Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Reinhold Gliere

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Colombine
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 29/01/2007

MessageSujet: Reinhold Gliere   Jeu 1 Fév 2007 - 19:07

Bonjour, y-a-t-il ici des gens qui aiment Reinhold Gliere? Peut on me confirmer que c'est bien lui qui a édité un concerto avec voix de soprano colorature? bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 1 Fév 2007 - 19:11

Inconnu au bataillon... (je connais de nom seulement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombine
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 29/01/2007

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 1 Fév 2007 - 19:29

Pas un de mes compositeurs préférés, mais j'aime bien ses duos pour violon et violoncelle. Il a ausi composé Ilya Mourometz(sa troisième symphonie je crois), Bronzeman horse suite...
Snif.Crying or Very sad
Je m'en vais consommer du chocolat, dépitée.
quelqu'un connait Kodaly?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 1 Fév 2007 - 19:37

Attention, prière d'attraper le chocolat pour lire ce message.

Glière, c'est assez gentil, mais c'est un peu posttonal dégoulinant à mon goût. Ce concerto pour soprano colorature, qui existe en effet, est d'un mauvais goût assez claironnant, disons.

En revanche, Kodaly, c'est un Monsieur, et beaucoup de monde pourra t'en parler ici. Le Psalmus Hungaricus est une oeuvre incontournable (par Lajos Kozma, inoubliable).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80894
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 1 Fév 2007 - 19:44

Colombine a écrit:

quelqu'un connait Kodaly?

Suffit de fouiller un peu ce forum. Wink
Ou d'utiliser la fonction recherche: http://classik.forumactif.com/Musique-classique-c1/General-f1/Zoltan-Kodaly-1882-1967-t623.htm?highlight=kodaly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 71
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 1 Fév 2007 - 20:24

Bonjour, Colombine,

Je suis ce "quelqu'un" qui aime Reinhold Glière. J'ai plusieurs CD de lui, notamment ses 3 Symphonies (très belles), ses poèmes symphoniques Les Sirènes, les Cosaques Zaporogues (génial!), des Ouvertures, la Marche bouriate-mongole et aussi l'intégralité du ballet Le Coquelicot Rouge.

En plus du concerto pour soprano coloratur, qui, lui, me laisse indifférent, il a composé deux autres concertos à connaître : l'un pour harpe, l'autre pour cor.

Par contre je ne connais pas ses duos : ils sont bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombine
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 29/01/2007

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 1 Fév 2007 - 20:26

DavidLeMarrec a écrit:
Attention, prière d'attraper le chocolat pour lire ce message.

Glière, c'est assez gentil, mais c'est un peu posttonal dégoulinant à mon goût. Ce concerto pour soprano colorature, qui existe en effet, est d'un mauvais goût assez claironnant, disons.

En revanche, Kodaly, c'est un Monsieur, et beaucoup de monde pourra t'en parler ici. Le Psalmus Hungaricus est une oeuvre incontournable (par Lajos Kozma, inoubliable).

Pas la peine d'attraper le chocolat, je ne suis pas une fan, je n'aime que ses duos pour violon et violoncelle(pratique pour endormir bébé). Je voulais savoir pour le concerto car j'ai une copine colorature qui ne sait pas quoi chanter d'original.
En revanche, je connais et j'adore Kodaly- Ah sa somptueuse sonate pour violoncelle!!! Je voulais savoir si il y avais des gens qui aimaient, je vois que oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 1 Fév 2007 - 20:33

C'est original, mais ça fait un peu nombriliste, surtout que je crois me rappeler qu'il n'y a aucun texte.

Une soprane colorature de type léger, qui veut une oeuvre originale avec orchestre ?

Oh, mais je dois bien avoir des choses sympathiques... Des langues privilégiées ? Du côté français, je pense avoir des choses bien. Psyché de Thomas, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Colombine
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 29/01/2007

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 1 Fév 2007 - 20:51

DavidLeMarrec a écrit:
C'est original, mais ça fait un peu nombriliste, surtout que je crois me rappeler qu'il n'y a aucun texte.

Une soprane colorature de type léger, qui veut une oeuvre originale avec orchestre ?

Oh, mais je dois bien avoir des choses sympathiques... Des langues privilégiées ? Du côté français, je pense avoir des choses bien. Psyché de Thomas, par exemple.

Les clichés affirment pourtant que c'est le propre de beaucoup de soprano que d'être d'immondes nombrilistes.I love you
Merci pour les idées.Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 1 Fév 2007 - 20:57

Le répertoire de colorature n'est pas à proprement parler humble, je ne sais quelle est la poule et quel est l'oeuf...

Tout simplement, dans l'opéra comique, il y a des tones de choses formidables. Ca va de la ballade des enfants de la nuit (des Diamants de la Couronne) à Fra Diavolo, mais aussi les Hérold et Boïeldieu, ou, moins palpitant, Adam, qui ont beaucoup à proposer.
Tant qu'à faire, je préfèrerais les variations sur Ah vous dirai-je Maman du Toréador plutôt que ce concerto, certes pas si souvent exécuté.

Une petite recherche dans le répertoire de Mady Mesplé et Sumi Jo permettra, je pense, de se faire une idée : le Comte Ory, le Domino Noir, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Colombine
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 29/01/2007

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 1 Fév 2007 - 21:02

DavidLeMarrec a écrit:
Le répertoire de colorature n'est pas à proprement parler humble, je ne sais quelle est la poule et quel est l'oeuf...

Tout simplement, dans l'opéra comique, il y a des tones de choses formidables. Ca va de la ballade des enfants de la nuit (des Diamants de la Couronne) à Fra Diavolo, mais aussi les Hérold et Boïeldieu, ou, moins palpitant, Adam, qui ont beaucoup à proposer.
Tant qu'à faire, je préfèrerais les variations sur Ah vous dirai-je Maman du Toréador plutôt que ce concerto, certes pas si souvent exécuté.

Une petite recherche dans le répertoire de Mady Mesplé et Sumi Jo permettra, je pense, de se faire une idée : le Comte Ory, le Domino Noir, etc.

RE-Merci pour toutes ses idées de morceaux que je ne connaissais pas. J'en connais une qui va être contente(et qui pourrait finalement faire ses recherches seule)! Le répertoire de colorature ne m'est pas le plus familier, et pour cause. Mais c'est un plaisir que de rencontrer des gens de ton érudition, David.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 1 Fév 2007 - 21:11

Si tu ne connaissais pas, je dois peut-être quelques précisions. Ces partitions se trouvent assez aisément chez les bouquinistes ou dans les bibliothèques parisiennes. Les compositeurs les plus concernés sont Boïeldieu, Hérold, Auber, Adam et Halévy (veine plus sérieuse). Essentiellement de l'opéra comique, quasiment tous les opéras de ces compositeurs comportent un rôle pour soprano colorature et les airs attenants.

Il y a aussi Meyerbeer, avec les airs de Marguerite de Valois (très long et difficile mais splendide) dans les Huguenots, Berthe dans le Prophète, Isabelle dans Robert le Diable, Dinorah dans l'opéra du même nom, Inès dans l'Africaine (magnifique romance à l'acte I), Catherine dans L'Etoile du Nord.

Bizet aussi, avec Catherine Glover dans La Jolie Fille de Perth, ou également Ivan IV...

Bref, il existe un répertoire immense dans le domaine français, facile à exploiter, immédiat musicalement.

Ensuite, on peut aller chercher des répertoires plus difficiles, par exemple Pasiphaé dans les Rois de Fenelon, Gepopo dans Le Grand Macabre de Ligeti, The Tempest d'Ades...

Il faudrait vraiment savoir les souhaits de l'interprète : langue, agilité, difficulté, tessiture, style... Le concerto de Glière est en effet plutôt confortable, même si aigu : très bien écrit pour la voix, et ne s'adressant qu'à elle.


(Tant mieux si ça peut rendre service ! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 1 Fév 2007 - 21:35

Arrêtons de médire!


Dernière édition par le Ven 27 Avr 2007 - 19:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 1 Fév 2007 - 21:51

Je savais que tu viendrais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 1 Fév 2007 - 22:04

2
Revenir en haut Aller en bas
christophe21
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Dim 1 Juin 2008 - 9:40

je fais aussi partie de ceux qui aiment bien Glière, il a fait un très beau concerto pour harpe, une troisième symphonie très agréable à écouter, et qui dure 55 minutes (j'ai lu 1 h 30 sur un autre post), mais après contrôle, elle fait bien 55 minutes. En revanche, je ne connais pas ses 2 premières symphonies, ni "Le pavot rouge".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Dim 1 Juin 2008 - 10:27

Pour la troisième symphonie, Illya Murametz, c'est entre les deux: très souvent on tombe sur des version coupées: le disque Naxos donne une version de 1heure 15.
Les deux premières symphonies sont de facture beaucoup plus classiques: le meilleur de Glière (avec les ballets et quelques poèmes symphoniques dont les Sirènes op 33) est peut-être dans ses concertos tardifs, qui ont l'ampleur de symphonies, celui pour cor et celui pour violoncelle.
Glière a écrit beaucoup de musique d'opéra, seul ou en collaboration: il a fondé de très nombreuses écoles nationales en URSS. A part les ouvertures, on ne trouve à peu près rien de tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
christophe21
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Dim 1 Juin 2008 - 11:31

c'est ça le problème, pour trouver ses œuvres, c'est très difficile. Pour la 3e symphonie, j'ai ça sur mon disque :

Andante sostenuto 19:10
Andante 13:42
Allegro 5:37
Allegro tumultoso 15:23

RIAS Symphonie Orchester Berlin - Ferenc Fricsay

Il manquerait 20 minutes sur mon disque ?

Je m'aperçois que j'ai aussi ça de Glière :
- Hymne à la grande ville d'après le ballet "Le cavalier d'airain"
- Danse des marins soviétiques (la petite pomme) d'après le ballet "Le coquelicot".
- concerto pour cor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Dim 1 Juin 2008 - 12:07

c'est Stokowski je crois qui a le premier opéré des coupes sombres dans la 3ème symphonie pour des raisons d'édition discographique (il avait obtenu l'accord de Glière parait-il). Je pense que la version Bolstein chez Chandos doit être complète aussi. Pour moi les minutages sont:
1-Les pèlerins: Illya Muramets et Svyatogor 21'42
2-Solovey le brigand 21'46
3-Avec Vladimlir Clair-Soleil (scherzo) 6'50
4-Exploits et pétrification d'Illya Muramets 25'05

Le cavalier d'airain (dernier ballet de Glière d'après Pushkin) est introuvable et je ne connais pas malheureusement. La danse du marin russe est le "tube" de Glière, c'est en général le seul morceau par lequel il survit au disque dans des compils de "musique russe spectaculaire", extrait du premier acte du Red Poppy (le pavot rouge, le coquelicot selon les traductions). Il y en a une célèbre version par Maurice Abravanel. Je recommande le double CD Naxos avec le ballet intégral, c'est de la très belle musique, l'acte 2, celui de la fumerie d'opium est vraiment splendide.
Le concerto pour cor est non seulement le premier concerto russe pour cet instrument, mais probablement la partition la plus importante de tout le répertoire pour cet instrument (ceux de Mozart ou Richard Strauss n'excédent pas le quart d'heure).
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 71
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Dim 1 Juin 2008 - 15:28

La version Ferenc Fricsay que possède Christophe est bien celle "révisée" par Stokovski avec de larges coupures, qui finalement ne se sentent pas trop au cours de l'audition.
Que veux tu, il fallait bien que la symphonie tienne sur un 33 tours ! (on avait osé faire de même avec la deuxième symphonie de Rachmaninov).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christophe21
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Dim 1 Juin 2008 - 16:25

Merci pour ces précisions, je suis un peu déçu de ne pas l'avoir complète, je l'ai achetée en 1978/80 environ, lors d'un voyage en Allemagne, car on ne le trouvait pas en France, c'est une édition Deutsche Gramophon Dokumente. Je suis content de l'avoir, mais à présent que je sais que c'est pas complet, flûte alors ! les double vinyls ça existait pourtant à l'époque. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Sam 13 Déc 2008 - 19:49

L'ouverture de l'opéra Shakh-Senem est assez réussie : un mélange de Rimsky et de Borodine, là aussi avec l'utilisation de thèmes mélodiques typiques de l'Azerbaidjan. La suite de l'homme de bronze qui date de 1949 est assez réjouissante, en particulier son final. La marche héroique qui clôt le disque contient également de nombreuses réminiscences folkloriques, une citation de l'Internationale, des chinoiseries façon Red Poppy, etc. Très bonnes interprétations d'Anichanov et de l'orchestre symphonique de Saint-Pétersbourg.




Dernière édition par WoO le Ven 22 Juil 2011 - 20:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Ven 22 Juil 2011 - 19:55

Je viens de découvrir la 3ème symphonie.

C'est quelque chose, cette oeuvre, un vrai voyage, surtout que la version que j'ai écoutée est celle de Scherchen (1H20).
C'est une oeuvre épique! Beaucoup de contrastes, une palette expressive immense s'y développe. Je n'y trouve même pas spécialement de longueur.
Le deuxième mouvement est vraiment magnifique, très inventif et original, en particulier grâce à la narration musicale qu'elle exprime. Mais tout le reste est d'un très haut niveau. Le decrescendo a la fin du dernier mouvement est vraiment touchant, tout mouvement s'arrête, retour du thème des cuivres, le temps s'arrête... Le programme est vraiment bien mis en valeur. Smile

Il n'en fallait pas moins pour déployer toute une vie! Très impressionnant en tout point. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 28 Sep 2011 - 14:36

Je conseille vivement d'acquérir (pour Les Symphonies en particulier) les trois CD "CHANDOS" dirigé par Sir Edward Downes avec la BBC Philharmonic. Je n'ai (personnellement) pas encore acquis sa première symphonie, par contre, ce que je peux vous dire pour les deux autres, ce sont de pures merveilles épiques et tumultueuses !


Par contre, question "Money", ça frise l'hystérie : 40 francs/CHF par CD ( affraid)

Je conseille donc vivement de ne point acheter les CD seuls (l'un après l'autre ou ensemble mais séparément) mais plutôt de chercher le coffret "CHANDOS" qui ne coûte que 90 francs/CHF (ou env. 60-70 euros, dépend la TVA, etc----). Avec en plus d'autres chefs-d’œuvre de Glière : par exemple, son Concerto pour Cor ou The Bronze Horseman Suite.

Que voici :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4036
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 28 Sep 2011 - 16:56

Vino, connais-tu le concerto pour soprano colorature ? Quelques personnes en ont déjà parlé dans ce fil - souvent en mal, à tort selon moi... Mon orchestre l'avait joué il y a quelques temps. C'est une œuvre qui demande un peu de patience et de bonne volonté, qui fait effectivement dans une certaine esthétique que l'on peut qualifier de dégoulinante - mais qui vaut franchement le détour ! Glière réussit à créer de nombreuses atmosphères intéressantes, à conserver une moiteur à l'orchestre et instaure de magnifiques dialogue entre soliste et instruments solos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Sam 1 Oct 2011 - 17:22

Horatio a écrit:
Vino, connais-tu le concerto pour soprano colorature ? Quelques personnes en ont déjà parlé dans ce fil - souvent en mal, à tort selon moi... Mon orchestre l'avait joué il y a quelques temps. C'est une œuvre qui demande un peu de patience et de bonne volonté, qui fait effectivement dans une certaine esthétique que l'on peut qualifier de dégoulinante - mais qui vaut franchement le détour ! Glière réussit à créer de nombreuses atmosphères intéressantes, à conserver une moiteur à l'orchestre et instaure de magnifiques dialogue entre soliste et instruments solos.

Salut Horatio,

Oui, j'adore énormément ce concerto. Very Happy

C'est d'une beauté ravissante, dégoulinante certes, mais d'une grande maîtrise de textures contrapuntiques entre la soliste vocale et l'orchestre. Personnellement, je n'ai pas vraiment eu de problème avec cette œuvre "tardive", ce n'était pas un choc pour moi de constater la pureté du style concertant de Glière (j'adore également son concerto pour cor et pour violon "inachevé" à sa mort, puis complété par son élève Boris Liatochinsky).

Au fait, précision tarifaire des disques "Chandos" :

J'ai trouvé sur Amazon.fr des CD's Glière par Sir Edward Downes et je constate que cela ne coûte que (plus ou moins) 25-30 euros le disque. Smile

P.S. Tu as ton propre orchestre ??? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4036
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Sam 1 Oct 2011 - 17:59

Vinogradovsky a écrit:


P.S. Tu as ton propre orchestre ??? Shocked

Bien sûr, je suis en tournée actuellement : à NY en ce moment, et on s'envole pour St-Pétersbourg dans 3 jours Cool .

Comment pouvais-je le dire autrement ? :mrgreen:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Ven 21 Oct 2011 - 19:55

WoO a écrit:
L'ouverture de l'opéra Shakh-Senem est assez réussie : un mélange de Rimsky et de Borodine, là aussi avec l'utilisation de thèmes mélodiques typiques de l'Azerbaidjan. La suite de l'homme de bronze qui date de 1949 est assez réjouissante, en particulier son final. La marche héroique qui clôt le disque contient également de nombreuses réminiscences folkloriques, une citation de l'Internationale, des chinoiseries façon Red Poppy, etc. Très bonnes interprétations d'Anichanov et de l'orchestre symphonique de Saint-Pétersbourg.



Et qu'en pense-tu de l'Ouverture Gyul'sara ? Smile

L'opéra Goulsara (1936) qui se tourne vers la musique traditionnelle de style tadjik pour trouver son inspiration. L'héroïne est d'une humeur beaucoup plus sombre que celle de Chah-Sénem, plaintive, comme nous l'apprenons en écoutant l'introduction prolongée de l'ouverture avec son habile accumulation de sombres couleurs et l'importance du rôle donné au cor anglais. Néanmoins, une fois que l'Allegro proprement dit démarre, les différences de style ethnique deviennent rapidement plus apparentes avec des rythmes syncopés et une orchestration plus tranchée, et cette musique d'amour acquiert une plus grande insistance centrée sur une poignée de notes.
Les méthodes européennes mènent, dans le développement, à une fugue d'une étrangeté frappante sur un thème tadjik, tandis que la couleur locale a presque dernier mot lorsque la percussion éxecute des battements inattendus avant l'Allegro molto final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 26 Oct 2011 - 2:45

Bonsoir,

Comme vous le savez, je découvre avec émerveillement l’œuvre immense de Reinhold Glière.
Je vais vous en faire un classement qui démontrera ainsi mes préférences quant à ses œuvres orchestrales principalement :

1) Symphonie no. 3 "Ilya Mouromets" Op. 42
2) Les Sirènes, poème symphonique Op. 33
3) Chryzis-Ballet Pantomime Op. 65 (1912)
3 bis) Symphonie no. 2 en ut mineur Op. 25
4) Symphonie no. 1 en mi bémol majeur Op. 8
5) Ballade pour violoncelle et orchestre de chambre Op. 4
6) Les Cosaques Zaporogues, poème symphonique Op. 64
7) Shakh Sénem-Ouverture Op. 69
Cool Le Pavot Rouge-Suite Op. 70
9) La Marche Héroïque "for the Buryat-Mongolian ASSR" Op. 71
10) Le Cavalier d'airain-Suite Op. 89
11) Ouverture sur des thèmes Slaves (1941)
12) Taras Bulba-Suite (1951-52)
13) Concerto pour soprano colorature Op. 82
14) Concerto pour cor Op. 91
15) Concerto pour violon Op. 100
16) Gyul'sara-Ouverture (1936)
17) Concerto pour violoncelle Op. 87
18) Concerto pour harpe Op. 74
19) Sheeps's Spring-Suite (1930)
20) Holiday at Ferghana-Ouverture Op. 75


Dernière édition par Vinogradovsky le Sam 29 Oct 2011 - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noorvensen
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 26 Oct 2011 - 3:08

Pour ma part, j'ai entendu Gliere depuis assez longtemps, mais je ne connais que très très peu d'oeuvres, uniquement des pièces pour piano comme les préludes qui restent fort appréciables à mon sens......

Par contre je ne connais pas son répertoire orchestral........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 26 Oct 2011 - 3:15

noorvensen a écrit:
Pour ma part, j'ai entendu Gliere depuis assez longtemps, mais je ne connais que très très peu d'oeuvres, uniquement des pièces pour piano comme les préludes qui restent fort appréciables à mon sens......

Par contre je ne connais pas son répertoire orchestral........

Essaies de commencer par sa monumental troisième symphonie qui narre la célèbre légende d'Ilya Mouromets, Un sorte d'Oblomov des temps anciens... Smile

Près de 80 minutes de pur voyage initiatique vers un monde fantastique, habité par des créatures sortant des opéras-légendes de Rimsky-Korsakov tel que Rossignol le Brigand attendant ses victimes dans l'antre d'une forêt glaçante en compagnie de ses trois filles envoûtant les pauvres âmes égarés, jusqu'à l'arrivé funeste d'Ilya sur son fier destrier, ou Vladimir Beau-Soleil conviant toute sa coure à assister à la décapitation de ce monstre par Ilya Mouromets en personne.

Et je te préviens, ce n'est pas le même Glière que celui des préludes pour piano !
Tu vas tomber de ton fauteuil si tu entendais la seconde partie du deuxième mouvement de la symphonie. bom


Dernière édition par Vinogradovsky le Sam 29 Oct 2011 - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 26 Oct 2011 - 13:20

Oui, je confirme, la 3° Symphonie st vraiment énorme, c'est la Russie à l'état pur ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 26 Oct 2011 - 14:48

en ce qui concerne les deux premières places du classement de Vino, aucun doute, deux immenses chef d'oeuvre. Ensuite je pense que je classerais en 3 The red Poppy: il faut absolument écouter le ballet et non la suite qui ne contient pratiquement rien de l'Acte 2, le sommet avec La fumerie d'opium, Dreams et l'adagio des 4 déesses, un de mes moments préférés de toute la musique symphonique (tous pays confondus).
Je placerais tous les concertos devant les (deux autres) symphonies et quelques quatuors aussi. Les ouvertures des opéras "collectifs" j'ai plus de réticences, mais sans doute parce que j'ai dans l'oreille les très mauvaises versions de Sinaïsky.
Comment s'appelle cette pièce "Rumeurs d'une ville " "Echoes of a city"?
Ne pas oublier le feuillet d'album pour trompette.
Revenir en haut Aller en bas
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Sam 29 Oct 2011 - 13:59

Je n'ai découvert qu'assez tardivement un autre chef-d’œuvre de sa période près-révolutionnaire (1912, mais portant l'opus 65) :

Un Ballet-Pantomime s'intitulant Chryzis

mon Dieux, cette œuvre est sublime ! sunny
On y entend quelques réminiscences de l'Oiseau de Feu de Stravinsky, un peu de Glazounov (dans le style des Saisons par exemple, que d'ailleurs j'ai découvert récemment...) et l'orchestration employée est proche de celle des Sirènes Op. 33. C'est un pur enchantement du post-romantique russe ! Je le placerai illico-presto à la troisième place de mon classement Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Lun 7 Nov 2011 - 23:42

Vinogradovsky a écrit:
Et qu'en pense-tu de l'Ouverture Gyul'sara ? Smile

Je trouve qu'elle a un côté épique-musique de film, j'aime beaucoup. Very Happy

Mes oeuvres préférées de Glière sont les Sirènes, les Cosaques Zaporogues et le Pavot Rouge. J'aime beaucoup Ilya Mouromets mais je trouve malgré tout des longueurs dans le premier mouvement. Le deuxième mouvement est parfait en revanche, un chef d'oeuvre du même niveau que les Sirènes. J'avais été déçu par les deux premières symphonies. A retenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6219
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 28 Juin 2012 - 13:06

Je viens de découvrir les 1° et 3°me symphonie et surtout Les Sirènes sur laquelle je me suis largement attardé. Sacré surprise cette symphonie #3 !! Et plus encore les Sirènes !! Cette nouvelle couleur musicale (nouvelle pour moi Wink ) m'intéresse beaucoup, et puis cette façon de faire avancer la trame musicale est assez captivante, impossible d'entendre une minute de musique sans avoir envi d'entendre la suivante !! Pour une première écoute c'est vraiment très bien parti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Le Gentil
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 264
Age : 25
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 28 Juin 2012 - 14:06

Sa symphonie n°3 m'avait beaucoup plu aussi, quelle puissance d'expression, et une noirceur formidable. Un monument à la culture slave comme disait Stokowski. J'écouterai les Sirènes dans l'aprèm pour en découvrir un peu plus sur sa musique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abnegor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1278
Age : 35
Localisation : Angers
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 28 Juin 2012 - 16:02

Le problème, c'est qu'après ces deux oeuvres, vous n'allez pas avoir grand-chose à vous mettre sous la dent. Le reste est en effet bien moins folichon (moins inspiré, et moins original), mais j'en écoute toujours sans déplaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6219
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 28 Juin 2012 - 18:00

Abnegor a écrit:
Le problème, c'est qu'après ces deux oeuvres, vous n'allez pas avoir grand-chose à vous mettre sous la dent. Le reste est en effet bien moins folichon (moins inspiré, et moins original), mais j'en écoute toujours sans déplaisir.
Pas grave Wink Je suis sûr que, comme toi, je vais prendre du plaisir à écouter le reste de son oeuvre, tant je trouve déjà ces deux là fascinantes dans leur style. Je viens de réécouter Les Sirènes, c'est un vrai coup de foudre ! drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 28 Juin 2012 - 20:07

Les Sirènes est un chef d'oeuvre, ça fait longtemps que je me tue à le dire, un thème d'une simplicité évangélique, développé sans la moindre faute de goût, quelque chose d'aussi évident que la gamme descendante du pas de deux de Casse-Noisette.
Il y a d'autres très belle choses chez Glière. Tout aussi puissant que la 3ème symphonie et les Sirènes, il y a l'acte II du pavot rouge, entre autre la scène de la fumerie d'opium et cet autre moment radieux (qui n'est pas dans la suite) l'adagio des quatre déesses.
L'acte I résume, avant qu'il ait écrit sa première note toute la musique de ballet de Khatchatourian.
Il est fascinant de voir que Glière a été le professeur de tous les musiciens soviétiques des marches de l'empire, d'abord celui des immigrés, Prokofiev, Dukelsky (Vernon Duke) à la tête du conservatoire de Kiev -Revutsky, Lyatoshinsky- puis des républiques d'extrême-orient où il s'est effacé pour écrire des opéras nationaux en collaboration avec ses élèves.
Revenir en haut Aller en bas
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Ven 29 Juin 2012 - 12:02

Rav-phaël a écrit:
Abnegor a écrit:
Le problème, c'est qu'après ces deux oeuvres, vous n'allez pas avoir grand-chose à vous mettre sous la dent. Le reste est en effet bien moins folichon (moins inspiré, et moins original), mais j'en écoute toujours sans déplaisir.
Pas grave Wink Je suis sûr que, comme toi, je vais prendre du plaisir à écouter le reste de son oeuvre, tant je trouve déjà ces deux là fascinantes dans leur style. Je viens de réécouter Les Sirènes, c'est un vrai coup de foudre ! drunken

Essaies d'entendre le pantomime "Chrysis", c'est une envoûtante continuation des Sirènes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Ven 29 Juin 2012 - 17:23

Je viens de me passer Les Sirènes.

J'aime bien mais je m'étonne de l'enthousiasme presque général que cette pièce suscite. C'est joli, oui sans aucun doute mais je lis plus haut "chef d'oeuvre", "nouvelle couleur", je cherche mais je ne trouve pas. Pas la moindre trace d'âme slave là-dedans pour moi mais une sorte d'impressionnisme revu par Sibelius...

Enfin, c'est sympa quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Ven 24 Aoû 2012 - 14:10

Cello a écrit:
Je viens de me passer Les Sirènes.

J'aime bien mais je m'étonne de l'enthousiasme presque général que cette pièce suscite. C'est joli, oui sans aucun doute mais je lis plus haut "chef d'oeuvre", "nouvelle couleur", je cherche mais je ne trouve pas. Pas la moindre trace d'âme slave là-dedans pour moi mais une sorte d'impressionnisme revu par Sibelius...

C'est le manque de thèmes claires qui te rebute ?
Effectivement, quand on y réfléchie, il y a pas mal de Sibelius là-dedans. Pourtant, elle aspire à être typiquement une œuvre slave par excellence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben.
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1863
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Ven 24 Aoû 2012 - 14:32

Cello a écrit:
Je viens de me passer Les Sirènes.

J'aime bien mais je m'étonne de l'enthousiasme presque général que cette pièce suscite. C'est joli, oui sans aucun doute mais je lis plus haut "chef d'oeuvre", "nouvelle couleur", je cherche mais je ne trouve pas. Pas la moindre trace d'âme slave là-dedans pour moi mais une sorte d'impressionnisme revu par Sibelius...

Enfin, c'est sympa quand même.

Je pense que l'accointance la plus évidente entre Sibelius et cette oeuvre de Glière tient surtout à l'accumulation progressive de strates sonores, très caractéristique du style symphonique sibelien.
Par contre je n'entends pas l'oeuvre comme toi: là où tu vois une sorte d'impressionisme, je trouve l'oeuvre plutôt expressionniste en fait, et très narrative, quand la musique de Sibelius semble tendre en permanence à la rétraction du discours musical, à la contraction des harmonies modales et du travail sur la tonalité. Il y a assez peu de transformations harmoniques ici, contrairement aux symphonies sibeliennes. L'exposé mélodique m'apparaît en un sens beaucoup plus classique que chez Sibelius. La linéarité surgit chez Sibelius de la finesse du travail sur l'harmonie, sur l'épaisseur des strates sonores; ici, la linéarité m'apparaît beaucoup plus conventionnelle, intrinsèquement liée à l'enchainement des thèmes et des mélodies.

Pour moi l'oeuvre est assez loin de l'esthétique musicale de Sibelius.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Ven 24 Aoû 2012 - 14:47

Ben. a écrit:
Cello a écrit:
Je viens de me passer Les Sirènes.

J'aime bien mais je m'étonne de l'enthousiasme presque général que cette pièce suscite. C'est joli, oui sans aucun doute mais je lis plus haut "chef d’œuvre", "nouvelle couleur", je cherche mais je ne trouve pas. Pas la moindre trace d'âme slave là-dedans pour moi mais une sorte d'impressionnisme revu par Sibelius...

Enfin, c'est sympa quand même.

Pour moi l’œuvre est assez loin de l'esthétique musicale de Sibelius.

Je suis d'accord, lorsque j'ai dis qu'il y a du Sibelius, c'est surtout dans la technique qu'utilise Glière dans "l'accumulation progressive des strates sonores...". Il est claire, je suis encore d'accord, que l’œuvre est davantage expressionniste qu’impressionniste, la musique suit des liens thématiques forts et s'exprime de manière plus "fraîche" qu'une pièce debussyste. En faite, ce sont des esquisses sonores qui renferme un travail de la forme plus classique, mais puissante. D'ailleurs la coda ressemble furieusement à la coda du mouvement lent de la symphonie en mi bémol majeur de Stravinsky, écrite un an auparavant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Ven 24 Aoû 2012 - 19:12

Cello a écrit:
Pas la moindre trace d'âme slave là-dedans pour moi mais une sorte d'impressionnisme revu par Sibelius...

Je ne comprends pas le rapprochement avec Sibelius. Je ne connais aucune oeuvre de ce dernier aussi chatoyante et touffue (même si l'aspect concentré et météorologique de sa musique est parfois très impressionnant). Mais je ne connais quasiment que les symphonies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben.
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1863
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Ven 24 Aoû 2012 - 19:32

WoO a écrit:
Cello a écrit:
Pas la moindre trace d'âme slave là-dedans pour moi mais une sorte d'impressionnisme revu par Sibelius...

Je ne comprends pas le rapprochement avec Sibelius. Je ne connais aucune oeuvre de ce dernier aussi chatoyante et touffue (même si l'aspect concentré et météorologique de sa musique est parfois très impressionnant). Mais je ne connais quasiment que les symphonies.

A peu près tous les mouvements rapides des symphonies de Sibelius me paraissent plus "chatoyants" et "touffus" que cette oeuvre-ci, quant à moi ! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Ven 24 Aoû 2012 - 19:37

La 4ème est loin d'être chatoyante dans ce cas. Mr.Red Nous sommes d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mar 7 Jan 2014 - 15:45

Le 13 février 2014 sort une nouvelle interprétation de la 3ème symphonie chez Naxos, non coupée évidemment, avec JoAnn Falletta à la tête l'Orchestre Philharmonique de Buffalo.

Un très long article (en anglais) sur cette oeuvre et les problèmes posées par son interprétation, avec de nombreuses déclarations de la chef, peut être lu ici : http://www.fanfaremag.com/content/view/53308/10261/

J'ai été ravi de voir que le mouvement qui la frappait le plus était le 2ème (le plus beau pour moi) et j'attends avec impatience ce nouvel enregistrement. Je suis aussi curieux de voir si elle sera capable de ne pas me faire sentir des longueurs dans le premier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 949
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mar 7 Jan 2014 - 17:13


Je me souviens avoir acheté cette 3ème symphonie "Illya Mouromets" après une écoute à France-Musique, vers 1984.

Le second mouvement développe bien des charmes, même si on peut y voir un "retour d'Allemagne" où il était allé compléter sa formation. Cela se tourne nettement vers les "Murmures de la Forêt" et autres fééries wagnériennes, ce qui, en soit, n'est pas un mal, mais n'offre guère d'originalité par rapport au modèle. A la limite, je préfère le "Lac Enchanté' de Liadov qui relève d'une esthétique semblable...Pour le reste, j'y ai trouvé bien des longueurs...

L'autre souvenir de Glière, c'est en janvier 1985, au théâtre des Champs-Elysées, où je suis allé écouter son "concerto pour cor". Non seulement l'oeuvre n'avait rien de bien original mais il y avait au milieu du premier mouvement, une longue cadence du soliste qui était devenu tout rouge en soufflant dans son instrument, à tel point qu'on s'attendait à le voir mourir d'apoplexie sur la scène. J'ai piqué un fou-rire inextinguible...Surtout qu'à la fin, il est revenu sur scène pour embrasser la partition!

Après, il y avait la 9ème de Mahler...Et je vous assure que je n'ai pas ri...Du tout!





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   

Revenir en haut Aller en bas
 
Reinhold Gliere
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Reinhold Gliere
» Oskar Fried, compositeur, chef d'orchestre (1871-1941)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: