Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Madrigal italien (1530 - 1640)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Mer 21 Juil 2010 - 19:38

Et pour le théâtre, en éliminant les coquilles, une recherche rapide donne ceci : http://tinyurl.com/277heob .

Finalement j'ai eu tort de me plaindre, ton problème est réglé en une vingtaine de minutes. Smile


Bon concert. coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Soundhacker
Néophyte


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 31/05/2010

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Mer 21 Juil 2010 - 20:06

effectivement c'est pour septembre. Je n'ai que des traductions faites par moi, beaucoup de mot a mot, ce qui m'a permit de les travailler.

J'ai un ami romain qui m'a proposé de me les traduire vraiment bien, mais aucune nouvelles de lui depuis déja 1mois, et je commence a stresser...

mille merci de ton aide, j'ai un peu paniqué je l'avoue...

mille mille merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Mer 21 Juil 2010 - 20:14

S'il y a besoin d'une traduction "propre", je peux aider pour partie. Il faudra me donner un petit délai.

C'est pour mettre dans le programme de salle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Soundhacker
Néophyte


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 31/05/2010

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Mer 21 Juil 2010 - 20:16

bin je suppose, oui....


pfff quelle galère... mes 3 ans d'italien courant ne m'aident pas tant que cela Sad largement suffisant pour pouvoir travailler, mais vraiment pas assez pour rendre une traduction jolie...


vraiment merci

Mes délais sont malheureusement assez court ( jusqu'à vendredi je suppose), je suis rentré de 2 semaines d'opéra et j'imaginais pas que je me retrouverai encore une fois dans la même situation....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soundhacker
Néophyte


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 31/05/2010

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Mer 21 Juil 2010 - 20:35

merci pour les liens pour la Doriclea.

Malheureusement je ne trouve pas la fin de la scene...

j'ai passé pas mal de temps sur la toile a chercher, mais visiblement, je ne suis pas doué....

Pas facile ces textes en plus....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Mer 21 Juil 2010 - 20:48

Bien, tu veux une traduction jolie... Je peux essayer d'améliorer mes propositions et de compléter le reste, mais pour vendredi, ça fait court !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Soundhacker
Néophyte


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 31/05/2010

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Mer 21 Juil 2010 - 20:50

Mille merci encore Smile

pour les d'india, ca ira, je vais les paufiner, ca serait surtout d'avoir une trad correcte du Doriclea... toute la premiere partie est correcte, mais a partir de Fuggi fuggi, plus rien. Si seulement j'arrivais a retrouver une trad genre en anglais....

Ma grand mere est sur le coup, mais comme elle n'a pas d'email....


pfff c'est la honte pour ces textes, j'aurai pas du faire confiance a un pote d'un pote Wink


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Mer 21 Juil 2010 - 20:59

De toute façon, pour les D'Iindia, il n'y a qu'à faire un peu plus français dans le son, mais je crois qu'il y aura finalement peu à retoucher.
En fait, tout dépend si tu fournis le bilingue (auquel cas il n'y a à peu près rien à changer) ou juste la traduction (et il faudrait alors fluidifier les structures).

Je m'occupe de ce qu'il te manque de la Doriclée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Mer 21 Juil 2010 - 21:03

    Fuggi, moi ben l’Assiro, / Mon amour, fuis l'Assyrien,
    Ohime, fuggilo dico, / Hélas ! Fuis-le, te dis-je,
    Egl’è nostro nemico : / Il est notre ennemi :
    Indarno, io grido, / En vain je crie /
    Non pon, non pon gl’accenti miei / Non, mes paroles ne peuvent
    Giunger dove tu sei / Parvenir où tu te trouves.

    Acc : / Récitatif accompagné
    Deh voi cortesi, voi…. / De grâce, vous si accorts,
    Arrecate, vi prego, al mio consorte, o venti / Apportez, ô vents, je vous en conjure,
    Queste voci dolenti. / Ces tristes accents à mon époux.


Ca t'aide pour trouver la suite, où je poursuis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Soundhacker
Néophyte


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 31/05/2010

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Mer 21 Juil 2010 - 21:05

houla oui cela m'aide énormément Smile


je mettrais en colonne, donc même si les phrases sont hachées, ce n'est pas trop grave

vraiment, merci Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Mer 21 Juil 2010 - 22:18

Dans ce cas, parfait ! mains

Tu diras, si tu as besoin de plus ample aide...


Je te conseille quand même de faire avec l'original, il y a beaucoup de coquilles dans la suite du texte à cause du logiciel lecteur de polices, et ça rend le travail plus difficile. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Soundhacker
Néophyte


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 31/05/2010

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Mer 21 Juil 2010 - 22:37

si ce n'est pas trop abuser ( au point ou j'en suis, je tente Very Happy ) si tu pouvais juste corriger les coquilles que tu vois dans le texte de la Doriclea ( atto 3 scene 1 si jamais, je pense que je ne l'ai pas mentionner... )

cela m'aidera beaucoup pour traduire....


encore merciiiiiiiiiiiiiiii


PS je vais ( devais ) recevoir les photocopies d'un original d'un des copieurs de Cavalli, mais pour le moment, je n'ai pas grand chose d'autres que ce texte difficile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Mer 21 Juil 2010 - 22:43

Soundhacker a écrit:
si tu pouvais juste corriger les coquilles que tu vois dans le texte de la Doriclea ( atto 3 scene 1 si jamais, je pense que je ne l'ai pas mentionner... )
Il y en a beaucoup en fait, il faut traduire pour pouvoir les corriger.

Parce que pour certains, c'est difficile de décider. Voilà déjà pour les premières lignes :

A plebe : ?
Astrei => Astri
secrete => un verbe déformé ? ou "segrete" qui complète un substantif manquant ?

Mais sans faire la traduction, difficile de dire ce qui est juste ou faux, parce que ça devient parfois ambigu : il y a des mots qui apparemment n'existent pas (pourtant, en principe, je suis accoutumé à ce vocabulaire-là), des erreurs de désinence... et comme le texte pratique pas mal les inversions et les incises, si on n'a pas le texte exact, ça complique évidemment la tâche pour rattacher ensemble les groupes fonctionnels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Soundhacker
Néophyte


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 31/05/2010

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Mer 21 Juil 2010 - 22:44

aille aille aille alors...


il est pas fini d'être traduit

merci pour les informations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Mer 21 Juil 2010 - 22:49

Je l'ai déjà dit, en cas de problème... Mais ça peut peut-être se faire en privé pour ne pas encrasser ce beau fil. Smile

(Tu peux passer par MP ou par courriel, il y a une icône sous mes messages.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
pacifique
Mélomane averti


Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Dim 29 Avr 2012 - 11:14

Bonjours, j'ai deux question qui me turlupine :

-Historiquement, la cadence final ne correspond t-elle pas au deux syllabe du "amen" terminant les sentences religieuse ?

- Comment évalué vous la valeur des madrigaux de Shutz, dans son oeuvres, et comparé à ceux de Monteverdi (quelle livre s'en rapprocherai le plus) ? J'ai l'impression qu'il sont jolie mais pas très baroque (selon moi : pas vraiment d'aspérité qui marque des émotion saisissante).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Dim 22 Juil 2012 - 12:41

Le Livre I de Monteverdi est stupéfiant par son inventivité et sa puissance expressive; dès le premier, Ch'ami la mia vita nel tuo bel nome, dont je voudrais parler un peu.

Voici le texte:
Ch'ami la vita mia nel tuo bel nome
par che si legg'ognora,
ma tu voi pur ch'io mora.
Se 'l ver porti in te scritto,
acqueta coi begl'occhi il cor afflitto,
acciò letto non sia
ch'ami la morte e non la vita mia.

Ici un enregistrement (l'enregistrement de Roger Wagner et de ses chanteurs en 1951):
/watch?v=ZD4W07ozQuU

Et enfin la partition:
Lien imslp

Le poème peut se diviser en quatre segments, que respecte la mise en musique et en rythme: le premier vers constituant le premier segment, suivis de trois segments de deux vers, et qui correspond à la structure des rimes plates.
Dans ce premier vers, l'expression est baignée d'un lyrisme clair: et pour cause, il s'agit d'amour, de "beau nom". Mais sur l'harmonie conclusive de ce vers, un premier glissement s'opère qui teinte, explicite le lyrisme dans ce qu'il contient de respectueux, d'un sentiment presque pieux, et que l'on retrouve dans tout le second vers. [0'13"] Le troisième vers poursuit cette marche, qui se fait sans rupture, vers une des sentiments sombres, puisqu'il s'agit désormais de "mort". [0'22"] La marche expressive du texte qui lie les sentiments les doux à leur antithèses les plus lugubres dans une continuité est ici superbement mise en valeur, dans un même espace temporel, dans un même sentiment mêlé.
[0'40"] Nous arrivons alors dans le troisième segment, là aussi remarquable tant sur le plan harmonique que mélodique quant au sentiment dans il est question, qui contient autant de reproche que d'amour, plein de cette forme de déploration, et qui amène une première rupture sur "le coeur affligé", dans une atmosphère profondément assombrie et accablée. [0'54"]
Le vers suivant résonne comme une révolte [1'25"], un élan qui tente d'infirmer... et alors on bascule dans quelque chose de tout à fait merveilleux, le dernier vers, qui porte dans cette négation tout un espoir d'amour.
Cela commence à [1'34"]: dans une douceur expressive, une tendresse infinie, le début du vers est énoncé ("ch'ami la morte..."), puis un thème apparaît d'une simplicité incroyable, simplement ascendant et conjoint, qu'on entend une première fois à [1'39"], et sur lequel va être construit tout une séquence sur "la vita mia", qui est d'une puissance expressive incroyable (d'autant plus du fait du fait du texte). Ce thème ascendant, plein d'espoir, est de surcroît énoncé successivement par les voix graves puis vers les voix aigus: Quinto, puis Alto, puis Soprano.
Les deux derniers vers sont repris dans cette même structure à partir de [2'19"].
Sad

Ce n'est qu'un propos d'invitation qui ne contient pas du tout la puissance de ce madrigal, dont l'accès se suffit de l'écoute. Ce niveau d'aboutissement chez le jeune Monteverdi est remarquable, le ménagement des effets, cette capacité à caractériser... et toute la séquence finale qui est d'une inventivité absolue.
Cet art là est extrêmement stimulant, autant émotionnellement que rationnellement, par ses subtilités expressives entre le texte et la musique, les sentiments qui sont mis en jeux et leur cohérence formelle au niveau diachronique, et la maîtrise de tous les enjeux musicaux dans cette visée (inflexions mélodiques, harmoniques, "orchestration" des différentes voix, aspects rythmiques...). C'est une forme de poésie suprême, qui renoue l'antique lien du chant et du texte poétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 722
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Dim 16 Mar 2014 - 12:54

Italia mia, benché 'l parlar sia indarno (Verdelot)

watch?v=dwCNMPjge_0

c'est pas mal, mieux que je ne le pensais? car j'ai toujours pensé que les madrigaux, c'était pas fait pour moi. Mr.Red 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Dim 16 Mar 2014 - 19:34

Il y a eu un beau DVD sur les madrigaux de Monteverdi, par I Fagiolini
http://www.youtube.com/watch?v=La4PRW_ashc
(--> webmaster : cette petite pub fut publiée par la page officielle des interprètes eux-mêmes, donc légal)
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3133
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Dim 15 Fév 2015 - 21:06

Benedictus en Playlist, le 11 février a écrit:
Barbara Strozzi: Primo Libro de’ Madrigali (1644)
La Venexiana
Cantus, 1997
Je découvre Barbara Strozzi. Et c'est drunken Au même niveau que Marenzio, d'India ou le Gesualdo des quatre premiers Livres. Ce doit être un des premiers enregistrements de Cavina et son ensemble: par rapport à leurs Monteverdi, Gesualdo et Luzzaschi plus récents, les équilibres vocaux sont peut-être un peu moins parfaits, mais c'est déjà remarquablement engagé et supérieurement articulé.

C'est ce disque-là:


Aujourd'hui:

Barbara Strozzi: Opera Ottava: Arie & Cantate
La Risonanza
Glossa, 2000


Barbara Strozzi: sérénades, lamenti et cantates tirées de divers recueils
Ensemble Poïésis
Aeon, 2006


Toujours à la découverte de Barbara Strozzi.

Vraiment magnifique, même ça me séduit moins que les madrigaux à plusieurs voix (mais c’est un goût général, qui n’a rien à voir avec Strozzi en particulier: comme genre j’aime mieux le madrigal polyphonique que la cantate).

J’ai nettement préféré le disque Aeon au Glossa, mais ça aussi était assez prévisible compte tenu de mes attentes dans ce répertoire-là:

1. je préfère un accompagnement à cordes seules comme chez Poïésis (deux harpes, deux violons, violoncelle et viole de gambe, à défaut de luth ou de théorbe, c’est vraiment parfait) et le clavecin de Fabio Bonizzoni (chez La Risonanza) m’a paru vraiment écraser l’ensemble;

2. la voix de Cristina Presutti (avec l’Ensemble Poïésis), souvent juste un murmure lancinant (mais avec une belle diction simple, sans effets), avec son beau timbre un peu voilé m’a vraiment touché; à l’inverse, la voix plus piquante d’Emanuela Galli (avec La Risonanza), avec des harmoniques plus riches, plus dans la vocalité et la recherche du détail expressif, m’a moins séduit.

Il est possible aussi que la prise de son ait accentué ces impressions (entre le clavecin et la voix, on est vraiment assailli d’harmoniques agressives dans le disque Glossa). Au demeurant, il ne s’agit que de préférences personnelles: le travail de La Risonanza est objectivement admirable; simplement, ce que l’Ensemble Poïésis donne à entendre me touche infiniment plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 6132
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Ven 18 Déc 2015 - 17:31



Découverte de MARENZIO avec son livre V de madrigaux:
Du grand art ! c'est de toute beauté; on atteint ici les hautes sphères du madrigal.

Parmi les (nombreux) recueils que j'ai écoutés ces derniers temps, c'est l'un de ceux qui m'ont le plus touché.

Avec en plus une interprétation de haut vol et toute en nuances de "La Compagnia del Madrigale"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Ven 18 Déc 2015 - 23:09

Ah oui, forcément, le V de Marenzio, on n'a pas vraiment fait mieux… Les derniers Gesualdo et Monteverdi ont bien sûr leurs personnalités fortes, mais Marenzio exalte comme le genre en lui-même, quasiment un point de départ et d'arrivée à la fois. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 6132
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Mar 26 Jan 2016 - 9:11

Un petit mot sur le 'Concerto delle Dame" de Luzzaschi

Ce Concerto delle Dame, était un peu la "musique secrète" d'Alphonse II, duc de Ferrare. Il avait rêvé de créer un ensemble vocal avec voix de soprano; ce fut d'abord un duo, puis un trio.
Ces récitals étaient surtout exécutés pour le duc et son épouse mais aussi pour quelques privilégiés de haut rang.
Le plus grand secret entourait ce genre de manifestation tenue toujours en "comité" très restreint.

Le répertoire aussi était tenu secret; les recueils et partitions étaient tenus sous clé, avec interdiction de publication.
Luzzascho Luzzaschi était en quelque sorte le "directeur" de cette "musique secrète". Il en était le compositeur principal, les textes étant de Giambattista Guarini, dont la fille Anna Guarini fut la troisième soprano et luthiste de ce "concert".
Dissolution de ce Concerto delle Dame en 1598, après l'assassinat d'Anna Guarini par son mari.  Crying or Very sad

Ce que l'on retenait de l'interprétation, était la clarté de la diction, la superposition des voix et des instruments, la tessiture vocale ample, modulée et nuancée.
L'accompagnement instrumental n'était pas "chiffré", mais intégralement écrit.
Les compositions de Luzzaschi devaient souligner la qualité des dons vocaux des chanteuses.
Ce fut un peu le laboratoire du nouveau style monodique.

Bien que tenu (plus ou moins) secret, ce "concert des Dames" influença des compositeurs comme Wert, Marenzio, Gesualdo et aussi Monteverdi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Mar 26 Jan 2016 - 16:03

En termes d'écriture, le type d'ornementation de Luzzaschi est très abondant particulier, il n'est pas difficile à identifier dès la première écoute, même sans être très chevronné. Un des grands représentants de cette école, mais il était jusqu'il y a peu très modestement documenté, peut-être justement parce que les sources n'ont pas vécu la même fortune que celles de Gesualdo ou Marenzio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28454
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Lun 19 Déc 2016 - 11:29



Glossa sort un coffret ... que j'ai repéré bien vite chez mon disquaire Mr.Red

35€ seulement pour ... 9 CDs :

-> De Wert : La Gerusalemme liberta
-> Marenzio : -> 6° livre
                   -> 9° livre
-> Luzzaschi : -> 5° livre
                   -> Concerto delle Dame
-> Gesualdo : -> 4° livre
                   -> 5° livre
-> D'India : -> 1° livre
                   -> 3° livre

Ecouté seulement Concerto delle Dame pour le moment, que j'ai beaucoup aimé ... mais il faut réécouter !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18778
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Lun 19 Déc 2016 - 11:58

Cololi a écrit:


Glossa sort un coffret ... que j'ai repéré bien vite chez mon disquaire Mr.Red

35€ seulement pour ... 9 CDs :

-> De Wert : La Gerusalemme liberta
-> Marenzio : -> 6° livre
                   -> 9° livre
-> Luzzaschi : -> 5° livre
                   -> Concerto delle Dame
-> Gesualdo : -> 4° livre
                   -> 5° livre
-> D'India : -> 1° livre
                   -> 3° livre

Ecouté seulement Concerto delle Dame pour le moment, que j'ai beaucoup aimé ... mais il faut réécouter !

Ah oui, ça pourrait être intéressant ça...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Lun 19 Déc 2016 - 12:04

Ah oui, les mélismes très singuliers du livre secret ferrarais, c'est assez jubilatoire !

Belle affaire, en effet, d'autant que ça regroupe les meilleurs livres des meilleurs corpus du répertoire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21668
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Mar 20 Déc 2016 - 21:38

Cololi a écrit:

Glossa sort un coffret ... que j'ai repéré bien vite chez mon disquaire

35€ seulement pour ... 9 CDs



Surprised Intéressant ! Mais je ne l'ai pas trouvé sur Amazon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28454
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Mar 20 Déc 2016 - 21:55

Mélomaniac a écrit:
Cololi a écrit:

Glossa sort un coffret ... que j'ai repéré bien vite chez mon disquaire

35€ seulement pour ... 9 CDs



Surprised Intéressant ! Mais je ne l'ai pas trouvé sur Amazon...

Amazon Rolling Eyes

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2111
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   Mar 20 Déc 2016 - 21:58

Oui, oui, Col, on sait tous que tu détestes amazon hehe . Mais comme tu as fait ton coming out LULLYste, on va passer pour ce soir; ceci dit, n'en n'abuse pas siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Madrigal italien (1530 - 1640)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Madrigal italien (1530 - 1640)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
 Sujets similaires
-
» Le Madrigal italien (1530 - 1640)
» Un Italien qui va bien
» Les B.O. du cinéma bis italien
» Un prêtre italien aussi dévoué à Dieu qu'à Elvis !
» Histoire de l'opéra italien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: