Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mendelssohn les symphonies

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Sam 12 Mai 2018 - 15:41

Ravélavélo a écrit:
Comme toi, je connais pas ces deux symphonies.
Faut me laisser un peu de temps, je reviendrai en parler ici-même.

Je connais ces symphonies mais jamais écouté dans cette interprétation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4741
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Sam 12 Mai 2018 - 15:41

LeKap a écrit:
Ravélavélo a écrit:
LeKap a écrit:
Ravélavélo a écrit:
J'ai un enregistrement de la Quatrième et la Cinquième par la Philharmonie de Berlin avec Lorin Maazel (DG, 1961).
Je vais les écouter.

cat

Ce sont déjà d'anciens enregistrements mais qui ont très une très bonne réputation

Merci pour ta précision, Smile
ça me donne un préjugé favorable tout de suite au départ, s'il y a des passages particuliers à retenir dans ces deux oeuvres, merci encore de les mentionner.

Je n'ai jamais écouté, mais j'ai lu que la réputation était méritée - à toi de nous en dire plus après audition
On n'en parle sur le forum , soit à Mendelssohn >> Symphonie soit à Maazel


Faut me laisser un peu de temps, je reviendrai en parler ici-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1015
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Sam 12 Mai 2018 - 16:33

LeKap a écrit:

(...) j’ai écouté attentivement le 1er mouvement de l’écossaise et j’avoue ne pas déceler ce contrechant à l’alto ( il y a bien un truc du genre vers les 11’30 mais pas sûr)
C'est parce que tu n'as pas écouté au bon endroit : c'est à partir de 10'45, et c'est tellement bien fait que ça semble presqu'évident ;-) ! Cela dit, dans la version de Karajan, les altos émergent aussi très audiblement du fondu des cordes à ce moment-là, mais comme l'orchestre est plus touffu, on entend un peu moins ce beau contre-chant...[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4741
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Sam 12 Mai 2018 - 16:50

Ravélavélo a écrit:
Félix Mendelssohn
* Symphonies nos. 4 'Italienne' et 5 'Réformation'
Philharmonie de Berlin
Lorin Maazel
DG, 1961



On sent dans l'Italienne le caractère juvénile qui s'apparente à Schubert, il y a de l'exubérance et une certaine fébrilité au rendez-vous, le tempo est vif, rapide et les percussions sont bien placées comme les cuivres et les autres instruments. Bel équilibre. Le deuxième mouvement conserve un tempo assez rapide. Il y a un très beau passage qui ressemble à l'ouverture du Songe. La mélodie est de type narrative et on maintient la cadence, un rythme soutenu et énergique.
La Cinquième débute de façon solennelle, en mode plus lent, plus mystérieux d'un caractère plus beethovennien.
Le deuxième mouvement revient à un style pastoral, disons plus schubertien. Toutes les lignes mélodiques ressortent avec clarté et le tempo reste assez rapide, avec de l'allant. On ne peut reprocher à Maazel de se traîner les pieds.


Comment s'étonner que cet enregistrement ait remporté le Grand Prix du Disque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Sam 12 Mai 2018 - 17:00

Diablotin a écrit:
LeKap a écrit:

(...) j’ai écouté attentivement le 1er mouvement de l’écossaise et j’avoue ne pas déceler ce contrechant à l’alto ( il y a bien un truc du genre vers les 11’30 mais pas sûr)
C'est parce que tu n'as pas écouté au bon endroit : c'est à partir de 10'45, et c'est tellement bien fait que ça semble presqu'évident ;-) ! Cela dit, dans la version de Karajan, les altos émergent aussi très audiblement du fondu des cordes à ce moment-là, mais comme l'orchestre est plus touffu, on entend un peu moins ce beau contre-chant...
[/quote]


Je vais le ré-écouter ce soir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 825
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Sam 12 Mai 2018 - 21:29

DavidLeMarrec a écrit:
[HS Schumann Heras-Casado]

Donc juste les trois disques de concertos, c'est cela ?

J'ai écouté seulement celui pour piano avec Melnikov, assez proche du Concerto pour violon de Mendelssohn : c'est très bien, mais on n'y entend pas du tout le même renouvellement des couleurs et des grains que dans l'intégrale symphonique Mendelssohn.

A ma connaissance, outre les CDs de concertos, il existe trois autres CDs, les symphonies (2CDs) et un CD comprenant des ouvertures. D'ailleurs, LeKap précisait hier avoir commandé le CD des symphonies No 3 & 4.
Ceci écrit, peut-être y-a-t-l actuellement des problèmes de disponibilité ?

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Sam 12 Mai 2018 - 21:33

LeKap a écrit:
Faut quand même un sérieux entrainement et une paire de pavillons haut de gamme

On en reparle quand tu auras écouté la version Fey, je prends les paris. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Sam 12 Mai 2018 - 21:38

fomalhaut a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
[HS Schumann Heras-Casado]

Donc juste les trois disques de concertos, c'est cela ?

J'ai écouté seulement celui pour piano avec Melnikov, assez proche du Concerto pour violon de Mendelssohn : c'est très bien, mais on n'y entend pas du tout le même renouvellement des couleurs et des grains que dans l'intégrale symphonique Mendelssohn.

A ma connaissance, outre les CDs de concertos, il existe trois autres CDs, les symphonies (2CDs) et un CD comprenant des ouvertures. D'ailleurs, LeKap précisait hier avoir commandé le CD des symphonies No 3 & 4.
Ceci écrit, peut-être y-a-t-l actuellement des problèmes de disponibilité ?

fomalhaut

Les amis, je crois qu'il y a des maldonnes et c'est peut-être ma faute avec mes HS
Pour rappel , les 3 CD reprennent les concertos + trios de SCHUMANN ( 1er HS)
Je ne vois pas à quoi correspondent les 2 CD symphonies et 1 CD ouvertures ( quel compositeur)
Il existe bien 3 CD symphonies 2 / 3+4 / 5+ Hébrides + concerto violon mais de MENDELSSOHN
Quand au CD avec également les symphonies 3+4 c'est SCHUBERT ( 2ème HS)

Désolé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Sam 12 Mai 2018 - 21:39

DavidLeMarrec a écrit:
LeKap a écrit:
Faut quand même un sérieux entrainement et une paire de pavillons haut de gamme

On en reparle quand tu auras écouté la version Fey, je prends les paris. Smile

Et moi le rendez-vous

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Sam 12 Mai 2018 - 22:07

David
J’ai donné un début de réponse plus haut
Tous les CD dont je parle sont des HM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 825
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Dim 13 Mai 2018 - 9:52

fomalhaut a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
[HS Schumann Heras-Casado]

Donc juste les trois disques de concertos, c'est cela ?

J'ai écouté seulement celui pour piano avec Melnikov, assez proche du Concerto pour violon de Mendelssohn : c'est très bien, mais on n'y entend pas du tout le même renouvellement des couleurs et des grains que dans l'intégrale symphonique Mendelssohn.

A ma connaissance, outre les CDs de concertos, il existe trois autres CDs, les symphonies (2CDs) et un CD comprenant des ouvertures. D'ailleurs, LeKap précisait hier avoir commandé le CD des symphonies No 3 & 4.
Ceci écrit, peut-être y-a-t-l actuellement des problèmes de disponibilité ?

fomalhaut

Mille excuses à tous.
Je me suis doublement pris les pieds dans le tapis. Le cycle symphonique Schumann auquel j'ai fait référence n'est ni dirigé par Thomas Fey ni par Pablo Heras Casado.
Il s'agit de six CDs, publiés par Audité, enregistrés par Heinz Holliger à la tête de l'orchestre symphonique WDR, Cologne. L'ensemble est d'ailleurs très complet : on y trouve les deux versions (1841 et 1951) de la 4ème symphonie et les rarement jouées symphonie "de Zwikau" et la fantaisie pour violon et orchestre, op.131.

https://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_ss_i_1_17?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Dpopular&field-keywords=holliger+schumann&sprefix=holliger+schumann%2Caps%2C142&crid=3Q5BHFF7MI2KS

fomalhaut


Dernière édition par fomalhaut le Mar 15 Mai 2018 - 15:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Dim 13 Mai 2018 - 10:59

Voilà qui remet les pendules à l’heure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Dim 13 Mai 2018 - 13:26

Et c'est bien ? Ça ressemble à quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 825
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Dim 13 Mai 2018 - 16:37

DavidLeMarrec a écrit:
Et c'est bien ?  Ça ressemble à quoi ?

Je n'ai pas acheté ces CDs, je l'ignore totalement.

Pour la petite histoire, je cherchais, il y a quelques années à en savoir (ou plutôt à en écouter) plus sur la musique de Koechlin dont je ne connaissais à l'époque que "Le livre de la jungle" et je suis tombé sur quelques CDs dirigés par Heinz Holliger, CDs que j'ai achetés et qui m'ont semblé proposer des interprétations pertinentes de cette musique d'un abord difficile.

Par la suite, j'ai acquis un CD Debussy
(https://www.amazon.fr/Debussy-orchestrales-Altmann-Gauthier-Debussy/dp/B00IE9CIZY/ref=sr_1_6?ie=UTF8&qid=1526221667&sr=8-6&keywords=holliger+debussy)
et les 3ème et 4ème symphonies de Mendelssohn (voir un de mes posts précédents).
Il se trouve que j'ai pas mal de LPs et CDs de musique de Schumann et je n'ai pas eu l'envie de poursuivre avec le cycle Holliger.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 825
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Mar 15 Mai 2018 - 13:19

Diablotin a écrit:
Tiens, incidemment, alors que je ne voulais pas écouter cela de prime abord, je suis tombé sur cette version vraiment exceptionnelle, peut-être ma plus belle troisième -vive, élégante, mais tempêtueuse quand il le faut très bien timbrée malgré une prise de son pas toute récente, mais très décente cela étant- :
Mendelssohn 3 - ?:
 
Mendelssohn était l'un des compositeurs de ce très grand chef un peu oublié de nos jours, qui n'a quasiment gravé aucun mauvais disque à ma connaissance... Tous ses Mendelssohn sont excellents, d'ailleurs. Ça doit pouvoir se trouver avec un peu de patience et de recherche...

Pour info, les enregistrements des symphonies écossaise et italiennes ont été rééditée en 2011 dans un coffret ICON consacré à William Steinberg.
Ce pavé de 20 CDs n'est, apparemment et malheureusement, plus disbonible :

https://www.amazon.fr/Icon-William-Steinberg-Coffret-20/dp/B005AAVFG8/ref=sr_1_9?s=music&ie=UTF8&qid=1526382704&sr=1-9&keywords=Steinberg

Et c'est bien regrettable car les interprétations (Mendelssohn et les autres) de William Steinberg étaient magnifiques.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 825
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Mar 15 Mai 2018 - 13:34

Iskender et David LeMarrec ont, ai-je cru lire, regretté que David Zinmann n'ait pas enregistré des symphonies de Mendelssohn.
Il l'a pourtant fait, il y a une trentaine d'années (1986/1987) lorsqu'il dirigeait l'Orchestre philharmonique de Rochester. il a enregistré l'écossaise, l'italienne et la réforme, ainsi que des extraits du songe d'une nuit d'été :





et c'est même toujours trouvable :

https://www.amazon.fr/Mendelssohn-Symphonies-3-4-5/dp/B000001K5M/ref=sr_1_4?s=music&ie=UTF8&qid=1526383720&sr=1-4&keywords=zinman+mendelssohn

Le Zinman d'il y a 30 ans et plus était-il déjà le Zinman qui a brillamment dirigé l'Orchestre de la Tonhalle de Zûrich ?
Il y a bien longtemps que je n'ai pas écouté ces CDs mais je me souviens très bien que j'avais beaucoup apprécié les interprétations lorsque j'ai acquis ces CDs, en 1987.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Mar 15 Mai 2018 - 13:58

Voilà qui est très intéressant, merci. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Lun 21 Mai 2018 - 17:29

Après 2 écoutes attentives de la 2ème symphonie par Heros-Casados avec l'OSRB voici mon opinion.
J'ai toujours eu du mal avec cette symphonie j'ai donc dû m'accrocher ferme.
Comme avec les autres symphonies (3-4-5) par ce chef, le discours est allégé mais plus charpenté qu'avec le FBO - rien de plus normal - et le tour de force est réussi - j'aime un peu mieux cette oeuvre - disons qu'elle m'apparaît comme plus digeste ( j'ai hésité à écrire moins indigeste)
Belles couleurs et clarté de l'orchestre, beau choeur - bons solistes - très bon enregistrement (je sais je dis toujours la même chose mais ces critères sont essentiels pour moi)

Je laisse les discours fortement argumentés et ponctués d'humeur à DLM

Merci au chef






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1015
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Mer 23 Mai 2018 - 13:22

fomalhaut a écrit:
Ce pavé de 20 CDs n'est, apparemment et malheureusement, plus disbonible :
(...)
Et c'est bien regrettable car les interprétations (Mendelssohn et les autres) de William Steinberg étaient magnifiques.

fomalhaut
Si si, on le trouve encore : sautez dessus, bonnes gens, c'est globalement exceptionnel de qualité !!!
https://www.amazon.fr/Icon-William-Steinberg-Coffret-20/dp/B005AAVFG8/ref=sr_1_fkmr0_1?ie=UTF8&qid=1527074447&sr=8-1-fkmr0&keywords=warner+icon+steinberg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 825
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Jeu 24 Mai 2018 - 11:53

Diablotin a écrit:
fomalhaut a écrit:
Ce pavé de 20 CDs n'est, apparemment et malheureusement, plus disbonible :
(...)
Et c'est bien regrettable car les interprétations (Mendelssohn et les autres) de William Steinberg étaient magnifiques.

fomalhaut
Si si, on le trouve encore : sautez dessus, bonnes gens, c'est globalement exceptionnel de qualité !!!
https://www.amazon.fr/Icon-William-Steinberg-Coffret-20/dp/B005AAVFG8/ref=sr_1_fkmr0_1?ie=UTF8&qid=1527074447&sr=8-1-fkmr0&keywords=warner+icon+steinberg


Certes, on le trouve encore...mais à quel prix ? 80 Euros, alors qu'il m'a coûté 30 98 Euros en 2011, lorsque je l'ai acquis !

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 825
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Jeu 24 Mai 2018 - 12:26

Pour autant qu'il m'en souvienne, ce sont les magnifiques enregistrements de l'Ecossaise par Charles  Munch et du concerto violon par Zino Francescatti qui m'ont conduit à m'intéresser à la musique de Mendelssohn.

Oh, l'étendue de mon intéret est assez limitée.
En ce qui concerne les symphonies, je n'apprécie pas les symphonies pour orchestre à corde, la 1ere est d'un académisme accablant et je ressens un profond  ennui à l'écoute de la 2eme, le Chant de louanges, oeuvre d'un redoutable pompiérisme.
Mais enfin, j'écoute volontiers l'Italienne et, surtout, l'Ecossaise, un chef  d'oeuvre (surtout avec le final tel que révisé par Otto Klemperer). Ce que fait un chef de cette symphonie est, pour moi, une pierre de touche, un élément d'appréciation du chef en question.

Après ceux de Munch, les enregistrements de Bernstein, Dohnanyi, Mitropoulos, Sawallisch et Toscanini,, sont ceux qui m'ont, le plus particulièrement, paru rendre justice à cette musique dans la mesure ou elle m'intéresse, c'est à dire l'Ecossaise, à un degré moindre, l'Italienne et à un degré bien moindre, la Réforme.

J'aimerai pourtant rompre une lance en faveur d'un chef peut-être moins prestigieux, Peter Maag (1919-2001) qui fut un grand interprète de Mendelssohn et de sa musique et qui, dans ce domaine, est l'égal des chefs pré-cités.
De Peter Maag, on connait généralement l'enregistrement fameux de l'Ecossaise avec l'Orchestre Symphonique de Londres (Decca, 1960) - Il avait, auparavant (1957), enregistré de larges extraits du "Songe d'une nuit d'été" avec le même orchestre pour le même éditeur- et un enregistrement intégral des symphonie avec l'Orchestre Symphonique de Madrid (Arts 1997-2000), fait durant ses dernières années. Il a toujours et souvent dirigé les symphonies de Mendelssohn et a même enregistré l'Ecossaise, l'Italienne et quelques ouvertures durant  les années ou il était à la tête de l'orchestre symphonique de Berne (1984-1991).




Belles photos des montagnes calédoniennes et de la fontaine de Trevi !
La diffusion de ces CDs a été relativement confidentielle mais il valent largement la peine d'être écoutés et on peut encore les trouver :

https://www.amazon.fr/Mendelssohn-Symphony-No-3-anglais-Bern/dp/B000024K8Z/ref=sr_1_22?s=music&ie=UTF8&qid=1526386652&sr=1-22&keywords=maag+mendelssohn

https://www.amazon.fr/Mendelssohn-Symphony-No-4-anglais-Bern/dp/B000024K6M/ref=sr_1_23?s=music&ie=UTF8&qid=1526386652&sr=1-23&keywords=maag+mendelssohn

Je me permets d'insister. L'Orchestre de Berne n'est pas un "grand" mais la baguette du chef le transfigure et l'interprétation emporte l'adhésion. A mon sens, ce sont la des interprétations majeures de ces symphonies.

Maag a dirigé régulièrement Mendelssohn et ce jusqu'à Tokyo.
Lors de la célébration du 40ème anniversaire du "Tokyo Metrololitan Symphony Orchestra", le label Fontec a édité une série de 11 CDs reprenant des extraits de concerts de l'orchestre sous la direction de ses principaux chefs invités. Un CD était consacré à Peter Maag. Il comprenait la symphonie Prague de Mozart et, bien sur, les Hébrides et
l'Ecossaise de Mendelssohn (Pour moi, un heureux CD, deux de mes symphonies et une de mes ouvertures bien aimées).





fomalhaut


PS
Pour être complet, Maag a réenregistré Le songe d'une nuit d'été au Japon (Denon, 1984)




et a également dirigé La première nuit de Walpurgis :

https://www.amazon.fr/Mendelssohn-erste-Walpurgisnacht-Peter-2005-05-09/dp/B01K8O28SO/ref=sr_1_16?s=music&ie=UTF8&qid=1526387656&sr=1-16&keywords=maag+mendelssohn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Dim 3 Juin 2018 - 15:52

Bonjour
Je suis plongé dans l’intégrale Fey
J’ai écouté les 1,2,5 et presque toutes les symphonies de jeunesse
Constat : EXTRAORDINAIRE
Je préfère un peu la 5 par Heros-Casados peut-être à cause des couleurs de l’orchestre - difficile à dire faut que je réécoute les 2 à la suite
Par contre Fey m’a fait vraiment aimé la 2 ce qui était loin d’etre gagné
Il est vrai qu’Héros-Casados avait déjà ouvert la voie avec l’OSRB mais avec Fey cette symphonie a pris un autre visage et la penible partie vocale a laissé place à un vrai plaisir
Superbe version
La 1 est également une belle réussite
Et les symphonies de jeunesse sont pétillantes avec un véritable nuancier de couleurs orchestrales
Quels détails dans les cordes !!! Ici sa respire vraiment la jeunesse contrairement aux autres intégrales
Reste à m’attaquer aux 3 et 4 et à déceler le contrechant aux altos du 1er mouvement de la 3 annoncé par David
Merci à ceux qui on fait connaître cette splendide référence

La suite au prochain numéro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Ven 17 Aoû 2018 - 14:26

DavidLeMarrec a écrit:
LeKap a écrit:
Faut quand même un sérieux entrainement et une paire de pavillons haut de gamme

On en reparle quand tu auras écouté la version Fey, je prends les paris. Smile

Comme quoi tout arrive - je viens ENFIN d'entendre ce fameux contrechant aux altos dans le 1er mvt de l'Ecossaise
Surprenant et quel magnifique effet - jamais entendu çà ailleurs
Quelle merveilleuse intégrale que nous a donné Fey là avec en plus la plus belle version des symphonies pour cordes (avec bois également)
Coffret INDISPENSABLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Ven 17 Aoû 2018 - 14:52

Ah oui, pour les symphonies pour cordes, ça écrabouille la concurrence, clairement : il en fait des chefs-d'œuvre, il révèle vraiment toutes les beautés souvent ensevelies dans une certaine mollesse classicisante… Very Happy

Pour les symphonies elles-mêmes, il y a de plus en plus de concurrence ces dernières années, et sa proposition est particulièrement extrême, on peut aimer un Mendelssohn plus poète (mais j'adore en effet cette vision furieuse bounce ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Ven 17 Aoû 2018 - 15:13

DavidLeMarrec a écrit:
Ah oui, pour les symphonies pour cordes, ça écrabouille la concurrence, clairement : il en fait des chefs-d'œuvre, il révèle vraiment toutes les beautés souvent ensevelies dans une certaine mollesse classicisante… Very Happy

Pour les symphonies elles-mêmes, il y a de plus en plus de concurrence ces dernières années, et sa proposition est particulièrement extrême, on peut aimer un Mendelssohn plus poète (mais j'adore en effet cette vision furieuse bounce ).

Tu as trouvé les mots justes : "il en fait des chefs-d'œuvre, il révèle vraiment toutes les beautés souvent ensevelies dans une certaine mollesse classicisante"

Pour la concurrence , je ne vois qu'Heros-Casodos et c'est pas une intégrale, en plus il utilise 2 orchestres, mais j'adore aussi
Et sa proposition extrême me convient parfaitement - à force d'avoir écouter les versions traditionnelles, on commençait un peu à s'ennuyer et parfois à délaisser ce magnifique compositeur
En toute cas j'ai là, pour le restant des mes jours, les 2 approches des symphonies de Mendelssohn - le gros avantage du coffret Fey et d'avoir TOUTES les symphonies dans une version tout à la fois dynamique, lumineuse et de ton juste
Bref, ma référence ( j'ai presque peur de me retourner vers Karajan, Masur, Abbado et von Dohnanyi)

PS : j'ai écouté Christus, cette nuit, mais d'une oreille nébuleuse - je m'y replonge ce soir avec plus d'entrain avant d'en parler

A+

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Ven 17 Aoû 2018 - 16:57

Von Dohnányi résiste très bien au retour après la fréquentation des versions radicales. Smile (ça reste d'ailleurs ma référence du ton juste, même après les révélations de ces deux cycles ébouriffants)

Masur et Abbado étaient déjà mous à l'époque de leur parution. Quant à Karajan, ça se tient très bien, mais il faut accepter le style très enveloppant et exotique, je trouve ça plutôt moins bien que le vrai style de Mendelssohn, mais ce n'est pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Ven 17 Aoû 2018 - 17:05

DavidLeMarrec a écrit:
Von Dohnányi résiste très bien au retour après la fréquentation des versions radicales. Smile  (ça reste d'ailleurs ma référence du ton juste, même après les révélations de ces deux cycles ébouriffants)

Masur et Abbado étaient déjà mous à l'époque de leur parution. Quant à Karajan, ça se tient très bien, mais il faut accepter le style très enveloppant et exotique, je trouve ça plutôt moins bien que le vrai style de Mendelssohn, mais ce n'est pas mal.

Attention, je ne dis pas que les anciennes versions sont mauvaises, loin de là mais après ces feux d'artifice de bon aloi et qui conviennent parfaitement à ce type de compositeur ( un peu à cheval entre le classique et le romantique et même si Mendelssohn pense romantique, se musique a des couleurs assez classiques par moment voire parfois baroquisant dans les oeuvres vocales ( Bach n'est jamais très loin)  

Enfin c'est mon opinion

Je retournerai probablement de temps en temps vers les versions traditionnelles mais mon réflexe a changé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1015
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Sam 18 Aoû 2018 - 7:21

LeKap a écrit:
(...)Il est vrai qu’Héros-Casados avait déjà ouvert la voie avec l’OSRB (...)

Fey a enregistré les symphonies de Mendelssohn entre 2002 et 2009 -et les disques étaient parus séparément au fil de l'eau avant la mise en coffret-, soit bien avant que Heras-Casado ne s'y colle mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Sam 18 Aoû 2018 - 12:25

Il y a eu assez peu de Mendelssohn « musicologique » avant eux, c'est vrai (même si sa fureur pour l'un, son recrutement pour l'autre ne sont pas forcément si authentiques que ça), hors Harnoncourt-COE qui n'était pas particulièrement révolutionnaire.

Et Fey et Heras-Casado creusent vraiment deux sillons différents : la nervosité du trait pour l'un, la crudité de la couleur pour l'autre. Effectivement Fey est le premier à avoir enregistré une vision aussi radicale – que les symphonies pour cordes du Concerto Köln, le comble du dégraissage à l'époque, paraissent ronronner en comparaison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Sam 18 Aoû 2018 - 16:52

J'ai beaucoup aimé ce que j'ai entendu des enregistrements récents d'Edward Gardner, chef dont vous parliez sur le sujet disco consacré à Peer Gynt de Grieg et qui décidément ne rate pas grand chose. (Série "Mendelssohn in Birmingham" chez Chandos)

Pour qui cherche quelque chose de clair, aéré, coloré et assez alerte, avec des phrasés pas trop sostenuto, mais avec un son d'orchestre plus traditionnel et moins radical que Heras-Casado ou Fey, ça se pose là. (Bref c'est plus à comparer avec l'optique de Nezet-Seguin, mais c'est beaucoup plus naturel et moins "fabriqué" pour mon goût.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Dim 19 Aoû 2018 - 0:44

Nos tropismes sont décidément divergents ! hehe

J'ai réécouté la Troisième il y a deux jours, et alors que j'aime vraiment beaucoup, beaucoup Gardner partout (Tchaïkovski comme Walton, disque comme concert ou opéra, avec divers orchestres)… j'ai trouvé cette intégrale décevante. Pas frustrante en tant que telle, mais un peu gentille, lisse, pas très colorée ni tendue… ça reste une belle lecture, mais considérant ce qui s'est accumulé depuis les années 90 et plus encore depuis les années 2000, ce n'est vraiment pas prioritaire pour moi. Dans la veine tradi, outre Dohnányi-Vienne qui reste inapprochable pour moi, Poppen-Sarrebrück et Ashkenazy-DSOB ont fait autrement plus vibrant. Et même dans le genre mesuré, un peu poli, Manze-Hanovre (plus net), Litton-Bergen (plus aéré et coloré), Weller (plus allant) m'ont davantage convaincu.

À tout prendre, je crois que je réécouterais plus volontiers le hors-style de Karajan ou les paradoxes de Sawallisch que cette intégrale-là, même si elle reste tout à fait estimable et pas du tout ratée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Lun 1 Oct 2018 - 15:41

(du fil général Mendelssohn)

Benedictus a écrit:
Prosopopus a écrit:
Par contre je trouve les versions Leipzig-Masur un brin épaisses
Donc, j'en reviens à mes préconisations initiales: Dohnányi / Vienne (Decca) pour une intégrale, Heras-Casado / Freiburger Barockorchester pour les 1, 3 et 4 et Heras-Casado / Radio Bavaroise pour la 2 (HM.) David ajoutera sans doute Fey / Heidelberger Symphoniker (Hänssler), mais personnellement, je n'ai pas du tout accroché.

--

Prosopopus a écrit:
Par contre je trouve les versions Leipzig-Masur un brin épaisse, surtout les parties un peu tonitruantes de cuivres dans la Cinquième, et les cordes très massives. Il y a un côté gros son qui rend peut-être bien en concert mais qui me semble écraser un peu la dynamique des œuvres sur les enregistrements, et qui retranscrit mal les essais harmoniques.

Oui, c'est un brin opaque. Dans ce cas, tu peux te tourner vers les nombreuses belles alternatives : Dohnányi-Vienne, hors concurrence, vraiment la vivacité et les couleurs qui t'ont fait défaut ; Nézet-Séguin-COE, limpide, souple, direct ; Poppen-Saarbrücken, là aussi très animé ; Ashkenazy-DSOB ; Heras-Casado ; Fey-Heidelberg… Moins marquants, Manze-Hanovre, Litton-Bergen et Weller-LondonPO sont au demeurant assez irréprochables. Ça fait pas mal de possibilités plus satisfaisantes.

On est déjà loin de la période classique lorsque Mendelssohn écrit sa Première Symphonie au milieu des années 20, mais en effet, il offre déjà quelque chose de très neuf et abouti. Et son potentiel créatif n'a jamais décru.

(Flatté et réjoui, au passage, d'avoir contribué à ta redécouverte ! Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Prosopopus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 154
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Lun 1 Oct 2018 - 16:44

Oui je pense faire un tour en premier lieu par Dohnányi / Vienne comme conseillé par Benedictus.

Sur la période classique je me demandais justement ce qu'il y avait, outre les dernières de Beethov et de Schubert, entre Mozart-Haydn et cette première de Mendelssohn dans ce style presque romantique ? Spohr ?

(oui tu peux te sentir flatté, même si ça me fait encore des choses à creuser)
(en vrai et en HS, j'essaye depuis un moment de saisir les symphonies de Mahler et rien n'y fait, à part la Titan que j'aime tout du long, je finis toujours par m'ennuyer, et j'abandonne généralement à la sixième, porté par des moments que j'apprécie mais par un trop plein d'envergure et de magistral un peu bourratif, du coup la découverte des Mendelssohn me fait un appel d'air assez bienvenu)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Lun 1 Oct 2018 - 17:02

Prosopopus a écrit:
Sur la période classique je me demandais justement ce qu'il y avait, outre les dernières de Beethov et de Schubert, entre Mozart-Haydn et cette première de Mendelssohn dans ce style presque romantique ? Spohr ?

Spohr en effet (mais déjà romantique et ce n'est pas indispensable).

Sinon, prioritaires : Cartellieri (les deux premières sont splendides) et Méhul, ça vaut vraiment la peine (plus que Weber).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Prosopopus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 154
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Lun 1 Oct 2018 - 17:14

J'avais oublié Weber effectivement (dont je ne connais que les concertos pour clarinette) et je ne connais que de nom Méhul et Cartellieri (ce dernier parce que j'ai d'ailleurs lire des choses sur lui ici).

Tout ça est bien noté, merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 825
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Lun 1 Oct 2018 - 19:40

DavidLeMarrec a écrit:
Prosopopus a écrit:
Sur la période classique je me demandais justement ce qu'il y avait, outre les dernières de Beethov et de Schubert, entre Mozart-Haydn et cette première de Mendelssohn dans ce style presque romantique ? Spohr ?

Spohr en effet (mais déjà romantique et ce n'est pas indispensable).

Sinon, prioritaires : Cartellieri (les deux premières sont splendides) et Méhul, ça vaut vraiment la peine (plus que Weber).

Il me semble que tu t'avances bien audacieusement !
Cartellieri, Méhul plus que Weber...C'est ce "plus" qui me gène... J'éprouve un grand plaisir à l'audition des 2 symphonies de Weber, telles que dirigées par Wolfgang Sawallisch, par exemple.
Rassure-toi, je possède également les autres que tu cites et je les apprécie mais il me semble que la musique de Weber est d'une pointure que n'ont pas les "autres".....
Opinion personnelle que, bien sûr, je partage très volontiers.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: u   Lun 1 Oct 2018 - 22:29

Autant le quintette avec clarinette, voire les concertos, je vois, autant les symphonies, leur intérêt m'échappe totalement : c'est opaque comme du Schumann, sans avoir du tout la même puissance formelle ni la même inspiration mélodique. Ça illustre l'époque, mais pas de façon très flatteuse.

Après, c'est bien sûr une affaire de goût, surtout pour cette période où les musiques sont assez nues et où ce qui les distingue peut être une question d'inclination personnelle. Il est probablementplus facile de nommer les grands jalons dans les périodes plus tardives où les langages sont vraiment très différents d'un compositeur à l'autre (on entend / lit bien la différence entre une symphonie de Herzogenberg et de Mahler, du point de vue formel).

Gossec et Méhul sont tout de même, sur le plan de la complexité et de l'innovation, des bornes de la nouveauté, plus que Cartellieri et Weber (hors opéra).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25418
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Mar 2 Oct 2018 - 23:25

Surprised Puisqu'on cause beaucoup de HIP ces temps-ci dans ce topic : bizarre que personne ici n'ait encore pipé mot de l'intégrale de Gardiner avec le LSO,
captée au Barbican de Londres entre 2014-2016, dont les parutions avaient raflé quelques trophées dans la presse.
Les enregistrements du Songe d'une Nuit d'Été, des Symphonies 1 & 4 avaient notamment reçu un Diapason d'Or.
Vient d'être réédité en coffret SACD.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25418
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Mer 10 Oct 2018 - 1:07

Mélomaniac, in playlist, a écrit:


Catégorie orchestrale -rang 198°/250




John Eliot Gardiner (1943-)


Felix Mendelssohn (1809-1847) :

Symphonie n°5 en ré mineur, Op. 107

= John Eliot Gardiner, Orchestre symphonique de Londres

(LSO, octobre 2014)

Smile Eh non, il n'y aura pas que des vieilles guidouilles dans les Mélomaniac d'Or, comme l'atteste ce disque tout récent,
tiré de l'anthologie mendelssohnienne (symphonies, ouvertures, Midsummer Night's Dream) réalisée au Barbican Center, très remarquée et récompensée par la presse.
Je ne suis pas abonné aux interprétations à l'ancienne : dans le répertoire romantique, la quête d'authenticité a parfois mené à quelques excès,
ou du moins ne correspond pas à mes habitudes forgées à l'ère anté-HIP.
Pour autant, je me tiens informé, et un ami mélomane qui connait mes réticences et mes appétences m'avait recommandé ces enregistrements de Gardiner.
Grand bien lui en a pris.
J'ai réécouté cette interprétation de la Réformation, pour m'assurer que le choc de ma première audition persistait,
pour ne pas vous proposer en version de référence ce qui n'aurait été que l'aveuglement d'un enthousiasme passager.
J'adore toujours, au point que ça a fondamentalement révisé mon système de valeurs discographiques.

.
Ma pente naturelle vous aurait probablement conseillé Paray à Detroit, Munch à Boston, Dohnanyi à Vienne, Sawallisch avec le Philharmonia, qui restent d'admirables réussites.
Pourtant là, je dois avouer que Gardiner m'a fait redécouvrir cet opus, et je suis certain d'y demeurer attaché pour longtemps.
Les capacités de métamorphose du London Symphony sont sidérantes ! caméléonesques quand on a dans l'oreille ses réalisations dans le répertoire plus tardif.
Le travail sur les couleurs, les phrasés, les dynamiques révèle l'habileté des musiciens anglais, dont le cursus (formation incluant divers styles d'exécution)
et la pratique adaptative aboutissent ici à une crédibilité plus vraie que n'obtiendrait un orchestre spécialisé.
Mais surtout, le chef britannique, sans se réfugier dans quelque dogme dessicatif, n'oublie pas de faire vivre la partition.
Les attaques d'archets, le senza vibrato, le ton grave façonnent l'allegro con fuoco à cru, comme je ne l'avais jamais entendu.
Quel relief, quelle éloquence ! où la citation de l'Amen de Dresde accuse encore le contraste d'humeur et de texture. Et l'accord final, quelle marbrure !
D'une baguette élevée dans la baroquerie, on s'attend évidemment au meilleur pour le sautillant et pétulant allegro vivace.
Quant au finale archaïsant, incorporant le choral Ein feste Burg ist unser Gott, Gardiner signe là une prestation d'anthologie : les trombones, la clarinette de Chris Richards,
le serpent de Marc Girardot, les timbales espiègles d'Antoine Bedewi !
Quel régal, quelle fête...
Aucune outrance de tempo, aucune surexcitation indue, les timbres sonnent riches sans sécheresse, la pâte instrumentale frétille avec densité et aération.
Un concert mémorable, taillé pour la postérité, où Gardiner surpasse son précédent témoignage avec le Wiener Philharmoniker (DG) en le radicalisant :
une couche de peinture fraiche qui revitalise cette symphonie, pour un résultat émoustillant.
De surcroît : restituée en SACD, la captation (clinique mais suggestive) ajoute encore au spectacle du son.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25418
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   Jeu 11 Oct 2018 - 23:21

greg skywalker, in playlist, a écrit:

Mélomaniac a écrit:


5) Felix Mendelssohn (1809-1847) :

Symphonie n°5 en ré mineur, Op. 107

= John Eliot Gardiner, Orchestre symphonique de Londres

(LSO, octobre 2014)



Oui !   je connais les volumes consacrés aux symphonies 1,3,4 et l'ouverture "les hébrides", c'est très bien ! thumleft



greg skywalker, in playlist, a écrit:

Mendelssohn  Symphonie n°5   Sawallisch/ New Philharmonia orchestra    thumleft
réévaluation cette symphonie, grâce à la playlist de mélo



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mendelssohn les symphonies   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mendelssohn les symphonies
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Mendelssohn les symphonies
» Coffret Symphonies chez Brilliant
» La Symphonie n° 3 ( Mendelssohn )
» La Symphonie n° 4 ( Mendelssohn )
» Les 5° et 7° symphonies de Beethoven

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: