Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Reinhold Gliere

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 8 Jan 2014 - 0:09

C'est très beau le Lac enchanté de Liadov, mais bon, ça dure trois fois moins longtemps (même chose pour Wagner d'ailleurs) et avec de telles beautés on ne voit pas le temps passer... Spontanément cette atmosphère extraordinaire me fait penser à la Princesse Urata de Nikolaï Golovanov (qui ne peut pas avoir ignoré Glière). Tout ça est quasi contemporain de l'Oiseau de Feu, autre chef d'oeuvre ultime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 949
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 8 Jan 2014 - 9:10

WoO a écrit:
C'est très beau le Lac enchanté de Liadov, mais bon, ça dure trois fois moins longtemps (même chose pour Wagner d'ailleurs) et avec de telles beautés on ne voit pas le temps passer... Spontanément cette atmosphère extraordinaire me fait penser à la Princesse Urata de Nikolaï Golovanov (qui ne peut pas avoir ignoré Glière). Tout ça est quasi contemporain de l'Oiseau de Feu, autre chef d'oeuvre ultime.

"Oiseau de feu" dont Diaghilev avait d'abord confié la composition à Liadov...Mais celui-ci était d'une paresse insurmontable...Lorsque, quelques mois avant les répétitions, le commanditaire demanda au musicien où il en était, Liadov lui répondit, avec un grand sourire : "le papier musique vient d'être acheté"...D'où, recours en urgence au "prince Igor"!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 8 Jan 2014 - 12:04

ça n'est pas passé entre les mains de Tcherepnin, le père, d'abord?
Revenir en haut Aller en bas
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 949
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 8 Jan 2014 - 12:16


L'anecdote que je cite, je l'ai lue dans les mémoires de Chostakovitch. Il ne cite pas Tchérépnin dans la gestation de "l'Oiseau de Feu".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 8 Jan 2014 - 12:33

J'ai lu que Glazounov et Tcherepnin père avaient décliné la proposition de Diaghilev, contrairement à Liadov qui l'aurait plus ou moins accepté mais qui ne produisit rien, d'où le recours de dernière minute a Stravinsky.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 8 Jan 2014 - 13:45

Àh ces russes, ils sont d'une telle susceptibilité. C'est presque navrant... Un Oiseau de Feu par Glazounov ça aurait pu être encore un chef-d'oeuvre inextinguible.  Sad 

Enfin, pour revenir à Glière, Je ne comprends pas vraiment le problème de Starluc.  Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 949
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 8 Jan 2014 - 14:31

ovni231 a écrit:
Àh ces russes, ils sont d'une telle susceptibilité. C'est presque navrant... Un Oiseau de Feu par Glazounov ça aurait pu être encore un chef-d'oeuvre inextinguible.  Sad 

Enfin, pour revenir à Glière, Je ne comprends pas vraiment le problème de Starluc.  Confused

Le peu que je connais de Glière me donne l'effet d'un compositeur sans grande personnalité. Point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 8 Jan 2014 - 14:38

starluc a écrit:
ovni231 a écrit:
Àh ces russes, ils sont d'une telle susceptibilité. C'est presque navrant... Un Oiseau de Feu par Glazounov ça aurait pu être encore un chef-d'oeuvre inextinguible.  Sad 

Enfin, pour revenir à Glière, Je ne comprends pas vraiment le problème de Starluc.  Confused

Le peu que je connais de Glière me donne l'effet d'un compositeur sans grande personnalité. Point.


Je suis  Crying or Very sad  pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 949
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 8 Jan 2014 - 14:49


Que veux-tu, c'est ainsi. a moins que la découverte fortuite d'une oeuvre inconnue de moi ne me réconcilie avec lui.

surtout que, d'habitude, j'aime bien les Russes : Borodine, Moussorgsky, Glazounov, Rachmaninov, Scriabine, Prokofieff sans parler du (jeune!) Stravinsky!  coucou 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 8 Jan 2014 - 14:53

Àh bon. Alors ça va, tout n'est pas perdu !  kiss  coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 8 Jan 2014 - 15:04

starluc a écrit:

Que veux-tu, c'est ainsi. a moins que la découverte fortuite d'une oeuvre inconnue de moi ne me réconcilie avec lui. 

 Arrow Les Sirènes (chef-d'oeuvre), le ballet du Pavot Rouge (Red Poppy), la suite du ballet du Cavalier de Bronze...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 8 Jan 2014 - 15:07

WoO a écrit:
starluc a écrit:

Que veux-tu, c'est ainsi. a moins que la découverte fortuite d'une oeuvre inconnue de moi ne me réconcilie avec lui. 

 Arrow Les Sirènes (chef-d'oeuvre), le ballet du Pavot Rouge (Red Poppy), la suite du ballet du Cavalier de Bronze...

 Arrow  Arrow  Khrysis, pantomime Op. 65.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 8 Jan 2014 - 15:40

15:38:43
ovni231 a écrit:
WoO a écrit:
starluc a écrit:

Que veux-tu, c'est ainsi. a moins que la découverte fortuite d'une oeuvre inconnue de moi ne me réconcilie avec lui. 

 Arrow Les Sirènes (chef-d'oeuvre), le ballet du Pavot Rouge (Red Poppy), la suite du ballet du Cavalier de Bronze...

 Arrow  Arrow  Khrysis, pantomime Op. 65.

Je ne connais pas cette suite (disque difficile à trouver) mais j'ai lu qu'elle serait extraite du ballet complet du Pavot Rouge, dont l'intégralité a heureusement été enregistré par Naxos.
Sinon il y a aussi les Cosaques Zaporogues Very Happy
Et la suite de Taras Bulba ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 8 Jan 2014 - 16:25

il y a une suite du Red Poppy, mais souvent enregistrée dans la réorchestration du Bolchoï qui ne rend pas du tout hommage à l'inspiration d'origine, et évite quelques uns des morceaux les plus fulgurants comme l'adagio des 4 déesses. Khrisis est une partition différente je crois, le 1er ballet de Glière me semble-t-il et il doit exister un enregistrement sous la direction du compositeur.
L'oiseau de feu de Nicholas Tcherepnin a connu au moins un enregistrement, c'est assez charmant d'ailleurs, mais ça ne dure qu'une vingtaine de minutes et il me semble qu'il était lui aussi hors délai par rapport aux demandes de Diaghilev.
Revenir en haut Aller en bas
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 8 Jan 2014 - 19:07

WoO a écrit:
15:38:43
ovni231 a écrit:
WoO a écrit:
starluc a écrit:

Que veux-tu, c'est ainsi. a moins que la découverte fortuite d'une oeuvre inconnue de moi ne me réconcilie avec lui. 

 Arrow Les Sirènes (chef-d'oeuvre), le ballet du Pavot Rouge (Red Poppy), la suite du ballet du Cavalier de Bronze...

 Arrow  Arrow  Khrysis, pantomime Op. 65.

Je ne connais pas cette suite (disque difficile à trouver) mais j'ai lu qu'elle serait extraite du ballet complet du Pavot Rouge, dont l'intégralité a heureusement été enregistré par Naxos.

Hum... comment ?!  Surprised Shocked 

ça vient du Pavot Rouge ? Mais le Ballet-Pantomime Khrysis date de 1912 !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 8 Jan 2014 - 19:08

sud273 a écrit:
Khrisis est une partition différente je crois, le 1er ballet de Glière me semble-t-il et il doit exister un enregistrement sous la direction du compositeur.
L'oiseau de feu de Nicholas Tcherepnin a connu au moins un enregistrement, c'est assez charmant d'ailleurs, mais ça ne dure qu'une vingtaine de minutes et il me semble qu'il était lui aussi hors délai par rapport aux demandes de Diaghilev.

Merci Sud !  cheers sunny 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 8 Jan 2014 - 20:31

ovni231 a écrit:
WoO a écrit:
15:38:43
ovni231 a écrit:
WoO a écrit:
starluc a écrit:

Que veux-tu, c'est ainsi. a moins que la découverte fortuite d'une oeuvre inconnue de moi ne me réconcilie avec lui. 

 Arrow Les Sirènes (chef-d'oeuvre), le ballet du Pavot Rouge (Red Poppy), la suite du ballet du Cavalier de Bronze...

 Arrow  Arrow  Khrysis, pantomime Op. 65.

Je ne connais pas cette suite (disque difficile à trouver) mais j'ai lu qu'elle serait extraite du ballet complet du Pavot Rouge, dont l'intégralité a heureusement été enregistré par Naxos.

Hum... comment ?!  Surprised Shocked

C'est l'inénarrable "JRL" sur Amazon.fr qui le prétend... mais comme ce commentateur est incapable de dire quoi que ce soit d'intéressant sur la musique, à part attribuer des étoiles, dresser des listes énumérant des noms de compositeurs et faire des copier-coller de Wikipédia, je pense qu'on peut oublier tout de suite cette non information.

En tous cas ça m'embête bien parce que j'ai le Pavot mais pas Khrysis, ça m'aurait arrangé que Khrysis en soit issu.  Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 9 Jan 2014 - 0:16

Un article (en anglais) particulièrement copieux sur "Ilya Mourometz" et qui fait le point sur sa discographie :
http://www.classicalcdreview.com/ilyafinal.html
Comme l'article date de 2002 il n'y est évidemment pas question de la version Botstein (Telarc) sortie en 2008.

J'écoute Nathan Rakhlin sur Youtube... et c'est magnifique  Shocked 

Un double LP de 1974, Grand Orchestre de la Radio et TV de l'URSS, quelques micro-coupures ici ou là pour une durée totale de 75 minutes, réédité une fois en CD dans les années 90 chez Russian Disc (très mauvais repiquage semble-t-il) et, depuis, retombé dans le néant...  Sad 
Alto aurait mieux fait de s'en occuper plutôt que de ressortir Farberman de derrière les fagots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 726
Age : 41
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Sam 25 Jan 2014 - 11:20

Je confirme que Khrisis n'a rien à voir avec Le Pavot Rouge. Ce sont deux ballets bien distincts, et la musique est bien différente aussi. Khrisis est plus dans la suite romantique du XIXème siècle (avec ses passages orientalisant), alors que le Pavot rouge est typique de la musique soviétique de ballet, avec son livret communiste à souhait, sur le modèle de Gayaneh.

Si nous avons la possibilité d'écouter le Pavot Rouge en intégralité, merci Naxos, Khrisis n'existe que dans sa version de suite orchestrale de 40 minutes quand même par l'orchestre du Bolshoï sous la direction d'Algis Zhuraitis (Denon) ou par le même orchestre mais avec Glière lui même à la baguette(Consonance).

Pour la 3ème symphonie par Rakhlin, ce dernier était un excellent chef injustement méconnu et sa version de cette symphonie est en effet excellente  I love you Elle est disponible en téléchargement légal (Denon) avec, je pense une meilleure qualité que la version Russian disc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Sam 25 Jan 2014 - 11:24

vincent.1976 a écrit:
Lle Pavot rouge est typique de la musique soviétique de ballet, avec son livret communiste à souhait, sur le modèle de Gayaneh.

C'est plutôt Gayaneh qui suit le modèle du Pavot Rouge, chronologiquement parlant.  Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 726
Age : 41
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Sam 25 Jan 2014 - 11:28

ovni231 a écrit:
vincent.1976 a écrit:
Lle Pavot rouge est typique de la musique soviétique de ballet, avec son livret communiste à souhait, sur le modèle de Gayaneh.

C'est plutôt Gayaneh qui suit le modèle du Pavot Rouge, chronologiquement parlant.  Smile 

C'est tout à fait exact, c'était plus une indication de comparaison, j'aurai dû dire sur le même modèle que Gayaneh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Sam 25 Jan 2014 - 11:40

Depuis mon dernier message j'ai téléchargé sur iTunes la Symphonie No. 3 dirigée par Rakhlin et la suite de Khrisis dirigée par Zhuraitis ; ces oeuvres étaient vendues dans un même pack (4,99€) comprenant aussi deux piècettes pour piano (Harlequine et Prelude & Scherzo Op. 32) et le concerto pour harpe dirigé par Boris Khaikin (l'instrument est capté trop près, on a la tête dans les cordes et ce n'est pas terrible, l'oeuvre elle-même n'est pas terrible).
Ilya Mourometz dirigé par Rakhlin est superbe, c'est vraiment MA version de référence et je ne pense pas que Falletta puisse faire mieux que l'orchestre de la Radio TV de l'URSS de la grande époque, mais je l'écouterai quand même par curiosité, ça sera sans doute très intéressant. J'ai lu partout que le report Russian Disc de la version Rakhlin était un foirage complet, le son du fichier téléchargé est excellent.
Khrisis est très beau, orchestration somptueuse et scintillante, on pense à Rimsky, au premier Stravinsky, très belle découverte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 726
Age : 41
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Sam 25 Jan 2014 - 16:41

WoO a écrit:

Khrisis est très beau, orchestration somptueuse et scintillante, on pense à Rimsky, au premier Stravinsky, très belle découverte.

Entièrement d'accord, dans la suite, mes morceaux préférés sont les 8 et 9, puis les 4 et 7. Mais tout est excellent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CTI
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 117
Age : 56
Date d'inscription : 29/06/2010

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 20 Fév 2014 - 20:39

Pour info :
Naxos sort la 3 éme Symphonie de Reinhold Gliere
par Buffalo Philharmonic Orchestra
Direction JoAnn Falletta


L'occasion de découvrir cette symphonie, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ctifanblog.blogspot.fr/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23109
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 8 Oct 2014 - 20:16

ovni231, in playlist, a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Reinhold Glière (1875-1956) :

Le Pavot rouge, ballet en trois actes Op. 70 -Suite

= Edward Downes, Orchestre philharmonique de la BBC

(Chandos, novembre 1992)



À quand l'écoute du ballet intégral ? Smile


Smile Effectivement, je ne connais que la Suite.
Trouve-t-on de bonnes versions du ballet complet ?
Existerait-il une grande version historique-et-idiomatique qui traîne dans les archives Melodiya ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 8 Oct 2014 - 20:44

Je n'en suis pas sûr pour une version intégrale "historique". Je ne connais que cette version chez Naxos :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mar 19 Avr 2016 - 8:49

Le concerto pour colorature par Gruberova avec Eichhorn ; une version que je ne connaissais pas, personnellement (ce qui ne veut pas dire qu'elle est rare, ceci dit Wink ) : /watch?v=0-RxDoXCCBM&feature=share .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchoukrev
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 388
Age : 21
Localisation : Entre Paris et les Hauts-de-France
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Ven 22 Avr 2016 - 11:39

Je viens de recevoir le disque Ilya Muromets par Faletta. Je vous donne mes impressions lorsque je l'aurais écouté, dans quelques jours probablement parce que je suis en pleines révisions là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchoukrev
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 388
Age : 21
Localisation : Entre Paris et les Hauts-de-France
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Dim 1 Mai 2016 - 11:25

Voilà le post sur Ilya Mouromets que j'avais promis!

La symphonie N°3 de Glière se présente en fait comme une succession de quatre poèmes symphoniques représentant les aventures d'Ilya Mouromets, un guerrier sorti des légendes médiévales russes. La partition est conçue pour un orchestre élargi, avec 8 cors, 2 harpes et un célesta, plus les cordes les bois et les cuivres habituels, auxquels s'ajoutent une importante section de percussions... Elle s'inscrit dans la tradition postromantique et évoque souvent le groupe des Cinq, et notamment Borodine.

I. Les pèlerins: Ilya Mouromets et Svyatogor.
Ilya se trouve au château du prince Vladimir en tant qu'invité; des pèlerins viennent le rencontrer (figurés par un choral aux cuivres) et lui enjoignent d'aller trouver le vieux guerrier Svyagotor, qui lègue à Ilya sa force et son courage avant de mourir. L'rochestre s'attache à rendre la marche des pèlerins et la mort de Svyatogor par des thèmes majestueux puissamment orchestrés. Le mouvement se termine en apothéose, Ilya jurant de servir la Russie.

II. Solovey, le brigand.
Ilya débarasse la Russie du brigand Solovey, qui attirait les voyageurs dans la forêt en sifflotant puis les tuait. La musique figure la forêt où vit le brigand ainsi que les sifflotements sarcastiques de ce dernier, que finit par interrompre un puissant thème ascendant désormais associé à Ilya. L’utilisation des bois est notamment remarquable. Il se dégage de ce mouvement une très belle atmosphère mystérieuse.

III. A la cour de Vladimir le Beau-Soleil.
Un mouvement qui évoque la fête que donne le fastueux prince Vladimir en l'honneur d'Ilya, celui-ci venant de lui rapporter Solovey prisonnier. une scène de réjouissance dans la plus pure tradition russe (on pense à Borodine et à Rimski), brillamment orchestrée et très dansante. Vladimir confie à Ilya le commandement des puissants chevaliers de Bogatyr, réputés invincibles.

IV. Les hauts-faits et la pétrification d'Ilya.
Ilya et ses chevaliers battent les Tatars (impressionnante scène de bataille musicale) mais sont vaincus par l'armée céleste qu'ils ont défié par orgueil. L'armée du Ciel est représentée par un grand thème en forme de choral, qui finti apr occuper tous les pupitres. La résistance acharnée d'Ilya et de ses hommes et leur pétrification finale est figurée par de grands accords majestueux aux cuivres. Un hymne à leur héroïsme trouve sa résolution dans un splendide mi majeur auréolé de sons de clochettes. La musique cède ensuite la place à une mélodie élégiaque aux cordes, et la symphonie s'achève dans le mystère...

Une très belle oeuvre, qui a toujours eu la réputation d'être le chef-d'oeuvre de Glière. C'est certes la symphonie la plus longue du répertoire russe (ce qui décourage certains auditeurs) mais elle n'est pas plus longue qu'ne symphonie de Mahler. L'interprétation de Falletta a par ailleurs d'importants mérites:
- la partition est jouée sans aucune coupure, ce qui fait ressortir l'impressionnante architecture de l'oeuvre
- la prise de son est très bonne
- on sent l’orchestre et la chef vraiment investis dans ce projet; la qualité artistique du disque est indéniable et saura ravir les amateurs de ce genre de répertoire.

Un défaut que j'ai pu trouver à l'oeuvre en elle-même:
- l'absence de thèmes ou de mélodies vraiment marquantes; l'inspiration et l'orchestration ressemblent à du Borodine,mais le chimiste avait sans conteste un sens mélodique plus développé, ce qui est fort dommage car Ilya Mouromets est une belle oeuvre, qu'on prend plaisir à écouter.
Voilà, j'espère que mon humble compte-rendu saura donner envie à certains d'entre vous d'écouter cette symphonie. L'interprétation de Falletta est très recommandable et en plus c'est à prix Naxos alors n'hésitez pas! coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4178
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 25 Oct 2017 - 20:00


Symphonie nº3 en si mineur, op. 42 «Ilya Mouromets»
Donald Johanos / Orchestre Symphonique de la Radio Tchécoslovaque (Bratislava)
Bratislava, II.1991
Naxos


Pas un chef-d’œuvre ultime, mais quand même plutôt chouette.

Il ne faut pas se laisser abuser par ce titre de «symphonie»: ça ressemble plutôt à une suite de quatre poèmes symphoniques - et c’est sans doute comme cela qu’il faut écouter l’œuvre. Parce que si l’on attend un discours structuré ou à une progression formelle, on reste plutôt sur sa faim.

Sinon, c’est d’un langage postromantique russe assez traditionnel, très narratif-figuraliste (en gros du Borodine-Rimsky un peu wagnéro-straussisé) avec une orchestration assez réussie dans le genre chatoyant; il y a quelques passages vraiment très beaux (notamment des choses un peu scriabiniennes dans le II), des choses pas toujours très raffinées (le III est assez chargé). Cela dit, il y a quand même pas mal de longueurs, et ça manque vraiment de mélodies prégnantes pour un propos aussi narratif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4178
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 26 Oct 2017 - 14:40

ovni231 a écrit:
Benedictus a écrit:
• Glière:
 
Donald Johanos / Orchestre Symphonique de la Radio Tchécoslovaque (Bratislava)
Bratislava, II.1991
Naxos

Pas un chef-d’œuvre, mais quand même plutôt chouette.
Le monument slave pas un chef-d'œuvre ? Mais je peux comprendre que ça ne puisse t'emporter plus

Disons que «chef-d'œuvre», ça me semble quand même difficile; l'œuvre contient de belles choses, je l'ai dit, mais me semble plombée par un certain nombre de défauts difficiles à surmonter: la longueur, le manque de structure (Borodine, par exemple, ça se tient), la pauvreté mélodique.

Après bien sûr, comme je suis personnellement friand de poèmes symphoniques, de narration épique en mode figuraliste, de couleur locale, je ne suis probablement pas non plus le client idéal.

ovni231 a écrit:
(cela dit après les Klemperer je me pose des questions).
hehe

ovni231 a écrit:
Et puis je n'aurai jamais conseillé cette version.
Pas sûr que ça y change grand chose. Je veux dire: j'imagine assez bien ce que ça peut rendre avec des orchestres plus colorés et virtuoses, sous des baguettes plus inspirées - mais je ne vois pas trop comment, même comme ça, on pourrait en faire quelque chose qui puisse valoir, disons, le jeune Stravinsky (dans une inspiration voisine).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 26 Oct 2017 - 14:53

Jeune Stravinski ? Shocked

Ce n'est pas du tout l'impression que ça m'avait laissé. Plutôt du vieux Górecki, en tout cas de soviétisme occidentalisé à coup de sirop.

Il faut vraiment que je retente ? Parce que l'Oiseau ou les Feux, même en moins bien, je prends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4178
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 26 Oct 2017 - 15:03

DavidLeMarrec a écrit:
Jeune Stravinski ?  Shocked
Euh... la phrase était: «mais je ne vois pas trop comment, même comme ça, on pourrait en faire quelque chose qui puisse valoir, disons...»

DavidLeMarrec a écrit:
Ce n'est pas du tout l'impression que ça m'avait laissé. Plutôt du vieux Górecki, en tout cas de soviétisme occidentalisé à coup de sirop.
Non, pas du soviétisme (l'œuvre est de 1911): du borodino-rimskien (d'où la référence au jeune Stravinsky), effectivement «occidentalisé à coup de sirop» (straussien, pour l'essentiel). Au mieux (dans le II), ça ressemble à du Scriabine orchestral.

(Bizarre, d'ailleurs, l'exaltation de Vino au sujet de cette œuvre. Je comprendrais mieux pour des œuvres auxquelles je serais beaucoup plus hermétique, et qui sont sans doute beaucoup plus profondément russes, comme certains trucs de Sviridov ou de Slonimsky.)


DavidLeMarrec a écrit:
Il faut vraiment que je retente ?  Parce que l'Oiseau ou les Feux, même en moins bien, je prends.
Ce n'est pas tout à fait ce que j'en ai dit... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 26 Oct 2017 - 20:14

Je suis en train d'écouter, puisque Benedictus dit que ça vaut L'Oiseau de feu.

(J'ai choisi la version Falletta recommandée par Marchoukrev, même si j'aime bien Johanos d'habitude.)

Ça ne ressemble effectivement pas du tout au Glière plus néo/déceptif/grinçant/sirupeux dont je suis familier (mais qu'est-ce que j'ai donc bien pu écouter avec un n°3 ?), vous l'avez très bien dit, c'est la veine de Borodine orchestrée par Moussorgsky et un peu gonflée de Symphonie Alpestre par endroit.

J'aime beaucoup le premier mouvement en tout cas, ça s'épanche sans trop chercher la profondeur, et c'est fichtrement bien écrit (mieux que du Borodine…).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4178
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 26 Oct 2017 - 20:26

DavidLeMarrec a écrit:
Je suis en train d'écouter, puisque Benedictus dit que ça vaut L'Oiseau de feu.
pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 26 Oct 2017 - 20:33

Benedictus a écrit:
«chef-d'œuvre» [...] de belles choses [...] personnellement friand [...] narration épique [...] idéal [...] le jeune Stravinsky (dans une inspiration voisine).

Tu ne l'avais pas survendu, c'est vraiment bien.

Il y a un petit côté berceuse de l'Oiseau, effectivement, dans les modes utilisés dans le mouvement lent du Brigand. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 26 Oct 2017 - 23:02

Benedictus a écrit:
(Bizarre, d'ailleurs, l'exaltation de Vino au sujet de cette œuvre. Je comprendrais mieux pour des œuvres auxquelles je serais beaucoup plus hermétique, et qui sont sans doute beaucoup plus profondément russes, comme certains trucs de Sviridov ou de Slonimsky.)

Non, ce n'est pas bizarre. Quand j'ai découvert l'oeuvre dans la version Rakhlin sur youtube à l'âge de 15 ans je suis tombé du fauteuil et j'ai renversé mon jus de fruit. Depuis je me contente grandement du coffret Edward Downes chez Chandos.

Reinhold Glière est un compositeur adorable qui a écrit des choses assez extraordinaires avant la Révolution d'Octobre. Il a perfectionné l'art de la direction et de l'orchestration auprès de maître Richard Strauss en Allemagne en 1907 si je ne m'abuse. Après cela il écrit deux chefs-d'œuvre, Sirène et sa Deuxième Symphonie (qui a profondément marqué l'esprit du jeune Prokofiev) dans le style du meilleur Glazounov (que je vénère aussi). Son ballet-pantomime Khrysis basé sur des légendes orientales me donne des frissons encore aujourd'hui (j'ai une copie *qualité bof mais je fais avec* de la suite avec Algis Zhuraitis). Après, hormis l'Ouverture de son opéra azéri Shakh-Senem qui retrouve certaines couleurs froisonnantes de ses débuts, c'éclair que ça devient assez pâle et très convenu mais ça reste de la belle musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Ven 27 Oct 2017 - 9:07

Bien, après avoir fini, je dois admettre que ça se gâte dans les deux derniers mouvements… les fanfares du IV finissent par tourner à vide, avec plus de richardstraussisme baveux, en effet. Mais le début est diablement sympa.

J'en ai profité pour découvrir la Première, très tchaïkovskienne (avec des touches de Rimski), certes en moins bien (mais qui fait aussi bien ?), cependant très agréable.

Et j'ai réécouté le Coquelicot, plus dans la veine faussement grinçante et assez inoffensive que j'associais à Glière, mais avec plus de plaisir aujourd'hui.

Je pars donc sur la Deuxième Symphonie, après le panégyrique de Vino.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Sam 28 Oct 2017 - 11:47

La Deuxième Symphonie, donc, c'est vraiment du bon Rimski (ça ressemble vraiment à Shéhérazade dans le dernier mouvement !), un petit régal ! Je me la suis immédiatement bissée.

(C'est finalement la Troisième qui est la moins intéressante.)

J'ai poursuivi avec les Cosaques, un peu dans la même veine, et les Quatuors, très tchaïkovskiens (dans le sens un peu assagi des quatuors de Tchaïkovski), mais farcis de thèmes folkloriques. Très sympa, les bons quatuors russes ne sont pas si nombreux (avant les futuristes).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4178
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Mer 1 Nov 2017 - 18:44


Symphonie nº2 en ut mineur, op. 25
Sir Edward Downes / BBC Philharmonic
Manchester, XII.1991
Chandos


Merci à Vino et à David: en effet, cette Symphonie est vraiment réjouissante! De magnifiques couleurs, beaucoup d’élan. Par rapport à la 3ᵉ, le langage est probablement moins «moderne» (c’est plutôt du Rimsky un tout petit peu wagnérisé), mais le propos est plus ramassé et formellement plus tenu (ça n’a pas ce côté «poème symphonique expansif.»)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 2 Nov 2017 - 10:40

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 2 Nov 2017 - 10:57

Je n'en ai pas parlé, mais j'ai aussi réécouté le Concerto pour soprano… Ça, en revanche, c'est toujours aussi mauvais. hehe Le concept était sympa, pourtant, mais c'est la Troisième de Górecki que j'entends, l'atmosphère brouillardeuse en moins.

C'est un peu comme juger Chostakovitch sur ses Suites de jazz plutôt que sur le Quintette…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 949
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 2 Nov 2017 - 15:11

DavidLeMarrec a écrit:
Je n'en ai pas parlé, mais j'ai aussi réécouté le Concerto pour soprano… Ça, en revanche, c'est toujours aussi mauvais. hehe  Le concept était sympa, pourtant, mais c'est la Troisième de Górecki que j'entends, l'atmosphère brouillardeuse en moins.

C'est un peu comme juger Chostakovitch sur ses Suites de jazz plutôt que sur le Quintette…

Encore que j'écoutais les suites de jazz de Chosta le we dernier et que je les trouve largement supérieures au concerto pour soprano de Glière... hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 2 Nov 2017 - 17:31

Certes. Néanmoins, l'esprit du fil, c'est de monter que Glière vaut autrement mieux que cet accident regrettable. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 949
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Jeu 2 Nov 2017 - 17:35

D'accord, mais dans le lot "incidents regrettables", tu peux ajouter le concerto pour cor... I don't want that
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   Ven 3 Nov 2017 - 1:27

Et le concerto pour harpe. L'une des rares oeuvres de sa période tardive soviétique à avoir échappé à cette malédiction accidentelle c'est le concerto pour violoncelle. Epique, chantant, émouvant, il a tout pour plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reinhold Gliere   

Revenir en haut Aller en bas
 
Reinhold Gliere
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Reinhold Gliere
» Oskar Fried, compositeur, chef d'orchestre (1871-1941)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: