Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Dvorak: oeuvres symphoniques

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tiberias
Néophyte


Nombre de messages : 18
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Dvorak: oeuvres symphoniques   Lun 26 Mar 2007 - 21:21

Bonjour a tous. Je suis en pleine période de musique tchèque (de Novak à Smetana en passant par Dvorak donc) et je voulais consulter vos avis quand à ses poemes symhoniques.
En fait je suis tombé sur un double CD EMI, avec les poemes symphoniques enregistrés par Rattle a Berlin en 2005 (pour un prix vraiment modique). Je ne nie evidement pas les mérites de ce grand chef, mais j'ai hésité. En général je prefères le répertoire tchèque par des tchèques (le grand Ancerl, Kubelik, Fricsay etc...)
Aussi ma question est simple, connaissez vous cet enregistrement et qu'en pensez vous. Ou avez vous une version à recommander ?
merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82416
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Lun 26 Mar 2007 - 21:23

Pour ma part je ne connais pas du tout ces oeuvres.

Aussi une présentation en rubrique générale ne me déplairait pas. Wink

D'ailleurs il n'y a pas du tout de sujet général sur Dvorak je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Lun 26 Mar 2007 - 21:37

Tiberias je serais toi je ferais un tour du coté de Supraphon pour Talich et Neumann. Ou chez DG pour Kubelik.

Rattle est valable mais il n'a pas cet esprit et ce genie que pouvais avoir les grands anciens de l'Est Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiberias
Néophyte


Nombre de messages : 18
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Lun 26 Mar 2007 - 23:40

Oui je partage ton opinion, j'avais d'ailleurs hésité avec un CD Supraphon avec Neumann... mais celui ci était plus cher pour moins d'oeuvres ! La qualité se paye Wink Je demanderais encore au vendeur de la fnac ce qu'il en pense, la dernière fois il m'a bien conseillé pour du Smetana (Ancerl plutot que Kubelik, et le Monde de la Musique était d'accord avec lui Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papageno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2164
Age : 31
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Sam 15 Déc 2007 - 18:00

Pour le concerto pour violoncelle , vous me conseillez quelle version ?, j'ai déjà du Pré et Rostro ... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc.d
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1213
Age : 63
Localisation : Lille
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Dvorak: poêmes symphoniques et ouvertures   Sam 15 Déc 2007 - 18:16

La version Rattle n'est pas très passionnante et peu idiomatique .
Pour ma part , je préfère la version Kubelik : très engagée et donc pleine de vie .

Je n'est jamais écouté la version d'I Kertesz : on dit qu'elle est aussi très convaincante .

Bonne soirée à tous .

marc.d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82416
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Sam 15 Déc 2007 - 18:18

Marc, tu parles de quelle oeuvre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Sam 15 Déc 2007 - 18:30

Wolfy a écrit:
Pour le concerto pour violoncelle , vous me conseillez quelle version ?, j'ai déjà du Pré et Rostro ... Very Happy
Après de telles "bêtes", va faire une tour chez le classicisme de Fournier/Berliner/Szell (DG), ça te changera un peu: raffinement du chant, pureté des lignes, virtuosité sereine... tout y est, c'est magnifique!
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Sam 15 Déc 2007 - 18:38

Ah! David avait donné la "bonne réponse" juste avant moi, comme souvent!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Sam 15 Déc 2007 - 18:53

Tout ça, c'est de la faute à Fournier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9884
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Sam 15 Déc 2007 - 19:03

c'est vraiment indispensable autant de versions de ce concerto ? What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82416
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Sam 15 Déc 2007 - 19:06

Non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pianofortiste
Mélomane averti


Nombre de messages : 225
Age : 57
Localisation : TOULON
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Sam 15 Déc 2007 - 19:22

Harnoncourt a aussi enregistré les poèmes symphoniques. C'est un peu sec mais la lecture orchestrale est parfaite, et finalement ce ton renforce la modernité des oeuvres, très belles.

Pour le concerto pour violoncelle Fournier/Szell sont au sommet, Rostropovitch laissant des témoignages... inégaux dans cette oeuvre. A chérir un "live" avec Ancerl en exil à Toronto, qui retrouve la rage de Casals avec Szell en 1937: le désespoir de l'exil n'est pas ailleurs.

J'ai du mal avec les tempi de l'enregistrement célèbre de Dupré/Celibidache: tout est un peu trop.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://accordsenscene.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Sam 15 Déc 2007 - 23:03

le concerto pour cello de Dvorak est tout de même le premier concerto romantique (après Schumann soit) pour l'instrument, et un véhicule parfait pour les grands solistes, je comprends qu'on veuille en entendre différentes versions: d'ailleurs si je me souviens bien, Dvorak y a apporté des corrections d'orchestration devant sa classe de composition à New York, modifications qui ne se trouvent que dans de rares versions (Walewska la première). A entendre à l'occasion, le modèle qui l'inspira, le second concerto de Victor Herbert (américain plus connu pour ses comédies musicales que pour sa musique "sérieuse").
Mais il y a aussi un très beau concerto pour violon, bien supérieur à celui de Brahms: autrefois Musidisc distribuait ces concertos avec Rostro Oïstrakh et Kondrashin dans des live au prix dérisoire et au son précaire -Rostro surtout ronfle beaucoup devant le micro-: l'enthousiasme de ces versions russes me paraît cependant inégalé.

Harnoncourt, j'ai entendu sa huitième, c'est très bien en effet malgré les instruments vieillots ça sonne moderne, mais le panache de Kubelik et Berlin n'y est pas; quand on connait bien l'oeuvre c'est agréablement surprenant, mais pour une première approche je doute que ça emporte la conviction, on a bien l'impression d'un concert au fin fond d'une province austro-hongroise, par la société philarmonique de Zlonice.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Dim 16 Déc 2007 - 0:21

sud273 a écrit:
Mais il y a aussi un très beau concerto pour violon, bien supérieur à celui de Brahms:
Il y a un joli mouvement final, mais ce n'est pas un concerto pour violon qui m'enthousiasme. Dans la veine dégoulinante, la palme, pour moi, ne va ni à l'un, ni à l'autre, mais au Cinquième de Vieuxtemps...


Citation :
autrefois Musidisc distribuait ces concertos avec Rostro Oïstrakh et Kondrashin dans des live au prix dérisoire et au son précaire -Rostro surtout ronfle beaucoup devant le micro-: l'enthousiasme de ces versions russes me paraît cependant inégalé.
Je préfère mon Dvorák tendrement lyrique que fiévreux et un peu épais, mais c'est une affaire de goût. Fournier/Szell, ça reste raffiné, bien que ça brasse une plénitude sonore hallucinante.


Citation :
Harnoncourt, j'ai entendu sa huitième, c'est très bien en effet malgré les instruments vieillots ça sonne moderne,
Mais il a enregistré ça sur instruments modernes... Enfin, anciens bien sûr, comme ceux de tous les grands orchestres...


Citation :
mais le panache de Kubelik et Berlin n'y est pas; quand on connait bien l'oeuvre c'est agréablement surprenant, mais pour une première approche je doute que ça emporte la conviction, on a bien l'impression d'un concert au fin fond d'une province austro-hongroise, par la société philarmonique de Zlonice.
Pure méchanceté de ta part, ça ne tient pas l'analyse. Ensuite, que ça ne soit pas aussi hédoniste qu'on voudrait...


Pour ma part, c'est le Requiem qui me déçoit souvent côté interprétations. J'ai été trop habitué à Ančerl (plutôt la version avec Adam que celle avec Stader ; Sawallisch splendide aussi), sans doute, mais interprété de façon pâteuse, c'est insupportable. Je me suis même débarrasé d'un concert Haenchen, tant cela fonctionnait mal. Alors je comprends fort bien que tu ne trouves pas ton compte chez Harnoncourt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Dim 16 Déc 2007 - 0:26

Morloch a écrit:
c'est vraiment indispensable autant de versions de ce concerto ? What the fuck ?!?
Non, comme pour toutes les œuvres à part Pelléas. Mais pour le plus beau concerto de violoncelle de tous les temps, on peut bien faire un effort. fleurs

Pour ma part, Fournier ou Queyras me comblent suffisamment pour me passer de doublons, je suis souvent frustré lorsque comme chez Ackermann (décidément un chef de troisième zone) on perd des contrechants, la couleur stylistique bien caractéristique, etc.

Par ailleurs, dans le fil général sur Dvořak, j’ai déjà mis à disposition trois dispositions, dont Tortelier/Ackermann et Rose/Rodzinski, pour ceux qui sont intéressés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Dim 16 Déc 2007 - 0:39

pour moi c'est vraiment le Rostro live avec Kondrashin pour le concerto, et oui le final du concerto pour violon est tout de même merveilleux quand ça tombe bien, aussi merveilleux que Lalo qui est le modèle conjoint de Dvorak et Tchaikovsky.

Rose est très impressionnant, Rodzinky beaucoup moins, trop de ritardendo, un étalement qu'il ne montre pas dans ses Scriabine par exemple.

Je crois que je connais le Tortelier mais je vais réessayer puisque personne n'a fait mieux pour moi que Tortelier dans les suites de Bach.

Le Requiem à mon sens, c'est Inbal, Kubelik restant indispensable dans le Stabat Mater. J'ai une très bonne version du Te Deum et de la messe en ré sur un vinyl Supraphon mais je ne me souviens plus qui dirige.
Ah, cette chose étrange qu'est le Te Deum avec l'entrée superbe en 2 pour trois, les timbales qui font la mélodie, cette prémonition de ce que pourrait être la musique répétitive.
Dvorak est un des rares compositeurs dont la musique religieuse ne me lasse jamais, au contraire de celle de son "bienfaiteur" dont je ne supporte pas la première note.
Revenir en haut Aller en bas
ju_13
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 99
Age : 35
Localisation : nancy
Date d'inscription : 25/06/2006

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Dim 16 Déc 2007 - 0:49

Abbado67 a écrit:
Tiberias je serais toi je ferais un tour du coté de Supraphon pour Talich et Neumann. Ou chez DG pour Kubelik.

Rattle est valable mais il n'a pas cet esprit et ce genie que pouvais avoir les grands anciens de l'Est Sad

la fnac et virgin m'avaient chaudement reccomandé Talich, plutot que Rattle (ptet de l'anti-rattle primaire, mais bon il se fait ereinter par la critique).
je trouve l'interpretation franchement reussie (bon je me mouille pas trop, talich ds le repertoire tcheque c'est tout de meme une reference) par contre au niveau du son (certes remasterisé et tout le tralala), ça fait son temps (enregistrement 1950), aigu aigre doux par moments. Je pense qu'une version de Kubelik (je connais pour les danses slaves et c'est tres bon) doit etre tout a fait indiquée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ju_13
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 99
Age : 35
Localisation : nancy
Date d'inscription : 25/06/2006

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Dim 16 Déc 2007 - 0:55

sud273 a écrit:
pour moi c'est vraiment le Rostro live avec Kondrashin pour le concerto, et oui le final du concerto pour violon est tout de même merveilleux quand ça tombe bien, aussi merveilleux que Lalo qui est le modèle conjoint de Dvorak et Tchaikovsky.

Rose est très impressionnant, Rodzinky beaucoup moins, trop de ritardendo, un étalement qu'il ne montre pas dans ses Scriabine par exemple.

Je crois que je connais le Tortelier mais je vais réessayer puisque personne n'a fait mieux pour moi que Tortelier dans les suites de Bach.

Le Requiem à mon sens, c'est Inbal, Kubelik restant indispensable dans le Stabat Mater. J'ai une très bonne version du Te Deum et de la messe en ré sur un vinyl Supraphon mais je ne me souviens plus qui dirige.
Ah, cette chose étrange qu'est le Te Deum avec l'entrée superbe en 2 pour trois, les timbales qui font la mélodie, cette prémonition de ce que pourrait être la musique répétitive.
Dvorak est un des rares compositeurs dont la musique religieuse ne me lasse jamais, au contraire de celle de son "bienfaiteur" dont je ne supporte pas la première note.

pour le requiem, j'ai une version supraphon d'ancerl et pour le stabat mater dg de sinopoli, ça fait un bail que je n'ai pas réécouté, mais dans mon souvenir ça me convenait amplement (sans autre comparaison c'est un peu facile tout de meme Mr. Green )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pianofortiste
Mélomane averti


Nombre de messages : 225
Age : 57
Localisation : TOULON
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Dim 16 Déc 2007 - 7:57

Superbe version du Requiem par Sawallisch avec un quatuor de solistes exceptionnel: Benackova, Fassbaender, Moser, Rootering et la Philharmonie Tchèque. Certains orchestres donnent du génie aux chefs (celui-ci, Dresde...)!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://accordsenscene.free.fr
marc.d
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1213
Age : 63
Localisation : Lille
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Dim 16 Déc 2007 - 9:56

Pour répondre à tiresias , j'évoquais,hier, les poèmes symphoniques.

Bonne journée.

marc.d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc.d
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1213
Age : 63
Localisation : Lille
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Dim 16 Déc 2007 - 9:59

La vieillesse est un naufrage: je voulais bien sûr évoquer "Tiberias" et non Tiresias!!!!!!!!!!!!!!

Amicalement

marc.d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Dim 16 Déc 2007 - 18:47

Nous l'avions deviné. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Lun 17 Déc 2007 - 15:51

Je viens de réécouter la Huitième (enfin, ce WE, disons plutôt que je viens de pouvoir le poster Rolling Eyes ) et c'est décidément ma préférée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82416
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Lun 17 Déc 2007 - 15:53

Il y a un sujet général sur Dvorak et des sujets discographiques sur les symphonies. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 35
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Sam 23 Aoû 2008 - 19:41

Je m'intéresse à la Suite tchèque (op.39). Quelles versions existent ? (J'ai relevé Dorati, Neumann, il doit bien y en avoir d'autres même si ce n'est évidemment pas l'œuvre la plus connue de Dvorak) Laquelle me conseilleriez-vous ? Merci d'avance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Sam 23 Aoû 2008 - 21:19

Octavian a écrit:
Je m'intéresse à la Suite tchèque (op.39). Quelles versions existent ? (J'ai relevé Dorati, Neumann, il doit bien y en avoir d'autres même si ce n'est évidemment pas l'œuvre la plus connue de Dvorak) Laquelle me conseilleriez-vous ? Merci d'avance !
J'étais persuadé d'avoir ça par Talich mais en fait non; et apparemment ça n'existe même pas.
En tout cas, a priori, Neumann et Dorati semblent de bons choix ici. Je vois aussi que Gardiner a tâté ce répertoire avec le NDR-SO (DG). Etonnant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Dim 24 Aoû 2008 - 0:33

Gardiner avec la NDR a fait le seul mauvais War Requiem de la discographie (totalement absent, c'est très étonnant, vraiment le Gardiner des mauvais jours), donc je me méfierai.

Comme des chefs d'ensemble en général, lorsqu'ils n'ont pas l'habitude de diriger des orchestres constitués : ce n'est pas le même métier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5584
Age : 44
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Lun 13 Oct 2008 - 16:28

Quelqu'un a des recommandations pour la Sérénade pour Cordes Op. 22? J'ai vu Marriner (Philips) et Vlach (Suprahon) a des prix abordables mais est-ce bon?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Lun 13 Oct 2008 - 21:14

Cello a écrit:
Quelqu'un a des recommandations pour la Sérénade pour Cordes Op. 22? J'ai vu Marriner (Philips) et Vlach (Suprahon) a des prix abordables mais est-ce bon?
Personnellement (j'en ai parlé ailleurs) je préfère la version initiale de l'opus 22 pour vents dans cette interprétation:



Disque de musique de chambre fa-bu-leux dans toutes ses parties, que des chefs d'oeuvre, un indispensable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5584
Age : 44
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Mar 14 Oct 2008 - 10:23

Merci sofro. J'avais d'ailleurs noté cette recommandation dans le fil "Dvorák - musique de chambre". Cela dit, je préférerais entendre la version finale - pour cordes donc - avant de me pencher sur les alternatives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Mar 14 Oct 2008 - 10:45

Cello a écrit:
Merci sofro. J'avais d'ailleurs noté cette recommandation dans le fil "Dvorák - musique de chambre". Cela dit, je préférerais entendre la version finale - pour cordes donc - avant de me pencher sur les alternatives.

La version Vlach alors (priorité à l'authenticité), très économique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drummer
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 4
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Sam 18 Oct 2008 - 16:04

Spiritus a écrit:
Je viens de réécouter la Huitième (enfin, ce WE, disons plutôt que je viens de pouvoir le poster Rolling Eyes ) et c'est décidément ma préférée !

Je suis d'accord avec toi, la 8e est également ma préférée!

pour le concerto pour violoncelle, j'ai pour ma part la version Rostro, Karajan, Berliner Philarmoniker chez DG que je trouve très bien!

ce CD contient également les variations Rococo de Tchaïkovski Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
poisson
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5507
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Sam 4 Avr 2009 - 18:33

sofro a écrit:
Cello a écrit:
Quelqu'un a des recommandations pour la Sérénade pour Cordes Op. 22? J'ai vu Marriner (Philips) et Vlach (Suprahon) a des prix abordables mais est-ce bon?
Personnellement (j'en ai parlé ailleurs) je préfère la version initiale de l'opus 22 pour vents dans cette interprétation:
[Czech Nonet]
N'existerait-il pas de (très très gros) coffret (Dvorak) qui contiendrait l'une ou l'autre version de l'op.22? (Comme je dois payer les frais d'expédition quoi qu'il arrive...)

EDIT: Ah oui je précise: avec un op.22 dans une belle interprétation? Mr. Green

EDIT: Tiens, bizarre, qu'est-ce que mon post fait dans ce fil? scratch

EDIT: Arf je n'ai pas regardé sur musique ouverte avant. Il y a une version par Talich/Czech Philarmonia. Voilà de quoi occuper mes oreilles. http://www.mediafire.com/?tnyktzejdax
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zémire
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 484
Age : 62
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Mer 15 Sep 2010 - 8:43

Je viens de découvrir les Poèmes Symphoniques dans la version assez récente de Sir Charles Mackerras. I love you



J'ai vraiment beaucoup apprécié cette oeuvre mêlant à la fois atmosphère dramatique et fraîcheur, couleurs et images orchestrales propres à chaque partie mais dont certaines reviennent régulièrement, un peu comme un leitmotiv. Cela foisonne de d'idées mélodiques et rythmiques et on est emporté par cette vague chaleureuse de bout en bout ... Un certain romantisme déjà tourné vers de nouvelles idées ?

Je ne connais que cette version de l'oeuvre mais je la trouve très bonne, ce que confirme les quelques analyses que j'ai lues à son sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walther
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 196
Date d'inscription : 09/09/2010

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Mer 15 Sep 2010 - 13:26

sofro a écrit:
Cello a écrit:
Quelqu'un a des recommandations pour la Sérénade pour Cordes Op. 22? J'ai vu Marriner (Philips) et Vlach (Suprahon) a des prix abordables mais est-ce bon?
Personnellement (j'en ai parlé ailleurs) je préfère la version initiale de l'opus 22 pour vents dans cette interprétation:



Disque de musique de chambre fa-bu-leux dans toutes ses parties, que des chefs d'oeuvre, un indispensable.

Je crois qu'il y a une petite confusion, la sérénade op. 22 est pour cordes, celle op. 44 est pour vents, et à ma connaissance elles ont été écrites dès le départ pour ces effectifs.

D'ailleurs ça se reflète dans leur caractère : sérénade pour cordes plus lyrique, mélancolique, sérénade pour vents ironique (rare chez Dvorak !), et j'imagine mal ce que ça donnerait si on les transcrivait d'un ensemble à l'autre car ce sont deux mondes différents...

Pour la Suite tchèque, Dorati est très bien (album double CD chez Decca, avec la Suite américaine, une intégrale des Danses slaves assez moyenne hélas et d'autres oeuvres moins connues). Gardiner aussi, son disque n'est plus édité par DG mais je l'avais entendu sur Radio Classique il y a qqs années.

Pour les poèmes symphoniques, un disque extraordinaire, celui de Zdenek Chalabala chez Supraphon : http://www.amazon.fr/Symphonic-Poems-Antonin-Dvorak/dp/B00000351B/ref=sr_1_5?s=music&ie=UTF8&qid=1284548876&sr=1-5

Chalabala, une interprétation tchèque typée, très narrative : on peut presque suivre chaque épisode des contes glauques que ces oeuvres illustrent (le Rouet d'or et l'Ondin sont carrément gore avant l'heure). Et elle a le mérite d'être autrement mieux enregistrée que le disque de Talich au son granuleux Neutral Avec un Pigeon des bois où les trilles de bois font vraiment froid dans le dos quand on sait ce qu'ils symbolisent (le chant du pigeon au dessus de la tombe de l'homme empoisonné par sa femme, pour pouvoir épouser son amant, et qui pousse celle-ci au suicide à la fin car elle ne supporte plus de l'entendre pale ).

Kubelik est très beau aussi, sauf qu'avec lui c'est de la musique pure et qu'il oublie complètement que c'est censé raconter une histoire...

Ne pas oublier la 5e roue du carrosse des poèmes symphoniques de Dvorak : le Chant du héros, beaucoup moins enregistré, sûrement parce qu'il ne raconte pas d'histoire (c'est plutôt une sorte de bilan autobiographique). Järvi l'a enregistré, il y a aussi une version chez Naxos et je crois que c'est à peu près tout.

Sinon, chez Supraphon, je conseillerais deux CD de Karel Sejna : ses danses slaves et, à mon avis, une des meilleures 5e symphonies (avec les trois rapsodies slaves).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Mar 16 Aoû 2011 - 21:26

-


Dernière édition par Barbuz le Sam 8 Oct 2011 - 6:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Mer 17 Aoû 2011 - 9:55

Barbuz a écrit:
Personne n'a encore mentionné les "Danses slaves" ?
Deux séries, opus 46 et opus 72.
L'enregistrement de Szell à la tête du Cleveland Orchestra, celui de Kubelik (Radio bavaroise) et celui de Sejna (Philharmonie tchèque) sont présentés comme des références.
En fait il y a un paquet de d'excellentes versions de ces Danses slaves ! En plus de celles que tu mentionnes (et Sejna est à mon sens le choix n° 1), il faut connaître les gravures mono de Talich / Phil. tchèque (Supraphon, mais dans l'ancienne édition "timbre post", la nouvelle est une horreur) et Rodzinski/Royal Philharmonic (Westminster/DG). Le première bénéficie d'une finesse de chant et de couleurs incomparables, le seconde propose une lecture peut-être un peu plus plus sombre, brahmsienne, mais il y a toujours avec Rodzinski un élan et un rebond imparables.
Les différentes versions de Dorati (Minneapolis/Mercury, RPO/Decca, Bamberg/Vox) ont aussi une bonne réputation, mais je n'en connais aucune des trois pour le confirmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ptitof
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 43
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 18/08/2011

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Jeu 18 Aoû 2011 - 18:27

Pour les œuvres pour orchestre hors les danses, il y'a un triple CD plutôt pas mal dirigé par Théodor Kuchar avec l'orchestre Philharmonic Janacek qui est sorti il y'a quelques temps déjà chez brillant classics.

Certes, l'orchestre est pas aussi beau que la Philharmonie Tchèque, mais j'ai rien senti de rédhibitoire pour mes p'tites oreilles, tout juste une sonorité un peu moins léchée et plus "rêche" parfois (mais je le redis, rien de grave!)... En tout cas, on ressent surtout une belle implication de tout le monde là dedans et surtout, une direction excellente, pleine d'allant de Théodore Kuchar (qui a commis d'autres disques intéressants chez le même éditeur ou Naxos, en particulier dans les symphonies de Nielsen, Chosta et al...).

Le contenu
Spoiler:
 

Bref, ça vaut sans doute pas certaines références historiques ni Mackerras, mais pour une vingtaine d'euros, on a à mon avis un ensemble excellent niveau rapport qualité prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 54
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Ven 19 Aoû 2011 - 0:13

Barbuz a écrit:
Personne n'a encore mentionné les "Danses slaves" ?
Deux séries, opus 46 et opus 72.
L'enregistrement de Szell à la tête du Cleveland Orchestra, celui de Kubelik (Radio bavaroise) et celui de Sejna (Philharmonie tchèque) sont présentés comme des références.
Je n'ai pas encore pu les écouter, mais ça ne saurait tarder Cool .

Tout ça en effet c'est très bien, j'aime un peu moins Kubelik que les deux autres, mais là c'est perso.
@ Adriatico: je trouve Talich également très bien, mais pour une fois je place Sejna et Szell avant.

Sinon pour les poèmes symphoniques op 107 à 110, la référence c'est Chalabala ! Unique et indispensable !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Ven 19 Aoû 2011 - 8:44

-


Dernière édition par Barbuz le Sam 8 Oct 2011 - 6:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4044
Age : 24
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Dim 21 Aoû 2011 - 12:29

Concernant les Danses slaves, j'en connais deux versions :

a. Vaclav Neumann, Philharmonie Tchèque


Version très dansante, rustique, dans la veine danses populaires. N'y cherchons pas de dramatisme, d'héroïsme ou de grande profondeur - Neumann choisit l'option populaire, rafraîchissante, authentique - et vu que le ton reste sensiblement le même du début à la fin, je ne vous conseille pas d'écouter les 16 danses à la suite, c'est malheureusement vite lassant. La meilleure façon de les apprécier est d'en picorer une ou deux à la fois. Magnifique orchestre (comme d'habitude I love you ).

b. Rafael Kubelik, Orchestre de la Radio Bavaroise


Interprétation plus tranchante, plus dramatique - bref, plus théâtrale. Kubelik fait varier les coloris, le dynamisme, et les contrastes ressortent clairement - on s'éloigne presque des danses populaires. C'est, avec raison, une version de référence.

Une petite sélection de notre ami Karajan (vous pensez bien qu'entre Bruckner et Beethoven, il n'allait pas perdre son temps à enregistrer toutes les danses slaves Mr.Red ) :

c. Karajan, Berliner Philharmoniker (danses n.1, 10, 3, 16, 15)


Du Karajan pur jus : gros son, belles sonorités legato des cordes, musique romantique à souhait - et cela marche étonnamment bien. L'interprétation n'est pas des plus authentiques, mais elle a le mérite de mettre en exergue toute la douceur et la couleur de cette musique. Cette sélection est couplée avec une autre sélection des Danses hongroises de Brahms (magnifique de bout en bout) et le Scherzo capriccioso de Dvorak.

Du côté des Légendes op. 59 et de la Suite tchèque op. 39 :

a. Jiri Belohlavek, Philharmonique de Chambre de Prague


Interprétation très typée et légère de la part des musiciens tchèques. On aura connu plus dynamique ou tranchant, mais le chef rend toute la douceur et le calme de la musique, et développe beaucoup les images des Légendes.

b. Rafael Kubelik, English Chamber Orchestra


Couplée à la version de référence du Stabat Mater, cette version des Légendes se distingue par le son lisse et poli des cordes anglaises, leur charme discret et leur droiture.

__________________

Concernant le concerto pour violoncelle, voir ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Mar 20 Sep 2011 - 20:27

Les géniaux poèmes symphoniques de Mackerras cités par Zémire ci-dessus ont été regroupés avec tous les Dvořák du chef australien :


Quasiment que des interprétations de référence dans des prises de son impeccables, ce coffret est un indispensable à la fois pour découvrir Dvořák (il y a les symphonies n°6, n°8 & n°9, les deux séries de Danses slaves), mais aussi pour explorer les plus rares Légendes, Poèmes symphoniques, Variations symphoniques.
La Philharmonie Tchèque montre qu'elle fait toujours partie de l'élite mondiale et reste globalement assez typée, surtout avec des bois absolument magnifiques. Une bonne partie des enregistrements est constituée de lives, ce qui permet d'avoir un surplus d'engagement, d'autant plus que Mackerras n'est pas du genre à perdre son orchestre en route, il a un sens phénoménal du développement musical.

Concernant les Légendes, je suis globalement d'accord avec ce qui est dit ici :
http://classiqueinfo-disque.com/L-insurpassable-Dvorak-de-Charles.html
Revenir en haut Aller en bas
Mohirei
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 394
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Dim 9 Oct 2011 - 21:02

Merci beaucoup pour ce conseil alexandre. mains

Ah ! Holoubek, quelle pièce magnifique I love you

Le CD comprenant les symphonies 8 et 9 est aussi à recommander chaudement.
Il présente de la plus belle des façons toute la science de Mackerras dans ce répertoire.
Tout est parfaitement dosé, d'une clarté assez inouïe avec un ton extrêmement juste.
Et puis cette énergie qui emporte tout sur son passage. Particulièrement impressionnant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Jeu 5 Jan 2012 - 0:33

Oui, la clarté de ces enregistrements est fabuleuse, sur ce plan et celui de la précision (aussi bien rythmique, que des équilibres ou des dynamiques), Mackerras n'a rien à envier à Boulez et Gielen (même si leurs répertoires sont différents). Je crois que tout est parfait dans ce coffret, du début à la fin, et le choix des oeuvres en fait le coffret prioritaire concernant la musique orchestrale tchèque.
Les textures déployées sont fascinantes, la transparence et la capacité des orchestres tchèques à jouer au caméléon n'y étant pas étrangères. Mais il faut reconnaître que ce que Mackerras réussit à tirer au niveau des textures est impressionnant, malgré des partitions de bois extrêmement développées dans les Poèmes symphoniques, il réussit à les imbriquer totalement au discours musical. Et c'est une des grandes qualités de Mackerras, tout est extrêmement détaillé, mais jamais pour l'amour du détail, simplement parce-qu'il se sent obligé de servir au mieux des partitions très bien orchestrées. Il n'y a jamais de démonstrations dans ces enregistrements.
La tension et l'énergie insufflées tout au long des œuvres impressionnent également, Mackerras ne perd jamais le fil, même dans les transitions les moins évidentes. Et malgré un lyrisme assez puissant, il ne tombe jamais dans une forme de contemplation ou de mollesse, ça reste très conduit.
En plus de tempi extrêmement justes, il parvient également à trouver de façon toujours évidente la bonne façon de jouer les motifs ou d'articuler les cordes, l'introduction du Rouet d'or est stupéfiante, et ce n'est qu'un exemple parmi une multitude. Les danses slaves sont aussi exemplaires, très souples, et ne galvaudant jamais l'aspect folklorique.

Je peux paraître très laudatif, mais je pense que ces enregistrements le méritent tant ils sont superlatifs.
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4044
Age : 24
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Ven 10 Jan 2014 - 1:03

Je voudrais parler un peu de cette version des poèmes symphoniques :

Spoiler:
 

Version historique des ses œuvres, enregistrées entre 1949 et 1951 par Talich avec sa Philharmonie Tchèque. J'ai découvert ce disque récemment - et malgré le remastering assassin (c'est une honte, mêmes les gravures d'avant-guerre sonnent parfois de manière plus équilibrées que celles-ci), elles m'ont vraiment impressionné. On a affaire à un idiome, une vision de ces poèmes qui recèle les germes de toute la tradition tchèque : beaucoup de couleurs au gré des finesses de l'orchestration, une interprétation très vivante, jamais raide, de grandes libertés de tempo. L'orchestre (ou le peu que l'on entend) est en pleine forme, les vents tchèques toujours aussi magiques. L'implication des musiciens est totale.
La lecture de Talich est extrêmement dramatique, au sens de théâtral. Il a bien compris le caractère séquentiel de ces œuvres, et cherche à caractériser chaque instant, à exploiter le potentiel expressif de chacune des séquences. C'est ainsi qu'il bâtit la structure très libre des poèmes ; une suite de tableaux au fort pouvoir évocateur, unis par des thèmes mélodiques prégnants - mais protéiformes, aux potentialités expressives multiples, et dont les avatars se succèdent avec de grands contrastes. Talich en donne une vision très rhapsodique, presque cinématographique, merveilleusement expressive, et ne suscite jamais l'impression de répétitions. Sa recherche quasi maniaque des atmosphères, des phrasés les plus expressifs, contraste avec la lecture plus gracieuse de Neumann ou la construction plus rigoureuse de Mackerras.
Une autre particularité de Talich est l'accent qu'il met sur la noirceur inhérente aux poèmes. Après tout, chacun des quatre poèmes d'Erben qui ont inspiré Dvorak sont, sinon tragiques, sinistres et particulièrement noirs. Le chef tchèque souligne dès qu'il le peut cette composante ; s'il débute avec une manière très folklorique, il fait monter la tension très vite pour ne plus la relâcher ensuite. Les conclusions des œuvres sont à chaque fois extrêmement belles - mais terribles aussi, de véritables effondrements psychologiques. Ainsi, tout au cours de L'Ondin, pris à des tempi particulièrement retenus, la tristesse s'accumule, les vents rendent à merveille les derniers effets lugubres et crépusculaires. Cette conclusion est magnifique - mais la marche qui ouvre La Colombe sauvage l'est plus encore : paroxysme de l'opposition entre le sentiment de perte, de séparation, et celui d'allégresse paysanne (deux pôles qui imprègnent l'œuvre entière de Dvorak).
Et peut-être la plus grande surprise de ce disque : une Sorcière du Midi absolument trépidante, théâtrale, irrésistible, miraculeuse. Ce poème à lui seul démontre la passion de Talich pour cette musique et la compréhension intime qu'il en a. Des versions indispensables si l'on veut savoir ce que ces œuvres ont dans le ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tartatane
Mélomane averti


Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Ven 18 Déc 2015 - 10:00

Bonjour,

Quelles interprétations me recommanderiez-vous pour la sérénade pour cordes ?
La plupart des sites anglophones mettent en avant la version Marriner (qui comporte aussi la sérénade pour vents) et certains disent aussi du bien de la version Karajan.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohirei
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 394
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Ven 18 Déc 2015 - 11:34

Il y a également la très belle version de Rudolf Kempe avec l'Orchestre philharmonique de Munich.

C'est disponible sur un CD Sony complété par le Concerto pour Piano No.1 de Tchaikovsky avec Nelson Freire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1043
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Sam 19 Déc 2015 - 22:24

Je préfère quelque chose de plus ancré mitteleuropa là-dedans. Je reviens souvent à la version de János Rolla avec l'orchestre de chambre Franz Liszt de Budapest, un enregistrement Hungaroton qui date du début des années 80. Je ne sais pas si ça se trouve toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   Dim 20 Déc 2015 - 16:41

Iskender a écrit:
Je préfère quelque chose de plus ancré mitteleuropa là-dedans.

Pareil. J'évite autant que possible les grosses machines dans cette sérénade qui est déjà suffisamment "chargée" en elle-même. Mes trois versions de coeur donc:
- Prague Philharmonia (Supraphon, 2008), la plus chantante et délicate;
- Orchestre de chambre de Prague (Supraphon, 1977), lecture un peu plus robuste et roborative;
- et pour une belle version de chef sachant allier densité et finesse: Rafael Kubelík à la tête de l'English Chamber Orchestra (Decca, 1969)
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dvorak: oeuvres symphoniques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dvorak: oeuvres symphoniques
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dvorak: oeuvres symphoniques
» Franz Schreker - Oeuvres symphoniques
» Claude-Achille DEBUSSY - Oeuvres symphoniques
» Liszt - Oeuvres symphoniques
» Jean Cras (1879-1932)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: