Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bedrich Smetana (1824-1884)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Ven 21 Sep 2007 - 23:12

Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Oui, mais c'est un film, et en allemand

Ah.
Alors il faut certainement passer son chemin...
Oh non, je pense que tu aimeras. Mr. Green

C'est charmant en tout cas.

Mais disons que pour connaître véritablement les beautés de l'oeuvre, un passage par Kosler s'imposera quand même. Mais pour une première approche, pourquoi pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Ven 21 Sep 2007 - 23:16

Pardon, je vois que c'est la version du Staatsoper, ce n'est pas un film (il me semblait qu'il en existait un avec Popp).

Mais les décors et la façon de filmer ont tout de Ponnelle, si tu veux. C'est très joliment chanté, mais totalement à côté stylistiquement, par la force des choses. (Vienne et en allemand pour cette oeuvre, ça ne pardonne pas.)


Ce qui me fascine toujours, c'est que Popp voulait devenir actrice au départ... eh bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Poulet
Don Juan piqué aux hormones
avatar

Nombre de messages : 5899
Age : 32
Localisation : France
Date d'inscription : 05/08/2005

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Dim 14 Oct 2007 - 14:28

sud273 a écrit:
Et Joseph Suk?
J'aime bien les tchèques aussi sans exclusion de nationalités supplémentaires.
Dvorak est un de mes compositeurs préférés, j'aime assez Janacek, Novak, Schulohff bien sûr mais comme Dvorak il dépasse l'école nationale, d'autres sans doute que je ne vois pas tchèques (martinu?)



Je recommande vivement ce disque (trios pour piano) qui contient à la fois du Smetana, mais aussi du Suk (dont l'élégie) et du Fiser. D'autant plus intéressant que Smetana meurt en 1884, Suk naît en 1874 et meurt en 1935, la même année où naît Fiser. Smetana est déjà assez violent, mais alors Suk et Fiser ça décoiffe, on a l'impression d'avoir un orchestre plein les oreilles à plusieurs endroits. J'aime beaucoup cette musique tchèque Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hexachords.com
hansi
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Dim 21 Oct 2007 - 9:08

je me réveille le dimanche matin souvent avec la SARKA, très énergique. J'ai le CD The World of the Classics.Süddeutsche Philharmonie.Zsoltan Denay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeugma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 292
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Jeu 15 Nov 2007 - 18:29

Le Moldau étant sur la plupart des Compilations genre "Les 100 tubes de la musique classique" pour les néophytes, je ne l'ai écouté que ces jours-ci.

Je n'ai absolument pas aimé, je n'ai pas été touché par cette musique. Je m'attendais, en ayant lu le topique "musique qui émerveille", à ce que cette oeuvre me fasse l'impression d'être devant un somptueux paysage.
Ben je suis pas allé bien loin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Lun 3 Mar 2008 - 14:24

J'ai écouté Ma Vlast en entier hier soir. J'ai été (un peu) déçu. Il faut dire que ça commence si bien ! La Moldau, évidemment, je la connaissais déjà (ma première oeuvre, quand même), et le premier poème des six est également magnifique, avec ce thème sublime (que la Moldau recite d'ailleurs un peu). Mais après, l'intérêt décroit : Sarka est un peu fade, les 4e et 5e poèmes m'ont laissé indifférents, et je n'ai été interpellé qu'au sixième, qui est pas mal du tout. Pourtant, le ton un peu pompeux, l'orchestration riche, le caractère très solennel, et la Moldau que j'adore, tout ça me laissait penser que j'allais adorer. Une réécoute s'impose donc, d'autant que je me suis farci ça hier soir, après six heures de musique intensives... A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Mar 4 Mar 2008 - 15:05

la version de Ma Vlast par Wit a oublier ou a essayer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Mar 4 Mar 2008 - 15:44

Il est habituer aux bonnes surprises lui mais au point de rivaliser meme de loin avec les tcheques ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Mer 5 Mar 2008 - 9:23

Personne pour Wit ? je m'interroge car j'aime beaucoup ses Penderecki chez naxos, il est pas cher et surtout ca me changerai des tchèques. De plus cette version datant de 1994, ce serait quand meme plus récent comme approche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Mar 13 Mai 2008 - 15:49

Voilà, c'est bon, Ma Vlast est adopté: réécouté ça deux fois ce week-end, c'est génial, tellement émouvant... Surtout avec Talich, le côté vieux son et l'authenticité, ça me touche beaucoup. Voilà de la bonne musique du petit matin, quand le ciel est bleu sans le soleil, à écouter en regardant les rues qui s'éveillent et les rivières qui coulent... Je fantasme complètement, mais j'ai eu une révélation assez intense en écoutant ça, je crois que ça a pris une valeur sentimentale très forte pour moi maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Sam 7 Juin 2008 - 10:50

sud273 a écrit:
oui parce sinon qui s'y collerait? moi je veux bien vous parler de la symphonie festive et des ouvertures pompières mais les opéras, faut pas pousser non plus

Tu veux bien? C'est vrai?

Parce que j'aime tellement Ma Vlast que j'ai l'intention d'approfondir, alors... bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Sam 7 Juin 2008 - 10:56



Apparemment il y a tout là dessus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christophe21
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Sam 7 Juin 2008 - 11:11

J'ai le double vinyl My Vlast par l'orchestre philharmonique Tchèque dirigé par Karel Ancerl, mais ça commence à dater, c'est de 1970.

Autrement, pour la Festive symphony, c'est toujours l'orchestre philharmonique Tchèque, mais dirigé cette fois-ci par Karel Sejna, c'est de 1967, encore plus ancien. C'est assez pompeux comme musique, mais ça reste agréable à écouter.

Les 2 œuvres que je mentionne étaient chez Suprafon.

Pour la Festive symphony, il y a tout un texte à l'arrière du vinyl, si tu veux que je l'inscrive ici, tu me dis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Sam 7 Juin 2008 - 11:42

Ne te dérange pas, sauf si ça te fait plaisir. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christophe21
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Sam 7 Juin 2008 - 15:48

Au milieu de la création musicale de Smetana qu'ont rendu célèbre tant d'œuvres lyriques, symphoniques, de chambre et pianistiques, cette symphonie est restée unique et tout à fait isolée dans le domaine de la musique symphonique du maître où elle porta d'abord le nom de Symphonie triomphale, puis celui de Symphonie solennelle.

Bedrich Smetana (1824-1884) la composa quand il avait trente ans. A ce moment, il représentait (vu à notre optique actuelle) la jeune génération montante dont le profil artistique se dessinait à peine. C'était en effet pour lui la première et la dernière fois qu'il se concentrait sur ce genre de composition. La Symphonie en Mi majeur date de 1853 et 1854, mais nous savons qu'avant de se mettre à l'œuvre, Smetana songeait à composer une symphonie et qu'il avait déjà créé toute une série d'ébauches "des idées pour une symphonie". A l'époque, où il travaillait avec assiduité spécialement dans le domaine pianistique (cycle bien connu de ses Polkas et de ses Feuilles d'album), il se tourna aussi pour la première fois vers la grande forme cyclique orchestrale. L'impulsion directe à la conception d'une symphonie lui fut donnée par un événement historique et à l'époque important. C'est en l'honneur du mariage de l'empereur d'Autriche François Joseph 1er avec la jeune princesse Elisabeth de Bavière que Smetana prit la décision de composer une symphonie dédicacée. L'aspect officiel de l'œuvre fut aussi souligné par le matériel musical employé ; car l'idée maîtresse très expressément mise en valeur est une citation d'un thème de Haydn qui formait la base mélodique de l'hymne national autrichien. Une telle référence n'est évidemment rien de subjectif ni de fortuit. En effet, elle exprimait bien les sentiments du public tchèque qui, après une dure période d'oppression politique et de manque de liberté, voyait dans ce mariage de l'empereur un espoir d'amélioration et dans la perspective de son couronnement, comme roi de Bohème, une promesse d'accommodement. Il faut tenir compte de tout cela si l'on veut comprendre l'orientation tout à fait exceptionnelle de cette symphonie de Smetana.

La symphonie triomphale est conçue comme une œuvre cyclique de vastes dimensions. S'inspirant des symphonies de Beethoven et de Schubert cette œuvre quand même révèle les caractères propres à Smetana et des tons originaux et purs selon sa conception personnelle de l'art musical. Le 1er mouvement est écrit selon la forme sonate classique. Dans le 2e mouvement le compositeur recourt habituellement à la citation du thème de base, il l'insère dans le cours sonore et dans l'expression d'ensemble et il soumet les mouvements lents chantants à l'ambiance générale. Le 3e mouvement, un Scherzo-Allegro vivo, éblouit par son envolée que l'on pourrait qualifier de géniale et par le coloris instrumental, surtout sensible dans les cordes. Le 4e mouvement, le finale, est de nouveau écrit dans une forme sonate de grande envergure. Sa coda est faite de la citation de l'hymne. (Maestoso alla marcia.)

Et le destin de cette symphonie ? Smetana ne reçut pas l'autorisation de dédicacer son œuvre à l'empereur. Il nous est difficile de croire que cette décision ait été basée uniquement sur l'appréciation des qualités artistiques de l'œuvre. A la première audition publique (à Prague, 1855 — sous la direction du compositeur), l'accueil fut bienveillant et le public apprécia spécialement le Scherzo qui fut ensuite repris souvent comme un morceau à part. Aux dernières années de sa vie, Smetana modifia et biffa quelques passages de la partition, et changea son titre d'origine par le titre tchèque de Slavnostni symfonie (Symphonie solennelle). Même après la mort de l'auteur, cette symphonie fut très rarement jouée. Le cachet de la citation de l'hymne autrichien la marqua pour plusieurs générations d'une empreinte un peu trop visible. A l'époque, où la mélodie de Haydn devint le symbole de la terreur fasciste on ne pouvait accepter cette œuvre de Smetana, car trop d'associations d'idées fort pénibles venaient alors à l'esprit. Mais aujourd'hui bien entendu, nous accueillons avec joie l'enregistrement de cette œuvre presque inconnue du grand public actuel. Pour apprécier l'œuvre entière de Smetana et son évolution artistique, il faut connaître aussi cette symphonie qui représente un anneau non négligeable dans la chaîne de ses compositions.

Hana Séquardtova
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Jeu 12 Juin 2008 - 11:48



Un autre coup de coeur pour moi.
Kubelik, comme toujours, est un chef d'une grande musicalité qui sait être à la fois inspiré et poète, et donner de l'oeuvre une lecture lisible, musicalement attrayante. Son orchestre de Boston est brillant, cuivré et lumineux, dans une prise de son réussie bien qu'un peu lointaine, et même si les cordes sont très chantantes et veloutées, on a beaucoup de lisibilité ici, une clarté des textures qui m'a permis de découvrir, par rapport à la mono crachotante de Talich, une infinité de nouveaux détails. Plaçant les violons de part et d'autre du pupitre de chef, Kubelik donne à l'auditeur une lecture claire, légère et très bien équilibrée - on entend beaucoup des petits contrechants subtils des cuivres, tout à l'opposé des masses brucknériennes - c'est superbe.
Sa vision de l'oeuvre est aussi fervente que celle de Talich, et si je n'y retrouve pas la sensation de "vrai" que seuls les vieilles cires savent distiller, j'ai tout de même le sentiment d'une lecture vraiment bien réussie, qui sait marier la poésie à la violence, et rendre les différents climats un peu grandioses des poèmes avec subtilité. Du beau son donc, mais des détails et, ce qui compte plus que tout pour moi, de la vie, du lyrisme et de l'engagement: Kubelik ne fait pas les choses à moitié, sa Patrie est brûlante et les deux derniers poèmes, Blanik et Tabor, prennent aux tripes.
Décidément, j'aime de mieux en mieux cette oeuvre qui m'avait semblé ennuyeuse au départ. Je dirais même qu'elle commence sérieusement à faire partie de mes préférées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Lun 23 Juin 2008 - 13:39

j'ai écouté la Patrie par Ancerl, la Gold Edition:

L'interprétation est parfaite, mieux encore que Kubelik, romantique et remarquable au niveau du dosage de l'expression: jamais Ancerl n'en fait trop, et un peu comme pour Talich, sa version appelle avant tout l'idée de vrai. On s'y croit: tout est si évident ici, à commencer par la Moldau, la plus équilibrée, l'une des plus excitantes aussi que j'ai entendues. Le reste ne dépare pas, Vyserahd a une respiration idéale, les quatre autre poèmes sont vraiment admirables. Mieux que Talich? Différent, disons.
Et puis la Philharmonie Tchèque sonne ici avec un raffinement que j'apprécie beaucoup. Les cordes sont moins dégoulinantes, mais plus veloutées, que Talich, on entend bien les percussions, tout sonne bien.
Surtout, je voudrais parler du son. David déteste, je crois, cette Gold Edition: eh bien je ne suis pas aussi tranché que lui. Certes, le tout ne sonne pas naturel, on a le sentiment gênant d'un son trafiqué, avec les soli rapprochés, les cordes un peu altérées, les cuivres qui sonnent faux. Pourtant, il y a une vraie présence sonore qui me plaît: on n'a pas l'impression de regarder le concert, mais d'être dans l'orchestre, littéralement, surtout au casque: la masse sonore envahit l'oreille d'une façon peu naturelle que délicieuse à mon goût. J'en redemande. Spatialisation très bonne, mais peu de relief (il y en a plus chez Kubelik): on est plongé, sans recul, dans les instruments.
Superbe version, la plus belle musicalement parlant de celles que j'ai entendues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Lun 23 Juin 2008 - 13:49

Non, mais les prises de son sont au départ très bonnes, c'est juste qu'ils ont tout filtré pour la réédition, le son est devenu plat, filandreux, pauvre. Je trouve même ça difficilement écoutable...

Tente les originaux, et tu verras...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Alex
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 531
Date d'inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Lun 23 Juin 2008 - 14:16

perso je suis convaincu par ces nouveaux pressages "nettoyés"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Lun 23 Juin 2008 - 15:39

Je n'en reviens pas... j'ai beau ne pas être audiophile, c'est bel et bien du massacre des originaux. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Lun 23 Juin 2008 - 16:32

DavidLeMarrec a écrit:
Non, mais les prises de son sont au départ très bonnes, c'est juste qu'ils ont tout filtré pour la réédition, le son est devenu plat, filandreux, pauvre. Je trouve même ça difficilement écoutable...

Tente les originaux, et tu verras...

Pauvre? Je le trouve d'une richesse incroyable... un peu "trop", même. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Lun 23 Juin 2008 - 18:13

Spiritus a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Non, mais les prises de son sont au départ très bonnes, c'est juste qu'ils ont tout filtré pour la réédition, le son est devenu plat, filandreux, pauvre. Je trouve même ça difficilement écoutable...

Tente les originaux, et tu verras...

Pauvre? Je le trouve d'une richesse incroyable... un peu "trop", même. Shocked
On ne doit pas mettre les mêmes mots sur la même chose, ou alors ils en ont réussi certains dans la série (première nouvelle !).

Ca sonne très élimé, aplati. Alors, oui, tu as pas mal d'harmoniques qui s'ajoutent, mais c'est plus proche du métal d'un enregistrement compressé que de la richesse naturelle d'un son d'orchestre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Lun 23 Juin 2008 - 18:33

Bah oui, c'est ce que j'essayais d'exprimer, on n'a pas l'impression que c'est le "vrai" son d'orchestre. Ca fait trafiqué.

Je crois qu'on est d'accord en fait. C'est juste que moi j'aime beaucoup. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Lun 23 Juin 2008 - 18:36

Ils ont vraiment dû réussir leur prise de son, parce que ce n'est pas possible d'aimer leurs restaurations telles que je les connais, ce serait comme dire que c'est plus beau compressé à 30 kbps... Donc j'en déduis qu'il existe quelques réussites au moins relatives dans leur série.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Lun 23 Juin 2008 - 18:43

Vraiment, en effet, quand j'ai commencé à écouter tes commentaires m'ont paru très surprenants: non seulement c'est écoutable, mais ça me semble plutôt bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Sam 13 Sep 2008 - 12:37

Symphonie festive. Il faut s'appeler Spiritus pour supporter ce machin-là jusqu'au bout, je crois. C'est assez facile à décrire: quatre mouvements, tous en majeur, tous triomphaux, tous bâtis sur des thèmes de marche et de choral. D'un pompiérisme presque fascinant - à condition d'être patient. Le premier mouvement est le plus enthousiasmant, son thème est il faut le dire vraiment séduisant, on se laisse prendre. Le Largo qui suit (et qui est le plus souvent entrecoupé de sections rapides), est basé sur un thème de choral qui n'est pas sans rappeler le deuxième mouvement avorté du cadavre exquis. C'est évidemment très facile à écouter, et assez réjouissant, mais ça n'a pas beaucoup d'intérêt, ni d'originalité - à écouter pour se réveiller ou pour se mettre de bonne humeur un mauvais jour. Ou encore après une gueule de bois. D'ailleurs les derniers mouvements sont nettement plus faibles, le scherzo avance à petits pas et n'a guère d'attrait, le finale est bien long (mais la coda, avec ses grosses percussions, est délicieuse). Un chef d'oeuvre du mauvais goût!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Sam 13 Sep 2008 - 12:49

Donc ta notation :


Smetana est un compositeur d'opéras (et accessoirement de quatuor), combien de fois faudra-t-il le répéter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Sam 13 Sep 2008 - 13:25

non non ça n'est pas vraiment du sirop, plutôt du gros gâteau avec plein de beurre et d'oeufs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vague_nerf
Néophyte


Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Sam 13 Sep 2008 - 16:37

je n'aime plus trop écouter de la musique classique "de l'est", dites le comme vous voulez ! slave ou russe ! surtout saturé ! actuellement je susi branché roussel respighi fin 19ème en gros !c'est bien plus gracieux irréel !mais ça reviendra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nugava
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1522
Age : 32
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Ven 15 Mai 2009 - 13:33

J'ai écouté ça:

Hé bien j'ai été déçu...
C'est d'un mou... Je vais me rabattre sur une version tchèque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Sam 16 Mai 2009 - 11:32

C'est juste l'oeuvre qui est comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 52
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Mar 20 Oct 2009 - 21:10

Bonsoir à tous,

Après Shostakovich et en ces périodes de pharyngite, un peu de miel dans les oreilles et de sirop pour la gorge :





http://www.amazon.fr/My-Country-Bedrich-Smetana/dp/B0000035A4/ref=sr_1_6?ie=UTF8&s=music&qid=1256064352&sr=1-6


La semaine dernière, je recevais un couple d'amis à la maison. Au détour de la conversation, on en vient à parler musique classique, et mon amie me dit se souvenir qu'enfant, son père passait tous les dimanches le disque "Ma patrie" de Smetana. Elle ne l'a plus jamais écouté depuis de nombreuses années. Discrètement, lors du prochain changement de disque, je mets donc cette oeuvre. Quelle émotion quand j'ai vu des larmes dans les yeux de mon amie, et pendant toute la durée de ce disque, nous avons respecté ses "absences", ses souvenirs, ses émotions.
Inutile de vous dire que c'est avec énormément de plaisir que je lui offert mon disque au moment du départ.

Du coup, j'en ai racheté une autre version, celle citée en début de message.

Enregistrement : Excellent, rien à redire.

Interprétation : Qui mieux qu'un chef et un orchestre tchèque pouvait inerpréter cette ode, cet hommage à la patrie de Smetana ? C'est en tout cas ce qu'il en ressort de cette audition. Pari réussi, essai transformé !

Intérêt de l'oeuvre : Certes, c'est très romantique, un peu "dégoulinant", mais si sincère. Il y a là de la profondeur et de la légèreté et tous les poèmes s'enchaînent avec une belle logique. De plus, dans cette version, je trouve l'orchestre moins pompeux, pompier, ce qui allège agréablement cette oeuvre. Les rythmes varient de l'intime au grandiloquent. Bref, on ne s'y ennuie pas une seule seconde.
De plus, vous l'aurez compris avec la petite anecdote que je vous ai relatée en préambule, je n'écouterai plus cette oeuvre de la même manière aujourd'hui. C'est également cela, la magie de la musique ... pouvoir y associer un évènement particulier et personnel qui ajoute une dimension émotionnelle supplémentaire.

Peut-être pas un disque de chevet, mais qui mérite néanmoins largement le détour.

Bon, j'avais également envisagé une écoute de quelques concertos pour piano de Prokofiev. Pas sûr de tenir ma promesse pour ce soir.

A plus,
Christophe Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 51
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Smetana Quatuor et trio   Jeu 29 Oct 2009 - 18:17

Si mes renseignements sont bons, en dehors des Quatuors 1 et 2 et d'un trio pour piano, violon et violoncelle, op.15
Smetana n'aurait rien composé d'autre en ce qui concerne la musique de chambre. Mais les enregistrements sont pléthoriques.


Alors que le quatuor 2 est fort de consonances slave, le premier est bien dans un tout autre style, c'est à mes oreilles très "Beethovenien ". Chaque arrêt signalé autour de l’oeuvre peut être vu comme une bifurcation.Très contrasté, les mouvements passent du lent/rapide non pas de façon méthodique mais comme si l'on passé d'une humeur à l'autre ou en sautant d’un siècle à l’autre et tout ça avec la plus grande légèreté. Très onirique, on passe de la nostalgie à la gaieté.
Le 3° mouvement du quatuor 1 est particulièrement grave et illustre bien l'ensemble de l'oeuvre.
Pour reprendre l'expression de Niko qui en parlant des beaux dans le trio de chausson disait : "Il y a une véritable âme là dedans". Je ne peux que reprendre ces mots.
J'ai adoré sunny
Des découvertes comme ça j'en veux tous les jours Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82588
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Jeu 29 Oct 2009 - 18:58

Ca ça va en rubrique générale Atom, puisque tu parles des oeuvres et non pas de la discographie. Wink
Je fusionne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophanin
Fer galant
avatar

Nombre de messages : 4576
Age : 31
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Jeu 29 Oct 2009 - 21:33

atomlegend a écrit:
Si mes renseignements sont bons, en dehors des Quatuors 1 et 2 et d'un trio pour piano, violon et violoncelle, op.15
Smetana n'aurait rien composé d'autre en ce qui concerne la musique de chambre. Mais les enregistrements sont pléthoriques.

Il a aussi composé des pièces pour violon et piano. Wink Très agréables d'ailleurs, mais anecdotiques. A côté de son premier quatuor ces pièces n'existent même pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Jeu 29 Oct 2009 - 22:39

Le deuxième quatuor a vraiment moins de personnalité que le premier !
Maudit soit mon livreur qui s'est trompé dans son envoi Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Jeu 29 Oct 2009 - 23:44

Atom demandait d'autres versions, il me semblait... Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82588
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Ven 30 Oct 2009 - 0:50

Ah, je n'avais pas compris ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3595
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Ven 30 Oct 2009 - 12:37

Quatuor n°1 (écouté avec la version Moyzes)

Un bien beau quatuor. J'avais du écouter ça il y a longtemps, sans être attentif.
Là j'y ai pris beaucoup de plaisir. C'est une oeuvre au ton assez léger et lumineux malgré quelques ombres et tensions sous jacentes. C'est bucolique, assez lyrique par moment, rythmé, bien construit. On ne s'ennuie pas.
Très agréable en tout cas.


Dernière édition par *Niko le Ven 30 Oct 2009 - 12:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Ven 30 Oct 2009 - 12:46

Ah, tu considères les ombres comme minoritaires, alors.
Au contraire, j'y trouve un ton assez dramatique (tu connais l'argument autobiographique ?), que les passages guillerets (2e mvt) ponctuent très agréablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3595
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Ven 30 Oct 2009 - 12:55

jerome a écrit:
Ah, tu considères les ombres comme minoritaires, alors.
Au contraire, j'y trouve un ton assez dramatique (tu connais l'argument autobiographique ?), que les passages guillerets (2e mvt) ponctuent très agréablement.

Oui, clairement mon ressenti est plus lumineux que sombre. C'est empreint d'une nostaligie mélancolique, mais la tension et le drame ne prennent pas le dessus.
Bon il faut dire que je sors d'une soirée Webern Mr. Green (géniale d'ailleurs...j'essaierais de parler de cette musique un de ces 4) et que ce matin le quatuor m'a paru tout à fait rafraichissant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abbado71
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 200
Age : 25
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Jeu 18 Fév 2010 - 10:55

Pour Ma Vlast j'ai l'excellente version de Smetana(comme ça a déja été dit) avec Boston et je la conseille grandement à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Jeu 18 Fév 2010 - 15:16

abbado71 a écrit:
Pour Ma Vlast j'ai l'excellente version de Smetana(comme ça a déja été dit) avec Boston et je la conseille grandement à tous.
Pas mal, mais celle de Mozart avec Philadelphie est meilleure à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Jeu 18 Fév 2010 - 19:08

hehe

Il doit s'agir de Coubelique. Personnellement cette version à Boston ne m'impressionne pas plus que ça. Il a fait tellement mieux à Chicago (Mercury), et surtout de retour chez lui, avec "sa" Philharmonie tchèque (Supraphon). Mais ça reste quand même une bonne version de référence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abbado71
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 200
Age : 25
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Dim 7 Mar 2010 - 9:10

Razz Cubelik s'il te plait pété de rire

lol: Désolé, c'est la version Kubelik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Lun 13 Sep 2010 - 19:18

J'ai pu découvrir le Carnaval de Prague dans l'émission "Grands compositeurs" de France Musique d'aujourd'hui consacrée à Schumann. Ce choix est surprenant et a été fait dans le but d'une comparaison avec le Carnaval de Vienne de Schumann. Le caractère de ces deux oeuvres est radicalement différent. Le Carnaval de Prague fait penser à une marche de militaires. Je ne sais pas si c'est vraiment ce que la musique souligne. C'est un peu lourd comme oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82588
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Jeu 21 Avr 2011 - 7:12



En deux mots, l'oeuvre est sympathique, charmante, quelques jolis duos, quelques scènes populaires avec choeurs un peu lourdingues aussi...
Avec ce DVD on passe un très bon moment (avec des chanteurs que j'aime beaucoup, qui plus est: Jerusalem, Popp, Zednik), attention quand même l'oeuvre est ici chantée en allemand, personnellement ça ne m'a pas du tout gêné, mais bon...
Après, peu de chances que ça devienne une de mes oeuvres de chevet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 51
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Jeu 21 Avr 2011 - 12:53

Je ne connais de Smetana que ces quatuors que j'aime beaucoup. Sachant cela est- ce abordable ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Jeu 21 Avr 2011 - 13:18

L'oeuvre est bien meilleure en tchèque et jouée et chantée par des gens compétents. Non pas que ce soit des tocards dans le DVD Schenk (à part la mise en scène qui est à la limite du très rigolard), mais ils jouent ça comme de la musique sérieuse allemande au lieu de la colorer et de la faire danser, donc c'est un peu gentillet alors que l'oeuvre a tout de même un peu plus de saveur.

Atom, oui, c'est accessible, mais essaie peut-être plutôt les opéras sérieux de Smetana qui sont beaucoup plus beaux musicalement : Dálibor ou Libuše, par exemple. Very Happy Là, tu vas vraiment être cueilli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 51
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   Jeu 21 Avr 2011 - 13:24



Seule version que j'ai trouvé avec des noms slaves.
Ça serait bon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bedrich Smetana (1824-1884)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bedrich Smetana (1824-1884)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bedrich Smetana (1824-1884)
» "Ma Vlast" de Bedrich Smetana
» Carl Reinecke (1824-1910)
» Smetana : Ma Patrie
» Musique de film et paysage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: