Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Krzyzstof PENDERECKI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Stadler
Clarinomaniaque
avatar

Nombre de messages : 8501
Age : 47
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Lun 21 Jan 2008 - 12:51

vartan a écrit:


Quatuor pour clarinette et trio de cordes. 18' environ

J'ai pu en écouter deux versions :

La version Naxos, avec Michel Lethiec à la clarinette, est assez rugueuse, rêche. Cela donne un ton assez plaintif à l'oeuvre sans rendre l'ensemble déplaisant.



La version proposée par Vartan, avec Sharon Kam à la clarinette, est beaucoup plus suave, langoureuse. Cela se manifeste par un tempo plus lent dans les mouvements lents.

Cette version a bien entendu ma préférence sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Dim 17 Fév 2008 - 18:27

http://i28.servimg.com/u/f28/11/00/82/09/scan0310.jpg

Qui pourrait me dire de quelle oeuvre il s'agit? Penderecki écrit au chef Charles Bruck (mais j'ignore avec quel orchestre), probablement en 1972, et il dit en allemand: "Cher ami, j'étais ici, mais ne voulais pas interrompre la répétition. J'aimerais avoir la confirmation que ma soliste, Mme Blumenthal, vient cet après-midi à 15h15 (...) On se verra ce soir."

Cela nécessitera quelques recherches. Merci déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Dim 17 Fév 2008 - 18:36

Je me demande si ce n'est pas la Partita pour clavecin et orchestre (Disque Matrix 17).

C'est Felicja Blumenthal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Dim 17 Fév 2008 - 18:39

Et ça date de 1971, c'est donc ça.
Et Blumenthal est la dédicataire de l'oeuvre et la créatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Dim 17 Fév 2008 - 18:45

Grand merci, ça me donne une piste.
Reste à savoir où cela eut lieu. Il joint son adresse au dos d'une carte-annonce d'un concert dans le cadre de l'Automne de Varsovie, le 19 septembre 1972.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Dim 17 Fév 2008 - 19:01

vartan a écrit:


Je suis peu sensible à sa musique chorale qui est largement représentée ici:
Chanson de Cherubim en slavon
Benedicamus domino
Lacrimosa
Ah, j'aime beaucoup ses pièces chorales a cappella… surtout ces versions-là.
Le concerto pour flûte présent sur ce CD et joué par Rampal si je me souviens bien, ça m'avait par contre laissé de marbre… à vrai dire, la façon dont c'était joué, j'avais même trouvé ça laid, violent, plein de parasites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Mer 12 Mar 2008 - 13:26

Bonjour j'ai reperer le requiem polonais par Wit, je voulais savoir si c'etait une oeuvre accessible ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Mer 12 Mar 2008 - 13:31

Un peu trop à mon goût, je m'y suis ennuyé, elle me semble peu torturée, beaucoup l'aiment. Grosse oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Mer 12 Mar 2008 - 13:35

tu ne l'as conseil pas spécialement...? Par contre moi je recommande la récente 8ème symphonie par Wit. Superbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Mer 12 Mar 2008 - 13:39

Si, mais ce n'est pas mon goût. Je ne sais pas si ça te plaira par contre. Xavier aime bien je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 28
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Mer 12 Mar 2008 - 16:46

Le songe de Jacob est une superbe musique de film... si vous entendez ce que je veux dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
Walter
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Mer 12 Mar 2008 - 20:19

Les deux premiers quatuors pour cordes. Innovateurs et amusants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80231
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Mer 12 Mar 2008 - 22:20

Bertrand67 a écrit:
Bonjour j'ai reperer le requiem polonais par Wit, je voulais savoir si c'etait une oeuvre accessible ?

Je crois qu'on en a déjà pas mal parlé dans ces pages... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Mer 12 Mar 2008 - 23:35

Une fausse manip' m'a fait déconnecter du forum Mad

Alors, pour résumé: Bertrand, essaye plutôt...

Les conseils de Xavier ne sont pas vains! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80231
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Mer 12 Mar 2008 - 23:39

Oui, mais pour le Penderecki néo-romantique et plus facile, le Requiem polonais est très beau et tout indiqué!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Mer 12 Mar 2008 - 23:45

le matrix je connais, j'ai pas du tout aimer mais alors pas du tout Shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Mer 12 Mar 2008 - 23:46

D'accord, c'est très beau, c'est tout indiqué, mais c'est une oeuvre importante par sa durée, pour ne pas dire massive, et donc pour ma part un peu ennuyeuse. L'écouter d'une traite demande un effort disons "Post-Humain" hehe
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80231
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Mer 12 Mar 2008 - 23:47

Ca dure quoi, 1h30?
Tu oublies que Bertrand est aguerri aux symphonies de Mahler et Chostakovitch et que donc pour lui ce Requiem est tout à fait adéquat a priori. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Mer 12 Mar 2008 - 23:50

J'oublies pas, plutôt, je savais pas... vu mes passages légers sur le forum... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Mer 12 Mar 2008 - 23:54

oui je suis Malheur Gustave quand meme ! Non ca peut me convenir tout à fait ! je vais surement essayer d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walter
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Ven 14 Mar 2008 - 6:47




Extraordinaire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Ven 14 Mar 2008 - 16:23

Je viens de finir l'écoute du Requiem polonais et le moins qu'on puisse dire c'est que c'est extrêmement impressionnant. J'ai été frappé par l'inventivité constante dont Penderecki fait preuve du début à la fin d'une oeuvre qui dure près d'une heure quarante : masse orchestrale, sonorités les plus diverses, silences et interventions du choeur et des solistes. Il y a des moments où j'accroche moins, c'est normal sur une telle durée, mais il arrive toujours à relancer mon attention par une "trouvaille" qui sonne de manière totalement inédite à mon oreille. C'est la première oeuvre que j'écoute de ce compositeur.

J'ai d'abord hésité à rouvrir le fil "musiques sataniques" pour l'y inclure. Pour moi ce "requiem", même s'il est construit sur les textes liturgiques traditionnels, n'a absolument rien de chrétien. Profondément ténébreux, désespéré et torturé, angoissant, les rares accalmies ne sont là que pour faire place aux désolations de plaintes sépulcrales. Pas de rédemption ici mais un enfer hanté de spectres décharnés en quête d'une lumière qui ne se laisse jamais voir : jamais Lux Aeterna n'avait sonné aussi obscur pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6349
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Ven 14 Mar 2008 - 16:33

C'est comme cela que je le perçois également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Ven 14 Mar 2008 - 16:33

WoO a écrit:
Pour moi ce "requiem", même s'il est construit sur les textes liturgiques traditionnels, n'a absolument rien de chrétien.
Penderecki est polonais tout de même et très catho, pour ce Requiem il a même ajouté un hymne chrétien du terroir polonais, comme pour en rajouter une couche. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Ven 14 Mar 2008 - 16:34

Aller mettre un requiem catho en "musique satanique", faut le faire tout de même Laughing Un requiem de Boulez à la limite d'accord…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6349
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Ven 14 Mar 2008 - 16:37

On parle de l'impression ressentie par sa musique, et non pas des textes bien sûr. Very Happy
C'est un peu ce qu'on trouve aussi dans sa symphonie n°7.


Dernière édition par Rubato le Ven 14 Mar 2008 - 16:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Ven 14 Mar 2008 - 16:38

Oui, c'est bien de ça que je parle aussi. bedo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6349
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Ven 14 Mar 2008 - 16:42

Zoilreb a écrit:
Oui, c'est bien de ça que je parle aussi. bedo
J'avais d'ailleurs fait un peu la même remarque que toi dans le sujet "musiques sataniques". Wink
ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Ven 14 Mar 2008 - 16:53

Ca vient peut-être du fait qu'il a été récupéré dans certains films… à une époque pour les films "d'horreur" on utilisait facilement la musique contemporaine… sans doute pour susciter le malaise Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80231
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Ven 14 Mar 2008 - 21:54

Zoilreb a écrit:
Aller mettre un requiem catho en "musique satanique", faut le faire tout de même Laughing Un requiem de Boulez à la limite d'accord…

Le jour où Boulez fera une musique tellement forte et riche d'émotions qu'on pourra la qualifier de satanique, les poules auront des dents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Ven 14 Mar 2008 - 22:15

Zoilreb a écrit:
Penderecki est polonais tout de même et très catho,

Ouais... enfin ce n'est pas pour ça qu'on peut lui remettre les yeux fermés son brevet... d'orthodoxie ! Laughing

Je serai curieux de savoir comment l'église catholique perçoit sa musique religieuse. Ca m'étonnerait qu'elle la porte aux nues.

Zoilreb a écrit:
Aller mettre un requiem catho en "musique satanique", faut le faire tout de même Laughing

Bien au contraire ! Cool
Utiliser un texte pour lui faire exprimer tout autre chose que sa signification initiale n'est-ce pas là un magnifique exemple d'inversion diabolique ?

Twisted Evil

En tout cas cette oeuvre est vraiment puissante.
C'est malin j'ai envie d'écouter sa Passion selon St Luc maintenant. Ainsi que le matrix 5 que j'ai aperçu à la médiathèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80231
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Ven 14 Mar 2008 - 22:50

WoO a écrit:

C'est malin j'ai envie d'écouter sa Passion selon St Luc maintenant.

Vraiment satanique là pour le coup. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Sam 15 Mar 2008 - 12:35

Xavier a écrit:
Zoilreb a écrit:
Aller mettre un requiem catho en "musique satanique", faut le faire tout de même Laughing Un requiem de Boulez à la limite d'accord…

Le jour où Boulez fera une musique tellement forte et riche d'émotions qu'on pourra la qualifier de satanique, les poules auront des dents.
pété de rire A mettre dans mon ptit bonheur du jour! Merci maître, ça fait du bien de rire comme ça! pété de rire

J'avais aussi essayé Les Diables du Loudun, une oeuvre assez longue aussi. Moi qui ne suis pas amateur d'opéra, j'avais été assez surpris, j'avais trouvé ça assez - pour reprendre le terme de Xav' - démentiel... Shocked Faudrait que je le réécoute histoire d'accoucher quelques idées plus concrêtes...
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6349
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Dim 16 Mar 2008 - 11:19

J'ai commandé sa symphonie n°8 par Wit (valeur sûre pour Penderecki).



J'en ai lu beaucoup de bien. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Dim 16 Mar 2008 - 11:26

C'est tout récent ça (je parle de la composition) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6349
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Dim 16 Mar 2008 - 11:36

Zoilreb a écrit:
C'est tout récent ça (je parle de la composition) ?
Je n'ai pas la date, mais je pense que c'est récent, oui. (je vais chercher).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6349
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Dim 16 Mar 2008 - 12:52

Cette symphonie n°8 fut achevée en 2005 et donnée en France en 2006 sous la direction du compositeur. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Dim 16 Mar 2008 - 20:49

Merci… c'est bien ce que je pensais, il pourrait terminer la 6ème avant de se lancer dans une 8ème siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Mar 8 Avr 2008 - 13:43

Je l'ai acheté aussi. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 28
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Mar 8 Avr 2008 - 13:49

Et moi aussi Very Happy
Dans l'ensemble c'est plutôt calme comparé à d'autres de ses oeuvres, mais toujours ces sombres graves dans les cordes et toudi qui font le charme de Penderecki.
C'est une sorte d'enchaînement de Lieder avec choeurs.
J'aime beaucoup Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 28
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Mar 8 Avr 2008 - 13:52

Zoilreb a écrit:
Merci… c'est bien ce que je pensais, il pourrait terminer la 6ème avant de se lancer dans une 8ème siffle

Il est tout juste en train de la finir ! Enfin il me semble qu'il privilégie cela en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Jeu 10 Avr 2008 - 13:08

Après trois mois et deux semaines d'attente les Diables de Loudun sont arrivés. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6349
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Jeu 17 Avr 2008 - 10:30

Symphonie n°8 (achevée en 2005)

Avec sa 8ème symphonie, Penderecki rend un hommage à la poésie allemande.
Elle est sous-titrée : « Lieder der Vergänglichkeit (Chants de l’éphémère).
Son oeuvre s’apparente, de ce fait, à une suite de lieder avec orchestre.
Douze lieder, de durées très inégales (moins d’1mn à 8mn).
Le compositeur a mis en musique des textes des poètes allemands Eichendorff (2), Rilke (4), Kraus (1), Hesse (3), Goethe (1) et Amin (1).
Ce sont des lieder pour soprano, mezzo, baryton, et chœur, en alternance, certains s’enchaînant sans discontinuité.
Tout le monde est convoqué dans le dernier mouvement, qui prolonge le précédent, sans coupure ; c’est le plus long et l’un des plus beaux, avec son quatuor vocal, les choeurs, et notamment son solo de trompette basse.

O grüner Baum des Lebens,
In meiner Brust versteckt,
LaB mich nicht flehn vergebens.


Il y a de très beaux moments, d’une grande profondeur, et non dénués d’un certain lyrisme. Il n’y a pas (ou plus rarement et sans doute dans le dernier mvt) ces fulgurances, que l’on pouvait encore trouver dans la 7ème symphonie. C’est dans l’ensemble plus apaisé.
Il m’a fallu plusieurs écoutes pour vraiment bien apprécier cette oeuvre (J’ai d’ailleurs privilégié l’écoute au casque).

En complément, deux œuvres marquantes :
-Le Dies irae de 1967 (à la mémoire des victimes d’Auschwitz).
-Aus den Psalmen Davids (1958).

On se rend compte à l’écoute de ces œuvres (presque 50 ans entre les psaumes de David et la 8ème symphonie) à quel point son style a évolué.

L’enregistrement de cette 8ème symphonie est une première mondiale, et il est absolument remarquable....et je le conseille fortement Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81450
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Jeu 17 Avr 2008 - 10:41

Mon Dieu ! Michaela Kaune qui chante du Eichendorff, il me faut ce disque ! bounce

Pour information, le premier des textes d'Eichendorff mis en musique dans ce disque est Nachts, un poème absolument magnifique qui avait déjà été adopté par Reger pour ses cinq duos Op.14. (Et je recommande chaleureusement au passage le disque Klepper-Borst-Deutsch chez Capriccio.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6349
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Jeu 17 Avr 2008 - 10:51

DavidLeMarrec a écrit:
Mon Dieu ! Michaela Kaune qui chante du Eichendorff, il me faut ce disque ! bounce

Pour information, le premier des textes d'Eichendorff mis en musique dans ce disque est Nachts, un poème absolument magnifique qui avait déjà été adopté par Reger pour ses cinq duos Op.14. (Et je recommande chaleureusement au passage le disque Klepper-Borst-Deutsch chez Capriccio.)
Ce n'est pas Kaune qui chante Eichendorff, ici, mais la mezzo Rehlis, et le baryton Drabowicz! Neutral
Elle chante Goethe et Hesse. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81450
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Jeu 17 Avr 2008 - 10:54

Rubato a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Mon Dieu ! Michaela Kaune qui chante du Eichendorff, il me faut ce disque ! bounce

Pour information, le premier des textes d'Eichendorff mis en musique dans ce disque est Nachts, un poème absolument magnifique qui avait déjà été adopté par Reger pour ses cinq duos Op.14. (Et je recommande chaleureusement au passage le disque Klepper-Borst-Deutsch chez Capriccio.)
Ce n'est pas Kaune qui chante Eichendorff, ici, mais la mezzo Rehlis, et le baryton Drabowicz! Neutral
Elle chante Goethe et Hesse. Wink
Oui, c'était manière de parler en raccourci, je n'ai pas vérifié qui chantait quoi.

Mais je suis curieux d'entendre la mise en musique de Nachts. bounce

En fait, je vais d'abord aller entendre un extrait, parce que la poésie d'Eichendorff est très fragile et demande vraiment une attention qui me paraît difficilement compatible avec la grande forme symphonique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6349
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Jeu 17 Avr 2008 - 11:09

J'ai oublié de préciser, concernant ce disque, que les textes sont disponibles (allemand & traduction anglaise) sur le site de Naxos. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81450
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Jeu 17 Avr 2008 - 11:43

Rubato a écrit:
J'ai oublié de préciser, concernant ce disque, que les textes sont disponibles (allemand & traduction anglaise) sur le site de Naxos. Wink
C'est aussi le cas sur le site d'Emily Ezust ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Lun 28 Avr 2008 - 15:49


Je crois, les amis, que j'ai déniché là un trésor! Voilà l'un des disques les plus riches, les plus nourrissants que j'ai achetés depuis longtemps.

D'abord quelques mots des interprètes, évidememment parfaits. Je peux juste reprocher à la prise de son d'être un peu lointaine, mais le défaut est vite compensé en montant le volume, et finalement il favorise une plus grande dynamique assez bienvenue. Les voix solistes sont excellents, mais un peu lointaines; quant à l'orchestre polonais, il n'a pas de franche personnalité sonore mais interprète le tout avec une précision très efficace qui le rend très méritant. Wit, évidemment, est un chef génial pour ce répertoire.

Le disque rassemble la création discographique de la 8è symphonie (2005), le Dies Irae de 1967 dédié aux victimes de la Shaoh et Aus Des Psalmen Davids, datant de 1958. Petit examen.

La 8è symphonie n'a eu droit qu'à des louanges (sauf de mon collègue de classique-info, je n'ai pas compris pourquoi). Ca ne m'étonne pas: le moins qu'on puisse dire est que c'est un très, très grand chef d'oeuvre. On ne peut pas dire après l'avoir écouté que la musique contemporaine est pauvre! Il est rare de trouver plus passionnant, plus vertigineux que cette musique.
L'oeuvre, d'une durée totale de 37 minutes, est constituée par douze assez courts mouvements dont chacun est dédié à un poème allemand. Elle requiert un effectif large, comprenant un orchestre mahlérien, un piano (au moins), un choeur mixte et plusieurs voix solistes chargées de chanter les poèmes en question.
Difficile de qualifier le langage de Penderecki. Indéniablement, il s'inspire du romantisme allemand, mais ses racines et ses aspects sont multiples. En tous cas, il n'est pas à douter que l'oeuvre est du XXIè siècle: elle porte la trace d'une écriture qui hérite de la tradition moderne et contemporaine, dépasse le romantisme brahmsien et semble affirmer une personnalité très particulière. La base tonale existe, mais elle est extrêmement floue et souvent laissée de côté, y compris dans les parties de voix solistes; il y a extrêmement peu de tuttis, peu de fortissimi, l'orchestre est généralement utilisé par petites sections, sans aucun effet de masse ou de puissance. En fait, on a le sentiment assez captivant d'assister à un immense concert de musique de chambre - ou plutôt à un concert de musique pour une immense chambre, car beaucoup de musiciens sont convoqués, même s'ils n'interviennent que peu. Penderecki utilise ici de façon extrêmement inventive les percussions, d'ailleurs très variées, des timbales habituelles au tam-tam, aux cloches, à divers éléments de la batterie de jazz (plusieurs types de cymbales). Les percussions accompagnent d'ailleurs pas mal le chant. Celui-ci se rattache à un texte, mais de façon assez éloignée, et dérive parfois de la déclamation pour se rapprocher de la vocalise, comme dans le premier mouvement, avec une sorte de cadence étrange de la soprano. Quant aux choeurs, ils sont utilisés avec parcimonie, richesse et subtilité, sans gros renforts de la cavalerie, généralement en écho de la voix soliste. Le tout est absolument fascinant: une impression d'étrange, de méditation inspirée, s'en dégage et permet de ne pas s'ennuyer une seule seconde sur les 37 minutes de l'oeuvre. Toujours renouvelée, l'écriture ne se fige jamais dans un modèle, mais varie au contraire selon les mouvements et les textes. On entend Mahler, Schönberg, Webern, Scriabine et sûrement bien d'autres que je ne connais pas et dont je rate les influences.
En même temps, Penderecki affirme comme je l'ai dit une véritable personnalité, sans se contenter de faire du sous-expressionnisme: sa musique est pénétrante, imprégnée de philosophie, d'un vent d'inspiration mystique dont le souffle bouleverse et incite à la méditation. J'ai d'ailleurs, pour les littéraires, enfin trouvé l'équivalent musical de Saint John Perse dans cette musique. Captivant. Alternant les moments de joie, de tristesse et de réflexion, la musique émeut par sa simplicité (la huitième mélodie par exemple), son écriture jamais cacophonique, son étrangeté qui se traduit harmoniquement par un langage très original que Xavier devrait goûter avec plaisir.
Je n'en dis pas plus, appréciez vous-même. Wink En tous cas personnellement je peux dire que cette oeuvre, qui respire un souffle de vie et d'esprit fascinant et vertigineux, est une découverte magnifique. Servez-vous ! Very Happy

Le Dies Irae de 1967 est évidemment d'une toute autre tonalité. Dédié aux victimes de la Shaoh, il est cauchemardesque, apocalyptique, catastrophique. Musique passionnante par sa noirceur extrême, son absence de pitié et de répit, son caractère morbide terrifiant. A ne pas écouter seul le soir! En 25 minutes, il y a de quoi vous déprimer complètement. (En l'occurence, j'étais très en forme hier, et comme cette musique est passionnante en elle-même, ça m'a plutôt excité qu'horrifié, mais je ne garantis pas la réaction.)
Penderecki, pour évoquer la catastrophe, la machinisation du crime, l'humanité dans toute son abjection et sa honte, n'hésite pas à employer tout ce qu'on peut imaginer pour terrifier et mettre son auditoire à bout. Les choeurs anonnent divers textes que je n'ai pas relevés (de toute façon, on ne comprend pas grand chose, ça n'est pas fait pour), dont des extraits de la Bible et du poème Auschwitz, d'Aragon; l'orchestre, quant à lui, évolue dans des sphères de désespoir et de cruauté que je n'avais jamais expérimentées auparavant. Pour le peu qu'on supporte le cataclysme destructeur, on ne le regrette cependant pas, car Penderecki, sans être séduisant, est indéniablement captivant. C'est du très bon film d'horreur, quoi.
Les trois mouvements se distinguent bien, mais restent dans le même caractère désenchanté de noirceur extrême, sans quoi le cri de "Victoria! Victoria!" dans le finale "Apotheosis" vienne résoudre ou apaiser quoi que ce soit. Clusters, mélodies atonales déprimantes, épisodes cacophoniques et gémissements désespérés se succèdent dans une ambiance aussi noire que fascinante pour l'auditeur. Vraiment, oui, un sacré bon film catastrophe, dont il me reste beaucoup de souvenirs mais que je ne vais pas détailler faute de temps.
Quelque part, au niveau du langage, on n'est pas loin de la 8è symphonie: même utilisation de l'orchestre par petites sections (sauf qu'ici, il y a des tutti), mêmes choeurs fragmentés, qui expérimentent des techniques bizarres, comme dans le deuxième mouvement: chaque choriste parle et semble dire des trucs différents, de sorte qu'on entend une étrange rumeur assez terrifiante. Par contre, il y a ici une utilisation de sons qu'on ne retrouve pas dans l'oeuvre la plus récente: par exemple à la fin du deuxième mouvement, on perçoit très distinctement une sirène de bombardements et la caisse claire semble imiter le bruit d'une mitrailleuse (d'autant que le choeur qui parlait se tait au même moment, gloups). Effrayant, mais passionnant, pour le peu qu'on ne sorte pas d'un camp...

Aus Den Psalmen Davids est un peu, d'ailleurs, dans la même veine. Ici l'oeuvre dure à peine onze minutes, et se construit en quatre courts mouvements dont chacun s'attache à un extrait d'un des psaumes de David, sans que là non plus le texte revête une importance capitale. C'est l'étrangeté de cette musique qui surprend et saisit à la gorge dès le tout début: choeurs divisés, fragmentés, qui utilisent parfois la scanssion rythmique de Wozzeck ou du Pierrot Lunaire, et parfois chantent, mais toujours des mélodies atonales bizarres. Les percussions jouent un rôle capital, plus que tout le reste de l'orchestre, qui n'a qu'une place réduite. Je comprends assez que Naxos ait associé cette oeuvre aux deux autres: le langage original de Penderecki prépare en effet la catastrophe du Dies Irae et se répercute un peu dans la 8è symphonie; et en même temps, ça nous permet de constater l'évolution au fil du temps de ce compositeur. Ici, c'est clairement l'expérimental qui est visé, sans autre objet que d'essayer de nouvelles choses (ce qui, en soit, est très louable). Dans le Dies Irae, cette expérimentation est mise au service d'une théâtralisation du crime, et dans la 8è symphonie, elle fait place à un souffle mystique auquel elle confère une dimension pénétrante, profondément étrange et merveilleuse.

En bilan, un disque somptueux qui valait vraiment le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80231
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   Lun 28 Avr 2008 - 15:52

Spiritus a écrit:
Alternant les moments de joie, de tristesse et de réflexion, la musique émeut par sa simplicité (la huitième mélodie par exemple), son écriture jamais cacophonique, son étrangeté qui se traduit harmoniquement par un langage très original que Xavier devrait goûter avec plaisir.

J'aime beaucoup Penderecki d'habitude, je suis donc très intéressé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Krzyzstof PENDERECKI   

Revenir en haut Aller en bas
 
Krzyzstof PENDERECKI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Krzyzstof PENDERECKI
» Krzysztof Penderecki
» Krzysztof Penderecki - Oeuvres orchestrales
» Krzysztof Penderecki
» Les compositeurs que vous ne supportez pas?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: