Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lutoslawski

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80317
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 1 Juin 2008 - 19:11

Page 1. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 29
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 1 Juin 2008 - 19:15

Ok autant pour moi...
Aride bah oui pourtant il y'a quelques mois j'idolâtrais c'est bizarre, quelquechose a du surpasser Lulu dans le genre et ça me parait maussade scratch
Une réécoute est de rigueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80317
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 1 Juin 2008 - 19:19

Crapio a écrit:
Ok autant pour moi...
Aride bah oui

J'ai dit autre chose en bas de la page en réécoutant.
J'ai quand même bien aimé; mais ce n'est vraiment pas une oeuvre que j'ai envie de réécouter comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 1 Juin 2008 - 20:33

J'ai réécouté le concerto pour orchestre. Smile

En fait ça n'a rien de particulièrement "cérébral" et je reviens sur ce que j'ai dit plus haut. C'est beaucoup plus accessible que les autres oeuvres gravées sur le disque. Je ne trouve pas ce concerto pour orchestre plus moderne que du Chostakovitch par exemple, mais à la différence de ce dernier je n'arrive pas à accrocher. Cette musique ne me parle pas, je ne vois pas ce qu'il essaie de nous dire. Le premier mouvement commence très bien mais l'explosion de bruit centrale est assez pénible à supporter. Les dernières minutes avec la part belle qui est faite aux flûtes me plaisent par contre beaucoup. Le deuxième mouvement, très mobile et léger dans sa première partie est peut-être celui que je préfère. Ca se gâte un peu à partir de l'intervention des trompettes, mais le mouvement se termine quand même très bien. En fait je trouve particulièrement assommant le troisième et dernier mouvement de près de vingt minutes avec ses rugissements qui commencent à la troisième minute, se taisent à la sixième (ces trois minutes me paraissent durer une éternité), reprennent ensuite pour culminer à la neuvième, font ensuite place à une nouvelle accalmie où les bois et des petites percussions se font agréablement entendre, enfin la toute dernière minute m'est vraiment insupportable.

Dernière précision je ne connais absolument pas Bartok, également auteur d'un "concerto pour orchestre" (en quoi est-ce différent d'une symphonie ?) Lutoslawski a-t-il été influencé par lui ? Sinon quelles autres influences pour cette oeuvre qui appartient à la période où il ne s'était pas encore tourné vers le dodécaphonisme et l'aléatoire : Chostakovitch ? Stravinsky ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 29
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 1 Juin 2008 - 20:37

En ce qui concerne le concerto pour orchestre de Bartok, chaque pupitre a un rôle prédominant et tient un rôle solo important.
Le deuxième mouvement en témoigne pas mal.

Le concerto pour orchestre de Luto ca fait un baillle que je l'ai plus écouté par contre je peux pas me baser dessus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80317
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 1 Juin 2008 - 20:38

En gros dès que c'est piano tu aimes et quand c'est fort tu n'aimes pas? Laughing

WoO a écrit:

Dernière précision je ne connais absolument pas Bartok, également auteur d'un "concerto pour orchestre" (en quoi est-ce différent d'une symphonie ?) Lutoslawski a-t-il été influencé par lui ?

Il me semble qu'on en a déjà parlé, oui c'est assez bartokien.
Concerto pour orchestre veut dire grosso modo que l'orchestre est mis en valeur, utilisé de façon virtuose, et que tous les pupitres sont plus ou moins concertants à un moment ou à un autre.

WoO a écrit:
Sinon quelles autres influences pour cette oeuvre qui appartient à la période où il ne s'était pas encore tourné vers le dodécaphonisme et l'aléatoire : Chostakovitch ? Stravinsky ?

Stravinsky oui un peu, peut-être un peu du dernier Szymanowski aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 1 Juin 2008 - 20:43

Je suis d'accord pour le troisième, pas spécialement inspiré. Mais de toute façon, j'avoue avoir du mal à ressentir un message dans les oeuvres symphoniques, je suis assez primaire sur ce coup-là, les voix me parlent plus.

Pour Chosta, je connais mal.

Bref, c'est mitigé globalement mais une appréciation un peu plus positive qu'avant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 1 Juin 2008 - 20:47

Xavier a écrit:
En gros dès que c'est piano tu aimes et quand c'est fort tu n'aimes pas? Laughing

Tu oublies que j'adore quand Solti fait gueuler son orchestre dans la Tétralogie siffle

Je ne sais pas pourquoi mais oui dans cette oeuvre précise j'ai du mal avec ça : tu as tout résumé en une phrase Laughing

Xavier a écrit:
Stravinsky oui un peu, peut-être un peu du dernier Szymanowski aussi.

Pas du tout de Chosta ? Je n'ai pas beaucoup de points de références mais les cuivres, les percussions (tambours) et les bois m'y ont fait parfois penser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80317
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 1 Juin 2008 - 20:56

Ben je ne trouve pas, ni dans l'harmonie, ni dans l'orchestration. Pas du tout le même style en fait à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Mar 3 Juin 2008 - 17:05

Livre pour orchestre: je suis partagé: autant certains passages sont incroyables, très scintillants à la façon de la 2è symphonie, mais vraiment passionnants, d'autant d'autres sont moches et cacophoniques, sans objet pour moi (notamment quand les cuivres s'en mêlent). J'ai presque envie de reprendre la boutade de Xavier à mon compte et de dire que j'aime les moments doux et que je n'aime pas les forts. Mr. Green Sérieux, c'est un peu ça, autant le style très moderne de Lutoslawski est très bienvenu quand il n'utilise qu'une partie de l'orchestre à petit feu (notamment le xylophone, dont il se sert vraiment très bien), autant dès qu'il met le paquet ça devient agressif et chiant. Dans l'ensemble, mon impression est quand même plutôt positive, car les effets utilisés sont d'intéressantes curiosités (les glissandi sur des quarts de ton aux violons au début... incroyable!).
Mi-parti: alors là je suis carrément... conquis! Shocked C'est superbe ce truc! Peut-être que j'étais mieux en forme, mais j'ai vraiment trouvé ça enthousiasmant, cette oeuvre mystérieuse, qui ne se risque presque jamais au delà du mezzo-piano, pleine de coloris passionnants et d'expérimentations très convaincantes. J'ai eu un peu pur quand les trombones sont arrivés à 7', mais finalement ça ne canarde pas, ils sont exploités dans un effet antiphonique spatialement fascinant. Franchement je suis séduit et je réécouterai: le tout exhale une forme de lyrisme, presque émouvant à la fin, et m'a beaucoup plu.
Jeux vénitiens: euh... beaucoup de bruit pour rien. Mr. Green Sérieusement là je trouve ça moche et puis c'est tout: de la cacophonie absurde et bruyante, qui ne séduit nullement. Bien entendu, ça n'est pas tonal, et pas lyrique, rien du tout, j'ai été agressé par cette oeuvre et rien de plus. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Mar 3 Juin 2008 - 17:07

WoO a écrit:

Dernière précision je ne connais absolument pas Bartok, également auteur d'un "concerto pour orchestre" (en quoi est-ce différent d'une symphonie ?) Lutoslawski a-t-il été influencé par lui ?

Pas à mon sens. Le concerto de Bartok est beaucoup plus "sincère", plus accessible, et tout aussi coloré. Il est tout aussi chargé orchestralement mais en moins "moderne" - pyrotechnique et très sympa à mon goût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walter
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Sam 6 Sep 2008 - 3:14

,,,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14250
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 25 Jan 2009 - 17:49

J'approche ce compositeur par son quatuor, ce n'était peut-être pas une très bonne idée Mr. Green
Là, franchement, c'est trop hard pour moi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 25 Jan 2009 - 18:13

Essaye son concerto pour orchestre. Il est très bien. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80317
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 25 Jan 2009 - 20:52

Oui le quatuor est hard.
On a recommandé des oeuvres plus abordables plus haut, des mélodies avec orchestre, le concerto pour orchestre effectivement et aussi les Variations symphoniques ou la 1ère symphonie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kentel
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 25 Jan 2009 - 23:37

Xavier a écrit:
Oui le quatuor est hard.
On a recommandé des oeuvres plus abordables plus haut, des mélodies avec orchestre, le concerto pour orchestre effectivement et aussi les Variations symphoniques ou la 1ère symphonie.

Lutosławski c'est hard de toute façon, mais c'est une musique magnifique - ce n'est pas une pose dans l'austérité (comme chez d'autres compositeurs que je ne nommerai pas What the fuck ?!? ). C'est une musique atonale mais pas abstraite. Et ce quatuor est vraiment impressionnant, avec ses murmures, ses grondements et son articulation autour d'un thème staccato de 5 notes. Une de ses meilleures oeuvres à mon avis.

Outre les 4 symphonies, je trouve le concerto pour violoncelle, bouleversant. Ca sonne comme l'évocation d'un paysage désolé : le violoncelle est tantôt un gémissement, tantôt il file dans les pp comme un petit animal apeuré. L'orchestre est réduit pendant les 18 premières minutes à de brèves apparitions de trompettes criardes comme des rapaces, qui se déchaînent dans le carnage final. Vraiment surprenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Sam 21 Nov 2009 - 23:32

Je découvre Luto avec quelques pièces qui m'ont enthousiasmé.

Chain II Dialogue pour violon et orchestre
http://www.musicme.com/Witold-Lutoslawski/albums/Lutoslawski:-Partita;-Chain-2-&-3;-Novelette-0028944557626.html
Ecouté quelques fois ce soir, la répétition n'entraîne pas de lassitude. C'est déjà un bon point. fleurs
Dans une très belle version je présume, Anne Sophie Mutter dédicataire de l'oeuvre et dirigé par le compositeur à la BBC.
Quatre mouvements aux tempi alternés et un orchestre de chambre.
Et des cloches... mais qu'est-ce qu'ils ont tous ces slaves à en coller partout ?
L'orchestre est souvent parcouru de petites cellules mélodiques répétitives ou au contraire pris dans des clusters, des accords longuement tenus, parfois une seule voix... Rien ne se répète jamais, des idées constamment, un intérêt qui ne faiblit pas. Le violon se bat avec fougue là-dessus avec une virtuosité incroyable mais sans ostentation non plus, dans des lignes mélodiques, ça bavarde sec et avec beaucoup de sens et d'expression. Il ya du Ligeti dans les traitements un peu spectraux et répétitifs et du Bartok dans les textures étranges qui manient le piano, des percussions originales.

Pour le langage, c'est tonal je pense mais d'assez loin quand même.

Aucune impression de noirceur, et des échanges parfois joyeux puisqu'on en parlait ailleurs (2° mouvements). On sent qu'on est proche de l'école de violon russe dans le discours choisi pour le soliste, je ne saurais pas préciser cette idée, mais les moyens utilisés recrutent tout le spectre existant, c'est assez exaltant à écouter quand on connaît l'instrument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 0:01

Je suis très agréablement surpris par la première symphonie : très dynamique, des climats extrêmement variés, beaucoup de couleurs, tout l'orchestre est utilisé (pas mal de cuivres et de percussions, des plus légères aux plus lourdes). De la musique du XXème siècle tout à fait accessible. J'avais gardé un souvenir effroyable de Lutoslawski, cette 1ère symphonie me donne envie de découvrir de nouvelles oeuvres, même si ça se gâte sûrement par la suite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 0:23

J'ai commencé cette 1ère Symphonie. Ça fait un peu Prokofiev, non ?
Bien russe "à l'ancienne", en tous cas. Stimulant, et effectivement très facile à suivre.

Tu n'aimais pas le Concerto pour Orchestre, WoO ? Il me semblait. scratch

--
Je signale qu'on trouve un super reportage en ligne, ça s'appelle Open Rehearsals with Lutoslawski. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 0:33

Exactement ! Elle m'a fait penser par moment à de la musique russe. Smile

jerome a écrit:
Tu n'aimais pas le Concerto pour Orchestre, WoO ? Il me semblait. scratch

Non mais je ne vais pas tarder à me repencher sur la question. Je viens d'écouter les variations symphoniques de jeunesse (1938) qui durent à peine 9 minutes et je suis conquis : toujours cette orchestration très fine, du mystère par moment, mais aussi une pulsation enivrante.

bounce


Dernière édition par WoO le Dim 22 Nov 2009 - 0:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80317
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 0:35

Les Variations symphoniques c'est très beau effectivement, encore très imprégné du dernier Szymanowski d'ailleurs.
Sinon dans ce style-là il y a aussi les Variations Paganini qui sont chouettes.
Toujours dans le post-Szymanowski, il ne faut pas manquer les Chants de Noël polonais. (j'en ai parlé plus haut)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 0:40

Trois poèmes d'Henri Michaux (1962-63)

Une belle découverte conseillée par Jérôme. Entre les oeuvres pour choeur de Ligeti et un traitement presque archaïque des voix. Jérôme pensait à du madrigal. Si on veut faire des liens mais cette oeuvre n'en a pas besoin, On retrouve cette idée des figuralismes mais ici à distance du texte, c'est l'évocation de ces pensées exaltantes ou désespérantes qui oriente les moyens plus que les mots. Un langage atonal pour une expressivité confondante.

La première de ces pièce:



watch?v=HhEfLhXNlrs

I- Pensées

Penser, vivre, mer peu distincte;
Moi - ça - tremble,
Infini incessamment qui tressaille.

Ombres de mondes infimes,
Ombres d'ombres,
Cendres d'ailes.

Pensées à la nage merveilleuse,
Qui glissez en nous, entre nous, loin de nous,
Loin de nous éclairer, loin de rien pénétrer;

Etrangères en nos maisons,
Toujours à colporter,
Poussières pour nous distraire et nous éparpiller la vie.




Un orchestre de chambre et deux choeurs féminin et masculin. Atonal.
Chaque tercet est découpé selon des traitements différents, le premier voit entrer les sopranos sur un pépiement tuilant à l'infini chaque syllabe et les hommes entrent comme en plain-chant ondulant sur une seconde mineure, tout s'apaise, comme un écho s'affaiblissant, les hommes restant seuls. Silence

2°: des bois qui reprennent ce pépiement, les femmes viennent gémir en glissandis pour la deuxième partie.

Au troisième c'est le climax de la pièce, un formidable crescendo de l'orchestre et le choeur vient presque hurler ce beau passage s'estompant dans les scintillements du piano et de la harpe.

Le 4° est sombre, inquiétant comme le Requiem de Ligeti, des pauses et des cris lancés par les vents, un piano. Les voix viennent se lamenter pour chanter le dernier vers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 0:44

Je dois avouer un truc :
Spoiler:
 

Je réécoute, et je reviens. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 0:46

Mais on ne comprend pas un traitre mot de ce poème chanté par le choeur. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 0:48

Evidemment, mais l'intention illustrative de Lutoslawski, elle est limpide quand on a le texte sous les yeux. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 0:51

C'est pour ça que j'ai collé ce texte, le plus beau des trois je pense. Comme tu le disais, il faut le lire à voix haute, les mots sortent de la bouche avec une étrange facilité...j'ai l'impression que c'est moi qui l'ai écrit. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 1:25

Je reprends tes commentaires en en rajoutant d'autres.


Intro instrumentale, un marasme de vents, chaos originel : la vie telle qu'elle s'écoule avant qu'on commence à s'interroger. Les cuivres jaillissent progressivement, se mélangent, jusqu'à créer une deuxième couche de chaos : ce sont les pensées.

Premier Tercet.

V : les sopranos sur un pépiement tuilant à l'infini chaque syllabe
J : La technique du tuilage est assez systématique dans la pièce, c'est ce qui fait qu'on ne comprend presque rien au texte. La qualité sonore des voyelles et des consonnes prend donc beaucoup d'ampleur. Ce traitement est à mon avis rendu possible par la grande musicalité du langage de Michaux.
L'évocation de la mer peu distincte est très illustrative.

- silence

J : Les femmes font trembolter Moi - ça - tremble.
V : et les hommes entrent comme en plain-chant ondulant sur une seconde mineure, tout s'apaise, comme un écho s'affaiblissant, les hommes restant seuls.
J : J'ignore ce qui se dit dans le grave à la fin du tercet.

- Silence

Deuxième tercet

V : des bois qui reprennent ce pépiement, les femmes viennent gémir en glissandis pour la deuxième partie.
J : Ce sont uniquement des flûtes, je crois. Elles s'interrompent après une courte introduction : des ombres fugitives.
Vers 2'48, on dirait des retards Renaissance. Very Happy

Les voix terminent en queue de poisson, puis...
- silence

Interlude

Petits bidules de bois, puis...
- silence

Encore des bidules, plus serrés. Le hautbois a rejoint les flûtes, je crois. Puis des clarinettes s'ajoutent, pour un court dialogue. C'est la nage merveilleuse des pensées ?
Le tout s'agite à 4'03, préparant le retour fracassant du choeur.

Troisième tercet

V : C'est le climax de la pièce, un formidable crescendo de l'orchestre et le choeur vient presque hurler ce beau passage s'estompant dans les scintillements du piano et de la harpe.
J : Impossible de comprendre les paroles ! Comme elle est inquiétante, cette nage merveilleuse !...
Dialogue hommes - femmes sur qui glissez en nous, entre nous, loin de nous.
Le mouvement s'éteint - glissant - dans un mélange piano - claviers - percussions (?).

- silence

Quatrième tercet (5'49)

J : Attaque franche du piano, suivie du retour des cuivres (cf. début). Ce passage est repris deux fois.
V : sombre, inquiétant comme le Requiem de Ligeti, des pauses et des cris lancés par les vents, un piano. Les voix viennent se lamenter pour chanter le dernier vers.
J : Les pensées vont, s'éloignent, reviennent : elles font du porte-à-porte, on dirait.
Les syllabes se contredisent systématiquement les unes les autres, en canon serré semble-t-il.
Le niveau sonore baisse, et les derniers mots s'espacent de plus en plus.

Après une dernière courte pause, cette fin, bouleversante : la vie, lâché du bout des lèvres. Comme pour dire : oui, ce n'est que ça, la vie. L'inachèvement. Des broutilles pas claires, qui se marchent les unes sur les autres.


Dernière édition par jerome le Dim 22 Nov 2009 - 11:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 1:36

Alors, c'est pas splendide ? Mr. Green
A la réflexion c'est presque une prière, entre l'exaltation et la supplication, surtout cette dernière partie, murmurée comme un chant religieux. C'est presque du conduit.

Oui, j'ai inventé une harpe, on ne l'entend plus finalement. Tu l'as otée sans doute. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 1:39

Ah oui, la harpe je ne l'entends pas trop. (5'15)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 1:46

Moi non plus c'est pour ça. Dans mon extase j'en ai rajoutée une paire.

En tout cas quelle adéquation entre l'esprit du poème et la musique. Ça aurait fait une très belle écoute de la semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 13:01

Personnellement, je trouve que Pensées est en-dessous des deux autres. Mon préféré est largement Le grand combat, mais Repos dans le malheur est bien aussi.

Sinon, j'aime bien le quatuor, la fin du 2ème mouvement est vraiment pas mal. Vous avez parler du concerto pour violoncelle, qui ne me plaît pas beaucoup par contre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 13:10

Wolfgang a écrit:
Personnellement, je trouve que Pensées est en-dessous des deux autres. Mon préféré est largement Le grand combat, mais Repos dans le malheur est bien aussi.
Musicalement, poétiquement ? Explique un peu Wink
Le grand combat est très agité, impressionnant mais au niveau du sens je m'y retrouve moins. En fait, mon ordre de préférence est exactement inverse au tien : 1 - 3 - 2.


Dernière édition par jerome le Dim 22 Nov 2009 - 13:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 13:17

Musicalement, dans le 1, je n'ai pas eu le sentiment qu'il se passait grand chose, avec des textures assez inertes, avec assez peu d'élan. Les choeurs "ligetiens" maintiennent une ambiance angoissante (je n'ai pas de répulsion vis-à-vis de cela, mais il n'y a finalement pas beaucoup de mouvements là-dedans), mais j'ai bien aimé les courts passages uniquement orchestraux, et vers 5min, c'est très bien aussi.

Je viens de finir Paroles tissées, et c'est rudement bien. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 13:50

Wolfgang a écrit:


Je viens de finir Paroles tissées, et c'est rudement bien. Very Happy

Tu peux en parler ? Very Happy




Repos dans le malheur (N° 3 des Trois poèmes d'Henri Michaux)
watch?v=IDhbcn7f1Es

Très belle pièce également, presque du niveau de "Pensées", beaucoup plus recueillie et introspective que les deux autres. La douleur est poignante, la confession de cette horreur glaçante est profondément émouvante.
Quel poète ! Smile

Repos dans le Malheur

Le Malheur, mon grand laboureur,
Le Malheur, assois-toi,
Repose-toi,
Reposons nous un peu toi et moi,
Repose,
Tu me trouves, tu m'éprouves, tu me le prouves.
Je suis ta ruine.

Mon grand théâtre, mon havre, mon âtre,
Ma cave d'or,
Mon avenir, ma vraie mère, mon horizon.
Dans ta lumière, dans ton ampleur, dans ton horreur,
Je m'abandonne.


Une harpe subreptice, un piano au propos désolé qui égrène avec hésitation et enfin l'entrée somptueuse du choeur féminin, sopranos à l'unisson puis plus "tuilé", glissant, incantatoire et suppliant rejoint avec empathie par les altos puis par les hommes. On parle du malheur et c'est désespéré, le "Je suis ta ruine" en pleurs conclusif de la première strophe fait frémir.

Silence et retour du piano dans sa solitude et de la harpe.

Le ton change pour la deuxième strophe, les voix se livrent à cette douleur presque avec joie, c'est malsain. L'orchestre intervient enfin, assénant l'inanité de cet emportement, il clot brusquement la parole, le piano tente un retour qui s'épuise dans les lamentations asthéniques du choeur féminin qui s'éteint, qui meurt vainement sur "dans ton horreur je m'abandonne". C'est glaçant et on ne peut rien faire pour elles. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 13:55

Les allusions à la musique du moyen-âge, dont tu parlais plus haut, me semblent encore plus parlantes dans ce poème-ci.
Sur je suis ta ruine (hommes) et je m'abandonne (femmes).

Ce fa# insistant, d'abord violent puis de plus en plus résigné, a beaucoup de poids. Il figure bien évidemment l'abandon.

J'aime beaucoup le ton du texte : un constat qui pourrait être larmoyant, mais prend une toute autre dimension de lucidité noire et cynique au fur et à mesure qu'il en rajoute.
Ça donne envie de lire du Michaux. Une petite recommandation dans le fil "lectures" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 13:56

Sur les Trois poèmes d'Henri Michaux :

J'ai bien aimé cette oeuvre mais je trouve quand même qu'on perd en inventivité dans le dernier mouvement. Je ne me suis pas beaucoup attaché au sens je l'avoue, mais uniquement à la voix traitée comme son pur. Beaucoup d'images viennent à l'esprit en écoutant cette musique, un passage m'a évoqué un morceau de viande grouillante de vers, un autre les ombres du royaume d'Hadès implorant le voyageur pour qu'il leur offre un sacrifice. Des expérimentations sonores m'ont fait éclater de rire, c'est très jubilatoire à l'écoute, je me suis souvent demandé "mais comment diable a-t-il obtenu ce son ?" Superbe maîtrise de l'orchestre comme d'habitude.


Dernière édition par WoO le Dim 22 Nov 2009 - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 14:00

WoO a écrit:
Je ne me suis pas beaucoup attaché au sens je l'avoue, mais uniquement à la voix traitée comme son pur.
Je n'ai aucune idée de ce que ce genre d'écoute peut donner comme impression, mais il me semble qu'on doit perdre beaucoup. Tout est dans le sens, à mon avis. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 14:09

Oui, WoO, attache-toi à lire le texte en écoutant l'oeuvre, tu risques de passer à côté, c'est dommage. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 14:12

jerome a écrit:
Les allusions à la musique du moyen-âge, dont tu parlais plus haut, me semblent encore plus parlantes dans ce poème-ci.
Sur je suis ta ruine (hommes) et je m'abandonne (femmes).

Oui, on retrouve pour "Je suis ta ruine" ce développement diaphonique du grégorien qui se polyphonise, on part de l'unisson, une voix s'éloigne (bon, c'est pas la quarte ou l'octave malgré tout Mr. Green) et retour à l'unisson. C'est une très belle façon de s'inspirer du médiéval sans aucun signe de passéisme pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 14:13

WoO a écrit:
Sur les Trois poèmes d'Henri Michaux :
[...] un passage m'a évoqué un morceau de viande grouillante de vers, un autre les ombres du royaume d'Hadès implorant le voyageur pour qu'il leur offre un sacrifice.

C'est assez juste, ça fait bien écho au texte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 14:42

natrav a écrit:
Oui, WoO, attache-toi à lire le texte en écoutant l'oeuvre, tu risques de passer à côté, c'est dommage. Smile

Je viens de le faire, la musique colle bien au texte, mais je persiste à préférer l'écoute aveugle. Je suis fasciné par la dimension abstraite, l'inintelligibilité des choeurs, les sonorités obtenues (scintillements piano/harpe par exemple, climax du 1er). Mettre du sens dessus finalement banalise la pièce, elle perd de son mystère, elle m'excite moins. Neutral


Dernière édition par WoO le Dim 22 Nov 2009 - 15:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 14:56



Henri Michaux, Le vent, la flèche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 15:00

C'est un test de Rorschach ? Mr.Red

Non, j'aime beaucoup. Smile
Il faudrait que je m'intéresse d'un peu plus près à Michaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Dim 22 Nov 2009 - 15:01

Tu ne crois pas si bien dire, cet autre est inspiré du Rorschach, on peut y voir des choses...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Lun 23 Nov 2009 - 23:08

J'ai écouté deux fois le concerto pour violoncelle et klaxons aujourd'hui. Les cuivres qui braillent dans tous les sens m'ont tout de suite fait penser à un passage de la septième symphonie de Parsadanian (1978), hommage à Khachaturian et aux trompettes obstinées de sa troisième symphonie.
Je trouve cette oeuvre vraiment aride : c'est plus un long solo de violoncelle de 20 minutes, avec quelques interventions sporadiques d'une famille d'instrument ou de l'orchestre au complet, qu'un concerto au sens traditionnel du terme. Cette relégation à l'arrière plan de l'orchestre m'a troublé et plutôt déçu lors de ma première écoute. L'écriture pour le violoncelle est virtuose et le climat d'ensemble désolé. J'ai bien aimé le tutti orchestral vers la fin du morceau, une vraie trombe d'énergie et de violence.

J'ai trouvé Novelette encore plus aride et j'ai eu du mal à m'y intéresser vraiment (les "évènements" sont un peu des non-évènements pour moi) à l'exception de la conclusion de 6 minutes pendant laquelle il se passe beaucoup plus de choses et qui est plus colorée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5476
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Mar 24 Nov 2009 - 11:13

Vous m'avez donné envie de me repencher sur Lutoslawski. J'en étais resté à son concerto pour violoncelle qui ne m'a jamais enthousiasmé. Chaque réécoute me fait l'apprécier marginalement plus mais il ne m'a vraiment pas poussé à découvrir d'autres oeuvres de lui.

J'ai écouté Les Espaces du Sommeil sur un poème de Desnos avec lequel j'étais déjà familier. Sans être absolument renversé, je dois dire que ça m'a plu. L'atmosphère d'entre-deux-rêves est très bien rendue: entrée très douce, somnambule de la voix, orchestration riche mais pas obstrusive (glissements alanguis passant des vents à la voix, petits scintillements). Je suis également convaincu par le choix d'une voix de baryton, ça convient très bien à l'ambiance. Globalement, c'est assez calme mis à part un moment plus violent sur la fin avant un retour au silence via une série de courtes chutes flottantes de la mélodie de chant.

Dans la foulée, les Variations Sacher pour violoncelle seul. Ca gratte, ça file, ça tourne sur soi-même, ça joue d'effets divers mais ça ne va nulle part. Inutile.


Dernière édition par Cello le Mar 24 Nov 2009 - 12:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80317
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Mar 24 Nov 2009 - 11:18

Cello a écrit:
Vous m'avez donné envie de me repencher sur Lutoslawski. J'en étais resté à son concerto pour violoncelle qui ne m'a jamais enthousiasmé. Chaque réécoute me fait l'apprécier marginalement plus mais il ne m'a vraiment pas poussé à découvrir d'autres oeuvres de lui.

Pourtant il y a des choses géniales, et notamment des choses bien différentes et plus proches de ce que tu aimes, dans les oeuvres de jeunesse notamment. (dont on a pas mal parlé précédemment)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Mar 24 Nov 2009 - 12:00

Le concerto pour violoncelle est bien aride et peu flatteur tant pour l'orchestre que le soliste. Il y a de belles idées, de beaux passages comme ce solo introductif qui remplit presque entièrement le premier mouvement, mais ça ne m'a pas donné envie de le réécouter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5476
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Mar 24 Nov 2009 - 14:41

Ca y est, je l'ai mon entrée dans l'oeuvre de Lutoslawski! Trois Poèmes d'Henri Michaux. Moi aussi, j'ai pensé au Ligeti de Lux Aeterna et du Requiem ainsi qu'à de la musique archaïque mais de provenance indéfinie. Ce que les tuilages font perdre en intelligibilité est compensé par ce qu'ils apportent en climat (mer peu distincte, en effet). Encore une fois, une belle maîtrise de l'orchestration qui sonne toujours très juste sans en faire trop (l'entrée du premier poème...).

jerome a écrit:
Le grand combat est très agité, impressionnant mais au niveau du sens je m'y retrouve moins. En fait, mon ordre de préférence est exactement inverse au tien : 1 - 3 - 2.

Moi aussi. Le premier et le troisième sont magnifiques. Le deuxième fait un peu foutoir. C'est en adéquation avec le sujet mais ça ne me touche pas même s'il y a un côté jubilatoire dans la manipulation des sons qui renvoie à la manipulation des mots du poème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Lutoslawski   Jeu 7 Juil 2011 - 22:36

J'ai découvert la nuit dernière, du fin fond de mon lit " Les Espaces du sommeil ", sorte de lied orchestral. Et bien non seulement c'est très sympathique comme œuvre ; mais à sa suite, je me suis endormi !

Belle petite découverte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lutoslawski   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lutoslawski
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Witold Lutoslawski (1913-1994)
» Lutoslawski
» Blind test n°77
» OPRF - 07/06/2013 - Cella, Schoeller, Lutoslawski, Dutilleux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: