Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Aaron Copland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mer 9 Avr 2008 - 17:35

Pour le Concerto pour clarinette, cordes, harpe et piano (qu'on a en effet tendance à appeler Concerto pour clarinette tout court), peux-tu nous expliquer en quoi les cuivres sont un problème? hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mer 9 Avr 2008 - 20:24

Non, les cuivres c'est dans les gros trucs symphoniques. Le concerto c'est qu'il m'ennuie profondément et les passages lents sont longs comme le jour. En fait ça ne me raconte strictement rien et me semble sans aucune inventivité. Banal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9407
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mer 9 Avr 2008 - 21:25

vartan a écrit:
Non, les cuivres c'est dans les gros trucs symphoniques. Le concerto c'est qu'il m'ennuie profondément et les passages lents sont longs comme le jour. En fait ça ne me raconte strictement rien et me semble sans aucune inventivité. Banal.
Maintenant tu sait ce que je ressent en écoutant Lully, cela évite un discour! hehe


Dernière édition par Jaky le Jeu 10 Avr 2008 - 0:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Jeu 10 Avr 2008 - 0:21

Alors écoute Destouches. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marsu
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Jeu 1 Mai 2008 - 15:36

Jaky a écrit:
Pour le concerto j'avoue que je me contente de Goodman et le compositeur mais il doit sûrement exister des versions plus récentes (celui avec Goodman a un son excellent).

Il y a une très bonne version chez DG avec Bernstein à la direction, et Stanley Drucker à la clarinette. Un vrai régal. C'est sur le CD avec El SAlon Mexico, Connotations et Music for the Theatre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ambroise-charron.com
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Ven 2 Mai 2008 - 15:33

Oui, et aussi sur le coffret cité plus haut. J'en parlerai dès écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mer 14 Mai 2008 - 13:21

C'est parti pour la 3è symphonie, écoutée hier soir en révisant en hâte mon partiel de géo. J'aime beaucoup! L'oeuvre, apparemment, est censée représenter l'épopée guerrière des Etats-Unis face au nazisme: le thème laissait donc présager un pompiérisme agaçant. Eh bien pas du tout: on en est pour ses frais! Cette 3è symphonie, à défaut de célébrer un triomphe qu'on attend tout au long de l'écoute, et qui ne fait qu'une brève apparition à la toute fin du fond, recèle des trésors de tension et de force. Elle communique un sentiment puissant, toutefois assez différent de son corollaire soviétique d'époque, la 7è de Chostakovitch: par rapport à celle-ci, qui est assez directement guerrière, combattive, l'oeuvre de Copland est plus introspective, malgré ses déchaînements d'effets assez extériorisés. Le premier mouvement oscille entre la violence du climax central et des épisodes douloureux, en particulier dans la merveilleuse coda, bouleversante, hypnotisante, superbe! Le deuxième mouvement est un scherzo véhément, qui ne concède rien à un quelconque triomphalisme et où la tension ne se relâche pas plus qu'elle ne se résoud. Le coeur de l'oeuvre, son sommet émotionnel et musical est dans le troisième mouvement, un Andantino profondément inspiré, douloureux plus que mystérieux, assez chostakovien, je trouve. Quant au finale, il est le moment le plus "dangereux" de la partition: Copland, en cédant à l'injonction de fanfares cuivrés et de rythmes binaires bien lourds, est en effet à deux doigts du pompiérisme. Mais jamais il n'y tombe: car ses fanfares n'ont musicalement rien de simpliste, et je le répète, l'oeuvre n'a rien de victorieux ou de prétentieux, même à la fin, lorsqu'un passage en majeur fait sentir un certain soulagement à l'auditeur happé par la violence quasi-destructrice du mouvement. Le tout laisse pantois: difficile de faire plus tourmenté, plus inquiet et en même temps plus exaltant que ce finale périlleux et réussi.
D'un point de vue plus strictement compositionnel, le langage de Copland me paraît typiquement "américain", du moins assez conforme à ce que je peux connaître de cette musique avant-guerre: harmonies vaguement modales, tonalisme un peu mouvementé, mais persistant, orchestration cuivrée mais bien faite (Copland utilise en plus et de façon pertinente un xylophone), thèmes ardents, plus tragiques que triomphaux. Je trouve ça bien écrit et très intéressant.


Dernière édition par Spiritus le Ven 16 Mai 2008 - 13:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Jeu 15 Mai 2008 - 14:58

Il me reste 6 pièces de Copland, et après j'aurai fait un sort à mon coffret de musique américaine. Ma prochaine victime sera Stravinsky Twisted Evil

Donc, je commence avec Appalachian Spring, la version orchestrée. C'est extrêmement inégal: il y a des passages assez creux, quelques longueurs, et des bouts vraiment extraordinaires Shocked
Le début et la toute fin en particulier sont d'un lyrisme époustouflant, j'étais cloué sur place, d'autant qu'après la 3è symphonie je ne pensais pas trouver autant d'émotion chez Copland. C'est magnifique! Orchestration superbe, très originale, et les thèmes sont très beaux. Il y a bien des épisodes moins intéressants, mais dans l'ensemble, impression très positive, je ne m'attendais pas à ça!
Quiet City: très bien écrit, coloré (avec le cor anglais fort bien utilisé) mais le lyrisme est moins soutenu que dans les bons passages d'Appalachian Spring. Dans l'ensemble c'est un peu monotone, un peu monocorde, mais chouette quand même et pas trop long.
El Salon México: sympa ça, intéressant et original, sans vulgarité. C'est génial de voir comme Copland, avec un matériau restreint et simpliste, crée une ambiance de bonne humeur, de facétie et de débauche orchestrale assez décapante. Pas une note de trop; évidemment ça n'est pas fait pour émouvoir, mais pour mettre le punch, y a pas mieux! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9407
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Jeu 15 Mai 2008 - 22:28

Spiritus a écrit:
El Salon México……ça n'est pas fait pour émouvoir, mais pour mettre le punch, y a pas mieux! Very Happy
Si ; Rodéo! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Ven 16 Mai 2008 - 14:37

Ai fini! Voici la fin des aventures américaines.

Connotations: oeuvre sérielle rigoureuse, assez aride, mais tout de même bien colorée. Les cuivres dissonnants dominent, c'est assez intéressant mais quand même sur la fin ça lasse: 20 minutes, c'était un peu trop pour cette oeuvre un peu redondante. Je note des effets d'orchestration réussis, avec le xylophone et une sorte de tam-tam, et le langage sériel me paraît moins rugueux que le Schönberg moyen. Pas mal, un peu lassant peut-être.
Music for the Theatre: là c'est très intéressant, une suite en cinq parties de 23 minutes à l'exubérance et au lyrisme tout américains, mais avec une recherche, un langage très originaux. C'est assez abstrait et pas forcémernt très accessible, mais le mélodisme très lyrique de Copland fait mouche, en particulier dans le cinquième mouvement, et l'oeuvre déploie des trésors d'inventivité et d'animation (4è mvt). Très chouette.
Concerto pour clarinette: là, on touche au très, très grand chef d'oeuvre. A coup sûr la pièce que j'ai préférée (avec l'adagio de Barber) dans le coffret américain: c'est carrément renversant ce truc, un coup de génie, touché par la grâce, ça faisait très longtemps que je l'attendais, un truc pareil! Very Happy
Copland sait ici être très expressif, d'une intensité tout mahlérienne (on retrouve dans le premier mouvement des échos de mon cher compositeur). Les cordes sont poignantes, la coloration de la clarinette associée à la harpe et à quelques touches de piano donnent à l'oeuvre un caractère unique. A la fin de I, une cadence pour la clarinette est remarquablement bien écrite. Le tout est très, très émouvant, je vous jure!
Plus rapide, le second mouvement n'en est pas moins réussi, plus tourmenté peut-être, touchant aussi. Vraiment une superbe découverte, et de quoi clore en toute beauté mon panorama de musique américaine! Very Happy Very Happy sunny I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stadler
Clarinomaniaque
avatar

Nombre de messages : 8501
Age : 47
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Ven 16 Mai 2008 - 14:52

Spiritus a écrit:
Concerto pour clarinette... la coloration de la clarinette associée à la harpe et à quelques touches de piano donnent à l'oeuvre un caractère unique.

Je ne peux que te rejoindre. L'association clarinette - harpe est splendide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Ven 16 Mai 2008 - 15:27

C'est vrai que c'est pas mal, le concerto de Copland.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Ven 16 Mai 2008 - 15:28

Quel entrain Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Ven 16 Mai 2008 - 15:31

Spiritus a écrit:
Quel entrain Laughing
Si, si, c'est bien fichu.

Maintenant, comme chef-d'oeuvre ultime de l'histoire de la musique, je ne suis pas tout à fait sûr, ça demande réflexion. hehe

Comme tu dis, c'est sans doute la plus belle oeuvre jamais écrite après les Enigma et l'Adagio de Barber. siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Ven 16 Mai 2008 - 15:38

Ma rhétorique coutumière m'a contraint à cette exagération, il faut bien pouvoir hyperboliser pour établir des distinctions tangibles entre le "très bon" et l'excellent, n'est-il pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aaron Copland   Ven 16 Mai 2008 - 15:42

ne pas écouter les sarcasmes wagnero-debussystes... Une très belle oeuvre de Copland ce concerto pour clarinette. Qui est le soliste dans cette version? (c'était écrit pour Goodman à l'origine, mais je crois qu'il ne l'a enregistré que sous la direction de Copland). Il te reste quand même quelques très belles oeuvres qui ne sont pas dans ce coffret, en particulier, le concerto pour piano, la sonate, le sextuor, Rodéo comme le soulignait Jaky, Billy the Kid, Our town (ma préférée avec Danzon Cubano), Danse symphony, In the beginning (incontournable classique du répertoire choral).
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9407
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Ven 16 Mai 2008 - 22:21

Et aussi le très humoristique (enfin c'est comme cela que je le perçois) Las Agachadas… rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Sam 17 Mai 2008 - 15:16

Sud, le soliste était Stanley Drucker.

Très bien, merci de vos conseils, je prends note.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mar 24 Juin 2008 - 15:34

Travail d'orchestre sur FM se centre aujourd'hui sur Appalachian Spring. Je découvre.
On n'a entendu que quelques passages, mais j'ai bien aimé. Le présentateur a fait quelques comparaisons et c'est Bernstein que j'ai préféré. Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mar 24 Juin 2008 - 15:59

La version originale (pour orchestre de chambre, c'était un ballet pour Martha Graham et sa compagnie ne pouvait entretenir qu'un petit orchestre, entre autre pour les tournées, c'est pour cette raison qu'on a plusieurs versions des nombreuses partitions commandées par Graham, Herodiade d'Hindemith, Médée de Barber, Errand in the Maze de Menotti etc) existe dirigée pas Copland, et c'est très bien aussi.
Bernstein est effectivement le grand spécialiste de la musique de Copland, il a même été l'un des premiers pianistes à enregistrer sa sonate.
Revenir en haut Aller en bas
christophe21
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mar 24 Juin 2008 - 20:06

je suis également d'accord, j'ai Appalachian Spring par Bernstein et l'orchestre de Los Angeles, ainsi que son autre version couplée avec Billi the kid et l'orchestre de New York.

Dorati avait fait un enregistrement de plusieurs pièces de Copland, idéale pour connaître le compositeur, il y avait notamment : El salon de México, Danse symphony, Fanfare for the common man, et Four dance episodes from Rodeo.

Une autre approche plus ancienne par Koussevitzky et le Boston symphony orchestra interprète Appalachian spring, Lincoln portrait et El salon México, et Quiet city.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mer 25 Juin 2008 - 9:56

Bon, j'écoute maintenant Appalachian Springs par Copland lui-même. Je n'ai pas grand chose à dire, Copland n'est pas non plus un compositeur extraordinaire, ça fait assez musique de film, il y a même des moments très creux qui font musique de film américain à la noix et à l'eau de rose (le début par exemple, avant le passage rapide...) et d'autres moments intéressants dans l'orchestration (quand il s'agit de la version pour orchestre) ou dans le rythme et le décalage des accents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mer 25 Juin 2008 - 10:03

Eragny a écrit:
il y a même des moments très creux qui font musique de film américain à la noix et à l'eau de rose

Ca doit être ceux que j'ai aimé hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mer 25 Juin 2008 - 10:07

Laughing



Je parlais ci-dessus de la suite tirée pour orchestre. Le ballet original pour formation réduite est beaucoup plus intéressant, je suis en train de l'écouter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mer 25 Juin 2008 - 10:08

Moi aussi je parlais de la version orchestrale; je ne connais pas le ballet.

A part ça tu connais quoi d'autre de Copland?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mer 25 Juin 2008 - 10:13

Pour l'instant, rien Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mer 25 Juin 2008 - 10:15

Dommage, c'est un compositeur passionnant. Very Happy

Un peu fleur bleue/coeur de pigeon/sirop d'érable, il est vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mer 25 Juin 2008 - 10:30

J'ai Fanfare for the common man, Lincoln portrait, Billy the Kid, Rodeo, Old american songs en attente Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mer 25 Juin 2008 - 10:33

Moi aussi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mer 25 Juin 2008 - 10:38

Fanfare for the Common Man: ah, un peu d'héroïsme qui me fait du bien après l'horrible vaudeville de Poulenc que je me suis farci! C'est superbement écrit, et très exaltant. Pas bien original, certes (des fanfares de cuivres marquées par les timbales), mais je ne résiste pas: le côté grandiose me parle beaucoup, comme d'habitude, et ce n'est vraiment pas vilain à écouter. Very Happy
Je vais apprendre à jouer ça au cor, tiens!
The Boatmen's Dance: tiens, ça chante! Beaucoup de lyrisme et d'émotion sont en jeu ici, c'est très beau et bien accompagné par l'orchestration. Pas extrêmement dansant, plutôt méditatif, avec là aussi un côté épique grandiose qui n'est pas pour me déplaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mer 25 Juin 2008 - 10:49

J'écoute maintenant un certain nombre de "lieder" en anglais: The Dodger, Long Time Ago, Simple Gifts... C'est très beau, très lyrique, un peu complaisant peut-être, mais le côté cinématographique m'émeut beaucoup plus que la soupe de Poulenc écoutée juste avant. The Dodger est plutôt amusant, avec ses rythmes hachés; les deux autres poèmes sont très émouvants, par contre, d'une mélancolie délicieuse. J'ai la gorge serrée! c'est vraiment beau.
I bought me a Cat: Laughing c'est marrant, le chanteur qui imite les bruits des animaux! Très amusant, original, varié, poétique, souriant. J'adore.
The little horses: c'est mignon, un peu moins efficace que les autres, mais joli.
Zion's Wall: génial! on trouve là des échos épiques de la Fanfare for the Common Man, une superbe ligne vocale, un climat dont lequel je baigne. Superbe. Du bon Walt Disney! hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mer 25 Juin 2008 - 10:56

Fanfare for the common man est probablement la musique la plus connue de Copland: elle apparait comme cellule de base au début de la 3ème symphonie également.
Les Old american Songs sont des arrangements brillants de traditionnels pour la plupart. On entend rarement les deux cahiers complets. Il y a de merveilleuses mélodies comme At the River. Simple gifts est la mélodie qui sert de motif principal pour Appalachian Spring. Il faut entendre la version de Marylin Horne aussi. Avec Copland c'est William Warfield qui chante qui fut un grand baryton noir, le Porgy de la tournée de 1952, et accessoirement pendant quelques années le seul mari de Leontyne Price.
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Jeu 26 Juin 2008 - 11:53

C'est vrai que c'est joli, At the River I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Jeu 26 Juin 2008 - 12:30

Rodeo: encore un truc pour moi. Cette suite en quatre courts mouvements est superbe, très simple d'accès, d'un lyrisme folklorique tout américain et aussi tout spirituesque. J'adore! Les climats sont variés, et la concision générale permet à la musique de ne pas s'enliser dans la facilité, car il faut bien avouer que c'est le risque vu les choix de Copland, qui privilégie des mélodies simples, une orchestration tapageuse. Du coup, là, on a plutôt affaire à de très agréables (et furtifs) instantanés qui mettent de bonne humeur sans avoir le temps de devenir vulgaires.
Les deux mouvements extrêmes sont animés d'une verve très amusante, fantaisiste, joyeuse, tandis que les centraux sont plus raffinés: le lyrisme enfantin très charmant du second m'a beaucoup ému, et le troisième, "Saturday Night Waltz", aux atmosphères beaucoup plus subtiles, est une merveille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Jeu 26 Juin 2008 - 12:37

Lincoln Portrait: cette fois, c'est une suite en trois mouvements, très courte mais magnifique. Le premier est plus équivoque, David dirait plus subtil, que Rodeo; disons qu'il se vautre moins dans la facilité mélodique. Du coup, il a aussi moins d'impact, mais dégage une poésie un peu mystérieuse très convaincante. Le second, qui sautille de tous les côtés, est carrément enthousiasmant. Mais pourquoi il y a un monsieur qui me fait la causette dans le troisième? Ca gâche tout... Enfin ça fait film hollywoodien, parce que la musique en arrière-plan fait très heroic-cinema (moi je tombe dans le piège et ça me fait des frissons partout, mais... Mr.Red ) et du coup ça fait un peu facile quand même. Mais moi ça me touche!

Copland va t-il devenir un de mes 10 ? fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aaron Copland   Jeu 26 Juin 2008 - 12:41

ah oui dans cette version c'est Henry Fonda qui fait le récitant d'ailleurs. Les Lincoln-portrait sont un peu les Lénine-symphonies des compositeurs américains, un genre de passage obligé (RR Bennett, Roy Harris entre autres).
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Jeu 26 Juin 2008 - 13:02

Billy the Kid: je suis un peu moins séduit par ce ballet qui contient à mon goût quelques légères longueurs. Cela dit, ça reste une très belle pièce, aux couleurs chaudes et aux atmosphères très typiques de l'univers coplandien. De très beaux moments, mais dans l'ensemble, cela me paraît moins inspiré, moins abouti que Rodeo ou Lincoln-Portrait. Comme un peu en retrait. De plus, pour un ballet, il y a des moments qui ne dansent pas du tout. Mais je ne me suis pas ennuyé.

Je me suis remis la Fanfare for the Common Man. fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marsu
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Jeu 3 Juil 2008 - 0:40

sud273 a écrit:
Fanfare for the common man est probablement la musique la plus connue de Copland: elle apparait comme cellule de base au début de la 3ème symphonie également.

Plus exactement au début de son 4è mouvement. Wink Après la fanfare cuivres + percussion, cela donne lieu à un très beau passage ou le thème principal passe entre les vents et les cordes, en exploitant très bien les tessitures qui "sonnent" pour amener le final de la pièce. Un très bon moment. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ambroise-charron.com
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Lun 12 Jan 2009 - 11:09

Personne n'a un avis sur les deux premières symphonies ? Il existe un disque dirigé par Alsop mais j'ai l'impression qu'on ne parle toujours que de la 3ème Symphonie Surprised

siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aaron Copland   Lun 12 Jan 2009 - 12:37

c'est curieux ça, ce message "d'aujourd'hui" doit bien avoir deux jours...
Je pense qu'on parle plus fréquemment de la 3ème parce que c'est la seule à recevoir un numéro sans ambiguité dans le catalogue de Copland.
La 1ère symphonie est un arrangement de la 'organ symphony" de 1924 écrite sous la direction de Nadia Boulanger, la "2ème" est la "short symphony" de 1933. Entre temps il y a la Danse symphony, arrangement de la musique (très noire et macabre) du ballet Grogh.
Donc plus ou moins des oeuvres de jeunesse: je ne connais pas la version Alsop (je serais un peu méfiant a priori mais j'ai peut-être tort, et ce n'est peut-être pas moins bien que les versions Slatkin). Il existe des versions par Copland dans les intégrales, ça ne fait toujours pas partie de ce que j'aime vraiment chez Copland -la 3ème non plus d'ailleurs-.
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Lun 12 Jan 2009 - 13:45

Sud_0k a écrit:
c'est curieux ça, ce message "d'aujourd'hui" doit bien avoir deux jours...

Oui, vraiment très curieux Mr. Green

En fait je ne connais pas du tout Copland : on m'a mis ce disque de côté et je voulais en savoir un peu plus avant de commencer éventuellement par là. Je ne sais pas si c'est une bonne idée : la troisième symphonie, Rodéo et Billy the Kid sont des oeuvres plus souvent citées. J'ai d'ailleurs noté que Jaky recommandais à plusieurs reprises le disque dirigé par Judd.

Sud273 a écrit:
Entre temps il y a la Danse symphony, arrangement de la musique (très noire et macabre) du ballet Grogh.

Ca va peut-être me plaire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aaron Copland   Lun 12 Jan 2009 - 14:33

je ne sais pas, si ça ne te plaît pas tu pourras toujours te consoler en te disant qu'il y a mieux... pourquoi ne pas emprunter en médiathèque les coffrets de l'édition Copland CBS, où tu es à peu près sûr de trouver de bonnes interprêtations (Copland et Bernstein)
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Lun 12 Jan 2009 - 14:41

Sud_0k a écrit:
je ne sais pas, si ça ne te plaît pas tu pourras toujours te consoler en te disant qu'il y a mieux... pourquoi ne pas emprunter en médiathèque les coffrets de l'édition Copland CBS, où tu es à peu près sûr de trouver de bonnes interprêtations (Copland et Bernstein)

Merci Sud, je vais suivre ton conseil Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kentel
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mar 13 Jan 2009 - 13:50

WoO a écrit:
Personne n'a un avis sur les deux premières symphonies ? Il existe un disque dirigé par Alsop mais j'ai l'impression qu'on ne parle toujours que de la 3ème Symphonie Surprised

siffle

C'est que la 3ème symphonie est vraiment un sommet - pour moi une des plus belles symphonies du XXème siècle - et que les deux autres sont un peu palotes en comparaison. La 1ère correspond à la période de jeunesse (Grohg, Dance Symphony etc.) avec des atmosphères humoristiques et des histoires de vampires : c'est pas mal mais on n'est pas dans le grand Copland.

La 2ème est courte, comme son nom l'indique, et écrite pour un ensemble instrumental réduit, mais vaut vraiment qu'on s'y attarde car on entre déjà dans une nouvelle période, celle de la candeur ambiguë de l'Open Prairie Sound qui caractérise les meilleures oeuvres de Copland (dont la 3ème symphonie). C'est une oeuvre très dense et très inventive.

Copland est vraiment au coeur de la musique américaine, tant par son rôle fédérateur que par son esthétique : le style de nombreux compositeurs américains dérive de Copland : c'est le cas de Piston,Schuman, Harris, Menin, le premier Carter, Albert, Corigliano, Bernstein, etc. et même Adams dans plusieurs oeuvres (Gnarly Buttons par exemple).

La Fanfare for the Common Man (ouverture du final de la S3) est la pièce la plus connue de Copland aux Etats-Unis, mais en Europe je pense que c'est plutôt le "Simple Gifts" d'Appalachian Spring.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mar 13 Jan 2009 - 21:29

Merci Kentel pour toutes ces informations, ça fait plaisir de te relire ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kentel
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mar 13 Jan 2009 - 22:21

WoO a écrit:
Merci Kentel pour toutes ces informations, ça fait plaisir de te relire ! Very Happy

Tout le plaisir est pour moi Smile Je voudrais avoir plus de temps pour participer à davantage de discussions - comme la plupart d'entre nous. Les journées sont trop courtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benny
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Mer 14 Jan 2009 - 2:16

Si je me souviens bien, la composition originale de la première symphonie, en date de 1924, fut réalisée en très peu de temps pour une tournée américaine de Nadia Boulanger. Copland est doublement mis à l'épreuve puisqu'il doit produire cette oeuvre d'une façon plus rapide qu'il ne le souhaite et ce pour les aspirations américaines de son enseignante!

Le quatrième mouvement de sa symphonie no. 3 représente à mes yeux le sommet de l'oeuvre symphonique de Copland.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16617
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Lun 7 Juin 2010 - 16:32

Je me suis fait une petite selection d'oeuvres de Copeland par Bernstein:
Appalachian Spring, Billy the Kid, Rodeo, Fanfare of the Common Man.

Plutôt séduit par le lyrisme Stravinskien d'Appalachian Spring.

On note tout de même pas mal de trivialité, voir même carrément de la vulgarité dans les autres pièces. Laughing

Mais elles ont néanmoins chacune leur lot de beaux passages.

En definitive c'est Appalachian Spring qui me touche le plus, même si ça n'est pas le chef d'oeuvre du siècle, loin s'en faut. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29072
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Lun 7 Juin 2010 - 16:40

C'est stravinskien ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16617
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Aaron Copland   Lun 7 Juin 2010 - 16:48

Dans Appalchian Spring il y a des tas de passages qui rappellent Stravinski(le génie en moins).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aaron Copland   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aaron Copland
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Aaron Copland
» COPLAND Aaron
» Arnold Schönberg: Moïse et Aaron
» Aaron lewis
» [Groupe] AaRON

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: