Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Erwin Schulhoff

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 22 Aoû 2008 - 1:07

J'ai écouté ce soir deux symphonies de Schulhoff: la Première et la Quatrième. Les deux m'ont beaucoup plu; même si c'est sombre et pas extrêmement facile d'accès, c'est de la musique comme j'aime, très très bien orchestré, et avec un certain mélodisme; et puis au delà de ça, l'atmosphère, la conception d'ensemble me parle, particulièrement dans l'intransigeante Quatrième, dont la noirceur rappelle la musique soviétique comme celle de Popov ou de Miaskovski; c'est agréable à écouter, pas agressif (bien que plutôt pas optimiste non plus) et très parlant. Le chant dans le premier mouvement de la Quatrième est de toute beauté, il rappelle beaucoup Chostakovitch (symphonies 2 et 3), c'est sublime. Ca me plaît!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82027
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Dim 24 Aoû 2008 - 1:55

J'ai trouvé Flammen en médiathèque, avec le livret en français! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9414
Age : 58
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Dim 24 Aoû 2008 - 2:12

Xavier a écrit:
J'ai trouvé Flammen en médiathèque, avec le livret en français! cheers

carton rouge C'est pas une raison pour narguer les autres!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82027
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Sam 6 Sep 2008 - 2:10

J'ai donc écouté le 1er acte de Flammen, avec le livret cette fois, dans l'enregistrement Mauceri. (avec Kurt Westi et Jane Eaglen)

J'avais beaucoup aimé son concerto pour piano ou ses pièces pour quatuors (un peu moins les symphonies), mais alors là... pfiou! Ca dépasse tout.
Cette musique hyper-sensuelle est une de mes plus belles découvertes depuis longtemps, c'est littéralement ensorcelant.
Pourtant, on n'est pas non plus dans un hédonisme béat et monotone, au contraire c'est tourmenté, mais que de belles pages pour les choeurs des ombres, et pour l'orchestre... une orchestration très colorée, scintillante, avec une grande présence du vibraphone, du célesta.
On pense à Scriabine au début de la 2è scène, mais aussi beaucoup à Szymanowski à divers moments, celui de la 3è symphonie, notamment dans le duo avec Marguerite, qui peut au départ évoquer Tristan (avec l'accord en question), mais qui devient de plus en plus torturé et proche de Szymanowski dans les couleurs.
Il y a aussi des pages surprenantes, avec l'incursion du jazz dans une scène délirante ou la Morte se met à l'orgue pour jouer un Gloria qui dégénère.

Courez-y!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84754
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Sam 6 Sep 2008 - 10:50

Xavier a écrit:
J'ai trouvé Flammen en médiathèque, avec le livret en français! cheers
Je sens que Xavier va recevoir un certain nombre de MPs dans les prochaines heures... Mr. Green

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Sam 6 Sep 2008 - 10:57

Je me retenais depuis hier soir... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Sam 6 Sep 2008 - 11:47

je crois que Flammen est devenu l'oeuvre que je préfère, en tête de mon classement, toutes catégories confondues. Et dire qu'on a failli avoir un 3ème acte! et qu'il n'y a eu jusqu'à sa redécouverte dans les années 80 qu'une seule représentation à Brno.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82027
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Dim 7 Sep 2008 - 3:45

2è acte à peu près aussi sublime que le 1er.
J'entends toujours pas mal de Szymanowski, aussi du Strauss (celui de la Femme sans ombre dans ses passages les plus mystérieux), un peu de Schreker et Zemlinsky aussi évidemment...

Schulhoff est absolument génial dans ce climat fantasmagorique, c'est d'une maîtrise absolue.
Une oeuvre fascinante qu'on a envie de réécouter et de fouiller.
Un des très grands opéras du XXè!
Pratiquement pas de vrais personnages, que du fantasmatique et du métaphorique, et c'est puissant. Very Happy

sud273 a écrit:
Et dire qu'on a failli avoir un 3ème acte!

Je me demande si ça aurait vraiment apporté grand chose, du moins d'un point de vue dramatique, parce que musicalement s'il y a du rab je suis preneur!
En tout cas la fin est vraiment parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82027
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Dim 7 Sep 2008 - 3:49

J'ai oublié de parler des interprètes de l'enregistrement Mauceri: Jane Eaglen (toute jeune) superbe dans les différents rôles féminins (je suppose que c'est voulu par Schulhoff d'avoir une seule interprète pour 4 rôles, ce ne sont que différentes facettes des obsessions féminines de Don Juan, et puis ce sont des rôles très courts), et Iris Vermillion toute aussi magnifique dans le rôle de la Morte. (à la fois lugubre et ensorcelante, avec un petit quelque chose de Lipovsek dans la voix)
Quelques réserves sur le rôle principal, tenu par Kurt Westi, timbre pas forcément très beau, si on avait pu avoir un Seiffert par exemple!
Mais ça reste très correct.
Orchestre magnifique. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82027
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Dim 7 Sep 2008 - 4:27

sud273 a écrit:

Citation :

L’œuvre est redoutable à mettre en scène, car le livret prévoit, entre autre, une montagne de femmes nues

Vraiment, il faut un DVD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Dim 7 Sep 2008 - 9:35

Enfin Xavier... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Dim 7 Sep 2008 - 12:41

il s'avère qu'aucune des mises en scène récentes ne tenait compte de ces indications du livret... Je pense aussi qu'on devrait remplacer les statues de la glyptotheque par des figurants animés.
Revenir en haut Aller en bas
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 29
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Dim 7 Sep 2008 - 12:46

Xavier a écrit:
J'ai oublié de parler des interprètes de l'enregistrement Mauceri: Jane Eaglen (toute jeune) superbe dans les différents rôles féminins (je suppose que c'est voulu par Schulhoff d'avoir une seule interprète pour 4 rôles, ce ne sont que différentes facettes des obsessions féminines de Don Juan, et puis ce sont des rôles très courts), et Iris Vermillion toute aussi magnifique dans le rôle de la Morte. (à la fois lugubre et ensorcelante, avec un petit quelque chose de Lipovsek dans la voix)
Quelques réserves sur le rôle principal, tenu par Kurt Westi, timbre pas forcément très beau, si on avait pu avoir un Seiffert par exemple!
Mais ça reste très correct.
Orchestre magnifique. thumleft
Oui tout à fait... elle chante par ailleurs cinq lieder d'Alma Schindler avec Cord Garben.

En tout cas, ça fait très envie de la façon dont tu en parles. thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84754
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Dim 7 Sep 2008 - 12:53

MickeyZeVrai a écrit:
Xavier a écrit:
J'ai oublié de parler des interprètes de l'enregistrement Mauceri: Jane Eaglen (toute jeune) superbe dans les différents rôles féminins (je suppose que c'est voulu par Schulhoff d'avoir une seule interprète pour 4 rôles, ce ne sont que différentes facettes des obsessions féminines de Don Juan, et puis ce sont des rôles très courts), et Iris Vermillion toute aussi magnifique dans le rôle de la Morte. (à la fois lugubre et ensorcelante, avec un petit quelque chose de Lipovsek dans la voix)
Quelques réserves sur le rôle principal, tenu par Kurt Westi, timbre pas forcément très beau, si on avait pu avoir un Seiffert par exemple!
Mais ça reste très correct.
Orchestre magnifique. thumleft
Oui tout à fait... elle chante par ailleurs cinq lieder d'Alma Schindler avec Cord Garben.

En tout cas, ça fait très envie de la façon dont tu en parles. thumright
Vous en parlez comme si c'était une inconnue !

Elle est spécialiste du répertoire germanique tardif, avec une grande carrière. Beaucoup de Richard Strauss (par exemple la Clairon avec Prêtre), mais aussi du Humperdinck, du Zemlinsky (deux intégrales de la Tragédie Florentine, avec Chailly et avec Jordan), du Ullmann, du Braunfels ; également une liedersängerin, avec notamment du Schindler, du Reger...

Une grande partie de sa carrière, je crois, s'est faite comme récitaliste avec orchestre.


Du coup, ça me fait un peu bizarre de la voir comparée à Lipovšek, un peu comme si vous disiez que Pavarotti avait quelque chose de Carreras. Smile


Dernière édition par DavidLeMarrec le Dim 7 Sep 2008 - 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 29
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Dim 7 Sep 2008 - 12:54

Eh bien je ne la connaissais pas avant Alma, mais je ne suis pas une référence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82027
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Dim 7 Sep 2008 - 13:15

DavidLeMarrec a écrit:

Vous en parlez comme si c'était une inconnue !

Elle est spécialiste du répertoire germanique tardif, avec une grande carrière. Beaucoup de Richard Strauss (par exemple la Clairon avec Prêtre), mais aussi du Humperdinck, du Zemlinsky (deux intégrales de la Tragédie Florentine, avec Chailly et avec Jordan), du Ullmann, du Braunfels ; également une liedersängerin, avec notamment du Schindler, du Reger...

Une grande partie de sa carrière, je crois, s'est faite comme récitaliste avec orchestre.


Du coup, ça me fait un peu bizarre de la voir comparée à Lipovšek, un peu comme si vous disiez que Pavarotti avait quelque chose de Carreras. Smile

Je ne la connais pas autant que toi, même si je l'ai déjà entendue plusieurs fois.
C'est quand même une chanteuse moins connue que Lipovsek me semble-t-il. (ta comparaison avec Pavarotti Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84754
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Dim 7 Sep 2008 - 13:30

Je ne sais pas si elle est moins connue. Oui, sans doute un peu, puisque Marjana a fait des choses plus 'populaires' comme Boris ou Hoffmann.

Inversons alors Carreras et Pavarotti, mais ça m'a fait un peu cet effet. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Mer 10 Sep 2008 - 12:40

Réécouté hier Flammen. Cet opéra continue de me bouleverser ! Quel malheur qu'il soit épuisé… L'écouter sans livret est une vraie frustration !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Mer 10 Sep 2008 - 12:44

Oui ! Une vraie frustration. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84754
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Mer 10 Sep 2008 - 12:51

Traduction de ces remarques ingénues :

Le petit Xavier est demandé à l'accueil... il aura plein de bonbons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 10 Oct 2008 - 16:13

Je ne connaissais rien de Schulhoff et je viens sans doute de le découvrir avec la pièce la plus improbable qui soit: Sonata erotica, pour voix de femme seule (interprété par Loes Luca) - programmée dans le cadre d'une émission thématique sur France Vivace "Eros et musique". Le plus amusant était l'embarras de la présentatrice, répétant par deux fois avant de lancer la musique qu'il fallait absolument la replacer dans son "contexte", et saluant la fin de la retransmission d'un "Pas de panique, vous êtes bien sur Vivace...", bientôt suivi d'un "passons à une pièce tout à fait présentable". pété de rire Mais blague à part, il s'agit d'une "pièce" vraiment étonnante, datant de 1919, une sorte de court monologue érotique, certains diront peut-être même pornographique (même sans comprendre parfaitement l'allemand, on comprend bien que cela "mime" l'acte sexuel) - et en même temps il y a bien une dimension musicale là dedans, même si après cette seule écoute je serais bien en peine de définir très précisément par quels vecteurs Schulhoff s'y est pris...

Je suppose que cette pièce n'est pas franchement la plus représentative de son œuvre qu'on puisse imaginer, mais maintenant que ma curiosité est piquée, que me conseilleriez-vous pour découvrir plus avant ce compositeur?

Après avoir lu tout ce que vous dites de Flammen dans les pages précédentes, cet opéra me donne très envie mais d'après Amazon le seul enregistrement "disponible" (hum!) semble être celui de l'aussi heureusement bienvenue que malheureusement vite disparue collection "Entartete Musik"; autrement dit, un peu comme pour Die Gezeichneten de Schreker (celui-là je vais finir par craquer sur le DVD, tant pis pour ce qu'en pense David...), les deux seuls exemplaires proposés à la vente sont respectivement à 190 et 334 euros!! Shocked (ça tombe à 158 dollars en passant par le site américain, mais tout de même...).

D'autres idées?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 10 Oct 2008 - 19:48

mariefran a écrit:
Réécouté hier Flammen. Cet opéra continue de me bouleverser ! Quel malheur qu'il soit épuisé… L'écouter sans livret est une vraie frustration !

vartan a écrit:
Oui ! Une vraie frustration.

J'ai le livret de ce superbe opéra! siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82027
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 10 Oct 2008 - 21:40

Octavian a écrit:

Après avoir lu tout ce que vous dites de Flammen dans les pages précédentes, cet opéra me donne très envie mais d'après Amazon le seul enregistrement "disponible" (hum!) semble être celui de l'aussi heureusement bienvenue que malheureusement vite disparue collection "Entartete Musik"; autrement dit, un peu comme pour Die Gezeichneten de Schreker (celui-là je vais finir par craquer sur le DVD, tant pis pour ce qu'en pense David...), les deux seuls exemplaires proposés à la vente sont respectivement à 190 et 334 euros!! Shocked (ça tombe à 158 dollars en passant par le site américain, mais tout de même...).

D'autres idées?

Il est à la médiathèque Beaugrenelle à Paris. (enfin pour l'instant il est chez moi mais je vais bientôt le rendre!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 24 Oct 2008 - 22:58

Ce Flammen me tente beaucoup, d'après ce que je lis.
Le conseilleriez-vous à un néophyte de l'opéra, est-ce "accessible" ou faut-il déjà bien apprécier les codes du genre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 24 Oct 2008 - 22:59

Pas vraiment.? Est-ce un opéra d'ailleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 24 Oct 2008 - 23:00

vartan a écrit:
Pas vraiment.? Est-ce un opéra d'ailleurs ?
Merci Vartan, c'est on ne peut plus clair. siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 24 Oct 2008 - 23:01

C'est pas ton jour. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82027
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 24 Oct 2008 - 23:01

Oui enfin Jérôme a aimé le Château de Barbe-Bleue mais pas Tristan, alors bon... peut-être que Schulhoff sera plus accessible pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 24 Oct 2008 - 23:03

vartan a écrit:
Pas vraiment.? Est-ce un opéra d'ailleurs ?
on se fiche un peu de l'étiquette, c'est un chef d'oeuvre!
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 24 Oct 2008 - 23:07

Flammen est à l'opéra ce que Erwartung est à la cantate.
C'est somptueux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84754
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 24 Oct 2008 - 23:19

Jérôme, tu peux foncer, la musique est démente ! Et le livret un peu annexe. Tu n'auras pas les mêmes résistances que dans Tristan.

Et pour ce qui est des codes, Schulhoff n'en respecte aucun, c'est quasiment un oratorio philosophique.

Lance-toi ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82027
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 24 Oct 2008 - 23:23

DavidLeMarrec a écrit:
Jérôme, tu peux foncer, la musique est démente ! Et le livret un peu annexe. Tu n'auras pas les mêmes résistances que dans Tristan.

Oui c'est ce que je pense, pas du tout les mêmes codes, plus de variété d'atmosphères, orchestration qui accroche tout de suite...
On est dans l'opéra du XXè vraiment. (si c'est encore de l'opéra, en effet)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84754
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 24 Oct 2008 - 23:30

Sur la valeur de l'oeuvre.

DavidLeMarrec a écrit:
=> Schulhoff - Flammen - de Waart

Vraiment de la musique formidable... Terriblement inventive, et si plaisante à écouter !
Effectivement, on peut se contenter d'un résumé du livret - d'un allégorisme érotique réduit à sa plus simple expression.
Xavier a écrit:
Tu ne mets pas la note maximale??
DavidLeMarrec a écrit:
Non, le maximum, c'est quelque chose de très particulier, de très personnel même : une oeuvre qui m'est indispensable, qui me parle beaucoup plus fort que les plus grands chefs-d'oeuvre. Il y en a un nombre limité.

Et en l'occurrence, avec un livret minable, ce n'est pas possible.

(Pour te donner une idée, chez Schreker, il n'y aurait que les Gezeichneten qui obtiendraient cinq parts...)

Mais c'est vrai que musicalement, ça se place aux côtés des meilleurs Koechlin (j'ai beaucoup pensé aux Heures Persanes au tout début de l'oeuvre), Ferroud, voire Schreker.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84754
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 24 Oct 2008 - 23:30

Sur la valeur du livret. [Se contenter d'un résumé ?]

Xavier a écrit:
Tiens, moi je ne trouve pas.
DavidLeMarrec a écrit:
Oui, j'exagère, mais c'est tellement schématique... Neutral
Xavier a écrit:
Je trouve qu'on perd beaucoup sans le livret, j'étais frustré quand je ne l'avais pas.
DavidLeMarrec a écrit:
J'ai refusé de l'écouter en entier sans le livret, c'est sûr qu'on est frustré sans. Mais une fois qu'on l'a lu, disons, on peut se dispenser de suivre avec.

On est d'accord, indispensable de savoir ce qui se passe. Et puis (je viens de l'ajouter dans mon message), la musique est formidable, vraiment.


DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
pété de rire

(j'avais raté le "livret minable" de Flammen... moi je trouve ça génial)
Génial, vraiment ? Alors il faut en discuter, mais plutôt en rubrique générale. Je transfère ?
Xavier a écrit:
"Génial", je ne sais pas, je trouve l'atmosphère très riche, après le texte en lui-même n'est peut-être pas génialement écrit (je ne lis que la traduction française), mais le contenu me plaît bien.
Bon, oui, c'est surtout la musique qui est géniale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84754
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 24 Oct 2008 - 23:30

Position de Sud

sud273 a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Et en l'occurrence, avec un livret minable, ce n'est pas possible.
affraid
dis que tu n'aimes pas cette esthétique, mais le livret est très bien conçu...
c'est comme certains qui trouvent les scénarios de Lynch inopérants siffle
alors comme ça Max Brod (je sais qu'il n'est responsable que de la révision) est un auteur minable?

En revanche Parsifal, effectivement, aucun intérêt, autant aller se réjouir à la messe de minuit une fois l'an

DavidLeMarrec a écrit:
Sud a écrit:
dis que tu n'aimes pas cette esthétique, mais le livret est très bien conçu...
S'il faut discuter sérieusement, on peut effectivement éviter l'emporte-pièce. Mais je rejoins son éditeur : c'est de la philosophie illustrée en musique, pas de l'opéra.
De toute façon, je trouve la langue terriblement pauvre... grâce à la traduction de Max Brod (le livret, lui, est de Beneš).

Ce n'est pas un chef-d'oeuvre, ça me fait assez penser à un Antikrist un peu plus maîtrisé. Tout ce fatras symbolique sur une prétendue vision émancipée de l'homme, c'est vraiment le pire qu'on puisse rêver, je préfère de loin les morales de Favart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82027
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 24 Oct 2008 - 23:32

DavidLeMarrec a écrit:
Position de Sud

sud273 a écrit:

En revanche Parsifal, effectivement, aucun intérêt, autant aller se réjouir à la messe de minuit une fois l'an

Tu aurais pu couper ça... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84754
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 24 Oct 2008 - 23:32

Xavier a écrit:
"Génial", je ne sais pas, je trouve l'atmosphère très riche, après le texte en lui-même n'est peut-être pas génialement écrit (je ne lis que la traduction française), mais le contenu me plaît bien.
Bon, oui, c'est surtout la musique qui est géniale...
Le texte est très dépouillé, un peu malingre même, et rempli d'effets plus ou moins provocateurs. Mais surtout, cette symbolique très rigide qui s'allie au désir de subversion, c'est assez terrifiant (il s'oriente d'ailleurs, après Flammen, vers le militantisme communiste...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84754
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 24 Oct 2008 - 23:33

Xavier a écrit:
Tu aurais pu couper ça... Rolling Eyes
Si tu n'est pas content, tu n'as qu'à me nommer Admin, ce serait plus propre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 24 Oct 2008 - 23:38

Surprenantes, ces réminiscences du plain-chant dans certaines lignes mélodiques Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84754
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Ven 24 Oct 2008 - 23:40

Xavier a écrit:
sud273 a écrit:
oui c'est l'atmosphère et les tableaux, le sens du texte on s'en fiche, de toute façon il manque le troisième acte

Honnêtement, je trouve que ça finit très bien comme ça.
Si je ne le savais pas, je n'imaginerais pas qu'il manque un bout.
Eh bien... je ne trouve pas trace de ce troisième acte. Pour moi, lorsqu'il a achevé le second acte, il a soumis le tout à son éditeur, pas enthousiaste du tout. Tout en orchestrant simultanément et très rapidement la réduction piano.

Il me semble, moi, que l'ensemble est achevé, d'autant que Schulhoff a eu tout le temps nécessaire avant la création en tchèque à Brno.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Sam 25 Oct 2008 - 0:17

J'adore l'interlude qui précède la scène de la Tempête drunken
Si ça pouvait être comme ça tout du long !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Sam 25 Oct 2008 - 0:40

DavidLeMarrec a écrit:


Eh bien... je ne trouve pas trace de ce troisième acte.
Il me semble, moi, que l'ensemble est achevé, d'autant que Schulhoff a eu tout le temps nécessaire avant la création en tchèque à Brno.
En fait après l'unique représentation de 1932, Schulhoff a commencé à travailler à un troisième acte dont il n'a achevé que la scène de la tempête (7b) qui a été replacée par Mauceri dans la partition intégrale. Je ne sais pas si le texte du livret existe encore, mais il y semblerait qu'il y ait des notes pour au moins une scène supplémentaire, qui a peut-être servi au premier mouvement de la 4ème symphonie.
Schulhoff comme Chostakovich écrivait directement en full score dit-on (à part ses dernières symphonies rédigées au camp). Son éditeur ne risquait pas d'être enthousiaste après le retrait de tous les théâtres allemands et la pression politique.
Schulhoff n'a pas fait que mettre en musique le Manifeste du Parti Communiste, il a représenté les compositeurs allemands au 1er congrès des musiciens soviétiques: il a fini par obtenir la nationalité russe quelques jours avant la dénonciation du pacte germano-soviétique ce qui lui a valu d'être interné non pas en tant que musicien juif à Terezin comme les autres mais en tant que prisonnier politique et ressortissant d'une puissance ennemie.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Sam 25 Oct 2008 - 1:03

Il y a maints passages qui m'évoquent Hindemith, Mathis der Maler, l'opéra bien sûr. Il n'y a rien de ce côté expressionniste, post-romantique décadent et cabaret qu'on trouve avec bonheur chez Schulhoff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82027
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Sam 25 Oct 2008 - 1:09

vartan a écrit:
Il y a maints passages qui m'évoquent Hindemith, Mathis der Maler, l'opéra bien sûr.

Que je ne connais pas encore... Mais ça risque donc de me plaire. Pour l'instant, j'aime vraiment peu Hindemith...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Sam 25 Oct 2008 - 1:12

C'est difficile à dire, c'est de toute évidence moins riche que Schulhoff mais il y a un souffle, une inquiétude qui me touche énormément et des passages fabuleux dramatiquement. La révolte du peuple de Mayence face aux ecclésiastiques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Sam 25 Oct 2008 - 1:40

Ce Flammen, j'arrive au bout, c'est quelque chose ! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82027
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Sam 25 Oct 2008 - 1:45

Oui c'est incroyable.

Et vraiment il faut que je me replonge dans les symphonies et quatuors, mais je n'avais rien trouvé qui arrive à la cheville de Flammen... J'ai même peine à croire que ce soit le même compositeur. (à part le concerto pour piano assez réussi et dans lequel on retrouve des couleurs de Flammen, en plus modeste)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84754
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Sam 25 Oct 2008 - 10:11

Schulhoff est indéniablement très varié... et très inégal. Son autre collaboration avec Beneš, le ballet Ogelala qui est assez proche dans le temps de Flammen, est d'une épure et d'une légèreté assez étonnante par rapport à la débauche musicale de Flammen.

Ca danse le fox-trot gentiment, dans une couleur de cabaret à la Weill, mais même pas grinçante, plutôt naïve.

Il y a vraiment de tout dans son catalogue (de la provocation gratuite aussi...).


Pour moi non plus, rien de comparable à Flammen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84754
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Sam 25 Oct 2008 - 10:26

sud273 a écrit:
En fait après l'unique représentation de 1932, Schulhoff a commencé à travailler à un troisième acte dont il n'a achevé que la scène de la tempête (7b) qui a été replacée par Mauceri dans la partition intégrale.
Je viens de trouver la référence, merci. Smile
C'était dans l'optique de se faire représenter en Berlin ; il a changé l'ordre des scènes et préparé "une scène de tempête supplémentaire", lis-je. Mais comme sur mon livret, je vois également au milieu des didascalies que la Tempête a été ajoutée de façon postérieure (vraisemblablement à un autre endroit, dans la refonte, mais juste avant le Dialogue avec la Mer), j'en déduis que la formulation est maladroite.

En fait, il ne s'agissait pas tant d'écrire un troisième acte qui poursuivrait l' "action" que d'augmenter le nombre de saynètes. Une expansion interne, qui aurait peut-être fini au même endroit (voilà qui répond à ta question, Xavier).


Citation :
Schulhoff comme Chostakovich écrivait directement en full score dit-on (à part ses dernières symphonies rédigées au camp). Son éditeur ne risquait pas d'être enthousiaste après le retrait de tous les théâtres allemands et la pression politique.
Son éditeur a lu la version pour piano, avant que l'oeuvre ne soit proposée aux théâtres.
En réalité, il s'agissait déjà d'une réduction, puisque juste après les esquisses (mais elles étaient probablement au piano), il écrivait directement l'orchestration complète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   Mer 29 Oct 2008 - 13:12

Le concerto pour piano et petit orchestre (1923) est une pièce très facile d'accès. Un agréable mélange d'étrangeté et de séduction immédiate, une alternance de passages mystérieux et de violence électrisante qui tient en haleine sans aucun problème pendant les 20 minutes de la pièce.

C'est un peu risqué pour moi de tenter d'en dégager l'influence de tel ou tel compositeur ou courant, donc je m'abstiendrai ; mais on entend vraiment une confluence de beaucoup de tendances de l'époque, ce qui en fait peut-être un morceau de choix pour ceux qui veulent entrer confortablement dans le langage moderne.

5 étoiles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Erwin Schulhoff   

Revenir en haut Aller en bas
 
Erwin Schulhoff
Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Erwin Schulhoff
» Erwin Schulhoff (1894-1942)
» erwin schrott
» Erwin Schrott: l'etoile montante
» Enescu (Enesco) - Musique de chambre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: