Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Maurice Ravel (1875-1937)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
mah70
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 59
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Mer 30 Jan 2008 - 18:20

Il existe un enregistrement de 1939 attribué à Toscanini mais:
a) le tempo est "honnête" (rapide, mais pas tant);
b) l'orchestre multiplie les pains, ce qui surprend d'autant plus que j'ai aussi "Une vie de héros" censée provenir du même concert et qui se passe très bien;
c) chaque cellule a droit à un coup de crescendo-decrescendo qui n'est pas franchement dans l'esprit de l'œuvre, et de telles libertés surprennent de la part de Toscanini;
d) le tempo n'est absolument pas tenu, il y a des ralentis partout suivis d'accélérations coquettes, là, ça surprend VRAIMENT de la part de Toscanini, à qui on reproche plutôt de trop respecter le métronome (où alors lui qui fait un rubato minimal en temps normal s'est soudain mis à en faire des tonnes dans la seule œuvre du répertoire où c'est quasiment interdit).
D'où ma conclusion: ce n'est pas Toscanini qui dirige. Sachant que l'autre chef principal du NBC symphony ces années là était Stokowski qui, dans son enregistrement de 1940, joue avec générosité du potentiomètre et de l'instabilité de tempo, je trouve que c'est pas bien du tout tutut de mettre sur le dos d'Arturo les turpitudes de Leopold fouet .

Cela dit, je peux me planter. Peut-être que Toscanini avait sifflé une pleine boutanche de chianti avec le corniste avant le concert....

Amitiés,
mah70
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9352
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Jeu 31 Jan 2008 - 20:00

Justement, ils disaient que Toscanini y allait trop vite et ralentissait curieusement à la fin (sans dire précisément où).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5492
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Lun 18 Fév 2008 - 16:31

Mais c'est qu'elle est séduisante cette Shéhérazade!!

J'ai écouté le cycle ce week-end et je suis vraiment sous le charme. C'est la deuxième mélodie, La Flûte Enchantée qui a surtout retenu mon attention avec ce beau motif entêtant joué par... la flûte justement. La première mélodie, Asie est aussi très colorée et exotique.

La clef de Ravel se trouverait-elle pour moi dans ses oeuvres pour voix? Je me laisserais bien tenter par les Chansons Madécasses car l'effectif m'a l'air très original (flûte, violoncelle, piano et voix).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Lun 18 Fév 2008 - 16:37

Je l'ai dit, les mélodies contiennent certaines de ses plus belles merveilles.
Je recommande l'intégrale EMI avec Van Dam, Lott, Norman...
Les sommets sont Schéhérazade, les Chansons madécasses et les poèmes de Mallarmé. (effectif chambriste là aussi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5492
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Mer 9 Avr 2008 - 10:22

Je viens de refaire un petit tour du côté de sa musique de chambre...

Le Trio est sans aucun doute l'oeuvre que je préfère parmi celles que je connais. Le thème qui ouvre le premier mouvement est magique, tellement délicat. Le Pantoum nettement plus vigoureux est très convaincant aussi. Mais franchement, c'est une pièce belle de bout en bout.

La Sonate pour Violon me plaît un tout petit peu moins bien qu'elle baigne dans un climat similaire. Le mouvement "blues" est assez sympa mais je lui trouve un côté artificiel.

La Sonate pour Violon et Violoncelle me donne par contre encore du mal. Je la trouve épisodique, assez décousue. J'ai du mal a en saisir la logique. Cela dit, elle a un certain charme étrange par endroits mais dans l'ensemble, elle me laisse perplexe. Ce sont peut-être les riches harmonies pianistiques de Ravel qui me manquent.

Avec la Sonate pour Violon posthume et inachévée, on retrouve les sonorités des deux premières oeuvres. Dans la dernière moitié, il y a même un thème qui est très, très similaire à l'un de ceux du Trio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Mer 9 Avr 2008 - 10:29

Cello a écrit:

La Sonate pour Violon et Violoncelle me donne par contre encore du mal. Je la trouve épisodique, assez décousue. J'ai du mal a en saisir la logique. Cela dit, elle a un certain charme étrange par endroits mais dans l'ensemble, elle me laisse perplexe. Ce sont peut-être les riches harmonies pianistiques de Ravel qui me manquent.

C'est nettement plus âpre en fait, c'est une des oeuvres les moins directement séduisantes de Ravel.

Cello a écrit:
Avec la Sonate pour Violon posthume et inachévée, on retrouve les sonorités des deux premières oeuvres.

Là je ne suis pas trop d'accord, le langage est beaucoup plus classique, on verse dans Franck-Fauré, pas encore le vrai Ravel du Trio et de la sonate pour violon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5492
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Mer 9 Avr 2008 - 11:03

Je savais que tu n'allais pas tarder Mr.Red .

Xavier a écrit:
Cello a écrit:

La Sonate pour Violon et Violoncelle me donne par contre encore du mal. Je la trouve épisodique, assez décousue. J'ai du mal a en saisir la logique. Cela dit, elle a un certain charme étrange par endroits mais dans l'ensemble, elle me laisse perplexe. Ce sont peut-être les riches harmonies pianistiques de Ravel qui me manquent.

C'est nettement plus âpre en fait, c'est une des oeuvres les moins directement séduisantes de Ravel.

Apre, c'est le mot, précisément.

Xavier a écrit:
Cello a écrit:
Avec la Sonate pour Violon posthume et inachévée, on retrouve les sonorités des deux premières oeuvres.

Là je ne suis pas trop d'accord, le langage est beaucoup plus classique, on verse dans Franck-Fauré, pas encore le vrai Ravel du Trio et de la sonate pour violon.

Pour le language, je veux bien te croire même si le thème dont je parle m'a marqué par sa ressemblance avec celui du Trio. C'était surtout au niveau plus basique des sonorités, par contraste avec la Sonate pour Violon et Violoncelle: il y a à nouveau un piano Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81921
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Mer 9 Avr 2008 - 21:12

Xavier a écrit:
Je recommande l'intégrale EMI avec Van Dam, Lott, Norman...
... faute de mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Mer 9 Avr 2008 - 23:01

C'est vrai, des chanteurs très secondaires. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81921
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Jeu 10 Avr 2008 - 16:32

Xavier a écrit:
C'est vrai, des chanteurs très secondaires. Laughing
Ce n'est pas de ça qu'il s'agit : je ne me précipiterais pas sur un disque Debussy de Pavarotti (enfin, si, là ce serait mon côté pervers qui parlerait).

Norman prononce de la bouillie ; Lott, c'est un peu terne ; Plasson n'est pas franchement nerveux ; c'est surtout van Dam qui tire son épingle du jeu, mais la mélodie n'est pas nécessairement le répertoire qui lui convient le mieux. Sainte, Les Vents ou les Don Quichotte sont cependant très réussis (très payants aussi). Mais je n'ai pas de bonne version des Mallarmé à recommander : je n'en ai jamais entendu d'exceptionnelle.

Pour les Madécasses, c'est bien sûr Kožená qui triomphe.

Non, l'intégrale est intéressante en tant qu'intégrale, bien qu'il y ait beaucoup de pièces secondaires aussi. Berganza, ici aussi, n'est pas du niveau exceptionnel de Kožená (ou, au disque, de Dubosc).

Mais je n’ai pas mieux à proposer pour une intégrale, ni même pour les Mallarmé. C’est nettement plus excitant que les Boulez, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Mer 16 Avr 2008 - 1:35

Pas de sujet spécifique dans la rubrique générale, donc c'est ici que j'en dis mot : j'ai beaucoup aimé les trois chansons madécasses. La première est une conversation entre violoncelle et voix, la flûte et le piano interviennent peu ; c'est visiblement à prendre au second degré, plutôt amusant, une sorte de bluette gentiment ironique, très agréable. Mais l'intérêt par moi est ailleurs, dans les deux morceaux suivants : là, le ton se fait plus rêveur, les harmonies s'engagent dans un mystère bienvenu, le tout est plus chambriste, moins à dominante vocale - même si évidemment part belle est faite au chanteur. Je n'ai pas vraiment écouté les paroles, mais la musique en elle-même se suffit amplement : la fraîcheur est au rendez-vous. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Mer 16 Avr 2008 - 1:37

Spiritus a écrit:
Je n'ai pas vraiment écouté les paroles

Je te conseille de réécouter et de faire attention au texte, tu recevras peut-être la musique différemment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Mer 16 Avr 2008 - 1:39

Je suis dans le contresens là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Mer 16 Avr 2008 - 1:41

surtout que les textes (1758?) sont libres de droit, tu les as en lien ici
http://fr.wikipedia.org/wiki/Chansons_Mad%C3%A9casses_(Maurice_Ravel)
a priori c'était l'oeuvre que Ravel a longtemps préféré dans sa production


Dernière édition par sud273 le Mer 16 Avr 2008 - 1:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Mer 16 Avr 2008 - 1:41

"Bluette ironique et agréable"... pas du contresens total, mais disons que tu passes à côté de l'essentiel à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Mer 16 Avr 2008 - 1:42

Bon. zen

Merci à vous de m'aiguiller Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Mer 16 Avr 2008 - 15:48

Dernier message long et inutile avant mon départ : je viens de finir le Quatuor en fa majeur de notre ami Ravel. Très belle oeuvre, je le préfère à celui de Debussy et je le mets largement au niveau de mes quatuors préférés, ceux de Cherubini et Sibelius (rien à voir évidemment). Marrant : dès les premières minutes, j'ai associé cette oeuvre à la Pastoral symphony de Vaughan Williams, avec laquelle, sans vouloir insulter le Français, elle partage un certain nombre de points communs. D'ailleurs RVW a été l'élève de Ravel, ça n'a rien d'étonnant. De fait, l'écriture est ici très modale, et un vent de fraîcheur, de poésie champêtre, parcourt le premier mouvement. Le deuxième utilise, comme celui de Debussy, les pizzicati en alternance avec un thème plus langoureux qui se rattache à l'univers apaisé du premier volet ; c'est fort intéressant, tout ceci, bien écrit et mélodiquement élaboré. Le troisième mouvement, que le livret me promettait "tendre et mystérieux", est le seul qui m'ait légèrement déçu : c'est en effet assez tendre, mais pas tellement mystérieux, c'est un peu énergique et allant, au contraire : pas mauvais, mais ça m'a surpris. Il y a aussi quelque chose de véhément dans le finale, avec toujours ces accents modaux et cette poésie mélodique très agréable : on ne saurait trop dire si c'est joyeux ou inquiet, peut-être un peu des deux. En tous cas le tout est passionnant et on ne s'ennuie pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Mer 16 Avr 2008 - 19:44

Les Madécasses, une merveille ! C'est du meilleur Ravel. Selon moi, c'est du rêve éveillé. Du pur sortilège. Indicible, somme toute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Mer 16 Avr 2008 - 23:54

Spiritus a écrit:
Le troisième mouvement, que le livret me promettait "tendre et mystérieux", est le seul qui m'ait légèrement déçu : c'est en effet assez tendre, mais pas tellement mystérieux, c'est un peu énergique et allant, au contraire : pas mauvais, mais ça m'a surpris.

C'est pour moi le sommet de l'oeuvre; je ne sais pas par qui tu l'as entendu, mais, s'il y a bien quelques envolées lyriques, l'ensemble est bien lent et mystérieux je trouve...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romain
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 49
Age : 30
Localisation : Epernay
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Sam 19 Avr 2008 - 22:27

Pour moi le meilleur orchestrateur que l'Histoire de la Muisique n'a jamais connu!! Personne n'a autant fait parlé un orchestre que lui! Même Berlioz,bien que grand orchestrateur de son temps n'a autant exprimer de choses à travers l'orchestre:

- Le Lever du Jour de Daphnis et Chloé: Fermez les yeux et ne me dites pas que vous ne vous sentez pas en pleine Nature!

Maurice, mes respects!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81921
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Dim 20 Avr 2008 - 0:52

Romain a écrit:
Pour moi le meilleur orchestrateur que l'Histoire de la Muisique n'a jamais connu!!
Encore un qui ne connaît pas Schreker. rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Dim 20 Avr 2008 - 1:48

Tsst tsst, il va nous le refaire avec Takemitsu, vous allez voir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romain
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 49
Age : 30
Localisation : Epernay
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Dim 20 Avr 2008 - 2:21

Qui est ce bonhomme?
En tout cas je ne l'ai jamais entendu ou lu quelque part son petit nom!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81921
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Dim 20 Avr 2008 - 2:37

Romain a écrit:
Qui est ce bonhomme?
En tout cas je ne l'ai jamais entendu ou lu quelque part son petit nom!
Tu parles de Schreker (le plus grand orchestrateur et le plus grand compositeur d'opéra de tous les temps) ou de Takemitsu (le plus grand compositeur de musique instrumentale de tous les temps) ? fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Romain
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 49
Age : 30
Localisation : Epernay
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Dim 20 Avr 2008 - 2:38

Exact mon cher David je ne demande qu'à connaitre ce que je ne conais pas encore...!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81921
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Dim 20 Avr 2008 - 2:41

Romain a écrit:
Exact mon cher David je ne demande qu'à connaitre ce que je ne conais pas encore...!!
Ca ne me dit toujours pas duquel tu parles Wink , mais il y a un fil sur chacun dans la rubrique générale, n'hésite pas à y jeter un coup d'oeil ou à les faire remonter. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Dim 20 Avr 2008 - 21:43

Xavier a écrit:
Spiritus a écrit:
Le troisième mouvement, que le livret me promettait "tendre et mystérieux", est le seul qui m'ait légèrement déçu : c'est en effet assez tendre, mais pas tellement mystérieux, c'est un peu énergique et allant, au contraire : pas mauvais, mais ça m'a surpris.

C'est pour moi le sommet de l'oeuvre; je ne sais pas par qui tu l'as entendu, mais, s'il y a bien quelques envolées lyriques, l'ensemble est bien lent et mystérieux je trouve...

Les Talich. Un live, chez Calliope. Je réécouterai. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81921
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Dim 20 Avr 2008 - 23:54

Spiritus a écrit:
Xavier a écrit:
Spiritus a écrit:
Le troisième mouvement, que le livret me promettait "tendre et mystérieux", est le seul qui m'ait légèrement déçu : c'est en effet assez tendre, mais pas tellement mystérieux, c'est un peu énergique et allant, au contraire : pas mauvais, mais ça m'a surpris.

C'est pour moi le sommet de l'oeuvre; je ne sais pas par qui tu l'as entendu, mais, s'il y a bien quelques envolées lyriques, l'ensemble est bien lent et mystérieux je trouve...

Les Talich. Un live, chez Calliope. Je réécouterai. Wink
(Personnellement, les Talich m'ont longtemps tenu éloigné de certaines oeuvres... A savoir.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Jeu 29 Mai 2008 - 0:06

Digression issue du sujet Mozart:

toxic a écrit:

Je trouve Ravel "facile" (et riche) mais je ne pense pas qu'il s'agisse d'un cas répandu.

Disons que ça dépend vraiment des oeuvres, parce que les Poèmes de Mallarmé, les Valses nobles et sentimentales ou bien la Forlane, si tu trouves ça facile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toxic
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 821
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Jeu 29 Mai 2008 - 1:31

Ce qui confirme que nous n'avons pas tous le même ressenti de la facilité. En l'occurrence, il s'agit plutôt d'accessibilité. je n'ai jamais éprouvé de difficulté avec Ravel, sauf sur son quatuor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Jeu 29 Mai 2008 - 1:33

Tu trouves que les oeuvres que j'ai citées sont faciles d'accès?

Au contraire le Quatuor me paraît plus évident, plus classique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toxic
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 821
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Jeu 29 Mai 2008 - 1:41

Citation :
Tu trouves que les oeuvres que j'ai citées sont faciles d'accès?

Oui pour les Valses et la Forlane. Les poèmes de Malarmé ne sont pas ma tasse de thé.

Citation :
Au contraire le Quatuor me paraît plus évident, plus classique...

Comme quoi... Si nous réagissions tous de la même manière, tu pourrais fermer le forum Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Jeu 29 Mai 2008 - 1:44

toxic a écrit:
Citation :
Tu trouves que les oeuvres que j'ai citées sont faciles d'accès?

Oui pour les Valses et la Forlane. Les poèmes de Malarmé ne sont pas ma tasse de thé.

Ah tu vois que ce n'est pas si facile! Very Happy
Il y a encore une oeuvre qui t'échappe, mais j'espère que tu rééssaieras, c'est à mon avis un de ses plus beaux bijoux. colors

Quant aux Valses, si c'est en piano c'est plus raide, les dissonances sont moins crues à l'orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81921
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Jeu 29 Mai 2008 - 1:48

Xavier a écrit:
Quant aux Valses, si c'est en piano c'est plus raide, les dissonances sont moins crues à l'orchestre.
D'ailleurs, pardon si je dévie un peu du sujet, plus ma longue barbe blanchit, plus j'ai tendance à préférer, à l'inverse d'autrefois, les réductions pour piano pour à peu près tout, précisément parce qu'on sent mieux les tensions des harmonies.
Ca vous paraît normal ? Confused

(Xavier, si tu as un sujet à suggérer pour la question, c'est le moment !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Jeu 29 Mai 2008 - 1:50

Ceci dit pour les Valses ce n'est pas une réduction mais la version originale.

Sur ta question, ça dépend, est-ce que la tension et la précision de l'harmonie est la chose la plus importante en musique?
Ca dépend des oeuvres et des compositeurs.
L'harmonie est pour moi quelque chose d'essentiel, mais la beauté orchestrale, les atmosphères apportées par l'orchestre, j'ai aussi du mal à y résister.
Et franchement, pour ma part, très souvent je préfère ne pas choisir. Smile (qu'il s'agisse de l'Alborada ou de la Barque, je ne priverais pour rien au monde de l'une ou l'autre des versions)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81921
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Jeu 29 Mai 2008 - 1:55

Xavier a écrit:
Ceci dit pour les Valses ce n'est pas une réduction mais la version originale.
Oui, je voulais dire "même quand c'est une réduction". Ou quand ce n'est pas la version qu'on a l'habitude d'entendre. Les lieder de Strauss, que j'avais du mal à entendre avec piano autrefois, je m'aperçois que je les supporte mal, à présent, orchestrées. Les Quatre Derniers, c'est un peu autre chose.

Les symphonies de Bruckner passent beaucoup mieux au piano, Götterdämmerung, que je trouvais si pompier, m'a absolument fasciné, etc.


Citation :
Sur ta question, ça dépend, est-ce que la tension et la précision de l'harmonie est la chose principale en musique?
Ca dépend des oeuvres et des compositeurs.
Oui, bien sûr. Du Mahler ou du Schreker au piano, c'est dommage.

Mais avec le temps qui passe, Tristan en réduction piano, je m'interroge si je ne trouverais pas ça stimulant.

Pas Pelléas, en revanche, j'ai déjà entendu ça et il y a trop peu de matériau, c'est vraiment fade. Et puis l'écriture vocale est déjà si percussive... on a besoin de fondu autour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Jeu 29 Mai 2008 - 1:57

DavidLeMarrec a écrit:

Pas Pelléas, en revanche, j'ai déjà entendu ça et il y a trop peu de matériau, c'est vraiment fade. Et puis l'écriture vocale est déjà si percussive... on a besoin de fondu autour.

Ca c'est certain, et pourtant j'ai vu qu'il a été donné sous cette forme récemment je ne sais plus où... (mais là c'est vrai qu'on est HS du coup)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81921
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Jeu 29 Mai 2008 - 2:10

Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Pas Pelléas, en revanche, j'ai déjà entendu ça et il y a trop peu de matériau, c'est vraiment fade. Et puis l'écriture vocale est déjà si percussive... on a besoin de fondu autour.

Ca c'est certain, et pourtant j'ai vu qu'il a été donné sous cette forme récemment je ne sais plus où... (mais là c'est vrai qu'on est HS du coup)
Oui, complètement HS. Confused

La version avec piano a été captée en vidéo et ça a été diffusé sur TF1 la nuit pendant des années (ils étaient tous en peaux de bêtes, sans décor).

Récemment, Tharaud l'a donnée.

Ca a été donné en 2004 à Orsay avec Perruche et Le Roux.

Et j'ai aussi une version de 2005 avec Petibon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Jeu 29 Mai 2008 - 9:05

Allons plus loi, David, allons plus loin...
Parsifal à l'harmonica, mmmm...
(à l'opposé, je prépare une orchestration des rondeaux d'Adam de la Halle, que je destine à la philharmonie de Vienne).
Je suis HS, là ? pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Jeu 29 Mai 2008 - 9:38

Citation :
Je suis HS, là ?
tu veux dire Hors-Service ?... Wink

Citation :
L'harmonie est pour moi quelque chose d'essentiel, mais la beauté orchestrale, les atmosphères apportées par l'orchestre, j'ai aussi du mal à y résister.
C'est assez fascinant de voir à quel point l'orchestre peut faire passer avec douceur des audaces harmoniques qui frottent sur le piano. Je pense par exemple aux Valses Nobles (pour les modulations) ou à Ma Mère l'Oye (pour certains intervalles).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5492
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Mar 9 Déc 2008 - 10:41

Moi qui il y a encore un an était très peu réceptif à la voix en classique, je commence à me demander si ce n'est pas justement les oeuvres vocales de Ravel qui me plaisent le plus.

Ce que je connais de sa musique de chambre (quatuor, trio, les sonates) et pour piano ne m'a jamais pleinement convaincu. Il y a toujours un je-ne-sais-quoi qui me laisse sur ma faim. Par contre, Shéhérazade m'a fasciné et maintenant, c'est aussi le cas avec les Chansons Madécasses

Je leur trouve beaucoup de caractère à ces chansons. J'aime particulièrement leur climat langoureux et intriguant. L'effectif très original (flûte, violoncelle et piano en plus de la voix) est vraiment séduisant et place ces pièces à mi-chemin entre des oeuvres vocales et de la musique de chambre. Point de vue musical, c'est à la fois complexe dans les harmonies - parfois limite atonal m'a-t-il semblé - et assez épuré, avec certains moments où la voix n'est accompagnée que par un seul des trois instruments. J'ai parlé d'atonalité mais même dans les passages les plus "bizarres", ça n'est jamais irritant mais plutôt intriguant comme je l'ai dit plus haut. Bref, c'est très bon tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Mar 9 Déc 2008 - 15:02

Cello a écrit:
Point de vue musical, c'est à la fois complexe dans les harmonies - parfois limite atonal m'a-t-il semblé - et assez épuré, avec certains moments où la voix n'est accompagnée que par un seul des trois instruments. J'ai parlé d'atonalité mais même dans les passages les plus "bizarres", ça n'est jamais irritant mais plutôt intriguant comme je l'ai dit plus haut.

En fait c'est souvent polytonal, c'est-à-dire avec deux tonalités qui se contredisent en même temps.
Jamais vraiment atonal je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5492
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Mar 9 Déc 2008 - 15:33

Je vais te faire confiance sur le coup.

Polytonal, cela expliquerait d'ailleurs assez bien le caractère mystérieux mais pas irritant des passages en question, chaque ligne prise isolément étant tonale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Ven 12 Déc 2008 - 14:50

Picrotal a écrit:
Xavier a écrit:
Je sais pas comment tu fais. Laughing

Est-ce que ça se devine à ses partitions que Ravel est un mauvais pianiste?

Il était mauvais pianiste, Ravel ? scratch
Xavier a écrit:
Oui, très.
On a un enregistrement de sa Pavane, pièce beaucoup tout sauf virtuose, et c'est même pas en rythme. Laughing (peut-être est-ce dû aux rouleaux en même temps)
Ce n'est pas surtout vers la fin de sa vie, suite à ses problèmes neurologiques, que son jeu s'est dégradé ?
A part ça, il me semble avoir lu qu'il avait un niveau plutôt excellent, ne faisait-il pas des 4 mains avec Viñes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80501
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Ven 12 Déc 2008 - 15:32

Il n'était peut-être pas si mauvais que je l'ai dit... Mais en tout cas il n'était pas très bon pianiste je crois, contrairement à Debussy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5492
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Ven 12 Déc 2008 - 17:19

Ah, c'est rigolo, j'aurais toujours cru que Ravel était meilleur pianiste que Debussy. Sa musique pour piano m'a toujours paru nettement plus brillante et virtuose et ça a sans doute coloré mon jugement. Je dois cependant admettre que

(1) je ne joue pas du piano et j'ai probablement pas conscience du niveau de difficulté relatif des pièces entre elles.
(2) un compositeur peut très bien composer quelque chose qui est nettement au-dessus de son niveau personnel sur l'instrument considéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Ven 12 Déc 2008 - 17:20

et 3) le piano de Debussy est bien plus intéressant que celui de Ravel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Ven 12 Déc 2008 - 17:33

natrav a écrit:
et 3) le piano de Debussy est bien plus intéressant que celui de Ravel.
à quel point de vue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Ven 12 Déc 2008 - 18:08

Oula ! Difficile à dire. En dehors de quelques pièces sublimes de Ravel (Gaspard ou Jeux d'eau) je les trouve plus anecdotiques. Je trouve plus de profondeur de vue dans les Images de Debussy tout un monde en 6 pièces inépuisables, plus de folie et d'invention, moins de limites (les Etudes) Une capacité à construire de vrais corpus qui tiennent la route (Children's, Préludes).
J'aime beaucoup le piano de Ravel mais il ne me contente pas autant que celui de Debussy dont j'ai l'impression de découvrir ce nouveaux aspects à chaque écoute. Poissons d'or ou La lune descend sur... sont des mondes à eux seuls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Ven 12 Déc 2008 - 21:41

oui moi aussi je préfère celui de Debussy, mais enfin Gaspard ou Miroirs c'est quand même des chefs d'oeuvre (je crois que celui que je préfère, c'est le Tombeau de Couperin, en fait)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maurice Ravel (1875-1937)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Maurice Ravel (1875-1937)
» Christian Goubault, "Maurice Ravel"
» Ce soir sur ARTE 22h45 La passion Boléro, Maurice Ravel
» Maurice RAVEL
» Maurice Ravel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: