Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Montserrat Caballé

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22983
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Mer 18 Avr 2012 - 22:29

Son interprétation de "Giusto ciel", prière d'Anna dans Maometto Secondo de Rossini est diffusée dans l'épisode 19 de la saison 1 de la série américaine "Queer as folk" lors d'un enterrement. J'ai le disque "Rossini rarities" d'ailleurs dans lequel figure l'air. J'en parlerai à l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
twizzle
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 213
Age : 35
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 8 Aoû 2015 - 15:38

aurele a écrit:
Son interprétation de "Giusto ciel", prière d'Anna dans Maometto Secondo de Rossini est diffusée dans l'épisode 19 de la saison 1 de la série américaine "Queer as folk" lors d'un enterrement. J'ai le disque "Rossini rarities" d'ailleurs dans lequel figure l'air. J'en parlerai à l'occasion.

C'est peut etre mon enregistrement prefere de Caballe avec son recital Puccini.

Sinon, je viens de finir sa biographie et il est ecrit qu'elle a enregistre Madama Butterfly avec son mari en 1976 chez Decca. Je n'ai pas pu trouver cet enregistrement sur Amazon ou sur Spotify. Est-ce que quelqu'un connait cet enregistrement? La biographie semble dire qu'elle y est tres emouvante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8417
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 8 Aoû 2015 - 15:43

twizzle a écrit:
Sinon, je viens de finir sa biographie et il est ecrit qu'elle a enregistre Madama Butterfly avec son mari en 1976 chez Decca. Je n'ai pas pu trouver cet enregistrement sur Amazon ou sur Spotify. Est-ce que quelqu'un connait cet enregistrement? La biographie semble dire qu'elle y est tres emouvante.

Les Lps ont effectivement été publiés sous étiquette DECCA : http://www.ebay.co.uk/itm/GATTO-CABALLE-MARTI-PUCCINI-Madama-Butterfly-UK-box-3-LPs-DECCA-SET-D68DR3-/190956686712 ; quant à trouver cette version, j'avoue que je ne l'ai jamais vue circuler en cd .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
twizzle
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 213
Age : 35
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 8 Aoû 2015 - 19:48

Merci Alex!
Malheureusement je n'ai pas le materiel necessaire pour ecouter des vinyls.. hehe
Butterfly + Caballe ce n'est donc pas assez vendeur pour justifier une sortie en CD? confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@lm@viv@
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 547
Localisation : Complètement à l'Ouest
Date d'inscription : 26/07/2010

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Dim 9 Aoû 2015 - 1:41

twizzle a écrit:


Butterfly + Caballe ce n'est donc pas assez vendeur pour justifier une sortie en CD? confused

C'est une bonne question!
On peut imaginer que c'est peut-être à cause de l'époux de la dame qui est, parait-il, plutôt très mauvais...(ouï-dire car  je n'ai jamais entendu cette version).
Cela dit, la curiosité me pousserait à l'acheter si cela ressortait Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Dim 9 Aoû 2015 - 4:16

Je l'ai ce coffret et oui, ça mériterait une sortie CD (qui arrivera certainement un jour ...) car Caballé y est sublime et c'est très bien dirigé (même si l'orchestre n'est pas des plus esthétiques) et les seconds rôles sont plutôt bien tenus. Le gros bémol de cette intégrale est effectivement Bernabé Marti dont les moyens sont conséquents (la voix est solide, le timbre pas laid, la quinte aigüe assez arrogante) mais stylistiquement c'est vite pénible tant il chante tout pareil c'est à dire fort tout le temps genre "j'suis un mec et je vais vous le prouver!". Alors, je sais bien que Pinkerton n'est pas ce qu'on appelle un personnage sympathique mais bon, y a des limites! Et puis quand on compare avec Pavarotti, si magnifique de chant et de style, dans l'autre intégrale DECCA, y a pas photo! Et d'ailleurs même en comparant avec d'autres grands ténors de la discographie, le pauvre Marti ne s'en sort pas! lol
Mais comme le rôle n'est en définitive pas très long, il serait bon quand même que cette intégrale soit rééditée en CD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3277
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Dim 9 Aoû 2015 - 10:13

Tiens, Otello, une question : ton avatar actuel est bien un montage ? Il n'y a eu aucun hommage particulier à Deutekom par un grand studio, au moment de sa mort ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Dim 9 Aoû 2015 - 13:27

Je suis rassuré par le témoignage d'Otello : Marti a mauvaise réputation, mais techniquement, il est très solide (pas particulièrement opulent ou gracieux, mais il assure très bien ses rôles, avec des aigus très sûrs – assez rossiniens cela dit, donc dans du Puccini, ce doit être surprenant).

Mais je n'ai pas d'opinion sur cette intégrale que je n'ai pas essayée : Butterfly + Caballé + vinyle + Caballé-dans-Butterfly, ça fait trop de punitions à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Dim 9 Aoû 2015 - 14:15

Francesco a écrit:
Tiens, Otello, une question : ton avatar actuel est bien un montage ? Il n'y a eu aucun hommage particulier à Deutekom par un grand studio, au moment de sa mort ?
Oui évidemment que c'est un montage. Je l'ai fait après avoir lu quelque part que DECCA préparait un coffret regroupant les albums PHILIPS ainsi que EMI (qui auraient été rachetés par DECCA). Je n'en sais pas plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Lun 10 Aoû 2015 - 19:18

Otello a écrit:
Francesco a écrit:
Tiens, Otello, une question : ton avatar actuel est bien un montage ? Il n'y a eu aucun hommage particulier à Deutekom par un grand studio, au moment de sa mort ?
Oui évidemment que c'est un montage. Je l'ai fait après avoir lu quelque part que DECCA préparait un coffret regroupant les albums PHILIPS ainsi que EMI (qui auraient été rachetés par DECCA). Je n'en sais pas plus.

Flûte alors... J'avoue que j'ai cherché ce "cd" autant comme autant (québécois pour "tant et plus"). Si jamais quelqu'un se réveille chez Decca-Phiips, j'achète Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Lun 10 Aoû 2015 - 21:53

André a écrit:
J'avoue que j'ai cherché ce "cd" autant comme autant (québécois pour "tant et plus")
sans déconner ??? Laughing Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Lun 10 Aoû 2015 - 22:39

Ben oui... Ta réputation te précédant, j'ai pris ça pour argent comptant ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Lun 10 Aoû 2015 - 22:58

Wink
Il m'arrive d'être taquin ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8417
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Mar 11 Aoû 2015 - 8:03

Otello a écrit:
Il m'arrive d'être taquin ...

Pour notre plus grand plaisir Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
twizzle
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 213
Age : 35
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Mer 12 Aoû 2015 - 9:57

Otello a écrit:
Je l'ai ce coffret et oui, ça mériterait une sortie CD (qui arrivera certainement un jour ...) car Caballé y est sublime et c'est très bien dirigé (même si l'orchestre n'est pas des plus esthétiques) et les seconds rôles sont plutôt bien tenus. Le gros bémol de cette intégrale est effectivement Bernabé Marti dont les moyens sont conséquents (la voix est solide, le timbre pas laid, la quinte aigüe assez arrogante) mais stylistiquement c'est vite pénible tant il chante tout pareil c'est à dire fort tout le temps genre "j'suis un mec et je vais vous le prouver!". Alors, je sais bien que Pinkerton n'est pas ce qu'on appelle un personnage sympathique mais bon, y a des limites! Et puis quand on compare avec Pavarotti, si magnifique de chant et de style, dans l'autre intégrale DECCA, y a pas photo! Et d'ailleurs même en comparant avec d'autres grands ténors de la discographie, le pauvre Marti ne s'en sort pas! lol
Mais comme le rôle n'est en définitive pas très long, il serait bon quand même que cette intégrale soit rééditée en CD.
C'est d'autant plus dommage alors...
Surtout que son mari, s'il chante comme dans le disque de duo qu'il a enregistre avec son epouse, ca me va tout a fait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8417
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Mer 12 Aoû 2015 - 10:19

twizzle a écrit:
Otello a écrit:
Je l'ai ce coffret et oui, ça mériterait une sortie CD (qui arrivera certainement un jour ...) car Caballé y est sublime et c'est très bien dirigé (même si l'orchestre n'est pas des plus esthétiques) et les seconds rôles sont plutôt bien tenus. Le gros bémol de cette intégrale est effectivement Bernabé Marti dont les moyens sont conséquents (la voix est solide, le timbre pas laid, la quinte aigüe assez arrogante) mais stylistiquement c'est vite pénible tant il chante tout pareil c'est à dire fort tout le temps genre "j'suis un mec et je vais vous le prouver!". Alors, je sais bien que Pinkerton n'est pas ce qu'on appelle un personnage sympathique mais bon, y a des limites! Et puis quand on compare avec Pavarotti, si magnifique de chant et de style, dans l'autre intégrale DECCA, y a pas photo! Et d'ailleurs même en comparant avec d'autres grands ténors de la discographie, le pauvre Marti ne s'en sort pas! lol
Mais comme le rôle n'est en définitive pas très long, il serait bon quand même que cette intégrale soit rééditée en CD.
C'est d'autant plus dommage alors...
Surtout que son mari, s'il chante comme dans le disque de duo qu'il a enregistre avec son epouse, ca me va tout a fait!

Comme ça (et sans avoir entendu cette version, je le rappelle ; il ne s'agit que d'un a priori), j'aurais tendance à penser que dans Pinkerton qui n'est pas LE rôle de l'oeuvre et qui, par ailleurs, s'accommode effectivement plutôt pas trop mal d'un portrait antipathique/bravache, Marti me dérangera(it) moins que dans le Pirata de Gavazzeni où il est plus que pénible : repoussoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Mer 12 Aoû 2015 - 10:47

twizzle a écrit:
C'est d'autant plus dommage alors...
Surtout que son mari, s'il chante comme dans le disque de duo qu'il a enregistre avec son epouse, ca me va tout a fait!
ah non hélas! IL est beaucoup mieux dans l'album de duos ...
bAlexb a écrit:
Comme ça (et sans avoir entendu cette version, je le rappelle ; il ne s'agit que d'un a priori), j'aurais tendance à penser que dans Pinkerton qui n'est pas LE rôle de l'oeuvre et qui, par ailleurs, s'accommode effectivement plutôt pas trop mal d'un portrait antipathique/bravache, Marti me dérangera(it) moins que dans le Pirata de Gavazzeni où il est plus que pénible : repoussoir.
Eh ben paradoxalement, il est en meilleure forme vocale dans Il Pirata et le terme "repoussoir" me semble excessif même si je comprends parfaitement ce que tu veux dire. Moi dans Il Pirata, je suis à la fois comblé par cette santé vocale qui est la sienne et très agacé par son inadéquation stylistique (depuis on a eu Blake qui y a été fabuleux). Dans Butterfly, il sonne moins jeune mais il fait toujours le ténor qui ténorise pour le plaisir de ténoriser. lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19674
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Ven 23 Juin 2017 - 10:53

Alors certains ici connaissent mon peu d'atomes crochus avec Caballé...
disons que là où je la préfère, ce serait plus en compagnie de Freddy Mercury dans "Barcelona" que dans tout autre chose.

Et puis l'autre jour, j'ai succombé au disque DG qui regroupe le prologue de Mefistofele de Boïto, la scène finale ainsi que la danse des sept voiles de Salomé et 5 lieder... Le tout dirigé par Bernstein et avec Nicolai Ghiaurov pour le Boïto... et Caballé pour Strauss!



Et je dois dire que j'ai été assez bluffé par l'engagement et la tension du chant de Caballé pour ce final de Salomé.
Autant dans les Lieder c'est toujours aussi flou et moche, autant là c'est tendu et vivant.

Donc la question est : l'enregistrement complet de Salomé avec elle est du même genre où c'est Bernstein qui l'a grandement boostée?
Et sinon, vous avez d'autres enregistrements où elle est aussi impliquée dramatiquement, avec la ligne tendue et l'absence de coups de glotte intempestives? Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 24 Juin 2017 - 6:39

Polyeucte a écrit:
Donc la question est : l'enregistrement complet de Salomé avec elle est du même genre où c'est Bernstein qui l'a grandement boostée?

L'enregistrement de Salomé est exceptionnel, surtout pour la prise de son façon Tote Stadt (et la direction de Leinsdorf) : ça étincelle de partout ! Ensuite, Caballé y est mieux que dans ses Wagner ou ses autres Strauss, plus ferme et impliquée, mais ça reste très lisse et un peu invertébré.


Citation :
Et sinon, vous avez d'autres enregistrements où elle est aussi impliquée dramatiquement, avec la ligne tendue et l'absence de coups de glotte intempestives? Very Happy

À part le Don Carlo de studio de Giulini, que tu n'aimes pas, je ne vois pas…

J'ai commencé par adorer Caballé, l'ayant découverte par cet enregistrement, et j'ai mis une bonne demi-douzaine d'autres opéras (et un récital en personne !) avant de me rendre compte que c'était véritablement l'exception. hehe

(Je n'ai pas écouté ton Bernstein.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19674
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 24 Juin 2017 - 16:57

Bon, alors ça risque d'être un peu l'exception pour moi et Caballé! Mr.Red

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3822
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 6 Oct 2018 - 10:16

Je remonte sans plaisir Confused . Elle est décédée cette nuit à l'âge de 85 ans. Une belle carrière me semble-t-il avec des erreurs de casting comme lucia di lammermoor mais elle fut une innénarable Madama Cortese dans Il viaggio a Reims lorsqu'Abbado sortit l'oeuvre de l'oubli au début des années 1980.

https://www.huffingtonpost.fr/2018/10/06/montserrat-caballe-la-soprano-espagnole-est-morte_a_23552620/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3822
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 6 Oct 2018 - 10:31

Otello a écrit:
Je l'ai ce coffret et oui, ça mériterait une sortie CD (qui arrivera certainement un jour ...) car Caballé y est sublime et c'est très bien dirigé (même si l'orchestre n'est pas des plus esthétiques) et les seconds rôles sont plutôt bien tenus. Le gros bémol de cette intégrale est effectivement Bernabé Marti dont les moyens sont conséquents (la voix est solide, le timbre pas laid, la quinte aigüe assez arrogante) mais stylistiquement c'est vite pénible tant il chante tout pareil c'est à dire fort tout le temps genre "j'suis un mec et je vais vous le prouver!". Alors, je sais bien que Pinkerton n'est pas ce qu'on appelle un personnage sympathique mais bon, y a des limites! Et puis quand on compare avec Pavarotti, si magnifique de chant et de style, dans l'autre intégrale DECCA, y a pas photo! Et d'ailleurs même en comparant avec d'autres grands ténors de la discographie, le pauvre Marti ne s'en sort pas! lol
Mais comme le rôle n'est en définitive pas très long, il serait bon quand même que cette intégrale soit rééditée en CD.

Si les "majors" ont un minimum d'intelligence cela ne saurait tarder. Un hommage serait le bienvenu maintenant qu'elle a rejoint le paradis des artistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 855
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 6 Oct 2018 - 12:53

Shocked Crying or Very sad
Oui, Montserrat est décédée à 85 ans. Très grande chanteuse à la personnalité très attachante.
Décidément triste semaine pour la musique, après Aznavour Sad
Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3822
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 6 Oct 2018 - 13:24

Ouaiche, Aznavour était certes auteur compositeur interprète hors norme, mais le ramdam fait autour de lui m'a très vite agacée. Sinon je remarque que la disparition de Caballé suscite nombre d'hommages grandement mérités (pour une fois) dans la presse française.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Adalbéron
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 694
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 6 Oct 2018 - 14:25

Elle est au moins un peu connue du "grand public" (entendu comme public non-lyricomane ou mélomane élargi) pour avoir chanté aux côtés de Freddy Mercury, ceci explique peut-être pourquoi la presse rapporte sa mort.
Je ne sais pas si Scotto ou Price par exemple auraient (je ne parle pas au futur, puisqu'elles sont immortelles) les mêmes "faveurs".

Contrairement à beaucoup, et cela m'a déjà valu de nombreux regards moqueurs (« t'as fini de faire son intéressant »), je n'entends pas quand je l'écoute « le plus beau timbre du monde ». La voix ne m'a jamais séduit en elle-même, l'émission me semblant trop nasale, le timbre un peu « pâteux », l'engagement dramatique pas toujours convaincant, mais elle fit des merveilles dans des arie aériens et j'ai toujours eu beaucoup d'affection pour la personne, qui semblait très attachante. Et puis, bien sûr, quel souffle, quelle maîtrise de la ligne !
Sa Norma de 1974 est une des plus belles choses que j'aie jamais vues et entendues. Il faut la voir planer sur ses talons et résister comme un roc au souffle du mistral. Dans ce tourbillon, sa voix et sa présence de tragédienne s'imposent absolument. Stratosphérique.
/watch?v=tMqgrdMk5cY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzocapriccioso.wordpress.com En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 6 Oct 2018 - 15:00

Adalbéron a écrit:
Contrairement à beaucoup, et cela m'a déjà valu de nombreux regards moqueurs (« t'as fini de faire son intéressant »), je n'entends pas quand je l'écoute « le plus beau timbre du monde ». La voix ne m'a jamais séduit en elle-même, l'émission me semblant trop nasale, le timbre un peu « pâteux », l'engagement dramatique pas toujours convaincant,

J'ai l'impression que l'attachement à Caballé est un peu générationnel : les plus anciens la considéraient comme une « fausse » belcantiste (je n'entends pas la nasalité que tu dis, mais les appuis gutturaux, en revanche, ne lui ont pas fait que des amis), trop molle, avec un son qui préexiste en quelque sorte aux mots et à la ligne (d'où ses qualités de plasticité infinie, en effet) ; les plus jeunes ont pris d'autres modèles. Elle a un côté un peu has been chez les mélomanes de moins de 40 ans, j'ai l'impression. (Mais je parle très globalement, elle a toujours plein de fans, et a toujours eu beaucoup de détracteurs.)

Il y a peu de choses que j'aime chez elle (la mollesse de l'émission, le manque de mots, le timbre que je n'aime pas non plus), mais son Elisabetta di Valois chez Giulini et sa Norma avec Cillario me restent des incarnations indispensables pour leur galbe et leur mélancolie.

(Je jetterais sans sourciller à peu près tout le reste, je l'avoue. Embarassed )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3822
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 6 Oct 2018 - 16:15

Adalbéron a écrit:
Elle est au moins un peu connue du "grand public" (entendu comme public non-lyricomane ou mélomane élargi) pour avoir chanté aux côtés de Freddy Mercury, ceci explique peut-être pourquoi la presse rapporte sa mort.
Je ne sais pas si Scotto ou Price par exemple auraient (je ne parle pas au futur, puisqu'elles sont immortelles) les mêmes "faveurs".

Contrairement à beaucoup, et cela m'a déjà valu de nombreux regards moqueurs (« t'as fini de faire son intéressant »), je n'entends pas quand je l'écoute « le plus beau timbre du monde ». La voix ne m'a jamais séduit en elle-même, l'émission me semblant trop nasale, le timbre un peu « pâteux », l'engagement dramatique pas toujours convaincant, mais elle fit des merveilles dans des arie aériens et j'ai toujours eu beaucoup d'affection pour la personne, qui semblait très attachante. Et puis, bien sûr, quel souffle, quelle maîtrise de la ligne !
Sa Norma de 1974 est une des plus belles choses que j'aie jamais vues et entendues. Il faut la voir planer sur ses talons et résister comme un roc au souffle du mistral. Dans ce tourbillon, sa voix et sa présence de tragédienne s'imposent absolument. Stratosphérique.
/watch?v=tMqgrdMk5cY

Margaret n'a pas eu les honneurs de la presse au moment de sa disparition si je ne m'abuse; quant à Léontyne, qui vivra verra. Et on peut raisonnablement tenir le même raisonnement pour Scotto


Dernière édition par luisa miller le Dim 7 Oct 2018 - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 855
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 6 Oct 2018 - 16:15

Finalement, même si je la considère comme une très grande chanteuse et une figure incontournable de la scène lyrique des années 70/80, je l'apprécie dans assez peu de rôles :

- Norma, fantastique et très différente de Callas et Sutherland, mais aussi indispensable
- Traviata : très belle version dirigée par Prêtre avec Bergonzi
- Salomé : jeune et belle sous la direction de Leinsdorf. On parle souvent de Behrens, Studer et Malfitano qui ont redonné sa jeunesse à ce rôle, loin des "mastodontes" habituelles, mais c'est oublier Caballé dans les années 60.
- Turandot, je parle du rôle titre sous la direction de Lombard (désolé, je n'aime pas sa Liu et de toute façon plus globalement, je n'aime pas  l'enregistrement de Mehta avec Sutherland et Pavarotti)
- Mimi sous la direction de Solti. Certes, un peu surdimensionnée, mais c'est un de mes premiers CD et ma première version de la Bohème.
- Elisabeth de Valois, sous la direction de Giulini ou encore mieux dans le Don Carlo d'Orange dans les années 80 avec Bumbry, Arragal, Estes et Bruson.

Sinon, pour le reste, je la trouve généralement bien, mais sans plus et j'y préfère d'autres chanteuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 6 Oct 2018 - 16:23

Une des plus grandes voix de soprano du XXème siècle! Une des plus grandes belcantistes de l'ère post-Callas aux côtés de Gencer, Sutherland et Sills! Un timbre absolument magnifique, un souffle inépuisable, un art des nuances à ce jour inégalé (avec sa marque de fabrique: le pianissimo absolu, éthéré!), une présence scénique incontestable qui lui permettait de compenser ce qu'une direction d'acteurs telle que nous l'entendons aujourd'hui ne lui aurait pas permis de faire!
La célébrité ayant surgi lors d'une soirée de légende en 1965 dans Lucrezia Borgia de Donizetti, elle assurera de manière exemplaire les 10 années qui suivront dans une forme vocale extraordinaire et enregistrant à tour de bras des intégrales de haut vol.
La 2ème moitié des années 70 et les années 80 la montreront affectée de récurrents et assez graves problèmes de santé et vocalement plus inégale avec notamment un aigu forte considérablement durci et c'est dans le même temps qu'elle se lance, à raison en théorie et à tort au vu du résultat (très discutable), dans des enregistrements musicologiques (Lucia di Lammermoor et I Puritani). Durant toute cette période là, elle ira de soirées extraordinaires en annulations en passant par des prises de rôle pas toujours pertinentes et par des tentatives (assez réussies aussi surprenant que cela puisse paraître!) de notes suraigues conclusives d'Actes auxquelles elle ne nous avait pas habitués dans sa plus glorieuse période (Anna Bolena, Maria Stuarda, Semiramide, Ermione).
Et puis, à sa manière, un peu comme son camarade Pavarotti, elle s'est essayée à autre chose (et peut-être mieux que lui!) et a atteint une célébrité internationale tous publics par l'enregistrement du clip Barcelona qu'elle a réalisé aux côtés de Freddie Mercury.
La suite, la montre de plus en plus inégale vocalement au point d'arrêter une carrière scénique fort riche et pour se consacrer essentiellement à la promotion (du moins le croit-elle ...) de la carrière lyrique de sa fille Montserrat Marti en donnant concert sur concert à ses côtés (Le fait est que Montserrat mère ayant définitivement arrêté de chanter il y a quelques années, la carrière de Montserrat fille s'en est trouvé quasi-stoppée net!)
La discographie globale de Montserrat Caballé est considérable et elle est une référence dans bon nombre des rôles qu'elle a laissés à la postérité:















Ce n'est qu'un petit tiers de sa discographie ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3822
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 6 Oct 2018 - 17:03

DavidLeMarrec a écrit:
Adalbéron a écrit:
Contrairement à beaucoup, et cela m'a déjà valu de nombreux regards moqueurs (« t'as fini de faire son intéressant »), je n'entends pas quand je l'écoute « le plus beau timbre du monde ». La voix ne m'a jamais séduit en elle-même, l'émission me semblant trop nasale, le timbre un peu « pâteux », l'engagement dramatique pas toujours convaincant,

J'ai l'impression que l'attachement à Caballé est un peu générationnel : les plus anciens la considéraient comme une « fausse » belcantiste (je n'entends pas la nasalité que tu dis, mais les appuis gutturaux, en revanche, ne lui ont pas fait que des amis), trop molle, avec un son qui préexiste en quelque sorte aux mots et à la ligne (d'où ses qualités de plasticité infinie, en effet) ; les plus jeunes ont pris d'autres modèles. Elle a un côté un peu has been chez les mélomanes de moins de 40 ans, j'ai l'impression. (Mais je parle très globalement, elle a toujours plein de fans, et a toujours eu beaucoup de détracteurs.)

Il y a peu de choses que j'aime chez elle (la mollesse de l'émission, le manque de mots, le timbre que je n'aime pas non plus), mais son Elisabetta di Valois chez Giulini et sa Norma avec Cillario me restent des incarnations indispensables pour leur galbe et leur mélancolie.

(Je jetterais sans sourciller à peu près tout le reste, je l'avoue. Embarassed )

Même Il viaggio a Reims?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
twizzle
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 213
Age : 35
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 6 Oct 2018 - 17:08

DavidLeMarrec a écrit:


Il y a peu de choses que j'aime chez elle (la mollesse de l'émission, le manque de mots, le timbre que je n'aime pas non plus), mais son Elisabetta di Valois chez Giulini et sa Norma avec Cillario me restent des incarnations indispensables pour leur galbe et leur mélancolie.

(Je jetterais sans sourciller à peu près tout le reste, je l'avoue. Embarassed )

Même sa Liu? Sa Violetta? Ou son Amelia du Ballo (avec quelques stridences malheureusement)?
Je ne trouve pas sa Lucia si terrible que ça pale

Par contre, je n'aime pastrop ce qu'elle fait dans le répertoire allemand..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 6 Oct 2018 - 17:08

luisa miller a écrit:
Même Il viaggio a Reims?
Caballé y était drôle à voir mais à la vérité, vocalement c'était terriblement savonné et criard dans l'aigu. C'était assez peu rossinien comme prestation ... on était en 1988 et le souvenir de sa très belle Semiramide (pourtant déjà pas parfaite techniquement parlant ...) en 1980 à Aix était bien éloigné ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 6 Oct 2018 - 18:00

luisa miller a écrit:
Même Il viaggio a Reims?

Sa prestation est d'un abattage fou, mais vocalement, ce n'est quand même pas toujours très séduisant. hehe


twizzle a écrit:
Même sa Liu? Sa Violetta? Ou son Amelia du Ballo (avec quelques stridences malheureusement)?

La liù et la Violetta dégoulinent trop pour moi. Amelia, je ne crois pas avoir testé, ce pourrait être plus dans son tempérament, c'est avec qui ?


Citation :
Par contre, je n'aime pastrop ce qu'elle fait dans le répertoire allemand..

Dans le répertoire allemand (Isolde, Salomé, Arabella…), il lui manque les mots ! On n'a qu'un flux de voix sans consonnes (ce qui est moins le cas en italien, moins gênant aussi du fait de la forme musicale et de la nature des livrets), et ce n'est vraiment pas possible pour moi, en plus de ne pas être toujours beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19674
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 6 Oct 2018 - 22:00

Bon, moi je vais sans doute choquer certains, mais mon plus grand souvenir c'est l'ouverture des JO de Barcelone en 92... avec Freddy Mercury!

/watch?v=7icIbZYvEtk

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3822
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 6 Oct 2018 - 22:06

Ben oui, mais vu que Mercury est mort en 1991, c'était une vidéo; ce n'était pas un direct
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19674
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 6 Oct 2018 - 22:10

luisa miller a écrit:
Ben oui, mais vu que Mercury est mort en 1991, c'était une vidéo; ce n'était pas un direct

Ah zut... toute mon enfance qui s’effondre... Sad
Mais en tout cas... ça fait bizarre que Caballé soit morte. Même si je n'étais pas vraiment un grand fan (loin de là!)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3822
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 6 Oct 2018 - 22:15

Polyeucte a écrit:
luisa miller a écrit:
Ben oui, mais vu que Mercury est mort en 1991, c'était une vidéo; ce n'était pas un direct

Ah zut... toute mon enfance qui s’effondre... Sad
Mais en tout cas... ça fait bizarre que Caballé soit morte. Même si je n'étais pas vraiment un grand fan (loin de là!)

Oui, c'est sûr Confused . Et sans être fan, on peut trouver d'excellentes choses dans sa discographie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Adalbéron
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 694
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 6 Oct 2018 - 23:09

Grâce à Francesco, j’avais franchi le pas en me lançant dans l’ecoute d’un des rôles dont son interprétation a propri me terrorisait (parce que je me disais qu’elle allait y être inadéquate au possible) : Salome.
Évidemment, c’est assez invertébré, mais je dois avouer que c’est diablement séduisant, cette Salome quasiment psychotique, somnambulique, située quelque part hors du réel, d’une purete angélique et d’une monstruosité extrême par son incapacité apparente à se rendre compte de ce qu’elle dit, veut et fait... Glaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzocapriccioso.wordpress.com En ligne
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19674
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Sam 6 Oct 2018 - 23:42

Adalbéron a écrit:
Grâce à Francesco, j’avais franchi le pas en me lançant dans l’ecoute d’un des rôles dont son interprétation a propri me terrorisait (parce que je me disais qu’elle allait y être inadéquate au possible) : Salome.
Évidemment, c’est assez invertébré, mais je dois avouer que c’est diablement séduisant, cette Salome quasiment psychotique, somnambulique, située quelque part hors du réel, d’une purete angélique et d’une monstruosité extrême par son incapacité apparente à se rendre compte de ce qu’elle dit, veut et fait... Glaçant.

Si tu n'as pas écouté, elle a enregistré la scène finale avec Bernstein... c'est peut-être le truc qui m'impressionne le plus chez elle! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Colbran
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2014

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Dim 7 Oct 2018 - 0:37

Loin d'être ma chanteuse de chevet. Mais il faut lui reconnaitre une belle décennie avec des choses assez estimables, suivie malheureusement de beaucoup d'impréparation, de complaisance (qui existait même dans ses grandes années, Il faut bien le dire) et de prestations embarassantes.
Une artiste importante, certes, mais historique? Pas pour moi, du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Dim 7 Oct 2018 - 0:47

Adalbéron a écrit:
Grâce à Francesco, j’avais franchi le pas en me lançant dans l’ecoute d’un des rôles dont son interprétation a propri me terrorisait (parce que je me disais qu’elle allait y être inadéquate au possible) : Salome.
Évidemment, c’est assez invertébré, mais je dois avouer que c’est diablement séduisant, cette Salome quasiment psychotique, somnambulique, située quelque part hors du réel, d’une purete angélique et d’une monstruosité extrême par son incapacité apparente à se rendre compte de ce qu’elle dit, veut et fait... Glaçant.

L'orchestre est incroyable dans cette version (quelle captation ! quelle lecture de Leinsdorf !), mais pour ce qui est de Caballé, pour moi c'est pas possible dans les rôles où il y a du texte. Confused Néanmoins, si on accepte cette réserve, elle le chante très bien et comme tu le dis l'incarnation n'est pas sans cohérence, au moins a posteriori.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
twizzle
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 213
Age : 35
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Dim 7 Oct 2018 - 8:22

DavidLeMarrec a écrit:


La liù et la Violetta dégoulinent trop pour moi. Amelia, je ne crois pas avoir testé, ce pourrait être plus dans son tempérament, c'est avec qui? .

C'est dirigé par Colin Davis avec Carreras et Wixell. Je la trouve très investie dans cet enregistrement.

En Salomé, que ce soit Caballé, Behrens ou Borkh, je ne comprends pas la moitié du texte.. Ce sont plutôt les appuis gutturaux que tu mentionnes qui me dérangent; je crois que c'est pire dans ce répertoire comparé au répertoire italien.

Et sinon sa Luisa Miller dégouline assez peu á mon avis Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano P
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 30/08/2018

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Dim 7 Oct 2018 - 9:10

Colbran a écrit:
Loin d'être ma chanteuse de chevet. Mais il faut lui reconnaitre une belle décennie avec des choses assez estimables, suivie malheureusement de beaucoup d'impréparation, de complaisance (qui existait même dans ses grandes années, Il faut bien le dire) et de prestations embarrassantes.
Une artiste importante, certes, mais historique? Pas pour moi, du moins.

Pour moi oui, et il suffirait de sa Norma d'Orange et de sa Sémiramis aixoise (et j'ajoute l'Elisabetta de "Devereux"), heureusement filmées toutes les deux, pour la faire entrer dans l'histoire de l'art lyrique. Après, chacun a ses goûts et ses préférences, mais faut quand même garder un minimum d'objectivité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 855
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Dim 7 Oct 2018 - 10:52

Stefano P a écrit:
Colbran a écrit:
Loin d'être ma chanteuse de chevet. Mais il faut lui reconnaitre une belle décennie avec des choses assez estimables, suivie malheureusement de beaucoup d'impréparation, de complaisance (qui existait même dans ses grandes années, Il faut bien le dire) et de prestations embarrassantes.
Une artiste importante, certes, mais historique? Pas pour moi, du moins.

Pour moi oui, et il suffirait de sa Norma d'Orange et de sa Sémiramis aixoise (et j'ajoute l'Elisabetta de "Devereux"), heureusement filmées toutes les deux, pour la faire entrer dans l'histoire de l'art lyrique. Après, chacun a ses goûts et ses préférences, mais faut quand même garder un minimum d'objectivité...

Bien d'accord avec Stefano P. Y a-t-il beaucoup de chanteurs irréprochables et exceptionnels dans tout ce qu'ils ont chanté ? Je ne le pense pas et si ça devait être le cas pour rentrer dans l'histoire de l'art lyrique, il n'y aurait pas grand monde.
Même Callas : était-elle exceptionnelle dans Wagner qu'elle a pourtant chanter au début de sa carrière ? Ou dans Carmen ? Oui, elle était marquante dans ce rôle, mais pas non plus incontournable et indispensable.
Sutherland : ses Donna Anna, ses Lakmé, Contes d'Hoffmann et autres ?... Mais ses Donizetti suffisent largement à la faire rentrer dans l'histoire. Cerise sur le gâteau : il y a eu aussi ses Bellini et Semiramide.
Nilsson : doit-elle rentrer dans l'histoire de l'art lyrique, si on considère ses Donna Anna (enregistrées pourtant 2 fois) ou ses Verdi (largement dispensables) ?...

Arrow La liste peut être très longue et au final il n'y aurait pas grand monde au Panthéon de l'art lyrique.

Donc, pour moi aussi Caballé est une chanteuse qui a marqué d'histoire du chant de la deuxième moitié du XXème siècle, malgré ses nombreuses "erreurs".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Dim 7 Oct 2018 - 11:19

Tout dépend ce qu'on met sous le vocable historique. Autant pour un compositeur, on peut mesurer son influence sur les autres qui l'entourent (dans les livres d'histoire, on parle nécessairement de LULLY, Verdi, Wagner, Moussorgski, Debussy, Berg, parce qu'ils ont changé la façon d'approcher le genre musical), autant pour le chant, chacun étant plutôt le fruit de sa nature, de ses habitudes linguistiques, de ses professeurs directs, l'influence des grands chanteurs n'est que marginale. (Et quand on cherche à les imiter, ça fonctionne quelquefois – Angeles Gulín, Adelaide Negri sont des callassophones qui ont fait une superbe carrière ! – et ça rate très souvent – je ne veux pas accabler Villazón…)

Donc des chanteurs réellement historiques, au sens où ils ont marqué des générations, voire un tournant, à part ceux qui ont enseigné comme Manuel García et ceux qui ont vraiment tellement marqué qu'ils ont été imités, comme Callas, il n'y en a pas beaucoup.

Si par historique on veut dire simplement « un des plus importants », alors c'est totalement subjectif et lié à l'appréciation qu'on a de l'interprète. Kaufmann a-t-il changé radicalement quelque chose dans la posture du ténor-esthète, ou est-il simplement un grand chanteur à la technique franchement bizarre, qui a cumulé suffisamment de talents (singularité du timbre, variété du répertoire, sens du texte et de la scène, engagement viscéral, crédibilité physique) pour être l'idole d'un temps, sans être une pierre angulaire de l'histoire du chant ?

Caballé, j'avoue que je ne vois pas trop en quoi elle change l'histoire du monde, mais pour sûr, ses piani subiti filés, sa personnalité attachante, le nombre de ses fans, ses dons solfégiques et les scandales liés à ses songes racontés dans la presse ou à ses impréparations font qu'elle restera dans les livres d'histoire de l'interprétation comme un jalon de l'air du temps (sans être forcément un modèle esthétique qui révolutionne l'histoire de l'art du chant).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Dim 7 Oct 2018 - 11:40

Salome (vendicata)

|quote]En Salomé, que ce soit Caballé, Behrens ou Borkh, je ne comprends pas la moitié du texte.. Ce sont plutôt les appuis gutturaux que tu mentionnes qui me dérangent; je crois que c'est pire dans ce répertoire comparé au répertoire italien.[/quote]

Tu as pris des exemples très vocaux en effet. Enfin, Borkh un peu moins : on comprend rien au texte, mais le phrasé est tellement précis et expressif qu'on ça supplée assez bien son absence. (Évidemment, pour moi Salomé c'est plutôt Welitsch, Goltz, Della Casa [pour ce qu'on en a], Studer, Mattila [à la radio, le texte passe], Nylund, et j'attends à présent l'intégrale de Dreisig.)

Caballé est très en deçà de Behrens et Borkh pour ce qui est du relief, indépendamment de la diction. Car elle est nécessairement, vu le format et les intervalles, un peu lâche – quel dommage que Stich-Randall, Tebaldi, Tucci, Guiot ou Esposito n'aient pas fait ça ! (il existe peut-être des bandes Grob-Prandl ou H. Braun quelque part ?)


Amelia al Ballo (mascherata)

twizzle a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:


La liù et la Violetta dégoulinent trop pour moi. Amelia, je ne crois pas avoir testé, ce pourrait être plus dans son tempérament, c'est avec qui? .

C'est dirigé par Colin Davis avec Carreras et Wixell. Je la trouve très investie dans cet enregistrement.

Ah oui, bien sûr, j'ai écouté ça, et plusieurs fois : j'adore Carreras et Wixell, et je trouve que Colin Davis met, dans ce genre d'ouvrage qui n'a pas besoin d'être particulièrement aidé pour claquer et rebondir (de même, dans Les Troyens c'est mou mais dans le Freischütz c'est splendide), une palette de couleurs que peu savent apporter. Superbes atmosphères.

Mais j'y reviens peu justement parce que Caballé m'ennuie. (Uniforme, très en arrière voire en gorge, pas de mots, ça me frustre trop.) C'est étonnant d'une certaine façon, parce que j'écoute plus souvent et plus volontiers Solti avec Nilsson (mais il y a quand même un tranchant supplémentaire chez elle, et puis l'orchestre est encore un cran au-dessus, autant de couleurs et bien plus d'angles et d'urgence), qui n'est pourtant pas exactement le modèle absolu d'Amelia verbale.


Luisa (contadina)

Citation :
Et sinon sa Luisa Miller dégouline assez peu á mon avis Very Happy

Ah, quand même, si, c'est bien mou (mais engagé, je ne le nie pas), et les ports de voix sont toujours aussi dégoulinés. Je n'aime pas beaucoup les ports de voix à l'italienne (je n'ai rien contre le port de voix, mais ce qu'en font Callas, Freni ou Caballé, c'est dur ; même Tebaldi met mes nerfs à l'épreuve quelquefois), et Caballé fait vraiment un dégoulinage très peu musical.

J'essaie de m'expliquer : pour moi, un port de voix est certes une liaison, un glissement, mais il doit s'inscrire dans la logique musicale, une sorte de gamme lissée. Bref, pour moi c'est ceci : /watch?v=ggHhgHOVBfc (les hojotoho de Crespin, où elle restitue les notes entre). Or Caballé fait plutôt une sorte de descente chromatique (et même infra-chromatique), dont la lourdeur s'accentue vers la note d'arrivée ; dans les descentes, je trouve ça assez terrible – même si, pour moi, ce genre de finition reste toujours un détail, ça ajoute encore à mon peu d'attrait.

J'ai vraiment adoré Caballé quand j'ai débuté dans l'opéra romantique (ayant découvert cet univers de façon fortuitement chronologique), parce que je suis tout de suite tombé sur ses deux grands studios : Don Carlo de Giulini et Norma de Cillario. Et depuis, je n'ai jamais été que déçu. Confused C'est ainsi. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Patzak
Mélomane averti


Nombre de messages : 414
Age : 60
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Dim 7 Oct 2018 - 11:47

DavidLeMarrec a écrit:
Je jetterais sans sourciller à peu près tout le reste, je l'avoue. Embarassed )

Là tu parles de la discothèque idéale à apporter sur une ile déserte (dans un bagage cabine).... Mais si tu l'avais face à toi un soir au théatre tu ne dirais pas la meme chose...

Vue seulement une fois à la télé dans une Tosca nicoise vers 1975: à premiere vue, arrivée sur scene d'un gros mastodonte, absolument rien de romantique.
Mais au bout de 3-4 minutes, il y avait eu une métamorphose: on ne voyait plus que _Tosca_, fragile, torturée, amoureuse, et terriblement belle.

Respect....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Dim 7 Oct 2018 - 12:19

Patzak a écrit:
Là tu parles de la discothèque idéale à apporter sur une ile déserte (dans un bagage cabine).... Mais si tu l'avais face à toi un soir au théatre tu ne dirais pas la meme chose...

Quand je dis jeter, c'est qu'il n'y a rien d'essentiel pour moi (ou qui me touche particulièrement). Mais il n'y a pas beaucoup de mauvaises choses non plus.

Je l'ai vue en vrai, en récital (tard : 2001). La voix était toujours en bel état, sans comparaison avec pour ses adieux en Henry VIII, et elle assurait le spectacle, programme pas très ambitieux, mais prodigue en bis. J'étais fan à l'époque et n'en suis pas particulièrement ressorti bouleversé, mais j'étais content de l'avoir vue et que ça sonne bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Dim 7 Oct 2018 - 13:18

Figaro a écrit:
Stefano P a écrit:
il suffirait de sa Norma d'Orange et de sa Sémiramis aixoise (et j'ajoute l'Elisabetta de "Devereux"), heureusement filmées toutes les deux, pour la faire entrer dans l'histoire de l'art lyrique. Après, chacun a ses goûts et ses préférences, mais faut quand même garder un minimum d'objectivité...
Bien d'accord avec Stefano P. Y a-t-il beaucoup de chanteurs irréprochables et exceptionnels dans tout ce qu'ils ont chanté ? Je ne le pense pas et si ça devait être le cas pour rentrer dans l'histoire de l'art lyrique, il n'y aurait pas grand monde.
Même Callas : était-elle exceptionnelle dans Wagner qu'elle a pourtant chanter au début de sa carrière ? Ou dans Carmen ? Oui, elle était marquante dans ce rôle, mais pas non plus incontournable et indispensable.
Sutherland : ses Donna Anna, ses Lakmé, Contes d'Hoffmann et autres ?... Mais ses Donizetti suffisent largement à la faire rentrer dans l'histoire. Cerise sur le gâteau : il y a eu aussi ses Bellini et Semiramide.
Nilsson : doit-elle rentrer dans l'histoire de l'art lyrique, si on considère ses Donna Anna (enregistrées pourtant 2 fois) ou ses Verdi (largement dispensables) ?...
Arrow La liste peut être très longue et au final il n'y aurait pas grand monde au Panthéon de l'art lyrique.
Donc, pour moi aussi Caballé est une chanteuse qui a marqué d'histoire du chant de la deuxième moitié du XXème siècle, malgré ses nombreuses "erreurs".
Stefano, tu as parfaitement raison même si je mets sa Norma orangeoise et son Roberto Devereux aixois au dessus de sa Semiramide qui, pour être un grand moment du festival d'Aix, n'en a pas été pour autant parfaite concernant Caballé (techniquement elle savonnait un peu partout ...). mais la beauté de la voix, du chant ont fait l'essentiel.
Figaro, tu as aussi raison de rappeler que les plus grands n'ont pas toujours été exceptionnels dans absolument tout sauf que je trouve que les exemples que tu avances ne sont pas tous pertinents: pour Callas, on est d'accord, on le sera moins pour Sutherland en tout cas dans les exemples que tu nommes car elle est une des meilleures Anna de la discographie (avec Giulini), elle est absolument éblouissante en Lakmé et se joue du quadruple rôle féminin des Contes d'Hoffmann avec un abattage dont on n'a pas l'équivalent encore à ce jour (rappelons que c'était le souhait d'Offenbach que ce soit le même soprano qui s'empare des 4 rôles!). Quant à Nilsson, je partage en grande partie tes réserves sur les Donna Anna enregistrées mais un peu moins sur ses Verdi qui sont de haut vol (Lady Macbeth, Amelia et Aida)
Disons que ton argument de principe rencontre mon adhésion Wink
Et donc, évidemment que Caballé fait partie de ses chanteuses qui ont marqué définitivement l'histoire du chant et les circonvolutions et protestations adverses, désolé de le dire, n'y changeront absolument rien, car c'est déjà acté depuis très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 855
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   Dim 7 Oct 2018 - 14:41

Ce que je veux dire concernant Sutherland et Nilsson, c'est qu'elles n'auraient peut-être pas autant marqué l'histoire de l'opéra et de façon aussi évidente et incontestable, si elles s'étaient limitées aux rôles que j'ai cités. Oui, Sutherland est bien en Anna, en Lakmé et dans les Contes, mais on trouve aussi bien et plus marquantes dans ces rôles : les Price ou Janowitz en Anna, Robin et Dessay pour Lakmé et ... euh pour les Contes Confused effectivement dans les 4 rôles ... Sills.
De même Nilsson est très bien dans Verdi, mais elle n'y est pas non plus inoubliable comme dans Wagner, Straus ou Turandot.

Embarassed Désolé pour le hors sujet Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Montserrat Caballé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Montserrat Caballé
Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Montserrat Caballé
» Montserrat Caballé (1933-2018)
» Duo avec Montserrat Caballé ( 1997 )
» Ermione (Rossini, 1819)
» Montserrat Figueras

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: