Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'opéra ? Influence sur la musique instrumentale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julien
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 650
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/09/2005

MessageSujet: L'opéra ? Influence sur la musique instrumentale   Dim 18 Fév 2007 - 15:06

Bonjour à tous,

Et merci pour toutes ces discussions que je lis avec plaisir depuis de nombreux mois en apprenant beaucoup de choses.

Voilà, je suis entrain de bosser sur un exposé qui traite d'entre autres l'influence de l'opéra sur la musique instrumentale baroque.

Et j'avoue que je séche un peu. Connaissez vous des formes qui soient directement inspirées de l'opéra dans la pratique instrumentale baroque ?

J'ai bien trouvé les mouvements lents de Vivaldi; des arias ...

Mais c'est à peu près tout.

Si vous pouviez me donner quelques pistes qui vous viennent à l'esprit qui me permettraient de faire des recherches; avec éventuellement quelques conseils discographiques, j'apprécierai beaucoup.

Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: L'opéra ? Influence sur la musique instrumentale   Dim 18 Fév 2007 - 15:38

La musique instrumentale baroque et l'opéra... vaste question !

Il faut partager en deux parties.

La première, celle qui a trait à l'Europe tout entière, principalement sous influence italienne.
La seconde, celle qui a trait à l'influence française.

*****

Pour le versant italien, c'est assez simple.

L'aria, ce n'est ni plus ni moins que l'air, mais ça ne me semble pas toujours déterminant, ces arie sont rarement sous forme standard de Da Capo. C'est plus une parenté linguistique qu'une parenté véritablement musicale, amha.

J'y vois surtout le lien de la virtuosité, avec la pyrotechnie façon airs de bravoure. L'exemple-type se trouve dans le dernier mouvement du concerto pour hautbois de Marcello. Cette fascination pour l'agilité qui a fait que l'opéra est passé à cette époque d'un théâtre chanté à une musique vaguement théâtralisée. Tandis que la France conservait largement la primauté au théâtre. Le genre concerto peut s'expliquer ainsi.

On a aussi certaines théâtralisations, du genre de la Tempesta di Mare, avec air de sommeil, tempête, etc. Mais c'est plus rare, et on est quasiment déjà dans notre seconde partie !

*****

La partie française. Là, c'est très riche ! Alors je fais bref.

=> Beaucoup de la musique instrumentale se trouve au sein même des opéras, des pastorales, des divertissements. Il s'agit de danses, qu'on extrait parfois, aujourd'hui, dans les disques comme suites.
On dispose même de choses plus gaillardes et parodiques, comme les Danses de Village de Boismortier.

=> Ces danses sont devenues des repères pour toute composition autonome, et dans l'Europe entière, y compris chez les Italiens et assimilés. Haendel, par exemple, ouvre ses opéras avec des Ouvertures à la Française (partie lente pointée + fugato rapide). Et ses divertissements instrumentaux (Water Music, Royal Fireworks Music, Concerti Grossi divers) emploient des danses, pas forcément les danses canoniques de l'opéra français, puisqu'y figurent aussi des allemandes, des bourrées et même des hornpipes.
Valable aussi dans les suites françaises pour clavecin de Bach.

=> Rameau écrit aussi bien des suites traditionnelles avec allemandes et courantes que des transcriptions d'airs célèbres. On trouve cela aussi chez d'Anglebert. Le principe de la transcription et de la paraphrase est donc particulièrement intéressant. Vivaldi réutilise par exemple son célèbre Printemps à partir de Dorilla in Tempe.

Il faudrait vérifier sérieusement la parenté exacte entre les danses à l'opéra et les danses des suites instrumentales (filiation ou cousinage).


Bien, je m'arrête ici tant qu'il est encore temps. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Julien
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 650
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/09/2005

MessageSujet: Re: L'opéra ? Influence sur la musique instrumentale   Dim 18 Fév 2007 - 15:47

Merci pour ta réponse très compléte, ça me permet d'ouvrir des pistes de départ, à l'aide de quelques bouquins que j'ai sous les yeux.

C'est marrant que tu parles d'affiliation danse / opéra, car une autre partie de mon exposé traite de l'influence de la danse dans la musique instrumentale baroque ... ! Mais là j'ai déjà beaucoup d'idées, entre les suites, les symphonies, sinfonia ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82683
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: L'opéra ? Influence sur la musique instrumentale   Dim 18 Fév 2007 - 15:49

Je crois que la danse est l'angle d'attaque le plus riche en effet.

Bon travail à toi ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'opéra ? Influence sur la musique instrumentale   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'opéra ? Influence sur la musique instrumentale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haendel - Musique instrumentale
» Vangelis [Electronique / Instrumental]
» Pierre Attaignant (Attaingnant)
» {les albums} rose kennedy
» Les meilleures sorties en musique médiévale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: