Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 César Franck (1822-1890)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82208
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: César Franck (1822-1890)   Mer 17 Jan 2007 - 4:00

Enfin un sujet sur ce grand compositeur dont on ne sait jamais s'il est belge ou français! Very Happy

Voilà l'exemple étonnant d'un compositeur qui s'est "réveillé" à 50 ans passés, écrivant ses plus chefs d'oeuvre dans une courte période à la soixantaine passée.

Son influence a été déterminante en France à la fin du XIXè siècle; que l'on songe à Chausson, Ropartz, d'Indy, Lekeu, Debussy...

Sa musique a tout de même une base solidement germanique, et son harmonie chromatique (dans la dernière période) est très nettement héritée de Wagner.
C'est évidemment le fameux principe cyclique qui sera un des apports essentiels de Franck, repris par de nombreux compositeurs ultérieurs.
Mais l'harmonie franckiste, cette profondeur germanique mêlée de finesse française, en influencera également beaucoup.

Grand organiste, il a laissé beaucoup pour son instrument; ce n'est pas ce que je préfère forcément chez lui, mais ses 3 chorals notamment (1890) sont à écouter.

La fin de sa vie marquera la composition de plusieurs grandes pièces de musique de chambre: la sonate pour violon et piano, très célèbre, le Quintette pour piano et cordes (je vous recommande Levinas et le Quatuor Ludwig chez Naxos), avec ce 1er mouvement puissant aux harmonies étonnantes pour l'époque, et le fabuleux Quatuor à cordes, magnifique résumé de l'art de Franck, avec une écriture du quatuor évoquant immanquablement l'orgue dans le 1er mouvement, et ce 2è mouvement secret, nostalgique, inoubliable.
Il y a également des trios de jeunesse (opus 1) que je n'ai jamais entendu.

La Symphonie en ré mineur (1886) est (à juste titre) très célèbre, c'est sa seule page symphonique fréquemment jouée au concert.
C'est pesant, c'est wagnérien, l'orchestration n'est pas des plus fines, mais Dieu que c'est beau. Smile

Dommage cependant qu'on ne joue pas plus souvent Psyché, magnifique poème symphonique avec choeurs, pour moi une de ses plus belles oeuvres; c'est un peu mon coup de coeur, et je vous recommande l'enregistrement intégral de Paul Strauss, avec l'orchestre de Liège, qui ne casse pas des briques, mais c'est tout à fait correct.
Armin Jordan fait mieux, plus lyrique, meilleur orchestre, mais malheureusement c'est la version sans choeurs. (28 minutes au lieu de 46)

Il faudrait également citer les autres poèmes symphoniques tels que le Chasseur maudit, les Eolides ou encore les Djinns, pour piano et orchestre.
Pour piano et orchestre n'oublions pas les Variations symphoniques, dont on a déjà parlé ici.

En revanche, l'oratorio les Béatitudes m'a paru être une oeuvre franchement longue et pas toujours inspirée, pour le coup c'est vraiment pesant.
Il a écrit 4 opéras, dont je n'ai jamais entendu parler.
Si quelqu'un a des infos...

N'oublions pas le piano avec notamment les 2 grands diptyques que sont le Prélude, choral et fugue et le Prélude, aria et final.
Des formes anciennes à connotation organistique, mais une expression combinant cette tradition germanique et un certain romantisme hérité de Liszt, pour finalement quelque chose d'unique et de personnel.

Vous avez de la chance, j'ai en ma possession des enregistrements libres de droit! Wink

Pour les 2 premiers ça gratte franchement.
Voici donc le Quatuor par le quatuor Pro Arte:
http://www.megaupload.com/?d=OIF31GS9
Le Quintette par Marcel Ciampi et le quatuor Capet:
http://www.megaupload.com/?d=1DNVJK43

Là en revanche, le 4è mouvement de Psyché par Toscanini et l'orchestre symphonique de la NBC, c'est très écoutable:
http://www.megaupload.com/?d=OWKQ6TO5

Plus de renseignements sur ce compositeur ici avec catalogue complet, notice biographique, etc... http://universfranckiste.free.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 72
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 17 Jan 2007 - 11:34

C'est une bonne idée d' ouvrir un topic sur Franck.

Zoilreb va dire qu'il est belge, nous qu'il est français Wink En fait il a réalisé la plus grande partie de sa carrière en France, c 'est là qu'il a composé ses grandes oeuvres, qu'il a tenu de grandes orgues, etc.

Il a annoncé à plusieurs reprises qu'il allait se naturaliser, et finalement il a négligé de la faire. Donc il n'a pas vraiment la nationalité française...

D'autres belges sont aussi considérés comme français, de Grétry à Lekeu...

Comme toi, je n'aime que très moyennement l'oeuvre d'orgue, dans ce domaine j'ai même une préférence pour les petites pièces de "l'Organiste".

Ses trois opéras, ler Valet de Ferme, Hulda et Ghiselle, ne sont jamais interprétés, je me demande bien pourquoi, David pourra peut-être nous renseigner ? Sans doute parce qu'en France, à part quelques "tubes", on n'aime pas l'opéra français (ceux de Saint Saens et d'Indy sont quasi inconnus aussi, de même que le Roi Arthus de Chausson ou Marouf de Rabaud).

Je possède les quatre Trios de jeunesse opus 1 et 2 interprétés par le Trio Novanta chez Tudor. Si tu peux te le procurer, je pense que ces trios, inconnus également, valent la peine de les écouter. Ils n'ont pas, bien sûr, la maturité du Quintette ou du Quatuor, mais je les trouve intéressants

J'aime bien aussi sa musique symphonique, en premier lieu la Symphonie en ré mineur, en particulier le premier mouvement. Sais tu qu'il existe deux concertos pour piano de jeunesse, le premier semble perdu mais le second a été enregistré chez Naxos.

Il a composé une Messe solennelle dite "messe à trois voix", elle aussi inconnue à l'exception du Panis Angelicus, que j'aime bien aussi. Quelques autre pièces religieuses comme les Trois Offertoires et le Psaume 150 mériteraient une redécouverte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stadler
Clarinomaniaque
avatar

Nombre de messages : 8501
Age : 48
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 17 Jan 2007 - 11:49

joachim a écrit:
Zoilreb va dire qu'il est belge, nous qu'il est français Wink

Belge, bien sûr cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: César Franck   Mer 17 Jan 2007 - 12:19

La meilleure biographie, qui donne en plus le catalogue complet (à ce jour) est celle de Joël-Marie Fauquet (1999). Pour l'opéra "Hulda" il mentionne que la version originale (non abrégée) a été donnée le 15 avril 1994 par University College Opera à Londres. Ce serait étonnant qu'il n'en existe pas d'enrégistrement.
Il en existe une réduction pour chant et piano, dont l'autographe se trouve à la B.N.F.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 32
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 17 Jan 2007 - 12:25

Il existe un enregistrement de Hulda au microsillon chez Melodram dirigé par Vittorio Gui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 17 Jan 2007 - 14:56

J'aime assez la phrase de Charles Bordes (bon musicien qui a sombré aussi dans l'oubli): "Le père Franck, ce sont ses élèves qui l'ont formé!" et l'idée qu'on puisse, après cinquante ans, devenir un compositeur important (où vais-je trouver des élèves capable de m'enseigner le métier?)

Franck est sans aucun doute un compositeur du Nord (Paris est une ville du Nord, vu de chez moi) alors Belge ou Français, qu'importe, les français revendiquent tout autant Albeniz ou Villa-Lobos... il est d'ascendance germanique, hollandaise et allemande, même si son éducation le rapproche des français, pas des meilleurs hélas, plus les compositeurs de musique légère et d'opérette que ceux inspirés par Beethoven et Wagner.

Parmi les oeuvres de jeunesse, un des trios évoqués par Joachim semble avoir été fort célèbre, grâce au soutien de Liszt, et présente déjà l'aspect cyclique dont Franck fera un tic, plus qu'un principe de composition. Soumis à l'influence d'un père tyrannique qui l'exhiba dès l'âge de 12 ans comme un instrumentiste prodige, puis à celle d'une femme bigotte et acariâtre, il a sans doute eu peu l'occasion de développer son talent, avant que ses élèves ne le lui révèlent et que sa passion pour Augusta Holmes (une grosse irlandaise, son élève aussi, un compositeur intéressant quoique un peu grandiloquent et pompier) ne lui fassent entrevoir une dimension plus érotique de l'existence, qui l'amènera jusqu'à la composition du quintette et de Psychée (les oeuvres que sa femme détestait justement).

Oui, la symphonie en Ré est un monument, car rien de comparable n'avait été écrit jusqu'alors. J'ai aimé passionnément la version de Karajan avec l'orchestre de Paris (toute une époque!) Franck, comme les cyclistes du Tour de France des années 50 répétait sans cesse, "je ferai mieux la prochaine fois", mais il n'y eut pas de prochaine fois.

Le deuxième concerto pour piano est encore d'un ennui à peine supportable, mais il y a les Djinns, qui vaut certaines oeuvres de Saint-Saens.

Ses poèmes symphoniques contiennent probablement le meilleur de son apport à la musique d'orchestre, le Chasseur Maudit et bien sûr Psychée qui n'est pas si éloigné de Dukas dans sa meilleure manière: il y a un autre disque que le célèbre Paul Strauss, Tadaaki Otaka à la tête du BBC Nat orch of Wales (bien dressé par Hickox) donnent une version intégrale de Psychée assez remarquable -non, pas meilleure, mais complète. Ansermet avait couplé Les Eolides avec la symphonie de Chausson, et ce petit morceau est sans doute de la meilleure veine, même s'il n'atteint pas les sommets des Sirènes de Glière (lui aussi d'origine belge).

Je pense que les pianistes joueront longtemps les deux grandes oeuvres qu'il laisse à leur répertoire (même si le prélude choral et fugue est d'abors une pièce d'orgue). Moi qui ne suis que très peu amateur d'orgue, je trouve que le 3ème choral est l'oeuvre majeure du 19ème pour cet instrument. Je me souviens, dans ma jeunesse qu'un ami organiste me l'avait montrée sur un piano à pédalier qu'il possédait (instrument dont je n'ai jamais vu d'autre exemplaire). On dit que la partition du 3ème choral fut retrouvée sur le lit de mort de Franck et qu'il y travailla le soir de son décès. Ce chef d'oeuvre, dont je ne vois pas d'autre équivalent que " a quaker prayer" de Ned Rorem, ouvre des perspectives inattendues et inexploitées (Messiaen peut-être?)

Le meilleur de Franck, est qu'il fut pendant quelques semaines le mentor de Lekeu, et qu'il permît à Chausson, de devenir un des compositeurs phare des années 1880.


Dernière édition par le Mer 17 Jan 2007 - 14:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82208
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 17 Jan 2007 - 14:57

joachim a écrit:
Sais tu qu'il existe deux concertos pour piano de jeunesse, le premier semble perdu mais le second a été enregistré chez Naxos.

Ce disque avait été mentionné ici-même il y a quelque temps, mais je ne l'ai jamais entendu.
Ca ressemble à quoi? Du Liszt j'imagine?

joachim a écrit:
Il a composé une Messe solennelle dite "messe à trois voix", elle aussi inconnue à l'exception du Panis Angelicus, que j'aime bien aussi. Quelques autre pièces religieuses comme les Trois Offertoires et le Psaume 150 mériteraient une redécouverte.

Je ne connais pas du tout ces oeuvres; j'imagine qu'elles sont peu enregistrées?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 17 Jan 2007 - 15:01

quitte à fréquenter les oeuvres religieuses autant écouter Rédemption à mon avis dont on peut sauver certains passages, sinon, le Béatitudes, bof, le requiem et le déluge de Saient-Saens sont bien supérieurs à tout ça
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82208
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 17 Jan 2007 - 16:10

Je suis en train de réécouter les Béatitudes (version Kubelik avec Norman, Fassbaender, Kollo et Fischer-Dieskau), et c'est quand même franchement beau.
C'est peut-être un peu grandiloquent et béat comme musique Laughing , mais c'est franchement pas désagréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9357
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mar 8 Mai 2007 - 18:42

joachim a écrit:
Zoilreb va dire qu'il est belge, nous qu'il est français Wink
Il est Wallon et j'en ai la preuve:


… petite plaque pleine de modestie.




Mes premières photos prises cet aprèm. rien que pour vous Very Happy
Excusez pour les cadrages, je ne suis pas prêt d'atteindre le niveau d'excellence de Vartan. Confused

La maison est à vendre, si ça intéresse quelqu'un. mains


Dernière édition par le Mar 8 Mai 2007 - 19:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mar 8 Mai 2007 - 19:07

Elles sont très bien ces photos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 32
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mar 8 Mai 2007 - 19:17

C'est un guireu belge qui a rédigé la plaque Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9357
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mar 8 Mai 2007 - 19:28

Kia a écrit:
C'est un guireu belge qui a rédigé la plaque Like a Star @ heaven
Quand ils disent "de la fin du XIXe s.", je supposent qu'ils parlent de la période 1883-1890.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 650
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/09/2005

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mar 8 Mai 2007 - 19:42

Euh et encore. Verdi => 87, et pire, Brahms => 97

Mais je suis sur qu'il y a moyen de trouver encore mieux albino
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mar 8 Mai 2007 - 23:48

Salut Zoilreb!
Dis, informe-toi un peu pour savoir ce qu'ils en demandent.
Et réponds que tu connais un amateur pour la moitiè.
OK?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82208
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 9 Mai 2007 - 0:08

Julien a écrit:
Euh et encore. Verdi => 87, et pire, Brahms => 97

Euh... Verdi est mort en 1901, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 9 Mai 2007 - 0:32

Oui, combien elle coûte cette illustre demeure ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9357
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 9 Mai 2007 - 2:38

felyrops a écrit:
Salut Zoilreb!
Dis, informe-toi un peu pour savoir ce qu'ils en demandent.
Et réponds que tu connais un amateur pour la moitiè.
OK?
La moitié dans quel sens ? La moitié du prix ou la moitié de la maison ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 650
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/09/2005

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 9 Mai 2007 - 10:14

Xavier a écrit:
Julien a écrit:
Euh et encore. Verdi => 87, et pire, Brahms => 97

Euh... Verdi est mort en 1901, non?

Ouarf, dans le bouquin ou j'ai appris ça, ils disaient 13 - 87. C'est vraiment n'importe quoi ds les dates. L'autre jour, j'ai vu wagner mort en 81 (alors que c'est un bouquin de chants).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5580
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 9 Mai 2007 - 13:25

Voilà (encore) un sujet qui tombe à pique Cool !

Hier, j'ai entendu son quintette à la radio mais comme je suis tombé au milieu du 1er mouvement, je ne savais pas de qui il s'agissait. Et j'ai passé les 20 minutes suivantes à me remuer les méninges. Français? Bof. Allemand? Pas spécialement. Russe? Non. Milieu XIXème? Sûrement pas (quoique, le piano...). Fin XIXème? Peut-être bien. (Tout) début XXème? Pourquoi pas (les cordes). J'ai failli par "parier" français par défaut, quelque part entre 1870 et 1910 (soyons large). Quand j'ai appris que c'était Franck, j'ai trouvé ça logique: français mais profondément marqué par l'esthétique germanique. Un français très "nordique", quoi. Les commentaires de Xavier semblent confirmer cette impression.

Quant au plus important: belge, bien sûr Mr. Green !


Dernière édition par Cello le Jeu 16 Avr 2009 - 14:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 9 Mai 2007 - 17:51

Zoilreb a écrit:
La moitié dans quel sens ? La moitié du prix ou la moitié de la maison ?
à mi-prix bien entendu.
Mais est-ce au 24 de la place St-Pierre (où les Franck habitaient dans une dépendance) ou rue St-Pierre (comme noté dans son acte de naissance)?
Après tout, il n'y que la dépendance qui m'interesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9357
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 9 Mai 2007 - 20:19

felyrops a écrit:
Zoilreb a écrit:
La moitié dans quel sens ? La moitié du prix ou la moitié de la maison ?
à mi-prix bien entendu.
Mais est-ce au 24 de la place St-Pierre (où les Franck habitaient dans une dépendance) ou rue St-Pierre (comme noté dans son acte de naissance)?
Après tout, il n'y que la dépendance qui m'interesse.
C'est rue St-Pierre… la Place St-Pierre je ne trouve pas où c'est, ça n'existe plus apparemment. C'est un quartier qui a beaucoup changé, la Place St-Pierre était peut-être juste à côté.
Si tu regarde la photo avec la maison, à main gauche il y a les nouvelles annexes du Palais de Justice qui sont en construction, et juste derrière le Palais des Princes-Evêques et la Place Saint-Lambert. Ca se trouve dans le dessus de l'îlot St-Michel en face de la gare "Liège-Palais".



La maison se situe à l'endroit du carré rouge. Le Palais des Princes-Evêques à droite sur l'image au dessus de la Place Saint-Lambert.
Il n'y a pas de prix indiqué sur l'affiche, si tu veux je te passe demain les numéros de tél. des propriétaires actuels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 9 Mai 2007 - 20:42

Merci pour la photo, j'irai voir lors de mon prochain passage.
Mais pour le prix, non, laisse tomber. Ils ne vendront pas la dépendance séparément. Et puis, tôt ou tard ça sera avalé par le Palais de Justice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9357
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 9 Mai 2007 - 20:55

Si tu descends à 16h30 par rapport à la maison de Franck, tu vois une ruelle. Il s'agit d'un piétonnier duquel je peux prendre une photographie de l'arrière du bâtiment et de ses annexes. C'est me semble-t-il des édifices beaucoup plus anciens. J'irai photographier ça demain s'il ne tombe pas des hallebardes comme aujourd'hui. Il s'agit là peut-être de la maison natale de Franck, car le bâtiment que j'ai photographié semble postérieur à la naissance du compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9357
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 9 Mai 2007 - 21:20

Pour ton orientation:

Voici un comparatif. Deux photographies du même endroit prises à 45 ans d'intervalle.



Sur la photographie la plus récente, la maison qui termine la rue à gauche c'est la maison de Franck que j'ai photographié… dans la rue St-Pierre donc qui débouchait sur un escalier d'un côté et une ruelle de l'autre côté. C'était le Square Notger, qui n'existe plus, la rue St-Pierre est un cul-de-sac aujourd'hui. Si la Place St-Pierre se trouvait derrière le bâtiment, il y a des chances pour que celle-ci n'existe plus car tout le quartier a été massacré, mais il existe encore à l'arrière des maisons beaucoup plus vieilles dont peut-être la dépendance. Je te montrerai ça demain.

Si tu connais un peu Liège et que tu t'intéresse à l'évolution de la ville, voici un site passionnant (sur lequel j'ai trouvé les deux photos ci-dessus):
http://users.belgacom.net/cwarzee/gare_du_palais/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulet
Don Juan piqué aux hormones
avatar

Nombre de messages : 5899
Age : 32
Localisation : France
Date d'inscription : 05/08/2005

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 9 Mai 2007 - 21:45

tu veux acheter la maison Vartan? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hexachords.com
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 9 Mai 2007 - 21:58

J'ai préemption, attention Vartan! (nos messages feront droit).
Et toi, Zoilreb, fais comme promis, ça m'interesse énooormément.
Je t'y installe comme concervateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9357
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 9 Mai 2007 - 22:20

felyrops a écrit:
Et toi, Zoilreb, fais comme promis, ça m'interesse énooormément.
J'irai voir ça demain matin, j'ai un rendez-vous à 8h30, je passerai par là. Wink
Citation :
Je t'y installe comme concervateur.
Ok. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 9 Mai 2007 - 23:03

Zoilreb a écrit:
felyrops a écrit:
Et toi, Zoilreb, fais comme promis, ça m'interesse énooormément.
J'irai voir ça demain matin, j'ai un rendez-vous à 8h30, je passerai par là. Wink
Citation :
Je t'y installe comme concervateur.
Ok. Laughing

OK je te la laisse Felyrops, mais j'y louerai une chambre alors pour venir à Liège "en Suisse".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mer 9 Mai 2007 - 23:26

Je ne peux promettre la peau de l'ours, alors invoquons les Djinns...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Jeu 10 Mai 2007 - 0:31

Ces fameux Djinns belges ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Jeu 10 Mai 2007 - 1:26

non, ceux de Franck poème symphonique pour piano et orch d'après Hugo, une des meilleures oeuvres du pédagogue belge à qui ses élèves ont tout appris
Revenir en haut Aller en bas
brasilia
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 73
Age : 58
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mar 15 Mai 2007 - 12:26

Xavier a dit: "Grand organiste, il a laissé beaucoup pour son instrument; ce n'est pas ce que je préfère forcément chez lui, mais ses 3 chorals notamment (1890) sont à écouter"

C'est pourtant dans ce domaine que l'apport de Franck est le plus significatif à un point que la littérature pour orgue qui suivra en portera longtemps les marques. Il y a bien sûr les chorals (j'ai joué le 1er il y a quelques années et je vais commencer le 2e prochainement), oeuvres magnifiques et testament musical de Franck (après avoir écrit le 3e choral, il devait décéder quelques mois après d'une pleurésie à la suite d'un accident de voiture à Nemours (eh oui! déjà!)). Il faut écouter aussi la Pièce héroïque, peut-être son oeuvre la plus connue, la Grande pièce symphonique qui préfigurera le genre des symphonies pour orgue, la Fantaisie en la majeur très théâtrale et d'inspiration très opératique, le Cantabile, la très prenante et émouvante Prière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ankh
Néophyte


Nombre de messages : 4
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Franck : oeuvres de jeunesse...   Mar 10 Juil 2007 - 19:47

Existe-t-il en CD des enregistrements de ces deux oeuvres de jeunesse de César Franck :
- Variations brillantes sur la Ronde favorite de Gustave III pour piano et orchestre opus 8 (1834)
- Concerto pour piano et orchestre en si mineur opus 11 (1835)?
J'en possède une version (acquise en 1984...)
par Jean-Claude VANDEN EYNDEN, piano,
et le Nouvel Orchestre Symphonique de la Radiotélévision Belge d'expression française - (RTBF), direction : Edgard DONEUX
Disque 33t : MW80047 (Musique en Wallonie).
... mais depuis...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juan
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 41
Age : 38
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: psaume CL   Jeu 6 Sep 2007 - 10:53

Bonjour à tous
petit nouveau sur le forum (découvert grâce un autre forum de musique classique). Bref, j'aurais une question : est-ce quelque'un connaîtrait un enregistrement du psaume 150 de César FRANCK. Moi-même j'enn possède un mais il s'agit d'une version choeur et orgue. Or je suis à la recherche d'une version choeur et orchestre (la version existe forcément puisque je suis moi même flûtiste dans un orchestre symphonique et j'ai déjà un fois interpréter cette oeuvre, qui soit dit en passant est superbe....)
merci d'avance (cela fait des années que je suis à la recherche de cettte version de l'oeuvre.....)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Musicat
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 28
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mar 11 Sep 2007 - 18:38

Moi je connais une bonne version des trios, mais je ne sais pas si on peut encore la trouver sur le marché, c'est celle du trio Henry...j'en ai un exemplaire, ma famille connaissant un des membres du trio...Je pense qu'il a du être enregistré dans les 1990s...
Sinon, la version de Fürtwangler pour la symphonie en ré m est assez intéressante...J'ai été ébahie à la première écoute, mais je trouve que ce n'est pas une pièce à écouter souvent, du fait des répétitions et structures circulaires...On fini par s'ennuyer...dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 32
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Lun 19 Mai 2008 - 18:58

Quelqu'un a un avis à donner sur l'arrangement pour violoncelle de la sonate pour violon et piano...parce que j'écoute ça actuellement et ça m'a l'air assez moche...mais je crois que c'est la version que j'écoute: Daniel Shafran-Anton Ginzburg chez Brilliant...ça faisait longtemps que je n'avais pas entendu quelque chose d'aussi ignoble chez un violoncelliste !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Mar 20 Mai 2008 - 2:35

Kia a écrit:
Quelqu'un a un avis à donner sur l'arrangement pour violoncelle de la sonate pour violon et piano...parce que j'écoute ça actuellement et ça m'a l'air assez moche...mais je crois que c'est la version que j'écoute: Daniel Shafran-Anton Ginzburg chez Brilliant...ça faisait longtemps que je n'avais pas entendu quelque chose d'aussi ignoble chez un violoncelliste !
A priori, je ne vois pas trop l'ignominie de la chose. En revanche, la musique de chambre chez Brilliant (tu achètes Brilliant maintenant, toi ?), c'est assez aléatoire, avec beaucoup de déchiffrage avancé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 26
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Ven 13 Juin 2008 - 9:08

Pour faire original, j'écoute le quintette de Franck (Quatuor Muir et Collard).
Je vous promets que je ne fais pas de mauvais esprit, mais ça me laisse blanc comme neige. C'est l'archétype de l'oeuvre romantique dans toute sa puissance pour moi, ça tangue, on voit le tableau de Friedrich quand on écoute ça ; mais il n'y a aucune émotion qui n'est passée. Je ne sais pas pourquoi.


Ce que je sais c'est que je n'aurai plus de remords à voter contre Franck au jeu bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Ven 13 Juin 2008 - 11:50

Eragny a écrit:
C'est l'archétype de l'oeuvre romantique dans toute sa puissance pour moi, ça tangue, on voit le tableau de Friedrich quand on écoute ça ; mais il n'y a aucune émotion qui n'est passée.
Je comprends que ça te fasse cet effet, mais vu que c'est un type d'oeuvres où c'est vraiment la qualité d'écriture qui fait l'intérêt, tu gagneras sûrement à la réécouter plusieurs fois, afin d'identifier les thèmes et motifs, et mieux suivre les transformations par lesquelles ils passent.
Moi aussi je ressens ennui et platitude à l'écoute de certaines musiques de chambre de cette période, mais je crois tout simplement que c'est en faisant l'effort de se les approprier vraiment qu'on arrive peu à peu à discerner l'intrigue qui s'y joue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Ven 13 Juin 2008 - 11:53

un bon moyen pour apprécier le quintette de Franck: écouter celui de Florent Schmitt...
Revenir en haut Aller en bas
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 26
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Ven 13 Juin 2008 - 12:05

jerome a écrit:
Eragny a écrit:
C'est l'archétype de l'oeuvre romantique dans toute sa puissance pour moi, ça tangue, on voit le tableau de Friedrich quand on écoute ça ; mais il n'y a aucune émotion qui n'est passée.
Je comprends que ça te fasse cet effet, mais vu que c'est un type d'oeuvres où c'est vraiment la qualité d'écriture qui fait l'intérêt, tu gagneras sûrement à la réécouter plusieurs fois, afin d'identifier les thèmes et motifs, et mieux suivre les transformations par lesquelles ils passent.
Moi aussi je ressens ennui et platitude à l'écoute de certaines musiques de chambre de cette période, mais je crois tout simplement que c'est en faisant l'effort de se les approprier vraiment qu'on arrive peu à peu à discerner l'intrigue qui s'y joue.
Platitude, c'est le bon mot, merci Very Happy

Oui, tu as raison, il faudrait que je l'analyse... mais alors là j'ai une de ces flemmes Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82208
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Ven 13 Juin 2008 - 13:08

Et il y a des choses qui sont difficiles à analyser avec l'harmonie classique; on est à mi-chemin entre Wagner et Fauré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3594
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Lun 16 Juin 2008 - 17:17

J'ai un disque de Jacqueline Dupré sur lequel se trouve une sonate pour violoncelle de Franck, que j'aime beaucoup.
J'ai cherché sur le net et je vois que cette sonate n'est répertoriée nul part ! S'agit-il d'une transcription pour violoncelle de la sonate pour violon ?

scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9860
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Lun 16 Juin 2008 - 18:11

Je sais qu'il existe en effet une transposition pour violoncelle de la sonate pour violon de Franck.

Mais ce n'est pas indiqué sur le disque ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3594
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Lun 16 Juin 2008 - 19:02

C'est bien une transposition. Il est marqué en effet que la sonate a été écrite pour le violoniste belge Eugène Ysaÿe. Créée en 1887.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Jeu 26 Juin 2008 - 19:15

Je viens d'écouter le poème symphonique d'un quart d'heure Le Chasseur Maudit, et je crois que je vais devoir manger une partie de mon chapeau (la visière au moins), car c'est quand même une très belle oeuvre. Franck s'y montre à la fois influencé par le haut-romantisme allemand, un emportement plus moderniste (pour l'époque) et un wagnérisme assez marqué. Cela donne un joli poème à la thématique toujours intéressante, aux contrastes vifs, aux lignes bien dessinées, où la tension se maintient de bout en bout sans grosses faiblesses. Quelques longueurs tout de même à mon avis, dues à certains redondances. Mais ça reste une très belle pièce qui mérite assurément que je ne mette plus de -2 à Franck pour l'instant, car l'orchestration est très belle, le tout est coloré et enthousiasmant (le thème aux cors du début est impressionnant). Peut-être pas le chef d'oeuvre ultime, mais une réussite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Jeu 26 Juin 2008 - 20:24

Je viens de réécouter ça (et du coup, de me fendre d'un commentaire sur CSS Rolling Eyes ), merci pour cette incitation, Spiritus, voilà longtemps que je voulais m'y remettre...

Ca faisait quasiment dix ans que je n'avais pas mis à mes oreilles cette oeuvre... A la réécoute, vraiment très séduisante, très onirique. Une multitude d'éléments orchestraux convoquent des situations dramatiques (cor, cloches, sonneries inquiétantes) avec une très grande persuasion.

Pour info, l'argument est tiré d'une ballade de Bürger (Der wilde Jäger), il s'agit d'une malédiction pour un interdit volontairement enfreint (une chasse le jour du Seigneur, à l'heure de la messe). On connaît peut-être plus, en France, la ballade Lenore et ses onomatopées. Bürger est un poète assez saisissant d'efficacité, quoi qu'il en soit.


Et je vous signale cette très bonne version semipro sur Youtube :
http://fr.youtube.com/watch?v=EBwrHn7FcYA&feature=related .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9357
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Jeu 26 Juin 2008 - 20:35

Merci de déménager siffle

Arrow http://classik.forumactif.com/discographie-f2/cesar-franck-musique-pour-orchestre-et-musique-vocale-t1785.htm?

… et quelles sont les versions auxquelles vous avez prêter l'oreille ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   Jeu 26 Juin 2008 - 23:15

mais pourquoi déménager? on ne peut pas parler des oeuvres ici?
Spiritus ton chapeau va y passer en entier parce que quand tu vas écouter Psyché (les quatre volets si possibles) tu vas y reconnaître le Richard Strauss tardif.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: César Franck (1822-1890)   

Revenir en haut Aller en bas
 
César Franck (1822-1890)
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Johann Wilhelm Hassler (Hässler) (1747-1822)
» Yves NAT (1890-1956)
» Jacques Ibert (1890-1962)
» Hans Gàl (1890-1987)
» Clifford Brown (1930-1956)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: