Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Erwin Schulhoff

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 86429
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 20 Juil 2018 - 18:47

J'aime davantage Soffel / DSO / Albrecht, qui irise mieux (la prise de son Simax est un peu plate et blanche, en comparaison), mais j'adore ces deux chanteuses et ces deux orchestres… I love you

Belle recommandation en tout cas : je ne connaissais que l'album Stene, et en voulant réécouter, j'ai vraiment trouvé ça plus saillant (avec Soffel, donc), j'en ai bien mieux vu les beautés (est-ce le temps passé, le fait de se familiariser, la version, l'effet de ton bon conseil…).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
LeKap
Mélomaniaque
LeKap

Nombre de messages : 1405
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Dim 26 Aoû 2018 - 12:52

Ecouté Die Mondsüchtige version Zagrosek: GL
Sorte de suite de danses très agréable à écouter avec beaucoup de recherches dans l'instrumentation
Décadent mais chouette

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anaëlle
Mélomaniaque
anaëlle

Nombre de messages : 1867
Age : 17
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Dim 26 Aoû 2018 - 12:55

LeKap a écrit:
Décadent mais chouette

"Je ne comprends pas l'emploi de la conjonction mais."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
LeKap

Nombre de messages : 1405
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Dim 26 Aoû 2018 - 16:12

anaëlle a écrit:
LeKap a écrit:
Décadent mais chouette

"Je ne comprends pas l'emploi de la conjonction mais."

Ben parce qu'il y a du décadent pas chouette

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anaëlle
Mélomaniaque
anaëlle

Nombre de messages : 1867
Age : 17
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Dim 26 Aoû 2018 - 17:30

Smile Bien sur, c'était juste que ... (message de David d'hier de 16h44).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 849
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Dim 2 Déc 2018 - 21:33

Séance de rattrapage




Dispo début janvier.  bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83019
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 1 Fév 2019 - 0:24

Ses lieder sont très méconnus, en dehors des deux cycles orchestraux qui bénéficient de deux enregistrements et du petit (et magnifique) cycle avec violon opus 12 enregistré par Kozena.

Voilà un CD entier de lieder, chez Supraphon:





La chanteuse est honnête, sans plus, le pianiste très bien, c'est assez satisfaisant pour une découverte.

Sans rentrer dans le détail, il y a de petites merveilles dans tout ça, et l'ensemble est d'un style post-romantique assez homogène, souvent d'un grand raffinement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 7334
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 1 Fév 2019 - 0:28

Noté! Je viens pour ma part de me commander le disque Orfeo avec Menschheit et Landschaften par Doris Soffel, Gred Albrecht et le DSO.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 7334
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Mer 6 Fév 2019 - 1:04

Ah tiens, d'ailleurs, d'une manière générale, qu'est-ce qui à votre avis (oui, ça s'adresse à Xavier, mais pas forcément qu'à lui...) serait le plus pour moi dans la production de Schulhoff - sachant que j'ai déjà Flammen (s'il y a bien un opéra que j'écouterais volontiers sans les voix...) et que, donc, je devrais incessamment recevoir Menschheit / Landschaften. En fait, ce qui jusqu'ici m'a un peu retenu à explorer Schulhoff, c'est que j'ai entendu ici et là des choses vraiment très différentes, dont certaines qui ne sont vraiment pas du tout ma tasse de thé (du jazz néoclassique chambriste, du symphonique soviétisant...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83019
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Mer 6 Fév 2019 - 2:09

Le côté jazz néoclassique comme tu dis, ce n'est pas du tout ma tasse de thé non plus.
Pour ce qui est du symphonique soviétisant, je suppose que tu parles des symphonies, mais pour moi, ce n'est pas si loin que ça de Flammen et des concertos pour piano, il y a bien souvent des points communs, même si ça va dans une direction effectivement plus symphonique et moins décadente.
En symphonique il te faut tenter Ogelala, je ne suis pas sûr que ça te plaira, mais c'est très original, avec certaines pages proches du style de Flammen.

Sinon je te conseillerais volontiers la musique de chambre, notamment les quatuors, le duo pour violon et violoncelle, et le sextuor.
Et puis les lieder avec violon opus 12 que tu peux notamment trouver par Kozena. (le 2è en particulier est une merveille)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 8555
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Mer 6 Fév 2019 - 10:08

@Benedictus

Cet album est très bien, tu pourrais essayer.  Wink


Sextuor pour cordes
5 mouvements pour quatuor à cordes
Concertino pour flûte, alto & contrebasse
Duo pour violon et violoncelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5618
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Mer 6 Fév 2019 - 10:17

J'ai le même problème avec le patchwork stylistique de Schulhoff en général, des choses merveilleuses comme Ogelala ou le sextuor, tous deux vraiment marquants et singuliers, à côté de jazzeries plutôt quelconques.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 7334
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Mer 13 Fév 2019 - 23:02


Sextuor pour 2 violons, 2 alto et 2 violoncelles (1920-24)
Quatuor Kocian: Pavel Hůla, Miloš Černý (violons), Zbyněk Paďourek (alto), Václav Bernášek (violoncelle); du Quatuor Pražák: Josef Klusoň (alto), Michael Kaňka (violoncelle)
Prague, VII, X & XII.2003, I.2004
Praga Digitals


En effet, merci à vous trois pour la recommandation: ce Sextuor est génial de bout en bout!

L’avancée haletante de l’Allegro risoluto initial, avec ses phrasés convulsifs, ses rythmes syncopés, son harmonie sinueuse et tendue est une merveille expressionniste d’une intensité presque étouffante. J’ai adoré l’atmosphère lunaire de l’Andante - avec d’abord ces frottement harmoniques suspendus et ensuite ce récitatif évasif de violoncelle en sourdine sur un tapis d’ostinati aigus spiralés. La Burlesca avec ses rythmes folklorisants déhanchés, ses harmonies tendues et ses modes de jeu étranges fait penser à une sorte de Janáček halluciné. Enfin, le Molto adagio final, qui semble reprendre les langages des trois précédents mouvements avec des ruptures inattendues mais en les soumettant à une sorte de distorsion par le tempo plus étiré - et puis cette fin qui s’effiloche dans le silence...

Une œuvre frappante - très singulière dans sa complexité, presque éprouvante par sa densité, et où l’on doit sans doute redécouvrir des choses à chaque écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 7334
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Hier à 1:39


Drei Stimmungsbilder, op. 12
Magdalena Kožená (mezzo-soprano), Christoph Henschel (violon), Malcolm Martineau (piano)
Munich, III.2003
DG


En effet, c’est absolument magnifique! Et assez étonnant: le langage est vraiment à une sorte de jonction indécidable entre décadentisme mitteleuropéen (plutôt pour les ondoiements de la ligne vocale) et post-debussysme (plutôt pour les couleurs harmoniques de l’accompagnement.) Des atmosphères frémissantes, un peu mystérieuses, d’une grande beauté - et puis Magdalena Kožená est extraordinaire: diction très fine, timbre aux nuances de rêve...


En fait, je connaissais déjà cet enregistrement - un des plus formidables disques vocaux d’une chanteuse en activité, tant par le choix du répertoire que par la qualité de la réalisation (le problème étant que, justement, ces trois magnifiques lieder Schulhoff marquent beaucoup moins qu’ils le devraient, à côté de sommets absolus comme les Chansons madécasses et les Satires de Chosta.)



Duo pour violon et violoncelle (1925)
Pavel Hůla (violon), Michael Kaňka (violoncelle)
Prague, VII, X & XII.2003, I.2004
Praga Digitals

Ça aussi, c’est très, très bon: le style est en revanche très nettement celui de la modernité Mitteleuropa (même s’il y a ici aussi quelque chose de presque ravélien par moments dans l’Andante.) Que ce soit par l’harmonie ou les rythmes, on est quelque part entre Janáček et Bartók - mais avec une façon plus personnelle de brouiller les lignes tantôt par des sortes d’ornementations multipliant les modes de jeu, tantôt par une espèce de densification chromatique.


D’ailleurs - pour revenir à mes premières impressions, corroborées par ce que disait Cello (d’ailleurs, nous avons souvent des ressentis très proches, j’ai remarqué - déjà à propos de Koechlin, d’Hindemith et Chostakovitch...) - j’ai l’impression qu’une difficulté fondamentale qui devait être celle de Schulhoff, c’est une capacité à maîtriser des langages et des esthétiques très différents, à y imprimer le cas échéant une certaine singularité, mais en restant comme écartelé entre tous ces possibles, sans parvenir à en réaliser une synthèse esthétique durable et cohérente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83019
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Aujourd'hui à 2:32

Content de voir que les conseils étaient bons pour toi. Smile

Par contre je ne suis pas d'accord avec la fin de ton message, je trouve qu'il a vraiment sa signature, je pense que le sextuor ou le duo, à l'aveugle, j'aurais pu reconnaître Schulhoff. (ou alors j'ai mal compris ce que tu veux dire?...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 7334
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Aujourd'hui à 2:57

Je ne suis pas sûr du tout de pouvoir reconnaître Schulhoff comme ça (ou en tout cas pas sur un seul mouvement des deux œuvres que tu cites.) Mais peut-être justement parce que sa «signature» réside probablement davnatage dans certaines spécificités harmoniques que tu es plus en mesure que moi de repérer (doux euphémisme...) que dans ce que j'appelle une esthétique, et qui est quelque chose de plus global.

Et puis malheureusement, je viens d'essayer Ogelala et je n'ai pas du tout aimé... (Je m'apprêtais justement à aller le mentionner en Playlist.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83019
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Aujourd'hui à 3:04

C'est ce que j'anticipais plus ou moins plus haut. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   

Revenir en haut Aller en bas
 
Erwin Schulhoff
Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Erwin Schulhoff
» Erwin Schrott: l'etoile montante
» Enescu (Enesco) - Musique de chambre
» ORANGE BLOSSOM SPECIAL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: