Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
kougelhof 1er
Mélomane averti


Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Sam 10 Fév 2007 - 14:14

Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein furent deux grands pianistes. Je connais plutôt le second. Mais étaient-ils les seuls à exceller à ce point au piano ? Quels étaient respectivement leurs répertoires de prédilection ? Et vous, préférez-vous l'un ou l'autre de ces deux virtuoses ? Ou les deux ? Merci pour vos points de vue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 10:47

kougelhof 1er a écrit:
Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein furent deux grands pianistes. Je connais plutôt le second. Mais étaient-ils les seuls à exceller à ce point au piano ? Quels étaient respectivement leurs répertoires de prédilection ? Et vous, préférez-vous l'un ou l'autre de ces deux virtuoses ? Ou les deux ? Merci pour vos points de vue !

Rubinstein et Horowitz - étude comparative (simplifiée)

Le premier était optimiste, agréable, bon vivant et sociable, agréable en soirée, le second dépressif chronique, nerveux, instable, égocentrique, capricieux, cyclothymique, difficile cullinairement, renfermé en société quand il était en crise.
Le premier était cultivé, pas le second.
Le premier donnait beaucoup de concerts, pas le second (mais il se rattrapait en demandant (ou en faisant demander par sa douce épouse) des cachets très élevés qui plumaient les organisateurs)
Entre eux, le courant passait assez mal, malgré des tentatives de rapprochement.

Leur style de piano n'a tellement rien à voir qu'il est difficile de comparer. Rubinstein est plus honnête musicalement en général et plus "construit", distingué et optimiste, intelligent et musicien, on lui reproche souvent son côté un peu salonnard...
Horowitz est à l'image de sa personnalité: instable, irrégulier, nerveux, narcissique, d'une ostentation qui cache un malaise profond.

Deux pianistes légendaires.

Leurs réussites discographiques sont nombreuses. Cela va dépendre des goûts mais je dirais que les polonaises de Chopin par Rubinstein, et les Kreisleriana de Schumann par Horowitz sont tout à fait représentatifs de leur art.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kougelhof 1er
Mélomane averti


Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 12:22

Merci beaucoup Sofro ! Que penses-tu de cette citation de "Wikipédia" : "Pianiste désormais mythique, le « roi des pianistes » Vladimir Horowitz fut admiré pour la puissance de son jeu pianistique et ses multiples prouesses techniques, par le public comme par les pianistes professionnels".

D'après le texte de cette encyclopédie en ligne, Rubinstein a été uniquement un interprète alors que Horowitz en plus a écrit des oeuvres pour piano, a transcrit, modifié des oeuvres pour piano de multiples compositeurs. Horowitz était-il plus complet ? Ceci dit lorsque Rubinstein jouait encore à plus de 80 ans, avait-il encore toutes ses facultés, son talent ne s'est-il pas "usé" avec l'âge ? Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80654
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 12:24

kougelhof 1er a écrit:

D'après le texte de cette encyclopédie en ligne, Rubinstein a été uniquement un interprète alors que Horowitz en plus a écrit des oeuvres pour piano, a transcrit, modifié des oeuvres pour piano de multiples compositeurs. Horowitz était-il plus complet ?

Horowitz plus complet?
Plus fantasque disons.
Ses transcriptions et autres fausses notes rajoutées, on s'en serait sans doute passé. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kougelhof 1er
Mélomane averti


Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 13:27

Qui vois-tu comme pianiste français actuel de talent Xavier ? Entremont ? Luisada ? Casadesus ? Et sans doute des pianistes asiatiques non ? Japonais, Coréens ou Chinois ? Américains ? Européens ? Tu as, Vous avez des noms ? Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80654
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 13:30

kougelhof 1er a écrit:
Qui vois-tu comme pianiste français actuel de talent Xavier ? Entremont ? Luisada ? Casadesus ?

Il y en a beaucoup: Muraro, Tharaud...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kougelhof 1er
Mélomane averti


Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 13:39

Et à l'étranger ? Allemagne, USA, Japon, RU ? etc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80654
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 13:43

Ton sujet va partir dans tous les sens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kougelhof 1er
Mélomane averti


Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 13:51

OK !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 14:04

Kougelhof, Robert Casadesus est mort, il me semble ? Sinon, on peut ajouter Tharaud et Muraro : Alain Planès, Cyprien Katsaris, Jean-Claude Pennetier, Vanessa Wagner, Brigitte Engerer... et bien sûr Hélène GRIMAUD. Mr. Green

Il y en a quelques tonnes d'autres, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
kougelhof 1er
Mélomane averti


Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 14:05

Tu aimes le jeu des soeurs Labèque David ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 14:59

Xavier a écrit:
kougelhof 1er a écrit:

D'après le texte de cette encyclopédie en ligne, Rubinstein a été uniquement un interprète alors que Horowitz en plus a écrit des oeuvres pour piano, a transcrit, modifié des oeuvres pour piano de multiples compositeurs. Horowitz était-il plus complet ?

Horowitz plus complet?
Plus fantasque disons.
Ses transcriptions et autres fausses notes rajoutées, on s'en serait sans doute passé. Laughing
La grande différence entre Horowitz et Rubinstein, c'est que le premier est le descendant d'une grande lignée de virtuoses (Rachmaninov...) au style flamboyant, musiciens compositeurs interprètes arrangeurs qui s'offraient les licences dont se plaignait au début de sa carrière Rubinstein qui en se démarquant des outrances de son époque (Paderewski Godowsky etc...) pour revenir à une certaine othodoxie musicale, a contribué à créer le style d'interprétation du piano moderne.
Bref, Horowitz est un virtuose tourné vers la grande tradition du passé et Rubinstein beaucoup plus vers le style actuel. Voilà en gros: l'un appartient à la tradition des grands virtuoses du début du XXème siècle, l'autre à la modernité.
(Ce qui ne veut pas dire que l'un vaut mieux que l'autre)

Comme pianistes actuels, pour répondre à Kougelhof 1er, j'aime beaucoup le très méconnu croate Kemal Gekic, mais à ne pas mettre entre toutes les mains: totalement expérimental, chirugical, d'une sécheresse absolue (pas de pédale), et expression très recherchée. Pas du tout recommandable!

Je n'ose pas mettre un extrait de peur de provoquer une quinte de toux chez David...

Sinon Maurizio Pollini doit être toujours en activité, j'imagine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 15:07

kougelhof 1er a écrit:
Tu aimes le jeu des soeurs Labèque David ?
Je les ai omises à dessein. Ce sont de bonnes virtuoses, mais je ne suis pas particulièrement séduit par leurs lectures. En tout cas, les interprétations que je connais ne me semblent pas du niveau exceptionnel des interprètes que je suggérais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 15:27

Citation :
Horowitz plus complet?
Plus fantasque disons.
Ses transcriptions et autres fausses notes rajoutées, on s'en serait sans doute passé.
On se serait aussi s'en doute passé de ces basses surdimensionnées... Vraiment j'accroche très rarement à Horowitz... quelque Scriabine ici ou là... sa 5ème est vraiment incroyable... Mais dans Chopin je le trouve inomable... son jeu n'est pas rubato mais "deguelandissimo" :pukel: Je ne m'explique tjrs pas la fascination que ce pianiste exerce tjrs sur les "aspirants pianistes"...
Bref Rubinstein... je le trouve "aristocratique"... Son enregistrement des Valses est merveilleux (celui des 60's) tout comme ses polonaises (celles des 50's)...
Ceci étant tout n'est pas égal dans ce qu'il fait... parfois l'économie de son jeu de pédale entraîne trop de sécheresse... c'est étrange dans la Fantaisie opus49... alors que ça fonctionne à merveille dans les Valses... Enfin il faut voir qu'il était bcp plus fougueux dans ces enregistrements d'avant-guerre... Ceci démontre -s'il en était encore besoin- la R° du "jeu propre" qui s'est surdévelopée après 45...
Pour conclure je préfère de loin Rubinstein à Horowitz...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 15:30

Citation :
Horowitz est un virtuose tourné vers la grande tradition du passé et Rubinstein beaucoup plus vers le style actuel

tu as sans doute raison dans une perspective historique et je ne conteste pas le point de vue, mais à l'écoute j'ai toujours eu exactement l'impression du contraire. Le jeu de Rubinstein me parait désuet, ennuyeux, mais c'est peut-être une question de répertoire puisque sa discographie est centrée autour de compositeurs que je trouve généralement indigestes (@Sauron, c'est Chopin qui est imbuvable, et Rubinstein le rend en plus soporifique)
Horowitz, au contraire, je trouve ça brillant, toujours intéressant, et autrement plus tourné vers la musique de son temps. Je trouve même ses propres pochades assez réussies, particulièrement les variations sur le trio des sistres de Carmen (pas la virtuosité, la conception de l'harmonie)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 15:36

Je suis assez de l'avis de Sud [non, je ne m'abrite pas].

Oui, Rubinstein est plus moderne sur le plan de l'attitude face aux oeuvres. Mais pour le jeu proprement dit, le son de Horowitz, tout de même, est beaucoup plus charnu et souple, plus proche de Grimaud, Argerich ou Ohlsson que des grands anciens.
Par ailleurs, la sauce n'a jamais pris entre Rubinstein et moi, je trouve cela bien cassant et sévère pour du Chopin.


Ne nous ménagez pas, Sofro, on vous en prie, mettez donc votre extrait. Je fourbis mes armes en attendant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 15:40

Citation :
(@Sauron, c'est Chopin qui est imbuvable, et Rubinstein le rend en plus soporifique)
Pas d'accord... Chopin n'est pas imbuvable... le problème c'est qu'on connaît trop sa musique... qui est jouée, encore jouée rejouer... jusqu'à l'indigestion finale... Mais il y a vraiment de belles choses... La Polonaise-Fantaisie... ou un bijou comme la Berceuse... Mais parfois Rubinstein est ennuyeux... surtout dans ces enregitrments RCA des années 60 où il commence à être vraiment très vieux...
Je ne vois pas en quoi Horowitz est plus ouvert à la musique de son temps... son répertoire est essentiellement romantique et post-romantique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 15:44

Sur la souplesse du son de Horowitz je comprend vraiment pas... son piano est vraiment très très mettalique... sans rondeur... Souvent les crescendos sont plus que subito... Vraiment je comprend pas... Jamais pianiste ne m'a autant cassé les oreilles... c'est une sorte de Brailleur du piano... je comparerai la beauté de son son à la voix de Luana de Vol... c'est strident...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 16:00

Sauron le Dispensateur a écrit:
Sur la souplesse du son de Horowitz je comprend vraiment pas... son piano est vraiment très très mettalique... sans rondeur... Souvent les crescendos sont plus que subito... Vraiment je comprend pas... Jamais pianiste ne m'a autant cassé les oreilles... c'est une sorte de Brailleur du piano... je comparerai la beauté de son son à la voix de Luana de Vol... c'est strident...
Si tu as ça, tente le Quinzième nocturne (numérotation de la maturité, fa mineur) de Chopin, et on en reparle. Le piano chante de façon étonnante. Le son de Horowitz est assez rond, ensuite ses nuances, c'est une autre affaire.

De la même façon, d'ailleurs, Luana DeVol a une voix assez moelleuse, l'impression que tu as provient plus des nuances et du volume sonore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 16:04

sud273 a écrit:

Horowitz, au contraire, je trouve ça brillant, toujours intéressant, et autrement plus tourné vers la musique de son temps. Je trouve même ses propres pochades assez réussies, particulièrement les variations sur le trio des sistres de Carmen (pas la virtuosité, la conception de l'harmonie)

Vartan ne fréquentant jamais ce répertoire, donc ces artistes.
Ceci dit, ses Scarlatti sont effectivement très modernes et qu'aucun baroqueux ne pourrait rejeter à mon avis. Et d'un autre intérêt que le jeu de Planès par exemple, maniéré et trop romantique à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 16:10

Sauf que Planès, lorsqu'on l'a entendu dans Schubert, on ne peut plus le critiquer. Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 16:17

DavidLeMarrec a écrit:
Sauf que Planès, lorsqu'on l'a entendu dans Schubert, on ne peut plus le critiquer. Basketball

Peut-être, mais alors qu'il laisse Scarlatti qui ne lui a rien fait que je sache ! albino
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 28
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 16:44

Les Scarlatti de Planes sont une horreur sans nom. Monsieur s'amuse avec son piano-forte pendant deux disques et nous en met plein les oreilles. C'est à croire qu'il a deux mains gauches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enie
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 280
Age : 26
Localisation : (¯`•.,¸¸.•~*¯`•.,¸¸.~~•
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 18:53

DavidLeMarrec a écrit:
Kougelhof, Robert Casadesus est mort, il me semble ? Sinon, on peut ajouter Tharaud et Muraro : Alain Planès, Cyprien Katsaris, Jean-Claude Pennetier, Vanessa Wagner, Brigitte Engerer... et bien sûr Hélène GRIMAUD. Mr. Green

Il y en a quelques tonnes d'autres, oui.
C'est quoi ce petit sourire mesquin?
En parlant des sonates de Scarlatti, j'avais une interprétation par Horowitz.pas mal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80654
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 18:54

Ca veut dire qu'il a mis Hélène Grimaud exprès pour te faire plaisir. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 19:01

Même pas, en plus, je pense vraiment que c'est une très grande brahmsienne ! Very Happy

Ensuite, effectivement, je me suis dit qu'avec des capitales et un souriard, je me ferais repérer plus facilement. dwarf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 19:12

Jorge a écrit:
Les Scarlatti de Planes sont une horreur sans nom. Monsieur s'amuse avec son piano-forte pendant deux disques et nous en met plein les oreilles. C'est à croire qu'il a deux mains gauches.

Et deux pieds (gauches). Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 22:03

Voilà ce que l'on peut considérer comme du meilleur Horowitz sans les excès: poésie incroyable, délicatesse, chant (les basses!), nostalgie douloureuse... du grand art.
Début de l'opus 32 n°12 de Rachmaninov.

[lien supprimé]


Dans un moment, je vous apporte le pire. J'hésite encore entre plusieurs choses...


Dernière édition par le Lun 5 Mar 2007 - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Dim 11 Fév 2007 - 22:21

J'ai pas trouvé pire que ça: la fin de la vallée d'Oberman des Années de pélerinage de Liszt.

Xavier va adorer, il y a une rythmique d'enfer, plein de fausses notes et d'ajouts abominables à la partition...


[lien supprimé]


Le public a l'air content...


Dernière édition par le Lun 5 Mar 2007 - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80654
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Lun 12 Fév 2007 - 3:14

C'est horrible. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Lun 12 Fév 2007 - 4:39

En effet... c'est affreux... mais je ne comprend pas l'intention... si c'est ce n'est de montrer qu'il peut jouer des octaves à toute vitesse... ou des séries d'accord très vite et FFF... Mais il y a pire... sa première ballade de Chopin ainsi que la Polonaise-Fantaisie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DiscographieRameau
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 54
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Horowitz versus Rubinstein   Jeu 15 Fév 2007 - 0:09

Je ne vois pas pourquoi pas on ne pourrait pas aimer les deux.

Pendant longtemps Horowitz m'a paru beaucoup plus moderne, beaucoup moins mièvre et puis Rubinstein a une assez vilaine sonorité dans certains de ces enregistrements. Les Scarlatti d'Horowitz sont effectivement superbes et pour moi il n'y a pas plus belle Sonate de Liszt (surtout la première version).

Ceci dit j'ai changé d'avis sur Rubinstein, principalement avec ses Nocturnes de Chopin (pour moi la plus belle version, ce qu'il faut de rubato mais pas trop....).

Des styles très opposés mais cela ne les empêche pas d'être des grands tous les deux....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.discographie-rameau.com
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Jeu 15 Fév 2007 - 4:22

Citation :
Des styles très opposés mais cela ne les empêche pas d'être des grands tous les deux....
Certes... tu as raison... mais cela n'empêche pas non plus d'avoir une préférence. Je trouve Horowitz très inégal... parfois génial et souvent affreux pour mes petites oreilles... Rubinstein est rarement horrible... souvent lisse dans ces enresitrements RCA stéréo... mais pas affreux... Bien sûr j'ai une écoute déformée par les disques que je possède de chacun d'eux mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pousskine
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 557
Age : 29
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Sam 17 Fév 2007 - 2:23

Bonjour à tous, pour mon 1er message je vais également m'insurger gentiment contre celui qui qualifie Chopin d'imbuvable, je sais les gouts et les odeurs,..mais quand même je trouve l'adjectif "imbuvable" un peu fort concernant Chopin. Pour l'oeuvre pianistique de Tchaikovsky pourquoi pas, mais Chopin bien interprété, à la fois sobre, retenu et passioné me semble quasiment inattaquable. Very Happy. Bon apres comme cela a été dit, il est tellement joué que pour certain c'est peut-être l'overdose, le génie polonais est victime de son succès, son pire cauchemar, devenir un compositeur de salon. Ce que bien sur il n'est pas du tout,..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80654
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Sam 17 Fév 2007 - 2:39

Pousskine a écrit:
Bonjour à tous, pour mon 1er message je vais également m'insurger gentiment contre celui qui qualifie Chopin d'imbuvable, je sais les gouts et les odeurs,..mais quand même je trouve l'adjectif "imbuvable" un peu fort concernant Chopin.

Oui mais bon c'est sud273, il te dira aussi que Debussy a tout pompé sur Chabrier et que Schmitt est plus essentiel que Stravinsky et Wagner réunis, donc... Laughing
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raymonde
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Mer 7 Mar 2007 - 8:16

Que pensez vous alors de l'intégrale de Arthur Rubinstein actuellement à 19,90 à la FNAC http://www4.fnac.com/Shelf/article.aspx?PRID=345555 Pardon si je fais du hors sujet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Mer 7 Mar 2007 - 8:26

Pas grave, Xavier dort ! Laughing

Mais je ne peux te répondre, c'est pas ma partie. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Mer 7 Mar 2007 - 9:39

Raymonde a écrit:
Que pensez vous alors de l'intégrale de Arthur Rubinstein actuellement à 19,90 à la FNAC http://www4.fnac.com/Shelf/article.aspx?PRID=345555 Pardon si je fais du hors sujet
Déjà, il ne s'agit pas d'une intégrale.

Ensuite, c'est un vieux coffret des années 80. Depuis, on a eu des rééditions plus soignées, en particulier au niveau sonore (voir la Rubinstein Collection publiée au début des années 2000)

Enfin, il s'agit des enregistrements stéréo de la fin des années 50 et du début des 60. C'est donc le Chopin automnal de Rubinstein, à son stade le plus mûr, sans réelle surprise. Les Nocturnes, Ballades, Scherzos, Impromptus et Concertos sont indispensables. Les Valses, Mazurkas et Polonaises sont plutôt très bonnes mais commencent à être légèrement pesantes (le ton immortel des gravures des années 30-40 n'est plus vraiment là). Quant aux Sonates et aux Préludes, ce n'est pas les oeuvres de Chopin que Rubinstein pratiquait le plus, et ça s'entend: dispensable.

Conclusion: vu le prix, je pense qu'il ne ne faut pas trop réfléchir: à prendre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Mer 11 Avr 2007 - 16:34

ouannier a écrit:
Oui et puis Horowitz est un pianiste qui jouait sur son propre piano et si vous avez l'impression qu'il joue sur un bösendorfer impèrial et qu'il rajoute des octaves graves à certaines basses de la partition de Liszt, c'est normal : il doublait les cordes de certaines notes extrèmes graves ce qui confère à la sonorité de son piano une dimension toujours plus impressionnante et grandiose.
Son piano était bricolé d'une drôle de manière, les pianistes qui étaient engagés pour faire des essais d'acoustique Horowitz off étaient surpris de la façon dont les touches étaient lestées: un clavier très lourd, donnant la sensation de "marcher dans du sable".



Une des choses les plus extraordinaires qu'ait produites Horowitz, c'est là-dedans:

Un Schubert/Liszt (Ständchen):

[lien supprimé]

Quel chant dans le dénuement le plus total !... Et une respiration rare chez Horowitz: une leçon de piano, de technique en même temps que de style...
Le chant du cygne d'Horowitz Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Jeu 24 Mai 2007 - 23:55



J'ai acheté ce coffret. Mêmes observations qu'Adriaticoboy ci-dessus: le report n'est pas extraordinaire (comparé à des souvenirs de vinyles). J'aime beaucoup ses mazurkas, ses polonaises, ses valses, ses impromptus, ses nocturnes...
Les sonates me laissent indifférent et les préludes sont franchement ratés. Le reste est d'une très haute tenue, le jeu maîtrisé et très poétique, un certain manque de dramatisme, et un optimisme constant peuvent nuire à certaines pages.
Son style qui va à l'essentiel trouve tout à fait un créneau pertinent entre une approche visionnaire à la S François et une pleinitude sonore hédoniste à la Arrau.
19 euros: une excellente affaire en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Picrotal
Parano lunatique
avatar

Nombre de messages : 12605
Age : 41
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Ven 23 Jan 2009 - 16:45

Avec le magazine Classica de ce mois, il y a un petit coffret Chopin / Rubinstein pas trop cher, alors je me le suis offert pour voir, parce que je n'avais jamais eu l'occasion d'entendre Rubinstein. Pour l'instant je n'ai écouté que la deuxième sonate, la Marche funèbre, pour la bonne et simple raison que c'est ce que je préfère de Chopin (et j'adore Chopin, pourtant) et qu'en plus j'ai pour le coup moyen de comparer avec d'autres interprétations. Donc cela fait DEUX bonnes et simples raisons, et pas qu'une. Je sais.

Alors il paraît que ça a été remasterisé. Je veux bien le croire, ce sont des enregistrements de 1949, mais je n'ose pas imaginer la gueule que ça avait avant la remasterisation... Bref, tout ça pour dire que le son est loin d'être extraordinaire, avec un gros souffle derrière, mais ce n'est pas si grave que ça. Ça m'a tout de même permis de me faire une idée. Et je ne sais pas... Il y a évidemment un doigté merveilleux, une approche très sensible de la chose, mais peut-être trop sensible justement. Sachant que là, comprenez-moi, ce n'est pas tellement la qualité du pianiste que je remets en cause, mais plutôt la façon qu'il a d'aborder Chopin qui n'est pas celle que j'adopterais si j'étais pianiste... Je rêve d'un Chopin hystérique, ou plutôt frénétique, pour rester dans le vocabulaire proprement romantique. J'ai souvent l'impression qu'il y a chez Chopin des moments d'écorchages purs, comme s'il était question de marteler le clavier, de lui faire cracher ses notes sous la torture... Du Chopin punk, presque, en somme.

Alors forcément le punk, en 1949, c'était pas ça. Mais j'ai eu l'occasion d'entendre des pianistes plus nerveux dans leur approche. Rubinstein a l'air de traverser les moments furieux ou fougueux à contre-coeur. Il les joue vite, certes, mais j'ai presque eu l'impression qu'il cherchait à s'en débarrasser. C'est rapide quand ça devrait — à mon sens — être saccadé...

Bon je sais bien que ce n'est pas très intéressant ce que je raconte : encore une fois, ce n'est pas le pianiste que je juge, c'est sa façon d'interpréter les choses. Et moi qui n'ai aucune connaissance de cet instrument, je suis mal placé pour donner des leçons dans ce domaine.

En tout cas, il n'est pas question de nier le talent de Rubinstein : j'ai chopé aussi des moments de pure grâce, beaucoup de sensibilité derrière les notes, beaucoup de virtuosité aussi. Et puis tout cela ne sont que des impressions nées d'une première écoute.

Voili voilou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
Barbajuan
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 775
Date d'inscription : 20/01/2009

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Ven 23 Jan 2009 - 22:19

Picrotal a écrit:
Bon je sais bien que ce n'est pas très intéressant ce que je raconte : encore une fois, ce n'est pas le pianiste que je juge, c'est sa façon d'interpréter les choses. Et moi qui n'ai aucune connaissance de cet instrument, je suis mal placé pour donner des leçons dans ce domaine.

Intéressant peut-être ou peut-être pas, j'y connais pas grand chose non plus, en tout cas merci pour ta chronique, moi qui ne connais pas non plus le jeu de Rubinstein, et qui par ailleurs adore le peu que j'ai entendu d'Horowitz, je vais me précipiter chez mon marchand de journaux pour me faire une idée !

Merci aussi d'avoir remonté ce fil, qui m'a permis de parcourir les pages précédentes et m'incite à soumettre une un avis que j'aimerais partager depuis longtemps. J'ai découvert Horowitz, et accessoirement, si l'on peut dire redécouvert la musique, grâce à un enregistrement public de sa version des Tableaux d'une exposition, datée de 1951. J'ai cru comprendre que ce concert figurait parmi les toutes premières performances pianistiques du siècle, et que par ailleurs le pianiste donnait une interprétation pour le moins personnelle de cette pièce puisqu'il en avait retravaillé la partition. Or depuis que j'en suis tombé amoureux, toutes les autres versions de cette œuvre me paraissent d'une fadeur rebutante, même les plus reconnues (Kissin, Richter, Serkin,...). Celle d'Horowitz me paraît autrement plus inventive que la version originale, je trouve qu'elle pue la sueur et l'alcool dans lequel baignait Moussorgski lorsqu'il l'a composée. Bien plus savoureuse et animée que tout ce que j'ai pu entendre depuis. Je serais donc heureux d'entendre l'avis de pianistes et mélomanes confirmés à ce sujet. Merci ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Ven 23 Jan 2009 - 23:18

Picrotal, tu n'as pas de bol: tu te jettes sur la Sonate "Funèbre" alors que c'est justement là où Rubinstein est le moins bon ! Mais ton jugement sévère est donc tout à fait justifié. Il ne reste plus à espérer (et je pense que ça doit être le cas) qu'il y a d'autres pièces de Chopin dans ce croffret qui mettent davantage en valeur le jeu de Rubinstein: Nocturnes, valses, ballades...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9164
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Ven 23 Jan 2009 - 23:25

Rubinstein fait l'unanimité de ceux qui l'ont entendu, c'était un des plus grands pianistes qui puissent exister. Il semble que ses enregistrements studio ne lui rendent pas justice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Ven 23 Jan 2009 - 23:31

Morloch a écrit:
Rubinstein fait l'unanimité de ceux qui l'ont entendu, c'était un des plus grands pianistes qui puissent exister.
Sud essaie de se retenir depuis le message de Picro mais avec ce genre de phrase tu vas le faire exploser à coup sûr ! hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9164
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Ven 23 Jan 2009 - 23:33

Non, mais je crois que c'est vrai hehe Je ne suis pas non plus fan des disques de Rubinstein, mais il a eu la malchance d'enregistrer à l'époque de l'éclosion de la musique en boite des enregistrements studios, on ne saura jamais vraiment quel était le jeu de Rubinstein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Sam 24 Jan 2009 - 0:07

ouf, tant mieux! en revanche on connaît son répertoire et là, mieux vaut s'en dispenser en effet!
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Sam 24 Jan 2009 - 0:19

Sud, tu n'arrêtes pas de dire que Rubinstein a toujours eu le même répertoire et ça m'étonnne à chaque fois ! Tu en connais beaucoup des pianistes de sa génération qui, en plus du répertoire germanique et chopino-lisztien, jouaient Debussy, Ravel, Saint-Saëns, Rachmaninov, Granados, Falla, Villa-Lobos, Franck, Fauré, Poulenc, Albéniz, Szymanowski, Milhaud, Mompou, Gershwin, Prokofiev, Stravinsky, Scriabine... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80654
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Sam 24 Jan 2009 - 0:25

Le problème c'est qu'on a assez peu de choses en disques parmi tout ça.
Y a-t-il ne serait-ce qu'une pièce de Scriabine qu'il ait enregistré?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   Sam 24 Jan 2009 - 0:29

Xavier a écrit:
Le problème c'est qu'on a assez peu de choses en disques parmi tout ça.
Il y a quand même pas mal de trucs dans ses enregistrements des années 30, il a même été l'un des premiers sinon le premier à graver des oeuvres de ces compositeurs.

Citation :
Y a-t-il ne serait-ce qu'une pièce de Scriabine qu'il ait enregistré?
Je ne suis pas sûr mais il doit bien y avoir quelque prélude ou étude quelques part...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein
» Arthur Rubinstein (1887 1982)
» Vladimir Horowitz
» Antigone d'Arthur Honegger
» Arthur Honegger (1892-1955) Hors orchestre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: