Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Strauss - Ariane à Naxos

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6833
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Dim 18 Juil 2010 - 11:49

aurele a écrit:
Je ne connais pas l'Ariadne de Voigt qui est également dans la version Sinopoli. Que penses tu d'elle?
magnifique et émouvante! rien à voir avec l'état actuel de sa voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22936
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Dim 18 Juil 2010 - 12:00

Otello, j'aimerais savoir s'il te plaît quelles sont les versions que tu préfères de cet opéra (CDs et DVDs confondus). Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 9 Aoû 2010 - 19:57

Je viens de recevoir ce coffret :



Et c'est un enchantement : Nagano joue à fond la carte de l'opéra de chambre en allégeant tout, en multipliant les dialogues entre pupitres et en adoptant des tempi assez vifs. Bref, cela rappelle à bien des égards les partis pris de ses magnifiques Contes d'Hoffmann.

Et la distribution lui emboite le pas : Margaret Price nous change des dinosaures wagnériens égarés dans ce répertoire et déploie un timbre et une ligne de chant immaculés. Winbergh, plus Tamino héroîque que heldentenor, tire un peu l'ouvrage vers Mozart mais se sort très bien de la tessiture meurtière de Bacchus et Sumi Jo ne fait qu'une bouchée de Zerbinette même si elle n'a pas le charme viennois de Rita Streich.

Alors bien sur, il s'agit de la version de 1912 avec un prologue un peu bavard et sans compositeur. En revanche la partie opéra est proche de la mouture définitive à quelques nuances près (rôle de Zerbinette un peu étoffé en raison d'un air plus long et d'incursions plus fréquentes dans le duo Bacchus-Ariane).

Bref, pour une première découverte de l'oeuvre, Böhm avec Lisa della Casa (DG) et Karajan (réécouté récemment et largement réévalué) s'imposent. Mais dans les versions modernes, cet essai de Nagano me parait bien plus convaincant que Masur qui chausse des semelles de plomb et que Sinopoli handicapé par la vulgarité innée de Deborah Voigt


Dernière édition par keane le Lun 9 Aoû 2010 - 20:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1171
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 9 Aoû 2010 - 20:11

J'aime beaucoup cette version également bien qu'elle soit marginale à cause de la place du Compositeur dans cette mouture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22936
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Mar 24 Aoû 2010 - 21:24

version Karajan :

La direction du chef est un des points forts de cet enregistrement. C'est à la fois enlevé et d'une clarté dans les détails remarquable. C'est intense, lyrique.
Elisabeth Schwarzkopf est une Ariadne qui ne m'a pas vraiment convaincu. Elle est plus convaincante dans le Prologue lorsqu'elle interprète la Prima Donna. Je la trouve pour Ariadne trop superficielle, trop sophistiquée, pas du tout émouvante. Elle surarticule tellement que cela en devient ridicule. Ce n'est pas une princesse abandonnée sur une île mais plutôt une bourgeoise. "Es gibt ein reich" devient quelque chose de très plat, de maniéré.
Rudolf Schock a un timbre de voix plutôt désagréable. Je n'aime pas du tout son Bacchus. Il force énormément sur sa voix puiqu'il n'a pas le format requis pour chanter ce rôle.
Rita Streich est remarquable en Zerbinetta, espiègle, charmante. Le chant est parfaitement maîtrisé. Je comprends pourquoi on l'appelait le "rossignol viennois". Elle est étourdissante dans son grand air voire sa grande scène qu'elle interprète magistralement.
Irmgaard Seefried est un magnifique Compositeur. C'est investi sur le plan dramatique. Il y a énormément de lyrisme dans son chant, d'intensité et la voix est sublime.
Hermann Prey est un très bon Harlekin.
Hugues Cuénod est un Tanzmeister fantastique, truculent.
Karl Dönch est un bon Musiklehrer.
Otakar Kraus est un Laquais plein d'esprit, drôle.
Fritz Ollendorf, Helmut Krebs et Gerhard Unger sont tout à fait convaincants dans le rôle des acolytes de Zerbinette.
Lisa Otto, Grace Hoffman et Anny Felbermayer forment un beau trio Najade, Dryade et Echo.
Le reste des chanteurs sont efficaces.
Cette version serait idéale si le couple Ariadne/Bacchus était meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1171
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Mer 25 Aoû 2010 - 5:51

aurele a écrit:
version Karajan :
...
Cette version serait idéale si le couple Ariadne/Bacchus était meilleur.

Les extraits chez Testament (ou EMI Raritäten) avec Della Casa sont à connaître. Schock semble plus épanoui et die schöne Lisa réalise des prouesses sur le souffle plus spectaculaires encore qu'en Live à Salzburg (1954).

Sinon l'intégrale de Leinsdorf chez RCA/Decca avec Jurinac, Peters et Rysanek/Peerce a aussi quelques beautés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Mer 25 Aoû 2010 - 20:56

...mais elle est totalement introuvable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1171
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Mer 25 Aoû 2010 - 21:37

Je n'ai pas eu de soucis pour acquérir ce coffret au moment de sa sortie : j'ai 40 ans et j'ai vécu la naissance du CD au même moment que je découvrais l'opéra.
Je n'ai donc pas d'opéras sur vinyle mais j'ai découvert chaque oeuvre et interprétation au fur et à mesure des premières éditions sur le nouveau support numérique.
En particulier, j'ai acquis beaucoup de coffrets Decca et cette Ariadne dont l'édition a été tardive pour des problèmes de droits car datant de l'époque où RCA et Decca furent brièvement dans le même groupe : de la même époque il y a eu la 1° Turandot de Nilsson (restée chez RCA), les Noces de Leinsdorf, la Gioconda de Milanov etc.

Le son a quelque chose de différent: on reconnaît à la fois la pâte de RCA et Decca. On gagne avec cette dernière une amplitude phénoménale pour l'époque (que DG était loin d'atteindre si on songe au Chevalier de Böhm; Elektra sera mieux mais toujours avec des saturations...), avec RCA des distributions plus riches et proches de la scène.
Toutefois au global quelque chose dans le rendu reste lisse avec un manque de densité dans les timbres qui fait perdre un peu de poids aux interprétations : les Noces précédemment citées ne sont pas le bon exemple, pour le cast qui venait du Met mais a été enregistré à Vienne, car la prise de son est plutôt réussie, mais l'Ariadne souffre d'un manque de profondeur (un peu aussi comme le Vaisseau de Dorati, la Walkyrie de Leinsdorf...).

Quand je pense que la Fnac La Défense en avait tout un lot il y a quelques années, liquidé pendant les soldes! (sic)
J'étais alors avec un client américain en visite à Paris, tout content de l'acquérir ici en France alors que le coffret était introuvable aux US (il avait aussi acheté l'Alcina de Sutherland entre autres).

J'ai déjà parlé de cette Ariadne que j'apprécie avant tout pour son équilibre entre les 2 parties.
Je trouve le Prologue plus souvent réussi comme chez Karajan, Masur, Böhm...
Et on a en Jurinac un superbe compositeur, un poil derrière celui de Seefried je dirais, car la voix de Jurinac en studio perd toujours un peu de sa magie du Live (j'ai réécouté récemment sa Butterfly à Vienne, une splendeur!). J'en aime beaucoup d'autres comme Varady, la première version de Troyanos etc.
On a aussi un ensemble très théâtral à l'allemand savoureux.
Peerce étonne en Bacchus : il n'était plus tout jeune et on ne l'attendait pas trop dans ce répertoire (je crois que c'était Jussi Björling qui était initialement prévu) mais c'est un rôle qui lui convient très bien je trouve et dont il met en valeur beaucoup de beautés vocales.
Roberta Peters me faisait peur, surtout quand on la connaît par l'intégrale de la Flûte de Böhm uniquement mais elle assure en Zerbinetta. La voix est encore jeune, très jeune en fait; les couleurs ne sont pas celles de Streich, l'école aussi est différente mais apporte autre chose, plus de verve sans doute, moi ça me convient très bien.
Reste le cas Rysanek : parfaitement captée, la voix nous fait découvrir des opulences un peu étouffées dans ses enregistrements de Verdi pour RCA. Pour sa relative jeune carrière, la voix est déjà d'une maturité assez sidérante.
Mais voilà, je trouve cela un peu lisse, surtout quand on la compare à ses représentations Live du Met (début des années 60 avec Peters encore mais Thomas ou Konya).
J'aurais préféré une Della Casa à son apogée pour enfin une intégrale en studio d'Ariadne qu'elle méritait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1171
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Mar 2 Nov 2010 - 10:52

J'ai réécouté la version Live publiée par Orféo de Salzbourg avec Tomowa-Sintow, King, Schmidt, Gruberova...
J'avais une copie sur bande très chaleureuse et cela me confirme qu'Orfeo fait un mauvais travail pour recréer une dynamique certes mais les timbres y perdent complètement en chaleur et rondeur.
Reste le cas Gruberova dont les stridences ne passent pas bien au disque (et encore moins dans ce remastering). Pourtant ce timbre est au contraire percutant, brillant en salle, traversant et atteignant les auditeurs les plus reculés, aussi par son volume.
Je reste donc avec la version de Leinsdorf pour ma part (Böhm en studio est très bien... s'il avait pu avoir une autre Ariadne!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francoistit
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 917
Age : 25
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 3 Jan 2011 - 13:08

Bonjour à tous Smile

Je cherche une version de Ariane à Naxos, pas trop chère, avec livret? Vous en connaissez une? (de bonne version?)

La version Karajan chez Emi avec Schwarzkopf vaut-elle le coup? Est-elle à la hauteur de sa Salomé avec Behrens?

Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1171
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 3 Jan 2011 - 13:51

La version Karajan est légendaire mais en mono, irremplaçable toutefois pour Seefried surtout, Streich en un sens et Schwarzkopf.

Sinon je recommande vivement Masur ou Levine pour une première approche avec livret, très bien enregistrés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8307
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 3 Jan 2011 - 13:56

AD a écrit:
La version Karajan est légendaire mais en mono, irremplaçable toutefois pour Seefried surtout, Streich en un sens et Schwarzkopf.

Sinon je recommande vivement Masur ou Levine pour une première approche avec livret, très bien enregistrés.

Masur, Sinopoli ou Böhm (soit le dvd de Salzburg, soit mieux encore, celui publié par DG) ; les deux premiers sont exceptionnels (et exceptionnellement musiciens et musicaux, avec un plus, pour moi, chez Masur, notamment pour Gruberova et Varady) et le second, quelque soit la version retenue est sous-titré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 3 Jan 2011 - 17:51

Karajan sent le studio à mille pas, à mon avis c'est clairement un second choix. Les bonnes versions avec livret sont rares...à défaut, je me permets de te conseiller pour une découverte le DVD Böhm chez DG avec l'équipe idéale (Janowitz, Gruberova, Schmidt, Kollo !), si tu n'es pas allergique aux mises en scènes "classiques".

Après, sans livret, il existe tout un tas de bonnes versions (surtout celles de Böhm Mr. Green - LE spécialiste de l'oeuvre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6833
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 3 Jan 2011 - 18:04

très belle version également que celle de Solti:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 3 Jan 2011 - 18:12

A ceci près que je trouve Price catastrophique (diction, timbre...) et que Solti fait du Solti, ni plus ni moins, ce qui n'est pas suffisant pour cette oeuvre.

(pas de livret dans cette édition ni dans la plus récente)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6833
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 3 Jan 2011 - 18:22

Guillaume a écrit:
A ceci près que je trouve Price catastrophique (diction, timbre...) et que Solti fait du Solti, ni plus ni moins, ce qui n'est pas suffisant pour cette oeuvre.
(pas de livret dans cette édition ni dans la plus récente)
Price est parfois discutable mais elle fait de très belles choses! Solti est absolument fantastique, Kollo et Gruberova assez exceptionnels.
Et comment ça pas de livret ? bien sûr que si que le livret y est!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 3 Jan 2011 - 18:26

Dans la collection "Grand Opera", c'est uniquement langue originale/anglais. (à moins qu'il n'y ait une exception, ou que tu aies une autre édition...)

Et je ne suis pas d'accord sur le fait que Solti soit fantastique ici, quand j'ai écouté ce disque j'ai trouvé le Prologue très plat. Confused Je crois que la légereté et l'humour ne sont pas les qualités premières de ce chef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8307
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 3 Jan 2011 - 18:27

Guillaume a écrit:
A ceci près que je trouve Price catastrophique (diction, timbre...) et que Solti fait du Solti, ni plus ni moins, ce qui n'est pas suffisant pour cette oeuvre.

D'accord pour la diction mais le timbre reste tout de même un des plus personnels du circuit, dans l'oeuvre. Et "catastrophique" c'est très exagéré, à mon avis ; notamment en comparaison avec son Trovatore avec Karajan chez EMI. Le creux de la voix (et ses creux, aussi, c'est à dire ses lacunes) trouve un beau moyen d'expression ici ; les couleurs restent magnifiques, la tenue altière, princière et la ligne est d'une intensité folle.

Je conviens que je préfère (et de loin) Schwarzkopf, Crespin, Ludwig, Janowitz ou Norman (autre exotique, d'ailleurs qui partage beaucoup de qualités avec Price) mais rejeter cette version dans les limbes me paraît un peu facile ; notamment parce que Kollo trouve ici l'un de ses plus beaux emplois (la couleur ! Le verbe haut !) et que Gruberova est d'une jeunesse, d'une vocalité et d'un abattage captivants (et puis, pas d'applaudissement, ici, pour rompre le continuum dramatique, hein Wink !).

Quant à Solti, il dispose, en orfèvre, d'une des plus belles phalanges du monde qu'il fait sonner avec une infinité de colorations assez sidérantes ; tout en maîtrisant parfaitement les ruptures du Prologue et de l'Acte, les moments de demi-caractère et l'emphase inhérente à l'écriture de la fin de l'opéra qui devient ici un enivrement dynamique !

Une réellement solide, très solide alternative à Karajan, Böhm 54, Böhm dvd, Kempe et Masur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1171
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 3 Jan 2011 - 18:57

La version de Solti ne manque pas d'atouts mais constitue pour moi un excellent second choix seulement.

Il y manque ce charme viennois, c'est un peu froid et dur. La prise de son est bonne mais n'apporte pas de chaleur à l'ensemble.

Sinon il y a la version de Leinsdorf chez Decca aussi et en stéréo mais on a déjà dit qu'elle était difficile à trouver.

En Live, il y a la belle version de Sawallisch chez Orféo (Tomowa-Sintow, Schmidt, Gruberova, King) mais par rapport aux bandes d'origine, on a perdu pas mal en densité et rondeur de timbres (dans le médium surtout) au profit d'une dynamique et perspective d'espace plus favorable à l'orchestre.

En ajoutant la version de Sinopoli (que personnellement j'ai peu appréciée) et la version Kempe évoquée avant, je crois qu'on a plus ou moins fait le tour des versions CD officielles (il y a aussi la version studio de Böhm gâchée par l'Ariadne d'Hillebrecht).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8307
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 3 Jan 2011 - 19:03

AD a écrit:
La version de Solti ne manque pas d'atouts mais constitue pour moi un excellent second choix seulement.

Il y manque ce charme viennois, c'est un peu froid et dur. La prise de son est bonne mais n'apporte pas de chaleur à l'ensemble.

Sinon il y a la version de Leinsdorf chez Decca aussi et en stéréo mais on a déjà dit qu'elle était difficile à trouver.

... qui, elle, pour le coup, est on ne peut moins viennoise, dans l'esprit et dans la lettre (que c'est froid, analytique et extérieur). Même si j'admets que c'est un des rares rôles où j'apprécie sans réserve Rysanek, Peerce m'est absolument insupportable et Peters ne me séduit absolument pas (quelle mécanique, certes ; mais, justement, que c'est mécanique, sans âme ni saveur).

Restent Jurinac et Berry ; c'est déjà tant mais aussi si peu pour chercher un coffret par ailleurs hors de prix !

Si je propose une réédition du seul Prologue, je me fais taper dessus silent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6833
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 3 Jan 2011 - 19:22

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22936
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 3 Jan 2011 - 19:34

Otello a écrit:

Ce sont je suppose tes autres enregistrements favoris de l'oeuvre avec la version Solti et la version Sinopoli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6833
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 3 Jan 2011 - 19:37

c'est un opéra qui a beaucoup de chance avec le disque et toutes les versions sont de bonnes versions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22936
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 3 Jan 2011 - 19:43

La version Solti a beaucoup d'atout même si en terme de direction Karajan est beaucoup plus intéressant (je ne parle que des deux versions que je connais pour le moment). Price malheureusement est très exotique. La prononciation de l'allemand est très floue. Heureusement que le timbre est magnifique mais elle est à côté de la plaque pour moi. Kollo est un bon Bacchus effectivement, meilleure que Schock. James King est considéré comme le grand interprète du rôle. Gruberova est géniale en Zerbinette et Troyanos est un magnifique Compositeur même si Seefried est encore mieux, encore plus touchante. Pour les autres rôles, cela se vaut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 3 Jan 2011 - 20:12

francoistit a écrit:
Je cherche une version de Ariane à Naxos, pas trop chère, avec livret? Vous en connaissez une? (de bonne version?)
Avec livret, je ne peux pas vraiment t'aider, mais ça existe en ligne en bilingue allemand / espagnol : http://kareol.es/obras/ariadnaennaxos/acto1.htm . Et sur le site d'EMI on doit trouver le bilingue allemand / français (dans une atroce traduction si c'est comme d'habitude).

Pour les versions, Karajan est extrêmement studio et apprêté, ça sent les "effets de boîte", sans que la prise de son soit à la hauteur. Plus proche de son Rosenkavalier de 56 que de sa fulgurante Salomé.

Je recommanderais Kempe, Böhm (Della Casa), Böhm (bande son du DVD), Sinopoli pour l'orchestre, éventuellement Masur pour l'ensemble.
Sinopoli et Masur doivent avoir le texte. Kempe (dans sa réédition disponible) et Böhm-Della Casa (pas réédité, pas forcément facile à trouver) ne l'ont pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22936
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 3 Jan 2011 - 20:39

Le livret traduit en français est sur odb-opera. Il faut être inscrit évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3117
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 3 Jan 2011 - 20:50

Notons que le côté studio de l'Ariadne de Karajan fait partie (exactement à l'inverse du premier Chevalier que je n'aime pas trop) de son charme, à mon sens. A l'artificialité du concept répond celle de l'oeuvre. Il faut entendre la fausse voix de Schwarzkopf (un des rôles dans lequel je la préfère) déguisée en soprano dramatique, les éclats captés de tout près de Streich et le jeu en voix de Seefried. La virtuosité musicale de l'ensemble est vraiment confondante.

Personne n'a parlé de Levine pour DG avec Tomowa-Sintow très en beauté et les sourires sucrés de Battle (moins fantastique quee Grist cependant dans le DVD avec Hillebrecht - bien mieux qu'en studio avec Böhm où elle insupportable - et Jurinac).

Pour ma part je n'aime pas du tout Norman qui, toute molle, me fait mourir d'ennuie en dépit de la splendeur de l'instrument (et du grave).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22936
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 3 Jan 2011 - 20:56

Francesco a écrit:
Notons que le côté studio de l'Ariadne de Karajan fait partie (exactement à l'inverse du premier Chevalier que je n'aime pas trop) de son charme, à mon sens. A l'artificialité du concept répond celle de l'oeuvre. Il faut entendre la fausse voix de Schwarzkopf (un des rôles dans lequel je la préfère) déguisée en soprano dramatique, les éclats captés de tout près de Streich et le jeu en voix de Seefried. La virtuosité musicale de l'ensemble est vraiment confondante.

Je ne trouve pas que Schwarzkopf fait soprano dramatique dans l'enregistrement. Je ne supporte pas son chant maniéré qui convient beaucoup mieux à la Prima Donna qu'à Ariadne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3117
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 3 Jan 2011 - 20:58

Précisément : sa voix ne fait pas du tout soprano dramatique. Elle joue à l'être avec des graves appuyés et une émission hyper couverte, mais ne trompe personne et en est parfaitement consciente. Toute l'ambiguïté (et tout le charme à mes oreilles) réside là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22936
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Lun 3 Jan 2011 - 21:04

Francesco a écrit:
Précisément : sa voix ne fait pas du tout soprano dramatique. Elle joue à l'être avec des graves appuyés et une émission hyper couverte, mais ne trompe personne et en est parfaitement consciente. Toute l'ambiguïté (et tout le charme à mes oreilles) réside là.

Tant mieux si cela te séduit. Schwarzkopf est plus à sa place que Price dans le rôle mais je préfère la séduction vocale de Price même si la voix de Schwarzkopf n'est pas moche du tout. C'est une simple question de sensibilité personnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1171
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Mar 4 Jan 2011 - 10:23

C'est vrai qu'il n'y a pas énormément d'intégrales mais qu'elles sont toutes intéressantes : il y a beaucoup de rôles finalement donc beaucoup d'occasions pour valoriser des chanteurs, et aucun ne manque vraiment à l'appel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22936
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Sam 15 Jan 2011 - 19:00

à propos de la version Sinopoli :

Cololi a écrit:
Je suis pas encore un grand habitué de l'oeuvre.
Ca m'a semblé très bien.
Globalement rien à redire, tout le monde assure cranement son rôle.

Je comprends que tu ne puisses pas dire grand chose si tu ne connais pas encore vraiment bien l'oeuvre. Qu'as tu pensé de la direction orchestrale?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yohan Nicolas
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 29
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 30/05/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Jeu 3 Mar 2011 - 15:40

Otello a écrit:
c'est un opéra qui a beaucoup de chance avec le disque et toutes les versions sont de bonnes versions.
AD a écrit:
C'est vrai qu'il n'y a pas énormément d'intégrales mais qu'elles sont toutes intéressantes : il y a beaucoup de rôles finalement donc beaucoup d'occasions pour valoriser des chanteurs, et aucun ne manque vraiment à l'appel.
Je suis d'accord et pas d'accord. Il y a de bonnes versions c'est vrai, mais il y en a toujours un ou deux qui chantent qui viennent tout péter rambo (je confesse que je n'ai regardé aucun DVD).

- Sinopoli : une poissonnière et des mollassons, malgré une belle direction (enfin, mon écoute est ancienne),
- Levine : je ne supporte pas Tomowa-Sinotw, Baltsa, bof,
- Karajan : aseptisation, Rudolph Shock
- Böhm "1" : Rudolph Shock, prise de son pas terrible (quel dommage!!!),
- Kempe (que j'écoute en ce moment même) : ça pourrait être ma version... mais prise de son réverbérée et surtout Janowitz glaciale,
- Masur : direction lourde, Grubi chichiteuse, Norman lourde (mais prologue génial Sad ).

Je suis difficile, car j'ai commencé avec les extraits de della Casa, sublime de féminité Very Happy

Alors je "customize" mon Ariadne Very Happy :

Ariadne : Lisa della Casa,
Bacchus : James King,
Zerbinetta : Natalie Dessay (je regrette, c'est l'un des seuls rôles où je l'adore... ici, plus que Streich, Güden, Grubi et Battle),
Compositeur : Julia Varady (je me souviens plus de Troyanos confused ),
Maître de musique, de danse, Arlequin, et toute la clique : comme chez Masur (avec DFD)!

Direction : j'hésite... Böhm, Sinopoli, Kempe... ?
Orchestre : on s'en fout, tant qu'on n'a pas des pains toutes les deux notes!
Enregistrement live à l'opéra de Besançon, mars 2011 (avec moi au premier rang du premier balcon) Mr. Green
Prise de son DECCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Jeu 3 Mar 2011 - 15:55

Böhm que tu as écouté, c'est Böhm II.

Puisque tu ne trouves pas ton Ariadne idéale (et c'est vrai que tu es compliqué, parce que j'allais te proposer Böhm DVD, mais vu que tu n'aimes pas Janowitz et Grubi... ; j'allais te proposer Sawallisch mais tu n'aimes pas Tomowa-S.), voici au moins une alternative, disponible chez Myto :

- Böhm I - Reining / Lorenz / Noni / Seefried (1944), un truc de fou, Lorenz déchainé, Reining altière, Seefried définitive, et le Prologue est magnifique. Pas ma version de coeur (Böhm V), mais sur le papier, ça pourrait te plaire.
Seul problème : la prise de son... mais ça reste très clair, quasiment autant que Böhm II.

En fait, les possibilités sont réduites, dans les "grandes versions" :

Krauss 1935 (Ursuleac)
Böhm I 1944 (cf supra)
Böhm II 1954
Karajan
Leinsdorf 1958 (DECCA - Rysanek, Peerce, Jurinac...introuvable, mais essaye quand même)
Böhm III 1964 (Ludwig, Thomas, Jurinac... intéressant, je ne connais pas - chez Myto)
Böhm IV 1967 (Hillebrecht, Thomas, Jurinac... studio aseptisé)
Böhm IVb 1967 avec... Rysanek et King !
Kempe
Böhm V 1976 - non publié (Janowitz, King, Baltsa)
Solti (Price, Kollo, Troyanos... studio aseptisé)
Böhm VI 1978 (DVD)
Sawallisch (Tomowa, King, Schmidt)
Masur
Levine studio

Levine DVD DG (Norman, King, Battle...)
Sinopoli
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yohan Nicolas
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 29
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 30/05/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Jeu 3 Mar 2011 - 16:13

Guillaume a écrit:
Böhm que tu as écouté, c'est Böhm II.

Puisque tu ne trouves pas ton Ariadne idéale (et c'est vrai que tu es compliqué, parce que j'allais te proposer Böhm DVD, mais vu que tu n'aimes pas Janowitz et Grubi... ; j'allais te proposer Sawallisch mais tu n'aimes pas Tomowa-S.), voici au moins une alternative, disponible chez Myto :

- Böhm I - Reining / Lorenz / Noni / Seefried (1944), un truc de fou, Lorenz déchainé, Reining altière, Seefried définitive, et le Prologue est magnifique. Pas ma version de coeur (Böhm V), mais sur le papier, ça pourrait te plaire.
Seul problème : la prise de son... mais ça reste très clair, quasiment autant que Böhm II.

En fait, les possibilités sont réduites, dans les "grandes versions" :

Krauss 1935 (Ursuleac)
Böhm I 1944 (cf supra)
Böhm II 1954
Karajan
Leinsdorf 1958 (DECCA - Rysanek, Peerce, Jurinac...introuvable, mais essaye quand même)
Böhm III 1964 (Ludwig, Thomas, Jurinac... intéressant, je ne connais pas - chez Myto)
Böhm IV 1967 (Hillebrecht, Thomas, Jurinac... studio aseptisé)
Böhm IVb 1967 avec... Rysanek et King !
Kempe
Böhm V 1976 - non publié (Janowitz, King, Baltsa)
Solti (Price, Kollo, Troyanos... studio aseptisé)
Böhm VI 1978 (DVD)
Sawallisch (Tomowa, King, Schmidt)
Masur
Levine studio

Levine DVD DG (Norman, King, Battle...)
Sinopoli
Ah oui, c'est vrai, j'avais oublié Solti dans ma liste... et c'est non. Price, puker
Mais le Sawallisch en gras, pourquoi pas... J'adore Sawallisch, King ; ce que je n'aime pas chez Tomowa c'est une voix déjà pas fantastiquement belle, mais en plus ce côté "cantatrice-j'me-la-pète", un peu comme Norman ses mauvais jours (même si j'aime certains de ses enregistrements).
Bon, je vais remonter le fil pour trouver ce Sawallisch.

Merci de ces conseils, j'aime bien les listes, on y voit plus clair Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yohan Nicolas
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 29
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 30/05/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Jeu 3 Mar 2011 - 16:21

Pfff, dur dur en effet... Entre ça, la discographie pourrie non, je suis difficile la discographie d'Hélène l'égyptienne, la femme silencieuse... ça va devenir compliquer d'approfondir Strauss maintenant!

Je vais réécouter Kempe study
Et puis Böhm II aussi. Je me ferai peut-être à la prise de son... ?

Encore merci des conseils Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Jeu 3 Mar 2011 - 16:22

...et Böhm I, c'est vraiment une expérience, jettes quand même un oeil. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Mar 13 Déc 2011 - 17:43

La version de référence arrive au disque :

http://www.prestoclassical.co.uk/r/Orfeo/C817112i

Et ça en jette sévère :

Gundula Janowitz (Ariadne), Agnes Baltsa (Komponist), James King (Bacchus), Edita Gruberova (Zerbinetta), Erich Kunz (Haushofmeister), Walter Berry (Musiklehrer), Barry McDaniel (Harlekin), Kurt Equiluz (Scaramuccio), Manfred Jungwirth (Truffaldin), Gerhard Unger (Brighella), Hilda de Groote (Najade), Axelle Gall (Dryade) & Sona Ghazarian (Echo)

Orchester der Wiener Staatsoper, Karl Böhm

C'est bien simple : c'est la distribe déja idéale du film avec à la place de Kollo l'immense James King, et Baltsa à la place de T. Schmidt. En plus, c'est en direct.

Ca risque fort d'écraser la discographie de l'oeuvre. Very Happy Je l'achète dès sa sortie. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8307
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Mar 13 Déc 2011 - 18:23

Guillaume a écrit:
La version de référence arrive au disque :

http://www.prestoclassical.co.uk/r/Orfeo/C817112i

Ca risque fort d'écraser la discographie de l'oeuvre.  

Ou pas, en fait ! Tous sont bien connus, ensemble (souvent, déjà) ou indépendamment les uns des autres. J'ai cet enregistrement depuis un moment (il se trouve plutôt facilement) et je ne vois que la plus-value sonore apportée par Orfeo pour justifier l'achat. Mais s'agit-il réellement d'une priorité ? Je n'en suis pas intimement persuadé.

Tu as bien fait le point sur la discographie, finalement plutôt pléthorique ; même si je ne partage pas totalement tous tes avis. Il me semble, par exemple, que Böhm a peut-être perdu, dans sa dernière décennie (et dans cette oeuvre difficile entre toutes à réussir) une part de cette spontanéité, au moins apparente, de cette qualité trouble et troublante d'écoute chambriste qui fait le prix (j'excepte Vienne 44 qui pour les raisons "institutionnelles" et événementielles qu'on connaît relève du show) de Salzburg 54 et Salzburg 65 (dvd TDK avec l'absolu d'une Jurinac aussi idéale que Seefried et Varady).

Janowitz est une Ariadne sublime, tout en marbre (Chez Kempe elle est peut-être, avec Norman, l'Ariadne la plus chantée qui soit) ; mais, justement, pour connaître un live d'elle, dans le rôle, je pense que ce marbre ne gagne pas à être exposé aux périls du direct (une fois n'est pas coutume ; notamment pour la scène finale). Tu sais l'adoration que je voue à Gruberova, ici et en général ; il n'empêche qu'à mon sens, elle n'a jamais totalement rencontré Zerbinetta avant le studio de Masur (Solti, notamment, reste d'une  musicalité parfaite, tout en arme comme Minerve, enivrante à sa façon, d'un abattage surhumain mais le personnage manque encore un peu d'épaisseur, dans son domino ; mieux vaut aller la chercher chez Sawallisch ou, mieux, Böttcher en 82, à Vienne avec Jones et Thomas) ; dès lors, à quoi bon, ici ? King, très bien ; Baltsa, encore mieux. Mais...

Mais j'ai une copie de Böhm à Salzburg, en 64 (Ludwig, Jurinac, Thomas, Grist  drunken ) et c'est cette captation-ci qui me semble prioritaire à rééditer ; pour l'énoncé seul du cast mais aussi pour une parenthèse de musique géniale de promesses tenues, peut-être l'Ariadne totale de Böhm à la fois théâtre et son pur, tout un luxe de détails, une enluminure permanente à l'orchestre sans la légère boursouflure (et Dieu sait que je l'aime, cette emphase) de Vienne 44, sans la légère frigidité de Salzburg 54, sans l'esprit un peu éventé de la redite de la version de 65, sans, encore, cette sensation du chef-d'oeuvre qui se perdure à lui-même, dans les années 70, avec une équipe qui se renouvelle, se succède à elle-même mais n'en finit plus de se rééditer.

Pour un opéra qui a besoin, plus qu'aucun, de tout un second degré, d'une légèreté de façade, d'une immédiateté, aussi, d'un sentiment doux-amer qui se nourrit de ces incessants allers-retours entre rire et larmes l'effet, notamment pour le film Unitel, m'apparaît toujours plus (plus je le réécoute, j'entends ; mais j'avoue que c'est finalement plutôt récent chez moi qui ai adoré cet enregistrement) formel, formaliste ; privé d'une part de ses enjeux (quand on sait ce que Böhm pouvait mettre de poésie, même légèrement frigide, dans l'oeuvre, 10 à 20 ans avant !).

C'est aussi que la concurrence est telle, sur les marchés réguliers et parallèles...


Dernière édition par bAlexb le Mer 22 Jan 2014 - 11:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1171
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Ven 16 Déc 2011 - 6:09

Merci au forum de me faire savoir que cette bande va être rééditée!

C'est bien car beaucoup vont découvrir une version légendaire, même si à l'époque on trouvait parfois de meilleures variantes (voir ci-dessous).
Moins bien car je n'ai jamais été fan des rééditions d'Orféo qui nettoient trop le son à mon goût en enlevant certes du bruit mais de l'épaisseur aux timbres également, de la chaleur et en créant une dynamique propre pour le CD mais qui dénature le son...

Il n'y a qu'à voir comment ils ont massacré la version Sawallisch de Salzburg : je possède une copie d'une bande radio avec annonceur etc, dont la rondeur/chaleur du son est admirable, complètement perdues par Orféo. Certains coups de glotte de Tomowa-Sintow, certaines stridences de Grubi en deviennent moins supportables au disque, dommage... (idem pour le Don Carlo de Horstein au passage).

C'est la version du 26.11.1976 qui va sans doute être rééditée, dirigée par Böhm avec l'équipe parfaite suivant certains composée de Janowitz, Baltsa, Gruberova, King, Berry.
Des équipes similaires ont chanté à Salzburg ou à Münich, pas dans la même production je pense, mais Böhm l'a présentée à Washington et il en existe un pirate plus excitant par certains aspects.

26.11.76 (Orféo) Wien Janowitz, Baltsa, Gruberova, King, Berry, Dickie Böhm (s)
1979 (private) Salzburg Behrens, Schmidt, Gruberova, King, Berry Böhm (s)
6.11.79 (private) Washington Janowitz, Baltsa, Gruberova, Hopferwieser, Berry Böhm (s)
22.4.80 (private) Wien Rysanek, Yachmi, Wise, King, Wächter, Kunz, Helm Prick (ih)
24.1.82 (private) Wien Jones, Schmidt, Gruberova, Thomas, Kunz, Zednik Böttcher (s) (ih)
6.8.82 Orfeo Salzburg Tomowa-Sintow, Schmidt, Gruberova, King, Berry Sawallisch (s)

Par certains aspects je préfère Jones à Janowitz dans ce rôle car Janowitz y présente parfois un timbre trop soumis aux contraintes du rôle là où Jones s'y épanouit. Au passage Rysanek reste intéressante mais elle fût meilleure dans les années 60 (au MET par exemple avec Jesse Thomas).
Baltsa a la personnalité la plus forte mais Schmidt et surtout Yachmi moins connue sont également excellentes.
Pour les amateurs d'affiche parfaite, King manque dans la tournée à Washington mais Hopferwieser est remarquable en s'intégrant parfaitement dans l'équipe dont tous les membres se surpassent (même Janowitz en superbe forme).
Gruberova est finalement la seule quasi constante de la production mais elle aura avec quelques années de pratique, une voix plus large et plus souple même si on comprend la sensation qu'elle a pu créer au travers de l'édition de 76.

Il n'empêche que je vais quand même acquérir ce coffret chez Orféo.

PS: elle est bien moins chère ici : http://www.amazon.co.uk/R-Strauss-Ariadne-Naxos-Vienna/dp/B0060QO5JA/ref=sr_1_9?ie=UTF8&qid=1324010344&sr=8-9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8307
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Ven 16 Déc 2011 - 8:16

AD a écrit:
Par certains aspects je préfère Jones à Janowitz dans ce rôle car Janowitz y présente parfois un timbre trop soumis aux contraintes du rôle là où Jones s'y épanouit.
[...]
Gruberova est finalement la seule quasi constante de la production mais elle aura avec quelques années de pratique, une voix plus large et plus souple même si on comprend la sensation qu'elle a pu créer au travers de l'édition de 76.

mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Ven 16 Déc 2011 - 9:53

Ah oui, c'est beaucoup moins cher sur amazon.co.uk, je te remercie à ton tour AD. Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1171
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Ven 13 Jan 2012 - 22:43

Guillaume a écrit:
Ah oui, c'est beaucoup moins cher sur amazon.co.uk, je te remercie à ton tour AD. Smile
(http://www.amazon.co.uk/R-Strauss-Ariadne-Naxos-Vienna/dp/B0060QO5JA/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1326489979&sr=8-1)

J'ai reçu le coffret à mon retour et je l'écoute en ce moment en me rendant compte que la review déjà publiée sur le site en question est pertinente.

Le son d'abord (toujours chez moi) :
. effectivement le niveau 'enregistrement est moins élevé que la moyenne (mais pas faible non plus)
. pour une fois Orféo n'a pas rendu le son sec : au contraire il y a une magnifique ambiance et on croirait voir la représentation devant soi (avec des bruits divers de scène) et une scène large en même temps que profonde et réaliste
. il y a une réverbération autour des instruments et des voix très agréable
. il y a également quelque chose inhabituel chez Orféo, comme un son en haute définition avec énormément de nuances dans les timbres

ce qui m'amène directement à l'interprétation :
. Gruberova est surprenante de netteté dans les vocalises (et sans coup de glottes) avec des nuances très fines mais une voix moins large que dans les années 80
. Janowitz ne joue pas de son timbre comme en studio, j'aime cette façon de chanter, elle aurait pu interpréter Léonore ce soir là!
. quelques pains dans l'orchestre mais c'est normal on entend tout (y compris que la bande démarre de façon un peu abrupte au départ et qu'il y a 1 ou 2 variations de vitesse de bande)
. King est excellent mais ma vedette ce soir là c'est Baltsa, elle est tout simplement parfaite, avec même la magie de Seefried!

Et pourtant il me manque un tout petit quelque chose : c'est une soirée enivrante à l'opéra mais pas MA version, étrangement plus musicale que théâtrale (mais c'est un Live donc ça reste vivant), mais je ne suis pas totalement dans l'oeuvre au delà de la scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Ven 13 Jan 2012 - 22:44

ah oui mais là il y a Solti et Price...
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1171
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Ven 13 Jan 2012 - 22:47

Pas ma version non plus!

Levine (DG) et Leinsdorf (Decca/RCA) plutôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Ven 13 Jan 2012 - 22:53

ah oui mais ce qu'il y a de meilleur dans Strauss Richard ne m'intéresse guère (quoique Leinsdorf franchement, c'est assez lamentable quelque soit le compositeur!)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82208
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Mer 15 Aoû 2012 - 1:45



Cette version est toujours à 11 euros en Blu-Ray sur Amazon, et je vous la recommande chaudement!

D'abord parce que Dohnanyi dans Strauss c'est toujours un régal, et cet enregistrement ne fait pas exception.

Ensuite surtout parce que la mise en scène de Claus Guth est très intelligente, elle est de celles qui vous font approfondir vraiment une oeuvre, qui éclairent et enrichissent le livret sans le déformer ni le travestir.
Mise en scène intelligente mais aussi émouvante... j'ai rarement été autant touché par le personnage d'Ariane et Emily Magee n'est pas une piètre actrice, durant ses premières minutes en scène, sans une note, elle parvient à nous faire sentir la détresse du personnage mais aussi qu'elle est en train de se remémorer de beaux souvenirs amoureux à tel moment, de désespérer à nouveau un moment plus tard...
Et le lien entre le prologue et l'opéra à proprement parler est vraiment bien trouvé.
Tout cadre parfaitement avec le livret, mais sans en rester à une lecture littérale.

La distribution est remarquable et, sans avoir vraiment le meilleur de tous les temps pour chaque rôle (il y a certainement plus adéquat que Sacca pour Bacchus surtout), chacun est engagé et à sa place dans le drame.
Breedt est vraiment remarquable, je ne l'avais jamais autant apprécié, Mosuc est éblouissante en Zerbinette, et Magee me fait un peu penser à une Fleming qui chanterait sans mauvais goût et jouerait mieux. (pourquoi est-ce Fleming la star et pas elle?...)

Dans le mixage DTS que j'ai écouté, sachez que l'orchestre est très avantagé par rapport aux chanteurs... ce qui ne m'a pas dérangé, car d'une part ça permet d'apprécier le travail d'orfèvre de Dohnanyi, et d'autre part ce n'est pas forcément moins réaliste que quand les chanteurs bouffent l'orchestre avec l'aide du mixage...

A moins d'être allergique aux transpositions, ruez-vous dessus! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19409
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Ven 3 Jan 2014 - 11:02


Der Haushofmeister – Erik Frey
Ein Musiklehrer – Paul Schöffler
Der Komponist – Sena Jurinac
Der Tenor / Bacchus – Jess Thomas
Ein Offizier – Kurt Equiluz
Ein Tanzmeister – Jon van Kesteren
Ein Perückenmacher – Walter Raninger
Ein Lakai – Herbert Lackner
Zerbinetta – Reri Grist
Primadonna / Ariadne – Hildegard Hillebrecht
Harlekin – Gerd Feldhoff
Scaramuccio – David Thaw
Truffaldin – Georg Stern
Brighella – Gerhard Unger
Najade – Lotte Schädle
Dryade – Claudia Hellmann
Echo – Lisa Otto

Vienna Philharmonic Orchestra
Karl Böhm, conductor

Günter Rennert, stage director
Ita Maximowna, set and costume designer

Recorded live from the Salzburg Festival, 1965


Prévu pour le mois de janvier 2014!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8307
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Ven 3 Jan 2014 - 11:24

Le recyclage du "vieux" dvd TDK, non ?
(Par ailleurs riche en "ambiance"  drunken !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   Ven 3 Jan 2014 - 11:32

Heureusement qu'il y a Unger en Brighella pour la seconde partie, parce Hillebrecht + Thomas, ça risque de faire un peu mal – enfin, pas dans l'absolu, mais par rapport à ce qu'on pourrait avoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Strauss - Ariane à Naxos   

Revenir en haut Aller en bas
 
Strauss - Ariane à Naxos
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Strauss - Ariane à Naxos
» Strauss - Ariane à Naxos
» Reprise d'Ariane à Naxos à Bastille - Janvier - Février 2015
» Opéra de Bordeaux 2010/2011
» En ce moment à la télévision...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: