2018 - 20:49

Pour la musique de chambre et la plupart des lieder, est encore pire dans le genre inoffensif, presque néoclassique quelquefois.

En revanche, les chœurs, grand Dieu ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 23 Jan 2018 - 20:51

Des lieder néo-classiques chez Strauss? Lesquels? What the fuck ?!?

C'est toujours très clairement post-Schumann et post-Brahms, jamais plus classiques que ces derniers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84768
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 23 Jan 2018 - 20:53

Mauvaise formulation : la musique de chambre (souvent de prime jeunesse, c'est vrai), évoque davantage les débuts du romantisme que sa période, Brahms inclus.

Pour les lieder, non, c'est inoffensif en termes d'expression, mais le langage musical reste très clairement de son temps (et même de son Strauss).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 23 Jan 2018 - 20:56

Je te trouve quand même bien sévère, et puis la généralisation est à mon avis très injuste. (les lieder avec orchestre opus 44, par exemple!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 842
Age : 41
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 23 Jan 2018 - 21:46

Anaxagore a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Pas aussi spectaculaire que Don Juan, mais chouette, oui. Aus Italien aussi !

J'aime beaucoup plus que les trucs très longs comme Heldenleben (ça dépend des jours), Alpestre (décoratif), Domestica (bof), Zarathustra ( pale ).

Quel écart tout de même entre ses poèmes symphoniques, de toutes époques, et son génie de compositeur orchestral… à l'opéra !

Je suis plutôt du même avis. Il y a un monde entre les poèmes symphoniques, très virtuoses mais ... très décoratifs, et des coups de génie comme Elektra. Une exception quand même : les Métamorphoses. Ce n'est certes pas un poème symphonique, mais pas un opéra non plus  hehe . Et la conclusion de cette oeuvre m'arrache des larmes ...

Tout à fait d'accord, la période tardive de Strauss, avec ces Métamophoses unique en leur genre et évidemment les quatre derniers lieder, est plus intéressante que les poèmes symphoniques. En revanche je ne me suis pas trop penché sur les concertos néo-classiques de cette même période.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5954
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 23 Jan 2018 - 21:53

Eusèbe a écrit:
En revanche je ne me suis pas trop penché sur les concertos néo-classiques de cette même période.
Je ne les ai pas réécoutés depuis longtemps: dans mon souvenir, le 2ᵉ Concerto pour cor et celui pour hautbois sont très chouettes (de belles œuvres mineures dans la veine de Capriccio ou des Quatre derniers lieder, crépusculaire et luxuriante, souriante et un peu distanciée), mais le Double concertino pour basson et clarinette m'avait paru un peu babillard. À vérifier, néanmoins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84768
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 23 Jan 2018 - 22:31

Ah, le hautbois, ce sont des torrents de lumière, dans le goût de l'entrée d'Arabella.

Les autres sont bons mais moins marquants.

(Oui, bien sûr, j'ai simplifié pour les lieder, j'aime beaucoup Frühlingsfeier par exemple, mais ce n'est globalement pas du tout aussi expressif que ses opéras, beaucoup de choses simplement décoratives sur des poèmes médiocres.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 842
Age : 41
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 23 Jan 2018 - 23:58

Je viens d'écouter le concerto pour hautbois (par Zinman/ Fuchs), c'est plein de charme, très printanier et rafraichissant, pas très novateur pour 1945
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5954
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mer 24 Jan 2018 - 20:38

Pour vérification, donc:


Concerto pour hautbois et orchestre en ré majeur. Duo-Concertino pour clarinette, basson et cordes
Manfred Clement (hautbois), Manfred Weise (clarinette), Wolfgang Liebscher (basson), Rudolf Kempe / Staatskapelle Dresden
Dresde, IX.1975
EMI


DavidLeMarrec a écrit:
Ah, le hautbois, ce sont des torrents de lumière, dans le goût de l'entrée d'Arabella.
En effet, le Concerto pour hautbois m’a paru sensiblement plus lumineux, en tout cas bien moins crépusculaire que dans mon souvenir. Et quand même plus postromantique que néoclassique.

Eusèbe a écrit:
Je viens d'écouter le concerto pour hautbois (par Zinman/ Fuchs), c'est plein de charme, très printanier et rafraichissant, pas très novateur pour 1945
Certes, il y a de ça, mais quand même: ça module et ça bifurque pas mal (et ça dissonne - joliment, certes, mais il y a quelques accords de fin de phrase...) Et puis, je trouve ça vraiment très, très beau: le galbe de ces lignes qui s’entrecroisent, les timbres de ces instruments qui miroitent... Et émouvant, même: cette sorte de tendresse mélodique qui sourd sans cesse sous les sourires du jeu concertant... J’y ai pris énormément de plaisir, en fait.

En revanche, le Duo-Concertino est assez comme dans mon souvenir: trop de tarabiscot rococo et de bavardage pour mon goût surtout dans les parties proprement en duo - en revanche les tuilages entre les solos sont très beaux, et il y a un passage magique dans II: un solo de basson suspendu sur fond d’arpèges de violon en sourdine (assez wagnériens)...

En tout cas, je préfère de loin ces œuvres-là aux chromos nietzschéens des poèmes symphoniques. Et puis le timbre de ces trois instruments solistes-là... drunken

Une heureuse redécouverte, pour moi; demain, je récoute le 2ᵉ Concerto pour cor. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 842
Age : 41
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mer 24 Jan 2018 - 22:06

Benedictus a écrit:

Une heureuse redécouverte, pour moi; demain, je récoute le 2ᵉ Concerto pour cor.  bounce

Fait! Très chouette. On lorgne autant du côté de Brahms que des concertos pour cor de Mozart. De belles lignes mélodiques, de beaux effets d'orchestration, qui rappellent parfois ce qu'il y a de plus fin dans les poèmes symphonique. Et puis c'est un instrument que j'aime tellement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5954
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Dim 28 Jan 2018 - 20:42


Concertos pour cor et orchestre nº1 en mi bémol majeur, op. 11 et nº2 en mi bémol majeur
Peter Damm (cor), Rudolf Kempe / Staatskapelle Dresden
Dresde, IX.1975
EMI


Eusèbe a écrit:
Benedictus a écrit:
demain, je récoute le 2ᵉ Concerto pour cor.  bounce
Fait! Très chouette. On lorgne autant du côté de Brahms que des concertos pour cor de Mozart. De belles lignes mélodiques, de beaux effets d'orchestration, qui rappellent parfois ce qu'il y a de plus fin dans les poèmes symphonique. Et puis c'est un instrument que j'aime tellement…

Un peu comme pour le Concerto pour hautbois: tout à fait d’accord, mais je trouve que ça va quand même un peu plus loin - dans l’accompagnement, il y a quand même beaucoup de strates et ça module pas mal dans un registre crépusculaire souriant; ce fond de drapé postromantique tend quand même à sérieusement distancier le côté mozartien de l’écriture: on se sent vraiment dans le même genre d’atmosphères que Capriccio (l’Andante fait quand même énormément penser au prologue orchestral de la scène finale, non?) Mais moi aussi, j’ai pris énormément de plaisir à cette réécoute.

Le 1ᵉ est chouette aussi, mais pour le coup vraiment néoclassique au premier degré: on se sent quelque part du côté de Mendelssohn ou Weber.

Globalement, je me suis quand même surpris à prendre beaucoup plus de plaisir à cette musique que je n’en attendais. Je vais peut-être retenter certains poèmes symphoniques (peut-être pas les grosses machines à la Zarathoustra, mais pourquoi pas déjà Macbeth ou Don Juan - dont je n’ai plus aucun souvenir.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84768
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Dim 28 Jan 2018 - 20:54

Aus Italien a aussi ce côté primesautier, même si ça ne va pas chercher beaucoup plus loin que le second concerto pour cor (que je trouve clairement en deçà du hautbois, que tu décris très bien, à la fois naïf et non dépourvu de polyphonies étranges, de presque-sorties de route).

Sinon, oui, Don Juan, c'est quand même grisant, fonce. (et Macbeth est aussi un bon conseil, pas du tout d'emphase superflue dans celui-là, peut-être celui qui te plaira le plus)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5954
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Dim 4 Fév 2018 - 21:37

En Playlist, Benedictus a écrit:

Don Juan, op. 20¹. Aus Italien, op. 16². Macbeth, op. 23³
Suite aux recommandations de David. En effet, Aus Italien est tout à fait réjouissant, dans un genre mineur et primesautier (mais quand même sacrément ficelle pour l’orchestration et l’harmonie.) Don Juan et Macbeth m’ont énormément plu (bien plus que dans mon souvenir); j’ai même trouvé ça assez parfait, dans les limites du genre «poème symphonique»: c’est élancé, tendu et contrasté, évidemment brillamment orchestré - mais ça file droit au but, sans les bavardages et les figuralismes kitsch des «grands» poèmes symphoniques de Strauss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 842
Age : 41
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Lun 5 Fév 2018 - 12:06

Benedictus a écrit:
En Playlist, Benedictus a écrit:
   
Don Juan, op. 20¹. Aus Italien, op. 16². Macbeth, op. 23³
Suite aux recommandations de David. En effet, Aus Italien est tout à fait réjouissant, dans un genre mineur et primesautier (mais quand même sacrément ficelle pour l’orchestration et l’harmonie.) Don Juan et Macbeth m’ont énormément plu (bien plus que dans mon souvenir); j’ai même trouvé ça assez parfait, dans les limites du genre «poème symphonique»: c’est élancé, tendu et contrasté, évidemment brillamment orchestré - mais ça file droit au but, sans les bavardages et les figuralismes kitsch des «grands» poèmes symphoniques de Strauss.

mains Nous avons les mêmes goûts straussiens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24891
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Lun 5 Fév 2018 - 20:44

Benedictus a écrit:

Don Juan et Macbeth m’ont énormément plu (bien plus que dans mon souvenir);
j’ai même trouvé ça assez parfait, dans les limites du genre «poème symphonique»:
c’est élancé, tendu et contrasté, évidemment brillamment orchestré - mais ça file droit au but,
sans les bavardages et les figuralismes kitsch des «grands» poèmes symphoniques de Strauss.



Surprised J'ignore ce que tu entends par « grands » (le format, la pompe, la notoriété ?) mais Don Juan reste un des poèmes les plus célèbres,
les plus joués, les plus enregistrés au sein de la production straussienne.
Certes une oeuvre de jeunesse, mais un coup d'éclat où le génie d'orchestration s'affirme déjà évident.

Tiens donc, David fait la pub de Aus Italien, série de cartes postales où la fadeur futile le dispute au kitsch (et au plagiat...)
et se permet encore de critiquer mes goûts Basketball

Quant à Macbeth, c'est tellement captivant que je n'en garde aucun souvenir hehe


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5954
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Lun 5 Fév 2018 - 21:10

Mélomaniac a écrit:
Surprised J'ignore ce que tu entends par « grands » (le format, la pompe, la notoriété ?) mais Don Juan reste un des poèmes les plus célèbres, les plus joués, les plus enregistrés au sein de la production straussienne.
Le format: ceux qui durent entre une demi-heure et trois bons quarts d'heure (Zarathustra, Heldenleben, Alpensinfonie, Don Quixote.)
Cela dit, je garde un souvenir relativement pénible de Tod und Verklärung, pourtant relativement court (en concert.)

Mélomaniac a écrit:
Certes une oeuvre de jeunesse, mais un coup d'éclat où le génie d'orchestration s'affirme déjà évident.
mains

Mélomaniac a écrit:
Tiens donc, David fait la pub de Aus Italien, série de cartes postales où la fadeur futile le dispute au kitsch (et au plagiat...) et se permet encore de critiquer mes goûts Basketball
Oui, mais c'est drôle - et sans prétention.

Mélomaniac a écrit:
Quant à Macbeth, c'est tellement captivant que je n'en garde aucun souvenir hehe
C'est pourtant tout à fait la même veine que Don Juan: très lisztien, mais plus richement orchestré. (Moi, c'est de Till et de la Sinfonia domestica que je ne garde aucun souvenir - il faudrait peut-être que je les réécoute?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24891
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Lun 5 Fév 2018 - 21:39

Benedictus a écrit:

je garde un souvenir relativement pénible de Tod und Verklärung, pourtant relativement court (en concert.)


Smile Oui enfin ça dure environ 25 minutes tout de même, voire davantage selon les interprétations.
Soit l'auditeur parvient à ce que le tempo léthargique ralentisse le métabolisme d'écoute, et on se laisse alors bercer.
Soit on considère qu'il ne se passe vraiment pas grand-chose (une agonie lardée de quelques sursauts, certes spectaculaires),
et on s'ennuie.
En salle (j'avais entendu ça live par le New York Philharmonic y a quelques années), Don Juan étincelle, c'est un festival, même avec un chef moyen.
Au fait, si ça peut t'intéresser, j'avais rédigé un guide d'écoute page précédente (07 octobre 2012)  Arrow  http://classik.forumactif.com/t133p250-richard-strauss-oeuvres-symphoniques
 


Benedictus a écrit:

Moi, c'est de Till et de la Sinfonia domestica que je ne garde aucun souvenir - il faudrait peut-être que je les réécoute?


Surprised La Sinfonia Domestica, j'ai toujours eu du mal à y entrer, et je n'ai pas encore trouvé les clés pour pénétrer ces pénates.
Et pourtant, j'ai essayé la plupart des enregistrements disponibles sur le marché.
J'ai même tenté avec la partition -pas facile d'ailleurs, c'est touffu.

Till Eulenspiegel, c'est que du bonheur !
Il s'y passe plus de choses en 5 secondes que dans toute la Tétralogie Mort et Transfiguration.
Fichtrement étonnant que tu n'en gardes aucun souvenir, avec toutes ces péripéties, ce ton goguenard qui accroche l'oreille.
Oui là, à mon humble avis, à réécouter d'urgence !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84768
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Lun 5 Fév 2018 - 23:53

Oui, par grands, Benedictus voulait poliment dire longs. Mr. Green

Assez d'accord pour trouver les « grands », donc, moins intéressants.

Tod und Verklärung, c'est gentil, mais je trouve que ça fonctionne très bien.


Citation :
C'est pourtant tout à fait la même veine que Don Juan: très lisztien, mais plus richement orchestré.

Macbeth est tout de même plus lisztien, les thèmes moins marquants que Don Juan (dont la science d'orchestration ne peut que difficilement être comparée, même pour les distinguer, de Liszt !).

--

Domestica est de la choucroute bizarre comme les autres, je crois que ce doit être exactement le Strauss que tu détestes (même pas le côté intello de Zarathustra, il y a un côté humour pas drôle dedans qui la rend gentillette en plus).

En revanche Till, il se passe mille choses, c'est jubilatoire (encore plus en concert avec le visuel, ça bondit de partout). Ça ne bouleversera pas ta hiérarchie des genres, mais ça devrait t'amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5954
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 6 Fév 2018 - 0:08

DavidLeMarrec a écrit:
le côté intello de Zarathustra
scratch Tu veux dire l'espèce de passage fugué en pseudo-Reger?

En fait, j'avais pas mal écouté tout ça, quand j'avais 16-17 ans (pour le coup: je ne laisserai personne...) Mais il m'en reste très, très peu de choses. (Till et même Domestica, je les ai forcément écoutés.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84768
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 6 Fév 2018 - 0:12

Benedictus a écrit:
scratch Tu veux dire l'espèce de passage fugué en pseudo-Reger?

Non, plutôt le fait qu'après de multiples écoutes, je ne voie pas où c'est (je ne pourrais identifier aucun thème, aucun effet, je crois… à la fois kitsch et abstrait).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5954
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 6 Fév 2018 - 0:27

DavidLeMarrec a écrit:
je ne pourrais identifier aucun thème, aucun effet, je crois…
Sérieux? Même pas le taaa-taaa-taaa-TADAM! (boum-bam-boum-bam-boum-bam-boum-bam-boum-bam) taaa-taaa-taaa-TADAM! tadada-daaa-DA-DA-DAM! pouêt-pouêt-pouêt! du début?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84768
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 6 Fév 2018 - 0:30

Benedictus a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
je ne pourrais identifier aucun thème, aucun effet, je crois…
Sérieux? Même pas le taaa-taaa-taaa-TADAM! (boum-bam-boum-bam-boum-bam-boum-bam-boum-bam) taaa-taaa-taaa-TADAM! tadada-daaa-DA-DA-DAM!  pouêt-pouêt-pouêt du début?

Bien sûr que si, je parle de tout ce qui suit le pouêt-pouêt-pouêt (toudoudoum), pouêt-pouêt-pouêt (toudoudoum), pouêt-pouêt-pouêt, POUÊT – POUÊÊÊÊÊT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Prosopopus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 6 Fév 2018 - 0:57

Personnellement j'aime beaucoup ce qui suit, Von den Hinterweltlern et son passage très lyrique après l'introduction inquiétante.
(ça m'évoque toujours du Morricone cet excès de lyrisme dans les cordes). Je suis moins client des développements qui suivent même si je reste assez charmé par l'ensemble.

Rejeter le grandiloquent chez Strauss vous passez un peu à côté du sujet je trouve.

Par contre je suis assez d'accord sur la Sinfonia Domestica qui m'a ennuyé pour le coup.
Et dans les moins cités, il y a l'amusante Suite Le bourgeois gentilhomme qui annonce un peu le côté néo-classique des derniers concertos, ça pourrait coller avec les recherches de Benedictus d'un Strauss moins pompier. Alors ça virevolte tout de même pas mal, Strauss a ajouté un piano à une orchestration déjà chargée, y a des cuivres rigolo et c'est au final assez charmant dans sa façon d'imaginer un ballet baroque. Strauss a repris des airs de Lully mais je n'ai bien évidemment rien repéré.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84768
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 6 Fév 2018 - 11:52

Prosopopus a écrit:
Rejeter le grandiloquent chez Strauss vous passez un peu à côté du sujet je trouve.

Mais complètement !

C'est juste que pour moi ça fonctionne totalement, cette démesure, dans Don Juan, dans Tod und Verklärung, dans le final de Friedenstag (démesure paraît presque mesquin pour qualifier ça)… et pas ici.

Et alors, lorsqu'il se veut drôle comme dans Quixote / Heldenleben / Domestica et que c'est juste emphatique, ouille. (Mais c'est vraiment Zarathustra dont je ne parvien à rien tirer, à tel point que j'ai bon espoir de voir la lumière un jour.)


Citation :
Et dans les moins cités, il y a l'amusante Suite Le bourgeois gentilhomme qui annonce un peu le côté néo-classique des derniers concertos, ça pourrait coller avec les recherches de Benedictus d'un Strauss moins pompier. Alors ça virevolte tout de même pas mal, Strauss a ajouté un piano à une orchestration déjà chargée, y a des cuivres rigolo et c'est au final assez charmant dans sa façon d'imaginer un ballet baroque. Strauss a repris des airs de Lully mais je n'ai bien évidemment rien repéré.

Quand on aime LULLY, ce pastiche épais avec des fausses notes, du faux-contrepoint hindemithien (qui ressemble en fait à du Tailleferre), je trouve ça vraiment pénible. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Roupoil
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 37
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 6 Fév 2018 - 12:47

Je suis relativement d'accord sur le fait que les plus courts sont globalement les meilleurs, mais ma hiérarchie serait moins stricte. J'adore Don Juan (c'est de la musique tellement exaltante) et dans une moindre mesure Till Eulenspiegel (mais effectivement, il parait difficile de s'ennuyer ou de ne garder aucun souvenir devant une partition aussi facétieuse). Mort et transfiguration ne m'a jamais emballé, mais je ne l'ai pas écouté depuis longtemps. Pour les plus longs, je garde une certaine estime pour Don Quichote parce qu'il y a du violoncelle et des passages que j'adore (les moutons), mais ce serait sûrement plus convaincant si c'était plus concis (mais bon, le principe des variations fait que...). Je n'ai écouté Heldenleben qu'une ou deux fois, sans être enthousiasmé, et je n'ai carrément jamais entendu les symphonies (alpestre comme domestique) en entier (faudra que je rattrape ça à l'occasion). Par contre, je suis résolument fan de Zarathoustra, malgré ses défauts évidents (oui, c'est long, oui c'est inégal et ça se perd parfois vraiment, et oui c'est dur de ne pas avoir une baisse de tension après une intro aussi marquante), c'est probablement celui que je connais le mieux et je réécoute toujours avec grand plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.normalesup.org/~glafon/ En ligne
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5954
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mar 6 Fév 2018 - 23:44

DavidLeMarrec a écrit:
Quand on aime LULLY, ce pastiche épais avec des fausses notes, du faux-contrepoint hindemithien (qui ressemble en fait à du Tailleferre), je trouve ça vraiment pénible. Mr. Green
En Playlist, Benedictus a écrit:
[/spoiler]
Bruckner: Symphonie nº2 en ut mineur (version 1877; éd. Nowak). Strauss: Der Burger als Edelmann, Suite, op. 60¹
Gerhard Oppitz (piano)¹; Riccardo Muti / Wiener Philharmoniker
En public, Salzbourg, VIII.2016
DG

[...] Quant au Strauss, l’œuvre est franchement moche et son intérêt m’échappe totalement.
Voilà: c'est vraiment pénible ©. Dans mes coffrets Kempe, il y a aussi une Suite de danses d'après Couperin dont je n'ai plus aucun souvenir - c'est aussi pénible?

Sinon, j'ai réécouté Till (Kempe, toujours): si, bien sûr, en fait je ne connais que ça - comment avais-je pu l'oublier? Épatant, dans le genre truculent-virevoltant (assez concis en plus.) Après, je ne réécouterais pas ça tous les jours - en revanche, j'aimerais en effet assez le voir au concert, ça doit être passablement bounce compress
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24891
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   Mer 7 Fév 2018 - 0:44

Benedictus a écrit:

Dans mes coffrets Kempe, il y a aussi une Suite de danses d'après Couperin dont je n'ai plus aucun souvenir - c'est aussi pénible?


Non pénible, mais mignon voire mignard -enfin au risque que pour toi ça soit péniblement mignon  Mr.Red
Un extrait figurait dans mon Blind Test En avant marche !
De jolies pages (le Carillon, absolument délicieux !) mais je trouve que Kempe flatte les aspects (et les sonorités) désuets.
En tout cas, on imagine l'orfèvrerie que la Staatskapelle soutire à ces camées ringards.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Richard Strauss - Oeuvres symphoniques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Richard Strauss - Oeuvres symphoniques
Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» R. Strauss - Oeuvres a cappella
» Franz Schreker - Oeuvres symphoniques
» Dvorak: oeuvres symphoniques
» Claude-Achille DEBUSSY - Oeuvres symphoniques
» Liszt - Oeuvres symphoniques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: