Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Paul Hindemith

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Rav-phaël
Mélomane chevronné
Rav-phaël

Nombre de messages : 6450
Age : 25
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Paul Hindemith   Mar 21 Nov 2017 - 12:11


Je ne comprends pas bien ta phrase, ce que tu veux dire par là Smile  Wink .

La différence par rapport à quoi ? Hindemith "passionné" ? Si c'est ce que j'ai donné l'impression de dire, alors je me suis mal exprimé.
Je ne le pense pas du tout comme un compositeur "passionné", mais cette absence de passion, qui chez certains mélomanes (je suppute) pourrait se traduire par de l'ennui, ou des réactions de cette catégorie, moi ça ne me gène pas.
Faute de "passion" immédiate j'essaye de la trouver ailleurs, et au final je n'y entends pas moins de profondeur, de force poétique ou d'efficacité émotive. À sa manière...

Je voulais surtout insister sur ce côté "propre" et "lisse" que j'entends chez Hindemith, mais qui pour moi ne peuvent pas être synonymes de "monotonie" ou de "fadeur", mais plutôt de "subtilité" ou de "justesse de ton" ; "sévère", mais oh combien délicieux à mon goût, tout personnel bounce .
Je me régale à chaque note ! C'est assez fantastique !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
Rav-phaël

Nombre de messages : 6450
Age : 25
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Paul Hindemith   Sam 24 Fév 2018 - 10:47

Rav–phaël en Playlist a écrit:

Paul Hindemith Quatuor à cordes n° 4
Zehetmair Quartett




Je ne connaissais pas ce Quatuor n° 4 ; fantastique ! décidément, Hindemith, ... !! Écriture toujours d'une grande subtilité, y compris formelle et ça raconte tellement de chose, et sans jamais une baisse de régime où l'on pourrait tourner de l'oeil.

J'ai adoré particulièrement le mouvement lent Mäßig schnelle Viertel, son thème comme une sorte d'enfantine désincarnée, mais touchante, et son mouvement de marche légère — ambigüe autant que le thème — en pizz. qui tient l'oreille de bout en bout !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalbéron
Mélomaniaque
Adalbéron

Nombre de messages : 952
Age : 1000
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Paul Hindemith   Ven 20 Avr 2018 - 11:17


Hindemith, Sancta Susanna — Orchestre philharmonique de la BBC, Yan Pascal Tortelier ; Susan Bullock (Susanna), Della Jones (Klementia), Ameral Gunson (Die Alte Nonne) ; Chandos, 1998.
Je n'avais pas réécouté cette très courte oeuvre depuis la découverte que j'en avais faite en salle, en 2016 à l'ONP, et c'est à vrai dire encore mieux que dans mon souvenir. Cela m'a paru moins sombre et fulgurant qu'en scène, peut-être, mais j'ai pu cette fois me concentrer pleinement sur la partie orchestrale, chatoyante et expressive. Sinon, cet opéra à tout pour me plaire : érotisme mystique, effluves de parfums floraux qui infestent l'orchestre, lignes vocales taillées comme des épines, transgressions obsessives, Loi terrorisée.
La direction de Tortelier — n'ayant pas dans l'oreille d'autre lecture que celle de Rizzi — m'a semblé excellente, et j'ai été particulièrement touché par la Klementia de Della Jones, éloquente, qui donne à cet enregistrement studio la dynamique d'un live. Tout le reste de la distribution est excellent. Je crois que c'est le « Kyrie », un peu avant la fin, que j'apprécie le plus dans cette oeuvre ; j'ai trouvé, cependant, la fin moins réussie que le reste de l'enregistrement (je n'ai pas retrouvé le même effet climacique qu'en salle).
Le CD est accompagné du livret, traduit en français. Je parlerai des autres morceaux présents sur ce disque, moins connus encore il me semble, si je les écoute. En attendant aussi d'écouter les deux autres oeuvres de la trilogie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzocapriccioso.wordpress.com
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 7590
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Paul Hindemith   Jeu 24 Jan 2019 - 23:43


Symphonia Serena¹. Symphonie «Die Harmonie der Welt»²
Herbert Blomstedt / Gewandhausorchester Leipzig; Christian Funke, Karl Suske (violon), Eberhard Freiberger, Bernd Jäcklin (altos)¹
Leipzig, IV.1996¹; VI.1997²
Decca


Un peu la contre-épreuve de ce que je disais dernièrement au sujet de Chostakovitch (cf. ici, cité par Mélo et davantage dans les messages suivants): le langage n’en est pas très éloigné (surtout dans la Symphonia Serena) - mais ici, ce que ces œuvres gardent de tonal permet vraiment de suivre des logiques structurelles et une forme de poussée discursive (la direction de Blomstedt est d’ailleurs assez idéale de ce point de vue), tandis que leurs écarts (polytonalité ou tonalité élargie - moins brutaux dans ces œuvres tardives, il est vrai) créent des bifurcations, des ruptures qui m’accrochent immédiatement l’oreille.

Cela tient peut-être en partie à l’orchestration (je trouve celle de Hindemith beaucoup plus riche et saillante - surtout servie comme ici par les couleurs, la chaleur, les beaux équilibres du Gewandhaus); peut-être aussi à l’esthétique de Hindemith: par un apparent paradoxe, celle-ci me semble à la fois distanciée (une expression assez «objective», sans grand geste pathétique - ni désespoir ni épanchement sentimental) et au premier degré (c’est une musique à laquelle l’ironie, le sarcasme semblent assez étrangers.)

D’ailleurs, plus je réécoute ces œuvres (peu agressives, mais pas non plus forcément très immédiatement séduisantes ou captivantes), plus j’y prends de plaisir et d’intérêt. Cela dit, c’est peut-être une forme d’idiosyncrasie bizarre de ma part: je crois que beaucoup de monde trouve le dernier Hindemith symphonique rébarbatif et ennuyeux (alors qu’à l’inverse, Chostakovitch a énormément de vrais fans.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5648
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Paul Hindemith   Ven 25 Jan 2019 - 12:56

C'est marrant, je lisais vos débats d'hier sur Chostakovitch et, en voyant ce fil remonté, je me suis immédiatement dit qu'il y avait un lien entre les deux. Et je rejoins en grande partie ce que tu dis.

J'ai beaucoup aimé Chostakovitch quand je l'ai découvert il y a une quinzaine d'années mais je n'ai cessé de déchanter depuis. Je trouve de plus en plus sa musique inconsistante. Des trucs, certes accrocheurs, mais finalement superficiels, uniformes de ton et surtout recyclés d’œuvre en œuvre. Finalement, c'est un compositeur que je n'ai plus envie d'écouter.

Avec Hindemith, j'ai aussi connu un grand enthousiasme suivi d'un lent désamour mais je continue de l'écouter de temps à autre avec plaisir. Ce qu'il y a d'académique chez lui a au moins comme avantage de fournir des structures solides et bien dessinées. Là où tout me donne l'impression soit de s’effilocher ou de tricoter dans le vide chez le russe, il reste toujours au moins un sens de la direction claire et des cadres fermes chez Hindemith, même dans ses œuvres moins inspirées. Au final, pour une musique qu'on qualifie souvent d'inexpressive, elle m'apporte finalement plus, et de façon plus variée, que celle de Chostakovitch .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paul Hindemith   

Revenir en haut Aller en bas
 
Paul Hindemith
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Paul Hindemith: DVD Cardillac
» Gibson Jeff Beck 1954 Les Paul Oxblood
» Paul et Virginie de Jean-François Lesueur
» [VDS] Gibson Les Paul Custom Shop Reissue 58
» Gibson Les paul standard pas cher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: