Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'art de la fugue de Bach

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Sam 5 Juil 2014 - 14:48

Jof M a écrit:
Mais j'ai trouvé qu'avec Isoir c'était assez plat. Je me souvenais d'avoir écouté quelques Contrapunctus par Sébastien Guillot au clavecin, et ça m'avait plu ! Là, Isoir m'a laissé de marbre.   

Et puis j'ai eu la sensation que l'orgue n'était pas l'instrument approprié pour cette oeuvre, mais bon, sachant que je ne connais l'Art de la Fugue que très superficiellement, mon avis ne vaut pas grand chose.

Je retire tout ce que j'ai dit !
Je viens de réessayer quelques Contrapunctus et cette fois que je suis beaucoup plus réceptif ! En fait Isoir est très bien (si on omet des registrations un petit peu "criardes" parfois), on entend bien tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Sam 5 Juil 2014 - 20:04

Je n'ai pas entendu Tribukait, mais c'est dans mon wish-list maintenant. Je n'aime pas Kei Koito sauf dans l'art de la fugue, tout le reste de ses enregistrements m'ont deçu. Parmi les Français vivants, je pense que le meilleur dans l'art  de la fugue est Foccroulle. Isoir est amusant, Bach genre trippant. 

Pour ensemble le meilleur que je connais est le disque d'Eric Bergel et L'orchestre de Klug, mais en fait je le prefère sur orgue ou clavecin. Cela dit j'adore le disque des Voix Humaines, dans leurs mains la texture de la musique est comme des gens qui parlent, qui disputent - extraordinaire!

Le concert de Bob van Asperen en mars à Paris était fabuleux, l'enregistrement est dans le site web de la Cité de la Musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6634
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Sam 5 Juil 2014 - 20:14

Mandryka a écrit:

Pour ensemble le meilleur que je connais est le disque d'Eric Bergel et L'orchestre de Klug, mais en fait je le prefère sur orgue ou clavecin. Cela dit j'adore le disque des Voix Humaines, dans leurs mains la texture de la musique est comme des gens qui parlent, qui disputent - extraordinaire!

Oui, je garde un bon souvenir des Voix Humaines, une interprétation presque théâtrale, en effet. Sinon, dans un genre très «baroqueux radical», l'enregistrement de Reinhard Goebel avec Musica Antiqua Köln (et Andreas Staier au clavecin, Archiv) est très réussi, assez électrique même si pas forcément séduisant.

En revanche, je ne connais pas l'orchestre de Klug. Ça ressemble aux fameux doubitchous de Sofia?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Sam 5 Juil 2014 - 20:29

J'aurias du dire Kluj -- et moi aussi, Kluj me rappelle la friandise que Zadko Preskovitch a fait dans Le père Noël est une ordure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85753
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Sam 5 Juil 2014 - 21:40

Mandryka a écrit:
Je n'aime pas Kei Koito sauf dans l'art de la fugue, tout le reste de ses enregistrements m'ont deçu.

Pareil, mais je n'ai pas encore entendu toutes les pièces contenues dans chaque volume — ma digestion bachienne est lente.


Citation :
Isoir est amusant, Bach genre trippant. 

Eh bien, si Isoir est amusant, tu vas trouver que Tribukait c'est Pinder. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Sam 5 Juil 2014 - 22:01

DavidLeMarrec a écrit:



Citation :
Isoir est amusant, Bach genre trippant. 

Eh bien, si Isoir est amusant, tu vas trouver que Tribukait c'est Pinder. hehe

C'est quoi? . . . Cirque Pinder?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85753
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Sam 5 Juil 2014 - 22:45

Mandryka a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:



Citation :
Isoir est amusant, Bach genre trippant. 

Eh bien, si Isoir est amusant, tu vas trouver que Tribukait c'est Pinder. hehe

C'est quoi? . . .  Cirque Pinder?

Isoir :

Spoiler:
 

Tribukait :

Spoiler:
 

Heureusement que Landowska ne l'a pas fait, sinon je serais un peu à court d'image. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6634
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Dim 6 Juil 2014 - 0:22

Mandryka a écrit:
J'aurias du dire Kluj -- et moi aussi, Kluj me rappelle la friandise que Zadko Preskovitch a fait dans Le père Noël est une ordure

 Very Happy 

Mais, sérieusement, ça ressemble à quoi, cette version de l'orchestre de Kluj? Plutôt «orchestre traditionnel allégé ayant intégré des trucs des baroqueux» ou grande conception orchestrale puissamment pensée à la Scherchen?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Dim 6 Juil 2014 - 7:18

Benedictus a écrit:
Mandryka a écrit:
J'aurias du dire Kluj -- et moi aussi, Kluj me rappelle la friandise que Zadko Preskovitch a fait dans Le père Noël est une ordure

 Very Happy 

Mais, sérieusement, ça ressemble à quoi, cette version de l'orchestre de Kluj? Plutôt «orchestre traditionnel allégé ayant intégré des trucs des baroqueux» ou grande conception orchestrale puissamment pensée à la Scherchen? 

Introspectif, noble, retenu, sérieux, pas de Pinder, toutes les voix en équilibre, beau, pas du tout maniéré, un grand évantail de sentiments, pas didactique comme un manuel de fugues,  organistique - Bergel me rapelle Tachezi et Foccroulle plus que Scherchen ou Rübsam (Naxos.) Je pense que l'image sur la pochette est un reflet de la conception de Bergel. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Dim 6 Juil 2014 - 12:17

DavidLeMarrec a écrit:
Mandryka a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:



Citation :
Isoir est amusant, Bach genre trippant. 

Eh bien, si Isoir est amusant, tu vas trouver que Tribukait c'est Pinder. hehe

C'est quoi? . . .  Cirque Pinder?

Isoir :

Spoiler:
 

Tribukait :

Spoiler:
 

Heureusement que Landowska ne l'a pas fait, sinon je serais un peu à court d'image. hehe


Si ti aimes style Pinder, faut essayer Vriend
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85753
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Dim 6 Juil 2014 - 12:20

Je parlais plutôt de ta description étrange d'Isoir... mais après tout, j'aime Landowska, alors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Dim 6 Juil 2014 - 21:05

Je suis justement en train de ré-écouter Isoir, c'est dense. C'est sûr que l'on sent qu'il n'est pas là pour rigoler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Dim 6 Juil 2014 - 21:50

P
shushu a écrit:
Je suis justement en train de ré-écouter Isoir, c'est dense. C'est sûr que l'on sent qu'il n'est pas là pour rigoler.

Mais si, c'est tellement animé et coloré,  on peut pas s'empêcher de danser. Si tu veux du dense, faut écouter Gerd Zacher.

Isoir est intense. Peut-être le mot qui convient à Isoir est psychédélique, c'est ça que je voulais dire par "trippant" - trippy en anglais, comme "acid trip" - peut-être c'est pas le meme sens en français.

J'aime Isoir le plus dans la musique Française, Attaingnant, Cauroy et Roberday live sur youtube.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Dim 6 Juil 2014 - 23:16

On a déjà lu ici de ce disque Isoir: un sentiment d'abstraction très fort, sonorité surréaliste, (page 3 ou par là),poétique, psychédélique, placide, coloré, animé, dense, dansant.
C'est peut-être à placer au rand des demi-réussites, on ne sait pas où se situer.
A mon avis, il essaye d'alléger un peu (d'où le choix de l'instrument?) tout en restant rigoureux et concentré sur son contrepoint.
Je ne suis pas totalement convaincu. Et puis il a une tentative d'explication de l'ordre des pièces par des séries de combinaisons, et ça j'ai du mal à supporter.
Prise de son techniquement réussie, et ça j'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ScareDe2
Farceur québécois
avatar

Nombre de messages : 933
Age : 19
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Jeu 11 Sep 2014 - 13:35

Je connais pas toutes les interprétation mais celle là me semble très bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85753
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Jeu 11 Sep 2014 - 20:51

Ah ben oui, on ne se refuse rien. Dans le genre robuste-international, les Emerson, ce sont un peu les meilleurs. Je ne crois pas avoir écouté cet enregistrement (pas en entier, en tout cas, c'est sûr), mais ce doit être très bien (et très différent de la pudeur des Keller, dont la version est plus célèbre quoique chez un plus petit label).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6634
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Jeu 11 Sep 2014 - 21:26

DavidLeMarrec a écrit:
Ah ben oui, on ne se refuse rien. Dans le genre robuste-international, les Emerson, ce sont un peu les meilleurs. Je ne crois pas avoir écouté cet enregistrement (pas en entier, en tout cas, c'est sûr), mais ce doit être très bien (et très différent de la pudeur des Keller, dont la version est plus célèbre quoique chez un plus petit label).

Je l'ai écouté avant-hier et force est de constater que les Emerson ne font rien pour démentir les préjugés de David. hehe

En fait, je suis en train de réécouter plusieurs interprétation en version piano et en version quatuor. La semaine prochaine, je prévois une écoute comparée des version HIP pour ensemble que j'ai sous la main (Savall et Goebel); peut-être aussi des deux versions Scherchen (Vienne et CBC). Si j'ai le temps, je tâcherai de faire le point sur tout ça (différentes éditions, ordre des contrepoints, instrumentarium, pièces ajoutées, etc.)

Pour l'instant, à chaud et pour ne commenter que les nuances d'interprétation, mes préférés:
• version piano:
- Kocsis (Philips) pour une approche ludique (intellectuelle mais jubilatoire) et une belle sonorité de piano (malgré ou grâce à une prise de son un peu sèche);
- Aimard (DG) pour une approche plus distanciée et un son plus large, plus brillant mais aussi un toucher plus froid.
• version quatuor:
- Keller (ECM), justement rappelée par David: lecture très épurée, pas dépourvue d'une certaine émotion, avec des timbres très spécifiques et délicatement colorés, belle prise de son très aérée;
- Juilliard (Sony): lecture très charpentée, tendue et austère, qui met bien en évidence la dimension spéculative et structurale de l'œuvre; sonorités instrumentales très fermes mais un peu «en noir et blanc».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ScareDe2
Farceur québécois
avatar

Nombre de messages : 933
Age : 19
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Ven 12 Sep 2014 - 16:12

Benedictus a écrit:

- Juilliard (Sony): lecture très charpentée, tendue et austère, qui met bien en évidence la dimension spéculative et structurale de l'œuvre; sonorités instrumentales très fermes mais un peu «en noir et blanc».

Juillard. J'ignore si cest trop subjectif mais il me semble qu'interpréter une fugue de Bach avec de l'émoumotion, du vibrato et du violon qui s'étire c'est une approche un peu trop romantique pour du baroque. En fait, je préfère une fugue jouée plutot qu'interprétée. J'ai d'ailleurs souvent un penchant pour Bach reproduit en midi, bien dommage direz-vous. Il me semble que c'est le point fort de Emerson de jouer Bach, du baroque expurgé de tout romantisme. Plusieurs autres interprètes semblent tenter d'injecté du sang chaud dans l'oeuvre. Et ca c'est plus que du travestissement, c'est une tentative pour changer le chromosome de la partition, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arfur
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 69
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 25/01/2015

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Jeu 29 Jan 2015 - 18:00

je suis insensible au jeu de Rubsam que je trouve lourd et ampoulé aussi pour la version pour orgue de l'art de la fugue je me cantonne à M.C Alain , prérence pour les versions pour ensemble instrumentaux : Jordi Savall et Hespérion XX , Concerto Koln , les voix humaines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Jeu 29 Jan 2015 - 19:55

Jean-Louis BERGER a écrit:
je me cantonne à M.C Alain

Si tu vraiement veux te cantonner à Marie Caire, il vaut la peine de dégotter son premier enregistrement, sur l'orgue à Laurenskerk, Rotterdam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arfur
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 69
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 25/01/2015

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Jeu 29 Jan 2015 - 23:58

Merci du conseil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arfur
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 69
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 25/01/2015

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Sam 31 Jan 2015 - 19:23

Bien sûr pour moi la version qui m'envoie au XVIIeme ciel est Leonhardt II talonné de très très près par Jordi Savall tant je trouve que le consort of viols sied merveilleusement bien à l'ADLF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2946
Age : 44
Localisation : Vers Sailles
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Dim 18 Oct 2015 - 16:09

Depuis ce matin j'écoute diverses versions de l'Art de la Fugue. Des enregistrements pour orgue, piano, orchestres, quatuors, transcriptions... Selon le ou les instruments utilisés, le résultat est assez différent.

J'ai tendance à rapprocher les versions pour orgue et celles pour plusieurs instruments dans le sens où la différence de timbre entre les voix permet de suivre chacune de celles-ci comme si elle était voix principale, accompagnée de trois autres lignes. Comme par exemple dans cette version en vidéo pour flûte, alto, violoncelle et fausses notes (watch?v=sxxH_QRVAkk).

Les versions pour orgue (celle de Savall également) me frappent dans le sens où le choix du timbre influe fortement sur la perception résultante de chaque morceau : grandiose, sinistre, éthérée...

A l'inverse les versions pour un seul type d'instrument (piano à 2 ou 4 mains, clavecin...) rendent la lecture différente. On s'attache plus à l'ensemble et si ce n'était les variations de jeu des instrumentistes, la perception générale serait plus monochromatique.

Tout cela offre des angles d'observation assez variés de l'oeuvre thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25722
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Dim 18 Oct 2015 - 16:13

Smile Et si tu nous donnais la liste des versions que tu as parcourues ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2946
Age : 44
Localisation : Vers Sailles
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Dim 18 Oct 2015 - 16:21

Avec plaisir et désordre :
- André Isoir
- Helmut Walcha
- Jordi Savall
- Ma vidéo pour flute & Co.
- Pierre-Laurent Aimard
- Quatuor Keller
- Quatuor Juilliard
- Evgeni Koroliov
- Robert Hill
- Neville Marriner
- Amsterdam Loeki Stardust Quartet

Il y en a encore plein à écouter, quand je regarde la liste de Jérôme :

jerome a écrit:
- Orgue : Johannes-Ernst Köhler, Kei Koto, Bernard Lagacé
- Clavecin : Robert Hill, Isolde Ahlgrimm (clavecin à pédales), Ton Koopman,
- Piano : Charles Rosen, Grigory Sokolov, Evgeni Koroliov, Glenn Gould (extraits)
- Cordes : Keller, Julliard, Phantasm, Fretwork
- Vents : Amsterdam Loeki Stardust Quartet (flûtes), Läubin Brass Ensemble, Berliner Saxophon Quartet, Calefax Reed Quintet
- Ensembles divers : Rinaldo Alessandrini, Sir Neville Marriner, Reinhard Goebel, Hysperion XX, Max Pommer, Heribert Breuer, Jean-Claude Malgoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Mer 9 Mar 2016 - 4:05

J'ai écouté avec intérêt mais sans grand plaisir la version du Collegium Aureum (Mitglieder, c-à-d des membres de l'ensemble). J'ai trouvé ça hyper sérieux, voire lugubre sur les bords. Cette version fait appel aux cordes pour les deux tiers de l'oeuvre, puis passe au clavecin pour le reste, avant de conclure avec la fugue inachevée, à nouveau aux cordes. Mon intérêt s'est éveillé por les dernières 25 minutes de l'oeuvre (89 minutes dans cet enregistrement).

J'ai quand même été assez accroché pour demeurer objectif et mettre mon ennui sur le compte du sentiment de sérieux apporté par l'approche des interprètes (cordes jouant avec beaucoup de vibratOoOoOo. J'ai cependant constaté que le changement cordes/clavecin/cordes était une idée à explorer. Ça m'a aussi mis la puce à l'oreille qu'une version sur un instrument unique risquait de ne pas me plaire.

Aussi, je me demande si la version Labadie ne serait pas une option à explorer. Quelqu'un l'a entendue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jbpfrance
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 09/05/2010

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Mer 9 Mar 2016 - 11:11

Aucun instrument n'ayant été spécifié par JS, on peut varier les plaisirs..

Personnellement, j'opte pour une alternance régulière entre le piano, viole, et bien sûr, l'orgue...

Mes trois versions actuelles seraient:

AIMARD Pierre-Laurent (piano)
DG

ISOIR André (orgue)
LA DOLCE VOLTA

et un petit nouveau que j'aime bien, très bien apprécié des anglo-saxons,

FRETWORK (violes)
HARMONIA MUNDI

Ce dernier disque vaut surtout par la prise de son aérée, la spatialisation des instruments particulièrement réussie, qui empêche une certaine monotonie de s'installer, phénomène que l'on peut ressentir à l'écoute de certaines versions.
J'avoue ne pas avoir encore écouté la version de SAVALL, presque une honte à vous lire ! (La viole n'étant plus très populaire du temps de Bach, on n'y va pas naturellement non plus...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karamazov
Néophyte


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 31/08/2016

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Mer 31 Aoû 2016 - 15:17

Bonjour, je me permets de relancer le fil de discussion sur la plus grande oeuvre de Bach pour poser une question un peu bizarre.
J'ai cru comprendre que la fugue inachevée était destinée à être transcrite en inversus comme les contrepoints XVI et XVIII. N'étant pas musicien, j'ai la naïveté de croire que ce n'est pas très difficile à faire, qu'il suffit juste d'effectuer une symétrie.
Je me demande donc si quelqu'un l'avait fait et si des enregistrements existaient.
Merci pour vos réponses et bonne rentrée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Mer 31 Aoû 2016 - 16:36

J'ai été séduit par la profondeur, le naturel et la modestie de cette interprétation:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3816
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Mer 31 Aoû 2016 - 17:01

C'est le compositeur favori de Zhu Xiao-Mei. Dans son autobiographie elle raconte qu'elle a tenu bon lors de son enfermement dans les camps maoistes grâce à Bach. Depuis qu'elle en est sortie et qu'elle a réussi à fuir la Chine communiste elle en a fait son compositeur fétiche pour ses récitals et ses enregistrements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
xoph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2167
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Mer 31 Aoû 2016 - 21:35

luisa miller a écrit:
....elle raconte qu'elle a tenu bon lors de son enfermement dans les  camps maoistes grâce à Bach.....
Et les sonates de Haydn, si je me souviens bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3816
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Mer 31 Aoû 2016 - 21:49

Va falloir que je vérifie ça Wink . Mais Bach c'est une certitude; et d'ailleurs le seul concert auquel j'ai assisté d'elle c'était les variations goldberg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Jeu 1 Sep 2016 - 0:26

C'est un ami qui m'a fait découvrir ce disque la semaine dernière. Il a assisté à un concert de Mme Mei dans lequel elle avait joué du Bach ici, à Montréal. Il avait lu la biographie de l'artiste et avait été impressionné par son témoignage. Il l'a rencontrée et félicitée après le concert. Il a été impressionné par sa grande humilité. Elle parle un excellent français, un peu lentement, mais parait-il que ça ajoute au charme de sa personnalité.

Dès l'énoncé du thème liminaire dans l'Art de la fugue j'ai été subjugué. Aucune affectation, aucune impression de conception, mais une simplicité qui parle d'elle-même. Les anglais ont une très belle expression: "simplicity that speaks volumes".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6634
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Jeu 1 Sep 2016 - 1:29

Tous ses Bach sont à recommander - du moins pour si l'on veut un Bach au piano, et dans approche contemplative et belle. Ensuite, c'est peut-être un peu trop homogène sur le temps long du Clavier bien tempéré, mais dans L'Art de la Fugue, et plus encore les 6 Partitas et les Goldberg, cela atteint une sorte de perfection. Cela fait un peu penser à Maria Tipo, mais en plus intériorisé.
Son disque Scarlatti publié par INA-Mémoire vive est aussi très beau, dans une optique assez similaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Jeu 1 Sep 2016 - 4:00

Merci !

Je connais Bach au piano selon Gould, Kempff, Jalbert, Richter, Feltsman, De Maria, Horszowski (en ordre croissant de préférence !) et je reconnais que je n'avais jamais été frappé avant cette écoute par le mélange de simplicité et d'autorité qui se dégage de son jeu.

Je suis en période de 'dégraissage' agressif de ma collection, mais ses Bach seront certainement très haut sur ma courte liste d'achats futurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85753
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Sam 3 Sep 2016 - 0:39

Benedictus a écrit:
Tous ses Bach sont à recommander - du moins pour si l'on veut un Bach au piano, et dans approche contemplative et belle. Ensuite, c'est peut-être un peu trop homogène sur le temps long du Clavier bien tempéré, mais dans L'Art de la Fugue, et plus encore les 6 Partitas et les Goldberg, cela atteint une sorte de perfection. Cela fait un peu penser à Maria Tipo, mais en plus intériorisé.

… donc ça n'a plus grand rapport avec Tipo, non ? Je ne les mettais vraiment pas dans les mêmes étagères. Tipo a justement quelque chose de franc, sans façon, qui n'est ni ne cherche à être passionnant, mais va droit au but, là où Zhu suspend le temps.

Zhu fait partie des rares pianistes à m'intéresser dans Bach, cela dit (mais je reviens plutôt à Koroliov et Perahia).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Sam 3 Sep 2016 - 17:14

Je poste juste pour mentionner un KdF que je viens de découvrir et qui me plait - celui de Pieter Dirksen. Il joue la première version de la musique, la version de 1742, il croit qu'il est un vrai cycle et il m'a presque convaincu!

Sur piano modern je préfère Ron Lepinat à Zhu, l'instrument est meilleur est l'interprétation est moins romantique. Je pense que je préfère Hans Pletermandl et Thiery Mechler à Lepinat d'ailleurs. Mais vraiment, je ne suis pas très piano modern, moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2946
Age : 44
Localisation : Vers Sailles
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Lun 21 Nov 2016 - 16:35

Suite au post de Ovni en playlist, je suis en train d'écouter Isolde Ahlgrimm.

Le jeu est lent, assez analytique, sobre ; j'arrive à suivre les différentes voix, leurs éloignements et rapprochements en accord. C'est d'une grande clarté harmonique !

Que vous inspire cette version ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2167
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Ven 9 Déc 2016 - 22:44

J’y entends tout d’abord l'extraordinaire plénitude des basses, la matérialité charnelle des sons (y compris les défauts - ou qualités - comme le jeu des mécanismes). Mais aussi une façon sereine de laisser respirer (et chanter), à contrario de ce grain de l’instrument (ici si spécifique et présent: clavecin pédalier): une forme d'effacement (qui fait penser à Léonhardt) ou dureté (celles des mines 7H pour affiner le trait, pas celle du cœur).
Mais comment devant cette musique ne pas se mettre en retrait? N'est-elle suffisamment riche en arrières plans? ne donne-t-elle pas infiniment à entendre (comme le présent fil et son frère jumeau* consacré à l'Offrande musicale et à l'Art de la fugue en rendent si bien et passionnément compte)?
Très belle version pour moi, même si dans mon écoute naïve, certains morceaux sont liés à des affects (mais c’est aussi la force de l’art de la fugue de les faire coexister avec une œuvre aussi architecturée), et que certaines versions du Contrepoint XIII soient pour moi plus encore jubilatoires.

* http://classik.forumactif.com/t3241-bach-musikalisches-opfer-kunst-der-fuge?highlight=kunst+der+fugue


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Lun 19 Déc 2016 - 19:55

xoph a écrit:
J’y entends tout d’abord l'extraordinaire plénitude des basses, la matérialité charnelle des sons (y compris les défauts - ou qualités - comme le jeu des mécanismes). Mais aussi une façon sereine de laisser respirer (et chanter), à contrario de ce grain de l’instrument (ici si spécifique et présent: clavecin pédalier): une forme d'effacement (qui fait penser à Léonhardt) ou dureté (celles des mines 7H pour affiner le trait, pas celle du cœur).
Mais comment devant cette musique ne pas se mettre en retrait? N'est-elle suffisamment riche en arrières plans? ne donne-t-elle pas infiniment à entendre (comme le présent fil et son frère jumeau* consacré à l'Offrande musicale et à l'Art de la fugue en rendent si bien et passionnément compte)?
Très belle version pour moi, même si dans mon écoute naïve, certains morceaux sont liés à des affects (mais c’est aussi la force de l’art de la fugue de les faire coexister avec une œuvre aussi architecturée), et que certaines versions du Contrepoint XIII soient pour moi plus encore jubilatoires.

* http://classik.forumactif.com/t3241-bach-musikalisches-opfer-kunst-der-fuge?highlight=kunst+der+fugue



Ce que vous dites là est très juste, merci d'avoir fait signe de cet enregistrement.

( Je n'aime pas son clavecin quand même.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2167
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Lun 19 Déc 2016 - 22:03

coucou Ovni avait signalé cet enregistrement en playlist, avec des termes suffisamment éloquents pour donner envie à Pipus ou à moi même d'aller y entendre de plus près.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2167
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Ven 6 Jan 2017 - 17:51

Mandryka a écrit:
....
( Je n'aime pas son clavecin quand même.)

coucou Si tu cherches un clavecin avec pédalier un peu plus civilisé (mais sans art de la fugue) et ne connais pas: il y a le très beau disque d'Yves Rechsteiner. - Bach: Fantasia Cromatica, sonates & transcriptions - Avec deux sonates en trio BWV 528 et 530 superbes, notamment). J'essayerai d'y revenir dans un fil plus approprié.

Arrow http://classik.forumactif.com/t1435p200-le-clavecin#1077765
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   Lun 19 Nov 2018 - 21:27

Une nouvelle interprétation, très (trop?) française, d’Asperen.





Plus embelli que Koopman, il cite François Couperin et D’Anglebert comme influences sur L’Art de la Fugue, sans étayer son propos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'art de la fugue de Bach   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'art de la fugue de Bach
Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» L'art de la fugue de Bach
» Toccata et Fugue en Ré mineur - J.S Bach
» J. S. Bach et les nombres
» Bach : Musikalisches Opfer & Kunst der Fuge
» Transcriptions de Bach

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: