Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6873
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Sam 17 Fév 2007 - 9:02

C'est pas simple tout ça! scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82422
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Sam 17 Fév 2007 - 15:38

Pan a écrit:
Merci. Smile Est-ce qu'il y a des partitions dodécaphoniques exemplaires comme il y a des fugues d'école ?
Il existe certains compositeurs canoniques, par époques : le premier Schönberg dodécaphonique pour le style le plus strict, puis ses oeuvres suivantes, Webern ; et le jeune Boulez (le moins intéressant, celui du Marteau) pour les héritiers.
Chez les autres hors épigones, le dodécaphonisme est souvent resté un mode d'expression parmi d'autres, parfois dilué aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pan
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3438
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Sam 17 Fév 2007 - 22:50

DavidLeMarrec a écrit:
Il s'applique dans le même contexte que pour l'écriture traditionnelle. Si tu as des voix dissidentes, tu as des décalages, forcément.
Excuse mon ignorance mais qu'appelles-tu des "voix dissidentes" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9164
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Sam 17 Fév 2007 - 23:16

Pan a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Il s'applique dans le même contexte que pour l'écriture traditionnelle. Si tu as des voix dissidentes, tu as des décalages, forcément.
Excuse mon ignorance mais qu'appelles-tu des "voix dissidentes" ?

il parle de sofro geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
entropie
Muet ventriloque
avatar

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Sam 17 Fév 2007 - 23:19

Morloch a écrit:
Pan a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Il s'applique dans le même contexte que pour l'écriture traditionnelle. Si tu as des voix dissidentes, tu as des décalages, forcément.
Excuse mon ignorance mais qu'appelles-tu des "voix dissidentes" ?

il parle de sofro geek

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdelatartemoder.forumactif.org
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82422
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Dim 18 Fév 2007 - 2:12

Morloch a écrit:
Pan a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Il s'applique dans le même contexte que pour l'écriture traditionnelle. Si tu as des voix dissidentes, tu as des décalages, forcément.
Excuse mon ignorance mais qu'appelles-tu des "voix dissidentes" ?

il parle de sofro geek
Oh non, Sofro, c'est la concordance, c'est l'accord parfait d'ut majeur. Prévisible comme un 2-5-1. [Je peux en profiter, il ne lit pas les fils trop difficiles. Basketball ]


Sinon, Pan, je voulais tout simplement dire des voix indépendantes, rien de technique là-dedans. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80919
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Dim 18 Fév 2007 - 2:13

DavidLeMarrec a écrit:

Oh non, Sofro, c'est la concordance, c'est l'accord parfait d'ut majeur. Prévisible comme un 2-5-1. [Je peux en profiter, il ne lit pas les fils trop difficiles. Basketball ]

Enfoiré! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3438
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Dim 18 Fév 2007 - 10:15

DavidLeMarrec a écrit:
Sinon, Pan, je voulais tout simplement dire des voix indépendantes, rien de technique là-dedans. Wink
Imaginons une composition dodécaphonique homorythmique : rien n'empêche de choisir à chaque voix les douze notes de manière à avoir des accords consonnants, non ? I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82422
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Dim 18 Fév 2007 - 13:17

Pan a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Sinon, Pan, je voulais tout simplement dire des voix indépendantes, rien de technique là-dedans. Wink
Imaginons une composition dodécaphonique homorythmique : rien n'empêche de choisir à chaque voix les douze notes de manière à avoir des accords consonnants, non ? I love you
Là, ça commence à devenir très technique, puisque l'harmonie est soumise elle aussi à la série.
Mais franchement, si c'est pour écrire des accords tonals sans suite logique, je ne vois pas l'intérêt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3754
Age : 37
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mar 1 Mai 2007 - 14:32

Je remonte ce sujet car je me suis posée une question, d'un coup. Comment c'est noté sur une partition, le sprechgesang? Je veux dire, les intonations sont très importantes, sont elles notés et si oui comment? Si non, comment ce fait-il qu'en écoutant plusieurs intrepretations, on puisse tomber sur des intonations très proches? Juste l'influence des plus anciennes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80919
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mar 1 Mai 2007 - 14:36

Il y a une ligne mélodique indiquée avec des notes normales mais il est indiqué qu'il s'agit de chant parlé.
Certains chanteurs ne respectent pas trop la ligne, font plus du parlé, d'autres la respectent beaucoup et font donc plus du chanté.
Normalement tu devrais effectivement reconnaître la courbe d'une version à une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mar 1 Mai 2007 - 14:57

http://www.biu.ac.il/HU/mu/min-ad/06/Sprchgsng.pdf

une étude en anglais sur les origines du sprechgesang dans le Pierrot lunaire en rapport avec l'intonation de la langue allemande: avec de nombreux exemples notés pris dans la partition (et leur comparaison avec une "tonalité linguistique" la démarche de base de Schönberg semblant être de distinguer plusieurs "tons" dans le chant, au sens où il y a des tons dans les langues asiatiques)
Revenir en haut Aller en bas
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3754
Age : 37
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mar 1 Mai 2007 - 15:05

Merci beaucoup !
Sud, c'est tout à fait ce que je cherchais! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mar 30 Oct 2007 - 13:35

A mon tour de remonter ce très intéressant sujet car il y a une question que je me pose depuis fort longtemps sans trouver de réponse.

Je comprends très bien le principe de la série telle que David l'explique ici:

DavidLeMarrec a écrit:

Non, tu ne peux pas t'arrêter, il te faut douze sons, pas forcément des sons qui "se suivent". L'harmonie et la mélodie sont constituées à partir de la série et non plus à partir de la gamme.

Bon. Je comprends aussi qu'on peut inverser, retourner et inverser-retourner la série. OK. On peut aussi construire des accords à partir de la série. D'accord. On peut reprendre la même série (la même "courbe") et la faire partir d'une autre note pour varier un peu. Et bien sûr on peut utiliser des valeurs différentes pour les notes.

Mais quand même... En utilisant toutes ces techniques, ça doit quand même tourner court très, très vite. Après 2-3 minutes, on a épuisé toutes les variations possibles. Qu'est-ce qu'on fait alors? On repart avec une nouvelle série? D'accord mais comment faire la transition de façon souple? Et de toute façon, ça ne fait que déplacer le problème, pas le résoudre. Est-ce pour cela qu'il y a pas mal d'oeuvres de Schoenberg et ses disciples qui sont très courtes? J'ai vraiment du mal à comprendre comment on peut concevoir une oeuvre de grande envergure sans lasser ("Et allez! On va encore retourner cette série pour gagner 30 secondes!"). Quand Schoenberg compose ses Variations pour Orchestre, concrètement, qu'est-ce qu'il fait? Comment se débrouille-t-il pour obtenir quelque chose qui ne tourne pas court tout en respectant son système?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82422
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mar 30 Oct 2007 - 16:07

Cello a écrit:
Est-ce pour cela qu'il y a pas mal d'oeuvres de Schoenberg et ses disciples qui sont très courtes?
Très exactement.


Schönberg assouplit très vite ses principes, de façon à en garder avant tout la nouveauté stimulante. Berg ne les a jamais vraiment respectés. Et Webern n'a jamais pu composer une oeuvre sérielle de plus d'une minute. Mr. Green

A part ça, le sérialisme c'est très bien, ça a produit des génies comme Barraqué. siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mer 31 Oct 2007 - 13:40

C'est ce qu'il me semblait.

Dommage cela dit, car pour moi qui ai toujours cherché à compenser un manque de talent musical naturel par la discipline et la pratique structurée, ce genre de méthode a tout pour me plaire sur le papier.

Mais quand je vois des oeuvres comme Cinq Pièces pour Orchestre où chaque partie fait au maximum 3 minutes, je me dis que j'aurais un peu de mal à rentrer dedans et, partant, à les apprécier. Car en ce qui me concerne, j'ai besoin de "m'installer" dans une oeuvre orchestrale.

Je finirai sans doute par me pencher sur ces oeuvres mais plus par curiosité qu'autre chose.


Dernière édition par le Mer 31 Oct 2007 - 13:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80919
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mer 31 Oct 2007 - 13:42

Sauf que les 5 pièces opus 10 de Webern ne sont pas sérielles, pas plus que les 5 pièces opus 16 de Schoenberg.

D'ailleurs ces oeuvres atonales et non sérielles font à mon avis partie des plus belles choses produites par l'Ecole de Vienne.
Et il ne serait pas impossible que tu aimes en fin de compte. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mer 31 Oct 2007 - 13:54

Xavier a écrit:
Sauf que les 5 pièces opus 10 de Webern ne sont pas sérielles, pas plus que les 5 pièces opus 16 de Schoenberg.

Merci pour la précision. C'est vrai que je m'y perds un peu dans les différentes périodes de ces compositeurs.

Xavier a écrit:
D'ailleurs ces oeuvres atonales et non sérielles font à mon avis partie des plus belles choses produites par l'Ecole de Vienne.
Et il ne serait pas impossible que tu aimes en fin de compte. Wink

Pas impossible du tout en effet car je compte les aborder sans préjuger de leur beauté. C'est surtout face aux possibilités de développer cette technique sur des oeuvres de longue durée que je suis sceptique.

Comme je l'ai dit, je vais sans doute me pencher la-dessus car c'est un courant que je ne connais absolument pas mais qui m'intrigue depuis fort longtemps. Et il ne me semble pas qu'on puisse faire l'impasse dessus quand on s'intéresse à la musique du 20ème siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80919
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mer 31 Oct 2007 - 13:56

Cello a écrit:
Xavier a écrit:
Sauf que les 5 pièces opus 10 de Webern ne sont pas sérielles, pas plus que les 5 pièces opus 16 de Schoenberg.

Merci pour la précision. C'est vrai que je m'y perds un peu dans les différentes périodes de ces compositeurs.

Arrow topics Schoenberg, Berg et Webern où ça doit être un peu expliqué. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mer 31 Oct 2007 - 14:13

Sur la différence théorique entre "atonal" et "sériel", ça va mais c'est surtout la chronologie qui n'est pas encore très claire, savoir quelle oeuvre tombe dans quelle période.

Je vais relire tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82422
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mer 31 Oct 2007 - 16:21

Oui, vraiment, l'opus 16 de Schönberg est une oeuvre merveilleuse, d'inspiration très romantique en réalité, même si le langage ne le l'est plus. Des climats extraordinaires. C'est pour moi de très loin ce qu'il a écrit de plus beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guigui
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 38
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mer 31 Oct 2007 - 17:52

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, vraiment, l'opus 16 de Schönberg est une oeuvre merveilleuse, d'inspiration très romantique en réalité, même si le langage ne le l'est plus. Des climats extraordinaires. C'est pour moi de très loin ce qu'il a écrit de plus beau.

t'es sûr ? même malgrès les grandes envolées de son Pelleas ? shaking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82422
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mer 31 Oct 2007 - 18:14

Pelléquoi ? Il n'y a qu'un seul compositeur à avoir écrit un Pelléas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 71
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mer 31 Oct 2007 - 20:24

J'ai lu quelque part que Pierrot lunaire est en Sprechtgesang, et que l'ode à Napoleon est en Sprechtstimme. Il y a une différence réelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82422
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mer 31 Oct 2007 - 20:43

joachim a écrit:
J'ai lu quelque part que Pierrot lunaire est en Sprechtgesang, et que l'ode à Napoleon est en Sprechtstimme. Il y a une différence réelle ?
Sprechstimme signifie "voix parlée". Deux hypothèses : soit c'est la désignation du "chanteur", et non de la pièce (qui est alors en sprechgesang) ; soit c'est pour désigner un mélodrame, c'est-à-dire purement déclamé, sans incidence musicale. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guigui
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 38
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mer 31 Oct 2007 - 22:25

DavidLeMarrec a écrit:
Pelléquoi ? Il n'y a qu'un seul compositeur à avoir écrit un Pelléas.

Arrête d'esquiver, va...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80919
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mer 31 Oct 2007 - 22:27

On en avait pas mal parlé dans le topic Schoenberg je crois, ce Pelléas est une très belle oeuvre post-romantique mais qui n'a strictement rien à voir avec son supposé sujet.
Mais de toute façon il y a mieux chez Schoenberg.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82422
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mer 31 Oct 2007 - 22:33

Guigui a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Pelléquoi ? Il n'y a qu'un seul compositeur à avoir écrit un Pelléas.

Arrête d'esquiver, va...
Ca me semblait très clair, à moi. siffle

Tout est dans le message de Xavier.

Le plus gênant, en réalité, c'est que ça n'a vraiment aucun rapport avec son programme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80919
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mer 31 Oct 2007 - 22:35

DavidLeMarrec a écrit:

Le plus gênant, en réalité, c'est que ça n'a vraiment aucun rapport avec son programme.

Il vaut mieux l'oublier, car ça reste une très belle oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82422
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mer 31 Oct 2007 - 22:41

Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Le plus gênant, en réalité, c'est que ça n'a vraiment aucun rapport avec son programme.

Il vaut mieux l'oublier, car ça reste une très belle oeuvre.
C'est aussi ce que je fais avec la Mer. De toute façon je n'aime pas l'usage des programmes, souvent, dans la musique instrumentale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guigui
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 38
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mer 31 Oct 2007 - 23:09

Franchement je vois pas en quoi c'est si mal utilisé, le parallele avec l'histoire Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80919
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Mer 31 Oct 2007 - 23:09

T'as déjà écouté Pelléas de Debussy?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guigui
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 38
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Jeu 1 Nov 2007 - 11:56

De très courts extraits il est vrai (la suite d'orchestre en fait), mais je ne vois pas en quoi une oeuvre à programme de ce genre ne pourrait pas soutenir un autre regard, une autre atmosphère, d'autres idées derrière la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82422
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Jeu 1 Nov 2007 - 12:43

C'est juste que Nonold utilise ça avec le même langage que s'il traitait Dehmel... C'est moins approprié, dans l'absolu. Mais bien sûr que ce n'est pas raté pour autant, ce n'est pas ce que je voulais dire. Ca reste un peu sirupeux pour le sujet.

Effectivement, en comparant avec les interludes mis bout à bout (rassure-moi, la belle recomposition de Constant, pas le patchwork infâme d'Abbado ?), ça ne fait pas grande différence, je te l'accorde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80919
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Jeu 1 Nov 2007 - 12:45

Je ne trouve plus la discussion qu'on avait eu...
J'ai retrouvé le programme d'Arte, qui avait diffusé le concert d'Abbado le 23/09, mais impossible de remettre la main sur la discussion qu'on a eu ce jour-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82422
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Jeu 1 Nov 2007 - 12:52

Tu parles de quoi ? Des deux versions des "suites" ?

Je ne me souviens pas d'y avoir participé, je vais chercher à ma façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82422
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Jeu 1 Nov 2007 - 12:55

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guigui
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 38
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Jeu 1 Nov 2007 - 12:56

DavidLeMarrec a écrit:
Effectivement, en comparant avec les interludes mis bout à bout (rassure-moi, la belle recomposition de Constant, pas le patchwork infâme d'Abbado ?), ça ne fait pas grande différence, je te l'accorde.

Je ne sais point ce devait être sur radio classique en bagnole... ils prennent desfois plus la peine de donner le nom des interprètes (sans doute Abbado, étant donné sa popularité radiophonique).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80919
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Jeu 1 Nov 2007 - 12:56

Je parle de ça: http://www.classiquenews.com/voir/voir_detail_programme.aspx?id=17859

Il me semble qu'on en avait parlé ce soir-là, mais ce n'est pas dans le topic Télévision, ni dans les topics Schoenberg...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guigui
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 38
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Jeu 1 Nov 2007 - 12:58

J'ai vu ce concert d'Abbado, complètement incroyable cet investissement Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80919
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Jeu 1 Nov 2007 - 13:01

Ce qui était à mourir de rire, c'était la partition avec les indications de programme qui défilaient en même temps que la musique; ça m'a totalement détruit l'oeuvre!
Mais je le répète, si on n'y fait pas attention, c'est une oeuvre superbe.

Et on est assez HS en fait. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82422
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Jeu 1 Nov 2007 - 13:06

Guigui a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Effectivement, en comparant avec les interludes mis bout à bout (rassure-moi, la belle recomposition de Constant, pas le patchwork infâme d'Abbado ?), ça ne fait pas grande différence, je te l'accorde.

Je ne sais point ce devait être sur radio classique en bagnole... ils prennent desfois plus la peine de donner le nom des interprètes (sans doute Abbado, étant donné sa popularité radiophonique).
L'enregistrement de Constant est plus difficile à trouver, contrairement à Abbado (en plus, contrairement à ses deux Pelléas publiés, c'est totalement hors style, et assez ennuyeux).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guigui
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 38
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Jeu 1 Nov 2007 - 13:10

Tout ça parce que t'aimes pas Berlin, t'abuses quand même Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82422
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Jeu 1 Nov 2007 - 13:13

Guigui a écrit:
Tout ça parce que t'aimes pas Berlin, t'abuses quand même Mr. Green
Non, parce qu'il en ont fait un superbe avec Rattle !

D'ailleurs, j'aime nettement moins Vienne et le Pelléas qu'y a fait Abbado, quoique très "international" de son, est d'un mystère, d'une profondeur (et d'une maîtrise orchestrale, tu adorerais...) invraisemblables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guigui
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 38
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Jeu 1 Nov 2007 - 13:58

Tu aimes nettement moins Vienne malgrès tous ces éléments que tu dis adorer ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82422
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Jeu 1 Nov 2007 - 14:02

Guigui a écrit:
Tu aimes nettement moins Vienne malgrès tous ces éléments que tu dis adorer ? scratch
J'ai dit que toi, tu adorerais.

Dans l'absolu, oui, je n'aime pas beaucoup Vienne. En tout cas en reproduction sonore, je trouve le son souvent sec, et l'investissement très paresseux. C'est plutôt un avertisseur négatif sur un disque pour moi - par simple goût...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guigui
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 38
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Jeu 1 Nov 2007 - 15:46

Idem, mais je leur préfère Berlin, moi Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82422
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Jeu 1 Nov 2007 - 15:58

Guigui a écrit:
Idem,
Tu n'aimes pas Vienne ? scratch

Moi aussi je leur préfère Berlin - dont je me méfie plus que je ne les évite.


De toute façon, tout cela dépend infiniment du répertoire, des chefs... Vienne dans les Gezeichneten avec Nagano, c'est grand. Pas autant que Stuttgart avec Zagrosek, mais tout de même. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guigui
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 38
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Jeu 1 Nov 2007 - 17:04

Vienne commence à me gonfler en fait, ça ressemble à du très snob dans la plupart de leurs concerts, mais ils font des merveilles dans le répertoire classique, et dans le répertoire spectaculaire. J'irai pas les écouter dans les tableaux, ou une 4e de Schumann par exemple. En revanche, une Beethoven pas trop tardive ou mieux du Haydn, j'en suis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80919
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   Jeu 1 Nov 2007 - 17:06

Encore HS. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...
» Le Spectre et la Série.
» Histoire de la musique ( partie 2 )
» La musique au 19 ème siècle
» Musique Piraten in batavia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: